Paris, le 11 mars 2011	

Achat	
  d’espaces	
  sur	
  les	
  médias	
  sociaux	
  	
  
et	
  modèles	
  économiques	
  de	...
2
1/ DES DIFFÉRENCES FONDAMENTALES ?
2/ FACEBOOK
3/ TWITTER
4/ YOUTUBE
3
DES DIFFÉRENCES FONDAMENTALES ?
¨  Le nouveau média : la conversation ?
¤  Fin de la communication 100% descendante
> ...
2/ L’ECOSYSTÈME FACEBOOK
5
QUELQUES CHIFFRES
(FRANCE)
6
QUELQUES CHIFFRES
(MONDE)
Autant de signaux qui permettent
de profiler les utilisateurs
7
QUELQUES CHIFFRES
(FRANCE)
8
UN MÉDIA DANS LE MÉDIA : LA COMMUNAUTÉ
UN MÉDIA VIVANT !
Rapport de 59% d’internautes
atteints « gratuitement » par
rapp...
9
NOUS RETROUVONS LES BASES DU
RÉFÉRENCEMENT SELON GOOGLE…
ETRE VISIBLE PAYER POUR AUGMENTER
SA VISIBILITÉ
Intégrer la pla...
10
LA PUBLICITÉ SUR FACEBOOK
2 FAMILLES DE PUBLICITÉS VIA FACEBOOK.COM/ADS
Publicité classique
-  Générer des clics vers u...
11
LA PUBLICITÉ SUR FACEBOOK
LES EMPLACEMENTS VIA FACEBOOK.COM/ADS
Fil d’actualité
sur terminaux mobiles
Fil d’actualité
P...
12
LA PUBLICITÉ SUR FACEBOOK
PUBLICITÉS CLASSIQUES (MODULE LATÉRAL)
Fil d’actualité
PC
Module latéral (droite)
Campagnes d...
13
LA PUBLICITÉ SUR FACEBOOK
PUBLICITÉS CLASSIQUES (MODULE LATÉRAL)
Fil d’actualité
PC
Module latéral (droite)
Campagnes d...
14
LA PUBLICITÉ SUR FACEBOOK
PUBLICITÉS CLASSIQUES (FIL D’ACTUALITÉ)
Fil d’actualité
PC
Module latéral (droite)
Campagnes ...
15
LA PUBLICITÉ SUR FACEBOOK
PUBLICITÉS CLASSIQUES (FIL D’ACTUALITÉ MOBILE)
Fil d’actualité
PC
Module latéral (droite)
Cam...
16
LA PUBLICITÉ SUR FACEBOOK
PUBLICATION SPONSORISÉE (FIL D’ACTUALITÉ)
Fil d’actualité
PC
Module latéral (droite)
Publicat...
17
LA PUBLICITÉ SUR FACEBOOK
PUBLICATION SPONSORISÉE (MODULE LATÉRAL)
Fil d’actualité
PC
Publication sponsorisée, appuyer ...
18
LA PUBLICITÉ SUR FACEBOOK
PREMIUM / VIA REGIE
19
ETUDES DE CAS
ALAIN AFLLELOU
Une opération Instant-Gagnant sur Facebook a
permis à ALAIN AFFLELOU OPTICIEN de devenir
e...
20
RÉSULTATS
En 30 jours, 30% des paires gagnées ont été réclamées en magasin (plus de 8800 personnes se sont déplacées da...
21
ETUDES DE CAS
NESTLÉ FITNESS
Une campagne Facebook en complément d’une
campagne télévisée a conduit à une augmentation
...
22
Approche
FITNESS a lancé la Page Facebook FITNESS juste
avant la campagne.
La campagne Premium était complétée d’une
ca...
23
ETUDES DE CAS
RENAULT CAPTUR
Renault souhaitait lancer parallèlement au plan
plurimédia et multi-devices, le premier Cr...
24
Atteindre :
La seconde étape consistait à amplifier ce dispositif via 4 solutions
publicitaires Facebook :
Un reach blo...
25
ETUDES DE CAS
COCA COLA
Pour célébrer le retour des iconiques Ours Polaires
au premier trimestre 2013, Coca-Cola a lanc...
26
Approche :
Pour créer l’intérêt autour de la vidéo produite par
Ridley Scott, Coca-Cola a commencé par créer le buzz
à ...
27
ETUDES DE CAS
LE PETIT MARSEILLAIS
Une marque de produits de beauté à forte notoriété.
Leur gamme de produits s’étend d...
28
RÉSULTATS
À la fin de la campagne, plus de 22 000 utilisateurs de Facebook étaient devenus Fans de la Page.
Aujourd’hui...
29
MODÈLE ÉCONOMIQUE
¨  Autres revenus
¤  Farmville, 10% du CA avant l’entrée en bourse (2011)
¤  30% de commission sur...
30
¨  Instagram > monétisation en devenir
¨  Whatsapp > monétisation en devenir
¨  Oculus (casques 3D)
¨  Paper > appl...
3/ LA GALAXIE TWITTER
32
¨  Principe
¤  Une sorte « d’AFP des internautes »
¤  Des SMS de 140 caractères (maximum) principalement publics don...
33
COMPRENDRE TWITTER
& STATISTIQUES FRANCE
¨  STATISTIQUES ET SOCIO-DÉMO
¤  Entre 5 et 6 millions de visiteurs uniques ...
34
MOBILITÉ, SHOPPING…
2
35
LES FORMATS
COMPTES SPONSORISÉS
¨  C’est quoi ?
¤  Tous les Comptes sponsorisés
sont clairement signalés par une
icôn...
36
POUR MÉMO AVANT TOUTE CAMPAGNE
DE TYPE COMPTES SPONSORISÉS
3.a
37
COMPTES SPONSORISÉS FONCTIONNEMENT
¨  Les bases
¤  Une campagne de Compte sponsorisé utilise un algorithme propriétai...
38
LES FORMATS
TWEETS SPONSORISÉS
¨  C’est quoi ?
