Keynote atbrest (1)

394 vues

Publié le

Des éléments de réponse à une question " Comment prendre le train numérique et tirer profit de cette révolution digitale ?"

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
394
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Keynote atbrest (1)

  1. 1. Comment prendre le train numérique et tirer partie de la révolution digitale ? L’ère numérique Loic Gourmelon & Anas Mbasso Agile Tour Brest 13 novembre 2014
  2. 2. L’ère numérique @loicgo @anasmbasso Pour commencer. L’ère numérique c’est quoi ? Les figures de l’ère numérique sont Google, Apple, facebook, amazon, netflix, twitter et bien d’autres. L’ère numérique c’est aussi : l’Analytics, le Cloud computing, le Social business, l’ agilité, le Big Data, et la mobilité. C’est l’ensemble de ces technologies et applications que nous utilisons au quotidien, qui se sont introduites dans nos meurs, qui ont transformé nos relations sociales, notre façon de consommer et qui sont présentes partout, dans notre vie privé, professionnelle, à l’école, ou en entreprise. L’ère numérique c’est notre présent et d’avantage notre avenir. L’ère numérique a commencé depuis que l’’informatique n’est plus une transcription de nos taches manuelles en logiciels automatisés. L’ère numérique c’est là ou l’informatique est devenu un vecteur de création de valeur, de businness et un levier pour l’activité de l’entreprise. A comparer avec les années de 70 à 90 (hier finalement) ou l’informatique était un levier de réduction des coûts au sein de l’entreprise.
  3. 3. La balance économique @loicgo @anasmbasso L’ère numérique c’est aussi la naissance d’un nouvel ordre économique et financier. Peugeot : 118 ans, 202 000 salaariés, Capitalisation : 7,2 Md€, les Whatsapp : 4 ans d'existences, 55 salariées et une capitalisation de 22 mds Voici le nouvel ordre financier qu’introduit l’ère numérique.
  4. 4. C’est partout @loicgo @anasmbasso L’ère numérique concerne tout les domaines du service à l’industrie. On retrouve Google par exemple qui est l’un des symboles de cette révolution avec des produits qui vont ● du moteur de recherche ● à l’aérospace avec le rachat de “Titan Aeropace” récemment ● en passant par l’automobile avec la google car ● la médecine avec Calico et Google X, ● les services , la banque notamment en essayant d’inventer de nouvelles solution de paiement, de gestion de budget, de conseil financier et de crédit avec différents projets. Il y a plusieurs d’autres exemple avec Amazon , Apple mais aussi en France avec les VTC parisiens par exemple. L'élément commun entre tous ces acteurs c’est qu’il ne sont pas venu concurrencer le marcher en s’apuyant sur la technologie, mais ils ont réinventer ces métiers et ces produits à l’image de la technologie.
  5. 5. S’adapter au changement @loicgo @anasmbasso Nous vivons une nouvelle révolution où il ne restera que les meilleurs, c’est à dire ceux qui auront su s’adapter au nouveau contexte économique et technologique. Si les entreprises ne parviennent pas à se réinventer, à remettre en question leur fondamentaux,ces entreprises risquent à moyen ou long terme de rejoindre les rangs de kodak, motorolla, la redoute, ... Ces nouveaux acteurs ne vampirisent pas les entreprises dites traditionnelles, ils offrent de nouvelles expériences utilisateurs et réinventent les besoins et le modèle de consommation
  6. 6. Quelles sont les nouvelles exigences auxquelles nos entreprises sont confrontées ? Nous pouvons identifier 4 éléments essentiels : 1. La réactivité, 2. proposer des produits simples, facile à comprendre 3. de qualité 4. et innovants Et c’est pas rien d’arriver à concilier ces 4 éléments. Sans parler de la complexité de l’environnement technologique et économique. Réactivité Simplicité Qualité Innovation Les facteurs de rupture @loicgo @anasmbasso
  7. 7. Pour concilier ces 4 éléments, il y a un cadre qui a fait ses preuves et qui est utilisé par les grands acteurs du numérique et là bonne pioche on est dans le thème de la journée. c’est L’AGILITE (au sens méthode agile) Le liant : l’agilité @loicgo @anasmbasso
