–PANORAMA
DES MOBILITÉS
PROFESSIONNELLES
DES CADRES–
LESÉTUDESDEL’EMPLOICADRE
SYNTHÈSE
JUILLET 2016 Un cadre sur quatre a ...
APEC – PANORAMA DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES2
–BILAN DE LA MOBILITÉ
PROFESSIONNELLE DES CADRES
EN 2015–
–
LES...
APEC – PANORAMA DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES 3
sant des cadres, le volume d’embauche dans le secteur
privé a ...
APEC – PANORAMA DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES4
2009
5,0
2010 2011 2012 2014
7,2
7,6
7,1
5,6
6,8
2013
6,4
2015
...
APEC – PANORAMA DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES 5
2009
Changement de poste dans l'entrepriseAutres changements d...
APEC – PANORAMA DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES6
–
LES DEUX TIERS DES CADRES NON
MOBILES ONT ENTAMÉ DES DÉMARCHE...
APEC – PANORAMA DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES 7
–
PLUS DE QUATRE CADRES NON MOBILES
SUR DIX ONT ENVISAGÉ UN
CH...
APEC – PANORAMA DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES8
–PERSPECTIVES DE MOBILITÉ
DES CADRES–
–
UNE MOBILITÉ PROFESSION...
APEC – PANORAMA DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES 9
Moins de
5 ans
Entre
5 et 9 ans
10 ans
et plus
Mobilité extern...
APEC – PANORAMA DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES10
Conditions de travail (stress, charge de travail)
trop éprouva...
APEC – PANORAMA DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES 11
Pour avoir plus de responsabilités
60
Pour découvrir un autre...
ASSOCIATION POUR L’EMPLOI
DES CADRES
51 BOULEVARD BRUNE
75689 PARIS CEDEX 14
POUR CONTACTER L’APEC
DU LUNDI AU VENDREDI
DE...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etude Apec - Panorama des mobilités professionnelles des cadres - édition 2016 - synthèse

16 vues

Publié le

Synthèse de l'étude annuelle de l'Apec sur les mobilités professionnelles des cadres.
Un cadre sur quatre a connu un changement professionnel en 2015. Ainsi, 6,4 % des cadres ont changé d’entreprise et 19 % ont connu une mobilité interne, soient des proportions relativement stables par rapport à 2014. L’absence de mobilité
n’équivaut pas à une absence de démarche : 35 % des cadres non mobiles en 2015 ont effectué une recherche active d’emploi en vue d’une mobilité interne et 32 % en vue d’une mobilité externe.
Si la très grande majorité des cadres tire satisfaction de leur poste actuel, 60 % d’entre eux envisagent une mobilité dans les trois ans à venir. Elle peut se formaliser par un changement de poste en interne (42 %) et/ou un changement d’employeur (37 %) ou encore par la création d’une entreprise (10 %). Si ce ne sont que des intentions, certains s’y préparent sérieusement via des sessions de formation professionnelle engagées dès 2015.

