PRODUCTIONSVÉGÉTALES&ANIMALES
RAPPORT D'ACTIVITÉ
2013 - 2014
2
COLLECTE DES CÉRÉALES
TONNES
DE BLÉ440 000
DES BLÉS EN
QUALITÉ MEUNIÈRE
EN GRAND EXPORT
VIA DUNKERQUE
TONNES
EN ORGE FOU...
3
COLLECTE 2013-2014
INVESTISSEMENTS EN 2013-2014
1 321 000 tonnes de céréales et oléoprotéagineux réceptionnées et valori...
4
COMMERCIALISATION
DES CÉRÉALES
CAMPAGNE 2013-2014
Principaux événements ayant influencé le marché Euronext blé
2013 a ét...
5
SITUATION CAMPAGNE 2014-2015
Cérémis met en marché 3 millions de tonnes de céréales à destination de l’alimentation huma...
6
PRODUCTIONS VÉGÉTALES
TONNES
DE SEMENCES DE CÉRÉALES
AUTOMNE ET PRINTEMPS19 200
18 700
66 600
4 220
125 000
58,2
DOSES
D...
7
AGROFOURNITURES
Approvisionner dans les meilleures conditions
OFFRE BIG-BAG
La Coopérative Unéal poursuit le développeme...
8 AGRICULTURE DURABLE
Défendre une agriculture compétitive et respectueuse de l’environnement.
UNE COMMISSION DEDIÉE À L’A...
9
L’ACCOMPAGNEMENT TECHNIQUE
Avec l’appui des équipes techniques de la Coopérative
Unéal, les 62 Techniciens conseil dispo...
10
TECHNIDAY 2014
29
12
15
1 500
1 000
NOUVEAU CONCEPT
NOUVEAU SITE
pour une journée technique
exceptionnelle dédiée
aux a...
11
La plateforme de Vermelles sera aussi un lieu de temps forts tout au long de l’année.
Des démonstrations de désherbage ...
12
PRODUCTIONS ANIMALES
NUTRITION
ANIMALE
Produire des aliments
performants, adaptés
et de qualité.
314 000
TONNES
D'ALIME...
13
30 % VOLAILLES
35 %
BOVINS
14 %
PORCS
5 %LAPINS
MATIÈRES
PREMIERES
Répartition des tonnages commercialisés
en aliments ...
14
ÉLEVAGE
DURABLE
Défendre un élevage
compétitif et respectueux
de l’environnement,
du bien-être des animaux
et de la san...
15
Calcul des rations CHORUS (10 000/an)
Un outil informatique pour optimiser l’efficacité des rations
des ruminants en te...
16
Fermatel
Outil Internet permettant aux éleveurs de commander
directementlesalimentsetd'êtrealertéspourlesinformations
u...
17
DÉVELOPPEMENT DURABLE
Dé-médication des programmes alimentaires.
Réduction des rejets de méthane, notamment par les
bov...
18
RAPPORT FINANCIER
de la Coopérative Unéal
Les activités de la Coopérative ont bénéficié de bons
rendements en céréales....
19
Compte de résultat (en milliers d’euros)
Bilan (en milliers d’euros)
Chiffre d’affaires
Achats de marchandises
Marge co...
20
1, rue Marcel Leblanc
CS 50 159
62 054 Saint-Laurent-Blangy
Tél. : 03 21 23 74 74
www.uneal.com
Réalisation : Service C...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Unéal

1 765 vues

Publié le

Rapport d'activité Unéal

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 765
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
282
Actions
Partages
0
Téléchargements
21
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Unéal

  1. 1. PRODUCTIONSVÉGÉTALES&ANIMALES RAPPORT D'ACTIVITÉ 2013 - 2014
  2. 2. 2 COLLECTE DES CÉRÉALES TONNES DE BLÉ440 000 DES BLÉS EN QUALITÉ MEUNIÈRE EN GRAND EXPORT VIA DUNKERQUE TONNES EN ORGE FOURRAGÈRE60 000 90 % 20 40 60 80 100 1951 1953 1955 1957 1959 1961 1963 1965 1967 1969 1971 1973 1975 1977 1979 1981 1983 1985 1987 1989 1991 1993 1995 1997 1999 2001 2003 2005 2007 2009 2011 2013 1966 1987 2007 2012 2013 1996 1990 2004 2011 qx/ha/an Rendements blé Nord - Pas de Calais 1951 - 2014 Répartition de la collecte par espèce Orge Hiver 10 % Blé 76 % Orge Printemps 2 % Maïs 6 % Févérole 1 % Colza 5 % Export 45 % Amidonnerie 35 % Aliment du bétail 20 % 2014 TONNES 500 000
  3. 3. 3 COLLECTE 2013-2014 INVESTISSEMENTS EN 2013-2014 1 321 000 tonnes de céréales et oléoprotéagineux réceptionnées et valorisées. LA COOPÉRATIVE POURSUIT MASSIVEMENT SES INVESTISSEMENTS Afin d’assurer le meilleur service à ses adhérents et offrir une logistique répondant à leurs attentes et à celles des débouchés, la Coopérative Unéal investit chaque année dans l’amélioration de ses sites et de ses outils pour l’optimisation du stockage, du séchage, de la manutention. 10 millions d’euros d’investissements ont ainsi été réalisés sur l’exercice. Transport : Une grande partie des céréales commercialisées par la Coopérative Unéal sont expédiées par péniches. L’utilisation des axes fluviaux entre dans la politique de gestion durable des transports souhaitée par Unéal. La situation géographique de la Coopérative, à proximité directe des canaux à grands gabarits ou du canal du Nord permet d’assurer 75 % des expéditions via ce mode de transport, ce qui représente plus de 1 200 péniches. Avec l’aménagement d’un quai supplémentaire à Aire-sur-la-Lys, le trafic fluvial total augmente de 100 000 tonnes par an environ, ce qui correspond à une économie de 3 000 camions pour la Coopérative Unéal et contribue donc à diminuer plus encore les émissions de CO2. BLÉ Alors que les emblavements avaient été compliqués suite aux pluies abondantes de l’automne 2012 sur la région et que la sortie d’hiver avait été tardive, la récolte de blé 2013 s’est avérée meilleure qu’attendue. En quantité, il s’agit de la 3ème meilleure récolte qu’a connue la Coopérative Unéal avec plus de 1 million de tonnes livrées. Le blé représente 76 % des céréales collectées. Sur l’ensemble du territoire, quantité et qualité de blé ont été au rendez-vous avec un rendement moyen de 9 tonnes par hectare, un taux de protéines moyen de 11,3 et un poids spécifique à 77. Sur le plan qualitatif, la collecte 2013 est la 2ème meilleure collecte d’Unéal après celle de 2003. Grâce à la qualité, plus de 90 % des blés ont ainsi pu être classés en qualité meunière permettant de satisfaire les demandes des clients amidonniers et d’accéder aux débouchés export. 