Service d’hygiène et salubrité
Direction des services techniques et du génie biomédical
Guide des pratiques
Techniques et ...
Révisé le 2015-03-31 2
Angelo Bartoli
Sommaire
En lien avec les lignes directrices provenant du ministère de la Santé et d...
Révisé le 2015-03-31 3
Angelo Bartoli
Désinfection
Opération au résultat momentané, permettant d’éliminer ou de tuer les m...
Révisé le 2015-03-31 4
Angelo Bartoli
PCI
Département de la prévention et contrôle des infections.
pH
Potentiel hydrogène ...
Révisé le 2015-03-31 5
Angelo Bartoli
Quotidien
Une tâche qui est effectué à tous les jours (exemple : cueillette des rebu...
Révisé le 2015-03-31 6
Angelo Bartoli
Respect des séquences des travaux
Afin d’optimiser le travail du personnel, il est i...
Révisé le 2015-03-31 7
Angelo Bartoli
Les séquences à respecter lors d’exécution des travaux
Chambre du client :
Les surfa...
Révisé le 2015-03-31 8
Angelo Bartoli
Utilité - Poste de garde :
Les surfaces à potentiel élevé de contamination
(high-tou...
Révisé le 2015-03-31 9
Angelo Bartoli
Bureau administratif :
Les surfaces à potentiel élevé de contamination
(high-touch) ...
Révisé le 2015-03-31 10
Angelo Bartoli
Salles de stérilisation :
Emplacements :
 B-6005 et C-6020 – 6eB
 B-2020 et B-203...
Révisé le 2015-03-31 11
Angelo Bartoli
Sommaire des procédures et techniques des protocoles d’hygiène et
salubrité quotidi...
Révisé le 2015-03-31 12
Angelo Bartoli
C.Diff (Clostridium Difficile)
Éclosion
Suspectée
de l’unité
(Niveau 1)

 Lors d...
Révisé le 2015-03-31 13
Angelo Bartoli
Synthèse des procédures d’entretien de l’environnement (surfaces et objets) en prés...
Révisé le 2015-03-31 14
Angelo Bartoli
ERV (Entérocoque résistant à la vancomycine) ou
SARM (Staphylococcus aureus résista...
Révisé le 2015-03-31 15
Angelo Bartoli
ERV (Entérocoque résistant à la vancomycine)
Éclosion
Mineure
de l’unité
(Niveau 1)...
Révisé le 2015-03-31 16
Angelo Bartoli
SARM (Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline)
Éclosion
Suspectée
de l’un...
Révisé le 2015-03-31 17
Angelo Bartoli
BGNM / BGNE
(BÂTONNETS GRAM NÉGATIFS MULTIRÉSISTANS & EXTRÊMEMENT RÉSISTANTS)
Entre...
Révisé le 2015-03-31 18
Angelo Bartoli
BGNM / BGNE
(BÂTONNETS GRAM NÉGATIFS MULTIRÉSISTANS & EXTRÊMEMENT RÉSISTANTS)
Éclos...
Révisé le 2015-03-31 19
Angelo Bartoli
MRSI (Maladie respiratoire sévère infectieuse)
Entretien quotidien et
hebdomadaire
...
Révisé le 2015-03-31 20
Angelo Bartoli
MRSI (Maladie respiratoire sévère infectieuse)
Éclosion
Suspectée
de l’unité
(Nivea...
Révisé le 2015-03-31 21
Angelo Bartoli
FHV (Fièvre Hémorragique Virale)
Entretien
quotidien et
hebdomadaire

Attentions ...
Révisé le 2015-03-31 22
Angelo Bartoli
Les membres du comité de prévention et contrôle des infections, ainsi que l’équipe
...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Guide des pratiques en hygiène et salubrité (Version 2.5 revisé)

503 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
503
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
15
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Guide des pratiques en hygiène et salubrité (Version 2.5 revisé)

  1. 1. Service d’hygiène et salubrité Direction des services techniques et du génie biomédical Guide des pratiques Techniques et procédures séquentielles des travaux
  2. 2. Révisé le 2015-03-31 2 Angelo Bartoli Sommaire En lien avec les lignes directrices provenant du ministère de la Santé et des Services Sociaux, ce guide harmonise les pratiques de l’équipe de la salubrité de l’Hôpital du Sacré- Cœur de Montréal. Il élabore les étapes, les procédures et les techniques qui doivent être respectées pour afin assurer un service de la plus haute qualité. Objectif de ce guide Ce guide a pour but de bien définir les termes, protocoles, procédures et techniques lors des travaux entrepris par un préposé à la salubrité afin d’harmoniser les points suivants et d’assurer à la clientèle, aux visiteurs, au personnel et aux autres intervenants de l’établissement un environnement sain, propre et sécuritaire en appliquant ces normes et ces techniques de travail approuvées :  Connaître le vocabulaire (les termes utilisés lors des travaux à exécuter);  Définir les protocoles;  Définir les différentes interventions;  Préciser les différents niveaux d’intervention;  Définir les techniques lors des interventions;  Établir les séquences à suivre lors de l’exécution des travaux. Vocabulaire Bandeau de vadrouillage ou de lavage (ou mopette bleu, vadrouille verte) Bande de matériel réutilisable, en microfibre, utilisée avec un manche de lavage à plat afin d’effectuer une opération de vadrouillage ou de lavage d’une surface au sol. Cet article est généralement utilisé dans le cadre de vadrouillage ou du lavage à usage unique. Décapage Opération consistant à débarrasser complètement une surface de son fini protecteur à l’aide d’une solution aqueuse fortement basique (décapant) et d’une action mécanique importante (tampon hautement abrasif). Décontamination Opération au résultat momentané permettant d’éliminer, de tuer ou d’inhiber les micro- organismes indésirables, en fonction des objectifs fixés quant à la réduction de la charge environnementale. La décontamination s’applique uniquement à du matériel souillé. Désinfectant Agent antimicrobien dont l’utilisation peut permettre d’éliminer ou de tuer les micro- organismes indésirables sur une surface inanimée (une table, un plancher, une toilette).
