1Numérisation du patrimoine écrit eticonographique : de la préparationjusqu’à sa valorisation sur InternetMaison de l’Aqui...
2SommaireI. Arkhênum en chiffresII. Notre offre de services et nos équipesIII. La numérisation, première étape vers lavalo...
3Août 2000 - Université d’été d’Hourtin – Catherine TASCAAvril 2000 - AD 63 – Philippe BELAVALOctobre 1998 - Salon du Livr...
4I. Arkhênum en chiffres Date de création: 1999 5 962 907 vues réalisées en 2012 2 sites de production : Bordeaux et Ch...
5II. Notre offre de serviceset nos équipes
6II. Notre offre de servicesAccompagnement sur l’ensemble de la chaîne de conservation etvalorisation de vos fonds patrimo...
7II. Des équipes dédiéesNos équipes vous accompagnent sur toutes les phases de votre projet : Un chargé d’affaires qui va...
8III. La numérisation,1ère étape vers lavalorisation
91. Quelques notions pourcomprendre la numérisation Puissance de diffusion du numérique Numérisation en Noir & Blanc ou ...
10Formats de fichiers:TIFF, PNG, JPEG, PDF, …Serveurs de sauvegardeRésolution de 200 à 2000 dpiGravure de CDStockage sur b...
1101110101L’information capturée par un capteur est codée sur 8 bitssoit 28 combinaisons possibles.28 = 256 niveaux de gri...
12L’œil discerne 60 nuances sur …. 2561600 %100 %
13Pixel : plus petit élément de teinte homogène d’une image enregistrée (point élémentaire)Capteur1 création de la matrice...
14Taux d’agrandissement pouraffichage à 100%x7 xMusée Dobrée – NantesNumérisation à 600 dpiTaux d’agrandissement pouraffic...
15Calibration des couleurs
16La perte d’une dimension !
17TIFF non compressé :Pas de compression de l’image, tous les pixels initiaux sont enregistrésGC35_0012.TIF (exemple 100 M...
18Démystifier la compression …
192. Etapes d’un bon projet denumérisationLa phase de numérisation est la première phase qui permettra à termede valoriser...
20Numérisation enmode 120°Préparation du projet:- rassemblement de plusieurs compétences- analyse du fonds, classification...
21a. La préparation
22Numérisation chez le prestataireNumérisation chez le clienta. Le choix du lieu de numérisation
23Des clients sur toute la FranceAjaccioArchives départementalesMatrices cadastralesMarseilleMuséeIconographieTarbesArchiv...
24b. Comment s’organise votre projetNumérisationContrôle et sauvegardeLOT_001Repertoire 2Repertoire 3Repertoire 1Livraison...
25c. Nos outils s’adaptent à vos fondsEt non l’inverse…Scanner de livres : Registres Matricules militaires Carnets Lia...
26d. Chaque fonds doit êtremanipulé différemment
27d. Structuration des données
28EAD - archives départementales de la Sommee. Compléter vos exports EAD1 : Partie complétée par le client2: Partie rensei...
29Dublin Core : simple (15 champs), augmenté (AP) ou raffiné (QDC)e. Associer des données textuellesaux images pour future...
30Fichier MIX - archives départementales de la Girondee. Exporter des métadonnéestechniques
31e. Le retour de Gutenberg
32e. OCR / Ressaisie
33ALTO : Structuration physique de blocs (coordonnées XY et granularité)e. Structuration en documentsnumériques
34Moissonnage OAI : exemple de la BNSA (Aquitaine)e. Le partage des ressourcesConseil régional Aquitaine : BNSAArchives dé...
35Edition de rapports de productionf. Votre tableau de bord de suivi
36f. Arkhênum sauvegarde vos fondsNous assurons une sécurité maximale avec des baies sécurisées: 16 tiroirs HotSwap Cont...
37Supports non réinscriptibles (WORM) : CD-R, DVD-R, UDO-RRapport MTIC: CD-R à court terme & DVD-R à moyen terme  Voir é...
38f. HébergementUne fois la numérisation faite, la 1ère étape vers la conservationest accomplie. Etape suivante  valorisa...
39Arkhênum était au Mali dès 2009 Numérisation d’une centaine de manuscrits sur place Hébergement sur des serveurs sécur...
