“ O N N E S A I T FA I R E Q U E D A N S E R ”
J E R E M I E K I S L I N G
R E A L I S E P A R A L C I B I A D E C O H E N
N O T E
Dès la première écoute du titre de Jérémie mes sens se sont éveillés. J'ai
été transporté dans une danse d'odeurs,...
Nous sommes dans la campagne landaise.Le soleil est celui des derniers
jours d’été, chargé d’un mélange d’espoir et de nos...
Après avoir posé sa mob, Julien salut son père, qui d’une main lui
frotte la tête d’un air macho et bienveillant. et l’ass...
Un attroupement se fait autour de
d’Odette et Jacqueline, deux amies
octogénaires. Un bandeau vissé sur leurs
yeux, elles ...
Sur la piste de danse (exterieur) tout le monde danse, enfants, comme
adultes. Julien se dirige droit vers Pierre et lui p...
Soudain un feu d’artifice merveilleux éclate dans le ciel.
Jeanne le regarde rêveuse. Elle tourne la tête pour partager ce...
Julien et Pierre, parcourent les routes
sauvages landaises,enivrés de liberté.Au
même moment, la fête bat son plein.
Les f...
Julien et Pierre sont d’une falaise, face à l’océan. Le soleil est
couché et la lune les éclaire. Derrière eux, la mob. Ju...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

BRIEFJEREMIE KISLING

87 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
87
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

BRIEFJEREMIE KISLING

  1. 1. “ O N N E S A I T FA I R E Q U E D A N S E R ” J E R E M I E K I S L I N G R E A L I S E P A R A L C I B I A D E C O H E N
  2. 2. N O T E Dès la première écoute du titre de Jérémie mes sens se sont éveillés. J'ai été transporté dans une danse d'odeurs, de lumières et de textures, dont il me faudrait par la suite retracer les origines. À la deuxième écoute, une nouvelle dimension est apparue clairement à mes yeux, et qui ne me quitterait pas durant l'élaboration de cette proposition, aussi belle et simple qu'elle soit : l'humain, la vie. C'est donc en partant de ces sensations, souvenirs tactiles,visuels et olfactifs et de cet appel aux vivants, à l'humain que j'ai pu ressentir, que j'ai développé une histoire en mouvement, une histoire universelle faite de doux fracas tendres et lumineux. L’idée et de mélanger des histoires au sein d’un même évènement, notamment à l’aide du montage, mais aussi d’une mise en scène mêlant réalisme et onirisme, avec un esthétique atemporelle, sans époque marquée.
  3. 3. Nous sommes dans la campagne landaise.Le soleil est celui des derniers jours d’été, chargé d’un mélange d’espoir et de nostalgie. L’après midi touche à sa fin et l’air est chaud d’une journée sans nuages. Au loin dans cette campagne, une fête bat son plein. Julien,jeune homme de 19 ans sur sa mob arrive à l’assemblée joyeuse . C’est un mélange d’enfants, d’adolescent, de parents. Même les grands parents sont présents. On pense à un village d’irréductibles gaulois, de toutes couleurs et origines. Tout le monde semble vouloir profiter de ces derniers instants estivaux, comme si après cet été, tout ne serait qu’inconnu.
  4. 4. Après avoir posé sa mob, Julien salut son père, qui d’une main lui frotte la tête d’un air macho et bienveillant. et l’assoie à côté de lui à une table de banquet, tout en sirotant son pastis. En face de Julien, la jolie Jeanne, 20 ans. Elle est entourée de ses copines mais depuis que Julien est arrivé, plus rien ne lui importe. Elle remonte discrètement son push up, et fais un énorme sourire à Julien. Mais Julien ne la regarde pas, il a les yeux fixés derrière elle, sur la piste de danse. Il se lève et va danser.
  5. 5. Un attroupement se fait autour de d’Odette et Jacqueline, deux amies octogénaires. Un bandeau vissé sur leurs yeux, elles tentent de se donner la bectée, s’en mettant partout au bonheur de tous. des enfants jouent sous la table.
  6. 6. Sur la piste de danse (exterieur) tout le monde danse, enfants, comme adultes. Julien se dirige droit vers Pierre et lui prend la cigarette qu’il a en bouche pour la mettre dans la sienne. Pierre a 23 ans, un peu plus vieux que Julien. Ils se sourient puis regardent les gens danser, l’orchestre, d’un air complice. Deux filles semblent faire une chorégraphie qu’elles ont répétée les jours précédents. Soudain apparait Jeanne, qui prend Julien par la hanche et danse avec lui, sous le regard amusé de Pierre. Le père de Julien l’observe. Les filles continuent leur chorégraphie,au milieu d’autres danseurs improvisés. Odette et Jacqueline continue leur colin maillard culinaire.
  7. 7. Soudain un feu d’artifice merveilleux éclate dans le ciel. Jeanne le regarde rêveuse. Elle tourne la tête pour partager ce moment avec Julien, mais il n’est plus la. Elle le cherche du regard et le voit plus loin, monter sur sa mob avec Pierre. Le père de Julien l’a remarqué aussi et se dirige rageusement vers lui, mais déjà la mob s’éloigne en trombe à travers champs. Jeremie, sur scène avec son groupe, costume de fête, chante tout au long du clip, témoin et narrateur de l’intrigue.
  8. 8. Julien et Pierre, parcourent les routes sauvages landaises,enivrés de liberté.Au même moment, la fête bat son plein. Les feux d’artifices sont allumés, tout le monde danse, court, saute, Odette et Jacqueline envoient des feux d’artifices dans tous les sens. Des enfants allument un cierge magique dans la main du grand père qui dort depuis déjà 3h sur sa chaise. Jeanne, triste d’avoir été éconduite s’est réfugiée dans la pinède. Le petit Adrien, 10 ans, qui ne l’a pas quittée des yeux , la suit .
  9. 9. Julien et Pierre sont d’une falaise, face à l’océan. Le soleil est couché et la lune les éclaire. Derrière eux, la mob. Julien et Pierre se regardent, et s’embrassent amoureusement. Pendant ce temps, la fête est à son climax. Le père de Julien, tirant des feux d’artifices à pleine main, exalte.. Jeanne dévoile sa poitrine au petit Pierre, subjugué. Le grand père dort toujours, le cierge magique qu’il a dans la main s’éteint peu à peu.

×