Texte 1

Qui est l’éducateur/l’élève ?
L’élève est un être spirituel, créé par Dieu et qui appartient aux deux
plans de la...
L’enfant est un Esprit réincarné, doté de facultés développées au long de ses
multiples existences, ainsi que de besoins e...
En plus de ces nécessités, ils en ont d’autres que nous ne voyons pas,
qui sont extrêmement importantes et qui les aideron...
Source : Article Rita Foelker, L’enfant et ses nécessités de base.

Texte 3
Les Étapes du Développement Infantile

LES SEP...
plus de possibilités de manifester son potentiel intérieur.
Du côté affectif, l’amour des parents et des personnes qui l’e...
Il faut travailler avec des expériences. L’enfant n’apprendra pas par des
exhortations et des cours théoriques, mais pourr...
•

La pensée se base maintenant davantage sur le raisonnement que sur
la perception. La pensée opératoire, reste cependant...
Dans le livre cité, l’instructeur Alexandre révèle aussi que tous les êtres de la
création portent en eux l’impulsion créa...
Source : Portal PEDAGOGIA ESPÍRITA

9
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Texte 1 module 1 segunda parte - Do evangelizando

484 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
484
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
230
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Texte 1 module 1 segunda parte - Do evangelizando

  1. 1. Texte 1 Qui est l’éducateur/l’élève ? L’élève est un être spirituel, créé par Dieu et qui appartient aux deux plans de la vie : physique et spirituel. Dans ce processus d’auto perfectionnement, l’élève se transforme et transforme la réalité qui l’entoure. Comme cible du processus éducatif, il doit être envisagé de façon intégrale, et en même temps intégré dans son groupe social et avec la Nature, à laquelle il appartient. Son objectif sur la Terre est d’ÉVOLUER, de développer son potentiel intime, de se comprendre soi-même et le monde qui l’entoure, de corriger les erreurs commises dans le passé, de surmonter ses propres défauts, développant ainsi, graduellement, le germe de la perfection qu’il porte en lui-même, comme héritage Divin. 1
  2. 2. L’enfant est un Esprit réincarné, doté de facultés développées au long de ses multiples existences, ainsi que de besoins en phase de perfectionnement. L’Évangélisation dans la période de l’enfance représente l’action importante et impérieuse, capable de contribuer au processus d’amélioration de l’enfant, en considérant que : - L'Esprit s'incarnant en vue de se perfectionner, est plus accessible, pendant ce temps, aux impressions qu'il reçoit et qui peuvent aider à son avancement, auquel doivent contribuer ceux qui sont chargés de son éducation. (LE 2) ; et que - [...] l'Esprit de l'enfant peut être très ancien, et qu'il apporte en renaissant à la vie corporelle les imperfections dont il ne s'est pas dépouillé dans ses existences précédentes. (ESS 3) En considérant l’enfant comme un être historique — héritier des expériences passées — et éternel, en voie d’amélioration constante, le temps présent est favorable à l’investissement adéquat auprès de l’âme infantile, afin de la renforcer dans sa période de réincarnation et de lui indiquer des routes sûres basées sur la pratique de l’amour. Dans ce sens, Amélia Rodrigues nous prévient qu’évangéliser c’est amener le Christ sur le sol infantile comme une bénédiction de grande importance, en invitant chacun à une action cohérente avec le message chrétien. Bibliographie 1 Guillon Ribeiro (Message reçu en 1963, pendant le 1° Cours de Formation d’Évangélisateurs — CIPE, réalisé par la Fédération Spirite de l’État du Espírito Santo, par le médium Júlio Cezar Grandi Ribeiro. Source : Fascicule Opinion des Esprits sur l’Évangélisation Spirite des Enfants et des Jeunes, FEB) 2. Le Livre des Esprits, question 383 3. L’Évangile Selon le Spiritisme, chap.8, item 3 Texte 2 Quelles sont les nécessités de base de l’enfant ? Pour qu’un enfant grandisse harmonieusement, des nécessités physiques et psychologiques doivent être satisfaites : alimentation, hygiène, abri, habits, médicaments s’ils sont malades, espace pour leurs amusements et jeux, et accès à l’apprentissage. 2
