Teilhard de Chardin 
Scientifique 
‘Extra-lucide’ 
par 
Jean-Paul SIBBILLE 
(Groupe d’Etude Teilhard de Chardin 
de Basse-...
Nul n’est prophète en son pays ! 
Teilhard n’est plus en disgrâce au 
Vatican, mais notre intelligentsia 
l’ignore ou le d...
Un regard transdisciplinaire sur P. Teilhard de chardin, 
scientifique ‘extra-lucide’ 
1. Teilhard de Chardin, personne ex...
1ère partie : 
Teilhard, une personnalité exceptionnelle 
1° Sa vie, son oeuvre — 2° Comment il pensait — 3° Un prophète e...
Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 5
la vie de Teilhard (1881-1955) – 1 
Naît près de Clermont-Fd (famille aisée, catholique & conservatrice), le 
4ème/11 enfa...
‘Instants décisifs’ de la vie de Teilhard 
Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2...
la vie de Teilhard – 2 
Comme pour Picasso : rôle éminent du féminin – secrétariat, 
relations, confidences, conseils, bon...
Comment pensait Teilhard – 1 
Scientifique idéaliste & rigoureux, intuitif clair & logique ≈ 
Darwin ; raisonne par déduct...
Comment pensait Teilhard – 2 
Compréhension des choses en des cadres conceptuels étendus : grands es-paces, 
durées géolog...
Un prophète en procès 
En 1924 Rome est en possession d’une note confidentielle ronéotée sur le Péché 
Originel, qu’il tra...
2de partie : Teilhard lucide 
Essai de synthèse scientifique d’après ‘Le Phénomène humain’, ‘La Place Homme dans la 
Natur...
L’Évolution au temps de Teilhard 
1881-1910 : Darwinisme ‘historique’ : la Sélection Naturelle [SN] explique l’Évolution, ...
l’évolution selon Teilhard – 1 
Le Phénomène humain (vol.1/13 de l’édition posthume, 1955, rédigé de juin 38 à juin 40, re...
L’Évolution selon Teilhard – 2 
1. Cohérence conceptuelle. Pour TdC, matérialisme & spiritualisme ne rendent pas compte de...
Pertinence des concepts teilhardiens 
1. l’Étoffe de l’univers 
2. un ‘monde qui s’enroule’ 
3. un monde vivant 
4. la Noo...
« L’Étoffe de l’univers »… aujourd’hui 
« Il n’y a au Monde, ni Esprit, ni Matière : ‘ 
l’étoffe de l’univers’ est l’Espri...
‘Dedans’ l’Étoffe de l’Univers 
« Puisqu’en tout point d’elle même l’Étoffe de l’Univers a une 
face interne, c’est qu’ell...
Le « Monde qui s’enroule » 1° 
Lucidité TdC en 1937 : l’Astrophysique confirme 
que la formation & l’évolution des étoiles...
Cérébralisation, métabolisme basal 
& comportement croissent en 
complexité de façon exponentielle 
« Par ‘complexité’ nou...
Universelle croissance de complexité 
« à l’échelle du cosmique, seul le fantastique a des chances d’être vrai » (TdC) 
l’...
« obéissant inévitablement à l’inflexion des phyla 
zoologiques, les phyla mécaniques se reploient à leur 
tour, accéléran...
« L’étude de Sharov et Gordon regroupe une partie théorique et 
pratique entre l’origine de la vie et la relation entre la...
Eau & Vie avant la Terre ? 
THE ANCIENT HERITAGE OF WATER ICE IN THE SOLAR 
SYSTEM 
Identifying the source of Earth’s wate...
3ème partie :Teilhard ‘Extra-Lucide’ 
sa prémonition de l’Internet, en 1947 
LA PREMONITION TEILHARDIENNE DE L'INTERNET 
É...
« Qu’est ce que la Vie ? » Teilhard donne la même 
réponse que Schrödinger, mais… 13 avant lui ! 
« La vie n’est pas une p...
conclusion… (merci de votre attention) 
On peut affirmer : 
— 1° Sa lucidité & sa rigueur logique, dignes de Darwin, font ...
Annexes à la conférence 
… au gré des questions du public 
Traduire Teilhard ? 
Erreurs scientifiques & difficultés 
Référ...
Traduire Teilhard en Français du XXIème siècle ? 
vraiment pas facile 
vraiment pas facile 
Exemples d’écrits avec proposi...
Erreurs scientifiques & difficultés actuelles chez Teilhard 
conception très dépassée de la naissance du système solaire (...
et… Merci de votre attention, à bientôt si vous le voulez ! 
Références & sites internet pour aller + loin… 
sites Interne...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Teilhard de Chardin, scientifique extra-lucide

1 376 vues

Publié le

Biographie de Pierre Teilhard de Chardin, jésuite et scientifique (géologue et paléontologue) et analyse de ses textes scientifiques à la lumière des connaissances actuelles.
Conférence donnée le 27/09/2014 à la bibliothèque universitaire Sciences-STAPS de Caen par Jean-Paul SIBBILLE
(Groupe d’Etude Teilhard de Chardin de Basse-Normandie, Caen-Lisieux ; Professeur de lycée retraité (Maths-Sciences puis Art Appliqué) ; Formateur Transdisciplinaire)

Publié dans : Formation
1 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 376
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
41
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
1
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Depuis 1981 Teilhard n’est plus en disgrâces au Vatican. Ses idées, honnies de son vivant, sont paraît-il le ferment d’une « nouvelle évangélisation », dont acte. Cependant, une Loi du Silence occulte cet éminent savant. On reconnaît certes son rôle historique en Paléontologie, mais il n’y aurait plus à débattre de sa philosophie ou de ses idées scientifiques. Il est parfaitement inconnu du public & les gens cultivés en ont seulement entendu parler, le + souvent dans un genre disqualifiant. Quand des magazines comme Sciences Humaines, Le Point, L’Express, Science & Vie, Sciences & Avenir ou autres Monde Diplo publie un hors-série sur les grands penseurs du XXème siècle : Teilhard n’est jamais cité. Sur France Culture, des ‘Nouveaux chemins de la connaissance’ à ‘Répliques’ c’est silence radio. Et l’ultra-libéral & brillant Brice Couturier se demande « comment une pensée aussi vague a pu séduire tant de brillants esprits dans les années 50 ». D’où la question affreuse : La science est-elle à la traîne du Vatican ? Je remercie ici, d’autant plus, la Bibliothèque Universitaire Sciences-STAPS et Relais d’Science d’avoir approuvé ma proposition d’intervention pour la fête de la Science 2014 en Basse-Normandie.
  • Approche neuro-psychologique du visage de TdC : j’ai reconstitué un visage « cerveau droit » (à gauche) et un « cerveau gauche » (à droite) par symétrie des demies faces de TdC.
    À gauche un homme de terrain, baroudeur & puissant : un géologue taillé dans le roc, bien incarné & vivant, au regard déterminé & presque martial, au menton volontaire… qui vient vers vous ou qui bourlingue dans la Croisière Jaune ou qui explore les rives du Syar Osso Gol en Mongolie…À droite le portrait cérébral d’un frêle intellectuel, penseur conceptuel de la Noosphère & mystique de « La messe sur le monde ».
  • Ces portraits de Teilhard ont été faits en m’inspirant d’une illustration gardée précieusement dans un vieux n° de Sciences & Avenir (années 80) à propos non d’Einstein mais de la dissymétrie fonctionnelle hémisphérique [& du prix Nobel de Médecine attribué à Roger Sperry & Robert Bogen]. Texte de René Maheu comparant les vies parallèles d’Einstein & de Teilhard, on en reparle + loin.
  • « Instants décisifs », formule consacrée à la Photo par Cartier-Bresson… Successivement : Teilhard enseignant au Caire, dans les tranchées de Douaumont (1916), dans un chantier de fouille paléontologique en Somalie, i!mage de la Croisère Jaune (1931-32), caravane d’une mission géologique & paléonto en Mongolie, chantier de fouilles à Choukoutien près de Pékin (≈ 1928), Lucile Swann reconstituant le Sinanthrope, dans un congrès en 1947, sur une chaise à porteurs en Rhodésie (1953).
