RÉGIONS DE LA FRANCE
La Bretagne
<ul><li>La Bretagne est une péninsule de l'ouest de la France, entre la Manche et l‘océan Atlantique.  </li></ul><ul><li>L...
<ul><li>La Bretagne s’élance dans l’Océan Atlantique, telle une péninsule. Entourée d’eau sur trois de ses côtés, c’est un...
<ul><li>Le climat breton est océanique et tempéré. Le temps en Bretagne varie au rythme des marées, selon les cycles de la...
<ul><li>2000 ans d'histoire: c'est des guerres terribles, des combats de corsaires, des fortunes de mer en cette terre d'A...
<ul><li>Le territoire de la future Bretagne, comme toute l‘Armorique, fut conquis par les Romains lors de la guerre des Ga...
<ul><li>Anne de Bretagne (1477-1514) a joué un rôle très important dans l’histoire de la région. </li></ul><ul><li>Elle ét...
<ul><li>Les  XV e,  XVI e et  XVII e siècles sont considérés comme la période la plus faste de la Bretagne qui est alors p...
<ul><li>Le drapeau breton a 9 bandes blanches et noires, et un quartier d'hermines. Il a été créé en 1925, sur le modèle d...
<ul><li>La langue bretonne est la seule langue celtique à ne pas bénéficier de statut juridique. Elle est classée par l'UN...
<ul><li>A chaque pays son costume. A chaque costume, son statut social. Il suffit donc de tourner autour d'une jeune fille...
<ul><li>La coiffe bretonne n'est pas traditionnelle. Elle apparaît en effet seulement au 19ème siècle et ne survivra jusqu...
<ul><li>bigoudens   coiffe </li></ul>
Fammes…
<ul><li>La pêche et les industries connexes, la construction navale civile et militaire (Brest, Lorient), le tourisme (sur...
<ul><li>Parmi les spécialités régionales on peut citer le  kouign amann  (gâteau au beurre), les  crêpes , les  galettes ,...
<ul><li>La Bretagne est une région cidricole importante. Les Bretons affectionnent une sorte de kir appelé simplement  kir...
<ul><li>L’ère néolithique a légué les menhirs, les dolmens et les cromlech, dont la quantité ainsi que la qualité font de ...
Rennes-la capitale de la Bretagne
Des Châteaux <ul><li>Le château de Vitré   </li></ul>Le château de Rochers  Sévigné  Le château de Fougères   Le château d...
<ul><li>Villes de Bretagne: Dinan, Auray, Quimper et St. Malo </li></ul>
Régions de France: Alsace  ·  Aquitaine  ·  Auvergne  ·  Basse-Normandie  ·  Bourgogne  ·  Bretagne  ·  Centre  ·  Champag...
 
La Alsace
<ul><li>L'Alsace couvre une surface de 8280 km2 (190 km de long sur 50 km de large soit 1,5% de la superficie de la France...
<ul><li>L'Alsace ( s'Elsass  en  alsacien ,  das Elsass  en  allemand ) est une  région   culturelle ,  linguistique ,  hi...
<ul><li>D'un point de vue administratif, l'Alsace est divisée en deux  départements  : le  Bas- Rhin  au nord et le  Haut-...
<ul><li>Le conseil régional est localisé à  Strasbourg , qui est aussi la plus grande ville de la région, suivie par  Mulh...
<ul><li>La région culturelle et linguistique doit son origine au peuple  Alaman , à ne pas confondre avec les  Allemands  ...
<ul><li>La  région   historique  intégrait également l'actuel  Territoire  de  Belfort . Elle était subdivisée en  Haute-A...
<ul><li>Le climat alsacien est « semi-continental d'abri ». </li></ul><ul><li>Le climat est continental dans la plaine cen...
Subdivisions historiques <ul><li>1.Haute-Alsace </li></ul><ul><li>  </li></ul><ul><li>Drapeau basé sur le blason de la Hau...
<ul><li>Ce nom a été utilisé dès l'époque du  Saint Empire  Romain   Germanique  et sous l'Ancien Régime entre 1648 et 178...
2.Basse-Alsace <ul><li>    </li></ul><ul><li>La Basse-Alsace ( Unterelsass ) est la partie septentrionale de l'Alsace, cor...
<ul><li>Comme pour la Haute-Alsace, ce nom a été utilisé dès l'époque du  Saint-Empire  romain   germanique  et sous l' An...
Histoire <ul><li>À la différence de ses provinces et régions voisines, l'Alsace n'a jamais connu de période d'indépendance...
<ul><li>C'est en Alsace que sont nés les ancêtres de la puissante dynastie des  Habsbourg  qui règnèrent en maîtres plusie...
 
Culture <ul><li>  </li></ul><ul><li>Répartition géographique des dialectes parlés en Alsace au  XXe  siècle . Depuis le we...
<ul><li>Excepté dans quelques communes jouxtant le Territoire de Belfort et dans les pays &quot;welche&quot; autrefois de ...
<ul><li>L'alsacien fait quelques emprunts lexicaux au français et a été longtemps la  langue  maternelle  de la plupart de...
<ul><li>Dans le but de préserver l' alsacien , il existe, depuis 1992, des  sections  bilingues   paritaires  en Alsace où...
<ul><li>Le célèbre  Barabli  de  Germain  Muller  est entré dans l'histoire de l'Alsace (un spectacle en dialecte critique...
<ul><li>Le français d'Alsace c'est une forme de  français  régional dont les tournures sont influencées par la langue  als...
<ul><li>Une culture de la table  </li></ul><ul><li>      </li></ul><ul><li>L'Alsace, l'une des régions les plus &quot;étoi...
Liste des musées d'Alsace <ul><li>Le  Château du  Haut-Kœnigsbourg   </li></ul><ul><li>Il se situe dans la commune d' Orsc...
<ul><li>La  Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg   </li></ul><ul><li>C'est une  cathédrale   catholique romaine  représenta...
<ul><li>Le  mont  Sainte- Odile   </li></ul><ul><li>C'est une montagne vosgienne culminant à 764 mètres sur commune d’ Ott...
<ul><li>Le  mur   païen   </li></ul><ul><li>C'est une enceinte mégalithique d'une longueur totale d'une dizaine de kilomèt...
<ul><li>Cité  de  l'automobile  de  Mulhouse   </li></ul><ul><li>C'est le plus grand musée d'automobiles pionnières du mon...
<ul><li>La  cigogne , oiseau auquel certaines légendes contées aux enfants attribuaient l'apport des bébés dans les famill...
<ul><li>Drapeau historique de l'Alsace   </li></ul><ul><li>Le drapeau alsacien historique est constitué de deux bandes hor...
<ul><li>Durant l'occupation allemande, les autonomistes francophiles adopteront eux aussi le  Rot un Wiss  et lorsque l'un...
Héraldique <ul><li>De gueules à la bande d'argent accompagnée de deux cotices fleuronnées du même et accostée de six couro...
Drapeau de la Région Alsace <ul><li>Par soucis d'assimilation, le drapeau officiel de la région Alsace sera par la suite c...