40
41
42
43
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Numérisation du patrimoine écrit et iconographique

755 vues

Publié le

Arkhênum a animé le 13 juin 2013 à Paris une formation dédiée à la numérisation et valorisation des collections sur Internet. Le but était de former et informer les établissements présents sur les différentes étapes d’un projet de numérisation réussi et à valeur ajoutée.
Pour en savoir plus sur les fichiers de récolement, les formats, poids de fichier à attendre, consultez ce support de présentation.
Pour plus d’informations, contactez Emmanuel Fremau au 06 27 16 08 73 ou e.fremau@availpro.com

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
755
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Numérisation du patrimoine écrit et iconographique

  1. 1. 1Numérisation du patrimoine écrit eticonographique : de la préparationjusqu’à sa valorisation sur InternetMaison de l’AquitaineCéline Lavergne - Christian ChabrierParis – 13 juin 2013
  2. 2. 2SommaireI. Arkhênum en chiffresII. Notre offre de services et nos équipesIII. La numérisation, première étape vers lavalorisation1. Quelques notions pour comprendre la numérisation2. Etapes d’un bon projet de numérisationIV. Valorisation de son fonds patrimonial
  3. 3. 3Août 2000 - Université d’été d’Hourtin – Catherine TASCAAvril 2000 - AD 63 – Philippe BELAVALOctobre 1998 - Salon du Livre de Bordeaux – Alain JUPPE Août 1999 - Université d’été d’Hourtin – Catherine TRAUTMANNL’environnement
  4. 4. 4I. Arkhênum en chiffres Date de création: 1999 5 962 907 vues réalisées en 2012 2 sites de production : Bordeaux et Champigny/Marne ainsi que dessites in situ Salariés: > 35 personnes Plus de 300 clients dont près de 60% des archives départementalesmais aussi archives municipales, bibliothèques municipales etuniversitaires, musées, établissements nationaux, nous fontconfianceUn savoir faire dédié aux fonds patrimoniaux écrits eticonographiques qui nécessitent un traitement de qualité
  5. 5. 5II. Notre offre de serviceset nos équipes
  6. 6. 6II. Notre offre de servicesAccompagnement sur l’ensemble de la chaîne de conservation etvalorisation de vos fonds patrimoniaux.Chaque étape est indépendante l’une de l’autre. Vous choisissez la oules prestations dont vous avez besoin.
  7. 7. 7II. Des équipes dédiéesNos équipes vous accompagnent sur toutes les phases de votre projet : Un chargé d’affaires qui va analyser votre demande, vous conseiller Un chef de projet unique pour suivre votre projet et vous informer de sonévolution Des opérateurs de numérisation spécialisés en fonds patrimoniaux Un responsable qualité qui se charge de valider avec vous le travaileffectué Un interlocuteur technique qui est votre référent pour toute demandetechniqueTous les membres qui sont amenés à manipuler vos fonds sont desspécialistes : histoire de l’art, archivistes, photographes, …
  8. 8. 8III. La numérisation,1ère étape vers lavalorisation
  9. 9. 91. Quelques notions pourcomprendre la numérisation Puissance de diffusion du numérique Numérisation en Noir & Blanc ou en couleurs (RVB) Naissance du Pixel Taux d’agrandissement Calibration des couleurs La perte d’une dimension Formats de fichiers de livraison
  10. 10. 10Formats de fichiers:TIFF, PNG, JPEG, PDF, …Serveurs de sauvegardeRésolution de 200 à 2000 dpiGravure de CDStockage sur bandesmagnétiquesSécurité, transportConsultation InternetProduction multimédiaFac similé papierBornes interactivesPuissance de diffusion du numérique
  11. 11. 1101110101L’information capturée par un capteur est codée sur 8 bitssoit 28 combinaisons possibles.28 = 256 niveaux de gris« Numériseur 8 bits = numériseur N&B »Caméra linéaire constituée de 10000« capteurs » ou 10000 « pixels »01110101L’information capturée par chacun des capteurs est codée sur 8 bitsLe nombre de combinaisons possibles est donc de :256 x 256 x 256 = 16 millions de nuances de couleur« Numériseur 3 x 8 bits = 24 bits = numériseur couleur »Caméra linéaire constituée de 3 x 10000 « capteurs » ou 3 x 10000 « pixels » par exempleRVBCaméraN&BCaméracouleurNumérisation Noir & Blanc ou couleur
  12. 12. 12L’œil discerne 60 nuances sur …. 2561600 %100 %
  13. 13. 13Pixel : plus petit élément de teinte homogène d’une image enregistrée (point élémentaire)Capteur1 création de la matrice2 consultation3 impressionLa naissance du pixelManuscritRegistrePlan, cartePlaque verrePhotographie
  14. 14. 14Taux d’agrandissement pouraffichage à 100%x7 xMusée Dobrée – NantesNumérisation à 600 dpiTaux d’agrandissement pouraffichage à 100%
  15. 15. 15Calibration des couleurs
  16. 16. 16La perte d’une dimension !