  • Je compare personnellement Teilhard à Darwin & Einstein pour sa puissante & audacieuse réflexion scientifique ; je vois aussi en lui un visionnaire à la hauteur de Vinci ou de Jules Vernes… en fin de compte je l’imagine en âme aussi élevée & généreuse que Gandhi ou Beethoven — le menu fretin qu’ignorent les puissants économistes, financiers & industriels & leurs… chiens de garde, qui dirigent le monde actuel — un type si élevé qu’on ne peut le juger avec nos critères.
  • Illustration d’Alice Belliard. question au public : devinez ce que désigne la métaphore « forme raffinée d’énergie scientifiquement captée ». La plupart d’entre vous l’utilise quotidiennement. C’est vrai que tiré du contexte c’est pas facile (d’ailleurs y’a que moi qui l’ai soupçonné !) : … il s’agit de l’INFORMATIQUE !
  • TdC, plus Spinozien que Cartésien, s’accorde à l’École de Copenhague [Bohr, Heisemberg], aux philosophies des Amérindiens, du Tantrisme & du Shinto Japonais, c-à-d qu’il a un point de vue non-colonialiste : la seule supériorité qu’il acceptait était celle de la conscience, de l’âme. Il préfigure l’observation participative en Ethnologie, la 2de Cybernétique (École de Palo Alto), la pensée systémique d’Edgar Morin.
  • extrait d’un index teilhardien du Québec à la page « Péché Originel » : j’ai surligné les renvois à caractère scientifique : conception nouvelle, cosmologie, Evolution(iste), Histoire, insaisissabilité, Involution, Organicité Origines Humaines, Phylum humain, Soucoupes volantes !!!, Transhistorique…
  • Ayant beaucoup lu Teilhard, j’aborde son œuvre par une synthèse originale : je ne résume ni n’actualise ses livres, ce qui a maintes fois été fait. Je ne vais donc ni résumer ni vulgariser ni argumenter « Le Phénomène Humain ». Ayant trouvé dans « L’Énergie humaine » les bases cohérentes de sa vision du monde je vais les confronter aux connaissances d’aujourd’hui. Je vais donc (dé)montrer que ses concepts audacieux sont encore non seulement d’actualité mais toujours aussi révolutionnaires. L’œuvre de Teilhard est un Sacre du Printemps. scientifique & philosophique. Comme celui-là il n’a pas pris une ride !
  • Courbe d’accroissement complexité suggérant l’émergence de la conscience, tirée du Phénomène Humain, avec légende de l’auteur. Julian Huxley (≈1947-48) lui fourni l’axe Oy. Teilhard précisera dans Le Groupe Zoologique Humain (Ed 10/18 1956, p. 24) que cette courbe est « + imaginaire que réelle, je m’empresse de le dire, puisque passé les molécules il devient rapidement impossible de calculer dans un être soit le nombre d’éléments, soit de liaisons ente ces éléments » ; c’est « à titre d’approximation grossière » qu’il utilise le nombre d’atomes pr décrire la complexité. => 1° prudence & humilité du savant, 2° nous avons maintenant les moyens des calculs auxquels il fait allusion dans ces pages [cf. diapo 20, 21, 22… où les axes sont permutés). Quant au « quantum absolu de longueur », il s’agit de la « longueur de Planck », dont il donne une mauvaise valeur (10-33 cm au lieu de 10-12 ).
  • Loi de complexité-conscience située entre 1942-1949 : si le graphique de la diapo précédente est bien de cette époque, la loi naturelle correspondante est énoncée bien + tôt par TdC, mais durant la préparation de cette conférence je n’ai pas eu le temps de retrouver la date de sa 1ère occurrence. Je conserve donc ce créneau 1942-49 qui, de toute façon, est bien antérieur à toute autre référence scientifique, entendu qu’il ne s’agit pas seulement d’augmentation de complexité mais que cela va de paire avec la montée de conscience.
  • L’intuition de Teilhard, formulée en 1937 est de + en + avérée : tout le monde sait aujourd’hui que logiciel & ordinateur ne fonctionnent pas l’un sans l’autre ; qu’un être vivant n’existe pas sans code génétique, que les particules élémentaires du Modèle Standard (en Physique) n’existent qu’en raison de ‘constantes physiques’ ou de nombres quantiques. Le matérialisme réductionniste & doctrinaire ne rend plus compte de la ‘réalité’ => La Recherche (été 2014, « La réalité n’existe pas », cf. aussi M. Tegmark (« Notre univers mathématique »).Mais à ce compte, il faut réviser nos notions de Matière & d’Esprit, lequel doit concilier l’aspect d’immatérialité-information immanent de l’univers avec l’entité spirituelle que traite essentiellement notre cerveau => manifestations, y compris inconscientes & propres au genre humain, de toute spiritualisé sans se limiter au Christianisme.
  • La Physique Quantique trouve peut-être, de façon aussi paradoxale & surprenante que métaphysique, ce que Teilhard entend par « dedans des choses » au sein de la Matière &, comme il dit « au niveau de l’intime ». Pour esquiver le délicat problème d’une répugnante « communication supra-luminique » [évaluée par N. Gisin (à Genève vers 2005) à « 4 ordres de grandeur de la vitesse de la lumière, c-à-d ≈ c*10000 !) entre particules intriquées — soulevé par d’hérétiques physiciens tels que O. Costa de Beauregard, F. Capra, J. Charon, ou D. Bohm, voire de F. Crick [à propos de l’âme, « hypothèse stupéfiante »] ou d’augustes figures cautionnant ceux-ci, çà & là, tels que W. Pauli ou B. Josephson — répugnante parce que pouvant décrire, voire expliquer, les phénomène tabous du Matérialisme que sont la synchronicité, la spiritualité & autres étrangeté de la Parapsychologie [psychokynèse, télépathie, prémonition, etc…] ; les physiciens recourent à l’hypothèse holistique selon laquelle, à qq µ comme à des années-lumière, les particules intriquées sont indissociables, forment une entité, une monade, un « être » en soi, en foi de quoi ils proposent un « Théorème du Libre Arbitre » : si nous sommes libres, les particules le sont aussi ! Je vous invite à lire, si vous le pouvez, le teilhardien spécialiste de la Relativité Complexe Jean Charon dans sa version du « dedans » des particules élémentaires : il ne parle, avant la lettre, que d’intrication [La connaissance de l’univers, Seuil 1963, p. 139]. Et la révolution majeure annoncée par Pharabod-Ortoli risque d’être convulsive pour la Physique, au sens où Breton parle de Beauté convulsive. A suivre !
  • Je ne pense pas me tromper en traduisant la notion d’Enroulement par Recyclage, & là tout le monde comprend !
  • La loi d’accroissement de complexité-conscience entrevue par TdC est aujourd’hui utilisée sous diverses formes, qui vérifient son intuition : dans les schémas du bas les régressions linéaires en échelle log-log indiquent, sans le moindre doute, l’existence d’une variation exponentielle de complexité traduite par le taux de « cérébralisation » grandissant, lequel induit des comportements de plus en plus sophistiqués.
  • L’étonnant – qui n’étonne qu’un non-teilhardien – c’est que ces mêmes calculs, appliqués à des échelles diverses de structures de l’univers, donnent le même type de résultat : le physicien montre que l’énergie dissipée par un gramme de cerveau humain est ≈ 10 000 fois plus élevé qu’un même gramme de Soleil !Ces études & les courbes montrées ici proviennent du site de la revue Pour La Science, au blog du mathématicien-logicien Jean-Paul Delahaye maître ès complexité s’il en est. L’article d’Eric Chaisson date de juin 2014.
  • Audacieusement, TdC explore la possibilité d’une continuité évolutive hors du vivant, c-à-d chez les machines ! On peut dire que « L’Homme symbiotique » (J. de Rosnay) ou la « Transhumanisme » (R. Kurzweil) sont logiquement intégrés à l’Évolution naturelle du Monde, telle que Teilhard la conçoit dès la fin des années 30.