Les villes alsaciennes - tradition communale locale   <ul><li>Strasbourg </li></ul><ul><li>Son  centre  est entièrement cl...
<ul><li>Mulhouse </li></ul><ul><li>  </li></ul><ul><li>Mulhouse est la deuxième grande ville alsacienne et la 27ème ville ...
<ul><li>Elle est également appelée le «  Ville aux Cent  Cheminées  » en référence à son passé industriel qui se voit enco...
<ul><li>Colmar </li></ul><ul><li>Colmar est la capitale des Vins d'Alsace et la troisième ville de la région par sa popula...
<ul><li>Sélestat </li></ul><ul><li>Sélestat se trouve au centre de l'Alsace, dans le  Grand  Ried , à 22 km au nord de Col...
<ul><li>Thann </li></ul><ul><li>Le nom de la ville provient de l'allemand Tanne, signifiant sapin. La ville se situe au pi...
<ul><li>Wissembourg </li></ul><ul><li>    </li></ul><ul><li>  </li></ul><ul><li>Wissembourg est située au nord de l'Alsace...
<ul><li>Altkirch </li></ul><ul><li>Altkirch signifie littéralement  vieille église  en allemand, mais provient plus certai...
<ul><li>Haguenau </li></ul><ul><li>Haguenau est située à environ 35 km au nord de Strasbourg. C'est la quatrième ville plu...
<ul><li>Saint-Louis </li></ul><ul><li>  </li></ul><ul><li>Saint-Louis fait partie avec  Lörrach  ( Allemagne ) et  Bâle  (...
Pays de la Loire
<ul><li>Les Pays de la Loire est le nom donné à une  région   française  de l'Ouest de la  France  regroupant cinq  départ...
Histoire <ul><li>La région des Pays de la Loire fut créée en  1955 , sous le nom de Pays de la Loire, par arrêté ministéri...
À la différence d'autres régions, les Pays de la Loire ne correspondaient, à leur création, à aucune entité administrative...
<ul><li>Voir à ce sujet l'article sur le  détachement   administratif  de la Loire- Atlantique . La région, ainsi découpée...
<ul><li>La région de Nantes est marquée au Moyen Âge par son appartenance à la Bretagne. En 851, le traité d' Angers met l...
<ul><li>En  909 ,  Foulque   Ier   d'Anjou  reçoit le  comté  de Nantes  et prend le titre de comte d'Anjou et de Nantes a...
<ul><li>En  1532 , le  duché  de Bretagne   est   réuni  au  royaume  de France  par un décret royal d'union perpétuel. La...
<ul><li>Cinq départements : </li></ul><ul><li>Loire- Atlantique   </li></ul><ul><li>Maine-et-Loire   </li></ul><ul><li>May...
Loire- Atlantique
Maine-et-Loire
Mayenne
Sarthe
Vendée
Démographie <ul><li>Les habitants des Pays de la Loire sont les ligériens et les ligériennes. Au premier janvier 2006, la ...
<ul><li>La  Loire- Atlantique  et la  Vendée  sont les deux départements qui ont apporté du dynamisme à la démographie lig...
Culture <ul><li>D'une création administrative récente, les départements composant la région des Pays de la Loire n'ont pas...
<ul><li>L' Orchestre  national des Pays de la Loire  est un élément constitutif de la culture des Pays de la Loire. Avec p...
<ul><li>Depuis 2002, le week-end précédent le festival de la  Cité  des  congrès  de Nantes ,  La  Folle   Journée  s'expo...
<ul><li>L'appartenance a la région Pays de la Loire porte a la polémique en Loire Atlantique, département dans lequel un f...
Merci Beaucoup Haidautu Patricia  Realise par
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Regions De La France

4 328 vues

Publié le

5 commentaires
1 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 328
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
135
Commentaires
5
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Regions De La France

  1. 1. RÉGIONS DE LA FRANCE
  2. 2. La Bretagne
  3. 3. <ul><li>La Bretagne est une péninsule de l'ouest de la France, entre la Manche et l‘océan Atlantique. </li></ul><ul><li>La Bretagne étend ses 27.207 km2 sur quatre départements : les Côtes d'Armor (22), le Finistère (29),  l'Ille-et-Vilaine (35) et le Morbihan (56). Elle occupe 5% du territoire français, héberge plus de trois millions de Bretons qui vivent le long de 40% des côtes françaises. La Bretagne, c'est d'abord la mer. </li></ul>
  4. 4. <ul><li>La Bretagne s’élance dans l’Océan Atlantique, telle une péninsule. Entourée d’eau sur trois de ses côtés, c’est une région maritime par excellence (Armor) : son littoral est ponctué de ports et de côtes. </li></ul><ul><li>A l’intérieur, la terre reprend ses droits :hameaux, champs et pâturages marquent le caractère profondément rural de la région (Argoat). </li></ul><ul><li>Les alignements de hauteurs, formés par les Monts d’Arrée, les landes de Méné, les Montagnes Noires et les Landes de Lanvaux expliquent la faible densité de population dans ces contrées. </li></ul><ul><li>Le sommet du Massif Armoricain, qui s’étend de Brest à Lamballe, culmine à 388 m. Parallèles à la côte sud, les Montagnes Noires vont en s’aplatissant de Locronan à Malestroit et dominent les cuvettes formées par Châteaulin, Loudéac et Rennes. </li></ul>
  5. 5. <ul><li>Le climat breton est océanique et tempéré. Le temps en Bretagne varie au rythme des marées, selon les cycles de la lune et en fonction des vents. </li></ul><ul><li>C’est ce qui explique le climat changeant que l’on trouve sur les côtes bretonnes. Brumeux le matin, il n’est pas rare de voir le soleil percer en milieu de journée pour laisser ensuite la place à la pluie, légendaire, puis au retour du ciel bleu. </li></ul><ul><li>Le temps en Bretagne peut changer du tout au tout en moins d’un quart d’heure. </li></ul><ul><li>L’hiver la région essuie ses plus lourdes tempêtes mais les températures sont rarement négatives alors que, l’été, l’air du littoral vient rafraîchir l’atmosphère. </li></ul>
  6. 6. <ul><li>2000 ans d'histoire: c'est des guerres terribles, des combats de corsaires, des fortunes de mer en cette terre d'Armorique. </li></ul><ul><li>À la fin de l’Empire romain, elle est peuplée par l'immigration massive de Bretons de Grande- Bretagne dans une partie de l'ancienne Armorique celte. Ceux-ci créent un royaume au I xe siècle, qui devient ensuite un duché. </li></ul><ul><li>Elle devient en 1532 une « province réputée étrangère » unie à la France sous la même couronne jusqu'à sa disparition administrative en 1790 et sa division en cinq départements. </li></ul>
  7. 7. <ul><li>Le territoire de la future Bretagne, comme toute l‘Armorique, fut conquis par les Romains lors de la guerre des Gaules. </li></ul><ul><li>À la fin du 5e siècle, les Bretons de l'île de Bretagne (Grande-Bretagne actuelle), peut-être chassés par les Anglo-Saxons, y auraient émigré en masse avec leurs coutumes et leur langue. Ils ont donné leur nom à cette région, qui s'est longtemps appelée Petite Bretagne, par opposition avec leur île d'origine. </li></ul><ul><li>Au Haut Moyen Âge, la Bretagne était divisée en deux, puis trois royaumes, qui furent réunis sous l'autorité des ducs et rois de Bretagne au IX e siècle. </li></ul><ul><li>(photo: Bertrand du Guesclin- chevalier français d’origine bretonne du XIV e siècle) </li></ul>