  17. 17. 17TIFF non compressé :Pas de compression de l’image, tous les pixels initiaux sont enregistrésGC35_0012.TIF (exemple 100 Mo)TIFF LZW :Compression de type LZ77 sans perte, origine CompuserveGC35_0012.TIF (exemple 60 à 80 Mo)PNG :Compression de type LZ77 sans perte, libre de droits, peu diffuséGC35_0012.PNG (exemple 60 à 80 Mo)JPEG :Compression avec perte, si faible compression (échelle Photoshop 10 à 12)GC35_0012.JPG (exemple 30 à 50 Mo)FichiersdesauvegardeFichiersdeconsultation1 Tera = 1000 Go1 Go = 1000 Mo1 Mo = 1000 Ko1 Ko = 1000 octets1 CD peut contenir 70 fichiersA4 N&B en 300 dpi en TIFFnon compressé ….…… et 25 en couleurJPEG :Compression avec perte, avec % de compression à définir (échelle Photoshop de 1 à 7)GC35_0012.JPG (exemple 100 Ko à 30 Mo)TIFF CCITT Groupe IV :Fichiers binaires, au trait (N&B), avec compression sans perte de type CCITT Groupe IV (utilisépour fax)GC35_0012.TIF (exemple 50 Ko)Formats de fichiers de livraison
  18. 18. 18Démystifier la compression …
  19. 19. 192. Etapes d’un bon projet denumérisationLa phase de numérisation est la première phase qui permettra à termede valoriser vos fondsC’est une étape complexe (outils, procédures internes, sauvegarde…) etprimordiale qui aura un impact sur la qualité de la valorisation futureArkhênum a mis en place des méthodes de travail adaptées :a. Préparation de vos fonds et organisation de l’atelier de numérisationb. Des process de travail stricts encadrent chaque projet pour s’assurerde la qualité de la prestationc. Nos outils de numérisation s’adaptent à vos fondsd. Chaque fonds est manipulé de la manière la plus adéquatee. Aide à la structuration des données en vue de la valorisationf. Contrôle qualité et sauvegarde des données
  20. 20. 20Numérisation enmode 120°Préparation du projet:- rassemblement de plusieurs compétences- analyse du fonds, classification, côtes- définition des noms de fichiers- formats fichier (TIFF, PNG, JPEG)- résolution, taux de compression- Noir & Blanc ou couleur- logiciels de consultation- bases de données- liens HTML, balisage XML, etc…L’après projet:- contrôle de la production- intégration bases de données- mode d’accès, diffusion WEB, fac similé- médias de stockage, archivage CD, DVD- rétro conversion des « originaux » numériquesa. Analyse des fonds / Finalité
  21. 21. 21a. La préparation
  22. 22. 22Numérisation chez le prestataireNumérisation chez le clienta. Le choix du lieu de numérisation
  23. 23. 23Des clients sur toute la FranceAjaccioArchives départementalesMatrices cadastralesMarseilleMuséeIconographieTarbesArchives départementalesIconographies, manuscrits, …AngoulêmeArchives départementalesEtat civilTroyesBibliothèqueMS Abbaye ClairvauxParisMusée Quai BranlyPlaques verre, photographiesEt bien d’autres encore…CarcassonneArchives départementalesMatricules militairesGourbeyre GuadeloupeArchives départementalesReg conseil privé, militaires …LaonBibliothèqueManuscrits médiévauxSaint OmerBibliothèqueManuscrits médiévaux, délibérationsMorlaixLe TélégrammePresse ancienne
  24. 24. 24b. Comment s’organise votre projetNumérisationContrôle et sauvegardeLOT_001Repertoire 2Repertoire 3Repertoire 1Livraison du lotpour validationContrôle du clientConformeNon conformeSauvegarde ArkhenumLivraison du lot au ClientSuivideprojet
  25. 25. 25c. Nos outils s’adaptent à vos fondsEt non l’inverse…Scanner de livres : Registres Matricules militaires Carnets Liasses ….Dos matriciel Cartes postales Plaques de verre Phototypes …Plus de 25 scanners spécialisés pour numériser tous types defonds écrits et iconographiquesScanner AO et A00 : Cartes Plans Atlas Affiches ….
