Entrepreneuriat & Effectuation

1 464 vues

Publié le

"What makes entrepreneurs entrepreneurial ?"

- Les mythes de l’entrepreneuriat
- Principes de l’effectuation
- Approches effectuales connues
- Du bon usage de l’effectuation

0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 464
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
91
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Entrepreneuriat & Effectuation

  1. 1. 4 novembre 2014 ENTREPRENEURIAT & EFFECTUATION Atelier interne n°4
  2. 2. Effectuation Mode de pensée Réflexion Façon d’agir Incertitude Risque Bon sens Méthodologie 2
  3. 3. LES TRAVAUX DE S.SARASVATHY Saras Sarasvathy enseigne l’entrepreneuriat, la stratégie et l’éthique. A la fin des années 90 elle soulève la question suivante : « What makes entrepreneurs entrepreneurial? » Sujets: 27 entrepreneurs fondateurs de sociétés valorisées entre $200M et $6,5B Méthode: Confrontés à une série de problèmes à résoudre, on leur a demandé de réfléchir à haute voix (80 heures d’enregistrement soit près de 1500 pages de données) Résultat: 63% des interviewés utilise un raisonnement effectual plus de 75% du temps 3
  4. 4. APPROCHE EFFECTUALE VS CAUSALE M1 M2 M3 M4 M5 M1 M2 M5 M4 M3 Objectif déterminé Moyens initiaux Fins possibles F1 F2 F3 F4 F5 Raisonnement managérial CAUSAL Sélectionner parmi les moyens à disposition pour atteindre un objectif prédéterminé Raisonnement entrepreneurial EFFECTUAL Imaginer de nouvelles fins possibles en utilisant un ensemble de ressources limitées 4
  5. 5. SOMMAIRE I. Les mythes de l’entrepreneuriat II. Principes de l’effectuation III. Approches effectuales connues IV. Du bon usage de l’effectuation V. Discussions Entrepreneuriat & effectuation 5
  6. 6. Les mythes de l’entrepreneuriat Principes de l’effectuation Approches effectuales connues Du bon usage de l’effectuation Discussions Faut-il être un surhomme pour entreprendre ?
  7. 7. L’ENTREPRENEUR, UN SURHOMME? Les mythes de l’entrepreneuriat Mythe # 1 : les entrepreneurs aiment le risque Ils n’aiment pas le risque. En revanche, ils l’acceptent et cherchent à le confiner. L’entrepreneur définit un niveau de risque acceptable :  En limitant les investissements  En avançant par étapes  En partageant le risque 7
  8. 8. Saviez-vous que… A l’origine IKEA vendait des stylos, portefeuilles, cadres, nappes, horloges, bijoux et bas…
  9. 9. L’ENTREPRENEUR, UN SURHOMME? Les mythes de l’entrepreneuriat Mythe # 2 : il faut une grande idée pour démarrer L’aventure entrepreneuriale démarre rarement sur une grande idée visionnaire. L’entrepreneur peut être visionnaire, mais cette vision se développe au fur et à mesure et au gré des rencontres.  Passer rapidement à l’action  Aller au contact du réel pour faire évoluer le projet  Concevoir les échecs comme des opportunités  Faire vivre le projet pour faire émerger la vision 9
  10. 10. L’ENTREPRENEUR, UN SURHOMME? Les mythes de l’entrepreneuriat Mythe # 3 : l’entrepreneur est un expert en prévision Lorsqu’il fait des prédictions il se trompe comme les autres. Il ne prédit pas l’avenir mais cherche à le contrôler. Comme la meilleure façon de prédire l’avenir est de le créer soi-même, l’entrepreneur :  Estime qu’aucune tendance n’est inévitable  Ignore délibérément les tendances et évite les prédictions  Agit sur son environnement et le transforme 10
