Baromètre de l’économie
Juin 2015
Sondage réalisé parSondage réalisé par
Publié le 4 juin 2015
Levée d’embargo le 4 juin –...
Méthodologie
Recueil Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français
interrogés par Internet les 28 et 29 mai 2015.
E...
Précisions sur les marges d’erreur
Chaque sondage présente une incertitude statistique que l’on appelle marge d’erreur.
Ce...
L’œil du sondeur (1/3)
Baromètre économique de juin : Moral économique en hausse et crédibilité nettement
plus forte de la...
L’œil du sondeur (2/3)
2 - Crédibilité économique comparée de la gauche et de la droite : la gauche battue à plate couture...
L’œil du sondeur (3/3)
Ce qui explique l’avance globale de la droite, tient d’une part à une plus grande foi de leurs supp...
Confiance en l’avenir de la situation économique
Depuis ces dernières semaines êtes-vous plutôt plus confiant ou plutôt mo...
Evolution de l’indice de confiance en l’avenir*
17
9
-11
-5
5
15
25
Depuis ces dernières semaines êtes-vous plutôt plus co...
Confiance en l’avenir de la situation économique
en France selon la proximité partisane
Depuis ces dernières semaines êtes...
Confiance en l’avenir de la situation économique de
la France selon le revenu
Vous personnellement, depuis ces dernières s...
Confiance en l’avenir de sa propre situation
économique
Vous personnellement, depuis ces dernières semaines vous sentez-vo...
Confiance en l’avenir de sa propre situation
économique selon le revenu
Vous personnellement, depuis ces dernières semaine...
Crédibilité de la gauche et de la droite sur certains
objectifs économiques
49%
49%
45%
41%
43%
43%
48%
51%
8%
8%
7%
8%
Ré...
26%
25%
18%
69%
69%
78%
5%
6%
4%
Relancer le logement
Réduire le train de vie de l’Etat
Lutter contre l’échec scolaire
Cré...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Baromètre du Moral économique des français - Juin 2015

331 vues

Publié le

Baromètre du moral économique des français - juin 2015 : Moral économique en hausse et crédibilité nettement plus forte de la droite sur la gauche sur les principaux indicateurs économiques

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
331
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
119
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Baromètre du Moral économique des français - Juin 2015

  1. 1. Baromètre de l’économie Juin 2015 Sondage réalisé parSondage réalisé par Publié le 4 juin 2015 Levée d’embargo le 4 juin – 06H45 pour , et
  2. 2. Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet les 28 et 29 mai 2015. Echantillon Echantillon de 1 006 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.
  3. 3. Précisions sur les marges d’erreur Chaque sondage présente une incertitude statistique que l’on appelle marge d’erreur. Cette marge d’erreur signifie que le résultat d’un sondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part et d’autre de la valeur observée. La marge d’erreur dépend de la taille de l’échantillon ainsi que du pourcentage observé. Si le pourcentage observé est de … Taille de l’Echantillon 5% ou 95% 10% ou 90% 20% ou 80% 30% ou 70% 40% ou 60% 50% 800 1,5 2,5 2,8 3,2 3,5 3,5800 1,5 2,5 2,8 3,2 3,5 3,5 900 1,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3,3 1 000 1,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3,1 2 000 1,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2,2 Lecture du tableau : Dans un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage observé est de 20%, la marge d’erreur est égale à 2,5%. Le pourcentage réel est donc compris dans l’intervalle [17,5 ; 22,5].
