Montage vidéo des séquences     L’objectif de TIC-Coach est de présenter, sous la forme instructive et motivante de vidéos...
Séquence proposée    Chaque vidéo présentée à partir de la vidéothèque sera composé de 3 sections, officiant d’introductio...
Selon le fonctionnement de YouTube, un minutage différent pourrait être utilisé pour obtenir une miniature par défaut corr...
Concept :       Partant du logo Phénix, un mouvement jouant avec la symbolique du feu est ajouté. Ce mouvement établi une ...
Le niveau de complexité associé au montage sera de moyen à élevé.Partie principale     La partie principale réfère aux séq...
Fig. : Type de tournage d’un plan fixe vertical désaxé permettant d’introduire une description de l’exercice ou un rappel ...
Le générique et le logo seront utilisés dans chacun des vidéos. Ainsi, une séquence intégrant ces 2 éléments pourra être p...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Montage vidéo des séquences

353 vues

Publié le

Présentation du cadre normalisé des traitements à faire pour chacune des vidéos devant être présentées sur le site du projet TIC-Coach.

3 parties sont considérées.

INTRODUCTION
Une animation du logo Phénix crée un mouvement et une transition pour permettre de présenter le titre du contenu vidéo.

PARTIE PRINCIPALE
La présentation de l'aspect théorique et d'une exécution par les athlètes fera l'objet de chaque vidéo.

Un complément d'information pourra également être ajoutée, que ce soit par des trucs additionnels, des scènes de ralentis ou des exemples en partie.

CONCLUSION
L'objectif de la conclusion est de donner le crédit aux collaborateurs qui ont permis de réaliser le projet. Un générique sera présenté, suivi d'un retour au logo Phénix pour produire un effet miroir à l'animation initiale.

Publié dans : Développement personnel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
353
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Montage vidéo des séquences