  8. 8. <ul><li>Anne de Bretagne (1477-1514) a joué un rôle très important dans l’histoire de la région. </li></ul><ul><li>Elle était la fille de François II (1435-1488), duc de Bretagne. </li></ul><ul><li>Mariée avec Maximilien Ier, Charles VIII de France, Louis XII de France, elle est devenue par ses mariages, archiduchesse d'Autriche et reine des Romains (1490-1491), puis reine de France (1491-1498) et reine de Sicile et de Jérusalem en droit, puis de nouveau reine de France (1499-1514) et duchesse de Milan. </li></ul><ul><li>Elle a eu 2 filles: Claude de France, devenue reine de France, et Renée de France, devenue duchesse de Chartres. </li></ul><ul><li>Elle est un enjeu central dans les luttes d'influence qui aboutiront après sa mort à l'union de la Bretagne à la France. Elle a également une place à part dans l'imaginaire collectif breton comme celle qui défendit le duché face à l'appétit de ses voisins. </li></ul>Anne de Bretagne
  9. 9. <ul><li>Les XV e, XVI e et XVII e siècles sont considérés comme la période la plus faste de la Bretagne qui est alors placée au cœur des routes commerciales maritimes les plus actives entre l'Espagne, l'Angleterre et la Hollande. </li></ul><ul><li>Les conflits avec l'Angleterre plongeront les Bretons progressivement dans la pauvreté, qui culminera à la fin du XIX e siècle. </li></ul><ul><li>À la Révolution française, les provinces sont abrogées la nuit du 4 août 1789 et la Bretagne cesse d'exister en tant qu'entité administrative, étant divisée en 1790 en cinq départements :Côtes-du-Nord devenues Côtes-d'Armor en 1990), Finistère, Ille-et-Vilaine, Loire Inférieure (devenue Loire-Atlantique en 1957), Morbihan. </li></ul><ul><li>En 1848, les cinq départements bretons sont réunis sous l'autorité du commissaire général de la Bretagne. (photo: Nantes- Le château des Ducs de Bretagne) </li></ul>
  10. 10. <ul><li>Le drapeau breton a 9 bandes blanches et noires, et un quartier d'hermines. Il a été créé en 1925, sur le modèle des armoiries de Rennes et de drapeaux tels que celui des États-Unis ou de la Grèce. </li></ul><ul><li>Les 4 bandes blanches représentent les 4 diocèses bretonnants ou &quot;pays&quot; (bro) : bro-Leon (k. Pol), bro Gerne (Kemper), bro Gwened (Gw.), bro Treger (Tr.). </li></ul><ul><li>Les 5 bandes noires représentent les diocèses de langue gallaise (gallo) : St Brieuc, Dol, St Malo, Rennes, Nantes. </li></ul><ul><li>Le quartier d'hermines est une référence au plain champ d'hermines des Ducs de Bretagne. Le nombre d'hermines n'a pas de signification. </li></ul>
  11. 11. <ul><li>La langue bretonne est la seule langue celtique à ne pas bénéficier de statut juridique. Elle est classée par l'UNESCO parmi les langues en danger sérieux d'extinction. </li></ul><ul><li>La pratique du breton a décliné continuellement au cours du XX e siècle : la langue bretonne est l'une des langues de France qui a le moins bien résisté; la proportion de locuteurs dans la population a été divisée par 10 en un siècle. </li></ul><ul><li>En 1999, trois brittophones sur quatre avait plus de 50 ans et un sur deux plus de 65 ans. La langue bretonne est également en danger du fait du recul de la transmission familiale parent-enfant. Une rupture de la transmission familiale s'est opérée dans les années 1950. Depuis les années 1980, presque tous les enfants parlent français avec leurs parents; le breton n'est plus que rarement transmis et s'il l'est c'est majoritairement sur le mode occasionnel. (photo: texte en breton) </li></ul>
  12. 12. <ul><li>A chaque pays son costume. A chaque costume, son statut social. Il suffit donc de tourner autour d'une jeune fille pour tout savoir du patrimoine familial. </li></ul><ul><li>Au départ, la Bretagne est divisée en deux zones distinctes: la Basse-Bretagne, où l’on parle le breton, et la Haute-Bretagne où l’on parle le gallo. Puis ces zones sont découpées en pays (bro), chacun se distinguant par son costume. (photo: carte du costume breton) </li></ul>
  13. 13. <ul><li>La coiffe bretonne n'est pas traditionnelle. Elle apparaît en effet seulement au 19ème siècle et ne survivra jusqu'à la moitié du 20ème que dans les campagnes. De plus, dans chaque pays breton, la coiffe n'a cessé de se modifier et les robes, costumes, tissus ou motifs de changer. Il y avait bien sûr à l'intérieur de chaque pays, des coiffes d'usages différents : coiffes de paysannes ou d'artisanes, pour les mariages, les deuils ou les pardons, pour l'usine, etc. On parle de 1200 types de coiffes regroupés en 66 modes principales. </li></ul><ul><li>Le pays bigouden tient son nom du mot qui désignait la pointe surmontant les anciennes coiffes. Réalisées sur un support en mousseline ou en tulle à leur début, les coiffes sont désormais en organdi. La mitre a nécessité la mise au point d'une technique d'amidonnage et de repassage. Les gilets sont brodés avec les motifs de chaînes de vie, soleil, plumes de paon, cornes de béliers, arêtes de poisson. Les femmes portent des broches et des épingles de pardon. (photo: costumes bretons) </li></ul>
  14. 14. <ul><li>bigoudens coiffe </li></ul>
  15. 15. Fammes…
  16. 16. <ul><li>La pêche et les industries connexes, la construction navale civile et militaire (Brest, Lorient), le tourisme (surtout estival et côtier) formaient déjà les principaux secteurs de l'économie bretonne de la première partie du XX e siècle. </li></ul><ul><li>L'économie de la Bretagne contemporaine s'est tournée dans les années soixante vers une agriculture (primeurs) et un élevage (porcin, avicole, bovin) intensifs, vers l'industrie agroalimentaire, la construction automobile (Citroën), le tourisme estival sur la bordure côtière, la grande distribution (E. Leclerc, Intermarché) et quelques pôles technologiques avancés à Brest, Rennes et Lannion. </li></ul><ul><li>La Bretagne est leader pour la production française de porcs et de volaille (autour de 50 %), de choux-fleurs (autour de 60 %), d‘artichauts (autour de 85 %), de paquebots (100 %). Elle est première pour la production laitière. (photos: agriculture et culture de huîtres à Cancale) </li></ul>
  17. 17. <ul><li>Parmi les spécialités régionales on peut citer le kouign amann (gâteau au beurre), les crêpes , les galettes , les kouigns , le harstum (à base de confiture), le far breton (gâteau), le palet (biscuit), le kig-ha-farz (litt. «  viande et far ») et la cotriade. La proximité des côtes et la douceur du climat font de la Bretagne une région riche en fruits de mer (crabes, crustacés, coquillages) et en poissons. Citons également le beurre blanc .(photos: crêpe et galette bretonnes) </li></ul>
