Salon du livre_paris_2014_bulletin_special_ecrivains

253 vues

Publié le

Les écrivains dédicacent leurs oeuvres au salon du livre à Paris.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
253
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Salon du livre_paris_2014_bulletin_special_ecrivains

  1. 1. du 21 au 24 mars Porte de Versailles, pavillon 1 Boulevard Victor - 75015 Paris www.salondulivre.com Venez découvrir le stand du Brésil (P55) http://paris.itamaraty.gov.br www.cultura.gov.br www.bn.br au Salon du livre de Paris 2014 le Brésil L’ambassade du Brésil et le ministère de la Culture brésilien vous invitent à découvrir la scène littéraire brésilienne contempo- raine. Les écrivains Marcelino Freire, Michel Laub, Ana Martins Marques, Tércia Montenegro, Newton Moreno et Cristóvão Tezza seront présents pour ren- contrer le public et dédicacer leurs œuvres. Les professionnels de l’édition pourront se rensei- gner sur le marché brésilien et les programmes d’aide à la tra- duction du gouvernement.
  2. 2. au Salon du livre de Paris 2014 le Brésil Marcelino Freire Marcelino Freire est né en 1967 à Sertânia, dans l’État du Pernambouc. Après avoir vécu à Recife, il habite depuis 1991 à São Paulo. Il est l’auteur, entre autres, de Angu de Sangue (2000) et de Contos Negreiros (prix Jabuti 2006). En 2004, il organise l’anthologie Os Cem Menores Contos Brasileiros do Século. Il est le fondateur et le commissaire de Balada Literária, événement littéraire annuel qui réunit des écrivains brésiliens et étrangers à São Paulo. Freire intègre le collectif Edith avec lequel il a lancé en 2011 le livre de nouvelles Amar É Crime. En 2013, il publie son premier roman, Nossos Ossos (en français, Nos Os, 2014). Nos Os Vieillissant, un dramaturge à succès de São Paulo décide d’entreprendre un voyage de quatre mille kilomètres pour ramener le corps de son amant à sa famille, dans la campagne profonde du Brésil. Marcelino Freire s’empare ainsi des histoires de ceux qui quittent leur supposé paradis rural à la recherche d’une utopie urbaine – et atterrissent au milieu des junkies et des prostitués. Son personnage, en quête de purification, décide de vivre le rêve à l’envers. Éditions Anacaona, 2014. www.anacaona.fr Je suis toujours favela (ouvrage collectif) Après Je suis favela, publié en 2011, l’aventure littéraire continue en 2014, avec ce voyage à l’intérieur des bidonvilles brésiliens. Le recueil fait découvrir au pu- blic français la favela, loin des stéréotypes, telle qu’elle est : ordinaire, fière et terrible à la fois. Les écrivains s’expriment toujours d’une voix aussi forte. Vingt- sept contes pour une multiplicité de regards, écrits par des auteurs débutants ou confirmés, issus ou non des favelas, aux styles différents. Comme dans l’édition précédente, une partie documentaire rassemble des articles et des interviews des plus grands spécialistes pour approfondir certaines questions centrales et essayer de comprendre le Brésil d’aujourd’hui : la pacification des favelas, la place des Noirs, les manifestations de 2013, l’effervescence culturelle, etc. Éditions Anacaona, 2014. www.anacaona.fr ©RodrigoValente
  3. 3. Michel Laub Ecrivain et journaliste, Michel Laub est né à Porto Alegre en 1973. Aujourd’hui, il écrit pour le journal Folha de São Paulo, ainsi que pour différents éditeurs et médias. Il est l’auteur des romans Música Anterior (2001), Longe da água (2004), O segundo tempo (2006), O gato diz adeus (2009), Diário da queda (2011) et A maçã envenenada (2013). Il reçoit de nombreuses distinctions, notamment les prix Erico Verissimo (2001), Bravo Prime (2011) et Bienal de Brasília (2012), et est finaliste du prix Jabuti (2007). Ses nouvelles sont également publiées dans des recueils au Brésil et à l’étranger. En 2012 il est sélectionné par la revue anglaise Granta comme l’un des meilleurs jeunes écrivains brésiliens. Les droits de Diário da queda, en cours de traduction dans onze pays (dont la France, Journal de la chute), ont été vendus pour le cinéma. Journal de la chute Autour de quels évènements essentiels se tisse la trame chaotique d’une destinée ? Journal de la chute, roman introspectif et puissant, revisite jusqu’à l’obsession trois catastrophes – trois chutes – qui travaillent et traversent la quête d’iden- tité du narrateur, jeune quadra mal dans sa peau: celle du grand-père suicidaire, survivant d’Auschwitz exilé au Brésil ; celle de João, jeune goy victime des bri- mades constantes de ses camarades d’une école juive de Porto Alegre ; et la sienne dans l’alcool et la dépression. Avec une violence et une force incroyable, le narrateur fouille les éléments clés de son passé, les interroge à travers les faits, le temps, les générations, les triture sans relâche jusqu’à ce qu’ils livrent leur secret et lui permettent, peut-être, d’enfin reprendre pied. Éditions Buchet/Chastel (sortie prévue pour la rentrée littéraire 2014). www.buchetchastel.fr Ana Martins Marques Née à Belo Horizonte en 1977, Ana Martins Marques est l’auteur des recueils de poésie A vida submarina (2009) et Da arte das armadilhas (2011). En 2007 et 2008, elle reçoit le prix de littérature de la ville de Belo Horizonte. Avec Da arte das armadilhas, elle est finaliste du prix Portugal Telecom et lauréate du prix de littérature de la Bibliothèque nationale, dans la catégorie Poésie. Ses poèmes sont traduits en anglais, espagnol et allemand. ©RodrigoValente©RenatoParada
