La	
  chaîne	
  
documentaire	
  
du	
  document	
  
sonore	
  inédit	
  
	
  
Expérience	
  de	
  la	
  
phonothèque	
  d...
Des éléments objectifs
-  Un document unique : lorsqu’il est copié ce n’est
pas dans un but commercial, il ne se réfère à
...
Définition de l’UNESCO : le
patrimoine audiovisuel
Le patrimoine audiovisuel comprend, sans que la liste soit limitative :...
Définition de l’UNESCO :
les archives audiovisuelles
L'absence d'une expression succincte, mondialement reconnaissable pou...
Au sein de l’administration française, Guy
Thuiller, premier théoricien de « l’archive
orale » avec trois grands axes :
• ...
Définitions des archives nationales
Le terme archives orales est réservé aux
enregistrements contemporains, à caractère ve...
Nommer les entretiens enregistrés
Source orale
Enquête orale enregistrée
Archives sonores
Archives orales
Enquête de terra...
Quelles fonctions peut revêtir
l’enregistrement sonore
conservé dans
une phonothèque?
L’enregistrement sonore du terrain
conservés dans un centre d’archives :
quelles fonctions ?
-  Produire du document comme...
Enregistrement sonore, un
historique à prendre en compte
1877, en avril Charles Cros invente le Paléophone mais
en novembr...
Chez les archivistes
La démarche impulsée par Thuillier/Aron-Schnapper
dégage un nouvel espace professionnel et un
nouveau...
L’exemple de la Sécurité Sociale
Ces enquêtes ont permis d’engager une analyse
des pratiques de discours, d’un groupe
d’ac...
Chez les ethnologues : un intérêt
récent pour « leurs » archives
-­‐  Départ	
  d’une	
  première	
  généra6on	
  
d’ethno...
Un	
  intérêt	
  croissant	
  des	
  populaEon	
  
enregistrées	
  pour	
  «	
  leurs	
  »	
  archives	
  
	
  
Les	
  pop...
L’inquiétude des chercheurs sur la
consultation de « leurs » archives
Lorsque	
  les	
  sociétés	
  étudiées	
  ont	
  évo...
Un intérêt croissant
des professionnels de l’information pour les
matériaux de terrain
Les structures archivistiques tradi...
Un intérêt croissant
des professionnels de l’information pour
les matériaux de terrain
1980 Entrée des archives orales aux...
Un intérêt croissant
des professionnels de l’information
pour les matériaux de terrain
2003, Rapport Cribier-Feller (LASMA...
Université de l
Cataloguer les archives sonores
Charte de qualité d’un
enregistrement de terrain
Le signalement :
•  Fiche enquête : lieu et date de l’enquête,
préparatio...
La	
  chaîne	
  documentaire	
  
	
  
	
  
Est	
  un	
  schéma	
  général	
  qui	
  décrit	
  les	
  opéra6ons	
  
success...
3	
  chaînons,	
  2	
  fils	
  rouges,	
  1	
  quesEon	
  
•  Entrée	
  	
  
•  Traitement	
  
•  SorEe	
  
	
  