  3. 3. Révisé le 2015-03-31 3 Angelo Bartoli Désinfection Opération au résultat momentané, permettant d’éliminer ou de tuer les micro-organismes ou d’inactiver les virus indésirables portés par les milieux inertes contaminés. Détergent (ou agent de surface, détersif, surfactant) Composé chimique, généralement issu du pétrole, doté de propriétés tensioactives qui le rendent capable d’enlever les salissures. La détersion est un élément d’hygiène fondamental, puisqu’elle permet d’éliminer une grande partie des bactéries présentes sur les surfaces. Dilution Procédé consistant à obtenir une solution finale de concentration inférieure soit par ajout de solvant, soit par prélèvement d’une partie de la solution et remplacement par du solvant pour garder le même volume. La dilution se caractérise par son taux de dilution. Cette notion présuppose que le corps dilué soit soluble dans le solvant utilisé. Équipement (outil) Instrument utilisé directement ou par le truchement d’une machine afin d’exercer une action le plus souvent mécanique ou thermique sur un élément d’environnement à traiter. Il améliore l’efficacité des actions entreprises ou donne accès à des actions impossibles autrement. Plusieurs équipements procurent un avantage mécanique en fonctionnant selon le principe d’une machine simple. Grande Désinfection Opération au résultat momentané, permettant d’éliminer ou de tuer les micro-organismes ou d’inactiver les virus indésirables portés par les milieux inertes contaminés de toute l’unité en éclosion (référence : Protocole – Gestion d’éclosion). Grand Ménage Opération au résultat momentané, permettant de rehausser les lieux ciblés afin d’améliorer la qualité et l’esthétique de l’environnement. High-Touch Terme qui décrit les surfaces fréquemment touchée par la clientèle (visiteurs, personnel et patients), et ce, dénote une surface à haut risque de contamination, généralement désinfectée avec soit une solution de chlore à 5000ppm, peroxyde d’hydrogène, ou l’utilisation du produit Rescue. Lingette microfibre Linge de matériel réutilisable, en microfibre, utilisé afin d’effectuer une opération de lavage d’une surface. Cet article est généralement utilisé dans le cadre du lavage à usage unique.
  4. 4. Révisé le 2015-03-31 4 Angelo Bartoli PCI Département de la prévention et contrôle des infections. pH Potentiel hydrogène mesurant l’activité chimique de protons (H+) solvatés. En solution aqueuse, ces protons sont présents sous la forme de l’ion oxonium (également, et improprement, appelé hydronium). Plus couramment, on considère que le pH mesure l’acidité (0) ou la basicité (14) d’une solution (dégraissant et décapant) et la neutralité (7). Plurifréquence Désinfection des surfaces high-touch à fréquences multiple, par quart de travail par unité. Récurage Opération consistant à débarrasser partiellement une surface de son fini protecteur à l’aide d’une solution aqueuse légèrement basique (ex. : dégraisseur) et par une action mécanique modérée (tampon moyennement abrasif). Récurage à sec Opération consistant à débarrasser partiellement une surface de son fini protecteur à l’aide d’un relustrant et par une action mécanique modérée (tampon moyennement abrasif). SIMDUT Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail. Technique SED L’utilisation des huit (8) côtés de la lingette en microfibre en pliant la lingette quatre (4) fois en part égale. Temps de contact Le temps alloué qui doit être respecté pour que le produit désinfectant puisse agir adéquatement sur la surface à nettoyer. Travaux combinés Ceci signifie que le préposé à la salubrité effectue les tâches d’entretien lourd et léger. Usage unique (soit matériels jetable ou réutilisable après lavage) Pratique consistant à utiliser une fourniture de façon unique afin de limiter les contaminations croisées (ex. : lavage du plancher d’une chambre de patient). Une fourniture lavable sera alors envoyée au lavage après usage, alors qu’une fourniture jetable sera envoyée dans les déchets.
  5. 5. Révisé le 2015-03-31 5 Angelo Bartoli Quotidien Une tâche qui est effectué à tous les jours (exemple : cueillette des rebus, lavage des toilette). Hebdomadaire Une tâche qui est effectué à une fréquence d’une fois par semaine (exemple : époussetage des surfaces en hauteur, l’armature des lits) Périodique Une tâche qui est effectué à une fréquence prédéterminé tel que soit mensuel, trimestriel ou annuel (exemple : décapage et cirage) Les principes fondamentaux Afin d’assurer la qualité du travail effectué par les équipes en place, tous les préposés du Service d’hygiène et salubrité de l’HSCM doivent respecter les principes suivants :  Suivre les consignes qui se trouvent dans le guide « Valeurs, règles et responsabilités des employés des Services d’Hygiène et salubrité et de la buanderie-lingerie »;  S’assurer d’avoir les bons outils de travail (chariot bien organisé, suffisamment de produits de nettoyage et désinfection, papier de toilette et à main de rechange, manche pour mopette microfibre, linge microfibre, etc.);  S’assurer de bien respecter les dilutions établies pour chacun des produits chimiques afin d’assurer l’efficacité de ce dernier (ex : Chlore – dilution 5000ppm  1:10);  Nettoyer toujours les surfaces du mobilier ou des accessoires avec une surface propre du linge (technique SED);  Utiliser minimalement un linge par environnement de patient (soit tout le mobilier servant à un patient : lit, table de chevet, cloche d’appel, téléphone, fauteuil, etc.);  Garder la solution propre en ne retrempant jamais le linge dans la solution;  Garder la solution efficace (s’assurer de la durée de vie utile de la solution en fonction du produit utilisé);  Changer la solution de nettoyage lorsque celle-ci devient visiblement sale. Cela s’applique lors de l’utilisation d’une vadrouille à franges retrempée dans la solution détergente.  Bien désinfecté votre chariot à la fin de votre quart de travail et ensuite le remiser à la place dédié pour ce chariot.
