1
HISTOIRES AUTOUR DU TALENT
Vous avez dit « facteur X » ?
Serge CAPOT
www.beezandco.com
Harvey Leibenstein ?
Economiste Américain, d’origine ukrainienne né en 1922, décédé en
1994. Diplômé de ...
www.beezandco.com
Facteur efficience X !
Il définit cette variable comme étant de
nature hautement psychologique
www.beezandco.com
Comprendre le contexte
Combinaison optimale des facteurs de production (K*L), qui est une
donnée du modè...
www.beezandco.com
Contexte
Les hypothèses du modèle néo-classique
L’objectif de maximisation du profit
La rationalité parf...
www.beezandco.com
L’efficience X
H Leibenstein constate que des entreprises en apparence identiques ( main
d’oeuvre et tec...
www.beezandco.com
Illustration
Observation faite par Harvey Leibenstein
Lors d’une grève des transports de 3 semaines ayan...
www.beezandco.com
Illustration
En 1978, Harvey Leibenstein parle d’efficience X pour nommer
les facteurs non mesurables, v...
www.beezandco.com
Théorie
En 1987 Harvey Leibenstein écrit "Les éléments essentiels qui
affectent ce comportement (ndt : c...
www.beezandco.com
Théorie
Selon Harvey Leibenstein, deux entreprises identiques qui utilisent les
mêmes facteurs de produc...
www.beezandco.com
Facteur X!
Pour Harvey Leibenstein, la productivité apparait comme une
variable contrôlée par les travai...
www.beezandco.com
Un économiste qui parle
de management?
En fait,
Harvey Leibenstein propose ouvertement de faire
pénétrer...
www.beezandco.com
Un économiste qui parle
de management?
Visionnaire Harvey Leibenstein introduit
également le rôle de l’I...
www.beezandco.com
Entrepreneur!
Caractéristiques le plus souvent attribuées aux entrepreneurs
par les spécialistes en comp...
www.beezandco.com
Facteur X, question de
management?
entrepreneur et manager
Capteur d’opportunitéInnovateur
Mobilisateur ...
www.beezandco.com
Facteurs humains
Harvey Leibenstein démontre de manière académique
avec une vision de « micro micro écon...
www.beezandco.com
Entrepreneur apporteur
de solutions
Harvey Leibenstein positionne l’entrepreneur ou l’intrapreneur
comme...
www.beezandco.com
Facteur X, question de
management ?
entrepreneur et manager
Capteur d’opportunitéInnovateur
Mobilisateur...
www.beezandco.com
Entrepreneur apporteur
de solutions
La production du Facteur d’efficience X,
ne serait donc qu’une quest...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le regard de Serge Capot - Talent le facteur X !

509 vues

Publié le

Publié dans : Recrutement & RH
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
509
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le regard de Serge Capot - Talent le facteur X !