¤  Un Tweet est un message unique
posté sur Twtter comprenant un
maxim...
39
TWEETS SPONSORISÉS FONCTIONNEMENT
¨  Les bases
¤  Un Tweet sponsorisé conserve toutes les fonctionnalités d'un Tweet ...
40
¨  C’est quoi ?
¤  Un Tweet sponsorisé opportun
¤  Diffusé au bon moment, dans le
bon contexte
¨  Ca sert à quoi ?
...
41
CIBLAGES DE MOTS CLÉS
PRINCIPES
3.c
42
CIBLAGES DE MOTS CLÉS
PRINCIPES
3.c
43
CIBLAGES DE MOTS CLÉS
PRINCIPES
3.c
44
¨  C’est quoi ?
¤  Toutes les tendances sponsorisées
sont clairement signalées par une
icône "Sponsorisé".
¤  Emplac...
45
TENDANCES SPONSORISÉES
¨  Le ciblage
¤  100% des impressions pendant 24h
¨  Facturation
¤  Forfait France : 5 000€
...
46
BONUS : TWEETS SPONSORISÉS
DANS LES PROFILS
¨  C’est quoi ?
¤  Un Tweet sponsorisé s'affichera en haut
de votre profi...
47
3.f
TWITTER TV CONVERSATION TARGETING
¨  Une campagne de tweets sponsorisés auprès d'une audience
engagée sur un progr...
48
ETUDE DE CAS
ORANGE
¨  Objectif
¤  Susciter un engouement autour de la 4G d’Orange
¨  Campagne & résultats
¤  Tenda...
49
ETUDE DE CAS
DOMINO’S PIZZA
¨  Objectifs
¤  Capitaliser sur un événement à la TV
¤  Accroître l’engagement pendant c...
50
ETUDE DE CAS
DARTY
¨  Objectif
¨  Campagne & résultats
¤  Tweets sponsorisés > inciter les internautes à RT pour
déb...
51
ETUDE DE CAS
OREO, UN EXEMPLE DU MEDIA PLANNING DE L’INSTANT
4.d
Suite à la coupure de courant intervenue en plein
Supe...
52
ETUDE DE CAS
HTC, UN EXEMPLE DU MEDIA PLANNING DE L’INSTANT
¨  Objectif
¤  Capitaliser sur l’actualité…
¨  Campagne ...
53
TWITTER AMPLIFY
¨  Twitter Amplify permet aux sociétés de médias et aux
marques de capturer l’engouement suscité par l...
54
TWITTER AMPLIFY
¨  Étape 1 : un contenu intéressant est diffusé à la télévision ou sur un autre
média
¤  Des sports a...
55
TWITTER AMPLIFY
5.c
¨ TF1 Publicité a mesuré, avec Mesagraph,
l’impact de ses 3 premières opérations
spéciales intégra...
56
MODÈLE ÉCONOMIQUE
¨  La publicité pour l’instant…
¤  Q4 2013 : 220 millions de dollars (pour un total de 242,6 millio...
57
MODÈLE ÉCONOMIQUE
LE MOBILE, TWITTER VS. FACEBOOK
6.b
4/ YOUTUBE
59
¨  No comment
¤  Plus d'un milliard d'utilisateurs uniques consultent YouTube chaque mois.
¤  Plus de 4 milliards de...
60
LES FORMATS / EMPLACEMENTS
Fil d’actualité
PC
Module latéral (droite)
L’essentiel des lectures payées (sauf à
désactive...
61
COÛTS ET INDICATEURS
Fil d’actualité
PC
62
LE CIBLAGE
Fil d’actualité
PC
Module latéral (droite)
Au niveau de la campagne.
Diffusion d’annonces associées aux
vidé...
63
LE CIBLAGE – MOTS CLÉS
Fil d’actualité
PC
Module latéral (droite)
Pour un affichage Trueview InDisplay
Des CPV plus imp...
64
EXTRA
Fil d’actualité
PC
Module latéral (droite)
Ajouter cette incitation à l’action en superposition permet de
renvoye...
65
Athomedia
179 bis rue de la Croix Nivert

75015 Paris


Edouard Bourbon

Tél. : +33 603 248 871
Mail : ebourbon@athomed...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Achat d'espaces sur les médias sociaux et modèles économiques

3 746 vues

Publié le

Fonctionnement de l'achat d'espaces sur Facebook & Twitter
(plateformes vidéos à venir)
Modèles économiques
Qu'est ce que le médiaplanning de l'instant ?

