bernard arthur

394 vues

Publié le

Portfolio

Publié dans : Carrière
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
394
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

bernard arthur

  1. 1. PORTFOLIO / / ARCHITECTURE
  2. 2. 4f FEVRIER 2010/ Licence 2 HABITAT ECO-RESPONSABLE Suite 3 une etude urbalne en groupe, ce projet d’habIta1t collectlf se falt en blnome. Posée sur un slte doté d’une forte pente, chaque unlté batle est tongue sur pllotls, Ilbérant alnsl Ies rdc aux espaces de stntlonnements. Cette caracterlstlque repond aussl 3 la problématique des écoulements d’eau (cyclone) et des mnes Inondables tout en mlnlmlsant I'Impact de la construc- tlon sur son slte. Une plate-forme centnle composee de passerelles permet 3 la fols | 'accés aux Iogemenls mals aussl Ia rencontre quo- tldlenne des habltants. Enfln Vorganlsatlon spatlale des constructions et des passerelles reprend la dynamlque entreprise dans l'étude urbanlstlque : la rotule. le ruban et ses trajectolres.
  3. 3. L» . 1 ‘ CROQUIS FACADE OUEST CROQUIS ACCES LOGEMENT PERSPECTIVES CROQUIS PLATE»FORME
  4. 4. SEPTEMBRE 2010/ Licence 3 A4 EXTENSION CASE SATEC Ilagrandlssement de cette case se déve- loppe sur un seul niveau (R+1). La forme du batiment s ‘explique par la volonté de reprendre un symbole fort de la vllle de salnt Joseph (ILe de la Réunlon), Ia rlvlére des remparts. Ainsi on y relrouve une fissure, autour I 1 de Iaquelle tout Vagencement de Vétage s’étab| It. La dlfférence de hau- teur, présente en tolture, concede une ventllatlun naturelle quotldlenne. Les espaces se confondent entre Inte- rleur et extérleur. systeme naturel dans le mode de vle des réunlonnals. .111111111111I1|1I11| 15$
  5. 5. 1 1111111111 ; %111I.1j.1?j11;I11j;1. r= t=I=1=1
  6. 6. FEVRIER 2011 / Licence 3 LOGEI/ IEI, ITS A L'EPERON Ces groupes d'habltatlons sont Vaboutlssement d'une premlere recherche urbanistique dans la ville de I’Eperon, we de la Réunlon, Ouest). Sltués au mllleu d’un petlt parc, I'orlentat| on des balls se falt de manlere a se proteger du solell tout en s'octroyant les meilleures vues. l. 'a| |ure générale des batlments ne dépasse pas le R+1 afin d‘lmlter la malson lndlvlduelle. De plus, I'accés aux Iogements se fan par le hlals d'une courslve reprenant Video de promenade déja adoptée dans le projet d'urbanlsme. Cette structure déllmlte les espaces et prlvatlse les acces aux logements, alnsl ces zones sont dlsponlbles pour les résldents.
  7. 7. _. ... ._ea» CROQUIS FACADE nord/ est DETAIL CONSTRUCTIF CROQUIS ACCES LOGEMENT PERSPECTIVE sud/ ouest FACADES ,2 / /// ///5 . .. . . . / :—.4.4é»— , 4. em ". «
  8. 8. T JANVIER 2013 / Master 1 TOUR D'OBSERI/ ZITION La tour d'observatlon est un batlment publlc qul flnsplre de son env| ronne- ment par sa vertlcallté. La base de la tour, I’esca| |er héllcoldal, premler regard sur la foret de plns et sur ses habltants, Imltent le tronc robuste et compact. Les pallets cexposltlonss espaces de transltlon, lnforment et senslblllsent les promeneurs sur la nature et leurs rlchesses ; le dernler plateau, quant a lul cohablte avec la ctme des arbres; II permet de surplomber la cnnopée et d'observer respectueusement les olseaux qul volent cu qul se nlchent dans Ie feulllage.
  9. 9. ‘= :».1._‘, _( . “ 1 4: wv§. I// ./ _ . : .1. / / O 1.. ., Inch. . . Zmflfrwi . r l 14. <. .«»I«s/ r . .F /1 _n
  10. 10. JANVIER 2013 / Master 1 ’ MAISON » . DE LA NATURE ~ . « La malson de la nature se pose sur des . sols dlfférents, de manlére légere et . , presque i ble. Au milieu des pins, _ , des pllotis portent une architecture lon- glllgne afln de favorlser ventilation et ‘ lumléres naturelles, déja flltrées par la forét dense de pins. Sur Ie lac, la seconde partie de la malson de la nature flotte, aspirant 3 un impact mlnlme, par son polds, par son programme de sérénlté et par son architecture ouverte sur le paysage.
  11. 11. INTEGRATION PERSPECTIVE COUPE TRANSVERSALE 1y-r‘ I I 1 I ' Hall Aoce I 5 B: o.1oiheQuIe; l Exoosilson M. Bwe: ‘1J crumc ICK