  • De + en + sidérant, si j’ose dire, la démarche initiée par Teilhard se retrouve dans le Phylum Mécanique avec la loi de Moore — le nb de transistors par processeur d’unité centrale d’ordinateur [variante : la taille de mémoire] double chaque 18 mois. Alexeï Scharov & Richard Gordon (univ. Cornelle, NY, USA) ont décidé de vérifier si la loi de Moore s’applique aux gènes (modules biologiques de stockage d’information génétique). Réponse positive… mais l’origine de la droite de régression se trouve très très reculée sur l’axe des temps, vers 9,5 milliards d’années => autrement dit, L’UNIVERS EST NATURELLEMENT PORTEUR DE VIE, ou encore : il est VIVANT ! Et l’on pensera ipso-facto à l’Hypothèse Gaïa de James Lovelock…
  • Diapo ajoutée qq jours après la conférence. La veille de mon intervention (26 au soir), bouclant ma revue de presse quotidienne sur internet, le blog Sciences du Monde m’apprend une découverte fabuleuse : l’eau contenue ds la système solaire serait plus ancienne que le Soleil lui-même ! le support obligé d’apparition de la vie telle qu’on la connait existe depuis + longtemps que la Terre & le soleil ; ceci corrobore le travail de Scharov-Gordon & consolide sérieusement l’idée de TdC.
  • Il y a 15 ans – en l’an 2000 – j’étudiais L’Avenir de l’homme (t.5), je repérais des mots-clé & des phrases dispersés dans l’ouvrage pouvant évoquer l’internet, je mis des signets en marge puis j’ai saisi les phrases concernées… alors apparu l’incroyable, la preuve par l’esprit d’une ‘préconnaissance’ (terme emprunté au chimiste Jean JACQUES dans L’IMPRÉVU ou la science des objets trouvés Odile Jacob 1990), c-à-d une prémonition totalement inconsciente ; ensuite je fis une seconde « distillation du texte » qui donna le « condensât » ci-dessus. On est sidéré par ce texte, il semble rédigé par un Paul Virilio ou un Edgar Morin il y a une quinzaine de jours. Songeons qu’en 1947 où l’essentiel de ces phrases sont écrites, le transistor électronique était même pas sorti des labos Bell & que l’informatique en était à sa Préhistoire : le Mark 1, l’ENIAC, l’UNIVAC ! La Une du Courrier CERN (2009) montre la schéma que Tim Bernes-Lee avait inséré à sa note sur l’architecture d’Internet, note adressée au directoire du CERN, où il travaillait, et la réponse de celui-ci : « vague but exciting ! »
  • A lire « en écoute flottante » comme un Psy entend son patient, certains mots retiennent fortement l’attention, des mots de Physique souvent – ce qui n’est pas le moins surprenant de la part d’un paléontologue – & l’on y trouve une vision très claire du rôle de l’entropie dans les processus de la Vie. Bien entendu, TdC ne donneaucune équation (chacun son rôle) mais il a une VISION SCIENTIFIQUE EXTRA LUCIDE du phénomène de la Vie. Le plus fascinant est qu’il ait précédé Erwin Schrödinger de 13 années [Qu’est ce que la vie ?, § 45, rédigé en 1944]. Une fiche + détaillée d’extraits de « L’Énergie humaine » est distribuée au public de la conférence => anticipations très fortes des théories qui adviendront après lui : celles de l’information (Wiener-Shannon), de l’auto-organisation (Atlan, Prigogine, Maturana, Varela), de l’étoffe de l’univers (Deutsch, Tegmark), de la pluralité des mondes (Sagan, Dyson)
  • Ça fait beaucoup de choses mais avec un peu de courage on peut aller DEVANT, A GAUCHE, AU-DESSUS, c-à-d au « Dedans » du Monde.
  • Pas simple à cause du style presque toujours épistolaire – c-à-d narratif, conversationnel & visuel – d’autant qu’en visionnaire Teilhard est obligé d’user de métaphores pour désigner des choses qui n’ont pas encore d’existence (l’Internet en 1950, les « structures dissipatives » en 1931) ; de plus ses écrits sont souvent redondants (pour déjouer ses interdits de publication) car un même thème peut se retrouver dans des écrits très différents, par ex. la pluralité des mondes habités est invoquée à propos du Péché Originel, de la cosmogenèse, de « comment je crois », de l’avenir de l’humanité, de théologie.
  • Quelques aspects à débattre, j’en ai oublié un très sensible : celui de l’eugénisme. Il se trouve que TdC fut, dans son genre (cf. L’Énergie humaine, Le Seuil édition de poche p. 175), un rien eugéniste dans les années 30 où l’eugénisme fut ‘pratiqué’ (d’abord par les Américans puis par les nazis) ; mais il faut soulever le doute. TdC était un être de TRÈS HAUTE moralité – qu’on peut comparer à Gandhi, Luther King, Mandela ou au Dalaï Lama – son eugénisme consisterait (si j’ai bien compris) en des exercices spirituels appliqués aux populations, exercices dont sont coutumiers les Jésuites, les moines tibétains, les yogis ou méditants de toutes obédience : le seul but conditionnant cet eugénisme étant que « tout est bon qui améliore la conscience libre ». Aux antipodes des eugénistes sus nommés, passés présents ou à venir… c-à-d à vomir.
  • Teilhard de Chardin, scientifique extra-lucide

    1. 1. Teilhard de Chardin Scientifique ‘Extra-lucide’ par Jean-Paul SIBBILLE (Groupe d’Etude Teilhard de Chardin de Basse-Normandie, Caen-Lisieux) professeur de lycée retraité (Maths-Sciences puis Art Appliqué) Formateur Transdisciplinaire Formateur Transdisciplinaire Formateur Transdisciplinaire Formateur Transdisciplinaire Formateur Transdisciplinaire Fête de la Science 2014, Caen Bibliothèque Universitaire Sciences-STAPS 27 septembre 2014 Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 1
    2. 2. Nul n’est prophète en son pays ! Teilhard n’est plus en disgrâce au Vatican, mais notre intelligentsia l’ignore ou le discrédite… alors que, plus de 50 ans pares sa mort, bien de ses écrits sont plus actuels que de son vivant ! Essayons de rectifier les choses ce qui va suivre n’engage que moi. « En 1957, Jean-François Revel a publié un bref essai dont le titre sonnait comme un défi, « Pourquoi des philosophes ?». Ce livre a eu un tel écho que Revel l’a réédité à plusieurs reprises, lui rajoutant d’intéressantes préfaces et répondant à ses détracteurs dans un autre essai, La cabale des dévots. […] Quant aux diatribes enflammées contre Teilhard de Chardin, elles nous paraissent franchement anachroniques : personne ne lit plus cet auteur et on se demande comment une pensée aussi vague a pu séduire tant de brillants esprits dans les années 50. » [Extrait d’une "chronique de Brice Couturier » (France Culture, 24 janvier 2014)] Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 2
    3. 3. Un regard transdisciplinaire sur P. Teilhard de chardin, scientifique ‘extra-lucide’ 1. Teilhard de Chardin, personne exceptionnelle 1. Vie de Teilhard 2. Comment il pensait 3. Un prophète en procès 2. Teilhard lucide 1. L’Évolutionnisme au temps de TdC 2. L’Évolution selon Teilhard, 1 et 2 3. Pertinence de concepts 1. Etoffe de l’univers 2. Enroulement 3. Loi de complexité 3. Teilhard « extra-lucide » 2. Il devance Schrödinger sur la nature de la vie (1937) 1. Prémonition de l’Internet en 1947 4. Annexes (si demande & s’il y a le temps) 1. Traduire Teilhard en Français courant ? 2. Erreurs & difficultés 3. Le ‘Péché Originel’ selon Teilhard, cas d’école ! Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 3
