Lhistoire de la photo de guerre la plus    célèbre de l’histoire américaine.    Un récit photo de Joe Rosenthal à Iwo Jima...
Il y a maintenantcinquante-sept ans, unjeune photographe depresse de l’«Associated-press», du nom de JoeRosenthal, a pris ...
Cette photo de Joe Rosenthal a été prise le 23 février 1945.
Cette photo devint la photo emblématique de la fin de la guerre du peuple américain,rassemblé et uni, sousson drapeau, sym...
La capitulation allemande était imminente mais le Japon     contrôlait toujours une grande partie de lAsie.
Les Américains cherchaient une base arrière pourlancer loffensive contre le principal allié des nazis.
Cest la petite île dIwoJima, dans le Pacifique   où les Japonais se  réfugiaient dans des    abris souterrains     qui fut...
En 1945, Joe Rosenthal avait 33 ans. Myope ettrop petit pour le service militaire, il partit au front comme simple reporte...
Ses parents étaient desimmigrants juifs venant de           Russie.             --- On le voit ici, à son retour   de l’Îl...
Joseph JohnRosenthal est né,à Washington, le9 Octobre 1911.
Quand la photo a été publiée,il a été traité de génie, defraudeur, de héros, defaussaire. Bref, Il a étéétiqueté, déshonor...
La photographie des soldats américains hissant le drapeau sur lîle japonaise de Iwo Jima aurait été reproduite sur 3,5    ...
Il a été nommé le plus grand photographe de tous les temps et  obtenu le prix Pulitzer pour avoir immortalisé les six mari...
Depuis1954, une sculpture monumentale,réalisée daprès la photographie, se dresse au  cimetière national d’Arlington, en Vi...
De lavis même de Rosenthal, elle symbolisa, pourle peuple américain, le début de lespoir dans une   guerre contre le Japon...
Rosenthal a été sollicité par les journalistes, après   les attentats du 11 septembre 2001, pourcommenter la photographie ...
Le Président Harry Truman, à gauche, à la Maison Blanche, le reçoit, le 4 Juin 1945, à Washington-DC. Joe Rosenthalest ave...
Le sculpteur, Felix Deweldon, au travail.
La statue de plusieurs tonnes sera érigée en 1954, surplombant la Virginie et la rivière Potomac, en           face de la ...
Ces six marines de la5ème Division du 28èmeRégiment se sont unispour hisser le drapeaudes États-Unis ausommet du montSurib...
Une cérémonie du souvenir, avec Richard Nixon.
Le général George S. Patton voulait mettre en valeur    cette bataille qui a coûté des milliers de vies  américaines. Voic...
Présentation du drapeau original, le 11 mai 1945,par les trois survivants du Mont Iwo Jima, soit :  Ira Hayes, René Gagnon...
Rosenthal quitte lAssociated Press en 1945 etrejoint le San Francisco Chronicle pour lequel il            travailla pendan...
La bataille pour lîle a   été extrêmement   coûteuse en vies humaines, des deux  côtés. Seuls 1.000Japonais ont survécu,  ...
Voici donc quelques clichés de la collection de Joé Rosenthal que l’on voit ici, sur les        hauteurs de l’île Iwo Jima.
Le bombardement incessant des plages a détruit laquasi totalité de la végétation, après plusieurs mois      de pilonnage p...
Les barges à l’assaut des plages, durant dessemaines, feront la navette jour et nuit, entre les plages et les navires de l...
Les marines débarquent sur les récits coralliens, sans aucune protection pour s’abriter des tirs.
Ici, quelques dunes permettent une protection bienfaible, face aux mitrailleuses et aux canons japonais.
L’assaut final des plages de l’île. Au loin,   le volcan éteint du mont Suribachi.
Les véhicules blindés “Alligator” permettent le débarquement des marines mais sont la cibledes obusiers. Au loin, on voit ...
Le nettoyage de la plage de l’île Dangaur, Palau.
Devant le canon japonais détruit,  Joe prend quelques notes     avec Bob Campbell.
La forteresse japonaise finit par tomber aux mains des marines, grâce à la 4ème division qui a réussi àneutraliser les tir...
Le matériel américain et les fournitures  arrivent à terre, le 28 février 1945.
Les Marines devaient aller de lavant, avec deschars, pour continuer la bataille de l’intérieur et neutraliser les Japonais...
Les véhicules des ambulanciers avaient d’énormes   difficultés à avancer sur les plages de sable.
Les Marines offrent un peu de répità l’un des rares prisonniers de guerre japonais   dont le visage a été effacé par la ce...
