Rappot de stage L2-2015-

25 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
25
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rappot de stage L2-2015-

  1. 1. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 1 Sommaire 1. Remerciements……………………………………………....……...2 2. Introduction……………………………………………….………..3 3. Présentation de la structure d’accueil……………………….........5 a) Une position stratégique b) Alain Perrier c) Une équipe soudée d) Une « image » à préservée 4. Les projets…………………………………………………………..9 a) Savoie Expo - Chambéry b) Une villa - Saint Domingue (République Dominicaine) c) L’Aigle blanc - Megève d) Les Sorbiers - Val d’Isère e) Le Pub Moris - Val d’Isère f) Deux maisons - Pyla sur mer 5. Le carnet de bord.….……………………………………….........42 6. Conclusion………………………………………………….……...44 7. Annexes……………………………………….…………………...47
  2. 2. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 2 Remerciements Je tiens d’abord à remercier tout particulièrement Monsieur Alain Perrier pour avoir accepté de m’accueillir dans son entreprise et s’être montré disponible tout au long de ce stage afin de me faire découvrir le métier d’architecte et de répondre à mes questions. Il a su m’accueillir dignement et organiser mon stage de manière à ce que je puisse avoir un regard global sur le fonctionnement de l’agence. Je suis extrêmement reconnaissant et honoré de la confiance qu’il m’a attribué pour les différentes tâches que j’ai eu à réaliser. La place qu’il m’a accordée dans l’entreprise m’a permis de m’investir complètement et de me libérer dans la conception. Je veux exprimer ma gratitude à Manu pour sa bonne humeur et sa sympathie quotidienne. Elle a été en permanence à mon écoute, elle a su être patiente avec moi et répondre aux multiples questions que j’ai pu lui poser sur la conception des projets architecturaux. Je remercie Dominique pour ses conseils dans l’orientation de mes études. Sa compagnie lors des multiples heures de trajets m’a valu des conversations très intéressantes sur la tâche de la maitrise d’œuvre. La passion de son métier et la qualité de son exécution m’ont permis de me convaincre dans mon orientation professionnelle et d’acquérir des prémices de connaissance dans la gérance de projet. Enfin, je remercie particulièrement Nadine, pour m’avoir aider dans la démarche administrative du stage, de son accueil chaleureux et de sa bonne humeur, et de la patience qu’elle a su m’accorder pour répondre à mes demandes de différents documents pour la rédaction de ce rapport. Merci à toute l’équipe de la Compagnie des Sorbiers, avec qui j’ai passé cinq semaines de stage très marquantes culturellement et humainement.
  3. 3. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 3 Introduction Dans le cadre du semestre 5 de la licence d’architecture de l’ENSAPL, j’ai effectué un stage de première pratique professionnelle en agence des métiers de l’architecture. Il s’est déroulé du Lundi 29 Juin au Jeudi 30 Juillet 2015 au sein de l’agence La Compagnie des Sorbiers basée à Chambéry, en Savoie. Ce stage en agence a été l’occasion pour moi d’être en immersion dans un monde professionnel jusqu’alors inconnu. Après deux années d’études, j’ai pu confronter mon apprentissage et mes connaissances à un travail en agence. Pour la première fois, j’ai eu l’occasion d’observer et comprendre le travail quotidien de l’architecte et d’agir afin de participer à la production de l’agence. Cette expériences a été pour moi essentielle car elle m’a permis d’obtenir de nouveaux acquis qui, je suis sûr, me seront grandement utiles dans la poursuite de mes études et la constitution de mon projet professionnel. Cela a été l’occasion d’avoir du recul par rapport à mes études d’architecture et de faire un point sur mon parcours personnel. J’ai choisi d’effectuer mon stage à proximité de ma région natale et je me suis donc tourné vers La Compagnie des Sorbiers pour avoir l’occasion de travailler sur des projets en montagne, un sujet qui me passionne. Il y a des raisons pratiques, à ce choix, mais surtout, j’ai voulu découvrir la production du cadre architectural des projets alpins et connaître le fonctionnement d’une entreprise locale. Malgré le fait que la Compagnie des Sorbiers ne soit pas une agence d’architecture, j’ai tout de même pu rencontrer les différentes phases d’un projet qui, au lieu d’être gérées par un architecte, sont gérées par différents corps de métier (Architecte d’intérieur pour la conception, maitre d’œuvre pour les plans techniques et le suivi de chantier, un secrétaire pour la mise en relation avec les clients).