Publié dans : Marketing
1 commentaire
13 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Un sujet qui m’intéresse beaucoup. Pourriez vous me l'envoyer à mon adresse mail ,, merci : loubna1972@gmail.com
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 746
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
354
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
1
J’aime
13
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Achat d'espaces sur les médias sociaux et modèles économiques

  1. 1. Paris, le 11 mars 2011 Achat  d’espaces  sur  les  médias  sociaux     et  modèles  économiques  de  ces  supports   Intervenant : Edouard Bourbon, Athomedia SP5 Stratégies Médias & Médiaplanning Mai 2014
  2. 2. 2 1/ DES DIFFÉRENCES FONDAMENTALES ? 2/ FACEBOOK 3/ TWITTER 4/ YOUTUBE
  3. 3. 3 DES DIFFÉRENCES FONDAMENTALES ? ¨  Le nouveau média : la conversation ? ¤  Fin de la communication 100% descendante > une détermination des messages propres à s’immiscer dans les conversations ¤  Instantanéité > marketing ou media planning de l’instant ¤  La réappropriation de grands événements «un grand événement peut devenir votre événement » ¤  Un incentive, être ludique, sinon rien ? ¨  Le nouveau prime time : l’événement, l’actu du jour ¤  Planifier les « now moments » en créant du contenu en prévision de moments forts ¤  Vers une refonte des métiers ? (le créatif / le Community Manager devient médiaplanneur ou inversement ?) ¨  Etre multi-écrans ou ne pas être ¤  Consommation multi-écrans & délinéarisée ¤  Une communication 360° avec des messages (fond) & des formes adaptés
  4. 4. 2/ L’ECOSYSTÈME FACEBOOK
  5. 5. 5 QUELQUES CHIFFRES (FRANCE)
  6. 6. 6 QUELQUES CHIFFRES (MONDE) Autant de signaux qui permettent de profiler les utilisateurs
  7. 7. 7 QUELQUES CHIFFRES (FRANCE)
  8. 8. 8 UN MÉDIA DANS LE MÉDIA : LA COMMUNAUTÉ UN MÉDIA VIVANT ! Rapport de 59% d’internautes atteints « gratuitement » par rapport à la taille de la communauté (fans & amis des fans) Rapport de 6% d’internautes atteints « gratuitement » par rapport à la taille de la communauté (fans & amis des fans)
  9. 9. 9 NOUS RETROUVONS LES BASES DU RÉFÉRENCEMENT SELON GOOGLE… ETRE VISIBLE PAYER POUR AUGMENTER SA VISIBILITÉ Intégrer la plateforme Facebook augmente la visibilité de vos contenus auprès des membres du réseau (J’aime, Facebook Connect, Open Graph…) Fournir des contenus engageants vous aidera à gagner en visibilité. Equivalent en search marketing : SEO Acheter des publications sponsorisées permet de toucher un maximum d’utilisateurs Fournir des contenus engageants vous aidera à gagner en visibilité. Equivalent en search marketing : SEM
  10. 10. 10 LA PUBLICITÉ SUR FACEBOOK 2 FAMILLES DE PUBLICITÉS VIA FACEBOOK.COM/ADS Publicité classique -  Générer des clics vers un site web - Recruter des fans de page - Générer des installations d’applications Publication sponsorisée - Diffuser un contenu / un message auprès des fans, de leurs amis voire en dehors de la communauté - Diffuser des offres promotionnelles
  11. 11. 11 LA PUBLICITÉ SUR FACEBOOK LES EMPLACEMENTS VIA FACEBOOK.COM/ADS Fil d’actualité sur terminaux mobiles Fil d’actualité PC Module latéral (droite)
  12. 12. 12 LA PUBLICITÉ SUR FACEBOOK PUBLICITÉS CLASSIQUES (MODULE LATÉRAL) Fil d’actualité PC Module latéral (droite) Campagnes de mentions j’aime, de recrutement de fans de page -  Renvois vers une application (jeu principalement) > permettant de générer une meilleure conversion (fans / clics) -  Taux de clic moyens : 0,04/0,05% -  Achat par défaut : optimisation des coûts par mention j’aime (parfois préférable d’acheter au CPC quand les taux de clic sont supérieurs à 0,1% - tarification CPM sinon) -  Coût d’acquisition moyen du fan : 0,40 à 0,70€ en France Exemple de ciblage Les + : outre les taux de clic, la sociabilité des publicités compte !
  13. 13. 13 LA PUBLICITÉ SUR FACEBOOK PUBLICITÉS CLASSIQUES (MODULE LATÉRAL) Fil d’actualité PC Module latéral (droite) Campagnes de mentions j’aime, de recrutement de fans de page -  Renvois vers le journal de la page > la promesse éditoriale/ communautaire suffit parfois (ne pas trop tromper, l’effet « j’adhère à une cause » ne pérennise pas la relation) -  Taux de clic moyens : 0,04/0,05% -  Achat par défaut : optimisation des coûts par mention j’aime (parfois préférable d’acheter au CPC quand les taux de clic sont supérieurs à 0,1% - tarification CPM sinon) -  Coût d’acquisition moyen du fan : 0,40 à 0,70€ en France Les + : outre les taux de clic, la sociabilité des publicités compte ! Exemple de ciblage
  14. 14. 14 LA PUBLICITÉ SUR FACEBOOK PUBLICITÉS CLASSIQUES (FIL D’ACTUALITÉ) Fil d’actualité PC Module latéral (droite) Campagnes de mentions j’aime, de recrutement de fans de page -  Renvois le plus souvent vers une application (jeu principalement) > permettant de générer une meilleure conversion (fans / clics) -  Taux de clic moyens : 0,5 à 2% -  Achat par défaut : optimisation des coûts par mention j’aime (parfois préférable d’acheter au CPC quand les taux de clic sont supérieurs à 1% - tarification CPM sinon) -  Coût d’acquisition moyen du fan : 0,40 à 0,70€ en France mais peut exploser si les taux de clic ne sont pas bons Les + : pertinent pour des produits / services / marques connus, les taux de clic doivent être intéressants pour assurer des coûts satisfaisants et des conversions importantes
  15. 15. 15 LA PUBLICITÉ SUR FACEBOOK PUBLICITÉS CLASSIQUES (FIL D’ACTUALITÉ MOBILE) Fil d’actualité PC Module latéral (droite) Campagnes pour générer des installations d’applications -  Renvois vers plateforme de téléchargement -  Taux de clic moyens : 0,5 à 1% -  Achat avec optimisation des coûts par téléchargement -  Coût d’installation moyen : 0,80€ à 1€ en France
  16. 16. 16 LA PUBLICITÉ SUR FACEBOOK PUBLICATION SPONSORISÉE (FIL D’ACTUALITÉ) Fil d’actualité PC Module latéral (droite) Publication sponsorisée, appuyer la diffusion d’un contenu, générer un maximum d’interactions, de partages… -  Renvois vers la page et/ou le lien intégré au post -  Taux de clic moyens : -  1,5 à 3% auprès des fans, -  0,3 à 0,5% auprès des amis des fans, -  0,1 à 0,5% auprès des autres -  Enchères pour l’engagement avec une publication -  Coût moyen d’une interaction : 0,05 à 0,20€ en France -  Génère parfois de bons résultats en termes de recrutement de fans (en dehors de la communauté, auprès des amis des fans principalement) Les + : outre les taux de clic, la sociabilité des publicités compte !