  3. 3. En plus de ces nécessités, ils en ont d’autres que nous ne voyons pas, qui sont extrêmement importantes et qui les aideront à se développer comme des personnes ajustées et équilibrées dans la vie : • Notion de Dieu – C’est la source de l’idée de fraternité et la base pour les attitudes éthiques face à nous-mêmes et face aux autres. • • • • Amour et respect – Ils acquièrent ainsi une image de soi positive et se sentent comme quelqu’un d’unique et de spécial, absorbant également des modèles d’amour et d’affectivité qu’ils exerceront dans la vie. Estime de soi – Un enfant doit apprendre à s’aimer soi-même et à choisir ce qui est meilleur pour lui. Ceci lui évitera de tomber dans d’innombrables pièges et l’empêchera d’avoir des comportements autodestructifs, lui apprendra à s’éloigner des vices et à rechercher la qualité pour sa vie. Attention – Les enfants ne sont pas auto-suffisants et ce dont ils ont besoin n’est pas toujours clair et visible. Pour cela, l’enfant a besoin de quelqu’un qui porte une attention constante à son regard, à ses gestes et mots, afin d’identifier ce qui lui manque et y pourvoir. Valeurs – C’est la source de nos choix et nos attitudes. Les vraies valeurs, fondées sur les lois morales et en particulier sur la Loi de Justice, d’Amour et de Charité, nous aident à moins souffrir et à causer moins de souffrance à ceux que nous aimons. • Objectifs – Une vie sans objectifs tend à se perdre dans des détails et des superficialités, causant lassitude et dégoût, empêchant une pleine autoréalisation. L’enfant a besoin de découvrir des objectifs dignes à atteindre (pas ceux imposés par les adultes) et la joie de s’y dédier. • Connaissances – Vivre avec la beauté et la culture, biens invisibles qui nourrissent et aident à élever l’âme, sont une nécessité de chaque créature… Vouloir connaître les grandes œuvres de l’humanité et apprécier la beauté de l’art sublimé sont des objectifs qui promeuvent l’évolution intellectuelle et morale. • Liberté – De jouer, de rêver, de dire ce qu’on pense et ce qu’on sent, d’exercer ses valeurs et chercher ses objectifs ; la liberté alliée à l’amour est le sentiment qui nous emplit le plus de la sensation de vivre, qui transforme la vie en un faisceau de possibilités d’agir et de travailler pour être heureux. 3
  4. 4. Source : Article Rita Foelker, L’enfant et ses nécessités de base. Texte 3 Les Étapes du Développement Infantile LES SEPT PREMIÈRES ANNÉES 0 à 2 ans : Pendant les premières années de la vie, le corps physique présente un développement accéléré. L’énergie créatrice de l’Esprit se manifeste dans le domaine sensoriel et moteur. Les organes des sens, du toucher, de la vision, de l’audition, de l’olfaction et du goût se développent rapidement. Graduellement, suivant le développement des organes, l’Esprit se manifeste, laissant transparaître lentement, selon les stimuli du milieu, ses tendances et aptitudes, qui s’accentuent toujours plus. • Selon Piaget, les schémas sensorimoteurs sont construits à partir de réflexes innés (succion), employés par le bébé pour échanger avec le milieu. Ces schémas se modifient avec les expériences, se différencient et deviennent toujours plus complexes et malléables. • Il se base sur des perceptions sensorielles et des schémas moteurs – prendre un objet, lancer une balle, taper, mordre, jouer, balancer, etc. • Affectivité et intelligence sont des processus indissociables et influencés très tôt par le milieu social. • Il vit la situation ici et maintenant. Il n’arrive pas à représenter des événements ou à évoquer le passé. • Si un objet est retiré de sa vision, il ne le cherchera pas. C’est comme si l’objet avait cessé d’exister. • Dans cette même période, les conceptions de l’espace, du temps et de la causalité commencent à se construire, permettant à l’enfant de nouvelles formes d’action pour échanger avec le milieu. Des schémas plus complexes se construisent, afin de permettre l’apparition de la fonction symbolique, qui va transformer la façon dont l’enfant échange avec le milieu, annonçant une nouvelle étape : préopératoire. En réalité, l’enfant, étant un Esprit réincarné, reconstruit des schémas déjà construits dans le passé et prépare le nouveau corps sous la commande de l’Esprit qui se manifeste graduellement par lui. Les expériences et activités qu’il vit sont d’une grande importance dans ce processus de récapitulation et de reconstruction. Plus les expériences sont riches, plus dynamique sera le processus de reconstruction, donnant à l’Esprit 4