440 000 tonnes de blé et 60 000 tonnes d'orge fourragère ont ainsi pu être expédiées via Dunkerque, ce qui constitue un record pour la Coopérative Unéal. Les stocks de fin de campagne ont été les plus bas depuis la création d’Unéal permettant ainsi d'accueillir la récolte 2014 dans les meilleures conditions. ORGE En orge d'hiver, avec 8,5 tonnes par hectare de moyenne et une moisson sèche, la collecte s’est correctement déroulée. Malgré une baisse constatée au niveau des assolements sur cette espèce, la Coopérative collecte 119 000 tonnes d’orge d’hiver et 36 000 tonnes d’orge de printemps, volume en hausse suite à l'impossibilité de semer des blés sur la bande côtière . COLZA En colza, avec 40 quintaux en moyenne et 68 000 tonnes livrées, la collecte est en retrait. Un recul qui s’explique par une baisse générale des emblavements au nord de Paris. Le colza érucique est quant à lui en hausse sensible compte tenu de l’intérêt économique de cette niche de marché. MAÏS La collecte de maïs s’est avérée plus difficile que prévue à cause de l’humidité au printemps qui a retardé les semis et la maturité au moment de la récolte. Compte tenu des dégâts subis sur la période d’octobre 2012 à février, les surfaces de maïs grain ont augmenté sur la bande côtière sur la zone allant de Montreuil à Dunkerque. A cause de l’humidité, la récolte est en demi-teinte avec une collecte de 72 000 tonnes pour un rendement moyen à 9 tonnes. Agrandissement du silo d’Haulchin avec 36 000 tonnes de stockage supplémentaires soit 78 000 tonnes de capacité totale. Nouveau centre sur Esquelbecq avec un stockage engrais de 2 400 tonnes. Agrandissement du silo de Frencq avec 8 000 tonnes de stockage supplémentaire, soit 18 000 tonnes de capacité totale. Installation d’un séchoir 2 500 points, soit une capacité de 600 tonnes/jour, permettant l'expédition directe vers les clients. Agrandissement du silo de Nempont avec 5 000 tonnes de stockage supplémentaires soit 15 000 tonnes de capacité totale. Agrandissement du site de Lambus de 9 500 tonnes de stockage supplémentaires soit 48 900 tonnes. Amélioration de la manutention expédition fluviale des céréales sur les sites bord à canal comme Moislains et Neuville-sur-Escaut avec des outils de chargement à 400 tonnes/heure. PRIORITÉS ENVIRONNEMENTALES Réaménagement des sites inutilisés : La Coopérative Unéal affiche une volonté de maintenir des sites propres et aux normes. Dans un souci du respect de l’environnement, la Coopérative s’attache également à déconstruire les sites inutilisés. Ainsi, les terrains libérés et nettoyés peuvent être vendus ou réutilisés.
  4. 4. 4 COMMERCIALISATION DES CÉRÉALES CAMPAGNE 2013-2014 Principaux événements ayant influencé le marché Euronext blé 2013 a été l’année des records. Avec une production mondiale qui frôle les 2 milliards de tonnes, la campagne 2013-2014 a été placée sous le signe de l’abondance. Après la baisse de 2012 en raison de moindres disponibilités, en particulier en maïs US, cette campagne renoue avec sa croissance et fait un bond de près de 6 %. Ainsi, cette année de forte production aura permis de répondre aux besoins de la planète et de reconstituer des stocks satisfaisants. Avec 400 millions de tonnes de stocks de céréales au 30 juin 2014, la réserve mondiale remontait à 2,5 mois de consommation. Lespaysimportateursontprofitédesdisponibilitésretrouvées et de la baisse des prix au cours de la campagne 2013 pour reconstituer leurs stocks. Les échanges internationaux ont donc très nettement progressé. L’Europe enregistre ainsi une campagne d’exportation de blé jamais égalée et se hisse à la seconde place après les Etats-Unis. La France a quant à elle enregistré 19,7 millions de tonnes de blé tendre exportées. Une dynamique qui explique en partie les rebonds des prix sur les marchés au cours de la campagne. 150,0 187,5 225,0 262,5 300,0 10/07/201210/08/201210/09/201210/10/201210/11/201210/12/201210/01/201310/02/201310/03/201310/04/201310/05/201310/06/201310/07/201310/08/201310/09/201310/11/2013 Printemps sec Ouest UE Récolte maïs USA prévue record Inquiétudes levées sur Amérique du Sud Production Maïs prévue record récolte 13 Prime de risque weather market Soja US Inquiétudes Blé Argentine + Australie Une sécheresse historique sur la corn belt US : - 100Mt de potentiel Maïs US Potentiel Mer Noire revu en baisse Inquiétude potentielle de production Brésil, Argentine & Australie /$ en baisse Perspetives de bonne récolte UE + Mer Noire 10/01/201410/03/201410/05/201410/07/201410/09/2014 Tension soudure tourteaux de soja, alimenté par les fonds Inquiétudes semis Russie R15 Sec en Australie et Brésil Perspectives de bonnes récoltes dans le mode Production de maïs us rec 13 prévue record Campagne 2013/2014Campagne 2012/2013
  5. 5. 5 SITUATION CAMPAGNE 2014-2015 Cérémis met en marché 3 millions de tonnes de céréales à destination de l’alimentation humaine (malterie, amidonnerie, meunerie, trituration), de l’alimentation animale, de la transformation énergétique (diester, éthanol) et de l’exportation. Cette structure a pour mission d’apporter la meilleure réponse possible aux attentes des industriels et des exportateurs en tirant parti de la diversité et de la complémentarité des qualités de céréales produites par ses sociétaires (Agora, Cerena, Sana Terra et Unéal). Interface entre les cahiers des charges clients et les besoins spécifiques du marché, Cérémis intègre dans ses procédures l’ensemble de ces éléments afin d’assurer la satisfaction de ses clients avec un maximum de garanties envers la sécurité alimentaire. Volatilité, financiarisation, développement du marché à terme sont devenus des caractéristiques structurelles dans la commercialisation des céréales. Cérémis vise donc à adapter ses moyens humains et techniques à l’évolution des marchés. Pour ce faire, une équipe de traders veille en permanence à l'évolution des marchés en s'appuyant sur des outils d'arbitrage spécifiques. Cérémis peut également s’appuyer sur un outil logistique très important (stockage de 2,8 millions de tonnes), en combinant des moyens fluviaux (38 