FONDAMENTAUX DES AMAP


L'AMAP est l’Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne, dont l'objet principal
est d...
Nous sommes actuellement dans une situation A, celle que nous voulons est la B. Passer de
A à B ne se fait pas du jour au ...
Pour les paysans, des perspectives sociales

      Sortir de l'isolement, élargir le cercle des relations
      Sortir d...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Fondamentaux Des Amap

305 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
305
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Fondamentaux Des Amap

  1. 1. FONDAMENTAUX DES AMAP L'AMAP est l’Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne, dont l'objet principal est de créer un partenariat solidaire entre un producteur et des co-récoltants. Le cadre est le suivant : le paysan pratique des techniques respectueuses du sol, des plantes, de la faune et surtout prend conscience et soin de l’environnement dans lequel il évolue avec ses cultures. Le co-récoltant achète à l’avance une part de la récolte à venir. Il s’engage pour une saison à récupérer chaque semaine sa part de récolte sous forme d’un panier. La totalité de la récolte est intégralement et équitablement distribuée sur l’ensemble des co-récoltants. Ainsi ces partenaires co-récoltants assurent la pérennité du paysan car les productions sont « écoulées » à l’avance. Le paysan offre l’accès à la production diversifiée de produits de qualité sur des terres nourricières locales. Il s’engage à produire de manière saine des produits de saison dans le respect du co-récoltant. C’est un réel partenariat dans le respect de l’autre. Le prix du panier est calculé de façon transparente et juste pour les co-récoltants. L’ensemble des coûts et des amortissements auxquels s’ajoute la juste rémunération du paysan sont additionnés puis divisés par le nombre de paniers et de semaines de distribution pour fournir le prix du panier. Pratique : Chaque semaine le co-récoltant vient prendre sur le lieu de distribution son panier de légumes frais (ou autre : pain, œuf, volailles en fonction des spécifités du producteur). Le contrat d’engagement est propre à chaque ferme et dépend du fonctionnement interne de la ferme : contrat sur 6 mois, sur l’année. Pour des raisons pratiques il est recommandé de faire un contrat sur l’année en faisant ainsi correspondre avec les dates de l’exercice de la ferme. Une agriculture saine : produire sainement n’est pas nécessairement avec le label « bio ». Rappelons que le cahier des charges « bio » autorise des produits chimiques de synthèse : sulfate de cuivre (27,5%) et soufre en poudre (80%). Il est possible de produire sans produit chimique de synthèse, ces quelques millénaires derrière nous le témoignent et aujourd’hui aussi. C’est une démarche que d’être producteur et de commercialiser sous forme AMAP : tendre vers une production exempte de produits chimiques de synthèse. Cela se fait sur le long terme et nécessite pour le producteur du soutien de la part de ses co-récoltants et de l’accompagnement de producteurs expérimentés pour transmettre les savoirs faire. Le cas d’un producteur qui était en conventionnel et fait une reconversion en AMAP, est un changement radical et cela prend du temps pour maitriser les nouvelles pratiques. Il est préférable qu’il aille, à son juste rythme, et accompagné par ses partenaires co-récoltants et par des producteurs référents en AMAP, vers des pratiques exemptes de produits chimiques de synthèse.
  2. 2. Nous sommes actuellement dans une situation A, celle que nous voulons est la B. Passer de A à B ne se fait pas du jour au lendemain, il y a le chemin pour y parvenir. De la nourriture chimique nous voulons passer à une agriculture saine et vivante : un claquement de doigt ne suffit pas. Encourager et soutenir un producteur conventionnel ou raisonné pour utiliser de moins en moins de produits chimiques de synthèse, là est la réalité et c’est une belle aventure. L’objectif, c’est d’abord et avant tout, le chemin. Pourquoi l’AMAP ?  Se nourrir est un besoin incontournable  Nous avons besoin de paysans pour nous nourrir, aujourd'hui et demain, localement  Les paysans doivent avoir la possibilité de produire sainement et d'en vivre  Construire ensemble la viabilité, la durabilité et la transmissibilité des fermes :  En sortant des contraintes du marché mondial Les valeurs  Faire des choix et les traduire en pratiques, ici et maintenant, construire ensemble du commun  Responsabilisation des acteurs, paysans et co-récoltants  Le lien humain, la solidarité, la confiance  Engagement réciproque sur la durée, contrats etc. Humanité et efficacité  Le concept s'appuie sur le meilleur de l'humain  Engagement réciproque et solidarité  Confiance et transparence  Responsabilité et créativité  Les résultats positifs en sont immédiatement visibles et mesurables  Une ferme est pérenne et vit mieux  Des co-récoltants mangent mieux et sain Une alternative économique  Un prix correspondant au coût réel des produits et rémunérant correctement le travail des paysans permet  D'améliorer les conditions de travail et d'embaucher  D'améliorer l'outil de production  La suppression des gaspillages dus à la normalisation industrielle  Rien de ce qui est sain et frais ne sera jeté Pour les paysans, des perspectives professionnelles  Libéré des soucis de commercialisation, le paysan peut se consacrer entièrement à son travail  Il retrouve la possibilité de pratiquer une agriculture écologique, de choisir librement ses semences  D'innover et d'expérimenter,  Le plaisir d'un travail reconnu, d'une dignité et d'une liberté retrouvée
  3. 3. Pour les paysans, des perspectives sociales  Sortir de l'isolement, élargir le cercle des relations  Sortir de la concurrence et retrouver l'entraide  Redevenir un acteur social reconnu pour ses compétences, son rôle dans la société  Renouer avec la transmission du métier, des savoirs faire, de la terre, « Il y aura un autre paysan après moi, peut être un de mes enfants qui aura vu ses parents heureux dans leur métier» Santé et environnement  Une agriculture saine et durable permet  De garantir à tous une alimentation saine  De supprimer les diverses pollutions : pesticides et engrais de synthèse, emballages, transports, etc.  De sauvegarder et redéployer la biodiversité  De préserver les terres et leur fertilité,  De sauvegarder les savoirs, compétences et savoirs faire paysans  De sauvegarder les patrimoines culinaires Pour le co-récoltant  Conserver, retrouver le choix de sa nourriture : savoir où, par qui et comment elle est produite ?  Accéder à une alimentation meilleure au goût et pour la santé  Retrouver le lien avec la nature, les saisons  Découvrir de nouveaux produits  Se libérer des besoins artificiels et des frustrations du consumérisme Le 100% AMAP  Aboutissement et approfondissement du concept, pari de la confiance  Responsabilité réciproque totale : « j'ai la responsabilité de te nourrir sainement, tu as la responsabilité de me faire vivre dignement »  Facilité pour calculer en toute transparence les coûts et les rémunérations  Facilité de partage de la récolte, pouvoir distribuer l'abondance pour compenser la pénurie  Facilité d'implication des co-récoltants dans le projet commun Pour tous, fierté et bonheur  De transmettre terres fertiles, semences, savoirs et bonne nourriture à nos descendants  De participer à une action qui a du sens, à une construction commune  De partager cette histoire et ce savoir avec les autres comme on partage la récolte  De recréer des liens, de la cohésion sociale

×