Happy Client , Happy Business
“Crowdsourcing et Business, mythe ou réalité?”
Avec le partenariat de
Une véritable révoluti...
Happy Client , Happy Business
“Crowdsourcing et Business, mythe ou réalité?”
Avec le partenariat de
2
les consommateurs-co...
Happy Client , Happy Business
“Crowdsourcing et Business, mythe ou réalité?”
Avec le partenariat de
3
Yannig Roth a quant ...
Happy Client , Happy Business
“Crowdsourcing et Business, mythe ou réalité?”
Avec le partenariat de
4
Cela s’est passé à S...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

"Crowdsourcing et Business, Mythe ou réalité" article écrit suite au débat

331 vues

Publié le

Une véritable révolution dans le comportement des consommateurs s’opère. De plus en plus connecté, informé et actif, le consommateur multiplie les signes manifestes de l’exercice de son pouvoir. Les entreprises doivent prendre conscience que ces nouveaux comportements de consommation ne sont pas des épiphénomènes.

Publié dans : Marketing
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
331
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

"Crowdsourcing et Business, Mythe ou réalité" article écrit suite au débat

  1. 1. Happy Client , Happy Business “Crowdsourcing et Business, mythe ou réalité?” Avec le partenariat de Une véritable révolution dans le comportement des consommateurs s’opère. De plus en plus connecté, informé et actif, le consommateur multiplie les signes manifestes de l’exercice de son pouvoir. Les entreprises doivent prendre conscience que ces nouveaux comportements de consommation ne sont pas des épiphénomènes. Isabelle Decoopman, Souad Djelassi et Yannig Roth, respectivement experts en business model innovants, en comportement de consommateur et en crowdsourcing, s’intéressent aux nouvelles pratiques mises en place par des entreprises qui ont compris l’impact de cette révolution comportementale. Ils ont, avec l’aide de Caroline Valent, BeeZ, proposé un débat autour des enjeux du crowdsourcing dans le monde marchand. Toujours initié par l’entreprise, le crowdsourcing consiste à intégrer le consommateur dans la conception de l’offre via un appel ouvert et non discriminatoire. Loin d’être un simple outil marketing, il est un véritable vecteur d’innovation ouverte pour nos entreprises. Il interpelle leur business model mais aussi la fonction marketing et donne un rôle central au consommateur dans le processus de création de valeur. Le débat a permis de mettre en lumière les bénéfices de ces pratiques à la fois pour
  2. 2. Happy Client , Happy Business “Crowdsourcing et Business, mythe ou réalité?” Avec le partenariat de 2 les consommateurs-contributeurs et les entreprises mais aussi le caractère polémique qu’elles peuvent revêtir. Au sein d’un espace dédié au partage d’expériences et à la co-création qui est la Fusée de SKema (knowledge center), des professionnels et des étudiants ont pu échanger avec les différents intervenants. Caroline Valent a tout au long de la rencontre positionné le débat en s’interrogeant sur le caractère mythique ou réel du crowdsourcing dans le monde du business. Isabelle Decoopman chercheur à Skema a, dans un premier temps, présenté le contexte favorisant l’émergence de la co-création –entreprise-consommateur » et abordé le lien entre crowdsourcing et avantage concurrentiel. Souad Djelassi chercheur à l’Université de Lille 2, a précisé les contours des pratiques de crowdsourcing en relevant leurs différences avec d’autres pratiques collaboratives telles que les communautés et les logiques d’open-source.
  3. 3. Happy Client , Happy Business “Crowdsourcing et Business, mythe ou réalité?” Avec le partenariat de 3 Yannig Roth a quant à lui fait part à la fois de son expérience de chercheur à la Sorbonne mais aussi de son expérience en tant que professionnel au sein de la plateforme de crowdsourcing eYeka. Il a exposé à l’aide d’exemples concrets l’intérêt croissant des entreprises pour ces pratiques. Nos échanges ont permis de comprendre que le crowdsourcing permet à l’entreprise d’améliorer et d’accélérer son processus d’innovation, de réduire ses coûts et de modifier sensiblement son image auprès des consommateurs. Le consommateur quant à lui en retire des bénéfices variés, comme la fierté, la reconnaissance, l’apprentissage mais aussi des récompenses de nature financière. Toutefois, le crowdsourcing n’est pas sans créer de polémique et de controverse comme l’a fait remarquer l’auditoire (tension entre mondes amateur et professionnel, sentiments négatifs d’exploitation des participants …). Ce débat montre bien la nécessité de poser un regard stratégique sur ces pratiques qui sont loin d’être anodines pour l’entreprise bien qu’elles soient fortement créatrices de valeur. Article écrit par Isabelle Decoopman le 6 décembre 2014
  4. 4. Happy Client , Happy Business “Crowdsourcing et Business, mythe ou réalité?” Avec le partenariat de 4 Cela s’est passé à SKema Business School Lille, le jeudi 4 décembre 2014 à la Fusée Organisé et préparé à l’initiative de BeeZ Débat animé par Caroline Valent, Révélateur de Business chez BeeZ 3 intervenants Isabelle Decoopman, Chercheur à SKema Business School, Laboratoire MERCUR, Experte en business model innovants Souad Djelassi, Chercheur à l’Université de Lille 2, Laboratoire MERCUR, Experte en comportement du consommateur Yannig Roth, Chercheur à l’Université Paris I Sorbonne – eYeka, Expert en crowdsourcing

×