Publié dans : Recrutement & RH
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
16
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude Apec - Panorama des mobilités professionnelles des cadres - édition 2016 - synthèse

  1. 1. –PANORAMA DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES– LESÉTUDESDEL’EMPLOICADRE SYNTHÈSE JUILLET 2016 Un cadre sur quatre a connu un changement professionnel en 2015. Ainsi, 6,4 % des cadres ont changé d’entreprise et 19 % ont connu une mobilité interne, soient des proportions relativement stables par rapport à 2014. L’absence de mobilité n’équivaut pas à une absence de démarche : 35 % des cadres non mobiles en 2015 ont effectué une recherche active d’emploi en vue d’une mobilité interne et 32 % en vue d’une mobilité externe. Si la très grande majorité des cadres tire satisfaction de leur poste actuel, 60 % d’entre eux envisagent une mobilité dans les trois ans à venir. Elle peut se formaliser par un changement de poste en interne (42 %) et/ou un changement d’employeur (37 %) ou encore par la création d’une entreprise (10 %). Si ce ne sont que des intentions, certains s’y préparent sérieusement via des sessions de formation professionnelle engagées dès 2015. N°2016-32
  2. 2. APEC – PANORAMA DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES2 –BILAN DE LA MOBILITÉ PROFESSIONNELLE DES CADRES EN 2015– – LES CHIFFRES CLEFS – Parmi les cadres qui étaient en poste au 31 décembre 2015, un quart a effectué une mobilité au cours de l’année 2015 (contre 28 % en 2014) : - 6,4 % ont changé d’entreprise, - 8 % ont changé de poste dans leur entreprise, - 11 % ont connu un autre changement dans leur entre- prise (changement de département ou de service, d’établissement, de contenu de poste en grande par- tie) (Figure 1). Changement de poste en interne 8 % Autres changements dans l'entreprise 11 % Changement d'entreprise 6,4 % 19 % Aucun changement 74,6 % –Figure 1– Répartition des cadres en poste selon leur situation professionnelle en 2015 Source:Apec,enquêteMobilité2016 – LA REPRISE ÉCONOMIQUE ENFIN AU RENDEZ-VOUS EN 2015 – L’économie hexagonale retrouve progressivement le chemin de la croissance économique. En 2015, le PIB a enregistré une progression de 1,2 % (contre +0,7 % en 2014) porté notamment par des dépenses de consommation des ménages bien orientées. Cette re- prise s’est formalisée par des créations d’emplois après les destructions observées l’année précédente. S’agis-
  3. 3. APEC – PANORAMA DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES 3 sant des cadres, le volume d’embauche dans le secteur privé a progressé de 7 % en 2015 après 4 % l’année précédente confirmant la reprise de l’emploi cadre (Figure 2). 2009 143 700 2010 2011 2012 2015 164 600 181 300 180 900 163 400 169 600 2013 181 800 2014 –Figure 2– Évolution des recrutements de cadres dans le secteur privé Source : Apec, Perspectives de l’emploi cadre 2015 – UN TAUX DE MOBILITÉ EXTERNE STABLE – La part des cadres ayant changé d’entreprise est de- meurée stable en 2015 avec 6,4 % des cadres concer- nés par une mobilité externe. La mobilité externe et l’évolution des recrutements de cadres suivent la même tendance (Figure 3). Ainsi depuis la crise de 2008, trois phases peuvent être observées concernant la mobilité externe et les recrutements externes : le taux de mobilité a progressé en 2009-2011 (+ 26 %) puis a diminué en 2011-2013 (-10 %), comme l’évolution des recrutements de cadres. Depuis 2013, la progres- sion de la mobilité a repris, mais à un rythme moins soutenu comme l’ont été les recrutements (+11 %). Le taux de mobilité externe diminue avec l’âge des cadres : plus ces derniers sont jeunes plus ils sont mo- biles. Six cadres sur dix ont été à l’initiative de leur change- ment d’employeur et près de deux sur trois sont passés directement d’une entreprise à une autre sans connaitre de période de chômage. Dans les trois quarts des cas, ils ont démissionné ou ont quitté leur em- ployeur à l’issue de leur CDD ou ont engagé une rup- ture conventionnelle.
  4. 4. APEC – PANORAMA DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES4 2009 5,0 2010 2011 2012 2014 7,2 7,6 7,1 5,6 6,8 2013 6,4 2015 Taux de mobilité externe Courbe de tendance des recrutements –Figure 3– Évolution de la part des cadres qui ont changé d’entreprise au cours de l’année (en %) Source : Apec, enquête Mobilité 2016 – UNE MOBILITÉ INTERNE PLURIELLE – 19 % des cadres ont connu une mobilité interne (Fi- gure 4). Cette mobilité recouvre différentes facettes : 8 % des cadres ont changé de poste « stricto sensu » et 11 % ont connu un autre changement interne (chan- gements de département et/ou de services, d’établis- sement ou de contenu de poste en grande partie). Les mobilités internes sont peu liées aux fluctuations éco- nomiques mais dépendent plutôt des politiques RH mises en place dans les entreprises. Celles-ci sont sou- vent amenées à se réorganiser et/ou à se restructurer, ce qui n’est pas sans conséquences sur les mouvements internes des cadres. Si les entreprises sont à l’origine de 58 % des mouvements internes, moins d’un cadre mobile en interne sur cinq affirme avoir été contraint à ces changements. Les grandes entreprises sont logi- quement les plus enclines à proposer des possibilités de bouger en interne. Les cadres sont plus nombreux, en proportion, à affir- mer avoir bénéficié d’une promotion hiérarchique lors de cette mobilité externe ; de la même manière une majorité d’entre eux déclare que leur nouveau poste comprend un périmètre de responsabilités plus étoffé qu’auparavant.