  4. 4. L’œil du sondeur (1/3) Baromètre économique de juin : Moral économique en hausse et crédibilité nettement plus forte de la droite sur la gauche sur les principaux indicateurs économiques 1 - Le moral économique des Français poursuit sa remontée, surtout auprès des catégories les plus aisées Ô cela n’a rien d’un extravagant enthousiasme : sept Français sur dix n’ont ni confiance dans en l’avenir s’agissant de leur propre situation économique personnelle (69%), ni encore moins en l’avenir de la situation économique de leur pays (71%). Et pourtant, ces niveaux consacrent bien une très nette amélioration du moral tant micro que macro des Français depuis des mois. Ainsi, sur notre mesure « macro » mensuelle, la part des confiants progresse de 3 points en juin par rapport à mai. Quant à l’indice du moral – les « confiants » - les « défiants » - il s’est amélioré de 32 points depuis l’automne dernier, passant de -74 en novembre à -42 en juin !passant de -74 en novembre à -42 en juin ! S’agissant du moral « micro » testé de façon plus sporadique, son niveau a progressé lui aussi de 2 points depuis notre dernière mesure effectuée en janvier dernier. Surtout, le score moyen observé est totalement corrélé au statut et surtout aux niveaux de revenus des personnes interrogées. Si les personnes aux revenus les plus faibles (75% de défiance contre 25% de confiance) et celle aux revenus moyens- inférieurs (73% contre 27%) sont toujours très peu confiantes en l’avenir, les Français aux revenus moyens-supérieurs (31% de confiance) et surtout celles aux revenus les plus élevés (39% de confiance) se montrent désormais nettement plus optimistes. Le même phénomène s’observe d’ailleurs sur leur confiance « macro » : celle-ci passant de 24% auprès des revenus inférieurs à 39% auprès des revenus supérieurs. Pour des raisons probablement très différentes – soutien au gouvernement de gauche en place – les sympathisants de gauche sont aussi nettement plus confiants que la moyenne des Français : 54% de confiance (en progression de 9 points depuis mai). En résumé, si l’on est « riche » et de gauche on a toutes les chances d’avoir un bon moral économique. Il ne reste plus qu’à redonner confiance aux autres…
  5. 5. L’œil du sondeur (2/3) 2 - Crédibilité économique comparée de la gauche et de la droite : la gauche battue à plate couture, notamment sur les priorités majeures, le chômage et le pouvoir d’achat En ce jeudi 4 juin 2015, jour de publication de notre baromètre, nous nous situons exactement entre deux congrès fondateurs pour les deux principaux partis de gauche et de droite en France. Le congrès de la Villette qui s’est tenu le week- end dernier a vu l’UMP se transforme en les Républicains ; réciproquement, le congrès de Poitiers qui se tiendra ce week- end pour le PS sera le dernier grand congrès socialiste pré-électoral avant l’échéance de 2017. En cette période charnière, il nous a paru intéressant d’interroger les Français sur leurs perceptions comparées de la gauche et de la droite s’agissant des principaux objectifs économiques que l’on pourrait avoir pour le pays. La gauche est battue à plate couture : sur les 10 domaines d’action testés, la droite est 8 fois jugée la plus crédible. La gauche ne domine que sur deux domaines, pas parmi les plus prioritaires : la réduction du train de vie de l’Etat et la relance du logement. Et encore, l’avance de la gauche est très ténue (49% contre 43%).relance du logement. Et encore, l’avance de la gauche est très ténue (49% contre 43%). Dans les 8 autres domaines testés, c’est la droite qui est jugée la plus crédible. Si, sur la lutte contre l’échec scolaire (48% contre 45%), l’avance de crédibilité de la droite est marginale, dans tous les autres domaines, elle est extrêmement nette. C’est notamment le cas sur les deux priorités majeures des Français : la diminution du chômage (56% contre 35% jugent la droite plus crédible que la gauche) et l’amélioration du pouvoir d’achat des Français (51% contre 41%). Mais il en va de même sur des priorités importantes, sans être aussi majeures aux yeux des Français, telles que la baisse des impôts (51% contre 40% jugent la droite plus crédible que la gauche) et la diminution des déficits (54% contre 37%). Quant aux domaines relevant de la stricte relance économique, l’avance de la droite, ou sans doute le discrédit de la gauche est tout simplement vertigineux : sur la relance de la croissance (59% contre 33%), la capacité à favoriser la création d’entreprises (63% contre 29%) ou encore l’amélioration de la compétitivité des entreprises (65% contre 28%), l’avance de crédibilité de la droite sur la gauche oscille entre 26 et 37 points ! Sans surprise, les sympathisants de gauche disent systématiquement que la gauche est la meilleure sur les 10 domaines … et ceux de droite disent l’inverse.