points de chargement), ferroviaires (11 points de chargement) et portuaires (30 000 tonnes à Rouen et 110 000 tonnes à Dunkerque). CEREMIS a la mission d'optimiser la valorisation des céréales et oléoprotéagineux qui lui sont confiés par ses sociétaires dont fait partie la Coopérative Unéal. La collecte 2014 a été marquée par une qualité dégradée d’une partie de la production de blé en raison de conditions climatiques défavorables. La qualité meunière a donc été impactée : baisse de protéines et de TCH (Temps de chute d'Hagberg en seconde). En colza, la région termine 39 quintaux en moyenne contre 40 sur la campagne précédente, et en orge, le rendement est satisfaisant mais la qualité a été affectée par les nombreux épisodes pluvieux durant la récolte. En blé, les premières moissons en France ont révélé des taux de germination élevés et des qualités faibles. La grande région Nord Pas de Calais – Picardie, moins impactée que d’autres régions sur le territoire national, a elle aussi enregistré des critères qualitatifs inférieurs à ce qui était espéré. Grâce aux investissements réalisés sur ses outils lors des exercices précédents, la Coopérative Unéal met en œuvre les moyens nécessaires pour travailler le grain - séchoirs, nettoyeurs, trieurs, calibreurs – afin de satisfaire au mieux ses clients exportateurs et amidonniers. de satisfaire les cahiers des charges de ses clients d’Afrique du Nord qui réclament des blés facilement panifiables, avec des taux de protéines et des temps de chute élevés (Hagberg). Un phénomène accentué par les bons résultats qualitatifs que connaissent les principaux concurrents exports comme les pays de la Mer Noire. Après avoir évolué pendant plusieurs mois dans un contexte baissier, sous la pression des récoltes de céréales et de soja record, les cours mondiaux ont connu une inversion de tendance. Difficile cependant de présager de la durabilité du phénomène. Cette hausse observée durant le mois d’octobre est principalement liée aux fondamentaux des marchés agricoles, mais également à des raisons monétaires du fait de l’appréciation du dollar et à un retour aux achats de la part des fonds d’investissement sur les marchés à terme. Avec 9 tonnes par hectare, les rendements de blé ont atteint un bon niveau en 2014. Deux récoltes records qui portent les réserves mondiales à un niveau sans précédent mais qui ont également fait dévisser les prix du blé, du maïs et du soja. Alors que la production est abondante, en France, premier exportateur de blé de l'Union Européenne, le sujet des exportations inquiète. En effet, le pays risque de voir ses exportations diminuer et la vente aux Pays Tiers pourrait chuter de plus de 30 % en raison de la qualité très variable de la récolte. La qualité des blés hexagonaux n'est pas en mesure
  6. 6. 6 PRODUCTIONS VÉGÉTALES TONNES DE SEMENCES DE CÉRÉALES AUTOMNE ET PRINTEMPS19 200 18 700 66 600 4 220 125 000 58,2 DOSES DE SEMENCES DE CÉRÉALES HYBRIDES DOSES DE SEMENCES DE MAÏS DOSES DE COLZA 25 500 28 000 152 000 BINAIRES TERNAIRES SIMPLES ENGRAIS MILLIONS D’EUROS DE PRODUITS DE PROTECTION DES PLANTES HECTARES SUIVIS AVEC LES OUTILS D’AIDE À LA DECISION EN TONNES
  7. 7. 7 AGROFOURNITURES Approvisionner dans les meilleures conditions OFFRE BIG-BAG La Coopérative Unéal poursuit le développement de son offre Big Bag pour les fertilisants avec 45 000 tonnes vendues et enregistre ainsi une progression de +9 % sur l’exercice 2013-2014. Pratique d’utilisation et directement livré chez les adhérents, ce conditionnement séduit de plus en plus d’agriculteurs. Pour optimiser ce service et gagner en réactivité lors de la phase de préparation, la Coopérative a fait l’acquisition d’une Big Bagueuse sur son site d’Aire-sur- la-Lys. SEMER Après une campagne 2012-2013 exceptionnelle du fait de conditions climatiques compliquées qui avaient obligé à modifierplusieursfoislesemblavementssurcertainssecteurs de la Coopérative, cette année a été marquée par un retour à la normale sur les volumes de semences commercialisés. La Coopérative Unéal termine à un niveau supérieur à celui de N-2, qui est la base de référence, avec une progression de 7%. Avec 19 200 tonnes de semences de céréales, 4 220 doses de semences de colza, 66 600 doses de maïs, la Coopérative renforce ses parts de marchés en semences. À noter également, le développement des orges hybrides qui progressent de 37 %. Produites par la station de semences Unéal, ces semences présentent un réel intérêt économique pour les adhérents. Sur la campagne, le maïs connait un léger recul de 5 % par rapport à la campagne précédente. Ceci s’explique par une baisse du nombre d’hectares en maïs grains. Autre fait marquant à noter : l’arrêt du Cruiser qui a été compensé en partie par le développement du Sonido. La Coopérative Unéal bénéficie de moyens de stockage importants et complémentaires qui lui permettent d’optimiser le transport et les livraisons chez l’adhérent. Elle dispose de 3 plateformes de livraison : Trois modes de livraisons sont proposés aux adhérents : Achiet-Le-Grand en semences, aliments sacs, films et ficelles Mercatel pour les produits phytosanitaires Ramecourt pour une partie de l’approvisionnement semences et engrais. La livraison Express (sous 24 heures) La messagerie (sous 48 h) La livraison planifiée avec chariot embarqué (sous 2 à 7 jours) N O U R R I R La campagne s’est caractérisée par une baisse des engrais binaires à -4 % et azotés à -3 %, compensée par une hausse des ternaires en progression de 7 % par rapport à l’année précédente. La campagne a été compliquée sur l’activité engrais avec des achats tardifs et des prix qui ont fortement baissé lors de la morte saison ce qui a perturbé les approvisionnements. Ce dérèglement total du marché a engendré des risques de pénurie qui se sont fortement exprimés notamment en azote. Pour la