Cyberaddiction

1 628 vues

Publié le

1 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Très intéressant ne serait-ce que par curiosité du phénomène.
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 628
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
138
Actions
Partages
0
Téléchargements
26
Commentaires
1
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cyberaddiction

  1. 1. Un exemple de nouvelle addiction à l’adolescence: La cyberaddictionRemerciements au Dr BertrandVachey qui a bien voulu mettre à notre disposition son travail aminebenjelloun@hotmail.com
  2. 2. Plan I. Addiction à Internet/ Cyberaddiction • Pertinence du concept • Prévalence • Étiologie II. Les différentes addictions à Internet • Addiction « primaire » à Internet – Dépendance cybercommunicationnelle de l’adolescente – Addiction aux jeux vidéo de l’adolescent • Addiction « secondaire » à Internet III. Troubles associés IV. Prise en charge V. Un exemple de prise en charge « :L’ atelier jeux vidéo » VI. Conclusion aminebenjelloun@hotmail.com
  3. 3. I. Addiction à Internet/ Cyberaddiction – Addictions comportementales: • Addiction sexuelle • Jeu pathologique • Achats compulsifs • Addiction à Internet – Terme d’addiction à Internet introduit par Goldberg en 1995 – Développé par K. Young en 1996 • 80% de 496 utilisateurs réguliers d’Internet présentaient des critères de dépendance (38 h par semaine en moyenne) • Pertinence du concept de dépendance à Internet ? aminebenjelloun@hotmail.com
  4. 4.  « GEEK »: Le hard et le software; L’outil PC est un vrai instrument de travail et de création. « NERD »: Utilisation des fonctionnalités (tchat, msn, facebook, video, telechargements, jeux…) « NO LIFE »:geek ou nerd aminebenjelloun@hotmail.com
  5. 5. Cyberaddiction: pertinence du concept Les critères de Brown concernant les addictions comportementales sont applicables à la cyberdépendance. Charlton 2002 Présence des 3 facteurs principaux des addictions • Compulsions; • Perte de contrôle; • Poursuite du comportement malgré la reconnaissance de ses conséquences négatives; aminebenjelloun@hotmail.com
  6. 6. Prévalence Difficile à évaluer • Pas de critères diagnostiques consensuels. • Croissance constante du nombre d’utilisateurs mondiaux: 1,25 Milliard actuellement (400 millions en 2004) • Études de prévalence menées en ligne: biais de sélection Population générale: • 3,5% à 6% d’utilisateurs réguliers d’Internet présentent des critères d’addiction  Net-génération • Nés entre 1977 et 1997 • 4,02% à 13,8% de « dépendants » aminebenjelloun@hotmail.com
  7. 7. Étiologie Psychopathologie: • L’addiction à Internet est sous-tendue par une addiction à une forme spécifique d’interaction: l’interaction virtuelle Gimenez Approche cognitivo-comportementale : • La préférence pour les interactions sociales médiatisées par ordinateur peut entraîner des comportements addictifs Caplan 2002 Neurobiologie: • Possible implication des manipulations comportementales dans le circuit dopaminergique de la dépendance • Relargage de dopamine striale lorsque l’on joue au jeux vidéo Koepp 1998 aminebenjelloun@hotmail.com
  8. 8. II. Différentes sous-addictions Addiction « primaire » à Internet – Nouvelle forme de dépendance liée à l’outil Internet lui-même • Sous-tendue par les fonctions de socialisation d’Internet • Particulièrement fréquente à l’adolescence 1.Addiction cyberrelationnelle 2.Jeux vidéo en réseau aminebenjelloun@hotmail.com
  9. 9. II -1:Dépendance cybercommunicationnelle de l’adolescente Adolescentes+++ – Communication médiatisée (assistée) par ordinateur – Communications synchrones (Internet relay chat (msn ®) ) plus addictives que celles asynchrones (blogs ; e-mails ; forums de discussion) – Facteurs prédisposants: solitude, timidité, mauvaise estime de soi, dépressivité aminebenjelloun@hotmail.com
  10. 10. – Caractéristiques addictives de la communication virtuelle: • Personnalité et identité sociale virtuelles maîtrisables; • Anonymat; désinhibition; • Diminution des barrières sociales; • Intimité ;voyeurisme ; • Facilitation des contacts et des rencontres dans le monde virtuel et/ou réel;– Conduites à risque.– Abus fréquents chez les adolescentes +++– La fonction de socialisation d’Internet est liée à la sévérité de la dépendance +++ aminebenjelloun@hotmail.com