  1. 1. Montage vidéo des séquences L’objectif de TIC-Coach est de présenter, sous la forme instructive et motivante de vidéos, les divers volets touchant au basketball et le développement d’un athlète Phénix. Ceux-ci seront consultés en gymnase par les athlètes à l’aide d’une tablette numérique et ils supporteront les explications techniques fournies par l’entraîneur. Une attention particulière doit être apportée quant à l’esthétique, le rythme et la densité informationnelle transmise par le support vidéo, l’attention étant inversement proportionnelle à la durée d’écoute. Afin de conserver une homogénéité dans le contenu visuel, chaque aspect visé par les vidéos sera présenté avec un format standardisé permettant à la fois d’introduire la vidéo et présenter le générique un peu comme cela se fait pour les films. Cette distinction introduit la notion d’un contenu spécifique à chaque vidéo, produit en gymnase, auquel se greffent des éléments communs pouvant être produits indépendamment. De plus, les complexités de montage varieront selon ces 2 mêmes aspects, les techniques de montage utilisées et les volumes à traiter suivant des modalités différentes. L’objectif ici est de proposer une démarche simplifiée pour permettre au plus grand nombre d’étudiants de participer à la production du contenu visuel, certaines étapes pouvant être traitées par lot d’actions simples alors que les éléments plus complexes pourront être confiés à une équipe plus spécialisée. L’effet visuel désiré conditionne également la façon dont sera effectué le tournage. Le design du site Internet demande que le montage des vidéos soit réalisé pour correspondre à un cadre 4 :3.
  2. 2. Séquence proposée Chaque vidéo présentée à partir de la vidéothèque sera composé de 3 sections, officiant d’introduction, de partie principale et de conclusion. D’abord, une animation permettra d’introduire le titre de la vidéo. S’ensuivra la présentation de la partie principale, où certains éléments pourront être optionnels alors qu’une présentation théorique suivi d’une exécution composeront la partie centrale de chaque séquence vidéo. Finalement, un générique permettra de présenter les collaborateurs au projet TIC-Coach puis se terminera sur la présentation du logo, en miroir avec l’animation initiale. Afin de maintenir l’intérêt de l’auditeur, la durée des séquences devra fournir une bonne densité d’information appuyée par les images mais dans une durée relativement courte. Ainsi, l’introduction et la conclusion ne devraient durer qu’entre 4 et 6 secondes chacune tandis que la partie centrale devra varier de sorte à obtenir des vidéos dont la durée totale variera entre 45 et 90 secondes. Cette partie centrale, outre la théorie et l’exécution, pourra comporter une section d’information complémentaire, des séquences ralenties ou encore des variantes et extraits de partie. Fig. Plan de montage des séquences avec minutage approximatif pour tout type de contenu.
  3. 3. Selon le fonctionnement de YouTube, un minutage différent pourrait être utilisé pour obtenir une miniature par défaut correspondant àun moment évocateur de la séquence vidéo. Cet élément semble toutefois rehausser le niveau de complexité pour l’équipe du montagesans assurer un résultat nettement supérieur.Montage animation Phénix L’introduction et la conclusion doivent comporter des éléments se répétant pour l’ensemble des vidéos; cette répétition doit être brève mais suffisante donner une image de marque au projet TIC-Coach et mettre la séquence en lecture. L’animation sera le 1er élément visuel présenté; il s’agit de mettre en évidence le logo Phénix pour marquer d’un signe distinctif le programme sportif porteur du projet. D’une durée d’environ 2 secondes, le logo s’animera de sorte à offrir une transition agréable et normalisée pour introduire le titre de la vidéo et sa catégorie d’appartenance. Le jeu de contraste des couleurs Phénix (bleu et orange) pourrait être favorisé. Fig. : Exemple d’un plan séquence : l’animation présente 4 esquisses pouvant tenir en 26 images successives (1ère image, 9e image, 17e image et 26e image respectivement) Cette animation sera confiée à l’équipe de graphisme et celle-ci sera appuyée par l’équipe de montage pour sa mise en vidéo. Les principales difficultés résident dans la temporisation du mouvement, de la constance des traits graphiques et la capacité à respecter les délais de production. Une équipe de travail devrait être constituée pour économiser du temps. L’animation amènera à la présentation du titre de la vidéo et ses informations de bases, affichées pendant 2 à 3 secondes.
  4. 4. Concept : Partant du logo Phénix, un mouvement jouant avec la symbolique du feu est ajouté. Ce mouvement établi une transition pour le titre et les séquences de l’exercice. L’œil humain capte 26 images par secondes. Cette règle est à la base de la cinématique en ce qui a trait à notre perception de fluidité.Contraintes : La durée de l’animation influence directement le temps de production. L’animation sera produite en utilisant des acétates et de l’acrylique; la transparence permettra de réutiliser certaines portions d’images qui bougeront moins rapidement que d’autres parties. Les images produites seront ensuite numérisées et compressées à l’aide d’un logiciel de traitement vidéo.Solutions : Il est possible de dupliquer les images pour suivre un ratio de 13 images par secondes. L’utilisation d’acétates permettra d’utiliser certaines parties sur 2-3 images successives.Procédures : L’animation demande d’abord la réalisation d’un plan séquence (storyboard). Celui-ci présente les principales phases d’évolution de l’animation et se construit en déterminant l’image de départ puis la dernière à partir desquelles les nouvelles diapositives s’insèreront de sorte à séparer l’intervalle de temps en 2. Ainsi, après avoir déterminé la 1ère et la 26e image, le dessin suivant sera la 13/14e images puis la 7e ou la 20e. Viendront ensuite les 3e, 10e, 16e et 23e images et ainsi de suite, jusqu’à l’obtention de l’ensemble des tableaux requis pour la séquence.Titres : L’information sera disponible avant le tournage des séquences; elle pourra donc être traitée par lot indépendamment du tournage en gymnase. Le titre sera affiché entre 2 et 3 secondes.Pré-montage : L’animation et les titres pourront être pré-montés pour gagner en efficacité. Il suffira d’ajouter la séquence de l’exercice une fois que cette dernière sera tournée et montée à son tour.
  5. 5. Le niveau de complexité associé au montage sera de moyen à élevé.Partie principale La partie principale réfère aux séquences devant être tournées sur le plateau de tournage en gymnase. Chaque film comportera une portion d’information structurée de façon identique, soit la théorie et l’exécution, et pourra au besoin avoir une portion variable pouvant inclure des trucs supplémentaires, des ralentis ou des extraits de partie. Pour sa réalisation, une équipe technique établira les plans de vue, l’éclairage et le son requis pour créer l’atmosphère. De plus, toutes les séquences seront identifiées par leur titre, le logo Phénix et autres informations pouvant être communes à tous les vidéos, pour la partie de base et ses extensions. Les vidéos produites seront catégorisées selon les caractéristiques de l’image, c’est-à-dire en fonction des plans fixes ou en mouvement, de l’utilisation de l’horizontale ou de la verticale ou encore de l’espace disponible permettant d’introduire du texte à l’écran. Selon notre capacité à intégrer divers niveaux d’information, le cadre de tournage des séquences pourrait être influencé.
  6. 6. Fig. : Type de tournage d’un plan fixe vertical désaxé permettant d’introduire une description de l’exercice ou un rappel des points importants dans une portion de la fenêtre. Selon les opérations, certaines procédures de montage pourront être plus complexes que d’autres. Ainsi, un titre devra être ajouté à chacun des vidéos et une zone de texte pourra être réservée pour certaines séquences afin de présenter les principaux points à considérer. Le niveau de complexité de cette étape sera de faible à moyen.Conclusion La dernière partie consiste essentiellement à donner le crédit aux personnes et organismes ayant rendu le projet TIC-Coach possible. Il s’agit de présenter le générique sur une ou 2 fiches puis de revenir avec le logo Phénix pour compléter la séquence.
  7. 7. Le générique et le logo seront utilisés dans chacun des vidéos. Ainsi, une séquence intégrant ces 2 éléments pourra être pré- montée de sorte à ne gérer qu’un seul objet lors de son ajout aux séquences vidéo principales. Le niveau de complexité de cette étape est faible. Note : mention des représentants d’équipe 2011-2012Éléments de contrôles Chaque étape correspond à un échéancier et un volume de travail qu’il convient d’évaluer séparément afin de connaître le temps de production estimé, la répartition du travail selon la taille des équipes en place ainsi que la formation et le support que chacun bénéficiera.

×