  4. 4. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 4 Il me semblait intéressant d’exercer dans un secteur dont l’architecture m’est familière. J’avais aussi connaissance de nombreux projets réalisés par cette entreprise et une grande admiration par la qualité des espaces, des volumes et des ambiances architecturaux qu’il créaient. J’aime tout particulièrement le fait que La Compagnie des Sorbiers apporte aux projets une grande qualité de mise en œuvre et beaucoup de minutions dans les moindres détails. Il m’a paru judicieux, pour une première immersion, d’intégrer une structure composée de différents corps de métiers affin de participer pleinement à la vie de l’agence et de comprendre au mieux les différentes étapes d’un projet et son fonctionnement. L’avantage pour moi d’effectuer un stage dans cette entreprise est que j’ai pu découvrir des aspects très variés du travail de l’architecte. Mes journées de travail ont donc été occupées par des réunions de chantiers, visites de sites à relever, conception et dessins en agence. Ce fut avec plaisir que j’ai effectué mon stage dans cette agence composée d’une équipe soudée, chaleureuse et amicale. Très rapidement, j’ai eu le sentiment d’être utile et de faire pleinement partie de cette équipe qui a su m’accueillir et répondre à mes nombreuses interrogations. Dans un premier temps, ce rapport sera composé d’une présentation générale de l’agence de la Compagnie des Sorbiers qui traitera sa production, son fonctionnement et ses perspectives. Nous évoquerons également l’organisation des locaux et la composition de l’équipe. Dans un deuxième temps, une présentation des différents projets réalisés et chantiers visités lors de ce stage en immersion. Enfin, nous trouverons un carnet de bord qui présentera le travail détaillé au quotidien. - Dans un souci de mis en page, tous les documents présentés dans ce rapport ne sont pas à l’échelle à l’exception de ceux présents en annexes -
  5. 5. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 5 Présentation de la structure d’accueil a) Une position stratégique La compagnie des Sorbier est une entreprise créée en 1999 par Alain Perrier qui est actuellement son dirigeant principal. Le siège actuel de l’entreprise se situe aux alentours de Chambéry à Voglan. Cette position géographique n’est pas sans raison. E effet les projets réalisés par la Compagnie des Sorbiers concernent principalement l’architecture en montagne comme les chalets dans les stations de ski alpines. Le siège se situe donc au carrefour de ses multiples stations de ski prestigieuses des Alpes. L’application et la rigueur attribuées aux multiples réalisations de la compagnie lui vaut une réputation régionale et internationale, comme j’ai pu en faire l’expérience lors de mon stage. La compagnie des sorbiers – Une position stratégique b) Alain Perrier
  6. 6. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 6 Alain Perrier, diplômé de l’école BOULLE, est un grand passionné d’art et de décoration. On retrouve à travers les multiples projets qu’il a réalisé son goût pour les belles choses. Sa personnalité, ses valeurs, ses goûts, ainsi que son sens des affaires lui ont permis de développer une clientèle prestigieuse. Architecte d’intérieur savoyard, passionné par les mélanges de style, il aime tirer du passé l’inspiration d’un lieu, faire revivre les volumes avec des concepts innovants grâce à des matériaux et produits de qualité. Il est aussi artiste. Lors d’une première découverte des locaux, Alain s’est amusé à écraser en sautant sur une planche, une petite voiture faite à partir de boites de conserves. Son objectif était de coller ensuite les débris sur un planche, créant ainsi une œuvre d’art en hommage à César, le sculpteur français qui, en protestant pour la place trop importante des voitures, les compressait à l’aide d’une presse hydraulique. Cette anecdote annonce le caractère original et imprévisible d’ Alain Perrier. Alain Perrier
  7. 7. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 7 c) Une équipe soudée Le bon fonctionnement de l’agence fonctionne grâce à l’organisation et de la répartition des différentes taches : - Nadine, le pilier de l’entreprise. Elle est la secrétaire d’Alain, elle met en place ses rendez vous mais surtout coordonne toute la communication entre les différents corps de métier présents dans l’entreprise. Restant en permanence dans les locaux, elle a la possibilité de transmettre toutes les informations nécessaires manquantes, lors d’une visite de chantier par exemple. - Emmanuelle dit Manu, la main de l’entreprise. L’architecte d’intérieur occupe le rôle de la conception intérieure des projets. Son style graphique se retrouve sur la majorité des plans et des façades. Dessinant les premières esquisses et gérant toute la partie décoration, son talent lui vaut une place prédominante dans l’entreprise puisqu’elle est chargée de l’ensemble des projets. - Dominique, la « bête » de chantier. Travailleur indépendant, son statut de maitre d’œuvre reconnu dans la région lui vaut de s’occuper de la majorité des chantiers de la compagnie. Son expérience du domaine lui permet une efficacité hors du commun et un sens du détail approfondi, et permet aussi de réaliser des estimations des coûts très utiles à Alain en début de projet. - Cyril, la calculette de l’entreprise. S’occupant de la gérance de toutes les commandes de l’entreprise, son rôle permet de rendre les appartements tels qu’ils ont été conçu par Manu. Il gère aussi les ouvriers sur les chantiers. - Alain, le « maitre ». Dirigeant de l’entreprise, il trouve les projets, conçoit les premières idées et les finance. Il possède souvent un nouveau regard sur le travail de conception et permet de relever les points moins aboutis.
  8. 8. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 8 Le premier jour de stage m’a valu une place au bord d’une magnifique table d’architecte en bois, tenu par un pied métallique équipé de toute la mécanique utile à une table d’architecte, la règle serrée entre les poulies et les vérins qui permettent de la lever et de l’orienter. Cette table a été essentielle pour ce stage car la politique de l’entreprise veut que tous les documents soient réalisés à la main. Les plans, les façades, les coupes et les élévations ont un style graphique particulier qui font « rêver le client ». (De gauche à Droite) Alain, Nadine, Emmanuelle d) Une image a préservée L’image de l’agence est un critère très important que Alain m’a transmis des le début de mon stage. En effet j’ai lors de ma première journée appris l’écriture conventionnelle présentes sur tout les document réaliser, une écriture d’origine américaine entièrement en majuscule. Au cours des semaines, je me suis familiarisé avec le style graphique appliqué par Manu. Ses esquisse à la mine bleu, le trait fluide et dépassant à chaque intersection permet de caractériser les dessin, son talent permet de facilite la lecture des plans/façades pour des personnes n’ayant pas de connaissance dans les codes de l’architecture. De plus ce procédé permet de travailler uniquement ave des formats ne dépassant pas le A3 et facilite les transports et la communication des projets. Je me suis familiarisé avec les différents membre de l’équipe et les méthode de travails au cours de différents projet qui m’on été confié.
