Entrée rue des Frères Lumière et rue Poincaré                               Inauguration de                   la Galerie C...
Sommaire  •       Un pôle commercial attractif                       pour le cœur d’Angoulême .....................p.3  • ...
Un pôle commercial attractif                   pour le cœur d’AngoulêmePréfecture de la Charente, forte de 46 000 habitant...
Ségécé a confié dans le cadre d’un CPI (contrat de promotion Immobilière) la promotion del’opération à la société Spie Bat...
Une zone de chalandise de 334.000 habitantsLe pouvoir d’attraction de la galerie Champ de Mars et du centre-ville d’Angoul...
La Galerie Champ de Mars bénéficiera également des 500.000 visiteurs annuels issus desmanifestations culturelles, artistiq...
Intégration urbaine et élégance,  une architecture signée Alexandre ChemetoffCréer un morceau de ville, susciter l’étonnem...
Quantités :   - 2 500 m² de murs appareillés en pierre de Luget     (pierre régionale)   - 1 300 m² de bardage en pin mari...
portée à la réalisation des différents éléments du projet entre les allées de desserte desplaces de stationnement, la rue ...
Les éléments préfabriqués sont en béton gris clair. Certains sont fabriqués sur le sitecomme les appuis de fenêtre ou les ...
Une offre commerciale complémentaire                        pour le centre-villePour renforcer le cœur de ville, l’objecti...
Des avant-premières pour AngoulêmeLa galerie du Champ de Mars est heureuse d’accueillir 2 grandes nouveautés.             ...
La liste des enseignesCity Marché       Monoprix                                                        3.003 m² glaEquipe...
Hygiène, Beauté & Santé      Grand Optical                                             271 m² gla      Parashop           ...
Une communication très nature                              Un logo aux références multiples                              Q...
Les acteurs et partenaires du projetL’investisseur et propriétaire               Maison mère de Ségécé, Klépierre, société...
recevant plus d’un milliard de visiteurs par an. Elle a en développement d’ici 2011, 1,2million de m² : centres de cœur de...
transformation du territoire : du détail à la grande échelle. Parmi ses premières réalisations, onsignale les aménagements...
AnnexesHistoire de la place du Champ de MarsHistoriquement lieu dexercice pour les soldats, ce vaste plateau peu arboré es...
Les étapes du projet1995       1ers contacts de Ségécé avec la ville d’Angoulême2001       Relance de l’opération par la v...
2007       Retour du Festival de la Bande Dessinée sur la Place du Champ de Mars       Janvier 2007       Livraison des Mo...
Evolution visuelle du projetVue aérienne de la Place du Champ de Mars avant travaux - 2005                                ...
Démarrage des travaux Place du Champ de Mars - 2005Travaux Place du Champ de Mars – 1er février 2006                      ...
Travaux Place du Champ de Mars – 7 juin 2006Entrée « serre » - 20 avril 2007                                              ...
Entrée « serre » - 20 avril 2007                                   25
Vue intérieure de l’entrée « serre » - 23 mai 2007                                                     26
Vue aérienne du nouveau visage de la Place du Champ de Mars                                                              27
Entrée Rue Saint-RochVue intérieure de la Galerie Champ de Mars – entrée rue Goscinny                                     ...
Données pratiquesOpération Champ de Mars : 1,5 hectare, 50 000 m² SHON bâtisPlace du Champ de Mars : 8 000 m²Galerie Champ...
Plans de la galerie commerciale                                  30
31
32
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Champ de mars Angouleme - Dossier de presse 2007

126 514 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
126 514
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
103 230
Actions
Partages
0
Téléchargements
24
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Champ de mars Angouleme - Dossier de presse 2007

  1. 1. Entrée rue des Frères Lumière et rue Poincaré Inauguration de la Galerie Champ de Mars à Angoulême - Mardi 4 septembre 2007 - DOSSIER DE PRESSEContacts Presse :Nathalie Bataille Alexandra RichertCommunication Ségécé HDL CommunicationTél. : 01 40 67 54 38 Tél. : 01 58 65 00 76nathalie.bataille@segece.fr arichert@hdlcom.com 1
  2. 2. Sommaire • Un pôle commercial attractif pour le cœur d’Angoulême .....................p.3 • Intégration urbaine et élégance une architecture signée Alexandre Chemetoff .p.7 • Une offre commerciale complémentaire pour le centre-ville .................... p.11 • Une communication très nature ................................ p.15 • Les acteurs et partenaires du projet ........................... p.16Annexes - L’histoire de la place du Champ de Mars .................... p.19 - Les étapes du projet ............................................. p.20 - L’évolution visuelle du projet ................................. p.22 - Données pratiques ............................................... p.29 - Plans du centre commercial.................................... p.30 2