Les marines de la 4ème Division, obligés de se protéger dans les cratères formés par les bombes japonaises,           lors...
Photos du 2 mars 1945 où l’on voit les marines blessés   évacués en civières, jusqu’aux centres de soins.
Les soldats japonais ont préférés le suicide, plutôtque de se rendre. Ici, aux pieds des marines, suite   à linvasion amér...
Malgré l’encerclement japonais, les soins sont donnés,comme ici où l’on administre du plasma sanguin à un         Marine a...
Ensuite, les blessés sont évacués sur un navire   hôpital, en civières, à travers les forêts.
Sur les plages, les blessés sont parfois restés très  longtemps, avant l’évacuation sur les navires.
Les Marines reçoivent la communion, sur le    champ de bataille, avant l’assaut.
Les marines dans leurs moments de   détente, baignade et lessive.
Les débris des avions japonais, près de la piste        d’atterrissage 1 de Motoyamo.
Les pieds bottés dun soldat japonais mort, au premier plan, sous un monticule de terre, à       proximité de trous de tira...
Les rares prisonniers japonais, sous la gardevigilante de la police militaire, pour éviter tout suicide.
Moments de prière et de recueillement pour les morts,après l’assaut de la piste d’atterrissage 1 de Motoyam.
En préparation de l’invasion de l’île de Peleliu, les  Marines, à Palau, avaient déjà rassemblé le matériel et les munitio...
Appuyés par les chars, les marines de la 1ère division,           avancent, mètre par mètre,              sur la plage de ...
Les marines identifient les cadavres de deux de leurs  camarades, tombés sur la plage de l’île Peleliu.
Les marines américains examinent des soldatsjaponais, tués lors de l’assaut et de l’invasion de      l’île Peleliu, le 16 ...
Des marines du groupe Palau avec un des leurs,    tombé au cours de l’invasion de Peleliu.
Ici à Adelup-point, la photo se passe decommentaires et montre l’intensité des combats.
Un bombardier japonais s’est écrasé, enrépublique de Palaos, en septembre 44.
Le 2 mars 1945, le troisième terrain daviation    tombe après des combats sanglants.
Baptisé the meatgrinder (le hachoir à viande) par          les Marines. Il fera, à lui seul,         6 600 marines blessés...
Les Japonais ont attendu que les Américainsprennent pied sur la plage puis ont déclenché un feu  denfer d’artillerie, tuan...
Le 15 mars, lîle est prise mais les Américainsdoivent nettoyer des poches de résistance tenace.
Le blockhaus de Kuribayashi ne sera neutralisé que le 25 mars et il ny aura aucun survivant.
Le 20 février 1947, un service commémoratif a lieu,   sur l’île, en présence du Maréchal Suribachi.
C’est le 24 Mars 1981 que Joe reçoit le Prix Pulitzerdes mains de Hal Buell, de lAssociated Press, sur la   base navale de...
Joe est décédé le dimanche 20 août 2006, dans la banlieue de Novato, âgé de 94 ans, a déclaré sa              fille Anne R...
Création sous droits protégés.   contrat de droit d’auteurPhotos du site Denverpost.com   Référence sur la bataille Montag...
L'histoire de la photo de guerre
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'histoire de la photo de guerre

1 986 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 986
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'histoire de la photo de guerre

  1. 1. Lhistoire de la photo de guerre la plus célèbre de l’histoire américaine. Un récit photo de Joe Rosenthal à Iwo Jima. Une production de Mettre le son
  2. 2. Il y a maintenantcinquante-sept ans, unjeune photographe depresse de l’«Associated-press», du nom de JoeRosenthal, a pris laphoto la plus mémorablede la Seconde Guerremondiale : une imagesimple de six Marinesdressant le drapeau desEtats-Unis sur Iwo-Jima.
  3. 3. Cette photo de Joe Rosenthal a été prise le 23 février 1945.
  4. 4. Cette photo devint la photo emblématique de la fin de la guerre du peuple américain,rassemblé et uni, sousson drapeau, symbole de liberté.
  5. 5. La capitulation allemande était imminente mais le Japon contrôlait toujours une grande partie de lAsie.
  6. 6. Les Américains cherchaient une base arrière pourlancer loffensive contre le principal allié des nazis.
  7. 7. Cest la petite île dIwoJima, dans le Pacifique où les Japonais se réfugiaient dans des abris souterrains qui fut choisie. Fauchant un marine sur trois, ce fut la bataille la plus féroce de toute lhistoire des Etats-Unis.