  18. 18. <ul><li>La Bretagne est une région cidricole importante. Les Bretons affectionnent une sorte de kir appelé simplement kir breton , mélange de crème de cassis et de cidre. </li></ul><ul><li>C'est aussi une région viticole ancienne, aujourd'hui le vignoble le plus connu est le vignoble de Muscadet. </li></ul><ul><li>Elle produit également un hydromel appelé c houchenn (prononcer « chouchène »). </li></ul><ul><li>Enfin, depuis quelques années la production de bière locale est en plein essor, avec une vingtaine de producteurs qui proposent des bières classiques ou originales  </li></ul><ul><li>Une entreprise malicieusement dénommée &quot;Phare Ouest&quot;, confectionne un &quot;Cola Breizh&quot; qui est déjà diffusé hors de Bretagne. (photos: du cidre et de l’hydromel) </li></ul>
  19. 19. <ul><li>L’ère néolithique a légué les menhirs, les dolmens et les cromlech, dont la quantité ainsi que la qualité font de la Bretagne le principal site mégalithiques d’Europe, et, peut-être au monde. </li></ul><ul><li>Sous les Plantagenets et les Capétiens, de nombreuses villes fortifiés, des châteaux ont vu le jour. Un peu plus tard la Duchesse Anne et sa fille Claude ont contribué à l’apogée de la Bretagne et ont légué à leur région un patrimoine artistique et architectural extraordinaire. </li></ul><ul><li>Les imposantes architectures militaires, elles aussi en granit, succèdent aux petites maisons en pierre, témoins de la volonté d’habiter un territoire historiquement “hostile”. </li></ul><ul><li>La lumière de Bretagne reste à jamais imprimée dans les toiles des impressionnistes et de l’École de Pont-Aven animée par Paul Gauguin. Autant d’artistes qui s’avancèrent jusqu’ici pour trouver une nouvelle inspiration. (photos: les alignements de Carnac, le dolmen de Kerran-Locmariaquer) </li></ul>
  20. 20. Rennes-la capitale de la Bretagne
  21. 21. Des Châteaux <ul><li>Le château de Vitré </li></ul>Le château de Rochers Sévigné Le château de Fougères Le château de Suscinio
  22. 22. <ul><li>Villes de Bretagne: Dinan, Auray, Quimper et St. Malo </li></ul>
  23. 23. Régions de France: Alsace · Aquitaine · Auvergne · Basse-Normandie · Bourgogne · Bretagne · Centre · Champagne- Ardenne · Corsica · Franche-Comté · Haute- Normandie · Île-de-France · Languedoc- Roussillon · Limousin · Lorraine · Midi- Pyrénées · Nord -Pas-de-Calais · Pays de la Loire · Picardie · Poitou-Charentes · Provence-Alpes-Côte d’Azur · Rhône-Alpes
  24. 25. La Alsace
  25. 26. <ul><li>L'Alsace couvre une surface de 8280 km2 (190 km de long sur 50 km de large soit 1,5% de la superficie de la France), ce qui en fait la plus petite des régions administratives de France métropolitaine, la Corse ayant une surface de 8 680 km2. Elle s'étend du sud au nord le long du Rhin qui la borde à l'est. </li></ul><ul><li>Elle est limitée au nord par la rivière Lauter , où commence le Palatinat allemand, et à l'est par le Rhin, à la droite duquel s'étend le Bade- Wurtemberg , au sud par la Suisse , au sud-ouest par la Franche-Comté et à l'ouest par la Lorraine . </li></ul>
  26. 27. <ul><li>L'Alsace ( s'Elsass en alsacien , das Elsass en allemand ) est une région culturelle , linguistique , historique , et administrative de l'Est de la France métropolitaine . </li></ul>
  27. 28. <ul><li>D'un point de vue administratif, l'Alsace est divisée en deux départements  : le Bas- Rhin au nord et le Haut- Rhin au sud, la région est gérée par un conseil régional comme les autres régions de France métropolitaine, toutefois de nombreux domaines sont régis par le droit local alsacien-mosellan (voir plus bas) qui prime sur le droit général français. </li></ul>
  28. 29. <ul><li>Le conseil régional est localisé à Strasbourg , qui est aussi la plus grande ville de la région, suivie par Mulhouse , et Colmar . Strasbourg est la préfecture du Bas-Rhin et Colmar celle du Haut-Rhin. La ville de Strasbourg est également le siège de plusieurs institution européennes. L'Alsace est membre du Conseil Rhénan et de la Conférence du Rhin supérieur. </li></ul>
  29. 30. <ul><li>La région culturelle et linguistique doit son origine au peuple Alaman , à ne pas confondre avec les Allemands qui eux sont les habitants de l'Allemagne. La région fut d'abord peuplée de Celtes , puis tomba dans le giron de Rome , après plusieurs tentatives, les Alamans « chassèrent » les Romains en l'an 378, ils germanisèrent la région et y apportèrent leur langue : l' alémanique dont l' alsacien est une variante. Si le nom Alaman a donné en français le nom « Allemand », l'alémanique, bien que langue germanique, est en réalité - comme le néerlandais - différent de l'allemand. L'espace alémanique comprend, outre l'Alsace, le Pays de Bade (Allemagne), le Liechtenstein , la Suisse alémanique , une partie du Würtemberg (Allemagne) ainsi que le Vorarlberg (Autriche). </li></ul>
  30. 31. <ul><li>La région historique intégrait également l'actuel Territoire de Belfort . Elle était subdivisée en Haute-Alsace et Basse -Alsace . Les traductions allemandes Oberelsass et Unterelsass sont toujours utilisés par les germanophones pour désigner respectivement les départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin. </li></ul><ul><li>En venant des autres régions de France, l'entrée en Alsace marque le début de la Mitteleuropa , ce vaste espace culturel des anciens empires allemand et austro-hongrois qui recouvre l' Allemagne , l' Autriche , la Hongrie , la Pologne , la Slovénie , la République tchèque et la Slovaquie . La Mitteleuropa correspond à peu près à la notion française de l' Europe centrale . </li></ul>
  31. 32. <ul><li>Le climat alsacien est « semi-continental d'abri ». </li></ul><ul><li>Le climat est continental dans la plaine centrale. Les vents d'ouest subissent un forçage sur le versant occidental des Vosges , frappé de pluies. L'air se retrouve donc déchargé d'humidité quand il a franchi la barrière vosgienne. </li></ul><ul><li>Conséquence : l'hiver y est froid, l'été chaud et il y a peu de précipitations. Le climat connait davantage d'influence océanique et est beaucoup plus humide dans le Sundgau, dans l'Alsace-Bossue ou l'Outre-Forêt. </li></ul>