  5. 5. APEC – PANORAMA DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES 5 2009 Changement de poste dans l'entrepriseAutres changements dans l'entreprise 10 11 10 1211 1098 8 8 8 10 20152013201220112010 19 20 18 19 18 21 11 8 19 2014 –Figure 4– Part des cadres ayant connnu un changement dans leur entreprise au cours de l’année (en %) Source : Apec, enquête Mobilité 2016 –COMPORTEMENT DES CADRES NON MOBILES EN 2015– – DES CADRES NON MOBILES AYANT ENGAGÉ DANS LES TROIS QUARTS DES CAS DES DÉMARCHES DE CHANGEMENT – 75 % des cadres n’ont connu aucune évolution profes- sionnelle en 2015 que ce soit en interne ou en externe. Ces cadres non mobiles qui pour plus de la moitié d’entre eux affichent plus d’une dizaine d’années d’ancienneté dans leur entreprise jugent globalement leur situation professionnelle satisfaisante. Pour au- tant, ces cadres ne sont pas restés inactifs en 2015 et plus des trois quarts d’entre eux ont engagé des dé- marches pour changer de poste soit en externe, soit en interne.
  6. 6. APEC – PANORAMA DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES6 – LES DEUX TIERS DES CADRES NON MOBILES ONT ENTAMÉ DES DÉMARCHES POUR CHANGER D’ENTREPRISE EN 2015 – S’agissant des démarches engagées en 2015 pour changer d’entreprise, elles ont concerné près des deux tiers des cadres non mobiles avec une intensité inégale. En effet 32 % des cadres non mobiles ont affiché une volonté de départ marquée en sollicitant leurs rela- tions, en répondant à des offres ou encore en envoyant des candidatures spontanées. Les raisons évoquées pour expliquer ces démarches de changement sont liées à une certaine insatisfaction quant à leurs pers- pectives de carrière, au développement de leurs com- pétences ou encore au climat régnant dans leur entre- prise actuelle. D’autres cadres non mobiles (31 %) se sont contentés d’une veille du marché externe en regar- dant les offres (Figure 5). En veille externe 31 % Aucune démarche externe 37 % En recherche active d'une mobilité externe 32 % Cadres non mobiles –Figure 5– Volonté de changement d’entreprise des cadres non mobiles en 2015 Base : cadres non mobiles en 2015 Source : Apec, enquête Mobilité 2016
  7. 7. APEC – PANORAMA DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES 7 – PLUS DE QUATRE CADRES NON MOBILES SUR DIX ONT ENVISAGÉ UN CHANGEMENT EN INTERNE EN 2015 – Parallèlement 44 % des cadres non mobiles se sont engagés dans un processus de mobilité interne en 2015 avec là encore une intensité variable. 9 % des cadres non mobiles se sont contentés d’une veille en consultant les postes vacants proposés par leur entre- prise alors que 35 % ont fait acte de candidature ou encore ont passé un entretien officiel avec leur service RH ou leur hiérarchie pour changer de poste. Ces dé- marches actives témoignent de la volonté de ces cadres de renouveler l’intérêt de leur poste et/ou d’élargir leur palette de compétences (Figure 6). En veille interne 9 % Aucune démarche interne 56 % Engagés dans une volonté de mobilité interne 35 % Cadres non mobiles –Figure 6– Volonté de changement interne des cadres non mobiles en 2015 Base : cadres non mobiles en 2015 Source : Apec, enquête Mobilité 2016
  8. 8. APEC – PANORAMA DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES8 –PERSPECTIVES DE MOBILITÉ DES CADRES– – UNE MOBILITÉ PROFESSIONNELLE ENVISAGÉE POUR 6 CADRES SUR 10 DANS LES TROIS ANS À VENIR – Lorsqu’on leur demande de se projeter sur les trois pro- chaines années, 60 % des cadres envisagent un chan- gement professionnel soit une proportion en retrait par rapport à l’année précédente (- 5 points). Les cadres privilégient plus fréquemment la mobilité interne (42 %) à la mobilité externe (37 %) pour entamer un changement professionnelle. La création d’entreprise est envisagée par un cadre sur dix. Les souhaits de changement professionnel, qu’ils soient internes ou externes, s’érodent avec l’âge. Les cadres de moins de 30 ans, plus soucieux d’améliorer leur condition d’emploi et d’accroitre leurs compé- tences, envisagent plus fréquemment une