  9. 9. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 9 Les projets a) Savoie Expo - Chambéry Logo et structure d’accueil - Savoie expo En plus de diriger son entreprise, Alain est le parrain de l’association Savoie expo à Chambéry. Savoie expo est une association indépendante au service des savoyards, organisant des événements qui contribuent au développement du département de la Savoie tel que le salon de l’étudiant ou le salon de « habitat et jardin ». Les locaux de l’association se trouvent contre le « Phare » de Chambéry, un bâtiment inauguré en 2009. Le Phare a pour vocation d’accueillir des manifestations économiques de grande ampleur, des compétitions sportives de niveau national voire international, des spectacles d’artistes renommés. Les locaux ont donc été entièrement rénovés pour redonner vie aux lieux d’exposition. Le projet a mis en relation Savoie expo avec le phare pour créer un ensemble. Le statut d’Alain et sa profession permettent d’avoir un avis critique sur les différents éléments de la rénovation. Il participe pleinement au projet. Les vieux locaux en tôles blanche (et salis par le temps) ne donnait pas une image très avenante de Savoie expo et ont été repeints avec les couleurs du Phare. C’est à dire que toutes les parties hautes des modules sont en rouge. La simple action de repeindre les locaux a donné beaucoup de fraicheur aux structures et a créé un ensemble qui se lit distinctement avec le rappel du rouge entre le phare et Savoie expo.
  10. 10. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 10 La réunion à laquelle j’ai assisté aux côtés de Alain avait pour objectif de choisir la disposition, la taille et l’accroche de certaines enseignes indiquant les différents modules des locaux, ainsi que la mise en place des indications sur le parking. Plusieurs propositions ont été présentées, et il a fallu déterminer ce qui était le plus adapté et modifier ce qui ne convenait pas. Son expérience lui a permis de pointer rapidement les propositions inadaptées et de proposer des solutions. La notoriété attire un très large public et il ne faut surtout pas négliger les indications qui guideront les visiteurs lors de manifestation. Plusieurs points ont été traités lors de cette réunion : - Un problème s’est posé sur l’affichage de l’enseigne principale. Les façades en tôles ne peuvent pas soutenir beaucoup de charges. Les lettres de l’enseigne doivent êtres décollées de la façade pour ne pas être plaquées contre le relief ondulé de la tôle. Le problème relevé, il sera transmis au technicien qui s’occupera de trouver un système d’accroche pour les lettres de l’enseigne. - Le positionnement de certaines informations a été remis en cause. En effet certaines étaient positionnées trop bas et pouvaient être facilement cachées par des camions, des voitures ou des arbres (depuis certains angles de vue clés). - Les panneaux d’indication du parking ont été entièrement revus dans leur mise en pages trop surchargée et peu élégante. Ce projet que je classifierai d’annexe m’a ouvert les yeux sur l’importance du texte dans l’architecture. En effet beaucoup de lieux aujourd’hui nécessitent une communication sur leur organisation spécifique et c’est là que la signalétique va prendre de l’importance dans le projet architectural. Cette journée m’a permis d’entrevoir des problèmes que je rencontrerai surement lors de la conception d’un futur projet liant signalétique et architecture.
  11. 11. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 11 b) Une villa - Saint Domingue (République Dominicaine) Le projet de Saint Domingue est une résidence privée au bord de la mer en République Dominicaine, appartenant à une cliente fidèle de la Compagnie des Sorbiers. Manu travaille dessus depuis plusieurs semaines et s’occupe de la réorganisation des espaces. De plus, le nouveau projet comporte une piscine sur la toiture terrasse de l’existant. Arrivant bientôt à son terme, et ayant plusieurs projets en même temps, Manu m’a confié la réalisation d’une coupe du nouveau projet à partir des plans dessinés par ses soins. Il a été très difficile de comprendre le projet, changeant complètement de contexte et ne pouvant me rendre sur les lieux. La partie du projet me concernant était la modification de l’emplacement d’un escalier pour que la montée se fasse du coté intérieur et que le couloir (faisant aussi office de palier) soit directement sur un éclairage naturel. La réalisation de cette coupe a été très difficile car la villa est en forme de U et les parties ne sont pas perpendiculaires entre elles. Il a fallu faire un choix dans la représentation pour que le projet soit lisible et compréhensible. Ce petit travail sur Saint Domingue a été bref, mais il permis de me rendre compte de l’importance de la communication d’un projet, étant directement confronté à la compréhension du projet pour le réalisation de la coupe/élévation sans même pouvoir m’y rendre.
