Le Journal (6)

645 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
645
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le Journal (6)

  1. 1. Vendre de l'alcool aux mineurs: les réponses des spécialistes L’émission « RTL+ » a abordé le problème des jeunes et de l’alcool. Comme chaque jour, vous avez chatté avec les deux invités de l'émission: voici le contenu de cette discussion. BELGIQUE - SOCIÉTÉ 13:48 La stratégie marketing des producteurs de boissons alcoolisées contribue-t-elle à l’évolution des tendances de consommation chez les jeunes ? La vente de tous types d’alcools à des mineurs doit-elle est interdite légalement ? Les mineurs consomment-ils plus de boissons alcoolisées qu’auparavant ? Comment aider un jeune touché par l’alcoolisme ? Quel est le comportement des jeunes face à la consommation d’alcool ? Les deux invités de l'émission RTL+ ont fait un détour par la rédaction de RTLinfo.be pour tenir un chat avec nos internautes. Découvrez toutes les questions et les réponses qu'y ont apportées Martin de Duve et Ludovic Henrard. Voici les questions et les réponses du chat tenu avec nos invités Justine : Il y a des automates qui permettent d'acheter de l'alcool alors que personne ne vérifie l'âge de l'acheteur. Que faire? Martin de Duve : Il est en effet nécessaire d'interdire la vente à travers les automates car ils ne permettent pas de contrôler la vente. De plus, ils se retrouvent souvent dans des lieux fréquentés parfois par les plus jeunes, stations de métro, sandwicheries proches des écoles, etc. Mais des pistes existent : depuis plus d'un plan, le SPF santé publique a réuni un comité d'expert afin de rédiger un Plan fédéral de lutte contre l'alcool. Ce plan représente certainement une avancée, reste à voir comment les ministres en charge de la santé vont le mettre en application. Jeanne D : Quelles sont les causes de cette consommation parfois excessives des jeunes ? Echec scolaire? Vie familiale instable? Ludovic Henrard : Bonjour, les causes de consommations excessives de certains jeunes sont multiples. Pour certains il peut en effet s'agir d'un refuge face à certaines situations (scolaires, familiales, ...) difficiles. De multiples autres facteurs peuvent expliquer ces comportements nocifs pour la santé : developavantime.blogspot.com
  2. 2. expérimentation, envie de se sentir "comme un grand", pression des amis et du groupe, et parfois la méconnaissance de ce produit et de son propre organisme. La multiplicité des causes explique aussi qu'il n'y a pas de solution unique, "magique", pour prévenir ces phénomènes. Muriel Z : Il faut remettre en question l'autorité parentale sur nos ados, un laxisme totale de l'éducation de nos jeunes est à la base due aux parents qui ne jouent plus un rôle essentiel dés leur plus jeune âge. Beaucoup de nos ados n'ont pas le bon exemple dans leur milieu familial et ce tout milieu sociaux confondus ! Quand a la vente d'alcool dans les magasins, il me paraît très difficile que les commerçants demande a chaque ados leur carte d'identité afin de vérifier s'ils ont l'âge légale pour leur vente de l'alcool. Et que dire des firmes qui via leur publicité montrent un tel engouement et une joie de vivre en buvant leur breuvage même avec un faible taux d'alcool. Une loi devrait être beaucoup plus restrictive concernant la vente et la publicité de l'alcool ! Martin de Duve : La réglementation sur la publicité est en effet très problématique en Belgique. Seul le jury d'éthique publicitaire se charge de réguler les pratiques commerciales chez nous. Mais ce jury est d'initiative privée, il s'agit donc d'autorégulation. Nous plaidons depuis longtemps pour que toutes les pratiques commerciales soient observées, régulées et sanctionnées par un organe public et transparent. Sandrine : interdire l'alcool n'est que retourner le problème... En effet, les jeunes aiment beaucoup transgresser les règles!!! Responsabiliser la consommation est peut être une meilleure solution...mais comment y arriver?! Ludovic Henrard : Bonjour. Comment parvenir à une consommation responsable ? Il n'existe pas de solution simple à cette question. Modifier le comportement des gens est un travail de longue haleine. La meilleure stratégie semble de combiner une série d'actions, au niveau réglementaire, diffuser de l'information factuzelle et adaptée aux groupes concernés, et encourager l'éducation des plus jeunes via les parents, les profs, éducateurs,...à une consommation responsable en leur expliquent le pourquoi sans banaliser ni diaboliser le produit. Et en effet une interdiction qui n'est pas expliquée et reste lettre morte n'a pas beaucoup de sens. Vanessa : Pourquoi les petit magasin (pakistanais nigt shop ) font semblant de connaitre la lois il devrais faire plus attention au clients .et quand il vende le l'alcool au jeune c'est eux qui devrais avoir les problème si le jeune viendrais a commettre un délits sous l'effet de l'alcool et pas que les parents ni les jeunes qui devrais êtres punis pour eux et dans les grandes surface aussi il en vende au jeune il ne peuvent pas faire attention a tous les jeunes de mois de 16 ans qui passe a plusieurs a la fois .la lois devrais être plus sévère a se sujet là. Martin de Duve : Les commerçants devraient en effet être mieux sensibilisés quant à leurs responsabilités, ainsi que les cafetiers, restaurateurs et grandes surfaces. Une loi claire et mieux connue de tous serait déjà une première étape. Par ailleurs, les sanctions devraient aussi être plus claires et précises lorsqu'il y a dérapage. La meilleure des sanctions est peut-être encore de dénoncer publiquement les enseignes qui ne respectent pas la loi... developavantime.blogspot.com
  3. 3. Justine : Quelle est la meilleure manière d'informer les jeunes à propos des dangers de l'alcool? On a beau leur dire que boire et fumer c'est mal: ils le font tous et avec excès souvent. Martin de Duve : Quelle est la meilleure manière d'informer les jeunes ? Il y a plusieurs pistes possibles : informer de manière objective, agir en réduction des risques, sensibiliser aux pratiques commerciales et éduquer le jeune consommateur. En bref, ne pas éviter le débat, garder le dialogue, assumer notre propore consommation d'adulte, et s'appuyer sur les jeunes, ils ont les ressources pour agir en tant que consommateur responsable, pour autant qu'on en leur donne l'occasion. Justine : Ne pensez-vous pas que le fait de consommer de l'alcool soit avant tout culturel? Ludovic Henrard : Bonjour. En effet la consommation d'alcool en est un fait culturel. L'alcool est "la" drogue du monde occidental depuis fort longtemps. Le produit est intégré au niveau culturel et le secteur de l'alcool représente un poids économiques important. Il y a même des publicités pour l'alcool, alors que dans certaines circonstances l'utilisation inappropriée de ce produit est à l'origine de sérieux dégâts pour la santé des personnes. D'autres drogues moins dangereuses sont interdites, ce qui prouve que l'interdiction ou la commercialisation de certaines drogues n'est pas décidée à partir de considérations sanitaires, mais bien culturelles. developavantime.blogspot.com

×