  6. 6. Révisé le 2015-03-31 6 Angelo Bartoli Respect des séquences des travaux Afin d’optimiser le travail du personnel, il est impératif que les tâches soient effectuées selon une séquence bien précise. Le respect de cette séquence permet à chaque intervention d’améliorer le résultat et la qualité du travail effectué, sans jamais risquer de salir une surface propre ou de contaminer une surface préalablement désinfectée. Pour ce faire, les séquences suivantes doivent être respectées rigoureusement :  Toujours avoir son équipement prêt et propre avant d’effectuer des travaux dans une pièce;  Toujours porter des gants avant d’effectuer des travaux de désinfection et respecter les affiches de précautions additionnelles, telles que le port de la jaquette jaune, masque, etc. (ex : C-Difficile, ERV, SARM etc.);  Toujours enlever les souillures avant de nettoyer ou désinfecter une surface;  Toujours effectuer les tâches de désinfection avant l’entretien des surfaces au sol;  Toujours laver en allant des surfaces les plus propres vers les plus souillées;  Toujours nettoyer les surfaces les plus hautes avant les surfaces les plus basses afin d’éviter que la poussière ne retombe sur des surfaces préalablement nettoyées;  Dans les secteurs recevant des patients, changés de linge à chaque patient et de bandeau à chaque chambre, donc usage unique, afin de limiter les contaminations croisées;  Garder les chambres d’isolement en fin de séquence de travail et changer de vadrouille ou de bandeau à chaque chambre, en prenant soin de ne jamais retremper les fournitures (vadrouille, bandeau, etc.) dans la solution.  Référez-vous à la section « Répertoire des procédures » pour les séquences détaillées concernant tous les types de désinfection quotidienne et lors d’un départ.
  7. 7. Révisé le 2015-03-31 7 Angelo Bartoli Les séquences à respecter lors d’exécution des travaux Chambre du client : Les surfaces à potentiel élevé de contamination (high-touch) doivent être nettoyées tous les jours et les surfaces à faible potentiel de contamination (low-touch), une fois par semaine. Dans certaines situations particulières, les surfaces à faible potentiel de contamination peuvent devenir à haut potentiel et vice-versa. Lors d’un départ, effectuer l’ensemble des tâches. Quotidien – Bleu Hebdomadaire – Vert 1. Téléviseur 2. Luminaire (au-dessus de la tête de lit) 3. Tablettes de rangement 4. Tablette de fenêtre 5. Mobilier divers 6. Table, chaise, fauteuil du patient 7. Table de chevet 8. Cloche 9. Téléphone 10. Manette du téléviseur 11. Lit 11.1 Tête de lit 11.2 Panneaux 11.3 Ridelles 11.4 Manivelle et boutons de lit 11.5 Dessous du matelas 11.5 Base 11.6 Matelas 12. Interrupteurs 13. Distributeurs 14. Souillures visibles sur les murs 15. Poignées de porte 16. Chaise d’aisance 16. Vidage de la poubelle 17. Lavage de la poubelle (intérieur et extérieur) 18. Lavage des surfaces de sol 19. Changer de gants entre chaque position et se laver les mains en sortant de la pièce. Salles de toilette : Selon le secteur dans lequel se trouve l’espace sanitaire, son degré d’achalandage ou bien la situation épidémiologique qui prévaut dans l’établissement (ex. : éclosion), il peut être nécessaire d’effectuer des Plurifréquences quotidiennes. Lors d’un départ, effectuer l’ensemble des tâches. Quotidien – Bleu Hebdomadaire – Vert 1. Luminaire (si accessible) 2. Tablettes de rangement 3. Tablette de fenêtre 4. Miroir 5. Robinetterie 6. Lavabo 7. Dessous du lavabo (cuve et tuyauterie) 8. Poignées de porte 9. Interrupteurs 10. Cloche 11. Distributeurs (papier et savon, séchoir à mains) 12. Dessous des distributeurs 13. Barres de soutien 14. Vidange de la poubelle/porte-serviettes sanitaires 15. Nettoyage de toute souillure visible 16. Lavage de cloisons/partitions 17. Nettoyage de la tuyauterie apparente/rince- bassine 18. Nettoyage du siège de toilette 19. Nettoyage de l’intérieur de la cuve/urinoir 20. Pied du bol de toilette/dessous de l’urinoir 21. Lavage de la poubelle (intérieur et extérieur) 22. Lavage des surfaces de sol 23. Changer de gants entre chaque position et se laver les mains en sortant de la pièce.
  8. 8. Révisé le 2015-03-31 8 Angelo Bartoli Utilité - Poste de garde : Les surfaces à potentiel élevé de contamination (high-touch) doivent être nettoyées tous les jours et les surfaces à faible potentiel de contamination (low-touch), une fois par semaine. Dans certaines situations particulières, les surfaces à faible potentiel de contamination peuvent devenir à haut potentiel et vice-versa. Lors d’une décontamination ou grande désinfection, effectuer l’ensemble des tâches. Quotidien – Bleu Hebdomadaire – Vert 1. Luminaire (si accessible) 2. Bureau et accessoires (brocheuse, porte- crayons, etc.) 3. Tablettes de rangement 4. Tablette de fenêtre 5. Mobilier divers (armoire, pigeonnier mural, etc.) 6. Table, chaise, comptoirs 7. Téléphone 8. Télécopier et imprimante 9. Interrupteurs 10. Distributeurs 11. Souillures visibles sur les murs 12. Surfaces vitrées 13. Lavabo (si se trouve dans la pièce) 14. Poignées de porte 15. Vidage de la poubelle 16. Lavage de la poubelle (intérieur et extérieur) 17. Lavage des surfaces de sol 18. Changer de gants et se laver les mains en sortant de la pièce. Corridor : Les surfaces à potentiel élevé de contamination (Hi-Touch) doivent être nettoyées tous les jours et les surfaces à faible potentiel de contamination (Lo-Touch), une fois par semaine. Dans certaines situations particulières, les surfaces à faible potentiel de contamination peuvent devenir à haut potentiel et vice-versa. Lors d’une décontamination ou grande désinfection, effectuer l’ensemble des tâches Quotidien – Bleu Hebdomadaire – Vert 1. Luminaire (si accessible) 2. Robinetterie 3. Lavabo 4. Dessous du lavabo (cuve et tuyauterie) 5. Portes et Poignées de porte 6. Interrupteurs 7. Distributeurs (papier et savonnier) 8. Dessous des distributeurs 9. Accessoires muraux (cadre photo, extincteur d’incendie, distributeurs à gants et gel à main, etc.) 10. Chariots médicaments et pansements 11. Chariots de lingerie propre 12. Lève-patient (ex : ErgoLift) 13. Rampes, Barres de soutien 14. Nettoyage de toute souillure visible 15. Vidange de la poubelle 16. Lavage de la poubelle (intérieur et extérieur) 17. Lavage des surfaces de sol 18. Changer de gants et se laver les mains en sortant de la pièce.