  8. 8. A travers cette journée vous avez pu écouter des thématiques autour de l’agilité vous avez pu constatez que l’humain est au centre de cet écosystème. Nous n’allons pas vous présenter les pratiques agiles mais les valeurs essentielles qui donne à l’agilité tout son sens dans cette complexité et à ce niveau d’exigence auquel nous sommes confrontés. Dans les entreprises traditionnelles, on retrouve 4 valeurs essentielles : Tout contrôler (indicateurs de performance, systèmes de reporting, normes, procédures…) Tout surveiller (horaires, dépenses…) Tout centraliser autour du chef. Certains décident, les autres exécutent. A la recherche d’une uniformité et d’un conformisme pour être rassurer : plutôt être suiveur que leader loin d'en avoir pris toute la mesure, le management à la française pense le neuf avec le vieux et plaque sa vision taylorienne du travail à une société du savoir où le contrôle de l'information aboutit inexorablement à des effets contre productifs D'ailleurs si on regarde le dernier rapport Gallup 2013 , en France : - 9% des salariés sont engagé pour leur entreprise - 65% sont désengagés - 26% sont activement désengagés Ce rapport pointe clairement les défauts de management Vous ne travaillez pas pour votre chef mais pour vos clients “ L’Homme au centre info diffusée et contrôlée objectif quantifié limitation du hasard Entreprise du comment obéissance responsabilité Entreprise du pourquoi risque partagé enjeu info co-élaborée et échangée @loicgo @anasmbasso
  9. 9. Aujourd’hui Il faudrait que chacun à son niveau dans l’entreprise soit capteur et diffuseur, Parce qu c’est au contact des frontières avec les clients, fournisseurs, partenaires et les concurrents que le changement et les problèmes qui en découlent surviennent et sont ressentis d’abord. L’objectif est de finalement être plus réactif et sortir de ce manque d’innovation ou de cette innovation ordinaire.
  10. 10. Il ne s‘agit pas tant de libérer les idées que le talent des gens et libérer leurs actions pour améliorer la performance de l’entreprise L’homme au centre. cela amène des changements dans le rapport avec l’échec, dans la recherche de compétences au sens talents créatifs. le management va donc effectuer une révolution s'il veut éviter une révolte ou une fuite des talents. Il en va de la survie de l’entreprise. les 3 premières des 11 qualités que Google attend chez un candidat : ● Google ne recherche pas des experts ● Google recherche des gens à fort "potentiel cognitif" ● Google recherche des gens qui ont du cran Changement de paradigme RH @loicgo @anasmbasso FAIL FAST. SUCCEED FASTER ‘“Un cogniticien associe deux types de sciences : la science dite humaine (psychologie, neuroscience, ergonomie, économie, biologie…) et la science technique (mathématiques, informatiques, robotique, modélisation…)”
  11. 11. La motivation est naturelle. On ne motive pas les gens, mais nous pouvons créer un climat favorable. Et si vous voulez de l'engagement, faites confiance aux collaborateurs, donner leur des responsabilités et de l’autonomie. Vous avez certainement pu constater qu’en situation de responsabilité, la motivation est intrinsèque : elle est haute, longue et intense. Pour développer l’autonomie et tirer bénéfice de ce mode d’organisation, il faut avoir l’ envie de se surpasser sur quelque chose qui compte et au service de quelque chosequi nous dépasse. Et cela les grands acteurs du numérique l’ont bien compris Et n’oublions pas une chose essentielle : l’autonomie stimule la motivation et libère la créativité. D’ailleurs, la différence dans la marge de profit entre les entreprises qui impliquent leurs salariés et celles qui ne le font pas est de 45% Autonomie, responsabilité, confiance @loicgo @anasmbasso « La liberté est le meilleur moyen d’obtenir des performances extraordinaires de gens ordinaires » (T. Brière) « Arrêtez de dire aux gens comment ils doivent faire leur travail ! Laissez-les résoudre leurs problèmes! « La cohérence vient du groupe…et des choix individuels éclairés par le groupe » (T. Brière) « On peut, à force de confiance, mettre quelqu’un dans l’ impossibilité de vous tromper. » (Joseph Joubert)