mobilité externe. Les cadres seniors ayant moins souvent la possibilité de changer d’emploi (les recruteurs accor- dant leur préférence aux cadres plus jeunes), ces der- niers envisagent plus souvent de poursuivre leur évo- lution professionnelle via la mobilité interne, et ainsi acquérir de nouvelles compétences. La mobilité interne est logiquement plus fréquente dans les grandes struc- tures. La mobilité externe est privilégiée à la mobilité interne par les cadres ayant moins de dix ans d’ancienneté dans leur entreprise : près de la moitié l’envisage. Ces souhaits de mobilité externe pour les cadres avec une faible ancienneté sont l’occasion pour eux de valoriser leurs expériences professionnelles ou encore de se re- positionner dans une nouvelle entreprise tout en espé- rant obtenir une meilleure rémunération. À partir de 10 ans d’ancienneté, les souhaits de mobilité dimi- nuent fortement. Pour le cadre, l’avantage salarial acquis après une longue ancienneté est souvent signi- ficatif et la mobilité externe peut être moins rémuné- ratrice. Aussi, les cadres ayant au moins dix ans d’an- cienneté plébiscitent plus fréquemment la mobilité interne à la mobilité externe. (Figure 7).
  9. 9. APEC – PANORAMA DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES 9 Moins de 5 ans Entre 5 et 9 ans 10 ans et plus Mobilité externe 39 23 41 4546 50 Mobilité interne –Figure 7– Part des cadres envisageant une mobilité dans les trois années à venir selon l’ancienneté dans l’entreprise (en %) Base : cadres envisageant une mobilité interne ou externe Source : Apec, enquête mobilité 2016 – L’IMPOSSIBILITÉ D’ÉVOLUTION AU SEIN DE L’ENTREPRISE ET L’ENVIE DE DÉCOUVRIR D’AUTRES HORIZONS SONT LES LEVIERS MAJORITAIREMENT ÉVOQUÉS PAR LES CADRES POUR VOULOIR CHANGER D’ENTREPRISE – L’impossibilité d’évoluer au sein de leur entreprise est la première raison citée par les cadres pour expliquer leur désir de mobilité externe. D’autres leviers relèvent de la quête de nouveauté (découverte de nouveaux horizons, existence d’opportunités ailleurs). La dimen- sion financière, pousse les cadres à envisager un chan- gement. L’absence d’épanouissement au travail incite également à la mobilité externe : un climat et des rela- tions de travail éprouvantes ainsi qu’un contenu de poste insatisfaisant amènent les cadres à envisager de quitter leur entreprise (Figure 8).
  10. 10. APEC – PANORAMA DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES10 Conditions de travail (stress, charge de travail) trop éprouvantes 47 Salaires plus attractifs ailleurs Insatisfaction par rapport au poste actuel Situation précaire (CDD...) avec pas/peu de chances de stabilisation Evolution impossible dans l'entreprise actuelle Entreprise en difficulté et décision d'anticiper Envie de découvrir d'autres horizons Beaucoup d'opportunités dans la même fonction, le même domaine d'activité Autre (mobilité géographique, restructuration, licenciement...) 46 36 34 28 21 3 14 5 Rapprochement du lieu d'habitation, installation dans une région ou un département 31 –Figure 8– Raisons les plus citées par les cadres qui envisagent de changer d’entreprise dans les trois ans à venir (en %) (possibilité de citer jusqu’à trois raisons) Base : cadres envisageant une mobilité externe Source : Apec, enquête mobilité 2016 – DÉVELOPPER DE NOUVELLES COMPÉTENCES ET AUGMENTER SON SALAIRE SONT LES LEVIERS MAJORITAIREMENT ÉVOQUÉS PAR LES CADRES MOTIVÉS PAR UN CHANGEMENT DE POSTE AU SEIN DE LEUR ENTREPRISE – La quête de nouveauté professionnelle est le levier principalement évoqué par les cadres pour changer de poste (développement de nouvelles compétences, dé- couverte d’un autre métier ou d’autres tâches, gain de responsabilités). Tout comme dans le cadre d’un chan- gement d’entreprise, obtenir un salaire plus élevé, s’épanouir au travail et se voir proposer une mobilité géographique incitent à vouloir bouger en interne. Un quart des cadres envisageant de changer de poste pourrait profiter à moyen terme des opportunités of- fertes en interne par l’entreprise (Figure 9).
