TE18-042S_Femmes1_m(1)

46 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
46
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
11
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

TE18-042S_Femmes1_m(1)

  1. 1. 42 Focus Trends-Tendances 1er mai 2008 ( Fo c u s ) E n c o u v e r t u r e «C’est extraordinaire pour une femme de pouvoir s’affir- mer dans un monde industriel, principalement masculin. C’est un défi supplémentaire», dé- clare Christiane Franck, direc- trice générale de Vivaqua, entreprise publique de produc- tion-distribution d’eau potable et d’assainissement d’eaux usées. Christiane Franck est mathé- maticienne de formation. «Je ne peux sans doute plus résoudre une intégrale mais l’approche logique est d’une grande aide en management, surtout pour faire évoluer une entreprise.» Vivaqua s’est étendue géographiquement, a développé des parte- nariats et de nouvelles activités. Résultat : en trois ans, son chiffre d’affaires a augmenté de 17% et 240 emplois ont été créés. LeTop 1000 deTrends édition2008recense40femmesauxplushautspostesdesplusgrandes entreprisesbelges.L’annéepassée,ellesn’étaientque33.Dansnotreclassementdes50femmes d’affaireslespluspuissantesdeBelgique,nouscomptons40Flamandes,neufBelges francophonesetuneFrançaise. ❙ Caroline Dubois, An Goovaerts et Sjoukje Smets Deplusenplusdefemmesjouentungrandrôledanslemondeéconomique Les50femmesquicomptent! P remière constatation : nous avons de moins en moins de mal à composer une liste étoffée de femmes qui jouent un rôle important dans le monde économique. Les femmes administrateurs délégués, directeurs généraux et gérants qui figurent dans le Top 1000 de Trends sont au nombre de 40 cette année. L’an dernier, elles n’étaient que 33. Nous constatons aussi que notre classement des 50 femmes d’affaires les plus puis- santes du pays n’est plus exclusivement réservé à des habituées. Francine Swiggers, présidente du comité de direction du hol- ding financier Arco, en est la preuve : elle fait son entrée dans la liste... à la première place. > Christiane Franck PG Anne Guns pilote une flotte de 5.300 voitures à destination d’indépendants, de PME et de profes- sions libérales. Pour réussir, pas de recette miracle. «Il faut dispo- ser des compétences managériales et pou- voir lire un bilan financier !» souligne Anne Guns. Elle re- connaît tout de même avoir beaucoup appris sur le terrain. Après de multiples expériences dans le leasing, elle a été appro- chée, en 2000, par Excelease pour assurer la direction générale. Elle y brasse un chiffre d’affaires de 540 millions d’euros. > Anne Guns PHOTONEWS Christiane Dardenne totalise 44 ans d’ex- périence dans le monde de la publicité : atta- chée commerciale, puis directeur général adjoint, chez IPB, création de la RMB... Depuis 1990, elle est administrateur délé- gué de l’agence Space. «La publicité est un secteur qui change constamment. Un suivi des grands courants belges et étrangers est nécessaire. Il faut pouvoir anticiper les mou- vements et réagir immédiatement pour four- nir aux annonceurs le meilleur service», ana- lyse Christiane Dardenne. Des compétences managériales et humaines sont indispensa- bles pour mener une agence qui compte une septantaine de personnes. Ce savoir-faire, Christiane Dardenne l’a accumulé sur le ter- rain, via une formation continue mais sur- tout grâce à la lecture. «Je lis énormément et de tout : magazines, romans policiers, presse féminine, économique...» > Christiane Dardenne N.D’YDEWALLE Les francophones de notre classement