première fois, la crainte de manquer d’engrais s’est fait sentir. Cette volatilité des marchés avec des baisses et des hausses très fortes sur 5 mois de temps a été accentuée par des événements inattendus : pannes industrielles, accidents sur le site d’un de nos principaux fournisseurs en Belgique… L’équilibre entre l’offre et la demande reste très fragile. Malgré tout, la Coopérative Unéal a réussi à se réapprovisionner grâce à un important travail réalisé par la logistique, et a pu livrer tous les adhérents dans les délais. L’engagement précoce a permis de sécuriser leurs approvisionnements. PROTÉGER L’année se termine par une progression de +0,5 %. Avec 58,2 millions d’euros de chiffre d’affaires réalisé, la campagne 2013-2014 est en phase avec les objectifs fixés. La campagne a démarré avec un été 2013 clément sans pression mildiou, elle s’est poursuivie par un automne peu favorable au désherbage et terminée par un printemps avec un contexte parasitaire très fort durant lequel les agriculteurs ont connu des difficultés de contrôle de certaines maladies: rouille sur les céréales et mildiou de la pomme de terre. Ceci s’est traduit par une nécessité de réapprovisionnements importants avec de nombreuses tensions quant à la disponibilité des produits. Le fait d’avoir des engagements précoces significatifs a permis à la Coopérative Unéal de livrer à temps les agriculteurs en fonction de leurs besoins. Dans un contexte réglementaire de plus en plus complexe sur l’utilisation des produits phytosanitaires et sur les préconisations dispensées, le développement, au sein de la Coopérative Unéal, des outils Atland box (outil technicien conseil sur la morte-saison) et Atland mobile (tour de plaine) ont prouvé sur cette campagne leurs intérêts techniques et réglementaires. LIVRAISONS DIRECTES CHEZ L’ADHÉRENT
  8. 8. 8 AGRICULTURE DURABLE Défendre une agriculture compétitive et respectueuse de l’environnement. UNE COMMISSION DEDIÉE À L’AGRICULTURE DURABLE La Commission Agriculture durable créée au printemps 2012 poursuit son action. Composée d’adhérents et de salariés, elle a pour mission de réfléchir aux enjeux environnementaux comme la protection des ressources en eau, l’optimisation de l’usage des produits phytos et des fertilisants, la préservation de la biodiversité ou encore les consommations énergétiques. Mise en place d’un essai pollinisateurs en colza pour mesurer l’influence des pollinisateurs et notamment des abeilles sur le rendement. Signature de la charte de construction d’une démarche environnementale dans le cadre de Clim’Agri Ternois. Unéal est partenaire du projet régional « Qualité des sols », coordonné par Agrotransfert pour la gestion de l’état structural et organique des sols ainsi que de la prévention des risques d’érosion. Aquasite : Unéal réalise des diagnostics complets auprès des agriculteurs sur leur site d’exploitation pour la maîtrise des risques liés à l’utilisation des produits phytosanitaires. La méthanisation avec la valorisation de la biomasse et des effluents. Début 2014, la Coopérative et AES DANA ont signé une convention partenariale. L’objectif est de faciliter l’accès à l’information pour tout agriculteur intéréssé par cette technologie. FermEcophyto : le réseau Unéal est composé de 13 exploitations agricoles représentant la diversité des systèmes de cultures présents sur le territoire. La démarche consiste à mieux comprendre la synergie entre les pratiques agricoles et à acquérir de nouvelles références techniques. Cela permet également d’identifier les leviers d’action pour réduire l’impact environnemental des exploitations tout en développant leurs performances économiques. Techniday - Mise en place d’une plateforme d’expérimentation centrale et fixe durant 5 ans au cœur de notre territoire afin d’inscrire les essais techniques dans la durée et de tester des approches nouvelles et pluriannuelles. Etude sur le dossier Atlas et les phytos: animation sur cette campagne. Tout au long de l’année, des démonstrations sur ce site ont lieu, notamment sur les méthodes alternatives de désherbage. LES PRINCIPALES ACTIONS 2013-2014
  9. 9. 9 L’ACCOMPAGNEMENT TECHNIQUE Avec l’appui des équipes techniques de la Coopérative Unéal, les 62 Techniciens conseil disposent de toutes les compétences et des connaissances techniques pour assurer le suivi des cultures. Ils veillent à la mise en place d’une agriculture qualitative et raisonnée, performante et rentable, dans le respect de l’environnement et de la biodiversité. Que ce soit les bonnes pratiques agricoles et environnementales, la réglementation, les choix variétaux, la santé du végétal, l’utilisation de produits phytosanitaires... Tous les conseils et préconisations délivrés par les techniciens d’Unéal sont tracés dans le cadre des réseaux Rioccap et Rioccar, Réseaux Inter Organismes de Compétences pour le Conseil Agricole dans les régions Nord Pas-de-Calais et Picardie. Pour développer les échanges et favoriser la proximité avec les adhérents, plusieurs rendez-vous sont donnés chaque année : réunions bouts de champ, réunions techniques, points phytos, visites d’essais... Toutes ces rencontres sont l’occasion pour les équipes de la Coopérative Unéal de partager sur l’état d’avancement des cultures et sur les choix variétaux et techniques à adopter pour les campagnes à venir. SUR LA CAMPAGNE 2013-2014, PLUS DE 125 000 HECTARES ONT ÉTÉ SUIVIS PAR LES OUTILS D’AIDE À LA DÉCISION SOIT PRÈS D’UN TIERS DES SURFACES La Coopérative Unéal poursuit le développement des Outils d’Aide à la Décision qui s’avèrent être essentiels pour aider l’agriculteur à prendre les bonnes décisions dans ses interventions. Ces outils répondent à la nouvelle directive nitrate lancée en juillet 2014. Farmstar - 35 175 ha suivis Pilotage de la fertilisation azotée des blés et colzas par images satellites. Epiclès - 77 340 ha suivis Gestion de la fertilisation globale de l’exploitation en intégrant les données d’élevage. La forte demande a nécessité de renforcer l’équipe qui compte aujourd’hui 4 personnes pour suivre plus de 730 dossiers. Atlas - 14 900 ha suivis Conseils personnalisés à la parcelle sur les traitements fongicides en blé (septoriose). 