  17. 17. 17 LA PUBLICITÉ SUR FACEBOOK PUBLICATION SPONSORISÉE (MODULE LATÉRAL) Fil d’actualité PC Publication sponsorisée, appuyer la diffusion d’un contenu, générer un maximum d’interactions, de partages… -  Renvois vers la page et/ou le lien intégré au post -  Taux de clic moyens : 0,04/0,15% -  Enchères pour l’engagement avec une publication -  Coût moyen d’une interaction : 0,03 à 0,10€ en France Exemple de ciblage Les + : le visuel doit être adapté (le format panoramique utilisé pour le fil d’actualité est automatiquement décliné et souvent quasi illisible en module latéral). A utiliser exclusivement pour des ciblages très affinitaires.
  18. 18. 18 LA PUBLICITÉ SUR FACEBOOK PREMIUM / VIA REGIE
  19. 19. 19 ETUDES DE CAS ALAIN AFLLELOU Une opération Instant-Gagnant sur Facebook a permis à ALAIN AFFLELOU OPTICIEN de devenir en 6 semaines l’opticien français leader sur Facebook et de générer un important trafic qualifié en magasin. Cette réussite en fait un cas de référence des opérations permettant de recruter sur Facebook des clients qui se rendent en magasin (approche web to store) Objectifs : Image: construire l’image digitale de la marque ALAIN AFFLELOU, jusqu’alors peu présente, peu active et donc peu visible sur internet. Communauté: constituer une communauté des fans de la marque ALAIN AFFLELOU qui comptait moins de 3000 membres avant le jeu alors que plus de 9 Français sur 10 connaissent la marque. Ventes/commerce: créer du trafic qualifié en magasin en utilisant le digital et le marketing social Source : Facebook https://www.facebook.com/alainafflelou
  20. 20. 20 RÉSULTATS En 30 jours, 30% des paires gagnées ont été réclamées en magasin (plus de 8800 personnes se sont déplacées dans un magasin ALAIN AFFLELOU) 80% des personnes s’étant déplacées en magasin étaient des nouveaux clients. En 6 semaines, la page ALAIN AFFLELOU OPTICIEN comptait 30x plus de mentions «J’aime» nombre Le nombre de “Personnes qui en parlent” a atteint les 164 000. ETUDES DE CAS ALAIN AFLLELOU Approche : Application de type Instant Gagnant avec 29 400 paires de lunettes optiques à gagner en six semaines. L’ampleur des dotations, la simplicité du jeu et son « ancrage métier» (lunettes de vue) inscrivent l’opération dans l’ADN de la marque : l’opticien qui apporte de nouvelles solutions à ses clients en bousculant son marché. - Actualités Sponsorisées ciblant les amis des fans (médiatisation des interactions des fans auprès de leurs amis). - Publicités Facebook ciblant des utilisateurs ayant des centres d’intérêts spécifiques. L’opération repose sur une stratégie «Facebook to store» : les gagnants ont un an pour retirer leur lot dans n’importe quel magasin ALAIN AFFLELOU OPTICIEN. Le dispositif permet une traçabilité de A à Z du client : de sa participation en ligne (données personnelles et opt-in) au retrait du lot en magasin et aux ventes additionnelles réalisées à cette occasion.
  21. 21. 21 ETUDES DE CAS NESTLÉ FITNESS Une campagne Facebook en complément d’une campagne télévisée a conduit à une augmentation des ventes des céréales FITNESS de Nestlé tout en améliorant la perception de certains attributs de la marque. Objectifs : -  Augmenter les ventes en magasin. -  Mieux faire connaître le produit et ses avantages nutritionnels. -  Atteindre de nouveaux clients. Challenge : CPW (Cereal Partners Worldwide) souhaitait évaluer l’impact que la combinaison d’une campagne télévisée traditionnelle et d’une campagne sur Facebook pourrait avoir sur les ventes. La marque souhaitait également mieux comprendre comment Facebook peut aider à atteindre un public plus large et les différences de perception de la marque par rapport à la télévision. Source : Facebook https://www.facebook.com/CerealesFitnessNestle
  22. 22. 22 Approche FITNESS a lancé la Page Facebook FITNESS juste avant la campagne. La campagne Premium était complétée d’une campagne ciblant les femmes âgées de 18 à 34 ans, le cœur de cible de FITNESS. Des publicités reprenant les publications de la Page avec des messages spécifiques ont été utilisées pour atteindre cette audience. Les publicités reprenant les publications contenaient des messages similaires à ceux de la campagne télévisée, présentant principalement les principaux attributs du produit que sont les céréales complètes, le faible taux de matières grasses et le goût. RÉSULTATS L’achat média sur Facebook est efficace pour l’augmentation des ventes des céréales FITNESS de Nestlé. & retour sur investissement supérieur à celui de la moyenne des campagnes télévisées. La couverture de Facebook était de 38 % et a permis d’obtenir une couverture supérieure de 8 % à celle de la campagne télévisée. Facebook était le principal facteur d’amélioration de la perception de la marque pour les attributs-clés que sont « sain », « faible matières grasses » ou « céréales complètes ». La synergie Facebook/TV a aidé à améliorer d’autres attributs- clés tels que « contribue à mon bien-être ». Plus de 30 000 personnes ont cliqué sur J’aime sur la Page Facebook FITNESS au cours de la campagne. ETUDES DE CAS NESTLÉ FITNESS
