2 5 s

2 370 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 370
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
120
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Voici un autre exemple de diapositives de vue d’ensemble utilisant des transitions.
  • Voici un autre exemple de diapositives de vue d’ensemble utilisant des transitions.
  • Voici un autre exemple de diapositives de vue d’ensemble utilisant des transitions.
  • 2 5 s

    1. 1. Année universitaire: 2010/2011
    2. 2. Supprimer Etre Rendre Seiri 10 Seiso Seiton rigoureux Shitsuke l’inutile évident seiketsu Ranger ettoyer N 1 2 3 4 5. Les cinq S
    3. 3. Japon Attention!! l’origine des 5S est lejapon surtout que sonnom nous donne cette impression?? Seiri 整理 Seiton 整頓 Seiso 清掃 Seiketsu 清潔 Shitsuke 躾
    4. 4. USA•L’origine des 5S est l’amérique À la fin de la 2ème guerre mondiale. •Méthode TWI 1. Job Instruction: accroître la productivité et qualitémodel de base de la de service  réduire pertes de temps liés aux méthode 5S. instructions insuffisantes / inadéquates. 2. Job Relations : harmoniser relations au travail/collaboration entre collègues. 3. Job Methods : utilisation efficiente des matériaux et équipements/amélioration continue et chasse au gaspillage
    5. 5. Les bonnes questions à poser: POURQUOI? COMMENT? QUI? COMBIEN? Où? QUEL? QUAND?P Q O Q C C Q
    6. 6. P Q O Q C C QPOURQUOIUtliser les 5S? QUI Utilise les 5S? Où Faire les 5S QUAND Pratiquer les 5S? COMMENT Se manifeste le problème ? COMBIEN Ça coute ? QUEL Objectif nous fixons nous?
    7. 7. Pour ….. Qualité de vie!!! Les pannes!!!Libérer espace!!
    8. 8. Pour éliminer le temps perdu à chercher ses outils, ses habits… •clef dans l’atelier dernière personne de l’équipe précédente ne l’a pas rangée à sa place…Pour améliorer la sécurité : •Prévention des incendies et des accidents ( chute d’objets, la pollution…)Pour avoir une meilleure qualité de vie : •Propreté  meilleur rendement/ qualité de vie
    9. 9. - Pour diminueret prévenir les pannes : •les machines ne veulent plus redémarrerla poussière s’y dépose au cours du week-end.- Pour libérer de l’espace inutilement utilisé : •Etre plus organisé- Pour inspirer confiance : •un médecin, qui a une salle de soins bien rangée, inspire confiance.-Pour ne plus courir : •rapport que le chef a demandé alors qu’on l’a pas vu depuis longtemps!
    10. 10. Qui ? •à chaque personne de les appliquer.Qui est concerné ? •Personnes qui vivent ou travaillent dans une zone.Qui pourrait aider à le résoudre ? •sens pratique / n’est pas conservateur de nature. •Quelqu’un n’ayant pas de souvenir sur la zone.Qui est gêné par les 5S? •personnes désordonné.
    11. 11. Où faire du 5 S ? • Appartement • Bureau • AtelierQuand pratiquer le 5 S ? • Immédiatement et à tout instant. • Aucun matériel nécessaireComment se manifeste le problème ? • Ne plus retrouver un document/ un outil/ une assiette…Combien ça coûte? • RIEN Quel objectif? • zone quelconque.
    12. 12. Supprimer l’inutile Suivre StandardiserRanger Nettoyer
    13. 13. SEIRI —SUPPRIMERL’INUTILETrier et neconserver que lestrict nécessairesur le poste et sedébarrasser dureste.
    14. 14. Application:Pour vérifier si un objet est utile :on suit la démarchesuivante: On trace un tableau pareil à celui ci-dessous.Chaque fois que quelqu’un aura besoin de cet objet, ilmarquera son nom et la date d’utilisationAprès quelques jours ou quelques semaines, nousregarderons les noms qui figurent sur l’étiquette pourdécider si on va le garder ou non. OUI NE SAIS PAS NON Conserver Temps Ne pas conserver d’observation Ranger Réemployer Recycler Jeter