  9. 9. Révisé le 2015-03-31 9 Angelo Bartoli Bureau administratif : Les surfaces à potentiel élevé de contamination (high-touch) doivent être nettoyées tous les jours et les surfaces à faible potentiel de contamination (low-touch), une fois par semaine. Dans certaines situations particulières, les surfaces à faible potentiel de contamination peuvent devenir à haut potentiel et vice-versa. Lors d’une décontamination ou grande désinfection, effectuer l’ensemble des tâches. Quotidien – Bleu Hebdomadaire – Vert 1. Luminaire (si accessible) 2. Bureau et accessoires (brocheuse, porte- crayons, etc.) 3. Tablettes de rangement 4. Tablette de fenêtre 5. Mobilier divers (armoire, pigeonnier mural, etc.) 6. Table, chaise, comptoirs 7. Téléphone 8. Télécopier et imprimante 9. Interrupteurs 10. Distributeurs 11. Souillures visibles sur les murs 12. Surfaces vitrées 13. Lavabo (si se trouve dans la pièce) 14. Poignées de porte 15. Vidage de la poubelle 16. Lavage de la poubelle (intérieur et extérieur) 17. Lavage des surfaces de sol 18. Changer de gants et se laver les mains en sortant de la pièce. Bureau avec clientèle : Les surfaces à potentiel élevé de contamination (high-touch) doivent être nettoyées tous les jours et les surfaces à faible potentiel de contamination (low-touch), une fois par semaine. Dans certaines situations particulières, les surfaces à faible potentiel de contamination peuvent devenir à haut potentiel et vice-versa. Lors d’une décontamination ou grande désinfection, effectuer l’ensemble des tâches. Quotidien – Bleu Hebdomadaire – Vert (bureau) 1. Luminaire (si accessible) 2. Bureau et accessoires (brocheuse, porte- crayons, etc.) 3. Tablettes de rangement 4. Tablette de fenêtre 5. Mobilier divers (armoire, pigeonnier mural, etc.) 6. Table, chaise, comptoirs 7. Téléphone 8. Télécopier et imprimante 9. Interrupteurs 10. Distributeurs 11. Souillures visibles sur les murs 12. Surfaces vitrées 13. Lavabo (si se trouve dans la pièce) 14. Poignées de porte 15. Vidage de la poubelle 16. Lavage de la poubelle (intérieur et extérieur) 17. Lavage des surfaces de sol 18. Changer de gants et se laver les mains en sortant de la pièce.
  10. 10. Révisé le 2015-03-31 10 Angelo Bartoli Salles de stérilisation : Emplacements :  B-6005 et C-6020 – 6eB  B-2020 et B-2030 – 2eB  C-1115 et C-1125 – RC-C Les surfaces à potentiel élevé de contamination (high-touch) doivent être nettoyées tous les jours et les surfaces à faible potentiel de contamination (low-touch), une fois par semaine. Dans certaines situations particulières, les surfaces à faible potentiel de contamination peuvent devenir à haut potentiel et vice-versa. Tous les employés dédiés à travailler dans ces locaux doivent être vêtus avec les gants en nitrile, la jaquette imperméable, les chaussettes bleues et le chapeau. Ne jamais sortir de ces lieux avec les équipements de protection individuelle mentionnés. Quotidien – Bleu Hebdomadaire – Vert 1. Grilles des trappes d’aération 2. Luminaire (si accessible) 3. Bureau et accessoires (brocheuse, porte- crayons, etc.) 4. Tablettes de rangement 5. Tablette de fenêtre 6. Mobilier divers (armoire, pigeonnier mural, etc.) 7. Table, chaise, comptoirs 8. Téléphone 9. Télécopier et imprimante 10. Interrupteurs 11. Distributeurs (papier à main et savonnier) 12. Souillures visibles sur les murs 13. Surfaces vitrées 14. Robinetterie et lavabo (si se trouve dans la pièce) 15. Poignées de porte 16. Vidage de la poubelle 17. Lavage de la poubelle (intérieur et extérieur) 18. Lavage des surfaces de sol 19. Changer de gants et se laver les mains en sortant de la pièce. Salles d’opération : Emplacements :  6e étage – bloc A Les surfaces à potentiel élevé de contamination (high-touch) doivent être nettoyées tous les jours et les surfaces à faible potentiel de contamination (low-touch), une fois par semaine. Dans certaines situations particulières, les surfaces à faible potentiel de contamination peuvent devenir à haut potentiel et vice-versa. Tous les employés dédiés à travailler au bloc opératoire doivent être vêtus avec les gants en nitrile, les chaussettes bleues, le chapeau, le masque et de bien porter l’uniforme vert dédié à la salle d’opération. Ne jamais sortir de ces lieux (6eA) avec les équipements de protection individuelle mentionnés. Quotidien – Bleu Hebdomadaire – Vert 1. Grilles de ventilation 2. Luminaires chirurgicaux 3. Bureau et accessoires médicaux (clavier d’ordinateur, stérilisateurs, etc.) 4. Tablettes de rangement 5. Tablette de fenêtre 6. Mobilier divers (armoire, pigeonnier mural, etc.) 7. Meubles de scopie 8. Table, chaise, comptoirs 9. Téléphone 10. Interrupteurs 11. Distributeurs (papier à main et savonnier) 12. Souillures visibles sur les murs 13. Surfaces vitrées 14. Robinetterie et lavabo (si se trouve dans la pièce) 15. Table d’opération 16. Poignées de porte 17. Vidage de la poubelle 18. Lavage de la poubelle (intérieur et extérieur) 19. Lavage des surfaces de sol 20. Changer de gants et se laver les mains en sortant de la pièce.