  12. 12. T SEPTEMBRE 2014 / Master 2 LOGEI/ IENTS LIBOURNE La typologle des Iogements s’apparente 3 une conception en bande. Dans une trame repetitive de 5 metres chaque unite se developpe sur deux nlveaux afln de disposer de vldes sur salon et donc de diffuser de la lumiere naturelle dlrecte dans chaque espace. Cette organisation met a disposition un espace supplement/ alre : Ia mnlne. aux utlllsations dlverses. Integree a son erwlronnement, chaque unite dispose d'une protection solaire horizontale an sud, dlssoclee de in construction, solution permettant d’eviter les ponts thermlques. 11
  13. 13. r. Bandage boa 2.2 mm. .. tame a .1. 4~ pm pm 5 we muiuam use 9mm sisemm mm: ue srassea xoniavx 1 SKA»-oe -solanon 10- Pure um. 11, Monum usaturv
  14. 14. I 4 ? ':tvl: llEl:1 :49». - 11:" EH1/:11 E1115: Cette rehabilitation et extension de | 'observatoire astronomique de | ‘iie de la Reunion a pour objectlf de perfectionner les infrastructures astronomiques, reunilier les poles d'observatlon et completer les espaces d’act| vlté. Les Infrastructures astronomiques sont orlentées au Sud pour optimlser | 'observat| on du Pole Sud celeste et de sa vole lactee. La facade sud presente une protection contre les lntemperles. Ce boucller en cuivre se module selon les besoins. Des panneaux couilssants permettent d'ouvrlr les etages pour | ’etude du ciel et | 'harmonisatlon des temperatures Interleures et exterleures nécessalres aux travaux astronomlques.
  15. 15. FACADE FACADE SUD . NORD COU PE TRANSVERSALE PERSPECTIVE
  16. 16. COUPE LONGITUDINALE 15 PERSPECTIVE FACADE sup ‘/ gm! ~§: ‘s ‘J ECLATE PLANETARIUM Les revetements de la facade sud et du planeta- rium sont en cuivre. Ce matériau qui devient vert-de gris en s'oxydant permet une integration progressive du batiment dans le paysage.
  17. 17. PRINCIPE DE VENTILATION PERSPECTIVE NOCTURNE PERSPECTIVE CYCLONE PERSPECTIVE INTERIEURE
  18. 18. Travail collectif ATELIER DE I/ IAQUETTE L'eco| e d'archltecture de Bordeaux suggére la realisation d’un nouvel ate- lier de maquette. Cette proposition ar- chltecturale repond a dlverses caracte- ristiques: une production raplde, eco- nome et realisable par les etudiants. Le volume du batlment se compose d’un module qui se retourne et se du- pllque, creant alnsl une dynamique. Le prlnclpe de repetition d’un gabarlt permet de faciliter la construction tout en recueillant une lumlere naturelle proplce au travail en atelier. Realise en equipe: (BaI| alBetsova/ Betti nger/ Bernard)
  19. 19. ,2, 2 2 2 ,2 . ,, 1 W , ,3 ~ 1 11/11 es .1 4/ / / , , WW II. / / .// ,,, m 2, 1 , // . s k / /. ETE HIVER
  20. 20. 2014 Association PARKING SURF PARK BORDEAUX , 1 Dans Ie cadre d'une association (SURFPARKBORDEAUX), ll s‘agIt d'a| Imenter et falre des propositions pour le pole architecture. Min d'amener a bien ce projet de surf- ", park pour la ville de Bordeaux, une : equlpe pluridisclpllnalre composee par 3’ 3 1 ”'°'"'""' " , . VIZI3-kl, ‘-339E les associes est renforcee par des corps . ’ ""‘“" de metlers specialises. “"3:-375.: ‘, ’.'Z‘:1'. """‘ . Alnsi, des Ingenleurs, dessinateurs, sont W LAGON M 3'" / lntegres depuls 2014 a | 'équlpe de SPBX. ll s‘agit d'une collaboration crolsee et complementalre. J I 1 _ . Flore - protection naturelle CRECHE ma. maiunallc (1111) an lerruu 1 colonru r. ... .., .1. till 9.4.1 BIEN cw: J 59:5 . nammam yon . me 1111.1 1111,) Unpoetdce 1- desu_ surunl 2 elal’e ,
  21. 21. evsnsmanrs AFTERWORK EXPOSITIONS EIEN-ETRE RESTAURATION CO-WORKING PEPINIERE CONCEPT STORE HOTELLERIE V INTEGRE A LA NATURE RESSOURCES LOCALES LAHORATOIRE TECHNOLOGIGUE ESPACE Eco-coucu PROTECTION DE UENVIRRONNEMENT EFFECTIF EN ACTION ‘ DEEUW” TEMPS VAGUE 180 M DE eusss 2m SURF PARK BORDEAUX 20
  22. 22. i 2010 > 2015 Petite entreprise PEINTURE / DECOR/ ITION En parallele aux études d'archltecture le dessln et I'il| ustratlon viennent alimen- ter un besoin de creation. Un premier travail de déooration en 2010 a permls l'ouverture d'une asso- ciation lol 1901 sous le nom de «bernl's deco». Cette activlté permet de garder un rap- port etroit avec la creation manuelie. 19
  23. 23. ., ' 5;; emf 20

×