  1. 1. 1 HISTOIRES AUTOUR DU TALENT Vous avez dit « facteur X » ? Serge CAPOT
  2. 2. www.beezandco.com Harvey Leibenstein ? Economiste Américain, d’origine ukrainienne né en 1922, décédé en 1994. Diplômé de Princeton, professeur émérite de l’université de Chicago. Auteur de nombreux ouvrages et publications sur les facteurs de de productivité dans les organisations publiques et privées . A écrit « Beyond Economic Man » (1976) ouvrage clef qui traite de l’impact des compétences managériales et de l’organisation sur les facteurs de productivité traditionnels. Se fait connaitre dans un article écrit en 1966 où il introduit une inconnue , une variable , qu’il nomme facteur d’efficience X expliquant les décalages souvent constatés entre les allocations de ressources et les résultats attendus.
  3. 3. www.beezandco.com Facteur efficience X ! Il définit cette variable comme étant de nature hautement psychologique
  4. 4. www.beezandco.com Comprendre le contexte Combinaison optimale des facteurs de production (K*L), qui est une donnée du modèle économique néo-classique Hypothèses simplificatrices (irréalistes) Ne prennent pas en compte le comportement du producteur Et surtout, dans le modèle standard, l’entrepreneur n’a rien à faire Firme = automate maximisateur Produits finis (outputs) FirmeMatières premières (inputs) Allocation des ressources Prévisions de production optimale
  5. 5. www.beezandco.com Contexte Les hypothèses du modèle néo-classique L’objectif de maximisation du profit La rationalité parfaite des agents La Concurrence Pure et Parfaite (CPP) Les contraintes de technologie et de prix La remise en cause de ces Hypothéses Rôle de l’entrepreneur (Schumpeter) La remise en cause du seul objectif de maximisation du profit (Berle et Means, Baumol) L’hypothèse de rationalité limitée (Simon) L’efficience «X » (Leibenstein) La firme comme coalition de groupes (Cyert et March) La remise en cause de la Concurrence Pure et Parfaite (Chamberlin, Sraffa)
  6. 6. www.beezandco.com L’efficience X H Leibenstein constate que des entreprises en apparence identiques ( main d’oeuvre et technologie) parviennent à des résultats très inégaux en matière de productivité par homme et de qualité des produits. Il existe un « facteur X » qui explique l’efficience ou l’inefficience des firmes. C’est la variable « organisation ». "Dans un article célèbre (1966), il expose la thèse selon laquelle l'allocation des facteurs et l'état de la technologie ne suffisent pas entièrement à expliquer la production d'une entreprise. Quelque chose de plus est impliqué, qu'on peut appeler l'effort, non pas au sens strictement physique, mais dans un sens plus large, en partie psychologique. On observe la plupart du temps un écart entre le comportement optimal d'une entreprise tel que le prédit la théorie économique et son comportement effectif, écart dû, entre autres, à l'absence de la pression concurrentielle présumée. L'efficience-X vise à rendre compte de ce facteur manquant" Source M. BEAUD, G. DOSTALER 1993, p. 400
  7. 7. www.beezandco.com Illustration Observation faite par Harvey Leibenstein Lors d’une grève des transports de 3 semaines ayant paralysé l’économie anglaise en 1974 , le travail général avait été réduit de 40 % et dans le même temps la production avait chuté de 15 %. Ecart démontrant l’existence d’une forte réserve de productivité
  8. 8. www.beezandco.com Illustration En 1978, Harvey Leibenstein parle d’efficience X pour nommer les facteurs non mesurables, voire non identifiables, qui sont à l’origine des performances de l’organisation. Il ajoute aux facteurs traditionnels de production une dimension organisationnelle. Exemple: la motivation, le savoir-faire et la culture d’entreprise, qui ne peuvent pas être pris en compte par la rationalité parfaite
  9. 9. www.beezandco.com Théorie En 1987 Harvey Leibenstein écrit "Les éléments essentiels qui affectent ce comportement (ndt : celui de la firme) ne sont pas seulement ceux qui existent entre un individu et une entreprise, mais plutôt les liens invisibles et autres relations entre individus. En d'autres termes, la firme n'est pas simplement un ensemble de relations contractuelles isolées entre employé et entreprise"
  10. 10. www.beezandco.com Théorie Selon Harvey Leibenstein, deux entreprises identiques qui utilisent les mêmes facteurs de production n'aboutissent pas aux mêmes résultats ; cela provient de la qualité de l’organisation.  Ce facteur organisationnel est appelé « facteur d’efficience X ». Il permet d’obtenir la plus grande intensité d’utilisation des autres facteurs Ce facteur X d’efficacité met aussi en évidence des liens et des relations invisibles qui lient dans l’entreprise les individus. Il démontre que l’entreprise n’est pas seulement un lieu de relations contractuelles, de procédures ,mais un lieu d’échanges tacites et implicites .
  11. 11. www.beezandco.com Facteur X! Pour Harvey Leibenstein, la productivité apparait comme une variable contrôlée par les travailleurs. L’efficacité du travail dépend de ce facteur X difficile à identifier qui renvoie pour une bonne part, à la motivation des hommes et de femmes et à leur stratégie au sein de l’organisation .
  12. 12. www.beezandco.com Un économiste qui parle de management? En fait, Harvey Leibenstein propose ouvertement de faire pénétrer dans la firme l'entrepreneur qui n'aurait jamais dû en sortir, son rôle dans le cadre de l'organisation de la production s'affirmant par la manifestation d'un effet de productivité (efficience induite) au travers de la motivation, de l'organisation de la gestion des affaires » source E. WANSCOOR 1995, p. 98
  13. 13. www.beezandco.com Un économiste qui parle de management? Visionnaire Harvey Leibenstein introduit également le rôle de l’Intrapreneur comme facteur clef de succès de l’entreprise Sans le savoir en 1966, il crée les fondations théoriques des réflexions actuelles sur la valorisation des actifs immatériels.
  14. 14. www.beezandco.com Entrepreneur! Caractéristiques le plus souvent attribuées aux entrepreneurs par les spécialistes en comportement Innovateurs Innovateurs Leaders Preneurs de risques modérés Indépendants Créateurs Énergiques Persévérants Originaux Optimistes Orientés vers les résultats Flexibles Débrouillards Besoin de réalisation Internalité Confiance en soi Implication à long terme Tolérance à l'ambiguïté et à l'incertitude Initiative Apprentissage Utilisation de ressources Sensibilité envers les autres Agressivité Tendance à faire confiance Argent comme mesure de performance
  15. 15. www.beezandco.com Facteur X, question de management? entrepreneur et manager Capteur d’opportunitéInnovateur Mobilisateur de ressources Ma ? Capteur d’opportunité
  16. 16. www.beezandco.com Facteurs humains Harvey Leibenstein démontre de manière académique avec une vision de « micro micro économiste » l’importance dans l’entreprise de facteurs humains , de liens invisibles, psychologiques , aujourd’hui impalpables , n’entrant dans aucun prévisionnel , mais, pouvant contrecarrer les prévisions les plus rigoureuses .
  17. 17. www.beezandco.com Entrepreneur apporteur de solutions Harvey Leibenstein positionne l’entrepreneur ou l’intrapreneur comme l’apporteur de solutions et lui reconnait …comme J. Schumpeter des qualités de manager mobilisateur de ressources. Si on reconnait la théorie de l’efficience X dans l’entreprise: Comment la mettre en action ? Ce facteur X existe-t-il déjà dans mon entreprise? Ou /et quelles en sont ses sources ? Qui est en charge de le développer ? Existe-t-il une formation afin d’apprendre à mobiliser de nouveaux efforts? obtenir de l’engagement? fédérer, motiver ,susciter l’enthousiasme…?
  18. 18. www.beezandco.com Facteur X, question de management ? entrepreneur et manager Capteur d’opportunitéInnovateur Mobilisateur de ressourcesMobilisateur de ressources Capteur d’opportunité Selon J. Schumpeter
  19. 19. www.beezandco.com Entrepreneur apporteur de solutions La production du Facteur d’efficience X, ne serait donc qu’une question de Talent Individuel ? ou TalentS du Collectif ? Non Pas seulementOui

×