    4. 4. 1ère partie : Teilhard, une personnalité exceptionnelle 1° Sa vie, son oeuvre — 2° Comment il pensait — 3° Un prophète en procès Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 4
    5. 5. Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 5
    6. 6. la vie de Teilhard (1881-1955) – 1 Naît près de Clermont-Fd (famille aisée, catholique & conservatrice), le 4ème/11 enfants. Sage & studieux, intérêt pour la nature, besoin d’absolu . Vocation religieuse à 17 ans, noviciat à Jersey, Théologie à Hastings (1908-12), ordination (1911). Enseigne au Caire & publie (Paléontologie, 1905-08. Mêlé à l’affaire de Piltdown (1912, disculpé). 1915-1918 : brancardier (Zouaves & Tirailleurs) au courage exemplaire, humanité & camaraderie ; développe un ‘7ème sens’ dans les tranchées (1918) – insight créatif, élan poétique, vision d’une Humanité évoluant ‘en bloc’ – où il élabore sa thèse, soutenue en 1922. Après 1920 : enseigne la Géologie (Institut Catholique de Paris) ; paléontologue du Museum en France & Chine (Tien-Tsin, Pékin) où il tente la 1ère carte géologique du pays, s’intègre au National Geological Survey & dirige les fouilles préhistoriques de Choukoutien (co-découvreur du Sinanthrope, 1929) ; durant la Croisière Jaune (1931-32) ; repère les jonctions géo-paléontologiques entre Chine & Asie centrale. Jusqu’à la fin il quête l’origine de l’Homme en Ethiopie & en Afrique du Sud, à Java & aux Indes ; seul avec LEAKEY vers 1950, il pense que nos origines africaines (Est Sud?) Au courant de la science de son temps – baroudeur aventurier, observateur méticuleux. Savant méthodique & logique, mais aussi philosophe, poète, mystique. Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 6
    7. 7. ‘Instants décisifs’ de la vie de Teilhard Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 7
    8. 8. la vie de Teilhard – 2 Comme pour Picasso : rôle éminent du féminin – secrétariat, relations, confidences, conseils, bons jugements, légataire des écrits & du fonds TdC. Sa collaboratrice Lucile Swan vécut un platonique amour mais finira désespérée d’être obligée de sublimer toujours son amour ; il lui dira Je ne m’appartiens pas, & par conséquent je ne peux me donner entièrement & exclusivement à quiconque [9·1939]. Il côtoie le monde savant de son époque [Breuil, Boule, Huxley, Vernadsky, Leakey], entre à l’Académie des Sciences (1950), D.R. au CNRS (1951). En vrai créatif il détourne l’interdit hiérarchique : stages, séminaires, relations, notes ronéo ou polycopiés => pensée bien diffusée mais édition posthume (13 recueils cautionnés par un aréopage scientifique, culturel & moral international). Pieux & mystique, il concilie science & foi catholique ; fidèle à ses voeux (pauvre, chaste, obéissant) quoi qu’il en coûte. Retours épisodiques en France, exil final à New York [† 1955, le jr de Pâques selon son souhait], 8 jours avant Einstein. 10 ans après, René Maheu (Dr de l’UNESCO), fera un double éloge solennel en comparant ces 2 génies aux vies si semblables (puissance & liberté de pensée, innovation, haute moralité, exils, renommée internationale). En fin de compte, un esprit si élevé qu’on ne peut le juger avec nos critères ‘ordinaires’ (avis personnel). Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 8
    9. 9. Comment pensait Teilhard – 1 Scientifique idéaliste & rigoureux, intuitif clair & logique ≈ Darwin ; raisonne par déduction, induction & abduction [confirmation graduelle d’une hypothèse de travail]. Pensée religieuse identique. Intelligence complexe, visuelle [cf. prologue du Phénomène Humain], libre, intériorisée… toute vouée à la RECHERCHE scientifique & spirituelle. Haute intégrité morale ; grande érudition & curiosité, il exprime ‘en toute sincérité une vue particulière du Monde, quitte à ne sauver aucune orthodoxie scientifique ou religieuse’. Visionnaire audacieux & conceptuel c-à-d ‘extra-lucide’ => métaphores & néologismes pour ce qui n’a pas encore de nom : ex. ‘forme raffinée d’énergie scientifiquement captée’ ! ‘Réaliste’ au sens de la Philo des Sciences d’aujourd’hui [il existe des choses, en soi indépendantes de notre observation, qu’elles soient matérielles ou non]. > vision globale des choses, systémique [≈ Écologie, J. de Rosnay, Edgar Morin]. Écriture : style svt poétique, narratif & personnel aux longues phrases, émaillées de références culturelles ou savantes => lecture parfois difficile => lexiques [Édit. Universitaires 1963, Seuil 1968, univ. Laval au Québec 1972]. Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 9
    10. 10. Comment pensait Teilhard – 2 Compréhension des choses en des cadres conceptuels étendus : grands es-paces, durées géologiques, rythmes cosmiques ou paléontologiques, ‘étoffe’ de l’univers, infiniment petit, grand ou complexe. implication : « Par suite d’illusion psychologique très naturelle, la grande science moderne s’est est née & s’est développée sous le signe exclusif de l’Objet. Penchés sur la Matière & la Vie, physiciens & biologistes ont toujours opéré comme s’ils fussent émergés & indépendants du Monde dont ils cherchaient à fixer les éléments & les lois. […] Sur les deux domaines [matière, vie] ce qui était jusqu’alors le centre (regardant & non regardé) de l’expérience totale, l’Homme tend à se poser en foyer de n os enquêtes & de nos conquêtes. […] Encore un peu & une science de l’Homme aura remplacé ce qui n’était encore que science humaine. » [L’énergie humaine, ch. 5 introduction, 1937] Raisonnement plus abductif qu’inductif ou déductif. Cohérence intellectuelle : primat de l’esprit-matière, unité du cosmos, processus évolutif universel de l’esprit-matière, loi d’accroissement de complexité-conscience, place de l’Homme dans la nature non absurde (non-extériorité à l’univers), fonction de la pensée réfléchie, émergence de la Noosphère, pluralité des mondes & destin cosmique de l’humanité. Tout se tient ! c’est le socle du futur Principe Anthropique (faible ou fort, à votre gré) & c’est aussi un programme philosophique, axé sur la Métaphysique, voire les bases d’une ‘hérétique’ théologie théorique [comme il y a Biologie Théorique]. 10 © Guide critique de l’Évolution Belin 2009 Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014