  3. 3. Un pôle commercial attractif pour le cœur d’AngoulêmePréfecture de la Charente, forte de 46 000 habitants au sein d’un bassin de population de120 000 personnes, Angoulême et son agglomération représentent le plus gros siteindustriel entre Poitiers et Bordeaux. Célèbre pour ses manifestations telles le Festivalinternational de la Bande dessinée, la ville a notamment développé une filière « image »importante, Magelis, se plaçant à la deuxième place française dans le secteur de l’imageanimée. La création de la Galerie Champ de Mars s’inscrit dans le cadre plus vaste de lapolitique de modernisation et de valorisation du cœur de ville engagée depuis plusieursannées par la ville d’Angoulême.Un projet d’urbanisme global qui contribue à la revalorisation du cœur de villeUn nouvel élan urbanistique a été impulsé par les élus. En effet, de nombreusestransformations contribuant au renouveau d’Angoulême ont été réalisées : nouveau plande circulation privilégiant les rues à double sens, réaménagement des principales artèresdu centre-ville, requalification de l’Avenue Gambetta – principale entrée de ville -,mutation de la place du Champ de Mars, incitation des propriétaires à réhabiliter lesimmeubles, rénovation du parvis de l’Hôtel de ville…Cette volonté de redynamisation passait également par le renforcement commercial ducentre-ville pour mieux lutter contre l’attractivité de Bordeaux et Poitiers.Les premiers contacts entre Ségécé et la Ville d’Angoulême concernant l’étude d’un pôlecommercial ont eu lieu en 1995. En 2001, la ville d’Angoulême fait de l’aménagement dela place du Champ de Mars un enjeu majeur et lance une consultation en 2002 auprès deplusieurs opérateurs spécialisés dont Ségécé.Au cœur historique d’Angoulême, véritable trait dunion entre le pôle commerçant des ruesGoscinny (anciennement Périgueux), Hergé et du Cinéma CGR (11 salles, 1 800 sièges), leChamp de Mars est un site de prédilection pour l’implantation d’un centre commercial.Mais ce lieu exigeait un projet permettant de répondre à de nombreuses contraintes etnotamment, préserver la place du Champ de Mars pour qu’elle puisse continuer à accueillirde nombreuses manifestations.En 2003, le projet présenté par Ségécé, qui a choisi comme architecte AlexandreChemetoff, est alors retenu par la Ville. Klépierre, société d’investissements immobilierscotée et maison-mère de Ségécé, investit 63 millions d’euros dans cette opération.Portant sur 1,5 hectare et 50 000 m² de bâti, le projet est une opérationmultifonctionnelle qui comprend une galerie commerciale, un parking, un immeubled’habitation et le réaménagement du Champ de Mars en véritable espace publicconservant sa vocation d’accueil de la vie culturelle et artistique de la ville. En effet,cette place, initialement dédiée aux véhicules et aux évènements, est restituée auxpiétons, et surélevée, offre désormais un point de vue remarquable sur la Vallée de laCharente. Respectant la topographie de la ville, le projet, unique, se caractérise parune architecture élégante, s’intégrant au paysage urbain angoumoisin. 3
  4. 4. Ségécé a confié dans le cadre d’un CPI (contrat de promotion Immobilière) la promotion del’opération à la société Spie Batignolles Immobilier. Ségécé a également réalisé lacommercialisation de la galerie commerciale et en assure la gestion.L’aménageur SAELM Territoires Charente réalise les travaux de requalification desespaces publics environnants et les travaux d’aménagement de la place pour le compte dela ville d’Angoulême.Une galerie commerciale aux nombreux atouts Un site de prédilection La place du Champ de Mars, au cœur de la ville et lieu d’importantes manifestations : Festival International de la BD, Gastronomades, … De nombreuses nouvelles enseignes : 15.500 m² GLA* 40 moyennes unités, boutiques, restaurants et services Un immeuble de logements 19 appartements en accession à la propriété Un parking souterrain à usage public 500 places réparties sur 3 niveaux Des emplois créés 365 (équivalent temps plein) Un architecte renommé Alexandre Chemetoff* GLA (Gross Leasable Area): surface de vente plus réservesUne galerie commerciale idéalement implantéeLa situation géographique de la Galerie Champ de Mars constitue une opportunité pour lescommerçants et répond aux attentes des consommateurs. Un site facilement accessibleA pied, en bus ou en voiture, la Galerie Champ de Mars bénéficie de plusieurs accèscaractérisés par leur commodité.Ouverte sur les rues environnantes, elle constitue une nouvelle liaison pour lespiétons. Ils peuvent utiliser les 3 entrées de la galerie, véritables serres de jardin d’hiver :rue de Goscinny, rue Poincaré et rue St-Roch.La densité du réseau de bus permet de desservir le site de manière efficace : lignes 5, 6,7, 8 et 9. Enfin, les clients bénéficieront des 500 places du nouveau parking, soit au moins210 de plus qu’auparavant. 4
