Les traductions à la cour de Charles V An Smets le 9 mai 2007
Table des matières <ul><li>le latin versus le « français » au moyen âge </li></ul><ul><li>les traductions médiévales </li>...
1.  le latin versus le « français » au moyen âge <ul><li>1.1. la place du latin au moyen âge </li></ul><ul><li>1.2. le dév...
1.1. la place du latin au moyen âge <ul><li>Tout au long du moyen âge, le latin est une langue très importante, et cela da...
1.2 le développement et l’emploi progressif du français <ul><li>2 dates-clé: 842 et 1539 </li></ul>
1.2 le développement et l’emploi progressif du français <ul><li>842 : les Serments de Strasbourg, texte cité par Louis le ...
1.2 le développement et l’emploi progressif du français <ul><li>1539: l’ordonnance de Villers-Cotterêts par François Ier <...
Table des matières <ul><li>le latin versus le « français » au moyen âge </li></ul><ul><li>les traductions médiévales </li>...
2. les traductions médiévales <ul><li>2.1. entre langues savantes </li></ul><ul><li>2.2. du latin en français </li></ul><u...
2.1. les traductions entre langues savantes <ul><li>de l’arabe vers le latin  </li></ul><ul><li>p.ex. Michel Scot </li></u...
2.2. les traductions médiévales du latin en français : quelques exemples <ul><li>en droit: Jean d’Antioche traduit le “De ...
2.3. les traductions médiévales entre deux langues vernaculaires <ul><li>l’italien et le français: Laurent de Premierfait ...
2.4. les traductions médiévales du français en latin <ul><li>par exemple: deux traductions latines anonymes du “Régime du ...
Table des matières <ul><li>le latin versus le « français » au moyen âge </li></ul><ul><li>les traductions médiévales </li>...
3. la cour du roi Charles <ul><li>3.1. la figure du roi </li></ul><ul><li>3.1.1. généralités </li></ul><ul><li>3.1.2. les ...
3.1. la figure du roi <ul><li>1337 – 1380 </li></ul><ul><li>roi de 1364 à 1380 </li></ul><ul><li>a gouverné la France pend...
3.1.2. l’importance de Charles V  pour les arts <ul><li>homme lettré </li></ul><ul><li>amateur de poésie et de musique </l...
3.2. quelques traducteurs importants <ul><li>3.2.1. Denis Foulechat </li></ul><ul><li>3.2.2. Evrart de Conty </li></ul><ul...
3.2.1. Denis Foulechat <ul><li>étudiant en théologie </li></ul><ul><li>frère mineur </li></ul><ul><li>1364: accusé à cause...
3.2.1. Denis Foulechat <ul><li>traducteur de Charles V (après 1369) </li></ul><ul><li>1372: termine la traduction du “Poli...
3.2.2. Evrart de Conty <ul><li>ca. 1330 - 1405 </li></ul><ul><li>1357: maître régent de la Faculté de Médecine de Paris </...
3.2.2. Evrart de Conty <ul><li>traduit à la demande de Charles V l’encyclopédie pseudo-aristotélienne des “Problemata”, ac...
3.2.3. Nicole Oresme <ul><li>v. 1322 – 1382 </li></ul><ul><li>1356: docteur en théologie et grand maître du Collège de Nav...
3.2.3. Nicole Oresme <ul><li>vulgarise beaucoup d’ouvrages aristotéliciens </li></ul><ul><li>1370 - 1372: achèvement corpu...
3.2.3. Nicole Oresme <ul><li>attache beaucoup d’importance à la vulgarisation </li></ul><ul><li>grand défenseur de l’emplo...
3.2.4. Raoul de Presles <ul><li>1316 - 1382 </li></ul><ul><li>étudiant en droit (sans grade) </li></ul><ul><li>fait partie...
3.2.4. Raoul de Presles <ul><li>traduit des ouvrages religieux à la demande  de Charles V </li></ul><ul><li>- 1371-1375: l...
4. Question finale: l’importance des traductions médiévales <ul><li>grammaire: l’emploi de certaines constructions  </li><...
4.1. Quelques néologismes chez Nicole Oresme <ul><li>angulaire  (« Livre du ciel et du monde », 1377) </li></ul><ul><li>di...