220 agriculteurs utilisateurs d’Atlas contre 150 l’année dernière. Analyses de terre - 3 198 analyses pour évaluer les réserves et l’état du sol. Reliquats azotés - 3 881 analyses réalisées pour connaître la concentration en azote des sols. Unéatland - 150 exploitations équipées Cet outil permet aux agriculteurs de gérer en ligne, l’ensemble des parcelles de l’exploitation (conduite de cultures, traçabilité des interventions, suivi réglementaire...). Un technicien Unéal est dédié au développement de cet outil. LA VIE DE LA COOPÉRATIVE Pour rester en lien avec les agriculteurs, la Coopérative organise de nombreux rendez-vous tout au long de l’année : réunions techniques, formations, réunions bouts de champs… En plus de ces rencontres, elle propose différents supports de communication pour informer les adhérents sur la vie de leur Coopérative avec par exemple : Le site Internet www.uneal.com Le journal Act’Unéal Le journal Act’Unéal Le site Internet www.uneal.com Le site Extranet www.uneal.coop
  10. 10. 10 TECHNIDAY 2014 29 12 15 1 500 1 000 NOUVEAU CONCEPT NOUVEAU SITE pour une journée technique exceptionnelle dédiée aux adhérents de la Coopérative Unéal. AGRICULTEURS VISITEURS POINTS D’ANIMATION EN CONFÉRENCES MATÉRIELS EXPOSÉS ORGANISÉES CÉRÉALES ÉLEVAGE CULTURES INDUSTRIELLES
  11. 11. 11 La plateforme de Vermelles sera aussi un lieu de temps forts tout au long de l’année. Des démonstrations de désherbage mécanique sur blé et betterave ont eu lieu au printemps, ainsi qu’une démonstration sur le défanage en pommes de terre. Des visites ont également été organisées pour les écoles : ISA de Lille, LEGTA de Tilloy-les- Mofflaines, Lycée de Aire-sur-la Lys, Université Jules Verne d’Amiens... PLATEFORME INSTALLÉE POUR 5 ANS ET SUR LAQUELLE POURRONT ÊTRE CONDUITS DES ESSAIS PLURIANNUELS 29 points d’animation (variétés, plantes compagnes, désherbage, fongicide, fertilisation, OAD, visite de rucher ...) et 12 conférences (Agriculture et apiculture, Désherbage chimique/mécanique/mixte, Diversification des ressources en protéines..) ont permis aux visiteurs d’apprécier la diversité des axes de recherche menés par la Coopérative Unéal. En partenariat avec CASA, société de machinisme du Groupe Advitam, 15 matériels étaient exposés ou ont fait l’objet de démonstrations : désherbage mécanique, sursemis de prairie, épandage pour modulation avec Farmstar, survol de drone, systèmes de guidage RTK, matériels de récolte... Un village central était ouvert aux partenaires. Les visiteurs pouvaient y retrouver les Outils d’aide à la décision proposés par Unéal (Farmstar, Atland, Atlas, Visiolait), ainsi que des informations sur la méthanisation, la CUMA, Panier de mon terroir et les ateliers hors sol. LA COOPÉRATIVE TRAVAILLE SUR LES SOLUTIONS TECHNIQUES ET AGRONOMIQUES D’AUJOURD’HUI ET DE DEMAIN Une plateforme d’expérimentation centrale et fixe durant 5 ans est en place au cœur de notre territoire afin d’inscrire les essais techniques dans la durée et de tester des approches nouvelles et pluriannuelles. Le 18 juin 2014, les équipes techniques Productions végétales et Productions animales de la Coopérative Unéal se sont mobilisées pour accueillir à Vermelles les agriculteurs sur cette plateforme riche en informations, en animations et en contenus techniques. Blé, escourgeon, maïs, colza, betteraves, pommes de terre, prairies et cultures légumières... Toutes les cultures étaient représentées et chaque visiteur a pu organiser librement sa journée,découvrirdesinnovationsoutrouverlesinformations qu’il était venu chercher. Les céréales à paille et le colza Les cultures industrielles (Betteraves, Pommes de terre, Légumes) L’élevage et les cultures fourragères UNE PLATEFORME DE 10 HECTARES ORGANISÉE AUTOUR DE 3 PÔLES THÉMATIQUES UNE JOURNÉE A LA CARTE POUR LES AGRICULTEURS ET ÉLEVEURS
  12. 12. 12 PRODUCTIONS ANIMALES NUTRITION ANIMALE Produire des aliments performants, adaptés et de qualité. 314 000 TONNES D'ALIMENTS COMMERCIALISÉS 109 200 97 600 46 700 TONNES EN BOVINS TONNES EN VOLAILLES TONNES EN PORCS OUTILS DE PRODUCTION PRODUCTION La fabrication des aliments du bétail est concentrée sur 2 sites de production : Aire-sur-la-Lys et Neuville-sur-Escaut. Plus de 278 000 tonnes d’aliments sont fabriquées dans les usines Unéal avec 400 formules d’aliments différentes pour les 3 000 éleveurs en bovins, porcs, volailles, lapins, ovins, caprins… Ces outils sont aujourd’hui arrivés à saturation, permettant ainsi de proposer des prix compétitifs aux éleveurs. Au laboratoire et au service Qualité, 7 400 analyses et contrôles sont faits chaque année pour l’agréage et le contrôle des matières premières, le contrôle des produits finis (Process usine), la traçabilité, les analyses ensilages et mycotoxines. Objectif : satisfaire les attentes des éleveurs et des consommateurs, au travers d’une alimentation saine, sûre et diversifiée des animaux, dans une logique de développement durable. INVESTISSEMENTS Sur le site d’Aire-sur-la-Lys, un investissement visant à augmenter la production de 30 000 tonnes a été effectué. Cela afin de produire l’ensemble des aliments commercialisés. La capacité de production est aujourd’hui de 310 000 tonnes. Après des investissements réalisés vers la production d’aliments volailles lors des exercices précédents, les investissements à venir seront quant à eux orientés vers la production d’aliments bovins. L’idée est de se donner au maximum les moyens d’anticiper les demandes et besoins des adhérents éleveurs.