  2. 2. Nom Entreprise Langue SCORE 2007 1 Francine Swiggers Arcofin N Nouvelle 2 Ingrid Lieten De Lijn N 1 3 Sophie Dutordoir Fluxys N 38 4 Michele Sioen Sioen N 4 5 Christiane Franck Vivaqua F 2 6 AnnThermote TVH Forklift Parts N 7 7 Dominique Leroy Unilever Belgium F Nouvelle 8 Marie Polet British AmericanTobacco N 6 9 Françoise Bartoli AstraZeneca F 5 10 Denise Rutherford 3M Belgium E 3 11 Els Demeester Tech Data N 8 12 GunhildeVan Gorp Ravago Plastics N 10 13 Marjan van Kasteren Delta Lloyd Life N 9 14 Stéphanie De Simone Interc.de Soins et Hosp. F Nouvelle 15 Martine Reynaers Reynaers Aluminium N 13 16 Martine De Rouck Bank van De Post N 15 17 Irene Baltus Compass Group Belgilux N Nouvelle 18 ConnyVandendriessche Accent Jobs for People N Nouvelle 19 Catherine Gilain-Pycke Inex N 16 20 Anne-marieVervaeke Konvert Interim N 31 21 ChristianeVanleeuw Sesvanderhave N Nouvelle 22 LieveVerplancke Bristol-Myers Squibb N 11 23 Michèle Dauwe American Expr.Corp.Trav. F 14 24 Simone Simon-Curnel Wust J.Etablissements F 17 25 Anne Guns Excelease F 21 26 Paula Donckers Deldo Autobanden N 16 27 MarleenVervaeke AGO Interim Belgique N Nouvelle 28 Christine De Dijcker ECS European Containers N 23 29 Françoise Chombar Melexis N 20 30 Katrien Cooreman DHL Freight (Belgium) N 22 31 Anne Bataille Carat Belgium F 24 32 FrédériqueVroome ValioVache Bleue N 25 33 Sofie Goossens Goossens G.& Zn N 29 34 Miranda Provoost Cobeltab N 27 35 Christiane Dardenne Space F 26 36 Ann Danis Danis N Nouvelle 37 Dominique DeVille OmnicomMediaGroup N Nouvelle 38 Jane Ewing Diageo E 28 39 AnnyWuyts Var N Nouvelle 40 Monique Leys Dierickx,Leys & Cie N 30 41 MartineVerluyten Umicore N Nouvelle 42 Sabine Chalmers Inbev E 34 43 Astrid De Lathauwer Belgacom E 37 44 Jacqueline Boucher Electrabel F Nouvelle 45 Marie-Claire Pletinckx Fortis Insurance Belgium N 35 46 AnneVleminckx Agfa-Gevaert N 43 47 Melanie Lee UCB E 44 48 Sonja Rottiers Dexia Insurance Belgium N 39 49 Anne Cambier Mobistar N Nouvelle 50 Saskia Schatteman De Lijn N 4 Trends-Tendances 1er mai 2008 Focus 43 Active chez American Express depuis 30 ans, Michèle Dauwe dirige le département voyage d’affaires pour le Bene- lux. «J’aime travailler en équipe avec des collabo- rateurs compétents et motivés. Je fonctionne par objectifs, de manière très claire, et chaque personne sait ce qu’on attend d’elle». Cinq cent cinquante collaborateurs travaillent pour les acti- vités qu’elle gère, et qui représentent une part croissante dans le chiffre d’affaires de la société. Alors qu’elle fait voyager les autres, cette fraîche grand-mère préfère se retirer dans sa maison de vacances en Ardèche. Au programme : lecture, promenade et natation. > Michèle Dauwe BOSTEELS Méthodologie Pour établir notre classement, nous nous sommes basés sur le Top 1000 de Trends édition 2008. Nous en avons extrait tous les administrateurs délégués féminins ainsi que les directeurs généraux féminins des entreprises qui n’ont pas d’adminis- trateur délégué. Leur place dans le classement est fonction de la taille de l’entreprise qui les emploie. La taille de l’entreprise est déterminée par une combinaison de plusieurs éléments: chiffre d’affaires, personnel, valeur ajoutée et capitaux pro- pres. Les administrateurs délégués féminins du secteur finan- cier (banques et assurances) ont été insérés dans le classement sur base de leurs chiffres spécifiques. Ensuite, nous avons sélectionné huit membres féminins de la direc- tion des plus grandes entreprises de Belgique. Elles ont été classées sur base des critères décrits ci-dessus. Les membres féminins de la direction dans le secteur financier ont d’abord été classés entre eux sur la base du total du personnel, du produit bancaire ou primes encaissées et du total du bilan pour être ensuite insérés dans la liste finale sur la base de leurs chiffres spécifiques. Les femmes administrateurs délégués, directeurs généraux et gérants sont de plus en plus nombreuses. ▲