  12. 12. En mettant l’homme au centre en lui donnant une autonomie nous touchons un changement profond de valeurs dont le changement lui même est une variable de survie. Changement de valeurs @loicgo @anasmbasso
  13. 13. Tout cela doit être porté par une vision, une vision d’entreprise où l’homme et le client sont au centre, avec une démarche de changement par l’innovation. Et le rôle du management est de communiquer sur la vision, la vision jusqu’à ce qu’elle ait du sens pour les salariés pour pouvoir passer du slogan à une réalité. Et là nous vous invitons à consulter des SUCCES Stories telque l’histoire de David Marquet, ex capitaine d'un sous marin nucléaire de la Navy américaine … dont certains pas trés loin de chez nous telque Alexandre Gérard, le PDG de CHRONOFLEX (cf http: //www.lifeisaseriousgame.com/retour-lagile-tour-nantes/) Changement de Vision @loicgo @anasmbasso
  14. 14. Qu’est ce qui est vraiment important pour prendre ce virage du numérique ? L’essentiel @loicgo @anasmbasso
  15. 15. Il faudrait que le client soit au centre de la stratégie de l’entreprise et du système d’ informations. On a toujours dit que le client est roi, mais qu’est ce qui est nouveau ? La question fondamentale est celle qui se pose, en fait, face à l'accélération des changements comportementaux des consommateurs, c’est celle de la capacité de nos entreprises aujourd’hui à adapter efficacement leur « business model », quand bien même l'évolution aurait été anticipée. Chez Leclerc ils sont restés le cul par terre quand ils ont réalisé que lors de la dernière enquête sachi sachi +duke, amazon est plus aimé et plus respecté que Leclerc en France. Sachant que Leclerc développe une approche de proximité avec ses clients Ça fait réfléchir!!! La proximité géographique et culturelle peut servir comme avantage concurrentiel à des entreprises qui visent un marché locale, mais ce n’est pas suffisant. Il y a quatres éléments, qui permettent à ces entreprises de mettre le client au centre: - le client 2.0 doit résolument être au coeur de la réflexion de l’entreprise et cela à tout niveau - Le digital impose une transparence plus forte que jamais vis-à-vis de ses clients - Obsession de la mesure en excellant sur les BigDATA Le client au centre @loicgo @anasmbasso
  16. 16. - Co-construction « 83% des innovations ont pour source un client ou un usager » - Feedback rapide des clients - implication des clients Ce sont l’ensemble de ces éléments et d’autres pratiques comme le lean startup par exemple qui permettent à l’entreprise d’aller à la rencontre de ses client. Pour finir nous ne pouvons pas parler de satisfaction client sans parler de qualité. La qualité est au centre de la démarche agile : on peut ajuster sur le délai, le périmètre le budget mais jamais sur la qualité. Il s’agit de la qualité perçue par le client final, qui n’est plus une variable d’ajustement. Pourquoi ? par ce que sans qualité, le business model est par terre, le client peut partir à tout moment à la concurrence sans même prévenir le service client ou tout au plus le service de résiliation. le client est de plus en plus exigent, il peut sembler manquer de patience parfois. L’obsession qualité ne se décrète pas . elle est inscrite dans les gênes de l’équipe agile. Bien évidement cela repose sur des hommes. Le client au centre ou encore l’obsession client, c’est bien de faire en sorte que toute la société pivote selon les besoins du client et la relation client ne doit pas alors être l’ affaire de quelques uns. Et le comble, c’est que dans beaucoup d’entreprises traditionnelles, le seul moyen encore pour le client de donner son avis sur un service ou un produit et d’appeler le service client ouvert 5 jours sur 7 de 9h00 à 17h30 sur un numero payant.