  11. 11. L’ENTREPRENEUR, UN SURHOMME? Les mythes de l’entrepreneuriat Mythe # 4 : l’entrepreneur est un super-héros Aucune étude n’accorde aux entrepreneurs des aptitudes exceptionnelles et aucun profil type ne ressort. Attention aux biographies extraordinaires ! L’entrepreneuriat est ouvert à tout le monde :  Il existe une très grande diversité de profils  L’esprit entrepreneurial ne limite pas à la création d’entreprises innovantes : • Intrapreneuriat • Associatif • Administration 11
  12. 12. Saviez-vous que… Paul Allen a cofondé la société Microsoft avec Bill Gates en 1975…
  13. 13. L’ENTREPRENEUR, UN SURHOMME? Les mythes de l’entrepreneuriat Mythe # 5 : l’entrepreneur réussit seul L’entrepreneuriat est un exercice social. Il faut savoir s’entourer pour aller chercher les compétences nécessaires ! Puisque l’entrepreneur n’est pas un super-héros, il ne peut réussir seul :  Savoir s’entourer et fédérer est un facteur de succès  L’entrepreneur compense ses lacunes avec des partenaires  Il vaut mieux une bonne équipe avec une idée moyenne que l’inverse 13
  14. 14. Les mythes de l’entrepreneuriat Principes de l’effectuation Approches effectuales connues Du bon usage de l’effectuation Discussions Si l’entrepreneur est homme normal, quelles sont les clés de sa réussite ?
  15. 15. LES 5 PRINCIPES DE L’EFFECTUATION #1 Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras A bird in the hand is worth two in the bush Les ressources d’aujourd’hui déterminent les objectifs de demain. 15
  16. 16. LES 5 PRINCIPES DE L’EFFECTUATION #2 La perte acceptable Etre prêt à perdre quelque chose de défini pour gagner quelque chose d’indéfini.  Déterminer des limites en pertes acceptables  Partager les risques 16
  17. 17. LES 5 PRINCIPES DE L’EFFECTUATION #3 Le patchwork fou  Création de partenariats  Obtenir leur engagement tôt dans le projet  Co-créer de nouveaux marchés La progression se fait par l’engagement d’un nombre croissant de parties prenantes qui apportent de nouvelles ressources et permettent des objectifs plus ambitieux. 17
  18. 18. Saviez-vous que… La société a démarré comme Sandwicherie…
  19. 19. LES 5 PRINCIPES DE L’EFFECTUATION #4 Tirez parti des surprises  Ne pas perdre de temps à se protéger contre tous les risques possibles  Accepter les « mauvaises » surprises  Etre opportuniste  Savoir redéfinir les objectifs Rester ouvert à l’imprévu car l’opportunité émerge souvent d’activités initiées avec un objectif bien différent de celui initialement envisagé. 19
  20. 20. Saviez-vous que… ou n’auraient jamais existées si elles s’étaient fiées aux tendances de leurs marchés…
  21. 21. LES 5 PRINCIPES DE L’EFFECTUATION #5 Le pilote dans l’avion Le pilote détermine les directions qu’il souhaite prendre.  Ne jamais prendre la situation actuelle comme donnée  Aucune tendance n’est inévitable  Aucun marché n’est figé  Les entrepreneurs regardent l’environnement comme ils aimeraient qu’il soit  Privilégier l’action à l’analyse 21
  22. 22. LA DYNAMIQUE EFFECTUALE Qui je suis Ce que je connais Qui je connais Ce que je peux faire Interactions Partenariats avec les autres Nouveaux moyens Nouveaux objectifs NOUVEAUX MARCHÉS NOUVELLES SOCIÉTÉS Divergence du cycle des ressources Mes moyens Convergence du cycle des contraintes Voies d’action disponibles 22
  23. 23. Les mythes de l’entrepreneuriat Principes de l’effectuation Approches effectuales connues Du bon usage de l’effectuation Discussions C’est bien joli tout ça… Mais concrètement ?