•  Ques6on...
Un traitement documentaire pour la mise à disposition
de l’archive utilisation des métadonnées Dublin Core
Titre : Title T...
Travailler ensemble à l'organisation
des données sonores
Conserver sur le long terme. Soutiens et
méthodes
Quels partenariats envisager et quand ? Pourquoi
faire et à quelles cond...
Quels moyens pour le partage des données ?
hypotheses.org : Plate-forme de publications de carnets de la
recherche
calames...
Le carnet de la phonothèque
Constituer une masse critique :
64 655 documents sonores
et audiovisuels sur Isidore
2 335 sources de données numériques
regroupées en 93 collections
Pour donner accès 3 231 906 à ressources
Parmi elles, se ...
Missions de la Phonothèque
•  Collecte
•  Conservation – Numérisation
•  Analyse
•  Consultation - Valorisation
La collecte
du document sonore inédit
Collecter, c’est choisir, sélectionner et trier
•  notion de source scientifique
•  ...
Conservation et
numérisation des données
Objectifs de la numérisation :
•  Assurer une sauvegarde optimale et une
conserva...
Le mouvement
des archives ouvertes
Né de la nécessité de faire communiquer entre
elles les bases d’archives (les rendre
in...
Les bibliothèques sont là pour faciliter
l’accès à l’information
Les motivations pour
la création de ce mouvement
Perspect...
Le protocole OAI-PMH : = un outil pour faire
parler entre eux les catalogues documentaires
L’ Open Archive Initiative
Prot...
Portail du patrimoine oral :
Intérêt du protocole OAI-PMH
•  Faciliter l’échange et le partage de données
entre les différ...
Portail du patrimoine oral :
Intérêt du protocole OAI-PMH
•  Centraliser les informations et fournir
un accès unique pour ...
La vie du quartier du Panier de 1936 à l'après guerre
Cote : D51, D52 - N°41
Responsabilités : enquêteur Castell, Claudett...
Recueillir les bonnes pratiques pour
mieux diffuser les données
Rédaction collective d’un recueil de bonnes
pratiques sur ...
Editorialiser les archive sonores
pour mieux les disséminer
http://
Un	
  carnet	
  pour	
  partager,	
  
commenter,	
  enrichir	
  les	
  
données	
  sonores…	
  
et restituer sa parole au témoin
Les	
  valeurs	
  à	
  ne	
  jamais	
  oublier…	
  
• L’intégrité	
  des	
  collec6ons	
  ;	
  
• La	
  contextualisa6on	
...
Contacts
Le blog : http://phonotheque.hypotheses.org
L’association des détenteurs de documents
sonores et audiovisuels : h...
Merci de votre écoute
Crédits photographiques et sonores
Bill Smith chercheur au KOAC avec un magnétophone à bandes portable, Université de l’Or...
FORMATION INA EXPERT 2014 : 2. La chaîne documentaire du document sonore inédit . Expérience de la phonothèque de la Maiso...
FORMATION INA EXPERT 2014 : 2. La chaîne documentaire du document sonore inédit . Expérience de la phonothèque de la Maiso...
FORMATION INA EXPERT 2014 : 2. La chaîne documentaire du document sonore inédit . Expérience de la phonothèque de la Maiso...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

FORMATION INA EXPERT 2014 : 2. La chaîne documentaire du document sonore inédit . Expérience de la phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme

725 vues

Publié le

http://phonotheque.hypotheses.org/13143

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
725
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

FORMATION INA EXPERT 2014 : 2. La chaîne documentaire du document sonore inédit . Expérience de la phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme

