Les parents:modèles sanitaires ?         Amine Benjelloun           Marcel Rufo              Contrôle du Tabac,           ...
« La conscience de         Zeno »    Italo Svevo, 1923.La première cigarette, le goût, ledégoût, l’odeur, la culpabilité, ...
L’amour c’est comme   une cigarette …Lamour cest comme une cigaretteÇa brûle et ça monte à la têteQuand on ne peut plus se...
Quelques vignettes    cliniques:
Mya , 11 ans.« Ma mère avait arrêté de fumer, suite à uncancer; je l’ai surprise à plusieurs reprises àfumer en douce ;à c...
Mya , 12 ans (un an après) « Je bois, maintenant, parce que c’est bon.Et puis , mes parents travaillent trop, alors ils bo...
Axel, 4 ans« Tu sais, ma maman elle est travaille beaucoup  ,elle  a  son  bureau  à  la maison;  elle  ne  me  laisse  pa...
Romain, 16 ans« Mon  père  m’envoie  chez  le  dealer lui  acheté  du  shit.Tu  comprends,  je suis  jeune,  les  flics,s’...
Moulay, 16 ans« La  dope,  ça  ne  fait  rien;  Regarde  ma  mère. Comme  elle  est  belle,  elle  gagne  bien  sa  vie, e...
Jean, 18 ans« Mon  père  est  triathlonien;  il  a  fait plusieurs  fois  l’Iron  Man.  Je  me  suis mis  à  courir  à  na...
Sarah, 8 ans :« On  a  fêté  Noël,  c’était  très  bien.Toute  la   famille,  tous  les  amis  étaient  là.J’ai  eu   plei...
« Le visage » du fumeur?« Visage et discours sont liés. Le visage parle,   rend possible et commence tout discours. »« Le ...
Rappel:   Goodman (1990): ’’ Addiction’’« Un      processus      par     lequel   un   comportement, permettant à la fois ...
Une petite clope?Récepteurs         nicotiniques       essentiellementcholinergiques,         activant      le     système...
Une petite clope?« Quand je ne sais pas quoi faire… »« Je  rougis,  alors  j’en  allume  une  ,  et  je  me cache derrière...
Le tabac:Très bien étudié depuis les années 90. Tabac à fumer/ à chiquer ou priser (PVD, USA) Initiation avant 12 ans fact...
Exemple du tabac:Tabagisme = meilleur prédicteur d’une consommation/ abus d’alcool et de produits illicites. Torabi; 1993...
Une petite clope ?  Conférences de consensus ANAES 1998   &   2004 (grossesse et tabac)  Recommandations AFSSAPS 2003   -Q...
« La guerre du faux » ?Substituts nicotinique: pâtes à mâcher,pastilles,patch, inhalateurs.Substituts gestuels :cigarettes...
Facteurs environnementaux       et familiaux-   Faible niveau d’encadrement familial et d’autorité    bienveillante;-   At...
Facteurs personnels:« Un tempérament difficile »Niveauélevé d’agressivité; absence decontrôle émotionnel; colère ; impulsi...
Attention à ne pascautionner une « santé     totalitaire »La faute.La culpabilité.La responsabilité.
« C’est l’heure du dîner et autour de la  table, les personnes justes vivent  avec toi l’heure juste, dans le lieu  juste,...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tabac.les parents modeles sanitaires

468 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
468
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
68
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Caféine : antagoniste de l adénosine.