  13. 13. 13 30 % VOLAILLES 35 % BOVINS 14 % PORCS 5 %LAPINS MATIÈRES PREMIERES Répartition des tonnages commercialisés en aliments du bétail Sur la même tendance que la campagne 2012-2013, la déflation des matières premières s’est poursuivie durant toute la campagne 2013-2014. Ceci a permis à la Coopérative Unéal de baisser régulièrement le prix des aliments sur toutes les espèces. La Coopérative Unéal a maintenu son activité bovine alors quesonactivitévolailleaétéaffectéeparlesfortesbaissesdes prix constatées en poulet. Concernant le porc, la reprise de la SCICA Porc de l’Aisne par le groupement Suidéal a permis à la Coopérative Unéal de progresser sur son activité aliments porc dans un marché fortement baissier. Globalement, les tonnages commercialisés ont été stables avec un léger recul de 0,5 %. MARCHÉS BOVINS L’exercice a été marqué par une détente du prix des correcteurs azotés. En génisse, les ventes d’aliments se sont poursuivies. Une progression qui s’explique notamment par le développement des services depuis maintenant 3 ans, et par la sensibilisation des éleveurs sur le potentiel des génisses, futur de leur troupeau. La campagne 2013-2014 a également été marquée par la poursuite des arrêts d’élevages. La concentration des élevages et l’exigence de résultats confortent la Coopérative Unéal dans sa stratégie de performances techniques, de suivis, de conseils et de développement des services auprès des adhérents. En volaille, la Coopérative Unéal enregistre 97 600 tonnes d’aliments commercialisés. La forte baisse des prix de marché en poulet sur la période d’octobre et novembre 2013 a incité beaucoup d’éleveurs a arrêter temporairement leur production. Ces arrêts ont pénalisé l’activité et impacté l’organisation de la production du Groupement Aviplus. En ce qui concerne l’activité dinde, elle a progressé grâce à la mise en route de bâtiments neufs du programme DVD (Développement Volailles Durable). L’activité label se maintient malgré l’arrêt de l’abattoir Doux. L’élevage fermier continue quant à lui son développement. En pondeuse, le marché des œufs reste très difficile, l’activité aliments pondeuses a de ce fait été pénalisée. Le rapprochement de SCICA Porc de l’Aisne et de Suidéal a permis un fort développement de l’activité porc et de compenser l’arrêt de certains élevages. La Coopérative Unéal a ainsi commercialisé sur l’exercice 46 765 tonnes d’aliments destinés aux élevages porcins. Avec 60 % de part de marché, elle poursuit sa progression avec +6,6 % dans un marché en baisse. Ce rapprochement a permis la création de maternités collectives. Ces maternités sont un moyen pour les adhérents de continuer l’activité porcine. Elles permettent aux éleveurs de libérer du temps de travail et de se spécialiser sur l’engraissement. Surl’exercice,Suidéal,GroupementdeporcsdelaCoopérative Unéal, a passé le cap des 200 000 porcs commercialisés et s’est d’ores et déjà fixé comme objectif d’atteindre 220 000 porcs pour la prochaine campagne. La société LTP (Logistique Trans Porcs) a largement contribué au développement et à la compétitivité du Groupement Suidéal par l’optimisation des coûts logistiques. La reprise de SCICA Porc de l’Aisne a permis de développer l’activité de production de porcs de la Collégiale dans l’Aisne. L’associationLaCollégialecontinueainsisondéveloppement. Face à la forte demande de ses clients, elle reste à la recherche de nouveaux producteurs pour la valorisation, la transformation et la commercialisation de la viande de porc en boucheries traditionnelles, dans les Gamm Vert du Groupe Advitam, ainsi que les grandes et moyennes surfaces. L’activité cunicole s’est stabilisée. Alors que le marché reste difficile et qu’il n’y a pas de renouvellement de la production. La Coopérative Unéal comptabilise 13 860 tonnes d’aliments commercialisés. VOLAILLES LAPINS PORCS 16 % Sur cette campagne, avec 109 200 tonnes commercialisées en aliments bovins, la Coopérative Unéal a continué à prendre des parts de marché au niveau du Nord - Pas de Calais - Picardie sur un marché global en diminution de 2 %. Au niveau des élevages bovins viande, la Coopérative Unéal a rénové sa gamme d’aliments granulés et MASH, avec pour objectif premier de répondre au mieux aux attentes des éleveurs et aux besoins nutritionnels des animaux. 12 réunions d’éleveurs ont été organisées durant l’exercice, mobilisant ainsi 300 éleveurs. Les thèmes abordés étaient : comment produire mieux, l’élevage des génisses et l’élevage bovin viande. Ces réunions ont pour but de contribuer à la formation des éleveurs, de créer de l’animation en région et de la proximité. Ces rendez-vous permettent également aux éleveurs d’échanger sur leur métier, leurs pratiques et sur l’avenir de leur production.