  32. 33. Subdivisions historiques <ul><li>1.Haute-Alsace </li></ul><ul><li> </li></ul><ul><li>Drapeau basé sur le blason de la Haute-Alsace </li></ul><ul><li>La Haute-Alsace ( Oberelsass ) est la partie méridionale de l'Alsace, correspondant à peu près aux départements actuels du Haut- Rhin et du Territoire de Belfort . C'est avec la Basse -Alsace une des subdivision de la Région historique d'Alsace. </li></ul><ul><li>La traduction allemande, Oberelsass , est encore utilisée de nos jours par les allemands et les suisses pour désigner le département de Haut-Rhin. Actuellement Haut-Alsace est synonyme de Haut-Rhin. </li></ul>
  33. 34. <ul><li>Ce nom a été utilisé dès l'époque du Saint Empire Romain Germanique et sous l'Ancien Régime entre 1648 et 1789. Sous l' Empire allemand , lors de l'intégration de l' Alsace -Lorraine de 1870 à 1918 , ll s'agissait alors d'un district ( Bezirke ), à la tête duquel se trouve un Bezirkspräsident , équivalent à du préfet français . Son chef-lieu est Colmar . </li></ul>
  34. 35. 2.Basse-Alsace <ul><li> </li></ul><ul><li>La Basse-Alsace ( Unterelsass ) est la partie septentrionale de l'Alsace, correspondant à peu près au département actuel du Bas- Rhin . C'est avec la Haute-Alsace une des subdivisions de la Région historique d'Alsace. </li></ul>
  35. 36. <ul><li>Comme pour la Haute-Alsace, ce nom a été utilisé dès l'époque du Saint-Empire romain germanique et sous l' Ancien Régime entre 1648 et 1789. Il a été à nouveau utilisé lors de l'intégration de l' Alsace -Lorraine à l' Empire allemand , de 1870 à 1918 . Il s'agit alors d'un district ( Bezirk ), à la tête duquel se trouve un Bezirkspräsident , équivalent à un préfet français . Son chef-lieu est Strasbourg . </li></ul><ul><li>Le terme Unterelsass est encore employé de nos jours par les peuples de langue allemande pour désigner le département du Bas-Rhin. </li></ul>
  36. 37. Histoire <ul><li>À la différence de ses provinces et régions voisines, l'Alsace n'a jamais connu de période d'indépendance ou d'autonomie de forme centralisatrice. L'Alsace a longtemps été caractérisée par le confédéralisme. La région doit sa culture et sa langue régionale aux Alamans (à ne pas confondre avec les Allemands), qui s'établirent dans la région en 378 , l' alsacien d'aujourd'hui est une langue alémanique. </li></ul><ul><li>La région fut principalement sous l'autorité plus ou moins théorique du Saint Empire romain germanique de 962 , date de sa création, jusqu'en 1648 , puis elle perdit son autonomie en passant sous contrôle de la France, après son annexion progressive au XVIIe  siècle . </li></ul>
  37. 38. <ul><li>C'est en Alsace que sont nés les ancêtres de la puissante dynastie des Habsbourg qui règnèrent en maîtres plusieurs siècle durant, sur toute l' Europe Centrale . </li></ul><ul><li>La plaine d'Alsace, subissant l' effet de Foehn et étant naturellement irriguée, a toujours été une terre fertile et propice à l'agriculture céréalière, les collines sous-vosgiennes, le piémont, était le domaine réservé de la vigne tandis que les vallées vosgiennes et l' Ochsenfeld (champs des boeufs) abritaient d'immense troupeaux de bovins, on y cultivait également du chanvre. Les forêts et le ried étaient fort riches en gibier. Le tout, réparti le long du Rhin , l'axe fluvial majeur européen, qui permettait ainsi un commerce soutenu et des revenus réguliers. L'Alsace a donc de tout temps été une région riche qui a suscité les convoitises des grandes puissances européennes. L'Histoire de l'Alsace fut donc rythmée par les guerres et les annexions. </li></ul>
  38. 40. Culture <ul><li> </li></ul><ul><li>Répartition géographique des dialectes parlés en Alsace au XXe  siècle . Depuis le welche a presque complètement disparu, le francique est en déclin, voir en danger, et la pratique de l'alsacien a beaucoup diminué </li></ul>
  39. 41. <ul><li>Excepté dans quelques communes jouxtant le Territoire de Belfort et dans les pays &quot;welche&quot; autrefois de patois roman, comme les vallées de St. Albray, de la Weiss (Orbey) et de la Liepvrette (Sainte-Marie-aux-Mines), enclaves dans le massif des Vosges traditionnellement de parlers &quot;oil&quot; lorrains, en Alsace Bossue ou autour de Wissembourg (où les pratiques respectives des francique rhénan et francique méridional sud -occidental quoique en déclin demeurent avérées), une partie de la population parle encore aujourd'hui couramment la langue locale , l' alsacien , dialecte alémanique . </li></ul>
  40. 42. <ul><li>L'alsacien fait quelques emprunts lexicaux au français et a été longtemps la langue maternelle de la plupart des habitants. Le français est cependant l'unique langue officielle en vigueur. Le haut allemand ( Hochdeutsch ), utilisé comme langue écrite depuis le XVIe siècle , fut la seule langue officielle de 1871 à 1918 et de 1940 à 1944. Durant la période de 1871 à 1918, la langue française restait enseignée dans les enclaves romanes (situées au fond de quatre hautes vallées des Vosges et dans les villages francophones de l'actuel département de la Moselle ). </li></ul>
  41. 43. <ul><li>Dans le but de préserver l' alsacien , il existe, depuis 1992, des sections bilingues paritaires en Alsace où l'enseignement est dispensé pour moitié en français et pour moitié en allemand Hochdeutsch (ayant l'avantage d'avoir une orthographe fixe et une forte présence dans les médias écrits ou audiovisuels). À l'heure actuelle, elles concernent environt 5% des élèves. Au lycée, les élèves peuvent passer l'abibac . L'alsacien peut y être parlé en maternelle et peut être enseigné ou parlé en primaire. Cependant l'écrit est en allemand, considérant que celui-ci est la version écrite commune de l'ensemble des dialectes alsaciens. </li></ul>
  42. 44. <ul><li>Le célèbre Barabli de Germain Muller est entré dans l'histoire de l'Alsace (un spectacle en dialecte critique et drôle, qu'actualisait en permanence un comédien-auteur-metteur en scène à forte personnalité). Des pièces de théâtre en alsacien sont encore représentées. </li></ul>
  43. 45. <ul><li>Le français d'Alsace c'est une forme de français régional dont les tournures sont influencées par la langue alsacienne . L' accent alsacien se caractérise par une accentuation marquée de la première syllabe, au lieu de la dernière syllabe en langue française standard. Le français d'Alsace est marqué par le phénomène de calques germaniques. Le français d'Alsace comporte de nombreux mots empruntés à l'Alsacien. </li></ul>