  11. 11. APEC – PANORAMA DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES 11 Pour avoir plus de responsabilités 60 Pour découvrir un autre métier, d'autres tâches Parce que des opportunités vont s'ouvrir dans l'entreprise Pour développer de nouvelles compétences Pour vivre dans une autre région ou département Pour augmenter le salaire Pour quitter une ambiance de travail lourde ou stressante 56 41 36 19 13 11 2 Pour changer de responsable hiérarchique 25 Autre –Figure 9– Raisons les plus citées par les cadres qui envisagent de changer de poste au sein de leur entreprise dans les trois ans à venir (en %) (possibilité de citer jusqu’à trois raisons) Base : cadres envisageant une mobilité interne Source : Apec, enquête mobilité 2016 – LA FORMATION : UN LEVIER UTILISÉ PAR LES CADRES POUR PRÉPARER UNE MOBILITÉ PROFESSIONNELLE – En 2015, 35 % des cadres envisageant à moyen terme une mobilité professionnelle ont suivi une formation contre 26 % pour ceux ne souhaitant pas de change- ment. Les cadres ayant des intentions de mobilité sont plus nombreux à suivre des formations dont les théma- tiques renvoient aux compétences nécessaires pour manager ou pour gérer une équipe projet. Les formations suivies par les cadres répondent majo- ritairement à des besoins pour exercer leur fonction actuelle, et ce quelles que soient leurs intentions de mobilité. Mais parmi les cadres avec des intentions de mobilité, les objectifs des stages ont plus souvent pour but de préparer un changement professionnel.
  12. 12. ASSOCIATION POUR L’EMPLOI DES CADRES 51 BOULEVARD BRUNE 75689 PARIS CEDEX 14 POUR CONTACTER L’APEC DU LUNDI AU VENDREDI DE 9H À 19H L’étude a été réalisée par le département études et recherche de l’Apec : Pilotage de l’étude : Christophe Lenzi Analyse et rédaction : Clémence Balmette, Sophie Roux Direction de l’étude : Maïmouna Fossorier Direction du département : Pierre Lamblin www.apec.fr – ÉTUDE COMPLÈTE DISPONIBLE SUR WWW.CADRES.APEC.FR – MÉTHODOLOGIE – Le champ de l’étude La population étudiée correspond aux cadres en emploi dans le secteur privé. Le questionnaire Un questionnaire électronique a permis d’interroger 3 000 cadres issus d’un panel externe de cadres. Les cadres qui étaient en emploi au 31 décembre 2015 ont été interrogés sur leur mobilité profession- nelle au cours de l’année 2015 (même poste occupé tout au long de l’année, changement de poste dans la même entreprise, intégration d’une nouvelle entre- prise). Les cadres restés dans la même entreprise ont également été interrogés sur d’autres changements qui auraient pu intervenir au cours de l’année : chan- gement d’établissement ou de service, changement de lieu de travail et changement du contenu de leur poste. Ce questionnaire a également permis d’interroger les cadres sur leurs perspectives de mobilité profession- nelle dans les trois ans à venir : changement d’entre- prise ou changement de poste au sein de leur entre- prise. Représentativité Un redressement des résultats de cette enquête a été réalisé à partir de la répartition des cotisants Agirc (articles 4 et 4 bis) par âge et par sexe. Les résultats sont représentatifs de la population des cadres en France sur le plan de l’âge et du sexe. EDPANE0192–S–07.16 ISSN 2262-4023 0 809 361 212

×