  5. 5. Une zone de chalandise de 334.000 habitantsLe pouvoir d’attraction de la galerie Champ de Mars et du centre-ville d’Angoulême va au-delà de l’agglomération de 120.000 habitants. Zone Habitants Zone primaire 43.000 Zone secondaire 84.000 Zone tertiaire 207.000 Total 334.000 5
  6. 6. La Galerie Champ de Mars bénéficiera également des 500.000 visiteurs annuels issus desmanifestations culturelles, artistiques et ludiques de la Ville d’Angoulême. Evènements Visiteurs Période Le Festival de la BD 210.000 Janvier, pendant 4 jours Le Festival des Musiques Métisses 70.000 Juin, pendant 5 jours Le Circuit des Remparts 20.000 Septembre, pendant 3 jours Le Piano en Valois 6.000 Octobre – novembre Ludoland 70.000 Novembre Les Gastronomades 90.000 Novembre 6
  7. 7. Intégration urbaine et élégance, une architecture signée Alexandre ChemetoffCréer un morceau de ville, susciter l’étonnement en innovant avec un projet urbain quis’intègre au cœur de ville angoumoisin et respecte les contraintes du site, tel était le défiarchitectural et urbanistique de l’opération Champ de Mars.Ségécé a confié ce challenge à Alexandre Chemetoff, architecte, urbaniste et paysagiste.Un nouvel espace de vie intégré à la villeLensemble du projet se caractérise par un réel souci dinnovation architecturale etdintégration dans le paysage urbain angoumoisin. Ouvert sur la ville, il respecte sesliaisons et sa topographie. Les entrées du centre commercial et du parking prolongent lesflux existants.En harmonie avec le cœur historique de la ville, la Galerie Champ de Mars et l’ensembledu projet constituent un espace de vie convivial : • une nouvelle place du Champ de Mars, dédiée aux piétons avec un magnifique panorama sur la vallée de la Charente • une galerie commerciale, lumineuse et chaleureuse, constituée sur la place de 6 pavillons aux toitures arborées, de trois entrées, serres monumentales de verre et d’acier, et d’une allée couverte de plain pied avec la rue St-Roch • un immeuble d’habitation à la façade habillée de bois et d’acier qui accueille en rez-de-chaussée des restaurants pourvus de terrasses • un parking moderne conçu pour le confort du visiteur. Il est à cet égard équipé d’un système de guidage à la place dernier cri permettant au client de repérer très vite les places libres.La galerie est pénétrée de lumière naturelle grâce aux entrées « serres » et aux patiosplantés de verdure. Très lumineuse, elle est aussi marquée par son caractère naturelrecomposé grâce aux matériaux utilisés et à un parti pris végétal.Les matériaux choisis et leur teinte – paroi de calcaire brut pour le parking, le verretrempé, l’acier, les moellons en pierre de Luget des murs rappelant les remparts de laville, les émaux de Briare du sol, … – s’inscrivent dans cette recherche dematière « brute » et/ou liée à l’environnement du site.Les végétaux sont très présents : palmiers de 5,5 mètres dans les entrées « serres »,bambous et vigne vierge le long des pavillons, lauriers sur les toits, micocouliers etarbustes dans les patios, …Quelques chiffresDurée du chantier : 24 mois d’exécution dont 12 mois de gros œuvreEffectif mobilisé en équivalent temps complet : entre 200 et 220 personnes, et environ 200personnes pour l’aménagement des commerces 7
  8. 8. Quantités : - 2 500 m² de murs appareillés en pierre de Luget (pierre régionale) - 1 300 m² de bardage en pin maritime rétifié - 1 800 m² de mosaïque en émaux de Briare - 1 100 m² de serres horticoles - 150 tonnes de serrurerie et menuiserie acierLe mot de l’architecte, Alexandre Chemetoff“ Champ de Mars, une place, un belvédère sur la Charente “IntégrationLe projet dans son ensemble cherche à s’intégrer dans la ville.Intégrer les fonctions de la ville contemporaine dans le centre historique d’Angoulême :commerces, stationnements, espaces pour les manifestations temporaires.Intégrer les nouvelles activités dans les parcours urbains existants, continuitécommerçante, continuité des promenades.Intégrer le volume des constructions dans la topographie du site.Angoulême est une ville dont la forme même est liée à celle du promontoire rocheux surlequel le centre est implanté, l’utilisation des dénivelés et des ouvertures sur les sitesenvironnants est un trait dominant dans la constitution du paysage urbain angoumoisin. Leprojet du Champ de Mars prend position dans la continuité de la ligne des remparts et enadopte les principes constitutifs ; en tirant parti des différences de niveaux et enassociant des ouvrages de maçonnerie avec une végétation abondante, créant ainsi unensemble de promenades et de découvertes.Intégrer le projet à l’environnement, c’est aussi chercher une relation, une complicitéentre des modes constructifs, la mise en œuvre des matériaux et le paysage urbain. Encherchant une parenté, des ressemblances avec l’architecture et le paysage d’Angoulême,nous avons créé de la nouveauté. L’invention repose ici sur une volonté de s’intégrer sansreproduire des formes et des matières, mais en les inventant d’une manière