  11. 11. II-:2Addiction aux jeux vidéo de l’adolescent– Les jeux vidéo classiques entraînent davantage d’abus que de dépendance– Le réseau à augmenté le potentiel addictogène des jeux: – 70% des joueurs de jeux en réseau y jouent plus de 2 heures par jour– Plusieurs types de jeux avec des potentiels addictifs différents aminebenjelloun@hotmail.com
  12. 12. First Player Shooter (FPS) Jeux d’action en vue subjective (le joueur ne voit que les mains de son personnage et les différentes armes quil utilise pour se battre contre les autres joueurs) Jeux de combat en tournoi de type Counterstrike ® Pratiqués principalement par des adolescents et hommes jeunes (71 % de joueurs de moins de 21 ans) Abus > dépendance aminebenjelloun@hotmail.com
  13. 13. aminebenjelloun@hotmail.com
  14. 14. Massively Multiplayers Online Role Playing Games (MMORPG) Jeux de rôles en réseau massivement multi-joueurs (World of Warcraft ®, Dofus ®) Pratiqués principalement des hommes (80%) Age moyen: 27,9 ans 11% des joueurs y passent plus de 40 heures par semaine Univers virtuel immense et aux multiples possibilités Plusieurs milliers de joueurs interagissant et communicants Nécessité de jouer en groupe (socialisation) Jeux sans fin, progression permanente Possibilité de « vivre » immergé dans ce monde virtuel Risque de dépendance+++ aminebenjelloun@hotmail.com
  15. 15. aminebenjelloun@hotmail.com
  16. 16. aminebenjelloun@hotmail.com
  17. 17. MMORPG– Associent les caractéristiques addictives des jeux vidéo et de la communication médiatisée par ordinateur;– Sensation d’autonomie et de contrôle ;– Sentiment de pouvoir, de liberté;– Impression de vie sociale: la fonction de communication est une caractéristique essentielle de ces jeux ;– Chronophage +++– Fort potentiel addictif par rapport aux jeux vidéos « classiques »– Monde virtuel plus rassurant et narcissisant aminebenjelloun@hotmail.com
  18. 18. Risques chez l’adolescent– Préférence pour un monde virtuel narcissiquement plus valorisant– Désinvestissement scolaire– Conflits familiaux– Restriction des intérêt– Isolement– Déscolarisation aminebenjelloun@hotmail.com
  19. 19. aminebenjelloun@hotmail.com
  20. 20. aminebenjelloun@hotmail.com
  21. 21. Différentes sous-addictions Addiction « secondaire » à Internet – Nouveau moyen d’assouvir une addiction comportementale 1. Cybersexe 2. Jeu pathologique sur Internet (Netgaming) 3. Achats compulsifs sur Internet – Facilitation des abus et conduites à risque via Internet: • Accessibilité • Anonymat • Sensation (illusion?) de maîtrise • Absence de législation • Moins de contrôle (enfants-adolescents) aminebenjelloun@hotmail.com
  22. 22. III.Troubles associés Pas d’association avec les troubles de la personnalité Hyperactivité • 22,5% d’enfants hyperactifs présentent une cyberaddiction (Yoo et al.) • Jeux vidéo en réseau ++ • Ces jeux seraient adaptés aux spécificités cognitives des hyperactifs car très stimulants aminebenjelloun@hotmail.com
  23. 23. Troubles associés Phobie sociale: • Niveaux plus élevés de phobie sociale chez les utilisateurs excessifs d’Internet. • 33,2% de phobiques sociaux chez les utilisateurs d’Internet . (Modayil, 2003) • Cause ou conséquence? • Cause fréquent de la déscolarisation et d’abus de jeux en réseau • Possible amélioration des compétences sociales à moyen terme grâce à la cybercommunication aminebenjelloun@hotmail.com
  24. 24. Troubles associés Dépression: • Association entre addiction à Internet et dépression • Mais l’utilisation des fonctions communicatives (e-mails; chat rooms) associée à une décroissance des symptômes dépressifs • Utilisation des fonctions de socialisation d’Internet pour améliorer certains états dépressifs? aminebenjelloun@hotmail.com
  25. 25. IV. Prise en charge Thérapies psychanalytiques • Thérapies possiblement adaptées car utilisant comme support principal le langage verbal en tant qu’expression sonore de la pensée Thérapies cognitives et comportementales • Points d’interventions identiques: contrôle des stimuli, exposition prolongée aux situations anxiogènes à risque, résolution de problèmes spécifiques, nouveau style de vie, prévention des rechutes Internet Addiction Support Group • Inspiré des Alcooliques Anonymes Cliniques virtuelles et cyber thérapies aminebenjelloun@hotmail.com
  26. 26. V. Prise en charge Proposée aux adolescents consultant pour cyberaddiction Transnosographique • Dépression • Phobie scolaire (phobie sociale) • Psychose • Difficultés relationnelles familiales et scociales Symptôme cible: l’isolement aminebenjelloun@hotmail.com