  23. 23. 23 ETUDES DE CAS RENAULT CAPTUR Renault souhaitait lancer parallèlement au plan plurimédia et multi-devices, le premier Crossover Renault Captur de façon inédite sur Facebook. Toujours à la recherche de nouveaux moyens de communication originaux, Renault ambitionnait de toucher un maximum de personnes via une couverture massive en utilisant la gamme entière des produits Facebook. C’est ainsi qu’est né le premier lancement de véhicule d’une telle envergure sur le marché Français. Approche : La première étape consistait à mettre en place un calendrier conversationnel autour du nouveau Renault Captur. Pour renforcer le dispositif, un onglet sur la page Facebook présentait le premier Crossover Renault de manière ludique pour sensibiliser fans, non-fans et prospects. Objectifs : Renault souhaitait lancer parallèlement au plan plurimédia et multi-devices, le premier Crossover Renault Captur de façon inédite sur Facebook. Toujours à la recherche de nouveaux moyens de communication originaux, Renault ambitionnait de toucher un maximum de personnes via une couverture massive en utilisant la gamme entière des produits Facebook. C’est ainsi qu’est né le premier lancement de véhicule d’une telle envergure sur le marché Français. Source : Facebook https://www.facebook.com/renaultfrance
  24. 24. 24 Atteindre : La seconde étape consistait à amplifier ce dispositif via 4 solutions publicitaires Facebook : Un reach block qui a atteint plus de 6.9M d’utilisateurs en 24 heures. Pour augmenter l’exposition et l’impact, une Page de Déconnexion est venue compléter le reach block, le même jour, permettant ainsi de toucher 5,7 millions d’utilisateurs. Ce format a permis à Renault d’attirer 55 000 internautes sur son site, soit 30% de plus que la moyenne constatée sur ce format publicitaire. Des publications sponsorisées mettant en avant une actualité concernant Renault Captur étaient distribuées aux fans et à leurs amis. Ce dispositif a permis de délivrer plus de 34 millions d’impressions. Un target block afin de développer l’image et la préférence d’achat pour le véhicule. Ce format a permis un engagement exceptionnel pour Renault, avec 341,000 interactions (j’aime, commentaires, partager, etc) soit 1.6X plus que la moyenne Facebook et un impact positif sur la page Facebook Renault France. La combinaison de l’ensemble de ces formats a permis à Renault d’assurer une présence de sa marque durant une longue période de diffusion (1 mois). RÉSULTATS C’est le premier constructeur français à inclure Facebook dans son plan plurimédia. L’étude BrandEffect™ menée par Nielsen a permis de mesurer un impact positif sur la notoriété de la marque : Un souvenir publicitaire 17% supérieur à la moyenne des personnes non exposées aux publicités Renault Captur sur Facebook Une préférence de marque 6% supérieure à la moyenne des personnes non exposées aux publicités Renault Captur ETUDES DE CAS RENAULT CAPTUR
  25. 25. 25 ETUDES DE CAS COCA COLA Pour célébrer le retour des iconiques Ours Polaires au premier trimestre 2013, Coca-Cola a lancé une campagne multicanal intégrant la TV, une vidéo originale de 7mn produite par Ridley Scott et un volet social Facebook avec une forte ambition sur les ventes. Les résultats ont été au rendez-vous avec un excellent ROI. Objectifs : Facebook est idéal pour initier la conversation et générer l’engagement. Avec ses contenus exclusifs (funny pics, movies premières, interviews…) proposés à ses fans et à la communauté Facebook en général, Coca-Cola souhaitait accélérer l’engagement en complément la campagne TV et mesurer son efficacité sur les ventes. Une vision claire : La vision de Coca-Cola est simple : créer des émotions pour générer de la préférence de marque ; et des connections pour la transformer en achat au point de vente. Qui mieux que Facebook au-delà de la TV, pouvait y contribuer auprès des 3 millions de Fans de Coca-Cola, de leurs amis, et de l’ensemble des utilisateurs Facebook. Source : Facebook https://www.facebook.com/cocacola
  26. 26. 26 Approche : Pour créer l’intérêt autour de la vidéo produite par Ridley Scott, Coca-Cola a commencé par créer le buzz à l’aide des publicités de publication de Page Facebook Puis pour maximiser la couverture utile, Coca-Cola a choisi d‘utiliser le Target Block (unité publicitaire qui vous permet de cibler précisément le profil d’internautes les plus susceptibles de s’intéresser à votre produit sur une période de 3 jours). Enfin, Coca-Cola a activé les publicités sur la page de déconnexion de Facebook (qui permet d’afficher une publication vidéo lorsque les internautes se déconnectent) en synergie avec la diffusion de la publicité à la TV. RÉSULTATS Selon l’étude Kantar Worldpanel, Facebook a généré des ventes incrémentales avec un ROI supérieur aux autres media: Facebook contribue pour 27% aux ventes incrémentales de la campagne, pour seulement 2% du budget média brut Un ROI de 2.74€ pour chaque € investi sur Facebook La valeur générée par foyer touché est 2,3 fois supérieure à celle de la TV 35% de l’impact de la campagne sur les ventes est lié à l’effet de synergie entre la TV et Facebook ETUDES DE CAS COCA COLA