attentive. Larecherche de l’intégration, c’est l’invention de formes nouvelles.Intégrer la rue couverte comme les allées du parc de stationnement, dans la continuitédes promenades de la ville, déplace, quelque peu, l’esthétique convenue des centrescommerciaux. Nous avons cherché dans les volumes, les modes constructifs et dans lesmatériaux une forme de naturalité pour créer des promenades et des parcours en ville.Intégrer les différents commerces dans des parcours, c’est en réalité créer un ensembleurbain.Le projet n’est pas un bâtiment, c’est un morceau de ville. C’est, à l’image d’une ville,un projet conçu pour accueillir des commerces qui proposent chacun une imagedifférente. Gérer ces diversités, c’est faire un projet qui accepte une forme d’altérité, unprojet accueillant et vivant : un projet urbain.Intégrer toutes les parties du programme dans un ensemble.Le parc de stationnement, comme les serres ou la rue couverte, sont aménagées commeles différentes parties d’un même parcours. Il n’y a pas de différence dans l’attention 8
  9. 9. portée à la réalisation des différents éléments du projet entre les allées de desserte desplaces de stationnement, la rue couverte ou la place.Intégrer la signalétique et l’image graphique du centre au projet.Le logo, comme la mise en œuvre de tous les éléments de repérage, sont partieintégrante du projet architectural.Intégrer les constructions sous un espace public en créant une épaisseur suffisante entrele béton de la structure et le revêtement pour que l’on n’ait jamais le sentiment d’êtresur une dalle, mais sur le sol de la ville.Intégrer le projet dans la ville en libérant les espaces publics de toutes les occupationsqui les rendaient inaccessibles aux promeneurs et créer plus d’espaces publics.Intégrer les nécessités techniques et notamment, la centrale de traitement d’air dans levolume des constructions du bâtiment d’habitation. Maîtriser toutes les émergences,cheminées, issues de secours, prises d’air, comme partie intégrante du projet.Intégrer le projet de nivellement dans la topographie du site pour faire en sorte que lalumière naturelle entre partout et accompagne les parcours.InnovationLe projet du Champ de Mars d’Angoulême est, à bien des égards, innovant.Il l’est dans son rapport au site et à la ville, il l’est dans la conception des différentesparties qui le composent. Issu de son environnement, le site existant est, de ce point devue, un lieu de ressources.On comprend ainsi, lorsqu’on visite le parking, la mise en scène de la paroi calcaire dansson aspect brut portant la trace des dents du brise roche hydraulique (BRH) qui en adressé la surface, comme une volonté d’opposer des matières et de faire apparaître parcontraste la finesse du grain des bétons de la structure ou la matière des parois de bétonde site. Le temps passant, des mousses se forment à la surface de la roche. C’est unmatériau vivant, le paysage intérieur du parc de stationnement. Cette attitude attentivevise à inventer un vocabulaire : une écriture nouvelle qui propose une réinterprétationd’un environnement.Il n’est pas choquant, et il est peut être même souhaitable, que les bâtiments, comme lesambiances, suscitent un certain étonnement et une curiosité. Il importe cependant quetout soit entrepris pour que chacun se sente à l’aise dans un rapport naturellementévident avec la ville. Le projet est de ce point de vue conçu et réalisé en continuité avecles parcours angoumoisins. Mais, il est aussi important que ce projet soit attractif, nonseulement dans la ville, mais bien au-delà ; sa singularité est aussi constitutive de sonimage ; il s’agit d’un travail attentif et minutieux pour créer une atmosphère que l’onviendra voir pour cette raison même.Autre exemple, le choix des mœllons éclatés des murs des pavillons correspond à cettevolonté de s’inscrire dans la continuité des remparts d’Angoulême qui sont faits dedifférentes façons, mais qui ont en commun une certaine forme de rugosité naturelle etd’exprimer cette naturalité à notre manière comme une interprétation à partir d’unthème. Cette rugosité, ce caractère naturel un peu forcé, est bien celui que nousrecherchons y compris pour créer des contrastes avec les autres matières du projet etrendre raffinés des éléments qui sont à bien les considérer faits avec une relativesimplicité, comme par exemple, les cadres des vitrines en acier galvanisé.Le béton de site est spécialement fabriqué pour ce projet à partir de ciment gris,d’agrégats calcaires et de sable clair. Sa teinte est proche de celle des façades desbâtiments environnants. Il est coffré dans des banches métalliques habillées de bois depeuplier. 9