  4. 4. Tércia Montenegro Née à Fortaleza, Tércia Montenegro est diplômée en Lettres, titulaire d’un master recherche en Littérature brésilienne et d’un doctorat en Linguistique. Professeur à l’Université fédérale du Ceará, elle termine actuellement un ro- man pour lequel elle a reçu la bourse d’aide à la création de Petrobras. Ses récits font partie de recueils brésiliens et étrangers, tels que 25 mulheres que estão fazendo a nova literatura brasileira (2005), Contos cruéis: as narrativas mais violentas da literatura brasileira contemporânea (2006), O conto brasilei- ro contemporâneo, entre autres. Huit nouvelles de son dernier titre, O tempo em estado sólido (2012) - finaliste des prix Jabuti et Portugal Telecom - seront bientôt traduites en anglais. Newton Moreno Né à Recife, Newton Moreno vit actuellement à São Paulo.Titulaire d’un master et d’un doctorat en Arts de la Scène, il est ancien enseignant de théâtre, qui dirige plusieurs compagnies, telles que Os Fofos Encenam de la coopérative Cooperativa Paulista de Teatro. Il écrit, met en scène et joue dans divers spec- tacles, dont Deus Sabia de Tudo..., Dentro, A Cicatriz é a Flor, Agreste (2004), Assombrações do Recife Velho (adaptation théâtrale libre du livre homonyme de Gilberto Freyre, 2005), As Centenárias (2008) et Memória da Cana (2009). En 2010, il crée les spectacles Agreste Malva Rosa ; O Livro ; et Maria do Caritó. Ses productions sont récompensées par plusieurs prix prestigieux brésiliens, dont le prix Shell de Teatro. Agreste Body Art – A refeição (Collection Palco Sur Scène. Édition bilingue) La collection Palco Sur Scène présente la diversité de la production théâtrale contemporaine des scènes brésiliennes et françaises. Agreste Body Art – A refei- ção offre au lecteur trois textes de Newton Moreno. Agreste raconte une histoire d’amour surprenante dans un village perdu aux confins du nord-est brésilien. Dans Le repas, on découvre trois histoires liées par le thème du cannibalisme. Imprensa Oficial do Estado/Consulado Geral da França, 2008.
  5. 5. Cristovão Tezza Cristovão Tezza est né à Lages, dans l’État de Santa Catarina, en 1952. À la mort de son père, en 1959, il déménage avec sa famille à Curitiba, ville qui devient le décor de plusieurs de ses romans. Ancien professeur de l’Université fédérale du Paraná, il se consacre exclusivement à la littérature depuis 2010. Après Trapo (1988), qui lui vaut une renommée nationale, il publie quinze autres romans, dont Breve Espaço (prix de la Bibliothèque nationale de Rio de Janeiro) et O fotógrafo (prix Jabuti et de l’Académie brésilienne des Lettres). O filho eterno, lauréat de plusieurs prix prestigieux dont le Jabuti et le Portugal Telecom, est traduit en plus de dix langues. L’édition française (Le fils du printemps) reçoit le prix Charles Brisset (2010). Le fils du printemps Cristovão Tezza raconte l’histoire d’un père et de son fils trisomique sans sen- timentalisme ni commisération. Le père du petit Felipe n’a pas de nom. Il a été hippie et a fait du théâtre. Il est désormais écrivain, accumule les refus d’éditeurs et vit aux crochets de sa femme. La naissance d’un enfant atteint du syndrome de Down va le placer en face d’une réalité qui le remet en cause. Il va d’abord tenter de fuir en souhaitant la disparition de l’enfant, puis son perfectionnement par diverses pratiques et gymnastiques à la mode, jusqu’à découvrir les petites victoires de la vie, la passion partagée pour le football. Plus que l’histoire d’un enfant anormal, il y a ici une belle réflexion sur la paternité. Éditions Métailié, 2009. www.editions-metailie.com le football au Brésil – onze histoires d’une passion (ouvrage collectif) Le football peut être source d’inspiration pour les plus grandes plumes, surtout au Brésil. Voici onze nouvelles qui parlent d’enfants, d’adultes, d’hommes, de femmes ; clairement nostalgiques ou ironiques… Un point commun : le ballon rond. Onze auteurs parmi les plus représentatifs de la scène littéraire contemporaine brésilienne : Luis Fernando Verissimo, Cristovão Tezza, Luiz Ruffato, entre autres. Éditions Anacaona, 2014. www.anacaona.fr

×