  12. 12. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 12 Coupe de l’avant projet Coupe du projet (modification des balcons et de l’escalier) Plan de niveau du projet
  13. 13. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 13 c) L’Aigle blanc - Megève L’état actuel du chantier de l’Aigle Blanc Le chantier de l’Aigle Blanc se trouve à Megève. Il s’agit de la rénovation d’un chalet en R+3 dans le centre du village de Megève entre une petite ruelle étroite et une place commerçante. Le projet divise le bâtiment en plusieurs appartement (un par niveau) avec, en son rez de chaussée, un commerce donnant directement sur la placette. Dominique est aussi en charge de la maitrise d’œuvre de ce chantier. Les travaux sont beaucoup moins avancés que le chantier des Sorbiers, cela m’a permis de me rendre compte de la diversité de la tache de la maitrise d’œuvre. De plus, le chantier se trouvant à plus de deux heures en voitures du bureau, les réunions de chantier doivent être le plus efficaces possible et couvrir l’ensemble du chantier. Une architecture commune à toute la place
  14. 14. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 14 La visite de chantier s’est déroulée en plusieurs étapes distinctes : - Dans une première partie, les points à vérifier se sont enchainés sans vraiment rencontrer de problèmes majeurs. Les raccords de réseaux (gaines, électricité…) s’opèrent correctement et les niveaux sont bientôt prêts à accueillir une nouvelle dalle de béton. Les visites de chantier étant moins fréquentes que celles d’un chantier ordinaire (dû à la distance) les ouvriers ont souvent beaucoup de questions pour Dominique. Seulement, il est obligé de se concentrer sur les plus gros problèmes pour être le plus efficace possible et ne peut pas trouver une solution à tous les problèmes rencontrés par les ouvriers. Il passe donc sa journée à répéter aux ouvriers de se débrouiller seul. Une méthode qui fonctionne puisque les ouvriers trouvent les solutions aux problèmes relevés par Dominique tout seul. - Lorsque la visite se poursuit à l’extérieur, les problèmes interviennent. Dominique s’aperçoit que les vitrines et la porte d’entrée du commerce sont placées trop haut par rapport au niveau du sol. Les hauteurs ne correspondaient pas et l’accès au commerce ne respectait pas la RT 2012 concernant l’accessibilité des personnes à mobilité réduite (4 cm de marche au lieu de 2 cm). Les ouvriers se sont donc immédiatement mis à l’œuvre pour déplacer la porte et les vitrines vers le bas. Un ouvrier opérant à l’abaissement de l’entrée au commerce
  15. 15. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 15 Les balcons doivent reposer sur des structures métalliques formant une entité avec l’ensemble de la place. La pose de ces structures donne lieu à une interrogation sur l’isolation aux niveaux des appuis de ces structures. L’étanchéité thermique dans ce type de chantier est essentielle pour respecter la consommation d’énergie en chauffage qui est indispensable pour le climat montagnard. L’isolation ne peut pas passer dessus car l’épaisseur du support était équivalente à celle de l’épaisseur de la couche d’isolation. Les structures ne peuvent pas être posées après l’isolation, car elles nécessitent un appui solide pour répartir les charges. La solution a donc été simplement de remplir le poteau en acier de polystyrène. Les ponts thermiques ne sont pas complètement éliminés, mais cette solution permet de diminuer énormément les perditions de chaleurs. Détails des corbeaux métalliques supportant les balcons - La façade sur la placette devait constituer un ensemble avec le reste des bâtiments donnant sur cette même placette. Comme les corbeaux métalliques, les cadres des vitrines du commerce doivent être identiques à celles des autres commerces de la place. Les cadres sont des gros blocs en pierres de granit, donc lourds. Ils ne peuvent pas être simplement posés sur l’isolation extérieure mais nécessitent des accroches sur la structure du bâtiment. Il a été nécessaire de trouver le meilleur système d’accroche pour soutenir les pierres et éviter les ponts thermiques. Blocs de granits englobant les vitrines de la place
  16. 16. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 16 - D’autre part, la séquence d’entrée au magasin est soumise à un traitement assez complexe, étant donné que l’accès principal est en contrebas par rapport à la placette. Il faut donc modifier l’existant pour respecter les normes d’accessibilité. Schémas indiquant le traitement de l’entrée au commerce - Megève étant très réputé plus pour ses boutiques de luxe que pour son ski, la circulation piétonne est privilégiée et une grande partie des trottoirs sont dégelés par des systèmes électriques incrustés dans les sols. Les ouvriers ne savaient pas où brancher le système, le branchement pouvant se faire sur le compteur de l’enseigne ou sur celui des parties communes, c’est à dire celui de la place. - Il a fallu déterminer une couleur pour le soubassement de la façade, une fois de plus elle doit correspondre à l’unité de la place. A l’aide d’un échantillon, en comparant avec les teintes présentes sur les autres façades, nous avons choisi une couleur pour le peintre.
  17. 17. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 17 - La visite s’est achevée avec le Fumiste. La pose des conduits est une tâche difficile car chaque appartement (chaque niveau) possède un conduit différent, mais tous les conduits se retrouvent en un même point en toiture. Les conduits sont donc soumis à des déviations et le raccord entre les différents éléments est difficile lors de la pose. Un ouvrier fumiste installant le premier conduit de cheminer Cette journée aux côtés de Dominique m’a permis de me rendre compte de l’importance du travail du maitre d’œuvre, essentiel au bon déroulement du projet. Son œil attentif remarque les défauts de réalisation (souvent très fréquents dans les chantiers) et son expérience d’évènements inattendus lui permet de trouver rapidement des solutions aux problèmes. J’ai aussi remarqué le respect mutuel qui s’opère entre les différents corps de métier, malgré la hiérarchie et la phrase essentielle au bon fonctionnement du chantier répétée sans gêne aux ouvriers : « démerde-toi ! ».
