Plan d'action-Sénégal

378 vues

Publié le

Ce document a été élaboré lors du stage de contre partie effectué au Japon sous le thème: "Développement du Tourisme durable dans les pays africains francophones".

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
378
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Plan d'action-Sénégal

  1. 1. Présenté par:Babacar DIA, Gnima DIEDHIOU, Sassy dit Guédal MBODJ, Birame NIASSE etAli Sidy Mar SOW
  2. 2. Présentation du Sénégal Le Sénégal se situe en Afrique de l’Ouest, àl’avancée la plus occidentale du continentafricain dans l’océan atlantique, sur unefaçade de 700 km2, il est limité au nord parla Mauritanie, à l’est par le mali ,au sud parguinée Bissau, à l’ouest par l’océanatlantique.
  3. 3.  Relief, hydrographiqueLe Sénégal est un pays plat aux solssablonneux , ne dépassant pas 130mètresd’altitude sauf à la frontière sud –est vers laGuinée .Trois fleuves traversent le pays d’est en ouest:le Sénégal(170km) au nord ,la Gambie (750)et la Casamance (300km) au sud.
  4. 4.  Climat, végétation, Faune Le climat est de type tropical sec,caractérisé par deux saisons : une saisonsèche de novembre à juin et une saison depluies de juillet à octobre . Il y a trois types de végétation: la forêt ausud, la savane au centre et le steppe aunord.
  5. 5.  La faune est assez diversifiée. Les grandsmammifères sont rares et les éléphants, leslions, les guépards et les antilopes sontprincipalement retranchés dans le sud-est dupays, peu peuplé (Parc National du NiokoloKoba). Hippopotames et crocodiles vivent dansles cours d’eau du Sud.Le Delta du Saloum est le paradis desoiseaux, en particulier des migrateurs européens(Parc National du Delta du Saloum).Au Nord se trouve le Parc National du Djoudj, troisième parc ornithologique du monde.
  6. 6.  Population En 2007, la population du Sénégal étaitestimée à 12,5 millions d’habitants . Le taux d’accroissement annuel est de2,2%.Les femmes représentent environ 51% dela population. La densité moyenne est de 65 habitants aukm².Cette moyenne cache une répartitionextrêmement inégale de la population, avec
  7. 7. une opposition entre le sous-peuplement del’est et une forte concentration sur la côtenotamment la région de Dakar dont la densitédépasse 4000 habitants au km².Ces contrastes ont été accentués ces dernièresdécennies par l’exode rural (ce phénomèneintéressant plus particulièrement les jeunes).
  8. 8.  Le Sénégal possède l’un des tauxd’urbanisation les plus élevés d’Afrique noire(51% en 2005).La population sénégalaise se caractérise par sajeunesse :au milieu des années 2000, les moinsde 25 ans représentaient plus de 60% de lapopulation.L’ensemble de ces données démographiquesa des répercussions politiques, sociales etéconomiques cruciales, notamment en termesd’éducation et d’emploi: le taux dechômage, qui est estimé en 2005 à 48% de lapopulation active, touche durement les jeunes .
  9. 9. La population sénégalaise présente une fortediversité ethnique. On peut distinguer plusieursgrands groupes de populations:-Les wolofs 42%, les sérères 10,7%, les Peul14%, les Toucouleurs 8% , les Diola 3%, lesMandingue 5,3% , les Bambara 0,5% .Il existe d’autres petites ethnies isolées,habitant dans les montagnes du sud – est, telsles Bassari, les Bediks, etc.Le Wolof est cependant la langueprééminente et des efforts ont été faits dans ledomaine de l’éducation pour la promouvoircomme langue écrite.
  10. 10.  ReligionEnviron 93 % de la population sont desmusulmans sunnites regroupés enconfréries.Les chrétiens représentent environ 5%, etil y a une faible minorité d ’animistes (environ 2% ).
  11. 11.  Organisation politiqueLe Sénégal est une ancienne coloniefrançaise, indépendante depuis 1960.C’est une république laïque, démocratique etsociale.Le régime politique est de type présidentielavec un système de multipartisme . Le Président de la République est éluau suffrage universel pour une durée desept (07) ans renouvelable une seule fois.Il définit la politique de l’Etat .
  12. 12.  Le pouvoir législatif est représenté par leParlement qui est composé de l’AssembléeNationale et du Sénat. Leurs membresportent les titres de députés à l’AssembléeNationale et de sénateurs.Ils votent les lois. Le pouvoir judiciaire est composé descours et tribunaux .Il tranche les litiges.
  13. 13.  Organisation administrativeLe Sénégal es t divisé en (14) régions:Dakar, Diourbel, Fatick, Kaffrine, Kaolack,Kédougou Kolda, Louga , Matam, Saint-Louis, Sedhiou Tambacounda, Thiès etZiguinchor.Ces régions sont dirigées par desGouverneurs nommés par le Président dela République.Les régions sont divisées en départementsdirigés par des préfets également nomméspar le Président de la République .
  14. 14. Ces derniers sont dirigés respectivement pardes maires élus par les populations et pardes Sous-préfets nommés par le Présidentde la RépubliqueEnfin, le village constitue la celluleadministrative de base.Les départements sont divisés enCommunes d’une part et enarrondissements d’autre part.