  27. 27. L’atelier Jeux Videos1. Consultation familiales mensuelles2. Suivi individuel en psychothérapie3. Groupe hebdomadaire de jeux vidéo – 5 à 6 Adolescents + une psychologue, un éducateur et un animateur – 1 heure de jeu vidéo – Différent chaque semaine (limiter le risque de compétition) – Multi-joueurs – Pouvant être amené par un ado du groupe – 1 heure de groupe de parole1. Prise en charge sur une année scolaire aminebenjelloun@hotmail.com
  28. 28. Résultats Amélioration de l’isolement Reprise de confiance Alliance thérapeutique Diminution de l’anxiété parentale A évaluer plus précisément aminebenjelloun@hotmail.com
  29. 29. VI. Conclusion A l’adolescence, la cyberaddiction est fréquemment corrélée aux fonctions de socialisation d’Internet Possibles effets positifs de l’utilisation d’Internet (dépression, anxiété sociale) Privilégier les interventions ciblées sur l’isolement social et familial davantage que sur le jeu vidéo en lui-même aminebenjelloun@hotmail.com
  30. 30. Un autre type d’addiction:La cyber sexualité aminebenjelloun@hotmail.com
  31. 31.  10 % des sites internet sont à contenu sexuel. Pour les plus sophistiqués :possibilités d’avoir des relations , les sensations relies par des capteurs. UTILISATEURS: évolution possible vers des comportements compulsifs. aminebenjelloun@hotmail.com
  32. 32. Modèles explicatifs des Cyberaddictions aminebenjelloun@hotmail.com
  33. 33. Modèle de Grohol (1999) Phase 1: Enchantement Obsession – Découverte de la chat room, beaucoup de temps; « Blocage » à ce stade. Phase2: Désillusion Evitement. – Moins de temps, hyper contrôle Phase 3 : Equilibre aminebenjelloun@hotmail.com
  34. 34. Facteurs prédisposants Une pathologie, somatique ou psychiatrique. La consommation excessive= évitement de la souffrance. aminebenjelloun@hotmail.com
  35. 35. Modèle de Davis (2001) Distorsions cognitives résultantes de comportements pathologiques mal adaptatifs, préexistantes à une pathologie thymique ou a des comportements inadaptés. Internet ne serait donc que le révélateur de troubles préexistants . aminebenjelloun@hotmail.com
  36. 36. Pathological Internet Use (PIU) PIU spécifique, avec des stimuli spécifiques: une usage abusif de certaines fonctions spécifiques d’internet: paris en ligne, la bourse, les achats, la cyber sexualité PIU généralisé: tout: mails ; réseaux sociaux; lecture; achats…plusieurs heures par jour, plusieurs fois par jour; problèmes personnels, professionnels Auto evaluation ( en ligne !!!) – http://www.stresscure.com/hrn/addiction/html aminebenjelloun@hotmail.com
  37. 37.  Do you spend more time than you think you should surfing the Net? Yes No Do you feel you have a problem limiting the time you spend on the Net? Yes No Have any of your friends or family members complained about the time you spend at your computer? Yes No Do you find it hard to stay away from the Net for several days at a time? Yes No Has either your work output or your personal relationships suffered as a result of spending too much time on the Net? Yes No Are there particular areas of the Net, or types of files, you find hard to resist? Yes No Do you have troubling controlling your impulses to purchase items, products, or services on the Net? Yes No Have you tried, unsuccessfully, to curtail your use of the Net? Yes No Do you derive much of your pleasure and satisfaction in life from being on the Net? Yes No aminebenjelloun@hotmail.com
  38. 38. Les distorsions cognitives préexistantes Vulnérabilité: Usage d’un produit; Depression; Phobie sociale. Vulnérabilité= la psychopathologie pré existante Le stresseur = Internet. Une première expérience… Conditionnement opérant, gratifications immédiates; évitement de cognitions dépressives ou liées une phobie sociale… Le style cognitif d’un PIU proche de celui d’une personne dépressive (Soi, le monde extérieur) aminebenjelloun@hotmail.com
  39. 39. PEC type TCC & Internet Contrôle du stimuli Résolution des problèmes spécifiques exposition aux stimuli anxiogènes. Apprentissage des habiletés sociales Développement d’un nouveau style de vie. Prévention des rechutes. Autre :Calqué sur les Alcooliques anonymes= gérer l’impuissance apprise aminebenjelloun@hotmail.com
  40. 40. Merciaminebenjelloun@hotmail.com

×