  • Tabac.les parents modeles sanitaires

    1. 1. Les parents:modèles sanitaires ? Amine Benjelloun Marcel Rufo Contrôle du Tabac, objectif JEUNES Nancy,Faculté de Médecine, le 22 octobre 2009
    2. 2. « La conscience de Zeno »   Italo Svevo, 1923.La première cigarette, le goût, ledégoût, l’odeur, la culpabilité, secacher,la tentation, les arrêts, lesreprises, les doutes, l’apaisement, letemps ami…
    3. 3. L’amour c’est comme une cigarette …Lamour cest comme une cigaretteÇa brûle et ça monte à la têteQuand on ne peut plus sen passerTout ça senvole en fuméeLamour cest comme une cigaretteÇa flambe comme une allumetteÇa pique les yeux ça fait pleurerEt ça senvole en fumée …
    4. 4. Quelques vignettes cliniques:
    5. 5. Mya , 11 ans.« Ma mère avait arrêté de fumer, suite à uncancer; je l’ai surprise à plusieurs reprises àfumer en douce ;à chaque fois , elle jurait sesgrands dieux que c’était la dernière fois.Justeavant les vacances, je l’ai surprise encore, je mesuis jetée sur elle, je l’ai baffé, je lui ai arraché lescheveux, je l’ai insulté,j’étais comme folle, jem’en veux.Et puis , je me suis dit, que si ellement, ça doit être très bon de fumer.J’ai faitquelque chose de mal, alors: j’ai fumé tout l’été,mes copines ont fumé avec moi, et depuis je lacomprends, je ne l’agresse plus. »m
    6. 6. Mya , 12 ans (un an après) « Je bois, maintenant, parce que c’est bon.Et puis , mes parents travaillent trop, alors ils boivent, un verre , quand ils rentrent.je crois que ça leur fait du bien.Je bois, plus qu eux.J’ai même été saoule.Tu le croirais si je te dis qu’il ne s’en sont jamais rendu compte ! »
    7. 7. Axel, 4 ans« Tu sais, ma maman elle est travaille beaucoup  ,elle  a  son  bureau  à  la maison;  elle  ne  me  laisse  pas  jouer, elle me crie, et quelque fois,si je fais de  bêtises,  elle  me  frappe.  Le  soir, elle  fume  les  autres  cigarettes,celles qu’elle fait toute seule et qui sentent fort, et alors elle ne crie plus, je peux jouer .»
    8. 8. Romain, 16 ans« Mon  père  m’envoie  chez  le  dealer lui  acheté  du  shit.Tu  comprends,  je suis  jeune,  les  flics,s’ils  m’attrapent, ils  me  relâchent  aussitôt.  Après  on fume, mon père, ses copains ,et moi. Ma mère, elle râle , elle gueule,elle ne veut  pas.On  la  laisse  causer.  Bref, vrai  qu’on  se  marre  bien !  Surtout  si on picole un peu !» 
    9. 9. Moulay, 16 ans« La  dope,  ça  ne  fait  rien;  Regarde  ma  mère. Comme  elle  est  belle,  elle  gagne  bien  sa  vie, elle  a  l’air  heureuse.  Pourtant,  je  n’ai  aucun souvenir  de  ma  mère  jouant  avec  moi,  petit. Elle était toujours défoncée, jetée. Chaque fois que  j’essaie  de  me  la  remémorer,  elle  a  un garrot  et  une  seringue  plantée  dans  l’avant bras. »
    10. 10. Jean, 18 ans« Mon  père  est  triathlonien;  il  a  fait plusieurs  fois  l’Iron  Man.  Je  me  suis mis  à  courir  à  nager  avec  lui.  Les jours  où  on  ne  peut  pas  s’entraîner, principalement  à  cause  du  mauvais temps,  il prend un rail de cocaïne ou il  se  fait  un  fix  à  l’héroïne.  Moi  ,  je fume alors quelques pets .»
    11. 11. Sarah, 8 ans :« On  a  fêté  Noël,  c’était  très  bien.Toute  la  famille,  tous  les  amis  étaient  là.J’ai  eu  plein de cadeaux.On dirait que les adultes  avaient  changé:ils  fumaient  leurs  cigarettes,ils  buvaient  du  vin,  ils  étaient  vraiment  très  heureux;leurs  visages  étaient  plus  beaux.  Mes  parents  ont  toujours  l’air  mieux  quand  ils  boivent  ,  même  un  peu.Je  crois  que  dès  que  je  serais  grande, je boirai des trucs aussi. »
    12. 12. « Le visage » du fumeur?« Visage et discours sont liés. Le visage parle,  rend possible et commence tout discours. »« Le visage, cette nudité qui crie son étrangeté  au  monde,  sa  solitude,  la  mort,  dissimulée  dans son être »«Le visage me demande et m’ordonne. » In « Éthique et infini » Emmanuel Levinas
    13. 13. Rappel: Goodman (1990): ’’ Addiction’’« Un processus par lequel un comportement, permettant à la fois de produire du plaisir et d’écarter une sensation de malaise interne, est employé d’une façon caractérisée par:-l’échec répété à contrôler son comportement.-sa poursuite en dépit de ses conséquences négatives. »m
    14. 14. Une petite clope?Récepteurs nicotiniques essentiellementcholinergiques, activant le systèmedopaminergique.Aire ventro tegmentale.Rapidité (9 s !!! ) ; demi vie courte (2h).Phénomène de « up régulation ».Activation par anticipation de l’aire ventrotegmentale par une intégration sensori-motriceet planification de l’action au niveau du cortexpréfrontal et frontal.