  1. 1. La  chaîne   documentaire   du  document   sonore  inédit     Expérience  de  la   phonothèque  de  la   Maison   méditerranéenne   des  sciences  de   l’homme     Véronique  Ginouvès,   Juin  2014  
  2. 2. Des éléments objectifs -  Un document unique : lorsqu’il est copié ce n’est pas dans un but commercial, il ne se réfère à aucune norme de fabrication. -  Un document fixé sur des supports variés analogique ou numérique -  Les principaux informations qui le décrivent sont fournies par celui(celle) ou ceux qui l’ont enregistré : l’emballage de la boîte quand il y en a, nommage du fichier, documents joints.
  3. 3. Définition de l’UNESCO : le patrimoine audiovisuel Le patrimoine audiovisuel comprend, sans que la liste soit limitative : a) Les productions de son enregistré, productions radiophoniques, productions cinématographiques, productions télévisuelles ou autres, comprenant des images en mouvement et/ou des sons enregistrés, que ces productions soient ou non essentiellement destinées à la communication au public ; b) Les objets, les documents, les oeuvres et les éléments intangibles ayant un rapport avec l'audiovisuel, qu'ils soient considérés d'un point de vue technique, industriel, culturel, historique ou autre, notamment les documents se rapportant aux industries du film, de la télévision de la radiodiffusion et de l'enregistrement du son tels que la documentation, les scénarios, les photographies, affiches, les documents publicitaires, les manuscrits et les artefacts tels qu'équipement technique et costumes ;(11)   c) Les concepts tels que la perpétuation de savoir-faire et d'environnements en voie de disparition associés à la reproduction et à la présentation de ces documents.(12)     En conséquence, presque toutes, sinon toutes, les archives audiovisuelles devraient adapter cette définition à leurs propres paramètres en définissant, par exemple, un cadre géographique (le patrimoine d'un pays, d'une ville ou d'une région, etc.), temporel (le patrimoine des années 30 ou d'une autre époque) ou une spécialisation thématique (le patrimoine radiophonique avant la télévision en tant que phénomène social).
  4. 4. Définition de l’UNESCO : les archives audiovisuelles L'absence d'une expression succincte, mondialement reconnaissable pour décrire le concept d'archives audiovisuelles, à l'instar des mots "bibliothèque" ou "musée" qui suscitent immédiatement la compréhension, est sans doute un handicap majeur. Le juste terme, sans doute à inventer et qui pourrait être populairement admis, nous libérerait de la pléthore d'appellations actuelle et de l'association équivoque des mots audiovisuel et archive. Les archives audiovisuelles sont des organisations, ou des services au sein d'organisations, qui se consacrent à la collecte, à la gestion, à la conservation et à la communication d'une collection de documents audiovisuels et du patrimoine audiovisuel.
  5. 5. Au sein de l’administration française, Guy Thuiller, premier théoricien de « l’archive orale » avec trois grands axes : • Inciter les historiens à utiliser « ce “capital” symbolique et immatériel que l’on appelle expérience ou mémoire en recueillant les souvenirs des personnes âgées » ; • Créer des collections sonores sur la mémoire collective en accumulant des documents pour les historiens futurs sans idée d’exploitation immédiate • Imaginer « l’ingénierie » des archives orales en décrivant la chaîne complète des opérations nécessaires à la production de ces archives d’un nouveau genre, fabriquées de toutes pièces pour le bénéfice des historiens.
  6. 6. Définitions des archives nationales Le terme archives orales est réservé aux enregistrements contemporains, à caractère verbal, effectués dans l’exercice courant et normal des activités d’une personne morale ou physique : discours ou entretiens radiodiffusés, allocutions, conférences, audiences, plaidoiries, débats, films, documentaires, émissions, actualités enregistrées, etc. (cf source volontaire ou primaire) Le terme témoignage oral est préconisé pour les documents oraux provoqués a posteriori et conservés en vue d’un usage patrimonial ou historique (cf sources involontaires ou secondaires).