  6. 6. L’œil du sondeur (3/3) Ce qui explique l’avance globale de la droite, tient d’une part à une plus grande foi de leurs supporters : sur les 10 domaines testés 69% à 85% des sympathisants de droite jugent la droite meilleure que la gauche, alors que les sympathisants de gauche ne sont « que » 55% à juger la gauche meilleure sur l’amélioration de la compétitivité des entreprises, et « que » 60% à juger la gauche meilleure sur la capacité à favoriser la création d’entreprises. D’autre part, et surtout, cette avance de la droite tient à ce que les Français sans préférence partisane, ne fassent plus confiance à la gauche au pouvoir et, du coup, créditent (sans doute par défaut) assez systématiquement la droite. Si ces résultats peuvent légitimement inquiéter la gauche au pouvoir, surtout que depuis un an au moins elle assume une ligne plus busines-friendly (Macron notamment), ils ne doivent pas inciter la droite à surestimer son propre crédit dans l’opinion. Il y a 4 ans, lorsque la droite était au pouvoir, toutes les batteries d’image comparées de ce type effectuées entre droite et gauche montraient que la gauche – alors dans l’opposition – était systématiquement jugée plus crédible – ou plus exactement moins nulle – que la droite au pouvoir.exactement moins nulle – que la droite au pouvoir. A chacun son tour de décevoir … en attendant peut-être d’avoir au pouvoir un jour une équipe audacieuse, annonçant clairement la couleur sur la nature des réformes entreprises et leurs objectifs, et surtout, obtenant enfin des résultats. Gaël Sliman, Président d’Odoxa
  7. 7. Confiance en l’avenir de la situation économique Depuis ces dernières semaines êtes-vous plutôt plus confiant ou plutôt moins confiant concernant l’avenir de la situation économique en France ? Plutôt plus confiant : 29% Plutôt moins confiant : 71% +3-2 7 +3-2 Indice « Plutôt plus confiant » - « Plutôt moins confiant » = -42 (Rappel mai 2015 : -47)
  8. 8. Evolution de l’indice de confiance en l’avenir* 17 9 -11 -5 5 15 25 Depuis ces dernières semaines êtes-vous plutôt plus confiant ou plutôt moins confiant concernant l’avenir de la situation économique en France ? 8 -25 -52 -71 -52 -63 -66 -70-72 -60 -56 -58 -37 -33 -23 -31 -34 -35 -33 -35 -48 -47 -59 -56 -59 -41 -46 -49-49 -40 -44 -55 -47 -35 -28 -29 -65 -65 -55 -67 -59 -43 -44 -23 -32 -11 -37 -48 -46 -44 -36 -40 -52 -56 -49 -46 -48 -22 -24 -49 -45 -37 -44 -46 -49 -42 -47 -51 -65 -67 -74 -62 -52 -47 -43 -47-47 -42 -85 -75 -65 -55 -45 -35 -25 -15 déc.-06 févr.-07 avr.-07 juin-07 août-07 oct.-07 déc.-07 févr.-08 avr.-08 juin-08 août-08 oct.-08 déc.-08 févr.-09 avr.-09 juin-09 août-09 oct.-09 déc.-09 févr.-10 avr.-10 juin-10 août-10 oct.-10 déc.-10 févr.-11 avr.-11 juin-11 août-11 oct.-11 déc.-11 févr.-12 avr.-12 juin-12 août-12 oct.-12 déc.-12 févr.-13 avr.-13 juin-13 août-13 oct.-13 déc.-13 févr.-14 avr.-14 juin-14 août-14 oct.-14 déc.-14 févr.-15 avr.-15 juin-15 *Jusqu’en juillet 2014, ce baromètre était réalisé par BVA pour Axys Consultants, BFM et Challenges
  9. 9. Confiance en l’avenir de la situation économique en France selon la proximité partisane Depuis ces dernières semaines êtes-vous plutôt plus confiant ou plutôt moins confiant concernant l’avenir de la situation économique en France ? 29% 71%Ensemble Rappels « Plutôt plus confiant » mai 2015 26% 9 54% 14% 46% 86% Sympathisants de gauche Sympathisants de droite Plutôt plus confiant Plutôt moins confiant 45% 15%
  10. 10. Confiance en l’avenir de la situation économique de la France selon le revenu Vous personnellement, depuis ces dernières semaines vous sentez-vous plutôt plus confiant ou plutôt moins confiant s’agissant de l’avenir de la situation économique en France ? 31% 69%Ensemble 10 24% 23% 30% 39% 76% 76% 70% 60% 1% 1% Moins de 1 500€ De 1 500 à 2 499€ De 2500 à 3 499€ 3 500€ et plus Plutôt plus confiant Plutôt moins confiant (NSP)
  11. 11. Confiance en l’avenir de sa propre situation économique Vous personnellement, depuis ces dernières semaines vous sentez-vous plutôt plus confiant ou plutôt moins confiant s’agissant de l’avenir de votre situation économique personnelle ? Plutôt plus confiant 11 confiant 31% Plutôt moins confiant 69% +2 points* =* * Enquête Odoxa pour Aviva Assurance-BFMBusiness-Challenges publiée le 15 janvier 2015.