    15. 15. Une petite clope?« Quand je ne sais pas quoi faire… »« Je  rougis,  alors  j’en  allume  une  ,  et  je  me cache derrière  mon petit nuage de fumée »« Je ne sais jamais quoi faire de mes mains, alors j’en allume une »« Depuis  la  loi  Evin  ,  quand  je  suis  mal  à l’aise  autour  d’une  conversation,  j’ai  toujours le prétexte de  sortir pour m’en griller une » « A  la  pause  ,  avec  les  copines,  autour  d’un petit Kawa. »
    16. 16. Le tabac:Très bien étudié depuis les années 90. Tabac à fumer/ à chiquer ou priser (PVD, USA) Initiation avant 12 ans facteur de risque d’addiction à la nicotine.-le plus souvent entre 9 & 10 ans-(Flemming;1989) La consommation ⇑ de l’adolescence à l’age adulte (Swan;1990;n=6311)  12 ans =8,5%  13 ans =14,5%  22 ans =71 % !!!
    17. 17. Exemple du tabac:Tabagisme = meilleur prédicteur d’une consommation/ abus d’alcool et de produits illicites. Torabi; 1993; n=20630 , de 10 à17 ans. À un Paquet /J, par rapport des non fumeurs: - 3 fois plus: à boire de l alcool. - 7 fois plus :tabac à priser ou à chiquer. -10 à 30fois plus de produits illicites
    18. 18. Une petite clope ? Conférences de consensus ANAES 1998   &  2004 (grossesse et tabac) Recommandations AFSSAPS 2003  -Question de la dépendance nicotinique. -Question des prises en charge  comportementale. -Question du tabac à l’adolescenceBémol: attention a ne pas faire émerger un  marché factice.
    19. 19. « La guerre du faux » ?Substituts nicotinique: pâtes à mâcher,pastilles,patch, inhalateurs.Substituts gestuels :cigarettes sanstabac, fausses cigarettes, cigarettesélectronique.Méthodes médicamenteuses.Méthodes alternatives.
    20. 20. Facteurs environnementaux et familiaux- Faible niveau d’encadrement familial et d’autorité bienveillante;- Attitudes coercitives injustes et incohérentes;- Traumatismes « familiaux »:abus physiques ou sexuels;- Dysfonctionnements familiaux dus aux drogues ou à l’alcool.- Croyances familiales dans l’effet positif des produits: ’’ça me calme, ça me fait du bien’’; ou dans leur non nocivité ’’ Bah ! Ca ne peut pas faire de mal’’;- Attitude facilitatrice familiale ;- Fumer ave la fratrie; les pairs; les petits(es) amis(es)- Quartiers à risque.
    21. 21. Facteurs personnels:« Un tempérament difficile »Niveauélevé d’agressivité; absence decontrôle émotionnel; colère ; impulsivité;Recherche de nouveauté; faible niveaud’évitement du danger ;Thada; troubles de l’humeur ; troublesanxieux à l adolescence.
    22. 22. Attention à ne pascautionner une « santé totalitaire »La faute.La culpabilité.La responsabilité.
    23. 23. « C’est l’heure du dîner et autour de la table, les personnes justes vivent avec toi l’heure juste, dans le lieu juste, parce que c’est la juste mesure du temps, de la vie, et du discours » Antonio Tabbuchi

    ×