  11. 11. Révisé le 2015-03-31 11 Angelo Bartoli Sommaire des procédures et techniques des protocoles d’hygiène et salubrité quotidienne et lors d’éclosion C.Diff (Clostridium Difficile) Entretien quotidien et hebdomadaire   Suivre les consignes des affiches de prévention colorées « précautions contre la transmission » (aérienne / contact / contact plus).  Suivre les indications décrites dans la section « Respect des séquences des travaux » en suivant les étapes séquentielles. Départs et transferts Procédure à 3 étapes   Lors de toute désinfection de départ et afin de s’assurer d’une efficacité maximale, il faut suivre la procédure en trois étapes, pour les surfaces high-touch & low-touch, incluant les planchers, les surfaces horizontales et verticales, les équipements et tout autre matériel qui se trouve présent dans la pièce sauf les murs de la chambre (une seule étape). La procédure en trois étapes s’applique également à la salle de toilette incluant les murs lorsque présente dans la chambre.  Lors d’un départ d’une position d’une chambre multiple, veuillez utiliser le RESCUE à une seule étape.  Suivre les indications décrites dans la section « Respect des séquences des travaux » en suivant les étapes séquentielles.  Première étape : nettoyage avec un détergent quaternaire d’usage général de toutes les surfaces à faible potentiel de contamination, incluant les planchers, des surfaces à potentiel élevé de contamination et des équipements en insistant sur l’action mécanique de frottage (séquence : du moins souillé vers le plus souillé en respectant le temps de contact).  Deuxième étape : rinçage à l’eau selon la même séquence que la première étape.  Troisième étape : désinfection avec une solution chlorée à 5000 ppm, en respectant le temps de contact selon la même séquence que les étapes précédentes.
  12. 12. Révisé le 2015-03-31 12 Angelo Bartoli C.Diff (Clostridium Difficile) Éclosion Suspectée de l’unité (Niveau 1)   Lors d’une déclaration par la PCI d’une éclosion suspectée, nous devons procéder à la désinfection des surfaces high-touch de toutes les aires communes (poste, corridor, utilité, cuisinette, etc.), ceci minimalement une fois de plus le jour et une fois en soirée.  Les toilettes publiques de l’unité en éclosion doivent être désinfectées aux heures telles que requises normalement.  Suivre les indications décrites dans la section « Respect des séquences des travaux » en suivant les étapes séquentielles Éclosion Mineur de l’unité (Niveau 2)   Lors d’une déclaration d’éclosion niveau 2 venant de la PCI, nous devons procéder à la décontamination de toutes les surfaces des aires communes (poste, corridor, utilité, cuisinette, etc.)  Un surcroit sera affecté aux toilettes en continue de jour et de soir, et un second surcroit sera affecté au Hi-Touch de soir pour tous les items mentionnés ci- dessus. (Ceci et applicable pour le niveau 3 aussi)  Une grande désinfection pourrait être de mise. Éclosion Crise Majeur de l’unité (Niveau 3)    Lors d’une déclaration d’éclosion niveau 2 ou 3 venant de la PCI, nous devons procéder à la grande désinfection de toute l’unité incluant les chambres de client en profondeur.  Décontamination ou grande désinfection des niveaux 1 à 3 : désinfection avec produit Rescue ou solution chlore 5000 ppm de toutes les surfaces high-touch et low-touch incluant les planchers et des équipements et bien s’assurer d’éliminer toutes les souillures avant d’exécuter la désinfection. (Séquence : du moins souillé vers le plus souillé en respectant le temps de contact)  Suivre les indications décrites dans la section « Respect des séquences des travaux » en suivant les étapes séquentielles dans le guide des procédures.  La durée des ajouts de personnel pour combler les fréquences additionnel du High-Touch est pour une période de trois (3) semaines immédiatement suivant la grande désinfection de l’unité concerné, et ce, compris les fréquences pour les toilettes centrale.  Un/Une chef de secteur du service de la salubrité sera libéré pour être présent sur l’unité en éclosion lors de la grande désinfection afin d’assurer la coordination entre le personnel de soin et l’équipe de salubrité, effectuer les contrôles de qualité et les audits de procédure.
  13. 13. Révisé le 2015-03-31 13 Angelo Bartoli Synthèse des procédures d’entretien de l’environnement (surfaces et objets) en présence de C-Difficile Tableau d’aide à la décision modulé selon l’analyse des risques Intervention Environnement/situation Surface ou article Procédure Étapes Produits Entretien quotidien Toilette privée, réservée à un seul patient Surfaces « high-touch », plancher 1 étape Fréquence supplémentaire, au besoin Nettoyage-désinfection Mélange détergent germicide de routine Toilette partagée entre patients DACD Surfaces « high-touch », plancher 1 étape Fréquence : min. 3 fois par jour Nettoyage-désinfection Mélange détergent germicide de routine Toilette partagée entre patients DACD et patients asymptomatiques (situation à proscrire) Surfaces « high-touch » 3 étapes Nettoyage QUATERNAIRE Rinçage Eau Désinfection « sporicide » Solution chlorée 5000 ppm Murs 1 étape Nettoyage-désinfection Mélange détergent germicide de routine Chambre privée Surfaces « high-touch » 1 étape Nettoyage-désinfection Mélange détergent germicide de routine Chambre partagée cohorte Surfaces « high-touch » 1 étape Fréquence supplémentaire, au besoin Nettoyage-désinfection Mélange détergent germicide de routine Départ (ou cessation des précautions additionnelles) Toilette privée et partagée Surfaces « hig-touch », plancher, murs 3 étapes Nettoyage QUATERNAIRE Rinçage Eau Désinfection « spricides » Solution chlorée 5000 ppm Chambre privée ou partagée, en l’absence d’un patient Rideaux Décrocher et envoyer au lavage Fournitures Jeter le matériel à usage unique ou qui ne peut être désinfecté Surfaces « low-touch »,surfaces, « high- touch », équipements, planchers 3 étapes Nettoyage QUATERNAIRE Rinçage Eau Désinfection « sporicide« Solution chlorée 5000 ppm Murs 1 étape Nettoyage-désinfection Mélange détergent germicide de routine Chambre partagée en présence de patient(s) Rideaux près du patient Décrocher et envoyer au lavage Fournitures réservées au patient libéré Jeter le matériel à usage unique ou qui ne peut être désinfecté Surfaces « low-touch »,surfaces, « high- touch », équipements, planchers 3 étapes Nettoyage QUATERNAIRE Rinçage Eau Désinfection « sporicide« Solution chlorée 5000 ppm Murs près du patient 1 étape Nettoyage-désinfection Mélange détergent germicide de routine En présence de souillure : enlever et essuyer immédiatement et appliquer une procédure en trois (3) étapes sur la surface touchée. En situation d’éclosion : Les procédures d’entretien quotidien des chambres peuvent s’appliquer aussi aux autres locaux de l’unité; Mesure d’exception : la procédure en trois (3) étapes à la suite du départ d’un patient peut être appliquée en tout temps pour réduire la charge de spores dans l’environnement.
