Entre neurosciences et        éthique:« Le concept d’identité »    Amine Benjelloun, Pierre Le Coz, Marcel Rufo,          ...
Le cerveau :- Comme émulateur d’actions : entre rétention &   « protention » ( Husserl)..    - Comme prédicateur: entre mé...
-D’une physiologie du JE à une physiologie de l’intersubjectivité. - De l’Autre en Je & du Je en l’Autre.Concepts de sympa...
Paul Ricœur:« Une implication : soi-même en       tant que... autre .»           Société Marocaine de Psychiatrie,        ...
La question du SOI non individualisable         de celle du « QUI ? »           Paul Ricœur et Hannah Arendt.« Cela corres...
A: La Mêmeté:Idem :une seule et même chose. – Mêmes prédicats physiques et psychiquesPrimat du corps en tant que chose mat...
B:L’Ipséité:  ou du même au soi-même:« Sans le secours de la narration, leproblème de l’identité personnelle est eneffet v...
B:L’Ipséité:- « L’ipséité de soi-même implique  l’altérité à un degré si intime que l’une  ne se laisse pas penser sans l’...
C: L’Identité Narrative:        Entre Mêmeté et Ipséité.-La proximité avec cet autre implique un:- 1 er temps: Dessaisisse...
L’Identité Narrative:Une identité narrative , à la confluence: -D’une identité corrélative. -D’un soi minimum . -D’une con...
D:L’Agentivité:Mon identité est, avant tout, fondé sur–   CE QUE JE FAIS et de ce que Je  POURRAIS FAIRE, (mémoire rétroac...
Dès lors, l’identité, :Ce n’est plus être pareil, mais bien unique.Ne peut être définit par l’appartenance.Est un processu...
Pathologies de l´identitéDéficit des composantes de l´identité;Et ou déficit de la cohérence centrale;Et ou déficit de ces...
Pathologies de la Mêmeté:Agnosies corporelles;Somato-agnosies, membres fantômes;Schizophrénie;Somato-paraphrénies.        ...
Pathologies de l’ unité du corpsAuto topo agnosie;Autisme et schizophrénie ( U.Frith); – Atteinte de l’Identité de Soi et ...
Troubles de la conscience de             SoiMoi & Ca : Freud et GroddeckProto-self et Core- self : Danasio   CONSTRUCTION ...
Autres phénomènes touchant à        l´unité du corpsSorties du corps physiologiques             (montagne; fièvre)Autoscop...
Pathologies de la Narrativité.Mémoire autobiographique et SoiMémoire épisodique– Aspect sémantique    Hippocampe, amygdale...
Pathologie de la NarrativitéCertaines épilepsies touchant cesstructures;Dépression touchant au timbre dessouvenirs , les m...
Pathologie de l´AgentivitéExemple un sportif– De l´ initiation au geste lui-même et de la  représentation de ce geste.– De...
Exp. de quelques pistes et            ouvertures…- Le concept d’identité multiple:   – exemple les jeux vidéos, les avatar...
EN VOUS REMERCIANT.      Société Marocaine de Psychiatrie,           Marrakech, le 27.03.10         22
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Entre neurosciences et éthique

1 265 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 265
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
668
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Entre neurosciences et éthique