4.2. Quelques néologismes dans les  « Problemes » d’Evrart de Conty (entre 1380 et 1399) <ul><li>colonnaire </li></ul><ul>...
5. Bibliographie sélective <ul><li>B  Andersen , Peter  éd.,  Pratiques de traduction au Moyen Age.  Actes du colloque de ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Traductions médiévales

1 579 vues

Publié le

A la cour de Charles V, plusieurs traducteurs, dont Nicole Oresme, Raoul de Presles et Evrart de Conty, traduisèrent des textes latins en français.

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 579
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
21
Actions
Partages
0
Téléchargements
16
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Traductions médiévales

    1. 1. Les traductions à la cour de Charles V An Smets le 9 mai 2007
    2. 2. Table des matières <ul><li>le latin versus le « français » au moyen âge </li></ul><ul><li>les traductions médiévales </li></ul><ul><li>la cour du roi Charles </li></ul><ul><li>question finale: l’importance des traductions médiévales </li></ul><ul><li>bibliographie </li></ul>
    3. 3. 1. le latin versus le « français » au moyen âge <ul><li>1.1. la place du latin au moyen âge </li></ul><ul><li>1.2. le développement et l’emploi progressif du français </li></ul>
    4. 4. 1.1. la place du latin au moyen âge <ul><li>Tout au long du moyen âge, le latin est une langue très importante, et cela dans différents domaines: </li></ul><ul><li>l’Eglise </li></ul><ul><li>le droit </li></ul><ul><li>l’enseignement </li></ul><ul><li>les sciences </li></ul>
    5. 5. 1.2 le développement et l’emploi progressif du français <ul><li>2 dates-clé: 842 et 1539 </li></ul>
    6. 6. 1.2 le développement et l’emploi progressif du français <ul><li>842 : les Serments de Strasbourg, texte cité par Louis le Germanique </li></ul><ul><li>« Pro deo amur et pro christian poblo et nostro commun salvament, d'ist di in avant, in quant deus savir et podir me dunat, si salvarai eo cist meon fradre Karlo et in aiudha et in cadhuna cosa, si cum om per dreit son fradra salvar dist, in o quid il mi altresi fazet, et ab Ludher nul plaid nunquam prindrai, qui meon vol cist meon fradre Karle in damno sit » </li></ul>
    7. 7. 1.2 le développement et l’emploi progressif du français <ul><li>1539: l’ordonnance de Villers-Cotterêts par François Ier </li></ul><ul><ul><li>art. 111. De prononcer et expedier tous actes en langaige françoys </li></ul></ul><ul><ul><li>Et pour ce que telles choses sont souventesfoys advenues sur l'intelligence des motz latins contenuz es dictz arretz. Nous voulons que doresenavant tous arretz ensemble toutes aultres procedeures, soient de nous cours souveraines ou aultres subalternes et inferieures, soient de registres, enquestes, contractz, commisions, sentences, testamens et aultres quelzconques actes et exploictz de justice ou qui en dependent, soient prononcez, enregistrez et delivrez aux parties en langage maternel francoys et non aultrement. </li></ul></ul>
    8. 8. Table des matières <ul><li>le latin versus le « français » au moyen âge </li></ul><ul><li>les traductions médiévales </li></ul><ul><li>la cour du roi Charles </li></ul><ul><li>les traductions et l’histoire de la langue française </li></ul><ul><li>bibliographie </li></ul>
    9. 9. 2. les traductions médiévales <ul><li>2.1. entre langues savantes </li></ul><ul><li>2.2. du latin en français </li></ul><ul><li>2.3. entre deux langues vernaculaires </li></ul><ul><li>2.4. du français en latin </li></ul>
    10. 10. 2.1. les traductions entre langues savantes <ul><li>de l’arabe vers le latin </li></ul><ul><li>p.ex. Michel Scot </li></ul><ul><li>du grec vers le latin </li></ul><ul><li>p.ex. Guillaume de Moerbeke </li></ul>
