article

107 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
107
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

article

  1. 1. GALERIES LAFAYETTE, PRINTEMPS, BON MARCHE, TROIS GRANDS MAGASINS POUR TROIS CLIENTELES DIFFERENTES A en croire le Comité régional de tourisme Paris Ile-de-France - graphique ci-dessous - les consommateurs chinois seraient en train de s’approprier l’été parisien et plus précisemment les grands magasins si l’on se fie aux sondages réalisés. Mais qui sont ces consommateurs ? Que viennent-ils chercher sur les Grands Boulevards de Paris ? *les évolutions concernent les poids relatifs des clientèles et non pas leurs volumes en valeur absolue Source : Comité régional du tourisme Paris Ile-de-France,Baromètre de l’activité touristique de la destination Paris Ile-de-France, août 2013 Trois comportements d’achats différents Ils ne viennent pas tous chercher la même chose. Chaque clientèle chinoise, déterminée par le grand magasin où elle se rend, a un signe distinctif - cf le tableau ci- dessous. Les Galeries Lafayette Le Printemps Le Bon marché Temps passé par boutique (min) 17,5 21,7 27,5 Panier moyen (€) 1325 € 1066,7 € 690 € Comportement de Comportement de Comportement Comportement
  2. 2. groupe // Comportement indépendant groupe indépendant indépendant Rôle des vendeurs (informateur // facilitateur //ambassadeur) Informateur Facilitateur Ambassadeur Type d’achat Automatique Automatique Réfléchi Source : sondages ci-dessous La clientèle chinoise des Galeries Lafayette consomme vite (17,5 minutes par boutique) et beaucoup (1325 € de panier moyen par client par boutique). Ces achats rapides et nombreux s’expliquent par l’esprit de groupe des touristes: si l’un des membres du groupe achète, les autres suivent. On devine derrière cette observation qu’acheter c’est montrer au groupe qu’il possède de l’argent. Et quoi de mieux pour montrer sa résussite, que d’acheter des produits de marque, reconnaissables aux yeux de tous ? Au Printemps, on achète de manière plus réfléchie. Chaque client chinois prend le temps pour s’informer sur la qualité des produits de marque, sur le savoir-faire etc. Enfin, la clientèle chinoise qui fréquente le Bon Marché, est une clientèle d’habitués, donc fidèle. Le temps passé en boutique montre que l’achat est entièrement rationnel. Pourquoi ? Car derrière les produits et services fournis par les vendeurs. Le client recherche le « chic parisien ». S’adapter aux attentes de ses clients : une stratégie gagnante Pour la clientèle chinoise des Galeries Lafayette il s’agit de tout mettre en œuvre pour qu’elle puisse acheter vite et bien. Avoir des vendeurs sinophones et disponibles devient dès lors nécéssaire pour simplifier l’achat. De même, les magasins doivent mettre en évidence les produits emblématiques de la marque, particulièrement prisés par les chinois. En somme il s’agit de toujours d’anticiper les envies du client chinois afin de réduire l’attente. Au Printemps, on est dans une logique de fidelisation des clients. Les vendeurs maitrisent le mandarin et ainsi font tomber les barrières. Les valeurs culturelles n’ont aucun secret pour eux
  3. 3. Au Bon Marché les vendeurs et acheteurs sont d’avantage sur un pied d’égalité. Les codes des marques présentes sont compris par chacun et les clients viennent à la rencontre d’ambassadeurs de marques, dans un cadre luxueux, intemporel, auquel le client comme le vendeur, s’adaptent.

×