  8. 8. En 1945, Joe Rosenthal avait 33 ans. Myope ettrop petit pour le service militaire, il partit au front comme simple reporter photographe, parmi les Marines.
  9. 9. Ses parents étaient desimmigrants juifs venant de Russie. --- On le voit ici, à son retour de l’Île de Iwo Jima,accueilli par son frère, à la descente de l’avion.
  10. 10. Joseph JohnRosenthal est né,à Washington, le9 Octobre 1911.
  11. 11. Quand la photo a été publiée,il a été traité de génie, defraudeur, de héros, defaussaire. Bref, Il a étéétiqueté, déshonoré, adoré,abusé et forcé de vivre etrevivre ce moment, toute savie, pour expliquer ce qu’ilavait fait ce jour-là, ausommet du mont Suribachi.Plus de 18.000 articles ontété publiés. "Je ne pense pasquil soit possible de direbeaucoup plus de chose, surcette photo»,a-t-il dit, lorsdune interview.
  12. 12. La photographie des soldats américains hissant le drapeau sur lîle japonaise de Iwo Jima aurait été reproduite sur 3,5 millions de posters, 15 000 panneaux daffichage, 137millions de timbres et 300.000 pièces de monnaies en argent.
  13. 13. Il a été nommé le plus grand photographe de tous les temps et obtenu le prix Pulitzer pour avoir immortalisé les six marines.
  14. 14. Depuis1954, une sculpture monumentale,réalisée daprès la photographie, se dresse au cimetière national d’Arlington, en Virginie.
  15. 15. De lavis même de Rosenthal, elle symbolisa, pourle peuple américain, le début de lespoir dans une guerre contre le Japon qui paraissait perdue.
  16. 16. Rosenthal a été sollicité par les journalistes, après les attentats du 11 septembre 2001, pourcommenter la photographie des pompiers prise par Thomas E.Franklin ( Ground Zéro Spirit).
  17. 17. Le Président Harry Truman, à gauche, à la Maison Blanche, le reçoit, le 4 Juin 1945, à Washington-DC. Joe Rosenthalest avec Felix Deweldon, le sculpteur de la statue, à droite.
  18. 18. Le sculpteur, Felix Deweldon, au travail.
  19. 19. La statue de plusieurs tonnes sera érigée en 1954, surplombant la Virginie et la rivière Potomac, en face de la capitale nationale.
  20. 20. Ces six marines de la5ème Division du 28èmeRégiment se sont unispour hisser le drapeaudes États-Unis ausommet du montSuribachi, sur Iwo Jima,le 23 février 1945.
  21. 21. Une cérémonie du souvenir, avec Richard Nixon.
  22. 22. Le général George S. Patton voulait mettre en valeur cette bataille qui a coûté des milliers de vies américaines. Voici le général qui défile, sous les acclamations de milliers de citoyens, à Los Angeles, en Californie, le 9 Juin 1945
  23. 23. Présentation du drapeau original, le 11 mai 1945,par les trois survivants du Mont Iwo Jima, soit : Ira Hayes, René Gagnon et John H.Bradley.
  24. 24. Rosenthal quitte lAssociated Press en 1945 etrejoint le San Francisco Chronicle pour lequel il travailla pendant 35 ans.
  25. 25. La bataille pour lîle a été extrêmement coûteuse en vies humaines, des deux côtés. Seuls 1.000Japonais ont survécu, sur les 25.000 défenseurs. De leur côté, lesAméricains ont déploré 26.000 victimes.
  26. 26. Voici donc quelques clichés de la collection de Joé Rosenthal que l’on voit ici, sur les hauteurs de l’île Iwo Jima.
  27. 27. Le bombardement incessant des plages a détruit laquasi totalité de la végétation, après plusieurs mois de pilonnage par les deux adversaires.
  28. 28. Les barges à l’assaut des plages, durant dessemaines, feront la navette jour et nuit, entre les plages et les navires de l’armada américaine.
  29. 29. Les marines débarquent sur les récits coralliens, sans aucune protection pour s’abriter des tirs.
  30. 30. Ici, quelques dunes permettent une protection bienfaible, face aux mitrailleuses et aux canons japonais.
  31. 31. L’assaut final des plages de l’île. Au loin, le volcan éteint du mont Suribachi.
  32. 32. Les véhicules blindés “Alligator” permettent le débarquement des marines mais sont la cibledes obusiers. Au loin, on voit un Alligator en feu.
  33. 33. Le nettoyage de la plage de l’île Dangaur, Palau.
  34. 34. Devant le canon japonais détruit, Joe prend quelques notes avec Bob Campbell.