  44. 46. <ul><li>Une culture de la table </li></ul><ul><li> </li></ul><ul><li>L'Alsace, l'une des régions les plus &quot;étoilées&quot; par les guides, valorise au mieux... et galvaude parfois son important répertoire gastronomique. Malgré l'afflux des touristes et une banalisation certaine, sensible à Strasbourg et dans plusieurs cités historiques situées sur la Route des Vins, bon nombre de restaurants se révèlent de qualité et, assez souvent, fort conviviaux. Les familles alsaciennes continuent de les fréquenter, avec une remarquable assiduité, et les repas d'amis sont beaucoup plus inhabituels qu'ailleurs. Il y a foule le dimanche midi dans les restaurants et les fermes-auberges de bonne réputation, même à bonne distance des grands centres (vallée de Munster, Haute-Bruche, &quot;Pays des choux&quot;, Ried, région de Brumath, Oute-Forêt, Florival, Sundgau). </li></ul>
  45. 47. Liste des musées d'Alsace <ul><li>Le Château du Haut-Kœnigsbourg </li></ul><ul><li>Il se situe dans la commune d' Orschwiller à une altitude de 757 mètres. Il domine la plaine d'Alsace. C'est le château médiéval le plus visité de France. Il fut construit par Frédéric de Hohenstaufen en toute illégalité. Détruit à plusieurs reprises, il fut reconstrui de 1901 à 1908 sous l'empereur Guillaume II d'Allemagne . </li></ul>
  46. 48. <ul><li>La Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg </li></ul><ul><li>C'est une cathédrale catholique romaine représentative de l' architecture gothique . Elle mesure 142 mètres, et a été l'édifice le plus haut du monde de 1625 à 1847 .C'est actuellement la deuxième plus haute cathédrale de France après celle de Rouen (151 m). La catédrale de Strasbourg est reconnaissable par son seul clocher surmonté d'une flèche . </li></ul>
  47. 49. <ul><li>Le mont Sainte- Odile </li></ul><ul><li>C'est une montagne vosgienne culminant à 764 mètres sur commune d’ Ottrott . Cette montagne est surmontée par un couvent. C'est un lieu de pèlerinage très fréquenté consacré à sainte Odile, sainte patronne de l'Alsace. Le monastère a été créé vers 700 quand le père de sainte Odile lui légua le château de Hohenbourg. Sainte Odile le transforma en couvent. </li></ul>
  48. 50. <ul><li>Le mur païen </li></ul><ul><li>C'est une enceinte mégalithique d'une longueur totale d'une dizaine de kilomètres faisant le tour du plateau du Mont Sainte-Odile pour former une enceinte. Formé d'environ 300 000 blocs cyclopéens, il fait entre 1,60 m et 1,80 m de large et peut atteindre 3 m de hauteur. Ses origines restent obscures et controversées et source de fantasmes. Certaines origines que l'on attribue au mur tiennent en effet plus des contes et légendes que de faits historiques incontestables. </li></ul>
  49. 51. <ul><li>Cité de l'automobile de Mulhouse </li></ul><ul><li>C'est le plus grand musée d'automobiles pionnières du monde, avec 500 véhicules dont 464 automobiles de 98 marques, dont la célèbre collection des Frères Schlumpf, deux grands industriels alsaciens. Passionnés et obsédés par leur collection, ils ont investis secrètement au moment de leur splendeur toute leur fortune et plus afin d'acheter aux quatre coins du monde, les voitures les plus prestigieuses et les plus rares. Le 7 mars 1977, en pleine crise industrielle, les ouvriers licenciés économiques de l'empire textile des frères Schlumpf découvrent les stupéfiants musées secrets en même temps que les médias du monde entier, ils décident de les envahir et ouvrent l'accès au public. Le syndicat CFDT organise les visites gratuites du musée et le nomme « Musée des travailleurs ». </li></ul>
  50. 52. <ul><li>La cigogne , oiseau auquel certaines légendes contées aux enfants attribuaient l'apport des bébés dans les familles. Quasiment disparue il y a une trentaine d'années (1970), elle a fait l'objet d'une stratégie associative de repeuplement efficace. On en trouve désormais sur de nombreux toits des églises et autres édifices publics d'Alsace et même parfois sur des toits de maisons de particuliers. Contrairement aux cigognes qui dans bien des pays (Hongrie, pays baltes par exemple) placent leurs nids sur des pilonnes, celles d'Alsace, aidées par les paniers posés par les habitants, les installent sur des bâtiments, généralement élevés. </li></ul>
  51. 53. <ul><li>Drapeau historique de l'Alsace </li></ul><ul><li>Le drapeau alsacien historique est constitué de deux bandes horizontales: une rouge (en haut) et une blanche (en bas). Il se répand au XIXe siècle et trouve son origine dans la forte récurrence des couleurs rouge (gueules) et blanc (argent) dans les blasons des familles nobles et des villes alsaciennes. Lors de la période 1871-1918, le drapeau s'affirme comme le symbole de l'Alsace, en particulier en réaction vis à vis des visées centralisatrices de la Prusse. </li></ul><ul><li>Les armes de Strasbourg , celles de Mulhouse , Guebwiller , Sélestat , Munster , Wissembourg , Saverne , ou celles des Habsbourg possessionnés en Haute- Autriche comme en Haute-Alsace , celles de la ville de Fribourg-en-Brisgau , celles de la Confédération helvétique et aujourd'hui celles du Wurtemberg sont rouges et blanches. </li></ul>
  52. 54. <ul><li>Durant l'occupation allemande, les autonomistes francophiles adopteront eux aussi le Rot un Wiss et lorsque l'un d'eux se retrouve emprisonné, les autres fleurissent sa place laissée vide d'un immense bouquet d'œillets rouges et blancs. Nombreux sont également ceux qui arborent à la boutonnière deux petites fleurs, l'une rouge et l'autre blanche. </li></ul><ul><li>Le 25 juin 1912, le parlement d'Alsace-Lorraine l'adopte comme emblème national en y ajoutant la croix de Lorraine . Aujourd'hui ce drapeau historique de l'Alsace est mis en concurrence avec le drapeau calqué sur les blasons du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, création récente sans fondement historique. Le drapeau de l'Alsace est appelé en dialecte alsacien Rot un Wiss (litteralement: rouge et blanc). </li></ul>
  53. 55. Héraldique <ul><li>De gueules à la bande d'argent accompagnée de deux cotices fleuronnées du même et accostée de six couronnes d'or posées en orle, celles de la pointe opposées à celles du chef. </li></ul><ul><li>Ce blason est la réunion de celui du Bas-Rhin (la bande d'argent accompagnée des deux cotices fleuronnées du même sur champ de gueules) et du Haut-Rhin (les six couronnes d'or posées en orle sur champ de gueules, la bande d'or étant omise). </li></ul><ul><li>Un blason représentant la juxtaposition des deux blasons départementaux, anciens landgraviats de Haute-Alsace et de Basse -Alsace , après la réintégration de l'Alsace. </li></ul>
  54. 56. Drapeau de la Région Alsace <ul><li>Par soucis d'assimilation, le drapeau officiel de la région Alsace sera par la suite calqué sur le blason et ne reprendra pas le Rot un Wiss . Dans un premier temps, on se basera sur le blason qui juxtapose les blasons départementaux, mais actuellement la région Alsace a repris le blason historique et tente de l'imposer en tant d'emblème régional. </li></ul>