    15. 15. Remarque:On peut aussi trier les objets grâce à laclassification de Pareto ;les classes seront donc:A = usage quotidien,B = usage hebdomadaire ou mensuel,C = usage rarissimePermet de déterminer ce qui mériteeffectivement dêtre au poste de travail, ce quelon peut en éloigner et ce dont il faut sedébarrasser.
    16. 16. SEITON – SITUER, RANGERBut: Déterminer une place pour rangerles choses utilesRegrouper les objets par nature.C’est un « arrangement » pour visualiseret/ou situer facilement les objetsChaque pièce et chaque outil se voientattribuer une place biendéfinie, facilement accessible.
    17. 17. Fréquence d’utilisation EmplacementUtilisation Très Fréquente Au poste de travailUtilisation courante A proximité du posteUtilisation épisodique Au magasin Utilisation Rangement Plusieurs fois par ¼ heure Sur opérateur Plusieurs fois par heure Sur poste Plusieurs fois par jour Tiroirs inférieursEn fonction de la fréquence d’utilisation del’objet ,on va lui accorder un emplacementspécifique.
    18. 18. ApplicationRecherche efficace et rapided’outils ou de pièces*Réduire les temps d’arrêtmachine pour changements deséries ou d’outils.*Réduire les tempsd’indisponibilité desmachines, lors de l’entretien ou depannes
    19. 19. Seiso – Nettoyer,faire scintillerDans un environnement propre on détecteplus rapidement la fuite.•Examiner le poste de travail point par point.•Nettoyer le poste de travail et sonenvironnement.•Identifier et si possible éliminer les causesde salissures•Définir ce qui doit être nettoyé, les moyenset la fréquence.
    20. 20. Le nettoyage régulier est une formed’inspection
    21. 21. Seiketsu — StandardiserStandardiser et respecter les 3Sprécédents.Trois premiers S : Actions à menersur le terrain, Quatrième S :construire un cadreformel pour les respecter et lesfaire respecter.Favoriser les:*Standards visuels.*Repérages de couleurs.*Repérages de zones.
    22. 22. Exemple:La standardisation peut consister à repérer les serrages sur lesécrous.Une fois les écrous serrés à la valeur du couple voulu, on trace untrait de couleur indélébile sur l’écrou en débordant sur le support De cette manière, tout desserrage ou serrage excessif se verra parle désalignement des deux portions de trait.
    23. 23. Shitsuke — Suivre et faire évoluer(la rigueur)Pour faire vivre les quatre premiers S,il faut les stabiliser et les maintenir.Surveiller régulièrement l’applicationdes règles.Les remettre en mémoire, en corrigerles dérives mais aussi les faire évolueren fonction des progrès accomplis.
    24. 24. Domaines d’application: 5S d’atelier
    25. 25. 5S de bureau
    26. 26. Bureau Trier - Pas de documents périmés, les documents obsolètes Débarrasser Ranger Documents et classeurs, identifiés, facile à trouver Pas de salissure, environnement agréable (mobilier, Nettoyer vitres,...) Conserver en Eradiquer les causes de salissures, lorigine desordre et propre poussières Impliquer / Le Respect des consignes, les procédures, laffichage Formaliser
    27. 27. Exemple d’application5S: Une Démarche Incontournablepour Accélérer les progrès du groupeGemy premier distributeur devoiture PEUGEOT en France.Appliqués de manière systématiquesur leurs sites du réseau GEMY, les 5Sconnaissent un succès grandissantleur quotidien.
    28. 28. •Résultats immédiats en Qualité Coûts Délais etSécurité grâce à une plus grande efficacité auposte de travail.• Augmentation forte et durable de la motivationet de létat desprit «Amélioration Continue» dechaque collaborateur.•Démarrer un chantier 5S a permis dapprécierses multiples facettes et den tirer les premiersbénéfices.•Réalisation : Jean Marc BOULAY ... GemyPEUGEOT atelier Sur la période de 5 mois(1 Schaque mois)
    29. 29. Lien vidéo:http://www.youtube.com/watch?v=blGM6aNrxCE

    ×