  5. 5. plus de possibilités de manifester son potentiel intérieur. Du côté affectif, l’amour des parents et des personnes qui l’entourent pendant ces premières années est nécessaire à son développement dans ce domaine, non seulement pour éveiller des sentiments déjà développés dans le passé mais aussi pour alimenter le supra conscient, développant graduellement des vibrations de caractère supérieur et noble. Du point de vue moral, il est dans la phase d’anomie, coïncidant avec l’égocentrisme, naturel à cet âge. Jusqu’à cet âge l’enfant peut comprendre des instructions verbales simples et son langage est très immature. Il faut travailler avec des expériences sensorielles et des actions motrices, l’enveloppant dans une ambiance vibratoire de tendresse et d’amour. La présence des parents, spécialement de la mère, est très importante dans ces premières années de vie. Texte 4 Les Étapes du Développement Infantile LES SEPT PREMIÈRES ANNÉES 02 à 07 ans : À mesure que l’enfant grandit, sa perception du milieu s’amplifie et l’influence externe augmente. L’importance du milieu et des exemples sera fondamentale dans l’éducation de l’Esprit réincarné pendant les sept premières années. Les centres spirites doivent offrir aux enfants cette ambiance salutaire et évangélisatrice par la pratique des principes de l’Évangile et de la connaissance supérieure que nous offre la Doctrine. • • Du point de vue cognitif, selon Piaget, l’enfant se trouve dans la “pensée préopératoire” qui indique déjà une intelligence capable d’actions intériorisées, d’actions mentales. Mais c’est une pensée centrée sur soi-même : pensée égocentrique. À partir de 3 ans, l’Esprit élargit sa vie avec l’autre. L’influence du milieu et les exemples sont énormes. En sentant les vibrations supérieures et en observant les exemples édifiants, l’enfant tend à adopter des modèles et à agir comme ils agissent, c’est-àdire à vivre et à vibrer dans la même syntonie. Les exemples nobles et une ambiance évangélisatrice sont indispensables. Le sentiment supérieur, allié à la connaissance spirituelle offerte par la Doctrine Spirite, formera la base solide à l’Esprit qui “édifie son propre futur sanctifiant” 5
  6. 6. Il faut travailler avec des expériences. L’enfant n’apprendra pas par des exhortations et des cours théoriques, mais pourra comprendre ce qu’il peut expérimenter. Utiliser des activités qui engagent les organes sensoriels, qui sont en plein développement. Le petit enfant comprend le monde comme il le voit, ayant une perception sensorielle très sensible et ouverte au monde. Néanmoins, la perception n’est pas seulement sensorielle, mais aussi intellectuelle et affective. L’émotion suscitée par le moment, la vibration du milieu sont très importantes. À cet âge, l’aspect émotionnel et affectif sera prépondérant par rapport à l’aspect intellectuel. L’amour est fondamental pour le développement des sentiments nobles de l’Esprit réincarnant. L’amour et la tendresse de l’adulte alimentent les régions supérieures de l’âme, le supra conscient où se trouve l’idéal supérieur, l’essence Divine que nous possédons tous. Il faut travailler, très tôt, dans une ambiance de coopération, dans un climat de respect mutuel entre l’éducateur et l’élève, ancré sur l’affection sincère, aidant au processus de décentration, au passage graduel de l’anomie vers l’hétéronomie, préparant le chemin vers l’autonomie morale et intellectuelle qui se produira plus tard. Texte 5 Les Étapes du Développement Infantile 07 à 12/13 ans : Selon André Luiz dans le livre Missionnaires de la Lumière, après sept ans, le processus réincarnatoire est consolidé. Une première étape de la nouvelle réincarnation se termine et l’Esprit est apte à initier une nouvelle étape évolutive de son incarnation, intégré dans son nouveau corps. Dans cette étape, la pensée logique, objective, acquiert une prépondérance. Les actions intériorisées deviennent toujours plus réversibles, et donc mobiles et flexibles. La pensée devient moins égocentrique. L’enfant est capable de construire une connaissance plus compatible avec le monde qui l’entoure. Le réel et le fantastique ne se mélangent pas dans sa perception. • Pensée opératoire : Piaget a nommé cette période opératoire car elle est réversible : l’enfant peut revenir, mentalement, au point de départ. La construction des opérations permet l’élaboration de la notion de conservation. 6
