Les nations sud-américaines soutiennent le droit souverain de   l’Équateur à accorder lasile à Julian Assange et dénoncent...
Déclaration de lALBA de soutien au droit souverain de l’Équateurdaccorder lasile diplomatique au citoyen Julian AssangeDéc...
et des principes du Droit international ;2 – Nous réaffirmons notre soutien catégorique au droit souverain dugouvernement ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Declaration de soutien à l'Equateur

248 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
248
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Declaration de soutien à l'Equateur

  1. 1. Les nations sud-américaines soutiennent le droit souverain de l’Équateur à accorder lasile à Julian Assange et dénoncent les menaces proférées par le Royaume-Uni Déclaration de lUNASUR en soutien à la République d’ÉquateurCe dimanche, les ministres des Affaires étrangères de lUnion des nationssud-américaines (Unasur), ont décidé de soutenir le gouvernementsouverain de Rafael Correa, dans la décision prise par le pays doffrirlasile diplomatique à Julian Assange et ont exprimé leur opposition auxmenaces du gouvernement de Royaume-Uni contre lambassaded’Équateur à Londres.Le secrétaire général de lUNASUR Ali Rodriguez a lu la déclarationdu bloc régional qui comprend 7 points :1 – Une expression de sa solidarité et de son soutien au gouvernement dela République d’Équateur face aux menaces de violation de sa missiondiplomatique ;2 – Une réaffirmation du droit souverain des États à accorder lasile ;3 – Une condamnation énergique de la menace dun recours à la forceentre États tout comme la réaffirmation de la validité des principesconsacrés dans le droit international, le respect de la souveraineté etlapplication à la lettre des traités internationaux ;4 – La réaffirmation du principe fondamental de linviolabilité des locauxdes missions diplomatiques et bureaux consulaires et des obligations desÉtats hôtes, conformément à ce qui a été instauré par la Convention deVienne de 1961 sur les Relations diplomatiques et par la Convention deVienne de 1963 sur les Relations consulaires ;5 – La réaffirmation du principe du droit international en vertu duquel ilnest pas possible dinvoquer le droit national afin de ne pas conformer àune obligation de nature internationale, comme cela est inscrit danslarticle 27 de la Convention de Vienne sur le Droit des traités de 1969 ;6 – La réaffirmation de la validité des concepts de lasile et du réfugié pourprotéger les droits humains des personnes qui considèrent que leur vie ouleur intégrité physique se trouve menacée ;7 – Un appel aux parties en présence à poursuivre le dialogue et lanégociation directe à la recherche dune solution mutuellement acceptableau regard du droit international ;Déclaration signée à Guyaquil, en Equateur par les douze pays membresde lUNASUR : lArgentine, la Bolivie, le Brésil, le Chili, la Colombie,Guyana, lEquateur, lUruguay, le Paraguay, le Pérou, le Surinam et leVenezuela.
  2. 2. Déclaration de lALBA de soutien au droit souverain de l’Équateurdaccorder lasile diplomatique au citoyen Julian AssangeDéclaration du IX ème Conseil politique extraordinaire de lAlliancebolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA)* sur linviolabilitéde la mission diplomatique de l’Équateur à Londres, et de soutien à sondroit souverain daccorder lasile diplomatique au citoyen Julian Assange.Les menaces proférées par le gouvernement du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et dIrlande du Nord, qui laisse ouverte la possibilité dune entréeillégale dans lAmbassade d’Équateur à Londres pour arrêter JulianAssange, constituent des actes dintimidation qui portent atteinte àl’intégrité territoriale de la République d’ EquateurLe gouvernement de lEquateur a exercé son droit souverain en accordantlasile diplomatique au citoyen Julian Assange, qui la demandé, se sentantmenacé dans ses droits humains et civiques.Le concept dasile diplomatique est prévu par de nombreuses conventions,traités et autres instruments internationaux, appliqués en conformité avecles principes du Droit international.L’Équateur a agi dans le plus strict respect des normes du Droitinternational, et tout acte hostile du Gouvernement du Royaume-Unisignifierait une remise en cause inacceptable de sa souveraineté, parlequel le monde civilisé connaîtrait un recul vers un état de barbarie etd’irrationalité.Les arguments livrés par le gouvernement du Royaume-Uni, invoquantdes normes du Droit interne auxquels les traités internationaux ne peuventse subordonner, sont en contradiction avec ses obligations internationales,et aux décisions précédentes de ce même gouvernement, ce qui révèledans ses agissements une politique du deux poids deux mesures.Conscients de la nécessité dépuiser tous les recours diplomatiques poursortir de la situation actuelle, à la lumière de la protection et de lasileaccordé par le gouvernement d’Équateur au citoyen Julian Assange, enfaisant en sorte que prévalent la souveraineté, la libre détermination desnations et le respect du droit international:Déclaration :1 – Nous rejetons les menaces dintimidation proférées par les porte-paroles du gouvernement du Royaume-Uni de Grande-Bretagne commeviolant les principes de souveraineté et dintégrité territoriale des nations,
  3. 3. et des principes du Droit international ;2 – Nous réaffirmons notre soutien catégorique au droit souverain dugouvernement d’Équateur daccorder lasile diplomatique au citoyen JulianAssange ;3 – Nous exprimons notre rejet de la position du Royaume-Uni qui chercheà résoudre ses conflits avec les nations du monde entier, en particuliercelles dAmérique latine et des Caraibes, par des méthodes contraires audroit international ;4 – Nous soutenons lappel lancé par lUnion sud-américain des nations(UNASUR) à débattre sur la position hostile exprimée par le gouvernementdu Royaume-Uni envers le gouvernement de la République d’Équateur, età fixer une position claire de soutien à l’Équateur ;5 – Nous estimons quil est important de faire avancer lidée dun granddébat à lONU sur l’inviolabilité des bâtiments diplomatiques et le respectplein et entier de la part de tous les États des principes du droitinternational ;6 – Nous mettons en garde le gouvernement du Royaume-Uni de Grande-Bretagne sur les graves répercussions que déclencherait, dans le mondeentier, une violation directe de lintégrité territoriale de la Républiqued’Équateur à Londres ;7 – Nous lançons un appel à tous les gouvernements du monde, auxmouvements sociaux, aux intellectuels, afin quils sopposent à cettenouvelle tentative du gouvernement britannique dimposer par la force savolonté à des nations souveraines ;8 – Nous nous engageons à faire le maximum pour accorder à cettedéclaration la diffusion et la publicité la plus large possible ;Déclaration signée par les ministres des Affaires étrangères de la Bolivie,Cu*********************************************************Intervention dAssange à partir de lambassade dEquateur hier :http://histoireetsociete.wordpress.com/2012/08/19/discours-de-julian-assange-devant-lambassade-dequateur-a-londres/

×