  10. 10. Les éléments préfabriqués sont en béton gris clair. Certains sont fabriqués sur le sitecomme les appuis de fenêtre ou les linteaux, d’autres proviennent d’une usine depréfabrication. Ce sont les mêmes éléments de différents modules qui sont utilisés pourle couronnement des murs, les emmarchements ou les pavages.La mosaïque de la galerie commerçante est le résultat d’une quête sur le savoir-faire desrevêtements de sol et la tradition des passages commerciaux. La composition finale de lamosaïque est réalisée à partir d’émaux de Briare dont le module et la dureté supportentles tests de résistance et confèrent aux galeries un confort et un raffinement propice à lapromenade.Le chantier n’est pas l’exécution d’un projet, mais sa réalisation. La mise au point dechaque détail, la mise en œuvre de chaque matériau, ont donné lieu à un travail derecherche et de mise au point entre l’équipe de maîtrise d’œuvre et l’entreprise, sous leregard vigilant des maîtres d’ouvrages.C’est pour témoigner de ce travail que nous avons créé le mur des mains de la trémieparking qui associe les mains de tous ceux qui, à des titres divers, ont participé à laréalisation de ce projet. C’est l’addition de toutes ces mains qui façonne le projet. C’estpourquoi nous avons souhaité que le projet garde partout la trace visible de safabrication. Partout depuis le béton des parois jusqu’au serres horticoles, depuis lesparois calcaires aux murs de pierres appareillées, depuis les bardages de bois rétifié, auxsols de mosaïque, le projet porte la trace de sa fabrication. Le chantier imprime samarque sur la mise en œuvre, c’est un projet manufacturé.Gentilly, le 27 août 2007 10
  11. 11. Une offre commerciale complémentaire pour le centre-villePour renforcer le cœur de ville, l’objectif de Ségécé était d’amener à Angoulême denouvelles enseignes dynamiques, qualitatives et attractives.Cet objectif est parfaitement atteint : 90% des enseignes sont nouvelles sur la villed’Angoulême. La galerie Champ de Mars (15 500 m² GLA) a été commercialisée sur unpositionnement de gamme moyen-supérieur avec le parti pris d’une présence importantede l’équipement de la personne.De nombreuses enseignes à forte notoriété nationale, voire internationale, ont réponduprésentes : • 4 moyennes unités locomotives : le concept de city marché Monoprix, Chapître - le tout nouveau concept de « cadeaux, culture, loisirs » -, H&M et Zara • 36 boutiques, restaurants et services.Sur la place du Champ de Mars, ont été concentrés la restauration, l’équipement de lamaison et les services ; l’intérieur de la galerie rassemblant plutôt l’équipement de lapersonne, le secteur « cadeaux, culture et loisirs » étant réparti sur les deux niveaux. Répartition des activités en % de la surface Gla totale en négociation services avancée équipement de la 3,4% 2,6% maison restauration 2,6% citymarché 4,9% 19,7% hygiène, beauté, santé 5,6% culture, cadeaux, équipement de la loisirs personne 16,9% 44,2%Les opérations de redynamisation commerciale de cœur de ville ont également un effetd’entraînement sur les commerces environnants. Ce mouvement est en cours au cœurd’Angoulême : rénovation des magasins existants, arrivée d’autres enseignes… 11
  12. 12. Des avant-premières pour AngoulêmeLa galerie du Champ de Mars est heureuse d’accueillir 2 grandes nouveautés. Le premier magasin Chapître.com N°2 de la distribution de livres en France, le groupe Bertelsmann, a décidé de rassembler ses 71 librairies aux enseignes Privat, Place Media et Forum Alsatia sous une nouvelle unique bannière - Chapître - faisant égalementréférence au site de vente sur internet du même nom Chapître.com.La galerie Champ de Mars a été choisie pour accueillir le tout 1er magasin de cettenouvelle enseigne.Ce nouveau concept de magasin comprendra plusieurs espaces dédiés : la librairie avec uncorner France Loisirs, la BD, la Photo, la Billetterie, la Papeterie et les CD/DVD. Cesdifférents rayons sont organisés autour d’un forum central dédié aux évènements. Lieuconvivial et évènementiel, cette grande place centrale est dotée d’un espace détente aveccanapés, fauteuils et écran géant. Nouveauté, le rayon enfants regroupe tous les produitsles concernant, livres, CD, DVD, papeterie et loisirs créatifs dans un décor adapté.Contact : Françoise Rymer, Direction de la Communication, tél. : 01 53 89 13 18,francoise.rymer@privat.fr La première boutique franchisée Guy Degrenne Guy Degrenne, dont le concept de point de vente a été récompensé par l’Enseigne d’or 2006 de la meilleure rénovationarchitecturale, poursuit l’accroissement de son réseau : boutiques et concessions, et pourla première fois, à la galeriedu Champ de Mars, un magasin en franchise. Vingt-sixième point de vente du groupe, cettepremière boutique franchisée, dédiée aux arts de la table et à la cuisine, est vivante etinteractive. Son agencement généreux et aéré permet aux clients de flâner avec aisanceau travers d’îlots thématiques. Un mobilier astucieux, mobile et modulable, a été conçupour un magasin évolutif au fil des collections et des envies. Une ambiance sonorespécifique et une série d’écrans plasma participent à l’immersion dans l’univers GuyDegrenne.D’autres projets de franchises sont en cours dans le Nord et l’Ouest de la France, maisaussi à l’international.Contact : Tom Gueugnon, service presse, tél. : 01 60 19 73 88, tgueugnon@guydegrenne.fr 12