  18. 18. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 18 Quelques jours plus tard, Manu m’a confié la réalisation de la façade sur cour de l’Aigle Blanc. Ce document mentionne les références de peinture qui compose la façade. Manu m’a donc expliqué les différentes teintes déjà choisies par Alain, m’a confié un échantillon de couleurs avec les références de chaque peinture et j’ai eu l’entière confiance de Manu dans les choix des références (en respectant l’entité de la place). Il a été par la suite transmis au peintre lors de la finalisation de la façade. Façade donnant sur la place avec les références utile pour le peintre
  19. 19. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 19 d) Les Sorbiers - Val d’Isère Les Sorbiers et son application du vieux bois Depuis plusieurs mois (après la saison d’hivers) l’agence a commencé à travailler sur la réalisation d’un projet qui porte d’ailleurs le même nom que l’agence, Les Sorbiers. La structure de l’ancien hôtel est conservée pour laisser place à des grands appartements, parfois en duplex, pour y accueillir des familles de plusieurs enfants. La particularité de ce chantier est la mise en œuvre du vieux bois, à la fois dans l’enveloppe du bâtiment, et dans l’habillement des murs des appartements. Le vieux bois est un matériau très nobles, rare et donc assez cher. La particularité de ce bois est d’avoir déjà été utilisé sur d’anciennes constructions. Il possède donc une teinte très particulière qui est de plus en plus recherchée actuellement dans les projets de stations de ski. Son traitement est mise en place, nécessitant une certaine expérience et beaucoup de finesse. Il est beaucoup utilisé par la Compagnie des Sorbiers car il donne beaucoup de charme aux chalets qui composent les villages de montagne, ce qu’apprécient grandement les clients.
  20. 20. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 20 Dominique a la tâche de s’occuper de la maitrise d’œuvre de ce projet. Etant le maitre d’œuvre référant de la Compagnie, il possède les connaissances suffisantes pour gérer un chantier en vieux bois. Je l’ai donc accompagné une journée sur ce chantier qui était pratiquement terminé puisque les premiers clients devaient arriver quelques semaines plus tard. La journée passée à ses côtés m’a permis de comprendre à quel point le maitre d’œuvre est respecté par tous les corps de métier. Pour répondre aux attentes des futurs occupants des appartements luxueux, le moindre détail est épié par Dominique pour que chaque pièce soit irréprochable. La visite de chantier s’est déroulée avec le chef de chantier, Dominique et moi- même. Elle a suscité un certain nombre de problèmes qui devaient être résolus avant l’arrivée des clients, notamment : - L’appartement du rez de chaussée a l’avantage de donner sur un jardin privatif. Le projet comprend une cabane extérieure permettant de ranger le nécessaire du Spa placé à côté. Dominique s’est aperçu que le futur podium en pierre, sensé accueillir le jacuzzi, posait des problèmes dans les concordances des volumes : l’accès au jacuzzi passait sous le débord de toiture de la cabane. La hauteur étant insuffisante, le risque de se cogner était trop important. Il a donc pris la décision de retarder la construction du mazot, d’attendre la finition du podium pour construire la cabane à un endroit mieux adapté. Emplacement prévu pour le podium et le jacuzzi Emplacement prévu pour le mazot
  21. 21. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 21 - Le balcon du premier étage manquait des planches pour faire les raccords entre le plancher et le mur - Dans le type d’appartement des Sorbiers, beaucoup de poutres et de poteaux ne sont en réalité que des habillages qui cachent des poutres en acier, des poteaux en béton ou encore des gaines. En effet, l’avantage d’habiller complètement les appartements de bois est d’avoir la possibilité de cacher les réseaux et d’être plus libre dans la conception. Cependant, certaines poutres en bois sont bel et bien réelles et utiles. Fixées par le bas à l’aide de tenons, des trous sont inévitables. Pour cacher cette imperfection, des « bouchons » en bois viennent les recouvrir imitant la forme des nœuds. L’œil expert de Dominique a remarqué les différentes attaches qui n’étaient pas encore recouvertes. Détails montrant les trous de structures cachés ou non
  22. 22. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 22 Cyril s’occupe de l’approvisionnement des appartements en meubles et gère les commandes faites par l’architecte d’intérieur ainsi que le budget consacré à la décoration souvent donnée par les clients. Son rôle est donc de s’assurer que la mise en place de la décoration s’opère normalement, que les commandes arrivent à temps et qu’elles correspondent aux commandes faites par Manu. Cette journée était spécialement orientée sur la pose des luminaires dans les appartements. En effet le travail de Manu est non seulement d’organiser les espaces, de les aménager, mais aussi de penser à tous les moindres détails : les poignées de porte, les patères, les tableaux aux murs, les rideaux et les luminaires. Tous les éclairages sont pensés et nécessitent donc une pose particulière avec des modèles différents entre les appartements et les différentes pièces. Afin de gérer au mieux cette journée, Manu a réalisé un plan spécifique consacré à l’électricien avec toutes les informations nécessaires pour le bon déroulement de la pose des différents modèles. Le chantier des Sorbiers était extrêmement bien avancé et les finitions devaient se faire rapidement. Cyril s’occupait aussi des ouvriers et devait les superviser dans leurs taches. Si un ouvrier ne nettoie pas la poussière qu’il fait, Cyril doit lui demander de nettoyer pour que Dominique puisse valider les vérifications de chantier. Il s’opère un petit jeu du chat et de la souris entre les deux collègues qui alimentent la bonne ambiance au sein de l’entreprise. Plan électrique des Sorbiers
  23. 23. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 23 Alain se rend souvent sur les chantiers pour voir l’avancement et rendre l’état des lieux aux clients. La Compagnie des Sorbier travaillant sur beaucoup de chantiers faisant partie des différents villages alpins, le temps passé dans les transports est souvent long. Les déplacements d’Alain sur les chantiers se font donc souvent en hélicoptère pour optimiser son temps, et aussi pour le plaisir d’admirer les paysages de montagne. J’ai donc eu la chance de me rendre sur le chantier au côté d’Alain et de Dominique en hélicoptère. Photos du paysage Alpin prises depuis l’hélicoptère La visite aux Sorbiers était simplement une vérification de l’aménagement des appartements. Le travail de l’électricien a nécessité notre attention pour la pose de suspentes complexes dans l’escalier. Manu a dessiné un ensemble de suspentes placées de manière « aléatoire » avec des hauteurs différentes donnant sur le nœud de l’escalier de l’appartement du rez de chaussée. Le souci du détail d’Alain est intervenu pour que cette « composition » soit la plus réussie possible. Tous les éléments ont été pris en compte pour déterminer les hauteurs et l’emplacement de chaque suspente. Elles ne doivent pas être vues depuis la porte d’entrée (l’escalier étant placé juste devant), toute la montée doit être éclairée et elles ne doivent pas être à hauteur d’œil lorsqu’on se trouve sur le palier du 1er étage.