  35. 35. La forteresse japonaise finit par tomber aux mains des marines, grâce à la 4ème division qui a réussi àneutraliser les tireurs embusqués dans des trous de sable, tout autour de la citadelle.
  36. 36. Le matériel américain et les fournitures arrivent à terre, le 28 février 1945.
  37. 37. Les Marines devaient aller de lavant, avec deschars, pour continuer la bataille de l’intérieur et neutraliser les Japonais sur le Mont Suribachi Yama qui dominait la piste datterrissage.
  38. 38. Les véhicules des ambulanciers avaient d’énormes difficultés à avancer sur les plages de sable.
  39. 39. Les Marines offrent un peu de répità l’un des rares prisonniers de guerre japonais dont le visage a été effacé par la censure.
  40. 40. Les marines de la 4ème Division, obligés de se protéger dans les cratères formés par les bombes japonaises, lors du débarquement amphibie. On voit un navire japonais coulé,à l’arrière-plan droit.
  41. 41. Photos du 2 mars 1945 où l’on voit les marines blessés évacués en civières, jusqu’aux centres de soins.
  42. 42. Les soldats japonais ont préférés le suicide, plutôtque de se rendre. Ici, aux pieds des marines, suite à linvasion américaine du volcan Iwo Jima.
  43. 43. Malgré l’encerclement japonais, les soins sont donnés,comme ici où l’on administre du plasma sanguin à un Marine américain, à l’hôpital du camp.
  44. 44. Ensuite, les blessés sont évacués sur un navire hôpital, en civières, à travers les forêts.
  45. 45. Sur les plages, les blessés sont parfois restés très longtemps, avant l’évacuation sur les navires.
  46. 46. Les Marines reçoivent la communion, sur le champ de bataille, avant l’assaut.
  47. 47. Les marines dans leurs moments de détente, baignade et lessive.
  48. 48. Les débris des avions japonais, près de la piste d’atterrissage 1 de Motoyamo.
  49. 49. Les pieds bottés dun soldat japonais mort, au premier plan, sous un monticule de terre, à proximité de trous de tirailleurs.
  50. 50. Les rares prisonniers japonais, sous la gardevigilante de la police militaire, pour éviter tout suicide.
  51. 51. Moments de prière et de recueillement pour les morts,après l’assaut de la piste d’atterrissage 1 de Motoyam.
  52. 52. En préparation de l’invasion de l’île de Peleliu, les Marines, à Palau, avaient déjà rassemblé le matériel et les munitions, depuis septembre 44.
  53. 53. Appuyés par les chars, les marines de la 1ère division, avancent, mètre par mètre, sur la plage de Peleliu.
  54. 54. Les marines identifient les cadavres de deux de leurs camarades, tombés sur la plage de l’île Peleliu.
  55. 55. Les marines américains examinent des soldatsjaponais, tués lors de l’assaut et de l’invasion de l’île Peleliu, le 16 septembre 1944.
  56. 56. Des marines du groupe Palau avec un des leurs, tombé au cours de l’invasion de Peleliu.
  57. 57. Ici à Adelup-point, la photo se passe decommentaires et montre l’intensité des combats.
  58. 58. Un bombardier japonais s’est écrasé, enrépublique de Palaos, en septembre 44.
  59. 59. Le 2 mars 1945, le troisième terrain daviation tombe après des combats sanglants.
  60. 60. Baptisé the meatgrinder (le hachoir à viande) par les Marines. Il fera, à lui seul, 6 600 marines blessés ou tués.
  61. 61. Les Japonais ont attendu que les Américainsprennent pied sur la plage puis ont déclenché un feu denfer d’artillerie, tuant de nombreux marines à découvert.
  62. 62. Le 15 mars, lîle est prise mais les Américainsdoivent nettoyer des poches de résistance tenace.
  63. 63. Le blockhaus de Kuribayashi ne sera neutralisé que le 25 mars et il ny aura aucun survivant.
  64. 64. Le 20 février 1947, un service commémoratif a lieu, sur l’île, en présence du Maréchal Suribachi.
  65. 65. C’est le 24 Mars 1981 que Joe reçoit le Prix Pulitzerdes mains de Hal Buell, de lAssociated Press, sur la base navale de San Francisco, en Californie.
  66. 66. Joe est décédé le dimanche 20 août 2006, dans la banlieue de Novato, âgé de 94 ans, a déclaré sa fille Anne Rosenthal.
  67. 67. Création sous droits protégés. contrat de droit d’auteurPhotos du site Denverpost.com Référence sur la bataille Montage de Denis Hautot,Denis.Hautot@videotron.ca

×