  13. 13. La liste des enseignesCity Marché Monoprix 3.003 m² glaEquipement de la personne Armand Thiery Homme 346 m² gla Bershka – (prêt-à-porter Femme) 420 m² gla Camaïeu – (prêt-à-porter Femme) 261 m² gla Cyrillus - (prêt-à-porter Femme/Enfant) 113 m² gla Darjeeling Lingerie 147 m² gla Esprit / Esprit Edc – (prêt-à-porter Homme/Femme - franchise) 317 m² gla H & M – (prêt-à-porter mixte) 1.854 m² gla Lafarge - (maroquinerie) 120 m² gla La Mode est à Vous – (prêt-à-porter Femme) 177 m² gla Mexx – (prêt-à-porter Femme – franchise) 260 m² gla Minelli – (chaussures Femme) 152 m² gla Okaïdi – (prêt-à-porter Enfant - franchise) 176 m² gla Pull & Bear – (prêt-à-porter Homme/Femme) 413 m² gla Quiksilver 262 m² gla Xanaka - (prêt-à-porter Femme) 182 m² gla Zara – (prêt-à-porter mixte) 1.553 m² glaCulture, Cadeaux & Loisirs Histoire dOr 142 m² gla Chapitre.com – (1er magasin de ce nouveau concept) 1.830 m² gla Nature & Découvertes 334 m² gla Les Nouveaux Bijoutiers – (indépendant) 146 m² gla Score Game 136 m² gla 13
  14. 14. Hygiène, Beauté & Santé Grand Optical 271 m² gla Parashop 262 m² gla Sephora 320 m² glaEquipement de la Maison Guy Degrenne – (1er magasin en franchise de l’enseigne) 135 m² gla Potiron– (Cadeau & décoration) 270 m² glaRestauration La Casa Pizza-Grill - (franchisé) 474 m² gla Mi-Am - (spécialités asiatiques) 333 m² gla Brasserie H -(nouveau concept d’Heineken – franchisé) 196 m² gla La Croissanterie (point restauration rapide) 42 m² glaServices Pharmacie Joubert - (indépendant) 247 m² gla The Phone House 137 m² gla Mobistore -(franchisé) 122 m² gla DAB BNP Paribas 10 m² gla Photomaton 7 m² gla 14
  15. 15. Une communication très nature Un logo aux références multiples Quatre feuilles aux formes dynamiques, deux couleurs fortes et chaudes, le jaune et le rouge ; le symbole de la nouvelle galerie est très marquant. Dessiné par Publicis Activ, le logo de la Galerie Champ de Mars s’inspire de son environnement. • La nature,- 4 feuilles, 4 saisons -, très présente dans le centre commercial et son architecture, les entrées « serres horticoles» • Les références mêlées de la Bande Dessinée et du Pop Art dans les couleurs utilisées, la composition (4 variations du même thème dans un carré) et par le contour noir des formes rappelant le dessin de la BD traditionnelleLe shopping par natureL’agence Citron Pressé, en charge de la communication de la Galerie Champ de Mars, acréé une signature et un univers visuel dynamique et gai mettant en évidence la notion deplaisir du shopping en centre-ville. C’est aussi un clin d’œil à l’aspect très végétalisé ducentre commercial. 15
  16. 16. Les acteurs et partenaires du projetL’investisseur et propriétaire Maison mère de Ségécé, Klépierre, société d’investissements immobiliers cotée, propriétaire de la Galerie Champ de Mars, a investit 63 millions euros dans l’opération. Les loyers nets attendus sont de 4 ,4 millions d’euros en année pleine. Klépierre détient un patrimoine de 10 milliards deuros au 30.06.2007. Cedernier se compose de 86 % de centres commerciaux (soit 240 centres dans 10 paysdEurope), de 4% de commerces et de 10% d’immeubles de bureaux.Klépierre maîtrise la gestion et la valorisation de son patrimoine à travers ses filialesspécialisées : Ségécé pour les équipements commerciaux et les commerces, Klégestionpour les bureaux.Alors que Ségécé est concepteur et réalisateur, commercialisateur et gestionnaire duprojet Place d’Armes, Klépierre se positionne en investisseur à long terme. Lacombinaison de ces deux acteurs, réunis au sein d’un même groupe, en fait le partenaireindispensable d’une municipalité pour la réussite dans la durée des projets commerciauxde centre-ville.Klépierre dispose d’un potentiel de développement de plus de 4,4 milliards d’euros pour lapériode 2007-2011 dont 3,2 milliards d’euros sont maîtrisés. Son développement se ferapour moitié en dehors de l’Hexagone. Le développeur, maître d’ouvrage, commercialisateur et gestionnaire Spécialiste de l’urbanisme commercial depuis 50 ans, Ségécé a conçu et développé ce projet, le commercialise et le gère également. Déjà 50 ans d’expertise en urbanisme commercial et de collaboration avec les collectivités locales font de Ségécé un partenaire ayant une grande compréhension des objectifs et des préoccupations des villes.Forte de 900 collaborateurs en Europe, Ségécé maîtrise toutes les interventionscontribuant à la création et la valorisation d’équipements commerciaux : études,conception, promotion, commercialisation, gestion locative et patrimoniale, direction decentre... et en garantit la pérennité par une gestion rigoureuse à long terme et la prise encompte d’une nécessaire évolution.Pour cela, elle s’attache à : - associer étroitement les partenaires locaux à tous les stades du projet - intégrer le mieux possible l’opération dans son contexte socio-économique local, - assurer, grâce à une gestion dynamique, le succès dans le temps des équipements réalisésPrésente en Belgique, Espagne, France, Grèce, Hongrie, Italie, Portugal, Pologne,République Tchèque et Slovaquie, Ségécé est aujourd’hui l’un des premiers gestionnairesde centres commerciaux en Europe continentale avec un parc de près de 400 centres gérés 16