  3. 3. ( Fo c u s ) E n c o u v e r t u r e 44 Focus Trends-Tendances 1er mai 2008 Directrice du Centre hospitalier du Bois de l’Abbaye et de Hesbaye, Stéphanie De Simone fait son entrée dans notre clas- sement à la 14e place. Elle gère deux hôpitaux et plusieurs maisons de repos pour un total de 711 lits. Diplômée de HEC Liège, Stéphanie De Simone a passé presque toute sa carrière dans l’intercommunale. Etre une femme ne lui a pas posé de problèmes. « Il faut réussir à s’imposer et à se faire respecter. La connaissance des dossiers et l’écoute sont des atouts détermi- nants», résume-t-elle. > Stéphanie De Simone Jacqueline Boucher, qui fait son entrée dans notre classement à la 44e place, exerce la fonction de directeur de la stratégie au sein d’Electrabel et siège aux conseils d’admi- nistration d’Elia et de Fluxys. Mathématicienne, docteur en sciences et diplômée en économie, elle a notamment déve- loppé des modèles écono- miques pour le secteur énergétique. Entrée chez Electrabel, en 1994, elle y gère aujourd’hui une équipe de 50 personnes. «Ensemble, nous décortiquons les projets de l’entreprise en Europe. Nous four- nissons aussi au top management des analyses sur les évolutions possibles de notre secteur, pour éclairer au mieux ses déci- sions.» Très prise par sa fonction, Jacqueline Boucher décom- presse derrière ses fourneaux. > Jacqueline Boucher N.D’YDEWALLE «Je suis partie avec un double handicap : je ne suis pas ingé- nieur et je suis une femme», note, amu- sée, Simone Simon- Curnel, aujourd’hui présidente de Wust, l’entreprise de cons- truction dans laquelle cette Malmedienne est entrée voici déjà 40 ans. Au départ, elle n’avait aucune volonté ou ambition d’accéder à la direc- tion. A plus de 60 ans, cette golfeuse appliquée n’a plus rien à prouver. Wust, entité de Besix Group, emploie 650 personnes et génère un chif- fre d’affaires de 120 millions d’euros. Durant ses temps libres, Simone Simon-Curnel s’occupe de ses quatre petits- enfants. «J’ai hésité entre le Conservatoire et Solvay», avoue Domi- nique Leroy, country manager d’Unilever Belgium, qui fait son entrée dans notre clas- sement à la 7e place. Cette ingénieure com- merciale n’a pas aban- donné pour autant sa guitare classique mais chez Unilever, c’est le siège belge et le dépar- tement vente qu’elle orchestre, soit 250 per- sonnes. «Il faut que les employés se sentent bien, qu’ils soient reconnus et qu’ils puissent se développer. Trouver les bonnes recrues et investir dans le personnel contribue massivement au succès d’une société», affirme cette Bruxel- loise, mi-Flamande, mi-Wallonne. > Simone Simon-Curnel PG > Dominique Leroy PHOTONEWS «Je sais ce que je veux et il faut que les choses avancent», admet Anne Bataille, CEO de Aegis Media Belgium, agence spé- cialisée dans le con- seil et la stratégie média. Diplômée de l’IHECS, elle a tou- jours travaillé dans la communication. Anne Bataille joue dans la cour des grands : Aegis Media, filiale d’un groupe coté à la Bourse de Londres, fait un chif- fre d’affaires net de 250 millions d’euros. Avec ses 125 employés, la CEO s’apprêtait à vivre cette année ses pre- mières élections sociales mais elles sont annulées, faute de candidats. Pour celle qu’on surnomme la dame de fer, c’est signe qu’il fait bon vivre dans son agence. > Anne Bataille PG « Il faut réussir à s’imposer et à se faire respecter. La connaissance des dossiers et l’écoute sont des atouts déterminants»
