Presedintiii

334 vues

Publié le

1

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
334
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Presedintiii

  1. 4. Le Gouvernement provisoire de la République française
  2. 5. Roosevelt avait envisagé de mettre la France sous tutelle de l'administration américaine. De Gaulle refuse cette situation et, le14 juin, il déclare : « Nous combattons aux côtés des Alliés, avec les Alliés, comme un allié. Et la victoire que nous remporterons sera la victoire de la France ». De fait, les Américains déchantent rapidement, et dès la mi-juin 1944, de Gaulle s'impose à tous comme l'homme fort français. Même Roosevelt, qui n'avait pas grande sympathie pour de Gaulle, se résout à le recevoir en grande pompe à Washington en juillet 1944.
  3. 6. De Gaulle a gagné la partie et, fort de l'accord secret conclu avec Winston Churchill, le 7 août 1940, la France retrouve bien vite sa position de « grande puissance ». Fin août 1944, le Gouvernement provisoire de Charles de Gaulle s'impose sur le terrain. Il est composé des communistes, des socialistes et des gaullistes. L'engagement des communistes français dans la résistance, le courage des soldats soviétiques et la victoire finale de l'URSS et des Alliés procurent aux dirigeants communistes un prestige important dans l'opinion publique. Il faudra attendre mi-octobre pour qu'il soit officiellement reconnu par les États-Unis. Le gouvernement provisoire (GPRF) accorde notamment le droit de vote aux femmes le 21 avril 1944, dans l'article 17 de l'ordonnance d'Alger : elles voteront pour la première fois aux élections municipales des 29 avril et 13 mai 1945. Le Gouvernement provisoire sera ensuite conduit par Félix Gouin et Georges Bidault.
  4. 7. Vincent Auriol 1884-1966 16 janvier 1947 16 janvier 1954 Section française de l'Internationale ouvrière(SFIO) Premier président de la Quatrième République, son mandat est marqué par la g uerre d'Indochine. Il ne se représente pas a l'issue de son septennat.
  5. 9. René Coty 1882-1962 16 janvier 1954 8 janvier 1959 Centre national des indépendants et paysans(CNIP) Son mandat est marqué par la guerre d'Algérie. Il fait appel au général de Gaulle pour résoudre lacrise de mai 1958. Après la promulgation de la Cinquième République, il démissionne au bout de cinq ans de présidence.
  6. 11. Charles de Gaulle 1890-1970 8 janvier 1959 28 avril 1969 Union pour la défense de la République (UDR) Président du GPRF de 1944 à 1946, il est nommé président du Conseil par René Coty en mai 1958, pour résoudre la crise de la guerre d'Algérie. Il fait adopter une nouvelle Constitution qui fonde la Cinquième République. Facilement élu président de la République en décembre 1958 par un collège électoral, il prend ses fonctions le mois suivant. En 1962, il propose l'élection du président de la République au suffrage universel direct.
  7. 12. Il est réélu au suffrage universel en 1965. En 1966, il retire la France du commandement militaire intégré de l'OTAN et expulse les bases américaines du territoire. Ayant refusé de se retirer pendant la crise de Mai 68, il finit par démissionner à la suite de l'échec du référendum sur la régionalisation en avril 1969. Conformément à la Constitution, le président du Sénat, Alain Poher, devient président de la République par intérim.
  8. 14. Georges Pompidou 1911-1974 20 juin 1969 2 avril 1974 Union pour la défense de la République (UDR) Premier ministre de Charles de Gaulle de 1962 à 1968, il est élu facilement président en 1969 face au président du Sénat, le centriste Alain Poher . . Il donne une nouvelle dynamique à la construction européenne, et au niveau national engage une politique de modernisation de l'économie et d'industrialisation .
  9. 15. Au niveau international, le premier choc pétrolier s'est déroulé en 1973. Il meurt de la maladie de Waldenström à son domicile le 2 avril 1974, deuxans avant la fin de son mandat. Alain Poher,toujours président du Sénat, assure unenouvelle fois l'intérim de la présidence de la République.