    11. 11. 2.2. les traductions médiévales du latin en français : quelques exemples <ul><li>en droit: Jean d’Antioche traduit le “De inventione” de Cicéron et la “Rhetorica ad Herennium” (1282) </li></ul><ul><li>en médecine: traductions anonymes de la “Chirurgia magna” de Gui de Chauliac (XVe s.) </li></ul><ul><li>en fauconnerie: traductions anonymes du “De arte venandi cum avibus” de Frédéric II de Hohenstaufen (début XIVe s. et XVe s.) </li></ul>
    12. 12. 2.3. les traductions médiévales entre deux langues vernaculaires <ul><li>l’italien et le français: Laurent de Premierfait traduit le “Decameron” de Boccace (1414) </li></ul><ul><li>le français et le catalan, le néerlandais et l’italien: différentes traductions du “Régime du corps” d’Aldebrandin de Sienne </li></ul>
    13. 13. 2.4. les traductions médiévales du français en latin <ul><li>par exemple: deux traductions latines anonymes du “Régime du corps” d’Aldebrandin de Sienne </li></ul>
    14. 14. Table des matières <ul><li>le latin versus le « français » au moyen âge </li></ul><ul><li>les traductions médiévales </li></ul><ul><li>la cour du roi Charles </li></ul><ul><li>les traductions et l’histoire de la langue française </li></ul><ul><li>bibliographie </li></ul>
    15. 15. 3. la cour du roi Charles <ul><li>3.1. la figure du roi </li></ul><ul><li>3.1.1. généralités </li></ul><ul><li>3.1.2. les arts </li></ul><ul><li>3.2. quelques traducteurs </li></ul><ul><li>3.2.1. Denis Foulechat </li></ul><ul><li>3.2.2. Evrart de Conty </li></ul><ul><li>3.2.3. Nicole Oresme </li></ul><ul><li>3.2.4. Raoul de Presles </li></ul>
    16. 16. 3.1. la figure du roi <ul><li>1337 – 1380 </li></ul><ul><li>roi de 1364 à 1380 </li></ul><ul><li>a gouverné la France pendant la captivité de son père Jean II le Bon (Poitiers, 1356) </li></ul><ul><li>a introduit le franc en 1364 </li></ul>Paris, BnF
    17. 17. 3.1.2. l’importance de Charles V pour les arts <ul><li>homme lettré </li></ul><ul><li>amateur de poésie et de musique </li></ul><ul><li>propriétaire d’une bibliothèque très riche </li></ul><ul><li>a commandé la traduction de plusieurs ouvrages antiques </li></ul>
    18. 18. 3.2. quelques traducteurs importants <ul><li>3.2.1. Denis Foulechat </li></ul><ul><li>3.2.2. Evrart de Conty </li></ul><ul><li>3.2.3. Nicole Oresme </li></ul><ul><li>3.2.4. Raoul de Presles </li></ul>
    19. 19. 3.2.1. Denis Foulechat <ul><li>étudiant en théologie </li></ul><ul><li>frère mineur </li></ul><ul><li>1364: accusé à cause de ses positions non orthodoxes, qu’il renie publiquement en 1369 </li></ul>Jean de Salisbury , Policratique , traduction française par Denis Foulechat , Paris, 1372 (Paris, BnF, fr. 24287)
    20. 20. 3.2.1. Denis Foulechat <ul><li>traducteur de Charles V (après 1369) </li></ul><ul><li>1372: termine la traduction du “Policratus” de Jean de Salisbury (1115/1120 - 1180) </li></ul>
    21. 21. 3.2.2. Evrart de Conty <ul><li>ca. 1330 - 1405 </li></ul><ul><li>1357: maître régent de la Faculté de Médecine de Paris </li></ul><ul><li>médecin de Blanche de Castille et de Charles V </li></ul><ul><li>auteur des “Eschés amoureux” (1370-1380) et des “Eschés amoureux moralisés” (vers 1390) </li></ul>
    22. 22. 3.2.2. Evrart de Conty <ul><li>traduit à la demande de Charles V l’encyclopédie pseudo-aristotélienne des “Problemata”, achevée entre 1380 et 1399 </li></ul>Jena, Thüringer Universitäts- und Landesbibliothek, Gallica f. 81, p. 2
    23. 23. 3.2.3. Nicole Oresme <ul><li>v. 1322 – 1382 </li></ul><ul><li>1356: docteur en théologie et grand maître du Collège de Navarre </li></ul><ul><li>évêque de Lisieux </li></ul><ul><li>philosophe et savant </li></ul>Traité de l’espere, Paris, BnF, fr. 565, fol. 1r.