    11. 11. Un prophète en procès En 1924 Rome est en possession d’une note confidentielle ronéotée sur le Péché Originel, qu’il traite en logicien : incompatible avec l’Évolutionnisme & la Cosmologie, absurdité logique d’un dogme ridicule & humiliant pour l’intelligence => il faut le repenser totalement ! Audacieux examen que celui du P.O. chez TdC ! ————————————> A cette époque l’Église s’en tenait au docile abbé Moreux (Maison de la Bonne Presse, nihil obstat 1910) « les longues périodes de 200 ou 300 000 ans pendant lesquelles l’homme aurait vécu ne trouvent de créance qu’auprès de vulgarisateurs ignorants. […] aussi loin que nous remontions dans ce problème de nos origines, nous retrouvons l’homme tel qu’il est aujourd’hui, tel qu’il ara demain […] à l’heure de la décadence des nations, ni l’enseignement ni la corruption [de l’âme] ne peuvent réussir à rendre un peuple athée. » À partir de 1926 le Vatican juge sa pensée dangereuse, l’éloigne de Paris, de tout enseignement ou contact ; & ne l’autorise à publier qu’en Géol & Paléontologie (11 volumes édités à Fribourg… mais introuvables !) Malgré l’effort, disproportionné à son âge, pour remanier son texte afin de ‘sortir quelque chose d’incontestable’ & malgré le soutien actif de religieux éclairés [Mgr de Solage, les jésuites d’Ouince, de Lubac, Leroy, Martelet] ; le Vatican s’obstine à bloquer toute publication &… son entrée au Collège de France. TdC reste ’enfant obéissant’. 10 personnes, dont 1 jésuite, à ses obsèques. Un monitum pontifical (1962 année du concile Vatican II) met en garde la jeunesse « contre les dangers de ses ouvrages ». En 1970 le P. d’Ouince sj publie Un prophète en procès, en 2 volumes. Le Vatican ne le réhabilite qu’en 1981 au centenaire de sa naissance. Résultat des courses : DOUBLE PEINE ! car ses publications autorisées sont socialement perdues, car introuvables. En conséquence le caractère hautement scientifique de l’oeuvre posthume n’est plus perçu. Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 11
    12. 12. 2de partie : Teilhard lucide Essai de synthèse scientifique d’après ‘Le Phénomène humain’, ‘La Place Homme dans la Nature’, ‘L’avenir de l’homme’ & ’L’Énergie humaine’ lucide : 1° qui perçoit, comprend, exprime les choses avec clarté, perspicacité 2° clairvoyant sur son propre comportement [dict. Robert] • Teilhard évolutionniste • L’Évolution à son époque • L’Évolution selon lui (1, 2) • Pertinence de ses concepts • l’Étoffe de l’univers • un ‘monde qui s’enroule’ • un monde vivant 1. Erreurs & difficultés chez TdC (annexe à la conférence) Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 12
    13. 13. L’Évolution au temps de Teilhard 1881-1910 : Darwinisme ‘historique’ : la Sélection Naturelle [SN] explique l’Évolution, non réduite à la lutte pour la vie, à partir d’observations diverses (naturalistes, embryologie, paléontologie, éleveurs). Néo-Darwinisme : Weissmann (1883) réfute Lamarck [héritage de caractères acquis], de Vries (1900) théorise la mutation & redécouvre les lois de l’hérédité (Mendel 1866), que Cuénot étend à la Zoologie (1911) ; notion de gène (Bateson, 1909). Préhistoire : Neandertal (1856), Cro-Magnon (1868), Pithécanthrope [H. erectus, Dubois, Java 1891] => La guerre du feu, roman de JH Rosny (1909). 1910-1955 : découverte expérimentale de mutations génétiques graduelles (Morgan 1911) => opposition entre ‘gradualistes’ & ‘saltationnistes’ ; notions de ‘dérive génétique’ (Wright, 1920), génétique des populations (Fischer, Haldane) => Théorie Synthétique de l’Évolution [TSE] = génétique (Dobzhansky 1937) + zoologie (Mayr 1942) + biologie (Huxley 1942) + paléontologie (Simpson 1944)]. La TSE met en stand by le Lamarckisme, le saltationnisme, l’orthogenèse, les panchronies & divers autres ‘problèmes’ évolutifs. On découvre l’ADN support de l’hérédité (McCarty & McLeod 1940) dont Watson & Crick découvriront la fameuse ‘double hélice’ (1953) en même temps que Stanleye Miller expérimente la ‘soupe primitive’ prébiotique de la Terre. La Dérive des continents (Wegener 1912), la Physique quantique (1924-35) et l’Expansion de l’univers (Hubble 1929) seront les cadres ultérieurs de compréhension pour l’Évolution. Préhistoire : Australopithèques (Dart 1925, Leakey 1935) ; H. erectus [H. de Pékin, Anderson 1921, Black+Pei+TdC 1927] ; grotte de Lascaux (1940). 2 influences notables pour Td C : — Bergson L’Evolution créatrice (1907) : la Nature a une créativité immanente, un processus d’élan (~Schopenhauer), — Vernadsky qu’il rencontre à Paris & qui publie La Biosphère (1926) : les êtres vivants échangent & concentrent la géochimie de la croûte terrestre. Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 13
    14. 14. l’évolution selon Teilhard – 1 Le Phénomène humain (vol.1/13 de l’édition posthume, 1955, rédigé de juin 38 à juin 40, remanié en 47-48 dans l’espoir d’un ‘nihil obstat’ ) est une synthèse de ses écrits paléontologique & sur l’Évolutionnisme. — prologue : « l’Homme s’impose à notre effort pour voir, comme la clef de l’Univers » c-à-d le ‘fait’ naturel le plus extraordinaire, l’Homme, ds 1 perspective cohérente, scientifique & historique, selon 3 stades. — Prévie : Etoffe de l’univers, avec ‘Dedans’ (≈Psy), loi de croissance complexité, Terre juvénile=> Géosphère. — Vie : Apparition, expansion & processus évolutif, montée psychique vers la conscience => Biosphère — Pensée : Anthropoïdes, genre Homo, espèce sapiens avec hominisation individuelle puis collective => apparition & développement de la Noosphère, l’Évolution a conscience d’elle-même (≈ Évol. autoréférente). l’auteur conjecture ensuite une — Sur·vie : Confluence de pensée, esprit-Terre ; convergence de l’univers à très long terme avec, en Terre finale, de l’amour-énergie, => pr l’Homme futur une fusion psychique avec l’univers [conjonction science-religion]. TdC établi la 1ère « courbe de corpusculisation universelle », conçue vers 1948 [ÉCRITS SCIENTIFIQUES numérisés, UQAC, ch. 32 « Singularité de l’espèce humaine » 1954, p. 353], que reprendront XXIème siècle [Chaisson, Jantsch & Schäfer, cf. diapos 20, 21, 22] Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 14 FIG. 1. — Courbe suggérant une distribution naturelle des corpuscules (eu-corpuscules) organisés, en fonction de leurs dimensions linéaires et de leur complexité, celle-ci étant approximativement exprimée en nombre d'atomes incorporés. La courbe, partant de l'Infime très simple (éléments nucléaires), monte rapidement jusqu'aux premiers corpuscules vivants (virus). Au delà, elle s'élève plus lentement, la taille variant peu avec l'arrangement. La courbe est tracée asymptotiquement au rayon de la terre, pour exprimer que la plus vaste et la plus haute complexité édifiée, à notre connaissance, dans l'Univers, est celle de l'Humanité planétairement organisée en noosphère. Sur l'axe Oy j'ai indiqué (d'après J. Huxley) la longueur (ou diamètre) des principaux objets-repères identifiés jusqu'à ce jour par la science dans la nature, depuis les plus petits jusqu'aux plus grands. Suivant quelques physiciens, la longueur 10-12 aurait des chances de représenter un quantum (minimum) absolu de longueur dans l'Univers, et dans ce cas devrait être prise (au lieu de 10-20) comme origine des axes. a, point critique de Vitalisation; b, point critique de Réflexion (Hominisation).