  15. 15.  Economie L’activité économique est caractérisée parla prédominance du secteur tertiaire(44% duPIB en moyenne entre 2000 et 2005 aveccomme dominante les activitéscommerciales). Le secteur secondaire arrive en deuxièmeposition (20% du PIB avec comme dominanteles Bâtiments et Travaux Publics). Le secteur primaire, quant à lui, représente16% du PIB avec comme dominantel’agriculture.
  16. 16.  Arachides; Maïs; Mil; Sorgho; Riz; Légumes; Coton; Etc.Quelques exemples de produitsagricoles cultivés au Sénégal
  17. 17.  La pêche constitue un secteur clé del’économie sénégalaise, et l’une desprincipales ressources du pays.Toutefois, après que le Sénégal aaccordé des droits de pêche à desarmements étrangers, l’épuisement desressources causé par la pêcheindividuelle, affecte directement la pêchetraditionnelle.
  18. 18. Quelques indicateurs clés PIB: 4846,44 milliards FCFA (en 2006) PIB par tête: 437 562 FCFA (en 2006) Indice de développement humain(IDH) :0,458 ( en 2003) Taux d’inflation: 5,9% ( en 2007) Taux d’analphabétisme: 58,1% (en 2005) Taux brut de scolarisation combinée:82,5% (2005) (80,6 pour les femmes et84,4 pour les hommes). 1€ = 655,957 FCFA.
  19. 19.  TourismeLes données statistiques révèlent:En 2007:- Etablissements touristiques : 800- Chambres : 15 842- Lits : 31 229- Entrées de touristes : 874 623- Agences de voyages: 240- Aéroport international: 01(Il y a un projetd’un nouvel aéroport international en cours à40 km de la capitale) et 16 aéroport à l’intérieurdu Pays.
  20. 20. - Arrivées globales dans les établissementsd’hébergement: 479 316- Taux d’occupation des lits : 34,6%- Taux d’occupation des chambres: 49,4%- Chiffre d’affaires: 309,3 milliards de FCFA.
  21. 21.  Les attraits touristiques du Sénégal sedistinguent par: Un climat favorable à l’activitétouristique (ensoleillement) tout au longde l’année; Une diversité des sites et produits(tourisme balnéaire, tourisme dedécouverte, tourismecynégétique, écotourisme, pêchesportive, tourisme de congrès: Dakar estun important lieu de rencontre pour lescongrès, aussi au niveau continentalqu’au niveau mondial ), belles
  22. 22.  Un potentiel culturel riche et diversifié.Beaucoup d’événements culturels à dimensioninternationale se tiennent au Sénégal (FestivalMondial des Arts Nègres, Festival de Jazz deSaint-Louis , Festival des ethnies minoritaires,etc.); Des événements sportifs d’envergureinternationale se tiennent également à Dakar(meeting international d’athlétisme de Dakar). Une diversité faunique et florale;
  23. 23.  La lutte est notre sport national. Ellesuscite une mobilisation populaire et uneforte couverture médiatique . Elle a uneenvergure internationale avec laretransmission dans plusieurs chaînes detélévisions internationales.
  24. 24.  Approche actuellement pratiquée dansla tourisme :En 2005, une Nouvelle Politique Touristiquea été élaborée et traduite sous la forme d’uneLettre de Politique Sectorielle dont les choixstratégiques portent sur quatre( 04) axes: Structuration de l’offre touristique; Promotion du produit; Amélioration des retombées du tourismeau niveau des populations locales; Amélioration du profil de l’investissementet des moyens de financement du secteur;
  25. 25.  Depuis 2010, le Sénégal organisechaque année, au mois de mai, unsalon international du tourismedénommé TICAA (Tourisme, IndustriesCulturelles et Artisanat d’Art). Ce salonest un grand rendez-vous desprofessionnels du secteur touristique etcontribue à la visibilité et à la promotionde la destination Sénégal.
  26. 26.  Problématiques et obstacles audéveloppement du tourismePrincipalement il s’agit de: Un déficit d’infrastructuresstructurelles(impraticabilité de certainesroutes); Le manque d’implication des nationaux La dégradation de l’environnement(insalubrité dans les sites touristiques );
  27. 27.  Une forte dépendance au marchéémetteur français; Une forte saisonnalité de la demandetouristique; Une insuffisance de ressourceshumaines qualifiées; Absence de mécanisme de financementadapté au secteur du Tourisme. La faiblesse des moyens depromotion du tourisme ;
  28. 28.  Perspective de développement dutourisme:Depuis 2010, le Sénégal s’est engagé dansune Politique Commune du Tourisme ausein de l’Union Economique et MonétaireOuest Africaine(UEMOA, institution sousrégionale regroupant huit pays membres)dont la vision est de « faire de l’Union unmarché régional intégré, attractif offrantdes produits touristiques de qualité,diversifiés, visibles et compétitifs surles marchés émetteurs ».
  29. 29. En effet, s’appuyant sur les atouts réels dutourisme, la Politique Commune duTourisme permet d’inscrire l’Union dans unedynamique régionale d’émergence d’unvaste marché touristique et dedéveloppement du tourismeintracommunautaire.
  30. 30. Annexes Photos
  31. 31. Merci pour votreattention

×