  24. 24. LEAN STARTUP Effectuation, lean Startup : le tout, c’est de se lancer L’effectuation présente des points communs avec une autre théorie, celle du Lean Startup. Ce point commun réside dans la notion d’itération. Les entrepreneurs ne savent pas à l’avance ce qu’est le marché. La démarche classique : tenter de prédire le marché avec des business plan et des études de marchés. Le lean SU et l’effectuation proposent d’aller rapidement au contact avec le marché. En clair, tester son idée très concrètement, en démarrant avec un site de démonstration par exemple. La confrontation avec les clients (ou même les non clients d’ailleurs), permet d’affiner le concept, le produit au plus près de la demande. En pratique, lancer un site de e-commerce en version bêta, ou vendre ses gâteaux sur le marché avant d’ouvrir une boutique Les limites : bien sûr, si vous cherchez des financements, un business plan reste incontournable. Mais il vous sera toujours plus facile de justifier vos chiffres prévisionnels et votre approche du marché avec des exemples concrets tirés de votre première phase de test ! 24
  25. 25. DESIGN THINKING Le design thinking est un processus d’innovation centré sur l’humain qui met en avant l’observation, la collaboration, l’apprentissage rapide, la visualisation des idées, le prototypage rapide de concepts et l’analyse de la concurrence. Le design thinking permet donc de sortir des cadres classiques de réflexion pour penser autrement aux stratégies de développement. 25
  26. 26. APPROCHE AGILE Les méthodes agiles partent du principe que spécifier et planifier dans les détails l’intégralité d’un produit avant de le développer (approche prédictive) est contre productif. Cela revient à planifier dans les détails un trajet « Paris – Narbonne » en voiture par les petites routes. Spécifiant chaque villes et villages traversés, l’heure de passage associée, chaque rue empruntée dans les agglomérations, litres d’essence consommés, kilomètres parcourus, etc. Les imprévus ne manqueront pas d’arriver : embouteillages, déviations, travaux, sens de circulation inversés, voire la panne, etc. Rendant votre planification et vos spécifications très vite obsolètes. Combien de temps aurez vous passé à planifier cet itinéraire, comment réagirez vous face à vos frustrations de ne pas pouvoir appliquer votre plan à la lettre ? 26
  27. 27. Les mythes de l’entrepreneuriat Principes de l’effectuation Approches effectuales connues Du bon usage de l’effectuation Discussions Pour résumer l’effectuation, c’est…
  28. 28. EN RÉSUMÉ, LES GRANDS PRINCIPES Projet viable = Idée = Opportunité = Idée 1 2 3 + Engagement de parties prenantes + Action Opportunité N’importe quoi + Vous Projet viable = N’importe quoi + Vous + Action + Engagement de parties prenantes 28
  29. 29.  Privilégier l’action à l’analyse contextuelle et gaspiller les RESSOURCES LIMITES 29  Manquer d’AMBITION  Penser que l’effectuation SE SUFFIT À ELLE-MÊME
  30. 30. Avancement du projet Incertitude Seuil de visibilité Approche effectuale Approche causale Seuil d’incertitude GESTION DE PROJET ET APPROCHE ENTREPRENEURIALE 30
  31. 31. LE MOT DE LA FIN « L’effectuation ne permet pas d’augmenter la probabilité de succès d’une entreprise, mais elle réduit le coût de l’échec en lui permettant de se produire plus tôt et à des niveaux d’investissement inférieurs ». Saras Sarasvathy, 2001 31
  32. 32. Les mythes de l’entrepreneuriat Principes de l’effectuation Approches effectuales connues Du bon usage de l’effectuation Discussions Quelle est votre pratique de l’effectuation ?
  33. 33. POUR ALLER PLUS LOIN www.effectuation.org http://mooc.em-lyon.com/ L’original par Saras Sarasvathy L’adaptation française par Philippe Silberzahn « Effectuation : l’entrepreneuriat pour tous » 12 novembre 2014, troisième édition du MOOC La société pour l’action effectuale 33

×