  17. 17. recevant plus d’un milliard de visiteurs par an. Elle a en développement d’ici 2011, 1,2million de m² : centres de cœur de ville, extension-restructuration, retail parks etnouveaux projets en milieu péri-urbain.A lécoute du consommateurGérer 400 centres commerciaux en Europe constitue pour Ségécé un exceptionnel atoutpour observer et anticiper les tendances de la consommation. Pour attirer et fidéliser plusd’ 1 milliard de visiteurs annuels, les centres commerciaux qu’elle gère ont l’obligation derépondre à leurs aspirations. A l’écoute du consommateur, elle a le souci de la qualitéarchitecturale, de la pertinence de l’offre commerciale, et de la constante améliorationde l’accueil et des services destinés à la clientèle.Repenser le cœur commercial des villesElle crée des ensembles sur mesure insérés dans le tissu urbain, complémentaires ducommerce existant, qu’elle gère sur le long terme. Depuis près de 30 ans, elle s’est faitune spécialité de ses opérations longues et complexes.Après Val d’Europe en 2000, elle a ouvert en 2001 les centres de cœur de ville d’Annecy,Boulogne-Billancourt, Poitiers et Valenciennes. Ségécé développe des projets àAubervilliers, Besançon, Cesson, gares de Lyon et Saint-Lazare à Paris, Nancy, Quimper,Vannes,... ********************* Ségécé, concepteur et maître d’ouvrage, lui a confié la promotion de l’opération dans le cadre d’un CPI. Spie Batignolles Immobilier, filiale immobilière du groupe Spie Batignolles, 4ème BTP français, est depuis sa création en 1995 au service des investisseurs institutionnels et des collectivités locales. Son activité est le management de projets immobiliers. Ses principales qualités sont notamment l’anticipation, l’écoute et le travail en transparence pour permettre aux collectivités locales de développer leurville en immobilier commercial (bureaux, centre commerciaux, logistique, hôtellerie) et enmontage de projets en contrat de partenariat avec les autres entités du Groupe et ses clientsinvestisseurs et/ou utilisateurs.Elle fédère les compétences techniques de Spie Batignolles au service de ses projets et applique laméthode de management de projets @concertance développée par le groupe.Ses projets se situent dans la France entière (Angoulême, Wattrelos, Saint-Brieuc, Blagnac, Tarbes,Paris, Montreuil, ...). Elle réalise un Chiffre d’affaires de 100 M€. Première société de promotionimmobilière à avoir été certifiée ISO 9001 version 2000, elle est constituée d’une équipe de 30personnes.Choisi par Ségécé, Alexandre Chemetoff est l’architecte et maître d’œuvre del’opération tant pour le compte du maître d’ouvrage privé, Klépierre, que pour celuidu maître d’ouvrage public SAEML Territoires Charente.En 1983, il fonde le Bureau des Paysages, une structure constituée darchitectes, de paysagistes etde personnes de formations diverses impliquées dans le domaine de l’aménagement du territoire. Ilréalise aujourd’hui des études et des opérations de maîtrise d’œuvre qui vont du jardin à la ville,en passant par la construction, dans un souci de compréhension globale des phénomènes de 17
  18. 18. transformation du territoire : du détail à la grande échelle. Parmi ses premières réalisations, onsignale les aménagements extérieurs de l’usine Schlumberger à Montrouge (1981-1985), le Jardindes Bambous au Parc de La Villette à Paris (1985-87), le plan d’aménagement du quartier de laDarnaise dans la Cité des Minguettes à Vénissieux (1988-95) et les bords de Vilaine à Rennes (depuis1991).Différents prix et reconnaissances récompensent son travail : Grand Prix de l’Urbanisme (2000),Grande Médaille de Vermeil de l’Urbanisme de l’Académie d’Architecture (2002), membre de laRoyal Institute of British Architects en 2003.Actuellement l’agence est impliquée dans différentes opérations de très grande envergure auniveau de la dimension urbaine, mais aussi dans la maîtrise d’œuvre architecturale. Depuis 2002, letravail est géré par trois différentes structures : le Bureau A. Chemetoff (pour les aménagementsurbains et paysagers), l’Atelier A. Chemetoff (pour la construction) et l’Atelier de l’île de Nantes(pour le projet de transformation de l’île de Nantes). D’autres projets représentatifs de son travailactuel sont : l’aménagement des rives Meurthe (la Zac Stanislas-Meurthe et la Zac Austrasie, depuis1989) à Nancy, le Grand Projet de Ville du Plateau de Haye à Maxeville, Laxou et Nancy (2004), leChamp de Mars à Angoulême (2003/2007), 102 logements, la Rivière, à Blanquefort (depuis 2006) etle Parc Paul Mistral à Grenoble (depuis 2004).L’entreprise Spie Batignolles Ouest : constructeur de l’opération, gros-œuvre et corpsd’états secondaires. 18