  7. 7. Nommer les entretiens enregistrés Source orale Enquête orale enregistrée Archives sonores Archives orales Enquête de terrain Témoignage oral Histoire orale – Oral History Archives orales Archives sonores Archives provoquées Ethnotextes        
  8. 8. Quelles fonctions peut revêtir l’enregistrement sonore conservé dans une phonothèque?
  9. 9. L’enregistrement sonore du terrain conservés dans un centre d’archives : quelles fonctions ? -  Produire du document comme l’écrit, l’audiovisuel ou l’iconographie -  Recueillir rapidement et de façon efficace une information évite la prise de notes, source d’erreurs -  Fixer des données qui ne peuvent être recueillies que sous forme orale pratiques linguistiques, vécu, affectif, représentations du symboliques ou de l’imaginaire, sujets sensibles sur lesquels il n’existe pas d’archives imprimées, pièces musicales qui n’ont jamais fait l’effet de transcriptions -  Donner la parole aux anonymes -  Compléter des sources imprimées et photographiques
  10. 10. Enregistrement sonore, un historique à prendre en compte 1877, en avril Charles Cros invente le Paléophone mais en novembre, Thomas Alva Edison invente le Phonograph 1888, Émile Berliner fabrique le gramophone 1934, BASF et AEG Telefunken produisent une bande magnétique plastique, le « Magnetophon » est lancé 1950, sortie du premier magnétophone grand public 1964, Philips met au point la cassette compacte 1983, lancement du disque compact 1987 lancement du DAT 1992, introduction du Minidisc (Sony) et du DCC (Philips) À partir de 2000 généralisation des enregistreurs numériques et du système direct-to-disc.
  11. 11. Chez les archivistes La démarche impulsée par Thuillier/Aron-Schnapper dégage un nouvel espace professionnel et un nouveau métier dans le domaine historique, celui d’archiviste-oral, à côté du conservateur d’archives traditionnel et de l’historien ⇒ Caractère planifié, construit et volontariste des archives orales provoquées ⇒ Ouverture de département d’archives orales dans les services des archives départementales.
  12. 12. L’exemple de la Sécurité Sociale Ces enquêtes ont permis d’engager une analyse des pratiques de discours, d’un groupe d’acteurs à l’autre, sur les systèmes de valeurs, de motivations et de représentations présents dans les différentes catégories professionnelles interrogées, ainsi que sur le fonctionnement interne concret d’une grande organisation (pratiques et comportements, relations interpersonnelles, conflits, clivages internes, rapports de pouvoir).
  13. 13. Chez les ethnologues : un intérêt récent pour « leurs » archives -­‐  Départ  d’une  première  généra6on   d’ethnologues  ;   -­‐  Désir  d’archives,  patrimonialisa6on  et   mémoire  ;   -­‐  Evolu6on  de  la  discipline  et  de  ses  objets   de  recherche  ;   -­‐  Fermeture  des  terrains  et  mondialisa6on.   hDp://africanistes.revues.org/2542  
  14. 14. Un  intérêt  croissant  des  populaEon   enregistrées  pour  «  leurs  »  archives     Les  popula6ons  qui  ont  été  enregistrées  sur   le  terrain  souhaitent  retrouver  ces   documents  qui  rendent  compte  de  leur   histoire  et  leur  vie  culturelle,  leur  res6tuent   des  tradi6ons  oubliées   hDp://phonotheque.hypotheses.org/5077      
  15. 15. L’inquiétude des chercheurs sur la consultation de « leurs » archives Lorsque  les  sociétés  étudiées  ont  évolué  brutalement,  le   chercheur  se  retrouve  en  posi6on  d’informateur  de   tradi6ons  qui,  au  moment  de  leur  collecte,  évoluaient  avec   le  temps.     Mais  ces  archives  ne  sont  pas  celles  des  sociétés  étudiées,   elles  sont  le  produit  d’un  projet,  d’une  rencontre.     Comment  les  matériaux  de  terrain  vont  être  consultés  et   interprétés  par  les  communautés  où  ils  ont  été  produits  ?   Plutôt  qu’un  patrimoine  à  res6tuer,  ils  sont  vus  par  les   chercheurs  comme  des  objets  de  recherche,  des   informa6ons  à  partager.   hDp://ateliers.revues.org/2902  