  1. 1. Entre neurosciences et éthique:« Le concept d’identité » Amine Benjelloun, Pierre Le Coz, Marcel Rufo, Marseille. Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 1
  2. 2. Le cerveau :- Comme émulateur d’actions : entre rétention & « protention » ( Husserl).. - Comme prédicateur: entre mémoire du passé et prédiction des actions sur le futur. - Entre action et perception. Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 2
  3. 3. -D’une physiologie du JE à une physiologie de l’intersubjectivité. - De l’Autre en Je & du Je en l’Autre.Concepts de sympathie & d’empathie. Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 3
  4. 4. Paul Ricœur:« Une implication : soi-même en tant que... autre .» Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 4
  5. 5. La question du SOI non individualisable de celle du « QUI ? » Paul Ricœur et Hannah Arendt.« Cela correspond à quatre manièresd’interroger : Qui parle ? Qui agit ? Quise raconte ? Qui est le sujet morald’imputation ? » (P.Ricoeur) Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 5
  6. 6. A: La Mêmeté:Idem :une seule et même chose. – Mêmes prédicats physiques et psychiquesPrimat du corps en tant que chose matériellepermettant l’identification d’un espace-tempsobjectivable (Strawson).Ancrage: ici et maintenant.Permanence dans le temps :’’sameness’’. Le « Je » et le « Tu » se trouvent alignés sur le « Il », et plus précisément sur le « On ». (Jacques Taminiaux ) Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 6
  7. 7. B:L’Ipséité: ou du même au soi-même:« Sans le secours de la narration, leproblème de l’identité personnelle est eneffet voué à une antinomie sans solution [...]Le dilemme disparaît si, à l’identité compriseau sens d’un même (idem), on substituel’identité comprise au sens d’un soi-même(ipse); la différence entre idem et ipse n’estautre que la différence entre une identitésubstantielle ou formelle et l’identiténarrative». (P.Ricoeur) Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 7
  8. 8. B:L’Ipséité:- « L’ipséité de soi-même implique l’altérité à un degré si intime que l’une ne se laisse pas penser sans l’autre, que l’une passe dans l’autre, comme on dirait en langage hégélien » (P.Ricoeur) - « Le timbre de soi ». - L’Identité inclut définitivement l’Altérité. Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 8
  9. 9. C: L’Identité Narrative: Entre Mêmeté et Ipséité.-La proximité avec cet autre implique un:- 1 er temps: Dessaisissement de soi, exil , ou configuration du langage : une mise en intrigue de l’action des personnages ( ou identité corrélative).- 2 nd temps: Ressaisissement , retour, ou refiguration du langage : transformation de l’expérience vécu sous l’effet du récit. (« Temps et récit » .Paul Ricoeur.) Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 9
  10. 10. L’Identité Narrative:Une identité narrative , à la confluence: -D’une identité corrélative. -D’un soi minimum . -D’une confluences d’histoires (personnelles, familiales, historiques,…). -D’histoires séparées. Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 10
  11. 11. D:L’Agentivité:Mon identité est, avant tout, fondé sur– CE QUE JE FAIS et de ce que Je POURRAIS FAIRE, (mémoire rétroactive épisodique)– Bien plus que ce que je dis de moi (ou que je comprends de moi ou du monde).Dire « je suis », c’est dire avant tout « jeveux, je fais » Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 11
  12. 12. Dès lors, l’identité, :Ce n’est plus être pareil, mais bien unique.Ne peut être définit par l’appartenance.Est un processus dynamique ,un flux enmouvement, tendu entre mémoire dupassé et action dans le futur.Indissociable de l’intersubjectivité.Indissociable de l’agentivité. Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 12
  13. 13. Pathologies de l´identitéDéficit des composantes de l´identité;Et ou déficit de la cohérence centrale;Et ou déficit de ces éléments dans letemps;Et ou troubles de la relation à Autrui; Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 13
  14. 14. Pathologies de la Mêmeté:Agnosies corporelles;Somato-agnosies, membres fantômes;Schizophrénie;Somato-paraphrénies. Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 14
  15. 15. Pathologies de l’ unité du corpsAuto topo agnosie;Autisme et schizophrénie ( U.Frith); – Atteinte de l’Identité de Soi et du corps propre; – de la communication à Autrui;Modification du schéma corporel: – Paradigme de la main de caoutchouc. Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 15
  16. 16. Troubles de la conscience de SoiMoi & Ca : Freud et GroddeckProto-self et Core- self : Danasio CONSTRUCTION DE L’IDENTITEThalamus , noyaux de la base, cortex Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 16
  17. 17. Autres phénomènes touchant à l´unité du corpsSorties du corps physiologiques (montagne; fièvre)Autoscopies. – Je perçois mon double et je me perçois en mon double; – Je me perçois entrain de regarder mon corps; – Je me perçois dans un autre corps ou je perçois un autre corps en Moi; Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 17
  18. 18. Pathologies de la Narrativité.Mémoire autobiographique et SoiMémoire épisodique– Aspect sémantique Hippocampe, amygdale, lobe temporal– Référence à Soi Cortex pré frontal et frontal Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 18
  19. 19. Pathologie de la NarrativitéCertaines épilepsies touchant cesstructures;Dépression touchant au timbre dessouvenirs , les moments agréables nefaisant plus partie de l´identité du sujet.Cannabis touchant à la fois les systèmestactilo-proprioceptifs ,et la narration de soi. Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 19
  20. 20. Pathologie de l´AgentivitéExemple un sportif– De l´ initiation au geste lui-même et de la représentation de ce geste.– Des conséquences de ce gesteExemple de pathologie rapportée– Dissociation entre le propriétaire de la main et la main qui fait le geste. Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 20
  21. 21. Exp. de quelques pistes et ouvertures…- Le concept d’identité multiple: – exemple les jeux vidéos, les avatars…- Le concept d’identité changeante:via la rencontre , l’intersubjectivité,l’identification… « Je n’est pas étranger à Moi. » -Les identités discontinues: exp. des migrants: -Ne pas partager le même quotidien, - Ne pas partager le même imaginaire. Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 21
  22. 22. EN VOUS REMERCIANT. Société Marocaine de Psychiatrie, Marrakech, le 27.03.10 22

×