  27. 27. 27 ETUDES DE CAS LE PETIT MARSEILLAIS Une marque de produits de beauté à forte notoriété. Leur gamme de produits s’étend des savons aux soins du corps en passant par les soins des cheveux. Le Petit Marseillais évoque l’esprit du sud, soleil et farniente. Le lancement sur Facebook avait pour objectif de créer un lien affinitaire avec ses clients tout en permettant de fédérer les fans autour de la marque. Approche : Le Petit Marseillais soutient la journée de la femme en rebaptisant la marque en « La Petite Marseillaise ». Les publicités classiques couplées à des « Actualités Sponsorisées » lancées peu auparavant ont été complémentaires. Plus il y avait de fans, plus il y avait d’amis de fans exposés à ces actus. Le Jour J de nombreux internautes ont aimé la page pour « rejoindre une cause ». Objectifs : Une campagne publicitaire a été organisée autour de la Journée de la femme, le 8 mars 2011, sur un concept original de l’agence DDB Paris. Le but était l’adhésion la plus rapide possible de la part des utilisateurs de Facebook. Le public ciblé était amené à visiter la Page du Petit Marseillais. L’animation autour de l’événement servait alors de levier communautaire afin d’engager le dialogue avec les utilisateurs et de les impliquer. Source : Facebook https://www.facebook.com/LePetitMarseillais
  28. 28. 28 RÉSULTATS À la fin de la campagne, plus de 22 000 utilisateurs de Facebook étaient devenus Fans de la Page. Aujourd’hui la Page Facebook du Petit Marseillais génère autant de visites que la page Internet de la marque avec dix fois moins de budget média online. ETUDES DE CAS LE PETIT MARSEILLAIS
  29. 29. 29 MODÈLE ÉCONOMIQUE ¨  Autres revenus ¤  Farmville, 10% du CA avant l’entrée en bourse (2011) ¤  30% de commission sur les jeux Zynga (jusqu'en mai 2015) ¤  Partenariat avec Microsoft Bing (1,6% du capital acquis en 2007) 7,8 Mds $
  30. 30. 30 ¨  Instagram > monétisation en devenir ¨  Whatsapp > monétisation en devenir ¨  Oculus (casques 3D) ¨  Paper > application agrégateur de news (concurrencer Twitter sur ce terrain) ¨  Une licence bancaire en Irlande > transfert d’argent ? ¨  Drones > accessibilité à l’internet et éventuelle monétisation de cette accessibilité auprès de FAI locaux ¨  Partenariat avec certains groupes de communication (Publicis pour près de 500 millions $) > accès aux données privilégiées, études communes pour analyser les performances du support (priorité au mobile) DES ACQUISITIONS & DES PARTENARIATS DESSINANT LES CONTOURS DES REVENUS DE DEMAIN
  31. 31. 3/ LA GALAXIE TWITTER
  32. 32. 32 ¨  Principe ¤  Une sorte « d’AFP des internautes » ¤  Des SMS de 140 caractères (maximum) principalement publics dont le contenu, l’information originale et/ou exclusive est invitée à être partagée (retweetée) ¤  Types de contenus : Informations officielles, échanges entre amis, points de vues, en live notamment (explosion de la TV connectée, notamment autour des émissions de TV réalité), partages d’articles / de découvertes (curation) // Textes, photos, vidéos. ¤  Un lieu où chacun souhaite devenir influent à son échelle (audiences de masse & de niches) ¤  Un mix entre : n  Le social bookmarking (Delicious où l’archivage et le partage de favoris), n  Un outil de veille & de diffusion rapide mais structurée de l’information, n  Un moteur de recherches des tendances dans les conversations des internautes, n  Et enfin un côté forums (SAV, questions/réponses). ¨  Audience ¤  Inscrits : Influenceurs (blogueurs, journalistes, personnalités publiques, people…) y cohabitent avec monsieur tout le monde (ou presque, beaucoup s’y inscrivent mais ne comprennent pas les codes & surtout n’ont rien à dire, d’intéressant ou d’inintéressant). ¤  Visiteurs : inscrits mais aussi non inscrits : n  Occasionnels (fans de marques, de bons plans), n  Usagers de la TV connectée (suivi des tweets live pendant les émissions) COMPRENDRE TWITTER & STATISTIQUES FRANCE 1.a
  33. 33. 33 COMPRENDRE TWITTER & STATISTIQUES FRANCE ¨  STATISTIQUES ET SOCIO-DÉMO ¤  Entre 5 et 6 millions de visiteurs uniques par mois pour (et c’est une estimation personnelle) 500 000 comptes actifs (au moins un tweet par semaine). ¤  Côté socio-démo, l’arrivée des politiques est pour beaucoup dans la création de comptes par les seniors 1.b
  34. 34. 34 MOBILITÉ, SHOPPING… 2
  35. 35. 35 LES FORMATS COMPTES SPONSORISÉS ¨  C’est quoi ? ¤  Tous les Comptes sponsorisés sont clairement signalés par une icône "Sponsorisé". ¤  Emplacement : Home, Pages découvrir & profil Résultats de recherche + rubrique découvrir sur les mobiles. + timelines depuis février ¨  Ca sert à quoi ? ¤  Constituer une base d’abonnés composée d’ambassadeurs et de prescripteurs qui pourront vous aider à accroître la notoriété de votre marque 3.a
  36. 36. 36 POUR MÉMO AVANT TOUTE CAMPAGNE DE TYPE COMPTES SPONSORISÉS 3.a
  37. 37. 37 COMPTES SPONSORISÉS FONCTIONNEMENT ¨  Les bases ¤  Une campagne de Compte sponsorisé utilise un algorithme propriétaire associant ciblage explicite et ciblage implicite pour trouver des utilisateurs susceptibles de devenir des abonnés. L’algorithme propriétaire examine divers indicateurs : la biographie de l'utilisateur, les listes qu'il a créées, ses données d'engagement, ses abonnés et ses abonnements ¨  Le ciblage concrètement ¤  Sélection des centres d'intérêts à cibler dans le public que vous souhaitez atteindre > Explicite ¤  Auto-pilotage de votre campagne de Comptes sponsorisés. Vos abonnés actuels ont déjà exprimé leur intérêt pour votre marque, donc les utilisateurs qui ont des intérêts similaires sont eux aussi ciblés > Implicite ¤  + Sexe & localisation ¨  Facturation ¤  Le prix des Comptes sponsorisés est fixé sur la base d'un coût par abonné ou CPF (cost per follower). Vous ne payez que lorsqu'un utilisateur s'abonne via un placement de votre Compte sponsorisé. 3.a