  16. 16. Un intérêt croissant des professionnels de l’information pour les matériaux de terrain Les structures archivistiques traditionnelles n’accueillent que depuis très récemment les matériaux de terrain. 1972 La création de l’association Dastum est intrinsèquement liée à un service d’archives sonores ; 1978 Création de l’Institut de l’histoire du temps présent (IHTP) ; 1979 Création de l’association française des détenteurs de documents sonores et audiovisuels : http://afas.revues.org
  17. 17. Un intérêt croissant des professionnels de l’information pour les matériaux de terrain 1980 Entrée des archives orales aux archives nationales en particulier sur l’impulsion de Chantal de Tourtier-Bonnazzi, conservateur à la Section Contemporaine des Archives nationales ; 1988 création de l’IMEC, Institut mémoires de l'édition contemporaine : rassemble, préserve et met en valeur des fonds d'archives consacrés aux principales maisons d'édition, aux revues et aux différents acteurs de la vie du livre et de la création ;
  18. 18. Un intérêt croissant des professionnels de l’information pour les matériaux de terrain 2003, Rapport Cribier-Feller (LASMAS) : Projet de conservation des données qualitatives des sciences sociales recueillies en France auprès de la « société civile » 2007 Claude Lévi-Strauss choisit de déposer tous ses manuscrits et notes de terrain à la BnF ; 2011 Création du TGIR Huma-Num et de Consortia sur les archives des chercheurs.
  19. 19. Université de l Cataloguer les archives sonores
  20. 20. Charte de qualité d’un enregistrement de terrain Le signalement : •  Fiche enquête : lieu et date de l’enquête, préparation, langue utilisée, contexte, document accompagnant l’enregistrement ; •  Fiche informateur : nom, prénom, sexe, date et lieu de naissance, profession, langue maternelle, relation avec l’informateur : •  Fiche enregistrement : séquences. L’enregistrement audio : microphone et format utilisé, transferts et sauvegarde des fichiers numériques.
  21. 21. La  chaîne  documentaire       Est  un  schéma  général  qui  décrit  les  opéra6ons   successives  qui  s’appliquent  à  un  document  dans  un   lieu  de  ressource  documentaire   hDp://www.adbs.fr/chaine-­‐documentaire-­‐16489.htm?RH=OUTILS_VOC      
  22. 22. 3  chaînons,  2  fils  rouges,  1  quesEon   •  Entrée     •  Traitement   •  SorEe     •  Ques6ons  juridiques  et  éthiques   •  Veille  d’informa6on     Quelle conservation sur le long terme ?
  23. 23. Un traitement documentaire pour la mise à disposition de l’archive utilisation des métadonnées Dublin Core Titre : Title Titre complet du document Responsabilités:Creator Ceux qui ont élaboré le document Droits :Rights Droits de propriété intellectuelleDroits de propriété intellectuelle, Copyright, droits de propriété divers Langue: Language Date : Date AAAA-MM-JJ Type de doc :Type sound Format : Format Format physique du document Localisation : Coverage Qualité du son : Résumé :Description Descripteurs : Subject Notice en lien : Relation Source : Source La notice source Identifiant : Identifier URI du fichier son
  24. 24. Travailler ensemble à l'organisation des données sonores
  25. 25. Conserver sur le long terme. Soutiens et méthodes Quels partenariats envisager et quand ? Pourquoi faire et à quelles conditions ? Quels avantages ? Quelles Contraintes ? Quelles aides logistiques et financières ?
  26. 26. Quels moyens pour le partage des données ? hypotheses.org : Plate-forme de publications de carnets de la recherche calames.abes.fr : Catalogue en ligne des archives et des manuscrits de l'enseignement supérieur archive.org : Digital library of Internet medihal.archives-ouvertes.fr : Archive ouverte de photographies et d'images scientifiques Omeka : Plate forme de publication Web, libre et adhérent à l’Open source.
  27. 27. Le carnet de la phonothèque
  28. 28. Constituer une masse critique : 64 655 documents sonores et audiovisuels sur Isidore