    15. 15. L’Évolution selon Teilhard – 2 1. Cohérence conceptuelle. Pour TdC, matérialisme & spiritualisme ne rendent pas compte de la Pensée émergeant au cours de l’Évolution => hypothèse d’un esprit-matière. 2. Même ‘au niveau de l’infime’ toute particule recèle un psychisme élémentaire. 3. Une loi de complexité-conscience [1942-1949*] avec un hasard de + en + contraint, génère psychisme & conscience => Il existe donc 3 ∞ naturels : petit, grand, complexe. 4. De ce fait la Vie apparaît comme une propriété générale de l’univers perçu comme système [> somme des composants, tous reliés, & doté d’un ‘but’]. La Vie ’n’est pas autre chose qu’un effet spécifique […] de la matière complexifiée’ [VIII, p. 34]. 5. Le but supposé du processus se traduit par une ‘orthogenèse’ ou ‘téléologie’ pour les organismes de + en + évolués. 1. La matière évolue en franchissant des ‘pas’ : Prévie [particules –> atomes–> molécules– > super molécules de pré-vie] => Vie [–> bactéries–> procaryote–> cellule–> organisme– > espèces] => Pensée [individu=> tribus–> société–> nation–> planétisation] => Survie [compression–> personnalisation–> spiritualisation] 2. La Terre ‘enroule’ sa lithosphère => la biosphère aussi => émergence d’une Noosphère [= ‘sphère de la pensée’]. La macro-évolution procède par sauts successifs [‘Pas’ de la Prévie, etc] il conjecture un futur ’Ultra Humain’. 3. L’Évolution essaie tout grâce au hasard mais elle le dirigée. 6. Homo sapiens évolue encore, il est LE phénomène évolutif, sa clé de compréhension. 1. Avec lui, sur Terre, émerge la Noosphère cosmique [sphère de pensée]. 7. L’Évolution universelle n’est pas seulement biologique ou terrienne => [phyla mécanique, pluralité des mondes]. 8. Au fur & à mesure l’Évolution est d’abord darwinienne & se ‘Lamarckise’ avec l’émergence du ‘social’ & du ‘culturel’ => opposer Teilhard à Darwin ou à Lamarck est dénué de sens. Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 15
    16. 16. Pertinence des concepts teilhardiens 1. l’Étoffe de l’univers 2. un ‘monde qui s’enroule’ 3. un monde vivant 4. la Noosphère & Internet 5. l’Anthropocène Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 16
    17. 17. « L’Étoffe de l’univers »… aujourd’hui « Il n’y a au Monde, ni Esprit, ni Matière : ‘ l’étoffe de l’univers’ est l’Esprit-Matière » (VI, p. 74, 1937) Esprit & Matière inséparables ≈ génotype [ADN] & le phénotype [l’être vivant] en Biologie, ou ≈ le ‘software & le hardware' en Informatique. La matière-énergie se dérobe ≈ vide + {6 quarks, 3 leptons} décrits mathématiquement + les… constantes fondamentales. L’immatériel dans le Réel : « l’information est information, ni matière ni énergie. Aucun matérialisme qui le réfute ne peut survivre à ce jour » [N. Wiener, Cybernétique 1948]. Les lois de la Nature aussi immatérielles & fixes que les Maths. la Physique [Galilée, Wheeler, Deutsch, Tegmark], la fécondité des Maths [Wigner, Connes], la Cosmologie [Barrow], & l’Informatique [Shannon, Tipler, Chaïtin, Delahaye] obligent à penser que l’Étoffe de la réalité est mathématique. Les sciences cognitives, les ‘états altérés de conscience’, ainsi que de rares phénomènes d’ordre parapsychologique (Art, Anthropologie) font penser que l’esprit-matière est ‘plus qu’une hypothèse’. « Je crois que ma vie en physique se divise en trois périodes (...) J'ai d'abord cru que tout était fait de particules (...). Dans ma seconde période que tout était fait de champs (...) Dans cette troisième, mon impression est que tout est fait d’information. » [John Wheeler, créateur du mot ‘informatière’] « La structure fondamentale de sa théorie est vraiment la seule dans laquelle le cosmos en évolution de la science moderne puisse être associé une signification ultime de la réalité » [Ch. de Duve, (Prix Nobel), Poussière de vie Fayard 1996 p. 476] Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 17
    18. 18. ‘Dedans’ l’Étoffe de l’Univers « Puisqu’en tout point d’elle même l’Étoffe de l’Univers a une face interne, c’est qu’elle est biface par structure, c-à-d en toute région de l’espace & du temps, coextensif à leur Dehors il y a un Dedans des choses […] une interprétation de l’univers, même positiviste & pour être satisfaisante, doit couvrir aussi bien le Dedans que le Dehors des choses. » [TdC t.1 p. 52-3 + p. 30] ‘Dedans’ = Aspect psychique de l’étoffe du monde, infiniment dilué ou fortement concentré, selon les niveaux du Réel ; ‘Dehors’ = Aspect matériel de + en + différencié & subtil selon que croît le ‘dedans’. Dedans & Dehors sont ƒ(x) l’un de l’autre au plan phénoménal, ce sont les deux aspects du Réel. [Nouveau Lexique TdC, 1968] « Plus je regarde et plus je réfléchis, plus je ne vois aucune autre issue à la pensée et à l'action que la foi obscure en la marche de la Pensée (de l'Esprit, si vous voulez). Laquelle est une puissance insatiable et dévastatrice de tout ce qui a fait son temps. » [Lettre à M. & S. Begouën, janvier 1929] Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 18
    19. 19. Le « Monde qui s’enroule » 1° Lucidité TdC en 1937 : l’Astrophysique confirme que la formation & l’évolution des étoiles, comme l’Évolution chimique des galaxies, résultent d’une ‘organisation par rapport à elles-mêmes’ avec la nucléosynthèse chimique [cycle de Bethe-Gamov]. En Géophysique l’Enroulement–recyclage constant des constituants de la lithosphère [Vernadsky 1926] vient des convections au sein du manteau => Tectonique de plaques ; en Écologie [cycles de l’eau, du CO2, de l’azote…], en Biologie [cycles de Krebs, circadiens…]. L’Enroulement–recyclage est le moteur évolutif de la géosphère & l‘atmosphère, qu’il enrichit. 19 Arrangement, Enroulement selon TdC : — « Dans un monde dont l’unique affaire semble être de s’organiser par rapport à lui-même, ceci est par définition le plus vrai qui harmonise le mieux un plus large ensemble.» [1937, Le Phénomène spirituel] — [1948] « processus qui tend à resserrer sur elle-même l’étoffe de l’univers, il comporte deux étapes fondamentales : 1° la formation des étoiles, 2° l’apparition de formes de + en + complexes » Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014
    20. 20. Cérébralisation, métabolisme basal & comportement croissent en complexité de façon exponentielle « Par ‘complexité’ nous entendons la qualité d’une chose formée 1° d’un + grand nombre d’éléments, 2° étroitement organisés entre eux […] par la variété corrélative des liaisons nouées entre ces éléments, multiplicité organisée […] le coefficient de complexité permet d’établir une classification naturelle & universelle, […] la courbe est significative parce que le éléments s’y succèdent par ordre historique de naissance. » [t. 5 Vie & planètes, p. 137-8, (conf. à Pékin, 1945)] 20 Dossier hors­série Pour la Science ‘Les origines de l’humanité’, 1999 Dossier Pour la Science « l’Evolution » 1997 Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014
    21. 21. Universelle croissance de complexité « à l’échelle du cosmique, seul le fantastique a des chances d’être vrai » (TdC) l’évolution des taux de densité d’énergie dissipée par divers types d’objets, du cosmique au social [E. Chaisson, Harvard, juin 2001-2014] Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 21 Eric Chaisson, Natural Science, 2014∙6 767­796
    22. 22. « obéissant inévitablement à l’inflexion des phyla zoologiques, les phyla mécaniques se reploient à leur tour, accélérant & multipliant leur progrès » [TdC, t.5, p. 212 1941] « Ainsi la conscience animale devenant pensée réfléchie ; le sens sexuel, amour ; la curiosité, science ; le son inarticulé, langage ; l'association, culture... C'est l'évolution biologique elle-même qui paraît changer de figure dans son mécanisme général en s'hominisant. […] un reploiement synthétique, sur eux-mêmes, de toute la suite ultérieure des phyla. Tactique nouvelle, dirait-on, imaginée par la vie afin de s'élever à des états supérieurs de complexité et de conscience. » [TdC ‘Les unités humaines naturelles ‘, 1939, p. 209] 22 Eric Chaisson, Natural Science, 2014∙6 767­796 la complexité évolutive des machines Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014