  24. 24. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 24 Un agent immobilier s’est ensuite rendu sur le chantier, un appartement n’étant pas encore vendu. Alain a souhaité l’aménager complètement pour donner envie aux clients d’acheter. Ils ont convenu qu’un photographe s’occuperait de mettre en valeurs les lieux et de réaliser une vidéo permettant de visiter l’appartement à distance (les clients sont souvent étrangers). Chaque pièce devait être irréprochable pour recevoir les visites dès la semaine suivante. Photos de l’aménagement des appartements des Sorbiers Cette journée à Val d’Isère s’est poursuivie aux cotés de Dominique pour prendre des côtes sur un second projet, Le Pub Moris.
  25. 25. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 25 e) Le Pub Moris - Val d’Isère Vue d’ensemble des projets traité par la compagnie des Sorbiers Val d’Isère est une station de ski célèbre pour son domaine skiable. Cette destination est très recherchée et beaucoup de visiteurs souhaitent y avoir un pied à terre. Actuellement, le Pub Moris est un bar sur l’Avenue du Prariond à Val d’Isère (axe principal du village) très fréquenté par les anglais, surplombé par 4 niveaux de chambres habitées par des travailleurs saisonniers en hiver. Les alentours de ce projet ont déjà été travaillés par la Compagnie des Sorbiers qui a en charge actuellement la rénovation des Trolles, la construction d’un chalet des Barmettes, l’hotel Alpette, l’ancien hôtel des Sorbiers se trouvant un peu plus haut et la réalisation les années précédentes du Loup Blanc situé en face des Sorbiers. L’ensemble de ces projets donne accès à une bonne expérience du lieu par l’entreprise et la possibilité de créer un ensemble du point de vue urbain. L’actuel propriétaire du Pub Moris souhaite revendre ce chalet en bois et Alain y a vu une opportunité pour y construire des appartements.
  26. 26. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 26 Cependant, le PLU de Val d’Isère étant strict, il est indispensable de s’assurer que le futur projet soit accordé par la mairie avant d’entreprendre toute opération. Un des problèmes majeurs de Val d’Isère est le stationnement des voitures dans le village. Avec la création de plusieurs appartements, la création de places de parking est indispensable, d’autant plus qu’il faut en créer suffisamment pour que la mairie valide le projet. Apres des brefs échanges avec la commune, le projet serait de réaliser un parking sous le pub Morris et projet voisin. La construction de ce parking entrainerait la démolition du Pub Moris et sa reconstruction à l’identique. Photos panoramique du Pub Moris et de son contexte Apres une réunion avec Manu et Alain permettant de comprendre leurs attentes, je me suis familiarisé avec des photos de l’avant-projet pour comprendre leurs explications. Val d’Isère étant mon village d’origine, cette tâche ne m’a pas trop été difficile. Cependant, une vue d’ensemble était nécessaire pour la compréhension de l’avant-projet. Un collage photo permet de mieux comprendre le chalet dans son contexte. Il m’a été très utile dans l’approche du projet. Une fois le projet en tête, j’ai commencé à répartir le programme déterminé auparavant (surfaces et nombre d’appartements par niveau) en me basant sur les plans de l’existant. La répartition du programme est une tâche compliquée, une des façades du chalet étant placée au nord et face à la montagne. Il faut donc optimiser la répartition pour que tous les appartements aient une bonne orientation et des vues agréables.