  7. 7. • La pensée se base maintenant davantage sur le raisonnement que sur la perception. La pensée opératoire, reste cependant encore très liée aux choses qui peuvent être observées. Il a besoin du concret pour développer la pensée opératoire. Dans l’évangélisation des enfants et des jeunes, travaillant sur des concepts souvent profonds, comme la désincarnation, la réincarnation, le monde spirituel, etc., il faut concrétiser ces enseignements en utilisant des objets comme des maquettes, des marionnettes, des objets recyclés etc., préparant l’enfant à la prochaine étape où il devra être apte à travailler avec les idées abstraites. Du point de vue moral, Piaget souligne que l’enfant, bien que dans la phase de la moralité hétéronome, s’achemine lentement vers son autonomie morale. D’où la nécessité de travailler, très tôt, dans une ambiance de coopération, dans un climat de respect mutuel entre l’éducateur et l’élève, basé sur l’affection sincère. Il est très important d’exercer une autorité naturelle basée sur l’affection. L’enfant doit se sentir engagé dans les activités, d’où la nécessité des méthodes actives qui permettent une participation intense de l’enfant dans son propre processus éducatif. Texte 6 Les Étapes du Développement Infantile 13/14 ans et plus : Sexualité et émotion : C’est une phase parmi les plus belles et importantes de l’Esprit réincarnant. Selon André Luiz, Missionnaires de la Lumière, l’épiphyse, glande de la vie mentale, accorde les forces créatrices puis continue à fonctionner, comme le laboratoire le plus avancé d’éléments psychiques de la créature terrestre. “La glande pinéale se réajuste sur le concert organique et ouvre à nouveau ses mondes merveilleux de sensations et d'impressions dans la sphère émotionnelle. L'être se livre au recommencement de la sexualité, examine l'inventaire de ses passions vécues à une autre époque qui réapparaissent sous de fortes impulsions”. André Luiz affirme aussi que l’épiphyse, glande de la vie spirituelle de l’homme, “commande les forces subconscientes sous la détermination directe de la volonté”. L’Esprit réincarnant se trouvera devant les émotions qu’il a cultivées dans le passé, étant appelé au rajustement des canaux de manifestations de ses énergies intimes, rectifiant de possibles erreurs du passé et dirigeant ses énergies vers les canaux supérieurs de la vie. 7
  8. 8. Dans le livre cité, l’instructeur Alexandre révèle aussi que tous les êtres de la création portent en eux l’impulsion créatrice ; cependant, plus de la moitié des Esprits réincarnés sur la Terre se fixent dans les mouvements instinctifs, concentrant leurs facultés sur le sexe. Une grande partie a déjà acquis la raison, au-dessus de l’instinct, mais restent cependant dans les folies de la prépotence et du caprice autoritaire, affamés de mise en évidence et de lustre. Toutefois, un petit groupe d’hommes et de femmes, élevés en responsabilité, se fixent dans la région sublime de la supra conscience, absorbés dans un idéalisme supérieur. D’où l’importance d’alimenter l’âme infantile de sentiments élevés, de cultiver les idéaux supérieurs de l’âme et d’ouvrir des canaux pour l’expansion et la libération de cette énergie vers les chemins supérieurs de la vie, en ouvrant et en élargissant l’énergie créatrice sur les chemins beaux et Divins de l’art en général, de la musique, de la dance, du théâtre, des arts plastiques, de la poésie et, en même temps, en développant les idéaux nobles de l’âme qui déboucheront sur l’amour du prochain, essence Divine et supérieure du sentiment élevé. Pensée : Du point de vue cognitif, Piaget souligne qu’aux premiers temps de l’adolescence, le jeune commence à traiter non seulement les situations réelles et concrètes, mais aussi à penser logiquement sur des choses abstraites. Sa capacité à résoudre des problèmes abstraits augmente graduellement, acquérant la pensée scientifique. D’où l’importance de travailler avec des techniques dynamiques qui mènent le jeune à la recherche, à l’échange d’idées, au développement de la pensée scientifique. Le jeune devient capable de traiter non seulement des situations réelles et concrètes, mais aussi de penser logiquement sur des choses abstraites. C’est la capacité à résoudre des problèmes abstraits, acquérant la pensée scientifique. Il est capable de raisonner scientifiquement, en formant des hypothèses et en les prouvant dans la réalité ou en pensée. Il emploie des opérations logiques et la logique formelle comme un adulte, pour la résolution de problèmes. MORALE AUTONOME : Théoriquement, le jeune chemine vers l’autonomie morale, acquérant la capacité de se gouverner soi-même. Il n’obéit plus aux règles externes, sans critère ou par peur de la punition. En acquérant la capacité d’analyse et le raisonnement logique, il obéit aux principes éthiques et moraux avec la conscience et la compréhension de sa nécessité. En l’absence de l’autorité, il reste le même. Il tend à être responsable, autodiscipliné et juste. Cependant, Piaget lui-même, dans ses recherches, est arrivé à la conclusion que seule une petite partie de l’humanité est arrivée à la pleine autonomie morale. 8
  9. 9. Source : Portal PEDAGOGIA ESPÍRITA 9

×