  55. 57. Les villes alsaciennes - tradition communale locale <ul><li>Strasbourg </li></ul><ul><li>Son centre est entièrement classé patrimoine mondial de l'humanité par l’ Unesco [14] depuis 1988 et comprend notamment la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg et le quartier de la Petite France.Située sur la rive gauche du Rhin . C'est le chef-lieu de la région Alsace et du département du Bas- Rhin . Strasbourg est la septième ville de France par la population </li></ul>
  56. 58. <ul><li>Mulhouse </li></ul><ul><li> </li></ul><ul><li>Mulhouse est la deuxième grande ville alsacienne et la 27ème ville de France en terme de population. C'est une ancienne République indépendante fondée, selon la légende, en 58 av. J.-C. et réunie à la France le 4 janvier 1798. Ancien pôle industriel d'importance reconverti dans les activités tertiaires, Mulhouse a longtemps été surnommée le « Manchester Français ». Ce glorieux passé industriel a marqué pour toujours Mulhouse et a forgé l'identité de la cité. La ville est souvent surnommée la « cité du Bollwerk  », du nom d'une tour, vestige des anciennes fortifications. Ville très métissée, sa renommée industrielle a longtemps attiré des travailleurs de tous horizons. </li></ul>
  57. 59. <ul><li>Elle est également appelée le «  Ville aux Cent Cheminées  » en référence à son passé industriel qui se voit encore dans l'architecture de la ville. La ville est située dans l'Est de la plaine de l' Ochsenfeld , et c'est aussi est la plus grande ville du Haut-Rhin. En 58 av. J.-C., la Bataille de l'Ochsenfeld (Région de mulhouse) opposa les Romains et les Germains dans le combat le plus acharné de l'époque. </li></ul>
  58. 60. <ul><li>Colmar </li></ul><ul><li>Colmar est la capitale des Vins d'Alsace et la troisième ville de la région par sa population. La ville possède un grand nombre d'anciennes constructions typiques de l'architecture alsacienne (maisons à colombages) et de la Renaissance allemande ainsi que plusieurs églises de style gothique. </li></ul>
  59. 61. <ul><li>Sélestat </li></ul><ul><li>Sélestat se trouve au centre de l'Alsace, dans le Grand Ried , à 22 km au nord de Colmar et 47 km au sud de Strasbourg. La légende raconte que la ville a été fondée par le géant Sletto , d'où le nom allemand de Schlettstadt. Sélestat est située à environ 10 km du château du Haut- Koenigsbourg . Au Sud-Est de Sélestat, l' Illwald compte parmi les plus grandes forêts alluviales d'un seul tenant en France : 1 500 hectares de verdure, d'arbres majestueux et une faune exceptionnelle qui se dévoile au regard des plus attentifs. Elle abrite l'une des plus grandes populations de daims sauvages en France. </li></ul>
  60. 62. <ul><li>Thann </li></ul><ul><li>Le nom de la ville provient de l'allemand Tanne, signifiant sapin. La ville se situe au pied des Vosges et au bord de la Thur . Thann possède une collégiale du XVe  siècle , de style &quot;gothique&quot; flamboyant. et sur les hauteurs, se trouvent les ruines de l'Engelbourg, ancien château fort détruit sur ordre de Louis XIV après le rattachement de l'Alsace à la France par le traité de Westphalie , aujourd'hui appelée &quot;Œil de la Sorcière&quot;, en référence au tronçon du donjon resté depuis ce temps en équilibre horizontal et visible de loin. </li></ul>
  61. 63. <ul><li>Wissembourg </li></ul><ul><li> </li></ul><ul><li> </li></ul><ul><li>Wissembourg est située au nord de l'Alsace, à la frontière avec l' Allemagne (plus précisément l' État de Rhénanie-Palatinat ). La commune est traversée par la Lauter , affluent gauche du Rhin , qui prend sa source en Allemagne. La partie ouest du ban communal de Wissembourg fait partie du parc naturel régional des Vosges du Nord . La ville est, par ailleurs, ville-porte du parc. </li></ul>
  62. 64. <ul><li>Altkirch </li></ul><ul><li>Altkirch signifie littéralement vieille église en allemand, mais provient plus certainement du latin &quot;haute église&quot;. </li></ul><ul><li>La ville est traditionnellement désignée comme étant la capitale du Sundgau . </li></ul>
  63. 65. <ul><li>Haguenau </li></ul><ul><li>Haguenau est située à environ 35 km au nord de Strasbourg. C'est la quatrième ville plus peuplée d'Alsace. La commune comprend notamment la plus vaste forêt de la région , qui marque une réelle césure au sein de la plaine d'Alsace. De ce fait, la partie alsacienne située au nord de cette forêt est nommée l' Outre-Forêt par les Alsaciens. Haguenau est située au sud de cette forêt. </li></ul>
  64. 66. <ul><li>Saint-Louis </li></ul><ul><li> </li></ul><ul><li>Saint-Louis fait partie avec Lörrach ( Allemagne ) et Bâle ( Suisse ) de l' Eurodistrict Trinational de Bâle. La ville est en réalité la banlieue française de Bâle, comme l'est la ville allemande de Kehl pour Strasbourg. Au Nord de Saint-Louis se trouve la Réserve naturelle de la petite Camargue alsacienne , c'est un vaste marais de plus de 200 hectares (dont 150 classés) géré par une association d'écologistes, de scientifiques et de naturalistes. </li></ul>
  65. 67. Pays de la Loire
  66. 68. <ul><li>Les Pays de la Loire est le nom donné à une région française de l'Ouest de la France regroupant cinq départements . </li></ul>
  67. 69. Histoire <ul><li>La région des Pays de la Loire fut créée en 1955 , sous le nom de Pays de la Loire, par arrêté ministériel du 28 novembre 1956 signé sous la Quatrième République en même temps que les autres régions lors de l'instauration des « régions de programme », découpage administratif dont les compétences furent peu à peu étendues pour donner les régions françaises actuelles. Elle est différente de la région d' Angers issue du décret 2727 du gouvernement de Vichy en 1941 puisque la Vendée n'était pas incluse dans celle-ci et que par contre l' Indre -et-Loire s'y trouvait pour sa partie occupée, le terme Pays de la Loire n'existait pas à l'époque. </li></ul>
  68. 70. À la différence d'autres régions, les Pays de la Loire ne correspondaient, à leur création, à aucune entité administrative qui aurait préexisté : les cinq départements furent regroupés sur des critères arbitraires [1] , purement administratifs et politiques. Historiquement, les Pays de la Loire recouvrent des morceaux des anciennes provinces d' Anjou , de Bretagne , du Maine , du Perche et du Poitou . L'appartenance de la Loire- Atlantique à cette région (plutôt qu'à la Bretagne) est par ailleurs un sujet de débat. Néanmoins, dans son histoire, le comté de Nantes fut déjà détaché de la Bretagne, par alliance et protection des souverains Plantagenêts ou par annexion à l' Anjou entre le Xesiècle et le XIIIesiècle.
