Annonce           &      ResponsabilitéCAMSP de la Goutte de Lait (Casablanca)  Ecole doctorale EA 3783 (Marseille)    ami...
« Une affaire personnelle »                  Oé Kenzaburo:« Comment relater ou partager cette expérience  impensable, inim...
Ces fées au dessus des berceaux…-« J’allais être l’homme le plus heureux du monde, avec le   plus beau bébé du monde. Et j...
Ces maudits mots dits…   Comment décrire « cet enfant qui se situe dans    l’ineffable , l’indicible, l’impossible, le no...
Ces maudits mots dits… Des   fées et des sorcières en blouse  blanche?… Du « On m’a rien dit » …aux mots  conservés viva...
« Dans la salle d’attente de la clinique, mon père faisaitles cents pas. Une très belle femme entra, tenant dans sesbras u...
Une étrange catastrophe:   Bion (1965) :«  transformation catastrophique »,     « sentiment de désastre », « devenir fou ...
Il n’y a pas d’annonce heureuse… « Nous   sommes  tous  condamnés  à  des  annonces  fétiches  qui  seront  l’objet  d’un...
Une étrange catastrophe:   S.Freud :    -1919  :  L’inquiétante  étrangeté  (ou  l’étrange  familiarité):     ’’Ce senti...
La responsabilité: Husserl.                   Responsabilité pour                                 la vérité. Heidegger....
« Nous     sommes       touscoupables de tout et detous devant tous, et moiplus que tous les autres. »                    ...
Lévinas: ’’Le visage me demande et m’ordonne.’’ ’’La   relation  au  visage  est  d’emblée   éthique.  Le  visage  est  ...
 Ce  qui me regarde, est abordé comme  visage. Dès lors qu’autrui me regarde, j’en suis  responsable La responsabilité ...
   « Le Moi devant Autrui est infiniment responsable.    L’Autre est le pauvre et le dénué et rien de ce qui    concerne ...
De Dostoïevski…à Levinas « Nous sommes tous responsables   de tout et de tous devant tous, et moi plus que tous les autres...
Code marocain de         déontologie médicale:   Art 42: Le médecin doit toujours élaborer son diagnostic    avec le plus...
« L’apprenti médecin, non sans raison,se défend contre tout ce qui pourrait lefléchir, l’attendrir, lui faire perdre ladig...
« Mais j’étais à ce point de la vie que jen’avais plus aucune raison de me refuseraux mystères de la sympathie,   aux mira...
« L’éthique  procède  d’une  relation  avec les  autres,  pour les  autres,  au  sein d’institutions fortes. »            ...
Dévoiler…puis …Recouvrir… Le    traumatisme comme corps étranger  intrapsychique. A.M Rajon : « Ces mots servent de nour...
Les paroles autour des berceaux…•   « Nourrissez moi de mots, remplissez moi de    belles paroles . Dites moi qu’il est be...
 ’’ Aprèsvous,je vous en prie …’’          Emmanuel Levinas
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Annonce & responsabilite 1 er mai

1 074 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 074
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
661
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Bizarre:inquiétude réelle, profond malaise,on change de regard
  • Dans l’après coup, le langage ’’photographique ’’ des parents.
  • Retour à l’animisme/; 1936 rêve sur l’acropole René Spitz Angoisse du 8eme mois se réfère a cette étrangeté Mélanie Klein ; projection sur le Bébé, sur cet étranger, de sentiments bien négatifs Étrangeté exploitée dans des situations expérimentales comme la Still face, mère artificiellement morte, et la situation étrange, moment précieux pour le bébé ou tout encore est jouable
  • La meilleure façon de rencontrer quelqu’un c’est de ne même pas remarquer la couleur de ses yeux
  • Gargantua & l’archange Gabriel L’Annonciation à Marie
  • Annonce & responsabilite 1 er mai

    1. 1. Annonce & ResponsabilitéCAMSP de la Goutte de Lait (Casablanca) Ecole doctorale EA 3783 (Marseille) aminebenjelloun@hotmail.com Marrakech, ACPP, le 30.04.2012
    2. 2. « Une affaire personnelle » Oé Kenzaburo:« Comment relater ou partager cette expérience impensable, inimaginable? Car avoir un enfant handicapé , c’est bien une affaire strictement personnelle. »« Ce qui m’arrive me donne l’impression que je m’enfonce, seul, dans un tunnel sans fond, en m’éloignant de plus en plus du monde des autres. Comment faire partager à qui que ce soit ce que j’éprouve ?»