  38. 38. 38 LES FORMATS TWEETS SPONSORISÉS ¨  C’est quoi ? ¤  Un Tweet est un message unique posté sur Twtter comprenant un maximum de 140 caractères. ¤  Un Tweet sponsorisé est un Tweet promu par un annonceur pour qu'il soit diffusé au bon public au bon moment. ¤  Chaque Tweet sponsorisé est clairement identifié en tant qu'annonce payante par une icône et une étiquette de sponsorisation.. ¨  Ca sert à quoi ? ¤  Un Tweet est sponsorisé pour susciter des conversations autour d'un message spécifique ¤  Augmenter le nombre de contacts ¤  Tirer parti de l'intention en temps réel & Susciter l'engagement 3.b
  39. 39. 39 TWEETS SPONSORISÉS FONCTIONNEMENT ¨  Les bases ¤  Un Tweet sponsorisé conserve toutes les fonctionnalités d'un Tweet standard et suscite un engagement exactement de la même façon. ¤  Seuls les Tweets suscitant le plus d'engagement restent affichés une fois qu'ils ont été sponsorisés. Si un Tweet ne mobilise pas le public désiré, il ne sera plus affiché, ce qui libérera de la place pour ceux qui continuent de susciter l'interaction des utilisateurs. ¨  Le ciblage ¤  Recherche, intérêts, abonnés, ressemblances, localisation, mobile, sexe ¨  Facturation ¤  Les Tweets sponsorisés sont facturés sur le modèle Coût par engagement (CPE). Vous payez uniquement lorsqu'un utilisateur s'engage - les impressions sont gratuites. Un engagement désigne toute action prise par rapport à votre Tweet notamment un clic, un Retweet, un ajout aux favoris ou une @réponse. ¤  La tarification CPE s'appuie sur un simple processus de vente aux enchères. Bonne pratique de base : utiliser un hashtag porteur ou en créer un qui devient porteur… 3.b
  40. 40. 40 ¨  C’est quoi ? ¤  Un Tweet sponsorisé opportun ¤  Diffusé au bon moment, dans le bon contexte ¨  Ca sert à quoi ? ¤  Tirer parti de l'intention en temps réel & Susciter l'engagement TWEETS SPONSORISÉS CIBLAGE DE MOTS CLÉS 3.c
  41. 41. 41 CIBLAGES DE MOTS CLÉS PRINCIPES 3.c
  42. 42. 42 CIBLAGES DE MOTS CLÉS PRINCIPES 3.c
  43. 43. 43 CIBLAGES DE MOTS CLÉS PRINCIPES 3.c
  44. 44. 44 ¨  C’est quoi ? ¤  Toutes les tendances sponsorisées sont clairement signalées par une icône "Sponsorisé". ¤  Emplacement : Home, Pages découvrir Résultats de recherche + rubrique découvrir sur les mobiles. ¨  Ca sert à quoi ? ¤  Toucher l’ensemble des visiteurs pendant 24h, cet emplacement des tendances montantes est l’espace « éditorial » de Twitter et concentre une attention importante ¤  Diffuser votre message et créer une conversation (chaque utilisateur peut utiliser cet hashtag) LES FORMATS TENDANCES SPONSORISÉES 3.d
  45. 45. 45 TENDANCES SPONSORISÉES ¨  Le ciblage ¤  100% des impressions pendant 24h ¨  Facturation ¤  Forfait France : 5 000€ 3.d
  46. 46. 46 BONUS : TWEETS SPONSORISÉS DANS LES PROFILS ¨  C’est quoi ? ¤  Un Tweet sponsorisé s'affichera en haut de votre profil Twitter lorsque les utilisateurs visitent cette page. Les Tweets s'afficheront sous forme de support auto-extensible tel qu'une photo ou une vidéo si celles-ci sont présentes dans le Tweet. Vous pouvez épingler un Tweet sur votre profil sans frais ! ¨  Ca sert à quoi ? ¤  Accueillir vos visiteurs avec un contenu fort (images et vidéos « déployées » par défaut). Si vous activez plusieurs leviers pour générer un trafic conséquent vers votre profil sur une période, cette pratique est très intéressante pour faciliter l’engagement (retweet en tête). 3.e
  47. 47. 47 3.f TWITTER TV CONVERSATION TARGETING ¨  Une campagne de tweets sponsorisés auprès d'une audience engagée sur un programme télé
  48. 48. 48 ETUDE DE CAS ORANGE ¨  Objectif ¤  Susciter un engouement autour de la 4G d’Orange ¨  Campagne & résultats ¤  Tendance et tweets sponsorisés ¤  Plus d’un million d’impressions de #4G6S ¤  12,2 millions d’impressions de la tendance ¤  Taux d’engagement de 14,6 % pour la tendance sponsorisée 4.a
  49. 49. 49 ETUDE DE CAS DOMINO’S PIZZA ¨  Objectifs ¤  Capitaliser sur un événement à la TV ¤  Accroître l’engagement pendant cet événement ¤  Renforcer le lien entre football et pizza ¨  Campagne & résultats ¤  Tendances et tweets sponsorisés, 640 000 impressions ¤  Plus de 1,2 million de tweets relatifs au match ¤  30% de ventes en plus ce jour (comparé à l’année précédente) et un record pour les ventes en ligne ¤  Base abonnés +10% 4.b -  Une série de questions relatives au match France – Ukraine -  Une utilisation du hashtag du match et des noms des joueurs en live
  50. 50. 50 ETUDE DE CAS DARTY ¨  Objectif ¨  Campagne & résultats ¤  Tweets sponsorisés > inciter les internautes à RT pour débloquer des promotions ¤  42 000 engagements ¤  Base abonnés +20% 4.c
  51. 51. 51 ETUDE DE CAS OREO, UN EXEMPLE DU MEDIA PLANNING DE L’INSTANT 4.d Suite à la coupure de courant intervenue en plein Superbowl 2013
  52. 52. 52 ETUDE DE CAS HTC, UN EXEMPLE DU MEDIA PLANNING DE L’INSTANT ¨  Objectif ¤  Capitaliser sur l’actualité… ¨  Campagne & résultats ¤  xxxx 4.f
  53. 53. 53 TWITTER AMPLIFY ¨  Twitter Amplify permet aux sociétés de médias et aux marques de capturer l’engouement suscité par la télévision et de le répercuter auprès des fans et des publics via Twitter et leurs abonnés. ¨  Les publics peuvent revivre immédiatement ce moment ou le découvrir pour la première fois sur leurs téléphones mobiles tout en en parlant sur Twitter. 5.a