  10. 17. Valéry Giscard d'Estaing 27 mai 1974 21 mai 1981 Union pour la démocratie française(UDF) Fondateur de la FNRI et plus tard de l'UDF dans le but d'unifier le centre-droit, il participe à de nombreux gouvernements gaullistes. Élu de justesse en 1974, il engage de nombreuses réformes, dont l'abaissement de la majorité civile de 21 à 18 ans et la légalisation de l'IVG. Il est rapidement confronté à la crise économique mondiale et à la montée du chômage. Contrairement à ce qu'annonçaient l es sondages en début de campagne, il est battu le 10 mai 1 981 par François Mitterrand, en partie à cause de la désunion de la droite. Il est aujourd'hui membre de droit duConseil constitutionnel et membre de l'Académie française.
  11. 19. François Mitterrand 1916-1996 21 mai 1981 17 mai 1995 Parti socialiste (PS) Candidat de l'Union de la gauche à l'élection présidentielle de 1965, il prend la tête du Parti socialiste en 1971. Il échoue de peu en 1974, et est finalement élu en 1981, réalisant la première alternance de la Cinquième République. Il est à l'origine d'un certain nombre de réformes (abolition de la peine de mort, cinquième semaine de congés payés). À la suite de la victoire de la droite auxélections législatives de 1986, il nomme Jacques Chirac Premier ministre, inaugurant ainsi lapremière cohabitation. Réélu en 1988 face à celui-ci, son deuxième septennat s'achève par ladeuxième cohabitation, à la suite des élections législatives de mars 1993, avec Édouard Balladurcomme Premier ministre. Il est le premier président de la République élu deux fois au suffrage universel, et demeure à ce jour le seul président de gauche de la Cinquième République et le président de la République ayant exercé le plus long mandat, toutes républiques confondues.
  12. 21. Jacques Chirac 17 mai 1995 16 mai 2007 Union pour un mouvement populaire(UMP) Nommé Premier ministre en 1974, il démissionne deux ans plus tard et fonde le RPR. Éliminé dès le premier tour de l'élection présidentielle de 1981, il redevient Premier ministre en 1986 à la suite des élections législatives (première cohabitation). Battu à l'élection présidentielle de 1988, il est élu sept ans plus tard. Son principal objectif étant d'éradiquer la « fracture sociale », il engage des réformes sociales, avec son premier ministre Alain Juppé, qui seront contestées. En 1997, il dissout l'Assemblée nationale, la gauche gagne les élections législatives, ce qui le contraint à nommer Lionel Jospin Premier ministre pour une cohabitation de cinq ans.
  13. 22. Durant son premier mandat, lequinquennat est approuvé par référendum (ramenant le mandat présidentiel de sept à cinq ans). En 2002, il est réélu face au leader d'extrême droite Jean-Marie Le Pen. Sur le plan international, il s'oppose à la guerre en Irak. Ayant renoncé à se représenter en 2007, il prend sa retraite politique et devient membre de droit du Conseil constitutionnel.
  14. 24. Nicolas Sarkozy 16 mai 2007 en cours Entre 1993 et 1995 puis entre 2002 et 2007, il est plusieurs fois ministre dans cinq gouvernements. Président de l'UMP depuis trois ans lors de l'élection présidentielle de 2007, il est élu au second tour face à Ségolène Royal avec une des participations les plus élevées. Peu après sa prise de fonctions, il fait voter la loi TEPA et d'autres visant à lutter contre l'immigration clandestine et larécidive. Président du Conseil de l'Union européenne pendant le second semestre 2008, il défend l'idée d'un traité simplifié et assure la médiation lors de la guerre d'Ossétie du Sud. En avril 2009, la France fait son retour dans le commandement intégré de l'OTAN.
  15. 25. Au niveau national, il doit faire face à la crise économique et à ses conséquences. À la suite d'une révision constitutionnelle, il est le premier président depuis Louis- Napoléon Bonaparte à s'exprimer devant le Congrès de Versailles, le 22 juin 2009. Il prend la présidence du G8 et du G20 en 2011.

×