  4. 4. Le managing director pour la Belgique et les Pays-Bas du groupe de catering Compass a des racines néerlandaises. Irene Baltus est également vice-présidente de l’association profession- nelle néerlandaise Veneca. L’administrateur délégué d’Accent Jobs For People a débuté comme réceptionniste et est ensuite devenue consultante intéri- maire. Elle est à présent responsable de la gestion administra- tive de 90 agences d’intérim qui ont enregistré ensemble un CA de 92 millions d’euros en 2006. L’administrateur délégué du groupe Sesvanderhave est titu- laire d’une licence en sciences commerciales et financières et a fait ses débuts chez Deloitte. Elle est arrivée en 1985 chez son employeur actuel. En 1996, Christiane Vanleeuw est devenue le premier membre belge du conseil d’administration du groupe et a occupé sa fonction actuelle 10 ans plus tard. La gérante d’AGO Interim a débuté, comme sa sœur Anne- Marie, dans le bureau de recrutement de son père. Tandis qu’Anne-Marie continuait à développer Konvert Interim, Marleen Vervaeke fondait sa propre entreprise d’intérim en 1986. Aujourd’hui, AGO compte une cinquantaine d’agences. L’administrateur délégué du groupe d’aliments pour bétail Danis a débuté dans l’entreprise familiale après ses études de droit à Leuven. Elle y a assumé la fonction de gestion- naire de trésorerie, puis celles de directeur du personnel et d’administrateur, avant d’être nommée à son poste actuel en 1994. Avant même d’avoir obtenu son diplôme d’histoire, l’ac- tuel CEO de Omnicom Media Group avait déjà réussi à décrocher un emploi comme acheteuse médias chez McCann Universal Media. En 1992, elle a fondé l’entreprise Optimedia, qu’elle a fusionnée avec Zenithmedia. Elle s’est ensuite encore trouvée à la tête de Full Page mais elle a décidé de revenir à son grand amour, l’agence de médias. Le general manager de la régie audiovisuelle flamande (Var) est diplômée en sciences économiques appliquées et en sciences de la communication audiovisuelle. Après une carrière au service de pub de Corelio, elle est passée à la Var, en 1990, au moment de sa création. Anne Wuyts y super- vise aujourd’hui toutes les business units et divisions. En 2006, alors qu’elle était chief financial officer chez Mobistar, Martine Verluyten a été approchée par un chas- seur de têtes et est passée chez Umicore, pour occuper une fonction identique. Avant sa période Mobistar, Martine Verluyten avait travaillé pour l’entreprise américaine Ray- chem pendant 23 ans, dont quatre aux Etats-Unis. Le chief procurement and process officer de Mobistar est depuis l’automne 2007 responsable des achats, de la chaîne d’approvisionnement ainsi que de l’optimisation des procé- dures et de l’organisation interne. Anne Cambier est ingé- nieur civil de formation et titulaire d’un MBA. ■ Trends-Tendances 1er mai 2008 Focus 45 Elles ont disparu de la liste cette année Sur base des chiffres de leur entreprise, Annie Mauroy (Mau- roy), Marie-Claire Guerinon et Danielle Vandeputte (Total Belgium), Michèle Gillot (Glaverbel), Anita Dewispelaere (Arcelor Mittal Belgium), Annie Lequesne et Lea Belen (Alcatel Bell) ont perdu leur place parmi les cinquante femmes d’affaires les plus puissantes du pays. Kathleen Wantz-O’Rourke (Siemens) prendra très prochainement sa retraite, Bridget Cosgrave a — officielle- ment — quitté Belgacom pour relever d’autres défis et Nicoline Spruijt a troqué sa fonction chez Lyfra-Partagro contre un poste chez Brandhome. > Irene Baltus > Conny Vandendriessche > Christiane Vanleeuw > Marleen Vervaeke > Ann Danis > Dominique De Ville > Anne Wuyts > Martine Verluyten > Anne Cambier > Francine Swiggers S.EGGERS La présidente du comité de direction du holding financier Arco entre dans notre liste des 50 femmes d’affaires les plus puissantes de Belgique à la... première place ! (Lire l’interview en pages 46-47). 10 nouvelles femmes d’affaires flamandes dans le classement

×