  17. 17. Equipe produit Formation Prendre possession Normaliser Performer L’équipe juste constituée Qui expérimente Qui se consolide Qui performe Une équipe polyvalente et autonome responsable d’un périmètre fonctionnel orienté client final @loicgo @anasmbasso C’était l’objet de la conférence de ce matin. Le principe d’une équipe produit est de se focaliser sur un périmètre métier orienté client final en réalisant dans une seule et même équipe l’ensemble des activités liées au produit (support, projet, maintenance, business, marketing, innovation). La stabilité de l’équipe est un critère indispensable pour pouvoir capitaliser sur l’ expertise métier et la connaissance client. Et ce n’est qu’au bout d’un long processus sur le “travail ensemble” qu’elle est capable de sur-performer. Quand on parle de l'ère numérique, c'est le passage aussi du monde ou on faisait de l'IT pour l'IT au monde d’aujourd’hui où on fait de l'IT pour du business. Le developpeur 2.0 va aller vers le métier pour aligner ses compétence technique et métiers et faire bénéficier le métier de la technologie
  18. 18. Donc maintenant la question est, comment les entreprises traditionnelles peuvent elles rebondir face aux acteurs de l’ère numériques ? Ça peut être simplement sur la base d’ un état d'esprit : il y a beaucoup de signaux et pas que des signaux faibles qui nous indiquent qu’il est urgent d’adopter à la fois une posture d’anticipation et d’adaptation. Et tous les espoirs sont permis car, de nombreuses entreprises prennent aujourd'hui le leadership du changement - grâce à l'innovation bien sûr, et aussi en faisant preuve d'audace et d'esprit entreprenarial. Notre entreprise est à notre image comme nous nous sommes à l’image de notre entreprise Le changement commence par chacun d’entre nous mais tous ensemble ET chacun à son niveau. Qu’on soit à un poste un de dirigeant ou d’opérationnel, je pense que nous pouvons tous contribuer à faire en sorte que notre entreprise prenne ce virage. Il faudrait briser les chaînes, se libérer de ses ancres qu’on s’est imposées . Le chemin de la créativité et de l’innovation passe par là. En 1959, l’écrivain de science-fiction Isaac Asimov avait participé à des recherches Changement d’état d’esprit @loicgo @anasmbasso
  19. 19. collectives à propos d’un bouclier antimissile pour l’armée américaine. Asimov ne participa qu’à quelques réunions, de peur que sa liberté d’expression ne soit limitée. Publiés plus d’un demi siècle plus tard. Parmi les principaux conseils qu’il donne pour faire émerger une idée géniale. Nous retrouvons 3 principes : ● 1- Rassembler des connaisseurs et des excentriques ● 2- Créer une ambiance de travail ouverte aux réflexions stupides ● 3- Cultiver l’enthousiasme et éliminer le sentiment de responsabilité Il n'y a pas d'engagement dans cette démarche sans Lâcher Prise
  20. 20. Conclusion @loicgo @anasmbasso
  21. 21. Education Manifesto 1- Donner du sens plus que suivre un programme 2- La co-élaboration plutôt que l'instruction 3- Des chercheurs de vérité plutôt que des têtes bien remplies 4- Des cogniticiens plutôt que des experts 5- Encouragement plutôt qu'évaluation @loicgo @anasmbasso Nous ne pouvons parler de l’entreprise sans parler de nos écoles et de nos université. Notre hypothèse est qu’il est indispensable de changer notre rapport à l’ apprentissage afin que dès le plus jeune âge on favorise la curiosité et la créativité. Cela commence d’abord comme d'ailleurs pour l’entreprise par changer le rapport avec l'échec. Il faut créer un environnement sécurisant où les erreurs sont permises. Il s’agit comme pour les entreprises de passer d’une école du comment à une école du pourquoi. Une école où le professeur devient un guide qui accompagne les élèves dans la quête de leur vérité et à la recherche des moyens pour s’améliorer. l’éducation doit aussi encourager la création de parcours pluridisciplinaire et intégrer le numérique au coeur de ses préoccupations parce que le numérique n’est plus une affaire que d’informaticiens ou de geeks; l’informatique, c’est l’affaire de tous. L’autonomie et l’ouverture d’état d’esprit qu’on demande aux salariés doit être cultivée dès l’école : on ne peut pas demander à un jeune diplômé d’être créatif, ouvert, compétent s’il a été pénalisé pendant les 25 premières années de son existence. Nous avons tenté une projection entre l'agilité et le milieu éducatif. Et voici la 1ere ébauche de ce que pourrait être un manifeste éducatif
  22. 22. 1- Donner du sens plus que suivre un programme 2- La co-élaboration plutôt que l'instruction 3- Des chercheurs de vérité plutôt que des têtes bien remplies 4- Des cogniticiens plutôt que des experts 5- Encouragement plutôt qu'évaluation
  23. 23. Nous aimerons finir cette conférence avec trois messages : 1- Le changement, c’est maintenant 2- Petits acteurs mais grands contributeurs 3- La transformation numérique présente plus d’opportunités que de risques Boosters @loicgo @anasmbasso Le changement, c’est maintenant Petits acteurs mais grands contributeurs La transformation numérique présente plus d’opportunités que de risques
  24. 24. Merci pour votre attention. Merci ! @loicgo @anasmbasso

×