  14. 14. Révisé le 2015-03-31 14 Angelo Bartoli ERV (Entérocoque résistant à la vancomycine) ou SARM (Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline) Entretien quotidien et hebdomadaire   Suivre les consignes des affiches de prévention colorées « précautions contre la transmission » (aérienne / contact / contact plus).  Suivre les indications décrites dans la section « Respect des séquences des travaux » en suivant les étapes séquentielles. Départs et transferts Étape unique   Lors de toute désinfection de départ et afin de s’assurer d’une efficacité maximale, il faut suivre la procédure de désinfection pour les surfaces high-touch & low-touch, incluant les planchers, les surfaces horizontales et verticales, les équipements et tout autre matériel qui se trouve présent dans la pièce. La procédure doit aussi être suivie pour les murs de la salle de toilette lorsque présente dans la chambre.  Toutes les séquences doivent être effectuées telles que lors d’une désinfection régulière, mais en incluant les rideaux et les murs.  La désinfection doit se faire avec un produit d’hydrogène peroxyde (Virox)  Suivre les indications décrites dans la section « Respect des séquences des travaux » en suivant les étapes séquentielles.
  15. 15. Révisé le 2015-03-31 15 Angelo Bartoli ERV (Entérocoque résistant à la vancomycine) Éclosion Mineure de l’unité (Niveau 1)   Lors d’une déclaration d’éclosion mineure venant de la PCI, nous devons procéder à la décontamination de toutes les surfaces « high- touch » et « low-touch » des aires communes (poste, corridor, utilité, cuisinette, etc.);  Augmenter la fréquence du « HIGH-TOUCH » à 2 fois/jour (1x de jour et 1x de soir) dans les chambres et les zones communes.  Les toilettes publiques de l’unité en éclosion doivent être désinfectées aux heures;  Sur le quart de jour les toilettes sont faites aux heures par le personnel en place, et de soir : 2 préposés de la salubrité pour assurer le nettoyage aux heures des toilettes des unités : 4D, 4H, 4F, 4AC, 3AC, 3F, 5D, 2C, 3D;  Sur le quart de nuit : un préposé de la salubrité pour assurer la désinfection des toilettes des unités : 4D, 4H, 4F, 4AC, 3AC, 3F, 5D, 2C, 3D. Éclosion Majeure de l’unité (Niveau 2)   Lors d’une déclaration d’éclosion niveau 2 venant de la PCI, nous devons procéder avec une grande désinfection de toute l’unité (poste, corridors, utilité, cuisinette, toilettes, chambres etc.);  Augmenter la fréquence du « HIGH-TOUCH » à 2 fois/jour (1x de jour et 1x de soir) dans les chambres et les zones communes;  Les toilettes publiques de l’unité en éclosion doivent être désinfectées continuellement avec un préposé de la salubrité dédié de jour et de soir (un employé par quart de travail). Durant le quart de nuit, les toilettes doivent être désinfectées aux heures. Éclosion Crise Majeure de l’unité (Niveau 3)   Lors d’une déclaration d’éclosion niveau 3 venant de la PCI, les indications du niveau 2 s’appliquent également.  Décontamination ou grande désinfection des niveaux 1 à 3 : Désinfection avec produit d’hydrogène peroxyde (Virox) de toutes les surfaces « high-touch » et « low-touch » incluant les planchers et les équipements. S’assurer d’éliminer toutes les souillures avant d’exécuter la désinfection. (Séquence : du moins souillé vers le plus souillé en respectant le temps de contact.)  Suivre les indications décrites dans la section « Respect des séquences des travaux » en suivant les étapes séquentielles dans le guide des procédures.  La durée des ajouts de personnel pour combler les fréquences additionnel du High-Touch est pour une période de trois (3) semaines immédiatement suivant la grande désinfection de l’unité concerné, et ce, compris les fréquences pour les toilettes centrale.  Un/Une chef de secteur du service de la salubrité sera libéré pour être présent sur l’unité en éclosion lors de la grande désinfection afin d’assurer la coordination entre le personnel de soin et l’équipe de salubrité, effectuer les contrôles de qualité et les audits de procédure.
  16. 16. Révisé le 2015-03-31 16 Angelo Bartoli SARM (Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline) Éclosion Suspectée de l’unité (Niveau 1)   Lors d’une déclaration d’éclosion suspectée venant de la PCI, nous devons procéder avec la désinfection des surfaces high-touch de toutes les aires communes (poste, corridor, utilité, cuisinette, etc.,), ceci minimalement une fois de plus le jour et une fois en soirée.  Les toilettes publiques de l’unité en éclosion doivent être désinfectées aux heures telles que requises normalement.  Suivre les indications décrites dans la section « Respect des séquences des travaux » en suivant les étapes séquentielles Éclosion Mineur de l’unité (Niveau 2)   Lors d’une déclaration d’éclosion niveau 2 venant de la PCI, nous devons procéder à la décontamination de toutes les surfaces des aires communes (poste, corridor, utilité, cuisinette, etc.)  Un surcroit sera affecté aux toilettes en continue de jour et de soir, et un second surcroit sera affecté au Hi- Touch de soir pour tous les items mentionnés ci- dessus.  Une grande désinfection pourrait être de mise. Éclosion Crise Majeur de l’unité (Niveau 3)    Lors d’une déclaration d’éclosion niveau 2 ou 3 venant de la PCI, nous devons procéder avec la grande désinfection de toute l’unité incluant les chambres de client en profondeur.  Décontamination ou grande désinfection des niveaux 1 à 3 : Désinfection avec produit d’hydrogène peroxyde (Virox) de toutes les surfaces high-touch et low-touch incluant les planchers et les équipements. S’assurer d’éliminer toutes les souillures avant d’exécuter la désinfection. (Séquence : du moins souillé vers le plus souillé en respectant le temps de contact.)  Suivre les indications décrites dans la section « Respect des séquences des travaux » en suivant les étapes séquentielles dans le guide des procédures.  La durée des ajouts de personnel pour combler les fréquences additionnel du High-Touch est pour une période de trois (3) semaines immédiatement suivant la grande désinfection de l’unité concerné, et ce, compris les fréquences pour les toilettes centrale.  Un/Une chef de secteur du service de la salubrité sera libéré pour être présent sur l’unité en éclosion lors de la grande désinfection afin d’assurer la coordination entre le personnel de soin et l’équipe de salubrité, effectuer les contrôles de qualité et les audits de procédure.
