Inégalités Sociales de Santé en Tunisie

608 vues

Publié le

Présentée par Pr Habiba Ben Romdhane, Professeur de santé Publique et Directrice du Laboratoire Epidémiologie et Prévention des Maladies Cardiovascualires - Faculté de Médecine de Tunis.
Conférence « Les inégalités sociales en Tunisie, le constat et les leviers d’action », 11 Juin 2014, Tunis - Tunisie.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
608
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Inégalités Sociales de Santé en Tunisie

  1. 1. Habiba Ezzahi Ben Romdhane 11 juin 2014 Inégalités Sociales deInégalités Sociales de santé en Tunisiesanté en Tunisie
  2. 2. Plan
  3. 3. Inégalités sociales de santéInégalités sociales de santé (ISS)(ISS) Les ISS sont des iniquités  Elles réfèrent à des disparités (évitables et injustes) Elles mettent en lumière une relation étroite entre l’état de santé et l’appartenance à un groupe social Elles se distinguent des « inégalités de santé » qui ne relèvent pas de la justice sociale (les inégalités de santé entre jeunes et personnes âgées par exemple).   Les ISS se distribuent selon le gradient social.
  4. 4. Inégalités sociales de santéInégalités sociales de santé " Les inégalités sociales de santé sont essentiellement le résultat, le produit final des autres inégalités sociales structurelles qui caractérisent un pays à un moment donné de son histoire et de son développement économique » . Les politiques publiques en faveur de la santé en population générale ont parfois pour effet de profiter d’abord aux plus favorisés. Les groupes sociaux les mieux dotés en capital culturel et financier sont en effet les premiers à tirer profit des messages incitant à la prévention , ce qui a pour effet de creuser les inégalités sociales et territoriales de santé.
  5. 5. Inégalités sociales de santéInégalités sociales de santé Différences sociales en matière de: espérance de vie espérance de vie en bonne santé consommation de soins santé déclarée (subjective) adoption de comportements favorables à la santé
  6. 6. Les déterminants sociaux deLes déterminants sociaux de la santéla santé Les inégalités sociales de santé résultent d’un ensemble de déterminants, a savoir accès aux soins et a la prévention Les DS :ensemble des conditions socialement produites qui influencent la santé des populations : les politiques en matière d’emploi, le type d’emploi, l’éducation, les infrastructures de transport, le revenu, l’environnement , l’habitation …
  7. 7. Les inégalités sociales de santé en Tunisie : portrait épidémiologique Indicateurs de mortalité et de morbidité
  8. 8. La mortalité des enfants
  9. 9. La mortalité maternelle Région TMM OMD 25 /100 000 OMD AJUSTE 35/100 000 Post OMD <40/100 District Tunis 50,8 - - - Nord Est 27,9 - + + Nord Ouest 67,0   - - Centre Ouest 55,9 - - - Centre Est 30,5 - + + Sud Ouest 36,7 - - + Sud Est 56,8 - - - Total 44,8 - - -
  10. 10. Les inégalités sociales de santé en Tunisie : portrait épidémiologique Indicateurs de santé subjective et de bien être
  11. 11. Pourcentage des femmesPourcentage des femmes satisfaites par leur viesatisfaites par leur vie
  12. 12. Pourcentage de ceux qui considèrent que leur état de est bon selon la région 48,01% des hommes et 39,93% appartenant au tiers inférieur ; 55,71% des hommes et 49,31% appartenant au tiers supérieur
  13. 13. Les inégalités sociales de santé en Tunisie : portrait épidémiologique Indicateurs de recours aux soins et accès à la prévention
  14. 14. Consultations au cours des trois derniers mois selon le sexe et la région 32,7% parmi le tiers inférieur 40,6% le tiers supérieur SSE
  15. 15. Contrôle de la tensionContrôle de la tension artérielle et de la glycémieartérielle et de la glycémie Tension Artérielle Glycémie
  16. 16. Contrôle de la tensionContrôle de la tension artérielle et de la glycémieartérielle et de la glycémie Tension Artérielle 69,03% en milieu urbain, 59,18% en milieu rural ; 55,0% parmi le tiers inférieur pauvre , et 75,7% le tiers supérieur Glycémie 39,0% en milieu urbain, 22,2% en milieu rural ; 18,7% parmi le tiers inférieur , et 47,0% du tiers supérieur
  17. 17. Délai de prise en charge des SCA selon le niveau d’éducation
  18. 18. Dépistage et diagnostic précoce des cancers Les inégalités sociales face au cancer touchent la prévention, primaire (maîtriser les facteurs de risque) et secondaire (les dépistages). Les inégalités sociales marquent également le parcours de soins. Le dépistage organisé est le gage d’un diagnostic précoce Le dépistage organisé est en lui-même à l’origine de disparités
  19. 19. Cancer du sein: diagnostic tardif Diamètre moyen au diagnostic > 4 cm (Europe < 2cm). Gain de 2cm en 40 ans 30% stade d’extension locale. 40% stade d’extension régionale 15% stade métastatique d ’emblée (Europe < 5% ) .
  20. 20. Dépistage et diagnostic précoce des cancers génitaux Cancer col de l’utérus Mammographie
  21. 21. Dépistage et diagnostic précoce des cancers génitaux   Cancer du col de l’utérus Mammographie Milieu   Urbain 27.4 32.4  Rural 11.2 15.9 Niveau d’éducation    Analphabète 10.4 14.0  Primaire 26.3 31.5  Secondaire 38.4 49.4  Supérieur 62.3 67.0 Niveau socioéconomique   1er tercile 8.6 13.7  2éme tercile 17.7 24.1  3éme tercile 38.5 42.9
  22. 22. Absence de consultation prénatale
  23. 23. Accouchement à domicile
  24. 24. Besoin non satisfait en matière de contraception
  25. 25.  La santé publique tunisienne, qui a montré de grandes qualités et révélé un réel potentiel pour lutter contre les maladies transmissibles et les épidémies, est de plus en plus en décrochage par rapport aux défis posés par la transition socioculturelle et épidémiologique . Les pathologies de la transition qui se définissent par leur chronicité et par la complexité de leur prise en charge cristallisent les inégalités sociales et mettent à nu le dysfonctionnement du système public, de la première à la troisième ligne .

×