  26. 26. 26d. Chaque fonds doit êtremanipulé différemment
  27. 27. 27d. Structuration des données
  28. 28. 28EAD - archives départementales de la Sommee. Compléter vos exports EAD1 : Partie complétée par le client2: Partie renseignée par le prestataire2 : Partie renseignée par le prestataire
  29. 29. 29Dublin Core : simple (15 champs), augmenté (AP) ou raffiné (QDC)e. Associer des données textuellesaux images pour future BDD
  30. 30. 30Fichier MIX - archives départementales de la Girondee. Exporter des métadonnéestechniques
  31. 31. 31e. Le retour de Gutenberg
  32. 32. 32e. OCR / Ressaisie
  33. 33. 33ALTO : Structuration physique de blocs (coordonnées XY et granularité)e. Structuration en documentsnumériques
  34. 34. 34Moissonnage OAI : exemple de la BNSA (Aquitaine)e. Le partage des ressourcesConseil régional Aquitaine : BNSAArchives départementales Dordogne
  35. 35. 35Edition de rapports de productionf. Votre tableau de bord de suivi
  36. 36. 36f. Arkhênum sauvegarde vos fondsNous assurons une sécurité maximale avec des baies sécurisées: 16 tiroirs HotSwap Contrôleur RAID redondant + batterie 24 disques durs 2To SATA-2 2 connexions hôte fibre optique (2 x 8 Gbit fibre channel) Alimentation redondanteDurée de la sauvegarde : à définir suivant vos contraintes
  37. 37. 37Supports non réinscriptibles (WORM) : CD-R, DVD-R, UDO-RRapport MTIC: CD-R à court terme & DVD-R à moyen terme  Voir évolution UDOCD = 650 Mo, DVD = 4,7 Go (soit 7 CD) mais fragile, UDO = 30 Go  60 GoLe CD ne vieillit pas à l’échelle de la journéeSupports réinscriptibles (non WORM) de type bande magnétique:Accès séquentielAu delà du support, choix d’un logiciel de catalogage: Tivoli (IBM), Arcserve (CA), Back-up execDAT = 20 Go, Super DLT = 110 Go, LTO-2 = 200 Go (annonce 400 Go)DAT = 33 CD, SDLT = 174 CD, LTO-2 = 307 CD !!!Contrôle plus fréquent du contenu des supports magnétiquesQuantité élevée de données perdues si support défaillant !Problèmes de compatibilité sur lecteurs similaires  support qui peut vieillir rapidement(champ, poussières)Supports réinscriptibles (nonWORM) de type « minidisque »REV Ioméga, 70 GoSolution propriétaireAccès rapideSupports ServeursGrande capacitéDonnées en ligneSécurisation techno RaidCoût importantf. Supports de livraison disponibles
  38. 38. 38f. HébergementUne fois la numérisation faite, la 1ère étape vers la conservationest accomplie. Etape suivante  valorisation InternetImportance de cette étape  exemple des manuscritsmaliens depuis 2009
  39. 39. 39Arkhênum était au Mali dès 2009 Numérisation d’une centaine de manuscrits sur place Hébergement sur des serveurs sécurisés non réalisé …. Arrivée des djihadistes à Tombouctou Que sont devenues toutes les données numérisées ?
  40. 40. 40
  41. 41. 41
  42. 42. 42
  43. 43. 43

×