  14. 14. 14 ÉLEVAGE DURABLE Défendre un élevage compétitif et respectueux de l’environnement, du bien-être des animaux et de la santé des consommateurs. Se tiennent à la disposition des éleveurs pour les conseiller et les accompagner sur la santé de leur élevage et dans le développement de leur gestion technique et économique. Le savoir-faire des techniciennes et techniciens de la Coopérative Unéal et les services développés pour aider les éleveurs dans leur conduite d’élevage sont reconnus dans la région Nord-Pas-de-Calais – Picardie. 26 2 CONSEILLERS TECHNICIENS SPECIALISÉS EN PRODUCTIONS ANIMALES VÉTÉRINAIRES 470 000 PRODUCTION D’ANIMAUX LAPINS 27 000TONNES DE VOLAILLE 235 000PORCS
  15. 15. 15 Calcul des rations CHORUS (10 000/an) Un outil informatique pour optimiser l’efficacité des rations des ruminants en tenant compte des aspects techniques et économiques. Analyses de fourrages (1200/an) C’est la base essentielle pour la connaissance de la valeur des fourrages, ensilage de maïs et graminées fourragères. Les analyses sont réalisées par infralyseur au laboratoire Unéal d’Aire-sur-la-Lys. Diagnostic d‘élevage Il intègre le bilan de silo, l’appréciation des fourrages, le logement des animaux, l’organisation du travail, les performances zootechniques, l’efficacité alimentaire (CREA). Visiolait Outil au service des éleveurs permettant un pilotage et l’appréciation de l’efficacité de la ration à partir d’une analyse mensuelle du lait. Le profil du lait en acide gras renseigne l’éleveur sur l’efficacité énergétique et protéique de la ration, sur la santé des vaches laitières, l’immunité, la fertilité et les rejets de méthane. Éco méthane Ce service est intégré à Visiolait pour mesurer les rejets de méthane. Un compteur « CO2 » permet d’apprécier les économies réalisées grâce à l’alimentation. GalaScorus Ce nouveau service consiste à apprécier la morphologie des génisses selon leur âge (poids, hauteur), de mesurer la croissance et de corriger le mode d’élevage selon les objectifs de l’éleveur. Ce service a reçu l’Inel d’Or au SPACE 2013. AXISCALE Il consiste à mesurer l’état de santé des animaux basé sur l’immunité et l’état inflammatoire des animaux pour adapter un plan nutritionnel spécifique. Club lait L’exerciceavulapremièreannéecomplètedufonctionnement du Club Lait. Il regroupe à ce jour 20 éleveurs qui échangent sur leur savoir-faire au travers de réunions techniques et d'un suivi GTE mensuel avec comparaison des performances. Visite Vétérinaire Accompagnement d'un vétérinaire pour proposer un Programme Sanitaire d’élevage Médria Cette nouvelle offre de monitoring a maintenant 1 an. Elle permet le suivi à distance des troupeaux de vaches laitières ou allaitantes. Le principe est basé sur le placement de capteurs sur les animaux pour détecter les chaleurs et les vêlages. Une innovation sortie en 2014, consiste à mesurer la rumination, l’ingestion et la température des animaux avec suivi sur smartphone et internet. Robot Le marché du robot est en forte progression et Unéal se veut être le spécialiste des plans de rationnement adaptés aux robots. Les techniciens ont suivi des formations et sont aguerris à leur usage, à la lecture et à la maîtrise des informations délivrées. Prodéa Cette nouvelle gamme d’aliment est basée sur le concept d’apport des acides aminés limitants, comme la méthionine et la lysine avec baisse du niveau de protéine pour améliorer l’efficacité alimentaire et réduire la dépendance vis-à-vis du soja. Planiporc Bilan technico-économique des lots de porcs en engraissement pour des éleveurs engraisseurs. GTE-GTTT Suividegestiontechnico-économique.Suiteaurapprochement avec la SCICA Porc de l’Aisne, Unéal développe maintenant la GTT pour apporter une gestion technico-économique aux éleveurs porcs naisseurs engraisseurs et post-sevreurs engraisseurs. Une cinquantaine d’éleveurs en bénéficient. Visites régulières des élevages par les techniciens pour apprécier et améliorer leurs performances.
Suivi sanitaire par un vétérinaire spécialisé.
 Animation de réunions techniques pour les éleveurs dans le cadre du groupement Suidéal. Animation du groupe d‘éleveurs “ La Collégiale ”. Développement des ateliers porcs Accompagnement technique, administratif des projets bâtiments, étude économique, mise aux normes, vente de matériaux... BOVINS PORCS
  16. 16. 16 Fermatel Outil Internet permettant aux éleveurs de commander directementlesalimentsetd'êtrealertéspourlesinformations urgentes.
 Résultats technico-économiques par lot A la fin de chaque lot, l'éleveur est informé de sa performance technique (indice, poids moyen...) et de sa performance économique (marge PA). DVD Programme de Développement Volailles Durable.
 Visites régulières des élevages par les techniciens pour apprécier et améliorer les performances.
 Suivi sanitaire par un vétérinaire spécialisé.
 Réunion annuelle AVIPLUS VOLAILLES LAPINS GTE Réalisation de la gestion technico-économique des éleveurs lapins naisseurs-engraisseurs. Visites régulières des élevages par les techniciens pour apprécier et améliorer leurs performances.
 Suivi sanitaire par un vétérinaire spécialisé.
 Animation de réunions techniques pour les éleveurs dans le cadre du groupement LAPINORD. Développement des ateliers lapins Accompagnement technique, administratif des projets bâtiments, étude économique, mise aux normes... Animation de réunions d'éleveurs et organisation de visites extérieures pour améliorer les résultats techniques.

  17. 17. 17 DÉVELOPPEMENT DURABLE Dé-médication des programmes alimentaires. Réduction des rejets de méthane, notamment par les bovins. Programme Éco-méthane Réduction de la dépendance au soja par des programmes alimentaires moins gourmands en protéines. Développement de l’aspect nutrition/santé. Accompagnement des éleveurs spécialisés en agriculture biologique. PERSPECTIVES D’EVOLUTION La concentration des élevages nécessite d’être plus performant, d’amener plus de services, de conseils, d’Outils d’Aide à la Décision pour être encore plus professionnel sur les aspects économiques. L’objectif est de répondre aux attentes des éleveurs en termes de qualité de services et de produits. Développement hors sol : Création ou agrandissement d’ateliers chez les éleveurs existants et les nouveaux dans toute espèce. Recherche perpétuelle d’optimisation des coûts de production et de livraison. Formation des équipes. Innovation.
