Dossier spectacle "Les Mercodier"

627 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
627
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
329
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier spectacle "Les Mercodier"

  1. 1. Les MercodierLes UrbaindigènesPhoto :VincentVanheckehttp://cie-lesurbaindigenes.com/
  2. 2. L’expérience urbaine commence en 2005 : une dizaine degymnastes décident de sortir de leur cocon formel pour s’essayerà l’acrobatie de rue.Les premiers crashs tests sont amateurs, mais l’énergie dé-calée s’avère créatrice.En 2006 l’équipe assume son envied’explorer les multiples facettes de ce mondeextérieur alors inconnu et crée Homo Eco-nomicus avec le soutien et l’aide du PuddingThéâtre.Une horde d’êtres humains nouvellegénération, résultant de l’évolution de l’Ho-mo Sapiens Sapiens,est alors lâchée dans sonmilieu naturel. Le public est invité à observerle comportement de ces spécimens et lessuit à travers les hauteurs de la ville.Les Urbaindigènes ont trouvé leur terrain dejeu…Les Spectacles«Homo Economicus»,Aurillac 2005, diffusion en 2006.«Les Blancs», événementiel 2008 - 2009.«Les Mercodier», création 2010, actuellement en tour-née.«La Revue Militaire»,Aurillac 2011, en diffusion.En 2009 cinq membres répandent cette‘‘déjante’’ débordante d’énergie. Les spectaclessont revisités afin de poursuivre cette propaga-tion artistique.‘‘La rue devient notre principale source d’ins-piration, elle canalise nos impulsions’’La compagniePhoto: Julien BonjourAu fil du temps, des formes déambulatoires s’affirment dans les rues et l’esprit de la compa-gnie se concrétise. Les Urbaindigènes sont acrobates, grimpeurs, équilibristes, voltigeurs… en deuxmots perturbateurs urbains.Photo:VincentVanhecke
  3. 3. Pourquoi la rue?C’est dans la rue que toute leur histoire a com-mencé.Les places,les ruelles,les carrefours,les chemins etles routes ont été le berceau de leurs ancêtres.C’est ici que leur langage a trouvé ses mots et c’est à cemême endroit que le spectacle prend vie.Pour les Urbaindigènes, la rue c’est aussiune matière de jeu pour développer, écrire et par-tager avec le public tous les champs artistiquesque l’espace urbain peut recouvrir.L’espace public c’est l’endroit par lequel les Ur-baindigènes prennent position dans leur démar-che d’acrobatie urbaine.La rue est truffée d’espaces potentiels dans lesquels lesurbains décalent le lien à la ville et ses architectures pour y injec-ter une dose efficace de spectacle et de détournement.Les Urbaindigènes sont avant tout des arpenteurs, des acroba-tes ayant comme but de dévoiler de nouveaux rapports entreles techniques acrobatiques et une lecture ludique de l’espacepublic.Mettre la technique au service d’une his-toire à travers la matière brute des villes est unevolonté et un objectif.Photo: Julien BonjourPhoto :VincentVanhecke
  4. 4. Photo : Julien BonjourPhoto :VincentVanheckePhoto : Julien BonjourPhoto :Yves PertonPhoto :Yves PertonPhoto :VincentVanheckePhoto :VincentVanhecke
  5. 5. Les MercodierDéracinés,les frangins Mercodier quittent le terrain familialavec le reste des meubles dans la charrette. Ils montent en villepour annoncer la nouvelle à leur frère Jules...A travers leurs re-trouvailles les petites choses du quotidien et les traditions sortentde l’ordinaire....Les Mercodier ont leur manière de se présenter...Le spectacle « Les Mercodier » meten scène cinq perturbateurs Jurassiens ex-propriés de leurs terres...…et une Mercedes...«On a tout perdu! Nos terres, la ca-bane...et même notre bouc!!»Les Mercodier inventent leurs propresdisciplines avec les outils qu’ils ont sous la main tousaussi loufoques les uns que les autres!Photo : Julien BonjouPhoto :VincentVanhecke