  69. 71. <ul><li>Voir à ce sujet l'article sur le détachement administratif de la Loire- Atlantique . La région, ainsi découpée, a permis à la fois à Rennes et Nantes de devenir des capitales administratives régionales. Son nom est trompeur car évoquant le cours majestueux du fleuve roi, elle en exclut néanmoins des départements emblématiques, avec leurs châteaux du même nom, comme l' Indre -et-Loire et le Loir-et-Cher , situés eux en région Centre. </li></ul>
  70. 72. <ul><li>La région de Nantes est marquée au Moyen Âge par son appartenance à la Bretagne. En 851, le traité d' Angers met le comté de Nantes et le pays de Retz définitivement dans le royaume breton. Il fera ensuite partie du duché de Bretagne, Nantes deviendra la capitale des Ducs de Bretagne en 937. Le comté de Nantes restera dans le duché sauf au moment de l'expansion du domaine angevin. Au Xesiècle, les comtes d'Anjou agrandissent leur territoire par conquêtes. </li></ul>
  71. 73. <ul><li>En 909 , Foulque Ier d'Anjou reçoit le comté de Nantes et prend le titre de comte d'Anjou et de Nantes avant que le compté ne retombe à nouveau dans le duché de Bretagne. Par la suite, la dynastie des Plantagenêts dominera le comté du Maine et l' Anjou (1129 - 1204), le Comté de Nantes (1156 - 1203), puis la Normandie (1154), grâce au mariage en 1113 de Foulque V d'Anjou et d'Erembourg du Maine. Cette dynastie régna sur l' Angleterre (1154-1399) puis doit abandonner ses provinces continentales au domaine royal (1204). À son apogée sous Henri II , on parle d'un empire Plantagenêt , son domaine allant des borders écossais aux Pyrénées grâce à son mariage avec Aliénor d'Aquitaine . </li></ul>
  72. 74. <ul><li>En 1532 , le duché de Bretagne est réuni au royaume de France par un décret royal d'union perpétuel. La région est marquée au moment de la Révolution par les guerres de Vendée (1793- 1796) et la Chouannerie . Ces événements constituent le plus grand soulèvement contre le pouvoir central de l'histoire de France. La région connaît encore la guerre en 1870 avec une incursion prussienne en Sarthe . La guerre de 1939-1945 est marquée par l'action de la Résistance , les bombardements de Saint- Nazaire et la Libération (juillet 1944) par la 3e armée américaine commandée par le général Patton , contournant l'armée allemande occupant la poche de Falaise après l' opération Cobra . La 2e DB traverse la Mayenne et la Sarthe dans ce mouvement. </li></ul>
  73. 75. <ul><li>Cinq départements : </li></ul><ul><li>Loire- Atlantique </li></ul><ul><li>Maine-et-Loire </li></ul><ul><li>Mayenne </li></ul><ul><li>Sarthe </li></ul><ul><li>Vendée </li></ul><ul><li>Le chef-lieu de région est la ville de Nantes . </li></ul>
  74. 76. Loire- Atlantique
  75. 77. Maine-et-Loire
  76. 78. Mayenne
  77. 79. Sarthe
  78. 80. Vendée
  79. 81. Démographie <ul><li>Les habitants des Pays de la Loire sont les ligériens et les ligériennes. Au premier janvier 2006, la population des Pays de la Loire était de 3 426 000 habitants. Les grandes concentrations de population sont autour des trois grands pôle urbains qui dépassent les 100 000 habitants intramuros: Nantes , Angers et Le Mans . Ces trois villes font partie des 20 plus grandes métropoles françaises. </li></ul>
  80. 82. <ul><li>La Loire- Atlantique et la Vendée sont les deux départements qui ont apporté du dynamisme à la démographie ligérienne. Nantes et la Roche- sur -Yon ont étés les plus florissantes. Angers à considérablement augmenté en vingt ans (40 000 habitants dans son aire urbaine). Le Mans , a subi de plein fouet l'économie industrielle régressante, avec la perte de vitesse du chemin de fer dès le milieu des années 1970. La nouvelle impulsion est arrivée grâce au TGV en 1989 et au différentes construstions autoroutières qui forment l'ouverture des Pays de la Loire sur la capitale, la Normandie, le Centre. </li></ul>
  81. 83. Culture <ul><li>D'une création administrative récente, les départements composant la région des Pays de la Loire n'ont pas d'histoire et de culture communes. Les Pays de la Loire sont à la croisée des influences bretonnes, poitevines et du Maine. Exception est faite des départements de la Sarthe, de la Mayenne et du Maine et Loire. Ces trois-ci et leurs villes respectives faisaient autrefois partie des deux régions voisines Anjou et Maine . Ces trois départements possèdent une histoire relativement différente de la Loire-Atlantique et de la Vendée. Ayant autrefois été sous la domination des Plantagenêts et des rois d'Angleterre, le patrimoine conservé est bien ciblé. Les sites les plus connus du fleuve, les Châteaux de la Loire , ne sont pas situés uniquement dans cette région, mais principalement en amont, dans la région Centre . </li></ul>
  82. 84. <ul><li>L' Orchestre national des Pays de la Loire est un élément constitutif de la culture des Pays de la Loire. Avec plus de 10 000 abonnés et en donnant 200 concerts rassemblant près de 200 000 spectateurs par an, l'Orchestre national des Pays de la Loire est l'un des orchestres connaissant la plus forte audience en Europe . Il bénéficie du soutien financier du conseil régional des Pays de la Loire , du ministère de la Culture , des villes de Nantes et d' Angers et des cinq conseils généraux de la région. </li></ul>
  83. 85. <ul><li>Depuis 2002, le week-end précédent le festival de la Cité des congrès de Nantes , La Folle Journée s'exporte dans les villes de la région Pays de la Loire. Des concerts sont donnés à Challans , Cholet , Fontenay -le-Comte , Fontevraud , Laval , La Flèche , La Roche- sur -Yon , Sablé-sur-Sarthe , Saumur , Saint- Nazaire … près de 50 000 billets vendus en 2007, en plus des 122 000 du festival nantais qui s'exporte également à Bilbao , Lisbonne , Tôkyô et Rio de Janeiro . </li></ul><ul><li>La Cathédrale du Mans, le Château d'Angers sont également des édifices visités. La Nuit des Chimères et la tapisserie de l'Apocalypse sont des événements majeurs de la région en période estivale. </li></ul>
  84. 86. <ul><li>L'appartenance a la région Pays de la Loire porte a la polémique en Loire Atlantique, département dans lequel un fort sentiment d'attachement a la Bretagne prédomine. Nantes était d'ailleurs capitale de la Bretagne, cite des Ducs de Bretagne et d'Anne de Bretagne. </li></ul>
  85. 87. Merci Beaucoup Haidautu Patricia Realise par

×