    3. 3. Ces fées au dessus des berceaux…-« J’allais être l’homme le plus heureux du monde, avec le plus beau bébé du monde. Et je me suis retrouvé sur un ring, le médecin avait des gants en face de moi, il a frappé, j’étais KO, en sang, en sueur. Quand j’ai repris mes esprits, il y avait P…qui criait .»-« Ta différence, c’est un médecin qui prononcera son nom. » - Oé Kenzakurô: « Mais il est possible qu’en pareil cas, quelqu’un d’autre puisse vous aider à trouver la vérité , …,la dignité. »
    4. 4. Ces maudits mots dits… Comment décrire « cet enfant qui se situe dans l’ineffable , l’indicible, l’impossible, le non représentable » (Harrison Covello) Par les parents: « Qu’est ce qu’il a? tu ne trouves pas qu’il a quelque chose? » … Par l’entourage: « Bizarre… » A désamorcer… La révélation médicale: F.Dolto: – « Les paroles qui ont été dites s’écrivent comme un destin…Ca me fait penser à ce qu’on raconte dans les contes , avec les fées ou les sorcières au dessus des berceaux .»
    5. 5. Ces maudits mots dits… Des fées et des sorcières en blouse blanche?… Du « On m’a rien dit » …aux mots conservés vivants. En amont des mots: les silences , les regards, les gestes …d’ un soignant ou de toute une équipe. Les quiproquos…
    6. 6. « Dans la salle d’attente de la clinique, mon père faisaitles cents pas. Une très belle femme entra, tenant dans sesbras un fragile paquet emmailloté dans un drap rose: ’’Ciel, une fille ! - Non. - Un garçon, alors? - Non plus. C’est un paquet de linge sale, je suis la femme de ménage.’’ Ce quiproquo fut le premier d’une série qui devait durer… » GOTLIB.
    7. 7. Une étrange catastrophe: Bion (1965) :«  transformation catastrophique »,  « sentiment de désastre », « devenir fou »,  « terreur sans  nom »… Bettelheim (1952): ’’ Situations extrêmes  où l’individu  est catapulté sans pouvoir y rien comprendre, où il est  amené à toucher le fond…Avec un seul projet,  survivre’’. – Se laisser détruire. – Les nier et  en dénier les conséquences. – S’engager toute sa vie à lutter contre elles: « Je suis la Présidente  de la maladie de ma fille… »     SURVIVANCE :comment vivre avec une difficulté  existentielle qui ne présente pas de solution, alors  qu’on est vidé affectivement par cette expérience?
    8. 8. Il n’y a pas d’annonce heureuse… « Nous  sommes  tous  condamnés  à  des  annonces  fétiches  qui  seront  l’objet  d’un  culte,  le  lieu  de  désignation  de  toute  la  violence  autour  de  cet  événement.  Nous  sommes  condamnés  à  être  des  persécuteurs,  à  recevoir  toutes  les  projections  parentales.  Nous  sommes  tous des porteurs de mauvaises nouvelles,  et  nous  serons  tous  des  boucs  émissaires. »      Patrick Ben Soussan.
    9. 9. Une étrange catastrophe: S.Freud :  -1919  :  L’inquiétante  étrangeté  (ou  l’étrange  familiarité):  ’’Ce sentiment surgit chaque fois que les limites entre imagination et réalité s’effacent, où ce que nous avions tenu pour fantastique s’offre à nous comme réel ’’. -1922 :  L’effroi  &« La tête de Méduse »  De « His Majesty the Baby » à l’ombre négatif du bébé… Le sentiment d’étrangeté qui va faire nier la réalité de la perception
    10. 10. La responsabilité: Husserl.  Responsabilité pour  la vérité. Heidegger.  L’authenticité. Engelhardt & Rawls  Autonomie ,  Jünger Habernas  bienfaisance , justice.  Envers les      &Hans Jonas              générations futures. Emmanuel Levinas  Subjectivité.