  17. 17. Révisé le 2015-03-31 17 Angelo Bartoli BGNM / BGNE (BÂTONNETS GRAM NÉGATIFS MULTIRÉSISTANS & EXTRÊMEMENT RÉSISTANTS) Entretien quotidien et hebdomadaire   Suivre les consignes des affiches de prévention colorées « précautions contre la transmission » (aérienne / contact / contact plus). Attentions particulières :  Port de gants, jaquette jaune, protection oculaire ainsi que le masque N-95 est obligatoire  Suivre les indications décrites dans la section « Respect des séquences des travaux » en suivant les étapes séquentielles.  Bien désinfecter les équipements avant et après le travail. Mettre tout le matériel jetable dans des sacs à poubelle doublés. Départs et transferts Procédure à 2 étapes   Lors de toute désinfection de départ et afin de s’assurer d’une efficacité maximale, il faut adopter la procédure de désinfection à 2 étapes, pour les surfaces high-touch & low-touch, incluant les planchers, les surfaces, les équipements et tout autre matériel qui se trouvent présents dans la pièce. La procédure doit aussi être adoptée pour les murs de la salle de toilette lorsque présente dans la chambre.  Toutes les séquences doivent être effectuées telles que lors d’une désinfection régulière, mais en incluant les rideaux et les murs.  La désinfection doit se faire avec un produit d’hydrogène peroxyde (Virox) pour les deux étapes.  Un employé différent par étapes,  Suivre les indications décrites dans la section « Respect des séquences des travaux » en suivant les étapes séquentielles.  Bien désinfecter les équipements avant et après le travail. Mettre tout le matériel jetable dans des sacs à poubelle doublés
  18. 18. Révisé le 2015-03-31 18 Angelo Bartoli BGNM / BGNE (BÂTONNETS GRAM NÉGATIFS MULTIRÉSISTANS & EXTRÊMEMENT RÉSISTANTS) Éclosion Mineure de l’unité (Niveau 1)   Lors d’une déclaration d’éclosion mineure venant de la PCI, nous devons procéder à la décontamination de toutes les surfaces « High-Touch » et « Low-Touch » des aires communes (poste, corridor, utilité, cuisinette, etc.).  Augmenter la fréquence du « High-Touch » à 2 fois/jour (1x de jour et 1x de soir) dans les chambres et les zones communes.  Les toilettes publiques de l’unité en éclosion doivent être désinfectées aux heures.  Sur le quart de jour les toilettes sont faites aux heures par le personnel en place, et de soir : 1 préposés de la salubrité pour assurer le nettoyage aux heures des toilettes de ou des unités concernés.  Sur le quart de nuit : 1 préposé de la salubrité pour assurer la désinfection des toilettes de ou des unités concernés. Éclosion Intermédiaire de l’unité (Niveau 2)   Lors d’une déclaration d’éclosion niveau 2 venant de la PCI, nous devons procéder avec une grande désinfection de toute l’unité (poste, corridors, utilité, cuisinette, toilettes, chambres etc.);  Augmenter la fréquence du « High-Touch » à 2 fois/jour (1x de jour et 1x de soir) dans les chambres et les zones communes;  Les toilettes publiques de l’unité en éclosion doivent être désinfectées continuellement avec un préposé de la salubrité dédié de jour et de soir (un employé par quart de travail). Durant le quart de nuit, les toilettes doivent être désinfectées aux heures. Éclosion Majeure de l’unité (Niveau 3)   Lors d’une déclaration d’éclosion niveau 3 venant de la PCI, les indications du niveau 2 s’appliquent également.  Décontamination ou grande désinfection des niveaux 1 à 3 : Désinfection avec produit d’hydrogène peroxyde (Virox) deux (2) passes de toutes les surfaces « High-Touch » et « Low-Touch » incluant les planchers et les équipements. S’assurer d’éliminer toutes les souillures avant d’exécuter la désinfection. (Séquence : du moins souillé vers le plus souillé en respectant le temps de contact.)  Suivre les indications décrites dans la section « Respect des séquences des travaux » en suivant les étapes séquentielles dans le guide des procédures.  La durée des ajouts de personnel pour combler les fréquences additionnel du High-Touch est pour une période de trois (3) semaines immédiatement suivant la grande désinfection de l’unité concerné, et ce, compris les fréquences pour les toilettes centrale.  Un/Une chef de secteur du service de la salubrité sera libéré pour être présent sur l’unité en éclosion lors de la grande désinfection afin d’assurer la coordination entre le personnel de soin et l’équipe de salubrité, effectuer les contrôles de qualité et les audits de procédure.