  27. 27. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 27 Lors d’une visite de chantier aux Sorbiers, j’ai profité de la proximité du Pub Morris pour arpenter le site. Le choix des prises de vue pour les photographies était essentiel pour présenter l’existant le mieux possible aux autres personnes travaillant sur le même projet. J’ai donc arpenté les lieux méthodiquement en offrant une vision globale du projet. Un recueil photo du site, facile à lire, a permis de comprendre facilement l’ensemble de l’avant-projet. Photos du Pub Moris dans son paysage Le travail sur calques des appartements terminés, il m’a fallu comprendre l’ambiance des appartements, le style de l’architecture, les volumes à créer et surtout les surfaces à respecter. Manu m’a donné plusieurs plans de projet faits par la Compagnie des Sorbiers à Val d’Isère, en me précisant les différents éléments essentiels aux projets de l’agence : - Une « master » chambre composée d’une salle de bain (baignoire et douche si possible), un dressing et des toilettes. - Une salle de bain individuelle par chambre est l’idéal - un salon d’une surface d’environ 25 m2 - Une salle à manger souvent ouverte sur le salon - Une cuisine entièrement équipée - Des lits clos (lits donnant directement sur les espaces de circulation ou d’entrée, souvent utiles pour les enfants lors des séjours nombreux dans la station) - Une lingerie lorsque l’appartement dépasse les 3 chambres - Un espace confortable réservé à l’entrée de l’appartement. - Une cheminée
  28. 28. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 28 « Et comment je vais le vendre cet appartement merdique moi ?! » Calques d’études…
  29. 29. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 29 …Calques d’études
  30. 30. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 30 Un fois tous les éléments nécessaires à la conception des appartements en main, j’ai débuté le travail sur calques. Les surfaces des espaces étant différents de ce que j’ai déjà pu concevoir, je me suis familiarisé avec les nouvelles dimensions. J’ai donc travaillé sur chaque appartement pour les aménager le plus intelligemment possible, la conception ne pouvant pas se faire en répétition puisque les étages n’ont pas de plan en commun. Le travail sur calques m’a conduit vers un dessin plus poussé, à l’échelle. La mise à l’échelle des éléments amène des complications dans la répartition des pièces, d’autant plus qu’il faut ajouter la superposition des gaines et le placement des conduits de cheminée. Ces derniers doivent se situer les uns à côté des autres mais pas tous au même endroit pour ne pas surcharger la toiture du chalet. En suivant les conseils de Manu, je les ai assemblés par groupe de quatre. Plan du rez de chaussée du Pub Moris
  31. 31. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 31 L’intention de créer un projet d’ensemble avec les réalisations voisines au Pub Moris devait être présentée rapidement. Manu a été chargé de dessiner la future façade du Pub Moris pour réaliser un photomontage et présenter une vue d’ensemble au maire. Nous avons travaillé ensemble pour mettre en relation la façade avec les plans que j’avais dessinés. Nous nous sommes mis d’accord sur les ouvertures de la façade principale. Un fois satisfait de la conception des multiples appartements, j’ai redessiné l’ensemble des plans pour améliorer leur lecture. Le projet réalisé n’est qu’une amorce mais permettra d’appuyer l’obtention du permis de construire. Une fois les plans mis au propre, j’ai réalisé un dossier composé de l’existant qui a été mis en relation avec le nouveau projet. Alain le consultera ensuite pour avoir un regard critique sur mon travail afin que je puisse modifier les points qui ne lui conviennent pas. Plan des zones avalancheuses de Val d’Isère
  32. 32. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 32 Le travail des façades a déjà été commencé par Manu, je me suis appuyé sur son esquisse de façade pour réaliser les autres, essentielles à la compréhension des volumes. Le chalet est constitué d’un ensemble de charpentes créant une multitude de pans de toitures. La façade se trouvant face à la montagne apportait peu d’information, étant peu ouverte pour respecter les préventions aux avalanches : un problème qui a beaucoup d’impact sur le plan d’urbanisme de la station soumis à plusieurs zones de forte danger, donc non constructibles. Les façades qui se trouvent face à la montagne sont souvent complètement obstruées pour éviter que la neige passe par ses ouvertures en cas d’avalanche. J’ai composé les façades en respectant les matériaux utilisés dans le village, c’est à dire le bois, la pierre et la lauze (pour le recouvrement de toitures). Alain a repris mon travail pour me donner des éléments à modifier : « C’est quoi cette porte de Twingo sur cette Mercedes ! ». En effet, les chalets village de montagne sont souvent avancés par une entrée encadrée par de gros piliers en pierre (correspondant à l’architecture massive et imposante montagnarde). Façade ouest du Pub Moris – Entrée principalle
  33. 33. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 33 Après une visite de chantier aux Sorbiers, je suis retourné sur le site du Pub Moris avec Dominique pour prendre les mesures exactes de l’existant. Ce travail lui permettra d’élaborer une estimation totale des coûts si le projet est accepté par la mairie. Le projet du Pub Moris a été très plaisant pour moi. Se situant dans le village d’où je suis originaire et étant très familier avec l’architecture locale, je me suis senti très à l’aise lors de l’avancement. J’ai beaucoup appris sur la phase de conception du projet qui s’est déroulé en plusieurs étapes : découverte du projet, répartition du programme, organisation et aménagement des appartements, mise en place des façades pour terminer sur le regroupement du travail et la réalisation d’un document permettant la lecture de toute cette phase de travail. Les critiques d’Alain et de Manu, ainsi que les multiples conseils que j’ai pu recevoir m’ont permis de bien faire évoluer mes compétences en conception notamment grâce à la confiance qu’ils m’ont accordée.