  29. 29. 2 335 sources de données numériques regroupées en 93 collections Pour donner accès 3 231 906 à ressources Parmi elles, se trouvent 64 655 documents sonores ou audiovisuels puisées dans •  Les archives du centre de recherche en ethnomusicologie •  Gallica •  Le portail MANIOC •  La phonothèque de la MMSH •  L’université ouverte des humanités •  … Accès unifié aux données numériques de SHS
  30. 30. Missions de la Phonothèque •  Collecte •  Conservation – Numérisation •  Analyse •  Consultation - Valorisation
  31. 31. La collecte du document sonore inédit Collecter, c’est choisir, sélectionner et trier •  notion de source scientifique •  notion de collection •  notion de droit
  32. 32. Conservation et numérisation des données Objectifs de la numérisation : •  Assurer une sauvegarde optimale et une conservation pérenne des archives sonores ; •  Permettre aux chercheurs de mettre en forme leurs archives sonores en vue d'une édition ; •  Développer les capacités de consultation et de valorisation des archives sonores par l’utilisation des nouvelles technologies tout en améliorant les coûts de mise à disposition de l’information.
  33. 33. Le mouvement des archives ouvertes Né de la nécessité de faire communiquer entre elles les bases d’archives (les rendre interopérables). Convention de Santa Fé en 1999 •  Le libre accès aux résultats de la recherche devient un postulat ; •  De nombreux pays et institutions adhèrent formellement à ce principe.
  34. 34. Les bibliothèques sont là pour faciliter l’accès à l’information Les motivations pour la création de ce mouvement Perspective locale Perspective globale Les bibliothèques, comme les institutions, sont là pour garantir l’accès à l’information Source
  35. 35. Le protocole OAI-PMH : = un outil pour faire parler entre eux les catalogues documentaires L’ Open Archive Initiative Protocol for Metadata Harvesting (OAI-PMH) permet d’échanger des métadonnées entre services. Il est basé sur les standards du Web. Rendu public en 2001, il définit des protocoles de structuration et d’interrogation communs pour l’interopérabilité. A lire pour en savoir plus : http:// phonotheque.hypotheses.o rg/tag/oai-pmh
  36. 36. Portail du patrimoine oral : Intérêt du protocole OAI-PMH •  Faciliter l’échange et le partage de données entre les différents centres d’archives sonores mais aussi avec des bases de données hétérogènes (son édité, texte ou image) sur des domaines proches. •  Sortir de l’enfouissement du Web des documents difficilement repérables et valoriser les ressources numérisées.
  37. 37. Portail du patrimoine oral : Intérêt du protocole OAI-PMH •  Centraliser les informations et fournir un accès unique pour les recherches tout en conservant l’identité de chaque catalogue. •  Valoriser le document sonore inédit en permettant que les catalogues de phonothèques soient disponibles dans dans des bases de données internationales.
  38. 38. La vie du quartier du Panier de 1936 à l'après guerre Cote : D51, D52 - N°41 Responsabilités : enquêteur Castell, Claudette ; enquêteur Coulomb, Nicole ; informateur 0043. Enregistré à Marseille, mai 1979 Mémoire de l'entre deux guerres des quartiers Saint Jean et Panier Genre du doc : récit de vie Localisation de l'original : MMSH - Phonothèque Dépositaire : 1980-06 Coulomb, Nicole (CREHOP Centre de Recherches et d'Etudes sur l'Histoire Orale, les ethnotextes et les Parlers régionaux). Contrat de dépôt , d’utilisation et de diffusion signé le 18 mars 2002 Langue : français Descript. tech. de l'original : 2 bdes Durée : 1h10 min Immigrée italienne, l'informatrice évoque les relations de voisinage qui existaient dans les vieux quartiers de Marseille: Les voisins étaient de la famille. L'informatrice nous fait revivre le 14 juillet en évoquant l'ambiance dans les rues du Panier, les jeux pour les enfants et les bals gratuits. C'est l'occasion aussi de se remémorer le carnaval et les costumes en papier crépon. Suit une conversation sur la guerre avec l'évacuation et