  19. 19. Révisé le 2015-03-31 19 Angelo Bartoli MRSI (Maladie respiratoire sévère infectieuse) Entretien quotidien et hebdomadaire   Suivre les consignes des affiches de prévention colorées « précautions contre la transmission » (aérienne / contact / contact plus). Attentions particulières :  Port de gants, jaquette jaune, protection oculaire ainsi que le masque N-95 est obligatoire  Suivre les indications décrites dans la section « Respect des séquences des travaux » en suivant les étapes séquentielles.  Bien désinfecter les équipements avant et après le travail. Mettre tout le matériel jetable dans des sacs à poubelle doublés. Départs et transferts Procédure à 2 étapes   Lors de toute désinfection de départ et afin de s’assurer d’une efficacité maximale, il faut adopter la procédure de désinfection à 2 étapes, pour les surfaces high-touch & low-touch, incluant les planchers, les surfaces, les équipements et tout autre matériel qui se trouvent présents dans la pièce. La procédure doit aussi être adoptée pour les murs de la salle de toilette lorsque présente dans la chambre.  Toutes les séquences doivent être effectuées telles que lors d’une désinfection régulière, mais en incluant les rideaux et les murs.  La désinfection doit se faire avec un produit d’hydrogène peroxyde (Virox) pour les deux étapes.  Un employé différent par étapes,  Suivre les indications décrites dans la section « Respect des séquences des travaux » en suivant les étapes séquentielles.  Bien désinfecter les équipements avant et après le travail. Mettre tout le matériel jetable dans des sacs à poubelle doublés
  20. 20. Révisé le 2015-03-31 20 Angelo Bartoli MRSI (Maladie respiratoire sévère infectieuse) Éclosion Suspectée de l’unité (Niveau 1)    Lors d’une déclaration d’éclosion suspectée venant de la PCI, nous devons procéder avec la désinfection des surfaces high-touch de toutes les aires communes (poste, corridor, utilité, cuisinette, etc.,), ceci minimalement une fois de plus le jour et une fois en soirée.  Les toilettes publiques de l’unité en éclosion doivent être désinfectées aux heures telles que requises normalement.  Suivre les indications décrites dans la section « Respect des séquences des travaux » en suivant les étapes séquentielles Éclosion Mineur de l’unité (Niveau 2)   Lors d’une déclaration d’éclosion niveau 2 venant de la PCI, nous devons procéder avec la décontamination de toutes les surfaces des aires communes (poste, corridor, utilité, cuisinette, etc.).  Les toilettes publiques de l’unité en éclosion doivent être désinfectées aux heures telles que requises normalement. Éclosion Crise Majeur de l’unité (Niveau 3)    Lors d’une déclaration d’éclosion niveau 2 ou 3 venant de la PCI, nous devons procéder avec la grande désinfection de toute l’unité incluant les chambres de client en profondeur.  Décontamination ou grande désinfection des niveaux 1 à 3 : Désinfection avec produit d’hydrogène peroxyde (Virox) à 2 étapes de toutes les surfaces high-touch et low-touch incluant les planchers et des équipements, et bien s’assurer d’éliminer toutes les souillures avant d’exécuter la désinfection. (Séquence : du moins souillé vers le plus souillé en respectant le temps de contact.)  Suivre les indications décrites dans la section « Respect des séquences des travaux » en suivant les étapes séquentielles dans le guide des procédures.  La durée des ajouts de personnel pour combler les fréquences additionnel du High-Touch est pour une période de trois (3) semaines immédiatement suivant la grande désinfection de l’unité concerné, et ce, compris les fréquences pour les toilettes centrale.  Un/Une chef de secteur du service de la salubrité sera libéré pour être présent sur l’unité en éclosion lors de la grande désinfection afin d’assurer la coordination entre le personnel de soin et l’équipe de salubrité, effectuer les contrôles de qualité et les audits de procédure.
  21. 21. Révisé le 2015-03-31 21 Angelo Bartoli FHV (Fièvre Hémorragique Virale) Entretien quotidien et hebdomadaire  Attentions particulières :  Suivre les consignes des affiches de prévention colorées « précautions contre la transmission » (aérienne / contact / contact plus). ***VEUILLEZ-VOUS RÉFÉRER AU RÉPERTOIRE DES PROCÉDURES*** Procédure de nettoyage/désinfection :  Suivre les indications décrites dans la section « Respect des séquences des travaux » en suivant les étapes séquentielles.  Lors d’un déversement biologique (vomissements, sang, etc.) veuillez bien nettoyer/désinfecter les surfaces touchées en suivant les étapes décrites dans la procédure C.Difficile (3 étapes).  Lorsqu’il y a utilisation de la toilette du patient suspectée, veuillez verser 1L d’eau de javel pure dans la cuvette après le nettoyage. Départs et transferts Procédure à 3 étapes  Procédure de nettoyage/désinfection :  Lors de toute désinfection de départ et afin de s’assurer d’une efficacité maximale, tel que la procédure C.Difficile, il faut adopter la procédure de désinfection à 3 étapes, pour les surfaces high-touch & low-touch, incluant les planchers, les surfaces, les équipements et tout autre matériel qui se trouvent présents dans la pièce. La procédure doit aussi être adoptée pour les murs de la salle de toilette lorsque présente dans la chambre. ***VEUILLEZ-VOUS RÉFÉRER AU RÉPERTOIRE DES PROCÉDURES***  Toutes les séquences doivent être effectuées telles que lors d’une désinfection régulière, mais en incluant les rideaux (si présent dans la pièce) et les murs.  Suivre les indications décrites dans la section « Respect des séquences des travaux » en suivant les étapes séquentielles.  Toutes les matériaux jetable doivent être missent dans les sacs Bio-Risque rouge qui se trouve dans les barils bleu Stericycle suite à l’utilisation pour être jeté incinérée (voir la section « Gestion des déchets » dans le protocole.
  22. 22. Révisé le 2015-03-31 22 Angelo Bartoli Les membres du comité de prévention et contrôle des infections, ainsi que l’équipe de gestion d’hygiène-salubrité vous remercie de votre rigueur, ainsi que de votre habituelle collaboration. Si vous avez des questions additionnelles, n’hésitez pas de communiqué avec le service d’hygiène-salubrité, soit au poste 2254. Rédigé par : Angelo Bartoli Chef de service, service d’hygiène et salubrité En collaboration de : Nathalie Beauchamp Chef de secteur, service d’hygiène et salubrité Fabiola Gomez Chef de secteur, service d’hygiène et salubrité Michel Roy Chef de secteur, service d’hygiène et salubrité Harry Aubourg Chef de secteur, service d’hygiène et salubrité Vicky Tremblay Agente administrative, service d’hygiène et salubrité et buanderie-lingerie Caroline Nicolas Agente administrative, service d’hygiène et salubrité et buanderie-lingerie Révisé par : Chantal Cloutier Chef du service, service de la prévention et contrôle des infections Référence : www.msss.gouv.qc.ca/sujets/prob_sante/nosocomiales/index.php?Hygiene_et_salubrite

×