    11. 11. « Nous sommes touscoupables de tout et detous devant tous, et moiplus que tous les autres. » Dostoïevski, Les frères Karamazov
    12. 12. Lévinas: ’’Le visage me demande et m’ordonne.’’ ’’La  relation  au  visage  est  d’emblée  éthique.  Le  visage  est  ce  qu’on ne peut tuer, ce dont le sens consiste à dire « tu ne tueras point .»’’ ’’Visage  et  discours  sont  liés.  Le  visage  parle,  rend  possible  et  commence  tout  discours.’’
    13. 13.  Ce qui me regarde, est abordé comme visage. Dès lors qu’autrui me regarde, j’en suis responsable La responsabilité pour autrui, pour ce qui n’est pas mon fait, pour ce qui ne me regarde pas. L’éthique entendue comme responsabilité où se noue la subjectivité.
    14. 14.  « Le Moi devant Autrui est infiniment responsable. L’Autre est le pauvre et le dénué et rien de ce qui concerne cet Etranger ne peut laisser indifférent(…) Le Moi reste comptable de cette charge envers celui même qu’il supporte. Celui dont j’ai à répondre est aussi celui à qui j’ai à répondre. Le « de qui… » et le « à qui » coïncident. C’est ce double mouvement (…) qui m’interdit d’exercer cette responsabilité comme pitié, car je dois des comptes à celui-là même dont je suis comptable ; ou comme inconditionnelle obéissance dans un ordre hiérarchique, car celui là même qui m’ordonne, j’en suis responsable ». Levinas , « Liberté et commandement »
    15. 15. De Dostoïevski…à Levinas « Nous sommes tous responsables de tout et de tous devant tous, et moi plus que tous les autres … »au risque de je le payer de ma vie .»
    16. 16. Code marocain de déontologie médicale: Art 42: Le médecin doit toujours élaborer son diagnostic avec le plus grand soin… Mais à qui appartient le « diagnostic »? Art 43: Un pronostic grave peut légitimement être dissimulé au malade. La révélation au malade d’un pronostic fatal doit tenir compte de son comportement vis à vis de la maladie. Cette révélation pourrait être faite à des tiers que le malade aurait désigné ou à sa famille sauf opposition formelle de sa part. Une médecine paternaliste???
    17. 17. « L’apprenti médecin, non sans raison,se défend contre tout ce qui pourrait lefléchir, l’attendrir, lui faire perdre ladignité stoïque, hermétique, hautainede l’homme dont le devoir estd’expliquer, de résoudre et de prévoir;il s’applique à sculpter son masque, etmême dans le secret, il est économe deses émotions. C’est bon qu’il soitainsi. » Georges Duhamel
    18. 18. « Mais j’étais à ce point de la vie que jen’avais plus aucune raison de me refuseraux mystères de la sympathie, aux miracles de la sympathie. » Georges Duhamel Concept d’EMPATHIE: Max Scheller & Henri Bergson.
    19. 19. « L’éthique  procède  d’une  relation  avec les  autres,  pour les  autres,  au  sein d’institutions fortes. » Paul Ricœur. Principe de responsabilité confidentialité+++ Du Principe de Précaution au Principe de BIENTRAITANCE
    20. 20. Dévoiler…puis …Recouvrir… Le traumatisme comme corps étranger intrapsychique. A.M Rajon : « Ces mots servent de nourriture à une souffrance dont on ne sait comment elle pourra s’élaborer. » M.Fain : « Le fait de vivre traumatiquement une situation est plus la caractéristique d’une personnalité que d’une situation. »
    21. 21. Les paroles autour des berceaux…• « Nourrissez moi de mots, remplissez moi de belles paroles . Dites moi qu’il est beau, grand , fort, qu’il vivra comme il le rêvera. Redites moi qu’il est beau ,grand, fort… » Tout parent.• « L’envisagement. »: le bébé se fonde de ces mots, de cette fiction représentative…
    22. 22.  ’’ Aprèsvous,je vous en prie …’’ Emmanuel Levinas

    ×