la destruction du quartier de Saint-Jean, le ravitaillement, la Résistance, la collaboration et les déportations. Elle évoque ensuite les bombardements italiens et américains qui ont détruit les vieux quartiers de Marseille et les épidémies de peste avec la statue de Belsunce qui siége devant la cathédrale. Le cinéma et les films de Charlie Chaplin ont marqué l'esprit de l'informatrice. Elle nous parle aussi des pastorales en provençal jouées à Noël devant les enfants du patronage et des marchands ambulants (laitier, aiguiseur de coûteux, vannier,...). L'enquête se termine par une conversation sur le maire Tasso et l'incendie des Nouvelles Galeries.
  39. 39. Recueillir les bonnes pratiques pour mieux diffuser les données Rédaction collective d’un recueil de bonnes pratiques sur les questions de droit et d'éthiques pour la mise en ligne des données en sciences humaines et sociales Journées d’étude et ateliers d’écriture : MSH Tours (septembre 2011) ; MMSH Aix-en- Provence (novembre 2011) ; MSH Dijon (juin 2012) ; participation au THATCAMP Paris 2012 ; MESH Lille (novembre 2012) ; INHA Paris (juillet 2013) ; ADESS, Bordeaux (décembre 2013) : http://ethiquedroit.hypotheses.org
  40. 40. Editorialiser les archive sonores pour mieux les disséminer http://
  41. 41. Un  carnet  pour  partager,   commenter,  enrichir  les   données  sonores…  
  42. 42. et restituer sa parole au témoin
  43. 43. Les  valeurs  à  ne  jamais  oublier…   • L’intégrité  des  collec6ons  ;   • La  contextualisa6on  systéma6que  des   archives  et  de  la  recherche  ;   • Les  droits  des  informateurs  d’hier  et   d’aujourd’hui  ;   • Les  droits  des  u6lisateurs  de  demain  ;   • L’usage  des  standards  et  des  normes.  
  44. 44. Contacts Le blog : http://phonotheque.hypotheses.org L’association des détenteurs de documents sonores et audiovisuels : http://afas.revues.org Le portail du patrimoine oral : http://www.portaildupatrimoineoral.org Liste de discussion : archives-son-audiovisuel-request@listes.revues.org Courriel : ginouves[@]mmsh.univ-aix.fr
  45. 45. Merci de votre écoute
  46. 46. Crédits photographiques et sonores Bill Smith chercheur au KOAC avec un magnétophone à bandes portable, Université de l’Orégon, 1955. Pas de restrictions de droits connues. Dépôt du fonds sonores Marceau Gast à la phonothèque de la MMSH, Laure Principaud, janvier 2011. Utilisation du tarare, André Rouvier, Barrême, Corinne Cassé, juillet 2012. Etudiante conduisant un entretien (East End), 1946, sous la direction du professeur Tibor Barna. Archives de la LSE (London school of economics), Dessins de Corinne Cassé, bibliothécaire, Berre-L’Etang Extraits sonores : N°167, enquête de Jean-Pierre Belmon, 1984, Evocation des temps anciens aux Saintes-Maries-de-la-Mer N° 2929, enquête de Jean-Pierre Francis Agostini, 2008, Un agriculteur retraité témoigne à propos de la vie dans le hameau de Libre en Vallée de Roya des années 1930 à nos jours N°527, enquête de Jean-Noël Pelen, 1994, La cueillette des olives N°3200, enquête d’Olivier Féraud, 2008, Série d'appels aux poissons d'un marchand en dialecte de Puozzoli à Naples N°1826, enquête de Jean Mascaux, 1959, Chants et témoignages des lavandiers espagnols au Revest-du-Bion à la fin des années cinquante N°3067, enquête de Marceau Gast, Méthodologie : Descamps, Florence, L’historien, l’archiviste et le magnétophone  : de la constitution de la source orale à son exploitation. Paris, France: Ministère de l’économie des finances et de l’industrie, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2005. http://igpde.revues.org/104 Fédération des associations de musiques et danses traditionnelles (France). Commission Documentation, Bénédicte Bonnemason, Véronique Ginouvès, et Véronique Pérennou. 2001. Guide d’analyse documentaire du son inédit  : pour la mise en place de banque de données. Saint-Jouin-de-Milly  : Paris, France: Modal  : AFAS http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/97/93/99/PDF/2011_-_Guideanalysedocumentairedusoninedit.pdf

×