  18. 18. 18 RAPPORT FINANCIER de la Coopérative Unéal Les activités de la Coopérative ont bénéficié de bons rendements en céréales. Le volume de collecte s’est apprécié de 8 %. Les bons niveaux de qualité ont permis de mettre en marché rapidemment les tonnages collectés. En matière d’agrofournitures, le tonnage engrais a régressé de 3,1 %. Les ventes de phytosanitaires, mises en place avec l’appui des Outils d’Aide à la Décision (OAD) ont légèrement progressé. En semences, l’automne pluvieux de 2012 s’est fait ressentir. Les stocks de semences en exploitation expliquent la baisse de tonnage. En alimentation animale, bien que le tonnage soit stabilisé à plus de 300 000 tonnes, le chiffre d’affaires subissant la baisse des matières premières régresse de 8,4%. L’activité du groupement porcs Suidéal prend en compte l’activité des éleveurs de la SCICA Porc de l'Aisne sur une année complète. Dans ce contexte, la marge globale a augmenté de plus de 5,5 millions d'euros. Cette augmentation trouve son origine principalement dans la hausse de la marge céréales (due à l’augmentation de la collecte) et dans l’amélioration des conditions d’achat des agrofournitures suite à l’adhésion de SICAPA à In Vivo. Le poste Entretiens retrouve pratiquement le niveau de l’exercice 2011-2012. L’augmentation des volumes traités par les installations de la Coopérative entraîne une usure plus importante. Le poste Transports intègre les coûts d’approche sur le site de Dunkerque. En effet, la qualité des céréales a permis d’accéder au grand export. Ce dernier est organisé par la SICA Nord Céréales. La valeur ajoutée augmente de 4,525 millions d'euros (+11,5%). Les charges de personnel atteignent la somme de 21,317 millions d'euros. L’évolution de 1,9 % intègre les surcoûts dus aux volumes de collecte supplémentaires et les effets de la Négociation Annuelle Obligatoire. L’excédent brut d’exploitation augmente de 26,9 % (+ 4,191 millions d'euros). La dotation aux amortissements a dépassé 8 millions d'euros (+ 6,6 %). La progression de ce poste ralentit, compte tenu d’un budget d’investissement 2013-2014 inférieur à celui de l’exercice précédent. La mise à niveau du réseau de collecte (capacités de stockage et de séchage) a été réalisée en grande partie. Ces installations ont permis de gérer les livraisons des adhérents pour maximiser le prix de mise en marché. Le résultat financier comprend une remontée de dividendes d’Advitam Participations de plus de 3 millions. Le niveau de taux d’intérêt bas et quasi identique à l’an dernier, et un besoin de financement court terme des stocks en retrait de plus de 50 % participent à la baisse de 11,8 % des charges financières. La valorisation des titres de Tereos Internacional a permis de conserver la valeur de l’an dernier. En résumé, la performance de l’exercice a été confortée par des éléments récurrents : - L’augmentation de la marge en €/T pour les céréales - L’encaissement des ristournes suite à l’adhésion à In Vivo Et par des éléments conjoncturels : - Augmentation des volumes et de la qualité de la récolte - Qualité des cultures à la sortie du printemps qui permettent de réaliser le résultat le plus élevé des 5 dernières années (7,634 millions d'euros). Le poste Immobilisations continue d’augmenter suite à la remise à niveau importante du réseau de collecte et de distribution. En immobilisations financières, la baisse importante (13,217 millions d'euros) trouve son origine dans le reclassement en compte-courant d’un encours LMT d’Advitam Participations. Cette opération a été rendue possible grâce au redimensionnement des encours bancaires des filiales du Groupe. Les stocks céréales, avec des volumes extrêmement faibles et des prix à la baisse, régressent de plus de 60 %. En agrofournitures, la baisse n’est que de 22 %. Les créances d’exploitation sont quasi stables. La valeur du bilan, en retrait de 23,655 millions d'euros grâce à l’évolution de la valeur des stocks, s’établit à 295,854 millions d'euros. Le montant des capitaux propres en hausse de 5,639 millions d'euros permet à Unéal de financer 39,37 % du bilan de la Coopérative ce qui correspond à financer toutes les immobilisations corporelles et incorporelles. L’augmentation du poste Provisions traduit l’analyse du risque désamiantage faite par le Groupe, et d’un risque d’activité. La baisse des dettes bancaires exprime la baisse de valeur des stocks découlant du prix des matières premières. Compte tenu des augmentations d’activité moyennées sur cinq ans, le capital social augmente de 156 862 euros. Ce montant associé au résultat non distribué de l’exercice 2013 et du résultat de 2014 permet d’améliorer l’indépendance financière de la Coopérative.
  19. 19. 19 Compte de résultat (en milliers d’euros) Bilan (en milliers d’euros) Chiffre d’affaires Achats de marchandises Marge commerciale Prestations de services diverses Charges externes Valeur ajoutée Impôts et taxes Charges de personnel Subvention d’exploitation Excédent brut d’exploitation Solde autres charges et produits Résultat d’exploitation Résultat financier Résultat courant Résultat exceptionnel Participation des salariés (dont I.S 191) Résultat net comptable 30 juin 2014 30 juin 2013 638 494 566 218 72 276 1 528 -38 996 34 808 -2 580 -20 906 55 11 377 -7 323 4 054 -1 230 2 824 2 034 -219 4 639 618 545 540 676 77 869 1 934 -40 469 39 334 -2 501 -21 318 54 15 569 -7 272 8 297 957 9 254 -1 129 -491 7 634 ACTIF Montant brut Amortissements et provisions Montant net 30 juin 2014 Montant net 30 juin 2013 Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles Immobilisations financières Total actif immobilisé Stocks et en-cours Créances d’exploitation Disponibilités Charges constatées d’avance Total actif circulant Total bilan 114 103 941 69 741 102 111 732 56 524 173 796168 358 48 962 92 952 3 242 202 28 471 93 354 5 385 287 145 358127 497 319 154295 855 Capital social Ecarts de réevaluation - Réserves légales et statuaires Résultat de l’exercice PASSIF Total capitaux propres Provisions pour risques et charges Dettes financières dont moyen terme dont court terme dont autres dettes et participatifs Dettes d’exploitation Dettes diverses Produits Constatés d’Avance Total dettes Total Bilan 30 juin 2014 30 juin 2013 17 951 90 901 7 635 17 794 88 414 4 639 116 487 110 847 8 034 7 181 132 229 62 033 64 958 5 238 68 897 - - 113 367 58 899 51 756 2 712 57 865 - 102 171 334 201 126 295 855 319 154 3 267 229 550 58 601 29 427 96 122 5 385 287 3 145 117 818 2 077 956 2 768 291 418 123 060 3 724 126 784 131 221 422 639 PRÉSENTATION DES COMPTES
  20. 20. 20 1, rue Marcel Leblanc CS 50 159 62 054 Saint-Laurent-Blangy Tél. : 03 21 23 74 74 www.uneal.com Réalisation : Service Communication Groupe Advitam Photos : Groupe Advitam - Philippe Frutier - Fotolia Imprimeur : Imprimerie Sensey - Documents imprimés sur un papier 100 % recyclé et labellisé FSC

×