  19. 19. AnnexesHistoire de la place du Champ de MarsHistoriquement lieu dexercice pour les soldats, ce vaste plateau peu arboré est devenu,pour le plus grand plaisir des Angoumoisins, un lieu de rassemblements culturels etdexhibitions sportives.Au début du XIXe siècle, le vaste espace du Champ de Mars n’était animé et occupé qu’àl’occasion des foires et manifestations. La circulation des voitures hippomobiles, peuimportante, entraîne cependant en 1835 la pose de 68 bornes en pierre du côté de la ruede Périgueux pour éviter que les charrettes ne puissent traverser et pour protéger lesarbres nouvellement plantés.Jusqu’aux années 1930, il semble que les questions liées au stationnement et à lacirculation des véhicules (devenus automobiles) ne soient guère à l’ordre du jour. Lescartes postales du début du siècle montrent un espace relativement désolé (à tel point quecertains rêvent d’y construire en son centre une fontaine monumentale). Ce calme relatifdure jusqu’à la fin des années 50.Par une belle journée de juillet 1957, la place est transformée en lieu de ravitaillementpour les cyclistes de lemblématique Tour de France. Cette année là, Jacques Anquetil estle grand gagnant du tour...En 1961, des travaux sont entrepris pour aménager la place : 8 000 m² labourés, empierréset goudronnés ; les premiers marquages pour des emplacements de stationnement sontalors effectués. C’est de cette époque que date l’envahissement du Champ de Mars par lesautomobiles.En septembre 1978, « un nouvel art de circuler est mis en place ». Suite aux travauxentrepris place Bouillaud pour la création d’un parking souterrain, la gare des bus urbainsest transférée place du Champ de Mars, qui devient le lieu de croisement de la plupart deslignes.À partir de 1981, le stationnement devient payant et, en 1988, une réorganisation desespaces de stationnement rapproche les autobus interurbains et ceux de la STGA selon unplan qui a été en vigueur jusqu’en 2004."Cross" urbains, courses de chevaux (avec des vrais ou des faux animaux), autres coursescyclistes, match de football, Festival de la BD, Gastronomades... ont animé ou animentencore aujourd’hui le Champ de Mars.Sur cette place, dont lappellation remonte à la Révolution Française, on se promène, onachète, on vend, on brade, on défile, on admire, on se rencontre, on court, on fait lafête... et demain, on flânera en faisant son shopping. 19
  20. 20. Les étapes du projet1995 1ers contacts de Ségécé avec la ville d’Angoulême2001 Relance de l’opération par la ville d’Angoulême2002 Concertation préalable à la création de la ZAC Lancement de la consultation des opérateurs par la Ville2003 Rendu des projets des opérateurs spécialisés 31 mars 2003 Choix du projet de Ségécé par la Ville 11 juin 2003 Signature protocole daccord avec la Ville 19 décembre 20032004 Signature promesse de vente du terrain 17 septembre 20042005 Obtention de l’autorisation de la CDEC 25 février 2005 Obtention du permis de construire 23 mai 2005 Signature de lacte de vente du terrain et démarrage des travaux 17 août 2005 Signature du Contrat de Promotion Immobilière avec l’entreprise SPIE Batignolles Immobilier 5 août 20052006 Démarrage des travaux d’aménagement de la place du Champ de Mars décembre 2006 20
  21. 21. 2007 Retour du Festival de la Bande Dessinée sur la Place du Champ de Mars Janvier 2007 Livraison des Moyennes Unités avril - mai 2007 Livraison des boutiques mai - juin 2007 Inauguration de la Galerie Champ de Mars 4 septembre 2007 Ouverture du centre commercial et du parking 5 septembre 2007 21
  22. 22. Evolution visuelle du projetVue aérienne de la Place du Champ de Mars avant travaux - 2005 22
  23. 23. Démarrage des travaux Place du Champ de Mars - 2005Travaux Place du Champ de Mars – 1er février 2006 23
  24. 24. Travaux Place du Champ de Mars – 7 juin 2006Entrée « serre » - 20 avril 2007 24
  25. 25. Entrée « serre » - 20 avril 2007 25
  26. 26. Vue intérieure de l’entrée « serre » - 23 mai 2007 26
  27. 27. Vue aérienne du nouveau visage de la Place du Champ de Mars 27
  28. 28. Entrée Rue Saint-RochVue intérieure de la Galerie Champ de Mars – entrée rue Goscinny 28
  29. 29. Données pratiquesOpération Champ de Mars : 1,5 hectare, 50 000 m² SHON bâtisPlace du Champ de Mars : 8 000 m²Galerie Champ de Mars : 15 500 m² - 40 magasins, restaurants et servicesLogements : 19 appartements – 8 deux pièces, 9 trois pièces, 2 quatre pièces et 21 placesde parkingParking : 500 places sur 3 niveauxHoraires : • Galerie – 9h30 à 19h30 du lundi au samedi • Monoprix – 9h à 20h du lundi au samedi, 9h à 11h45 le dimanche • Parking – 7h à 1h du matin, sorties véhicules 24h/24Direction du centre commercial : Christine BERGER, directrice du centre commercial, Ségécé Christophe ROURE, directeur technique, SégécéPrésident de l’association des commerçants de la Galerie Champ de Mars : Jérôme DEMAS, franchise Grand OpticalAdresse : Centre commercial Galerie Champ de Mars 4, rue de la Place du Champ de Mars Tél. : 05 45 94 52 00Internet : www.galerie-champdemars.com 29
  30. 30. Plans de la galerie commerciale 30
  31. 31. 31
  32. 32. 32

×