  54. 54. 54 TWITTER AMPLIFY ¨  Étape 1 : un contenu intéressant est diffusé à la télévision ou sur un autre média ¤  Des sports aux actualités en passant par le divertissement, chaque catégorie a ses moments forts permettant de lancer des conversations sur Twitter. ¨  Étape 2 : des vidéos ou des photos en temps réel sont préparés pour Twitter ¤  Le partenariat Twitter Amplify inclut un bref extrait à fort impact du contenu du partenaire médiatique dans lequel des marques sont intégrées sous la forme d’une publicité pré-roll (d’une durée maximale de 6 secondes). ¨  Étape 3 : du contenu de qualité sponsorisé est proposé à des publics ciblés ¤  Twitter Amplify permet aux partenaires et sponsors médiatiques d’étendre leur portée bien au-delà de leurs abonnés naturels. 5.b
  55. 55. 55 TWITTER AMPLIFY 5.c ¨ TF1 Publicité a mesuré, avec Mesagraph, l’impact de ses 3 premières opérations spéciales intégrant l’offre Connect & Amplify ¤  En moyenne, les trois marques ont gagné 20 points de part de voix sur Twitter pendant l’opération dans leur univers de concurrence. Pour 1 impression sponsorisée et ciblée sur Twitter, elles ont bénéficié de 5 impressions additionnelles, en moyenne, via les followers de TF1. ¤  La «visibilité sociale des marques est multipliée jusqu’à 12 fois pendant l’opération (comparaison entre la moyenne du nombre de tweets citant la marque avant et pendant l’opération)». Les 3 opérations analysées sont celles de Seat / DALS, Carte Noire / Masterchef & PS4 / Equipe de France de football (barrage)
  56. 56. 56 MODÈLE ÉCONOMIQUE ¨  La publicité pour l’instant… ¤  Q4 2013 : 220 millions de dollars (pour un total de 242,6 millions de CA) ¤  665 millions pour l’année 2013 (645 millions $ de perte nette), prévision d’un CA de 1,2 milliard pour 2014 ¤  Le revenu moyen pour 1000 vues sur la Timeline, s’est élevé à 1,49 $ en hausse de 76% sur un an - Un des KPIs particulièrement surveillé chez Twitter. ¨  Des acquisitions et des partenariats stratégiques et illustratives ¤  La monétisation de données collectables dans 500 millions de tweets publiés tous les jours en moyenne n  Rachat de Gnip en avril, une société spécialisée dans l’analyse et la vente de données sur les médias sociaux et de Mesagraph en mars (conversations sociales, clients TV principalement) n  Partenariat de 5 ans avec Kantar (études marketing orientées consommation) ¤  L’analyse en temps réel des décrochages sur des programmes TV > Médiamétrie Twitter TV Ratings (arrivée fin 2014/ début 2015). Mise en place d’un GRP vidéo-TV-Internet ? ¨  Les hypothèses ¤  Monétisation des comptes annonceurs à des fins de SAV > comptes payants 6.a
  57. 57. 57 MODÈLE ÉCONOMIQUE LE MOBILE, TWITTER VS. FACEBOOK 6.b
  58. 58. 4/ YOUTUBE
  59. 59. 59 ¨  No comment ¤  Plus d'un milliard d'utilisateurs uniques consultent YouTube chaque mois. ¤  Plus de 4 milliards de vidéos vues par jour ! ¤  Tous les mois, les internautes regardent plus de six milliards d'heures de vidéo sur YouTube, soit presque une heure par personne sur Terre. ¤  100 heures de vidéo sont mises en ligne chaque minute sur YouTube. ¤  80 % du trafic YouTube est généré hors des États-Unis. ¤  YouTube est disponible dans 61 pays et dans 61 langues. ¤  Selon Nielsen, YouTube touche plus d'adultes habitant aux États-Unis et âgés de 18 à 34 ans que n'importe quelle chaîne de télévision. ¤  Des millions d'internautes s'abonnent à des chaînes chaque jour. Par rapport à l'an dernier, le nombre de personnes s'abonnant chaque jour a plus que triplé et le nombre d'abonnements enregistré par jour a plus que quadruplé. ¨  Chiffre d’affaires ¤  5,6 milliards de dollars de revenus publicitaires en 2013 QUELQUES STATS…
  60. 60. 60 LES FORMATS / EMPLACEMENTS Fil d’actualité PC Module latéral (droite) L’essentiel des lectures payées (sauf à désactiver ce format d’annonce). Les internautes peuvent l’ignorer après 5 secondes (il est essentiel d’avoir une vidéo qui accroche rapidement ou de la faire démarrrerà un moment où…)
  61. 61. 61 COÛTS ET INDICATEURS Fil d’actualité PC
  62. 62. 62 LE CIBLAGE Fil d’actualité PC Module latéral (droite) Au niveau de la campagne. Diffusion d’annonces associées aux vidéos ou contenus consultés dans les thèmes suivants Idem mais contenus régulièrement consultés par les internautes exposés (pas nécessairement au moment de l’exposition)
  63. 63. 63 LE CIBLAGE – MOTS CLÉS Fil d’actualité PC Module latéral (droite) Pour un affichage Trueview InDisplay Des CPV plus importants pour des stats relatives à la lecture généralement meilleures
  64. 64. 64 EXTRA Fil d’actualité PC Module latéral (droite) Ajouter cette incitation à l’action en superposition permet de renvoyer vers un site (par exemple) et ce de manière pérenne (cette bannière reste active même après la fin d’une campagne). Elle permet aussi d’éviter l’apposition de liens sponsorisés sur vos vidéos.
  65. 65. 65 Athomedia 179 bis rue de la Croix Nivert
 75015 Paris
 Edouard Bourbon
 Tél. : +33 603 248 871 Mail : ebourbon@athomedia.com Site : http://athomedia.com Blog : http://blog.athomedia.com Retrouvez-nous sur : Je suis à votre disposition pour discuter de toute campagne d’achat média sur les médias sociaux CONTACT

×