    24. 24. 3.2.3. Nicole Oresme <ul><li>vulgarise beaucoup d’ouvrages aristotéliciens </li></ul><ul><li>1370 - 1372: achèvement corpus moral (“l’Ethique”, “la Politique”, “l’Economique”) </li></ul><ul><li>1377: achèvement “Du ciel et du monde”, ~ la philosophie naturelle </li></ul><ul><li>… </li></ul>
    25. 25. 3.2.3. Nicole Oresme <ul><li>attache beaucoup d’importance à la vulgarisation </li></ul><ul><li>grand défenseur de l’emploi du français pour des traités scientifiques </li></ul><ul><li>ouvrages écrits directement en français - “Livre de divinacions” - “Traité de la sphère” (entre 1356 et 1365) </li></ul>
    26. 26. 3.2.4. Raoul de Presles <ul><li>1316 - 1382 </li></ul><ul><li>étudiant en droit (sans grade) </li></ul><ul><li>fait partie de l’entourage de Charles V après 1364 </li></ul><ul><li>auteur de plusieurs textes en latin et en français (entre 1363 et 1369) </li></ul>
    27. 27. 3.2.4. Raoul de Presles <ul><li>traduit des ouvrages religieux à la demande de Charles V </li></ul><ul><li>- 1371-1375: la “Cité de Dieu” de saint Augustin </li></ul><ul><li>- la Bible </li></ul>La Haye, Rijksmuseum Meermanno-Westreenianum, ms. 10 A 11, fol. 13v
    28. 28. 4. Question finale: l’importance des traductions médiévales <ul><li>grammaire: l’emploi de certaines constructions </li></ul><ul><li>p.ex. les constructions infinitives </li></ul><ul><li>lexique: l’invention des nouveaux termes (= néologismes), </li></ul><ul><li>mais à traiter avec précaution </li></ul>
    29. 29. 4.1. Quelques néologismes chez Nicole Oresme <ul><li>angulaire (« Livre du ciel et du monde », 1377) </li></ul><ul><li>discipline ( « diverses branches de la connaissance, science ») (« Eth. », 1370) </li></ul><ul><li>imaginable (« Livre du ciel et du monde », 1377) </li></ul><ul><li>rectiligne (id.) </li></ul><ul><li>sphérique (« Ethiques », 1370) </li></ul>
    30. 30. 4.2. Quelques néologismes dans les « Problemes » d’Evrart de Conty (entre 1380 et 1399) <ul><li>colonnaire </li></ul><ul><li>cylindre </li></ul><ul><li>divinatoire </li></ul><ul><li>linéaire </li></ul><ul><li>négativement </li></ul><ul><li>problème </li></ul>
    31. 31. 5. Bibliographie sélective <ul><li>B Andersen , Peter éd., Pratiques de traduction au Moyen Age. Actes du colloque de l’Université de Copenhague 25 et 26 octobre 2002. Copenhagen: Museum Tusculanum Press, University of Copenhagen . </li></ul><ul><li>CCh aurand, Jacques. 1991 6 . Histoire de la langue française ( Que sais-je? 167). Paris: PUF. </li></ul><ul><li>Goyens, Michèle – Van Hoecke, Willy. 1999. “La traduction comme source pour l’étude d’anciens états de langue”. Giuseppe Di Stefano – Rose M. Bidler éds, La recherche, bilan et Perspectives, . Actes du Colloque International Université McGill, Montréal, 5-6-7 octobre 1998 ( Le Moyen Français 44-45). p. 243-264. Montréal: CERES . </li></ul><ul><li>Hasenohr , Geneviève –Zink , Michel éds, Dictionnaire des lettres françaises. Le Moyen Age. Edition entièrement revue et mise à jour (Livre de poche) . 213-215. Paris: Fayard. </li></ul>

    ×