    23. 23. « L’étude de Sharov et Gordon regroupe une partie théorique et pratique entre l’origine de la vie et la relation entre la vie et la connaissance. L’évolution humaine ne se produit pas seulement dans le génome, il se produit “épigénétiquement”, ou dans l’esprit, alors que la technologie, la langue et la mémoire culturelle deviennent plus complexes. La complexité fonctionnelle des organismes (est) partiellement codée dans le génome héréditaire et partiellement dans l’esprit périssable. En appliquant la loi de Moore, une théorie initialement conçue pour expliquer le développement technologique, à la vie, les généticiens ne simplifie pas l’évolution, ils reconnaissent son extraordinaire complexité. Même si certains [non scientifiques] doutent des conclusions de Sharov et de Gordon, les scientifiques se tiennent à leurs conclusions. La contamination par des spores bactériennes de l’espace semble l’hypothèse la plus plausible qui explique l’apparition précoce de la vie sur Terre. » [JP DELAHAYE, blog ‘complexité’ de Pour la Science, 2013] Loi de Moore = celle d’un univers vivant ? 23 « La Vie […] apparaît clairement comme la trace d’un processus universel, étant fonction de l’évolution sidérale du Globe, fonction elle-même de l’évolution cosmique totale. D’où le dilemme ou bien : — c’est une illusion dans le Monde — elle tend à y occuper une position centrale, universelle & exigeante. Telle est la situation scientifique vraie. » [TdC L’Esprit de la Terre (mars 1931), in L’Énergie humaine] Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014
    24. 24. Eau & Vie avant la Terre ? THE ANCIENT HERITAGE OF WATER ICE IN THE SOLAR SYSTEM Identifying the source of Earth’s water is central to understanding the origins of life-fostering environments and to assessing the prevalence of such environments in space. Water throughout the solar system exhibits deuterium-to-hydrogen enrichments, a fossil relic of low-temperature, ion-derived chemistry within either (i) the parent molecular cloud or (ii) the solar nebula protoplanetary disk. Using a comprehensive treatment of disk ionization, we find that ion-driven deuterium pathways are inefficient, which curtails the disk’s deuterated water formation and its viability as the sole source for the solar system’s water. This finding implies that, if the solar system’s formation was typical, abundant interstellar ices are available to all nascent planetary systems. Science 26 September 2014: Vol. 345 no. 6204 pp. 1590-1593 DOI:10.1126/science.1258055 Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 24
    25. 25. 3ème partie :Teilhard ‘Extra-Lucide’ sa prémonition de l’Internet, en 1947 LA PREMONITION TEILHARDIENNE DE L'INTERNET Écrite entre 1941 &1951 “De plus en plus toutes les machines de la Terre, accélérant & multipliant leur progrès, tendent à former une seule grande Machine organisée, un seul complexe géant, circumplantéaire. Avec la montée des machines à calcul qui augmentent la "vitesse de pensée" le réseau de communications radiophoniques & télévisuelles prépare une révolution dans le domaine de la Recherche. ” “[Grâce à des] formes raffinées d'énergie scientifiquement captées & utilisées [on songe ici à l’Informatique] ces instruments reliés les uns aux autres sont les linéaments d'une sorte particulière de super cerveau. À une vitesse toujours accélérée se tisse [la Toile !] le réseau mondial des liens économiques & psychiques. L'Humanité se "céphalise" progressivement et tisse son cerveau. Tout est maintenant en contact, ô combien serré !” “Certaines énergies planétaires tendent à rapprocher & organiser des milliards de consciences. De plus en plus nombreux nous découvrons que nous avons raison de croire à une super organisation du Monde. Les masses sociales & ethniques attendent - & exigent - un accès [1ibre] à la marche des affaires humaines... [qui soit] ouvert à tous sans distinction de classe ni de couleur. [Voici venir] l'envahissement des forces de sympathie dans le réseau entier des relations inter-humaines.” “Nul besoin d'être prophète pour affirmer que d'ici deux à trois générations, [2 fois 25 ans à compter de 1950, on arrive à notre époque !] la notion d'un certain nouvel "Espace de Complexité" [le Cyber Espace] sera aussi universellement admise & utilisée par nos successeurs que, par nous, l'idée du mouvement mécanique autour du soleil.” “[Mais] prenons-y garde, cet état unitaire vers lequel nous nous acheminons... séparera tout ce que nous connaissons aujourd'hui d'une différence essentielle, d'ordre ou de degré dans la réalité [nommée alors réalité virtuelle] au coeur même des choses [c'est-à-dire unissant l'immatériel des logiciels aux technologies matérielles] et dans une Réflexion collective explosive. La Pensée portée à l'extrême, se volatilisera… par dématérialisation d'une brusque fulguration. [Ainsi] sembleront devoir s'annuler les propriétés si chèrement acquises du moi le plus incommunicable.” “Quelle signification convient-il de reconnaître à cette étrange dérive d'une Vie planétisée ? Le dernier acte se prépare, visiblement. Sous quelque forme imprévisible, la Terre s'éveillera demain "pan-organisée". Ce qui veut dire qu'en avant de nous ce n'est pas l'engourdissement de l'âme, mais au contraire quelque point critique de Réflexion collective qui s'annonce.” « Condensat » d’expressions & mots-clé de Teilhard de Chardin tirés de L'Avenir de l'Homme © Jean-Paul Sibbille 2001. Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 25
    26. 26. « Qu’est ce que la Vie ? » Teilhard donne la même réponse que Schrödinger, mais… 13 avant lui ! « La vie n’est pas une propriété partielle & limitée de la Matière, analogue à un effet vibratoire ou moléculaire quelconque : elle est plutôt une sorte d’inverse de tout ce qui nous sert habituellement à définir la Matière. La Vie n’est pas une relation fixe & statique entre éléments du Monde : elle apparaît clairement, au contraire, comme la trace d’un processus universel, — la Vie terrestre étant fonction de l’évolution sidérale du Globe, fonction elle-même de l’évolution cosmique totale. […] À ce degré d’envahissement, une seule réalité (dans la mesure où celle-ci existe réellement) demeure en face de la Vie, & peut se mesurer avec elle en grandeur & universalité : c’est l’Entropie, cette mystérieuse involution du Monde qui tend à reployer, un peu plus à chaque instant, sur elle-même, dans le plural inorganisé & le plus probable la nappe de l’Énergie cosmique ? » [L’Énergie humaine 1931, p. 28, §2] Erwin Schrödinger, un des pères de la mécanique quantique, écrira 13 ans plus tard la même chose : « Quel est donc ce précieux quelque chose incorporé à notre nourriture qui nous sauve de la mort ? Un organisme vivant accroît constamment son entropie — ou crée de l'entropie positive — et ainsi tend à se rapprocher de l'état dangereux d'entropie maxima, qui est la mort. Il ne peut s'en maintenir éloigné, c'est-à-dire rester en vie, qu'en soutirant continuellement de l'entropie négative, ce qui est en réalité quelque chose de très positif [...]. Donc, un organisme se « nourrit » d'entropie négative. En d'autres termes [...] la chose essentielle en métabolisme est que l'organisme réussisse à se débarrasser de toute l'entropie qu'il ne peut s'empêcher de produire. » Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 26
    27. 27. conclusion… (merci de votre attention) On peut affirmer : — 1° Sa lucidité & sa rigueur logique, dignes de Darwin, font qu’en dehors du rôle central attribué au Christ dans l’univers, la science de Teilhard est on ne peut plus actuelle, c-à-d en accord avec les observations & ou modèles cosmologiques. — 2° Sa clairvoyance, en conjecturant la noosphère, la mondialisation, le besoin universel de recherche, le rôle de la néguentropie-information dans la Vie, l’étoffe ‘esprit-matière’ de l’univers & son auto-organisation vers la complexité. L’esprit de TdC fut en effet extra-lucide, précédant par exemple Shrödinger de 13 ans ou décrivant Internet en 1947 – dans le détail, & qui plus est au point de vue épistémologique ! – mais il est vrai, sans s’en rendre compte. Je dis bien son esprit & non pas son ego qui fut, lui hélas, soumis au surmoi freudien de l’obéissance. On peut conjecturer que s’il avait désobéi à Rome, alors : — il serait entré au Collège de France, à l’Académie des Sciences & au CNRS avant 1950 => la Science aurait intégré depuis longtemps ses concepts, elle serait plus avancée. — Teilhard serait édité dans la Pléïade, étudié des lycéens & étudiants… & des universitaires (Sc dures & Sc humaines). — l’Église aurait été obligée de reconnaître sa valeur bien avant 1981, sa pensée difficilement tenue pour dangereuse ; l’Église se serait modernisée, aurait épuré ses dogmes & donc probablement perdu moins de fidèles. — Teilhard, n’ayant pas subi de pression psychologique continuelle, aurait vécu + serein & probablement + longtemps ; son oeuvre n’en fut que + riche => sa foi en fût-elle desservie ? — Lucile Swan aurait vécu elle aussi + longtemps & + épanouie ; un amour platonique comparable à celui de Mère & Sri Aurobindo ? Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 27 calligraphie d’un extrait de L’Avenir de l’homme par un de mes élèves (lycée professionnel), 2004