  6. 6. Les MercodierAprès leur long périple par delà les profondeursdu Haut Jura, plus loin que les plateaux et hauts plateaux,les Mercodier font escale dans la ville où leur frère Julesapprend les Maths et le Français. Ils invitent la populationlocale à un moment d’observation active de leur culture,de leurs traditions et de leur mode de vie rurale.Synopsis« Les Mercodier » est un spectacle tout public.En voiture,à pied ou dans les airs,les Urbaindigènes vous ferontpartager leurs retrouvailles urbaines.La musiqueLes Mercodier ont récupéré les vielles gallettes 78 toursde leur grand-père et n’hésiteront pas à les sortir à la premièreoccasion! Elles ne remplaceront jamais Goudron et son accor-déon mais leur grain dégage une ambiance chaleureuse connue detous.Photo : Julien BonjourPhoto:VincentVanhecke
  7. 7. Conditions généralesNécessité d’avoir une place avec accès véhicule sans circulationroutière pour le bon déroulement du spectacle.Durée : 1 heureJauge : 800 personnesMontage sur le lieu de spectacle : En jeuMontage en dehors du lieu de spectacle : 1 heureDémontage : 30 minutesRégie : Césaire ChatelainEspace de Jeu : 8 mètres / 8 mètres. Aucun câble ni fil électri-que ne doit être présent.Surface totale avec le public : 15 mètres / 15 mètresSol : à niveau (Pas de pente) lisse, dur et sec, non dérapant, nonglissant.A fournir par les organisateurs-PersonnelsUn régisseur de site2 personnes pour l’accueil du public-MatérielsDiurne, 1 alimentation 16ANocturne, 4 lumières quartz avec deux pieds graduables3 alimentations 16AMatériel apporté par la CieLe système de sonorisation.Loge et local techniqueA proximité de l’espace de jeu.Loge, salle de sport... suffisamment grande pour permettrel’échauffement des acrobates et la préparation technique duspectacle. Mise à la disposition de l’équipe minimum 3 heuresavant la représentation.Equipe en déplacement5 artistes, un accompagnateur chargé de production (Sous ré-serve).1 véhicule spectacle de type Mercedes + 1 véhicule de type ca-mionnette depuis Salins les Bains (39, Jura).Prise en charge des repas et du logement depuis l’arrivée (unjour avant la représentation) et jusqu’au départ.RepérageUn repérage avec un, ou plusieurs membres de l’équipe artisti-que sera nécessaire un jour avant la représentation afin de défi-nir l’endroit le plus approprié à la ‘‘représention’’ et à l’accès duvéhicule.
  8. 8. DistributionMathieu Faivre-Vuillin «Goudron»Acrobate au sol, voltigeurAccordéonBûcheron MercodierMehdi Abdelhakmi «Kiki»Acrobate au sol, voltigeur,Gueule d’acier, gueule d’angeCésaire Chatelain «Bouli»Acrobate au sol, voltigeur, cascadeurLanceur de HachesBaptiste Faivre «Jules»Acrobate au sol, voltigeur, danseurBatterieL’étudiantNaïm Abdelhakmi «Nono»Clown, cascades, voltigeurLe petit dernierEn rueLe Pudding ThéâtreLe Théâtre de L’unitéEcole de cirque Passe-MurailleAidesEcriture, mise en rueCréation collective Les UrbaindigènesCréation musicaleMathieu Faivre-VuillinConseil Régional de Franche ComtéConseil Général du JuraSoutientsPhotos : Julien Bonjour
  9. 9. Compagnie les Urbaindigènes61, rue de la République39110 Salins les Bainslesurbaindigenes@gmail.comContactsAdministrationCorinne Locatelli06 14 31 04 36c.locatelli@nomade.frProduction / DiffusionBaptiste Faivre06 19 86 62 85baptiste.faivre@gmail.comSiret: 491 868 477 000 10APE: 9001ZN° licence: 2-1032798TechniqueCésaire Chatelain06 31 01 57 58cesaire.chatelain@laposte.nethttp://cie-lesurbaindigenes.com/Photo :VincentVanhecke

×