  12. 12. Confiance en l’avenir de sa propre situation économique selon le revenu Vous personnellement, depuis ces dernières semaines vous sentez-vous plutôt plus confiant ou plutôt moins confiant s’agissant de l’avenir de votre situation économique personnelle ? 31% 69%Ensemble 12 25% 27% 31% 39% 75% 73% 68% 61% 1% Moins de 1 500€ De 1 500 à 2 499€ De 2500 à 3 499€ 3 500€ et plus Plutôt plus confiant Plutôt moins confiant (NSP)
  13. 13. Crédibilité de la gauche et de la droite sur certains objectifs économiques 49% 49% 45% 41% 43% 43% 48% 51% 8% 8% 7% 8% Réduire le train de vie de l’Etat Relancer le logement Lutter contre l’échec scolaire Améliorer le pouvoir d'achat des Français Pour chacun des objectifs suivant, dites-moi qui, de la droite ou de la gauche vous jugez le plus crédible : 13 41% 40% 37% 35% 33% 29% 28% 51% 51% 54% 56% 59% 63% 65% 8% 9% 9% 9% 8% 8% 7% Améliorer le pouvoir d'achat des Français Baisser le niveau des impôts et des prélèvements Diminuer les déficits Diminuer le chômage Relancer la croissance économique Favoriser la création d'entreprises Améliorer la compétitivité des entreprises La gauche La droite (NSP)
  14. 14. 26% 25% 18% 69% 69% 78% 5% 6% 4% Relancer le logement Réduire le train de vie de l’Etat Lutter contre l’échec scolaire Crédibilité de la gauche et de la droite sur certains objectifs économiques 84% 81% 78% 13% 15% 18% 3% 4% 4% Relancer le logement Lutter contre l’échec scolaire Réduire le train de vie de l’Etat Pour chacun des objectifs suivant, dites-moi qui, de la droite ou de la gauche vous jugez le plus crédible : Sympathisants de gauche Sympathisants de droite 14 18% 16% 13% 13% 11% 11% 10% 10% 78% 79% 81% 83% 85% 85% 85% 85% 4% 5% 6% 4% 4% 4% 5% 5% Lutter contre l’échec scolaire Baisser le niveau des impôts et des prélèvements Diminuer les déficits Améliorer le pouvoir d'achat des Français Améliorer la compétitivité des entreprises Relancer la croissance économique Diminuer le chômage Favoriser la création d'entreprises La gauche La droite (NSP) 78% 78% 73% 71% 70% 69% 60% 55% 18% 17% 22% 25% 26% 27% 36% 41% 4% 5% 5% 4% 4% 4% 4% 4% Réduire le train de vie de l’Etat Améliorer le pouvoir d'achat des Français Diminuer le chômage Diminuer les déficits Relancer la croissance économique Baisser le niveau des impôts et des prélèvements Favoriser la création d'entreprises Améliorer la compétitivité des entreprises La gauche La droite (NSP)

×