    28. 28. Annexes à la conférence … au gré des questions du public Traduire Teilhard ? Erreurs scientifiques & difficultés Références & sites internet Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 28
    29. 29. Traduire Teilhard en Français du XXIème siècle ? vraiment pas facile vraiment pas facile Exemples d’écrits avec propositions de « traduction » – clarifier les idées & simplifier le langage tout en conservant son style, vaste programme sachant l’ampleur de l’oeuvre ! Exemple 1 : « En définitive, considérée dans ce que nous avons appelé son « inflorescence » présente, l'« espèce » humaine se découvre à notre observation comme un système organique singulier, formé par enroulement ou pelotonnement (sous compression et en milieu réfléchi) des multiples fibres, anciennes ou nouvelles, constamment engendrées par jeu normal des forces de multiplication et de ramification propres à toute substance vivante. Un véritable phylum, mais un phylum rapidement convergent sur soi par double effet de coréflexion et de serrage planétaire; et, par suite, un phylum passant du régime normal d'évolution subie à celui d'évolution auto-dirigée : telle, par analyse de sa structure phylétique, se révèle au biologiste la nature du groupe humain. » [É.Sc p.297] => ???, exercez vos talents ! Exemple 2 : « la Vie n'est apparemment rien autre chose que l'exagération privilégiée d'une dérive cosmique, aussi fondamentale que l'Entropie ou la Gravité, qu'on peut appeler « Loi de complexité/conscience », et qui peut s'exprimer comme suit : « Laissée assez longtemps à elle-même, sous le jeu prolongé et universel des chances, la Matière manifeste la propriété de s'arranger en groupements de plus en plus complexes, et en même temps de plus en plus sous-tendus de conscience; ce double mouvement conjugué d'enroulement physique et d'intériorisation (ou centration) psychique se poursuivant, s'accélérant et se poussant aussi loin que possible, — une fois amorcé. » [‘La structure phylétique du Groupe Humain’, 1951] « la Vie n'est rien autre chose qu'une dérive cosmique privilégiée, aussi fondamentale que l'Entropie ou la Gravité, – qu’on peut appeler « Loi de complexité/conscience », exprimée ainsi : « Au gré d’aléas historiques la Matière s'arrange en groupements simultanément de plus en plus complexes et ‘sous-tendus de conscience’ ; cette double conjugaison physique et psychique se poursuit et s'accélère aussi loin que possible une fois amorcé. » « La Vie dérive de l'Entropie cosmique sont la loi s’exprime ainsi : la Matière complexifie de plus en plus ses arrangements avec l’émergence parallèle d’une élévation de conscience ; cela se poursuit et s'accélère aussi loin que possible une fois amorcée. » Exemple 3 : « une forme raffinée d’énergie scientifiquement captée » => « l’information-énergie des électrons maîtrisée par les cerveaux électroniques » => « l’informatique utilisée en Informatique » Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 29
    30. 30. Erreurs scientifiques & difficultés actuelles chez Teilhard conception très dépassée de la naissance du système solaire (≈ catastrophisme)… Et de la genèse continentale, du pré-Wegener – mais :: tt le monde à l’époque – il songeait à une sorte de ‘respiration-pulsation’ de la lithosphère : « la poche se comprimera ; son contenu se plissera intérieurement en tous sens, et tendra à se remonter en surface sous forme de bourrelet. C'est la montagne qui naît » [Écrits scientifiques, p. 44-45]. En 1953 il pensait dépasser Wegener en ‘expliquant’ cette genèse continentale par ‘croissance & exhaussement graduels des plateformes continentales, avec expansion encore + graduelle par addition marginale de flexures granitiques’ [!!!]. L‘arbre de l’Évolution’ régulièrement proposé dans la littérature teilhardienne est dépassé car trop linéaire : l’arbre devient un luxuriant buisson phylogénétique à base d’horloges moléculaire, gènes architectes [Lewis], bactéries archæ [Woese], calculs par l’Analyse non standard [Hennig] => cf. travaux de Lecointre & al au MNHN] Mais on objectera à celui-ci, vu l’état du monde, l’absurdité d’assigner une même ‘valeur’ à chaque taxon, c-à-d d’attribuer à l’Homme la même ‘fonction évolutive’ qu’aux bactéries [cf. S.J. Gould], c-à-d de poser l’impact planétaire d’Homo sapiens comme un tabou, ou d’ignorer que nous sommes dans l’ère géologique dite Anthropocène ! => l’orthogenèse est tjrs dans le débat scientifique, mais ≠ de celui des années Teilhard — on reconnaît d’autres formes de causalité que la linéaire ordinaire, grâce à la Cybernétique, à l’Écologie & à la Biologie ; & le science des systèmes établi que les systèmes complexes ne sauraient exister sans avoir de « but », c-à-d d’une forme de finalité. Vision anthropocentrique de la cosmogenèse ? Oui à 1ère vue, mais OK avec le Principe Anthropique => nécessité de penser Homo en terme générique, c-à-d dans la pluralité des mondes habités [nb ref. de TdC] y compris OVNI. Le Point-Oméga ! La cosmologie estime que l’univers finira à ‘très long terme astronomique’ dans la dégradation totale de la matière-énergie, c-à-d par la croissance totale de l’entropie [à ≈ 0°K], l’univers ‘visible’ étant archi-dilué ou expansé. => quid des 95% ‘non observables’ ds ces conditions ? => la Théorie de information prédit alors que la ‘néguentropie’ devrait devenir infinie => l’univers ne serait alors qu’information !… ce qui rejoint TdC. Le rôle central du Christ dans l’univers fait sourire la communauté scientifique & contribue à la relégation de TdC dans l’imaginaire subjectif, poétique ou religieux. Mais l’avancement des sciences contraint à reposer le pb ‘Dieu/Christ/Au-delà’ en science [cf. Einstein, Dawkins, Dennet, Lovelock] : une Métaphysique & un Théologie renouvellées [cf. Einstein, Dawkins, Wilber, ‘gnose de Princeton’] => des ‘Christ E.T.’ ? [cf. UMMO] Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 30
    31. 31. et… Merci de votre attention, à bientôt si vous le voulez ! Références & sites internet pour aller + loin… sites Internet : — http://teilharddechardin.org = site de l’Association Américaine — http://classiques.uqac.ca/classiques/chardin_teilhard_de/chardin_teilhard_de.html = Université du Québec à Chicoutimi — http://www.jesuites.com/2011/09/pierre-teilhard-de-chardin-pretre-jesuite-homme-de-science-et-philosophe/ = site des Jésuites — http://www.teilhard.fr = site de l’Association des Amis de Pierre Teilhard de Chardin (Paris) — http://teilhardaujourdhui.typepad.fr = blog de la revue « Teilhard Aujourd’hui » — http://www.teilhardproject.com = site d’un projet transdisciplinaire & culturel Américain — http://www.automatesintelligents.com/biblionet/2006/fev/bioscom.html site du BIOCOSM — https://www.cfa.harvard.edu/~ejchaisson/current_research.pdf = site d’Eric Chaisson à Harvard — http://www.staune.fr/Une-nouvelle-theorie-scientifique.html = site de l’UIP — http://www.mnhn.fr/fr = site du Muséum national d’Histoire Naturelle où travailla Teilhard & qui a accueilli la Fondation Teilhard. — http://www.scilogs.fr/complexites/mort-de-la-loi-de-moore/ = blog de Jean-Paul Delahaye, mathématicien spécialiste de la complexité, examinant ici s’il existe une « loi de Moore universelle ». Pas simple mais vivifiant. Ouvrages scientifiques recommandés de Teilhard : — « Le Phénomène humain »**, « La place de l’Homme dans la Nature »***, « l’Énergie humaine »*****, « Écrits du Temps de Guerre »*****, « L’Avenir de l’Homme »**** — « Lettres de voyage 1923-55 »*** (Grasset 1956) — « Écrits scientifiques » (de 1913 à 1954, à télécharger du site de l’UQAC) sur TdC : « P. Teilhard de Chardin », Claude Cuénot, Plon 1958, Le Rocher 1968 ≈ verbatim de sa vie. Fête de la Science 2014 — Bibliothèques Sciences-STAPS — © Jean-Paul Sibbille 2014 31 Pour me joindre : jeanpaulsibbille@orange.fr autoportrait en photographiant un portrait d’André Breton

    ×