  34. 34. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 34 f) Deux maisons – Pyla sur mer Plan masse du projet globale Les maisons du Pyla sont un projet de rénovation de deux maisons au Pyla sur la côte ouest. L’intention du projet est de fusionner une grande maison possédant une vue imprenable sur le cap Ferret et de la fusionner avec une plus petite maison située juste derrière, du côté de la route. La plus petite maison serait conçue comme maison secondaire pour y accueillir des invités, la seconde, plus grande serait la résidence principale. L’avant-projet est en chantier sur la petite maison, appartenant à deux propriétaires différents avec une terrasse pouvant offrir une vue surplombant la plus grande maison et donnant donc sur la mer. L’acquisition de la grande maison n’est pas encore faite car toujours en négociation dans le prix de vente. Le PLU empêche les constructions dans la zone littorale, à moins de 100 mètres de la côte. La plus grande maison possède une partie dans cette zone, cette contrainte a donc beaucoup impacté le projet. De plus, le PLU est très strict sur les projets de rénovation et laisse peu de liberté en termes d’architecture. En effet les façades doivent être blanche ou blanc cassé pour les maçonnerie enduites et les bardages en bois sont exclusivement réalisés avec des planches verticales et couvres joints.
  35. 35. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 35 Nous nous sommes réunis avec Manu et Alain pour comprendre le projet global. Le programme est constitué de sept chambres pour les deux maisons avec salle de bain, deux salons, un d’été et un d’hiver, un garage, une piscine, un accès pour les livraisons vers la cuisine de la maison principale, une lingerie et un local technique. La petite maison doit aussi pouvoir être indépendante de la grande. Le programme trop large nécessite une extension, c’est à dire un deuxième niveau sur une partie de la deuxième maison. Alain souhaite pour ce projet une architecture faisant référence aux ateliers d’artistes et aux œuvres du Corbusier et de Jean Prouvé. Il a fallu découvrir les façades en bois/couvre joints, les corniches qui retiennent les débordements de toiture, et les ambiances chaleureuses des bords de mer du cap Ferret. Je me suis aussi beaucoup inspiré d’un hôtel restaurant « La corniche » designé par le célèbre Philipe Starck, beaucoup apprécié dans son look par Alain. Ceci m’a orienté sur des ouvertures en forme de hublots faisant référence aux bateaux. L’agence met à disposition une large bibliothèque de livres et de magasines sur les différents types d’architecture. J’ai sélectionnés ceux concernant l’architecture des bords de mers et du cap Ferret pour monter un dossier d’intentions. Photos de La Corniche de Philipe Starck
  36. 36. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 36 Manu avait beaucoup de projets à terminer lors du lancement de celui des Pyla. J’ai donc beaucoup travaillé seul malgré sa présence à mes coté qui a été d’une grande aide pour répondre à mes nombreuses questions. Les plans et quelques photos de l’existant étaient à ma disposition pour que je comprenne les volumes. La petite maison était encore en chantier lors de l’appropriation d’Alain, les travaux ont été stoppés et l’avant-projet devenu compliqué à comprendre, tout comme celui de la grande maison pour lequel les photos étaient peu nombreuses. Alain a fait beaucoup de croquis pour exprimer ses idées qui ont été d’une grande utilité lors de la conception du projet. Les seules contraintes données étaient de respecter la loi littorale et de conserver l’existant. Les murs porteurs de la grande maison se trouvant en façades, cela a permis beaucoup de liberté dans l’organisation des nouveaux plans. Le dossier de l’ancien permis de construire de la petite maison indiquait les murs porteurs, qui pour une grande partie avaient déjà été construits. J’ai conservé cette base pour organiser le programme autour de la structure. Croquis de la grande maison réalisés par Alain
  37. 37. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 37 « C’est pas si con ce qu’il fait ce p’tit ! » Calques d’études…
  38. 38. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 38 …Calques d’études
  39. 39. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 39 Les surfaces étaient extrêmement confortables mais la conception nécessitait beaucoup d’attention sur l’aménagement, pour que les pièces soient organisées au mieux. En effet, les grandes surfaces peuvent facilement avoir des effets péjoratifs si elles sont mal pensées. Les idées d’Alain émergeant en permanence sur ce projet, il m’a fait part de ses idées à l’aide de croquis. J’ai recommencé plusieurs fois les plans avant de trouver l’aménagement et la répartition idéals, en respectant l’existence de 7 chambres avec salle de bain et les deux salons. La mise à l’échelle du travail sur calque a engendré plusieurs modifications de l’organisation du programme. Les plans mis à l’échelle et au propre sur calques, je les ai envoyés à Alain par mail pour qu’il les retravaille et me fasse part des changements qu’il souhaitait faire. Je me suis ensuite consacré entièrement de la petite maison, le projet avant la reprise du bien possédait des lignes et une conception étrange qui ne plaisait absolument pas à Alain, n’étant pas fonctionnel et esthétique. J’ai entièrement repris le projet en conservant simplement ce que les ouvriers avaient mis en forme, avec de simples rectifications sur certains points. Façade de l’ancien projet – Idée de Façade Certaines façades de l’ancien projet étaient pour certaines déjà construites et peu de liberté m’était accordée dans le dessin de ces façades. J’ai travaillé avec les ouvertures existantes et conservé la terrasse du niveau supérieur déjà réalisée dans l’avant-projet. Les corrections du travail se sont faites par mail avec Alain qui reprenait les plans et les façades en les griffonnant. A partir des croquis de retouches, le projet a pu évoluer, alimenté par nos idées mises en communs.
  40. 40. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 40 Lors de l’avancement du projet, je me suis rendu compte que je voulais trop rapidement créer des documents alors que la conception n’était pas au point. J’ai produit plusieurs documents proprement avant même d’avoir fini la conception. Dès que je me suis rendu compte de ce problème, j’ai repris les plans et j’ai recommencé à travailler la conception du projet sur du calque d’étude, accompagné des croquis d’Alain. Les deux maisons faisant partie du même projet, pour non pas réaliser deux projets distincts mais un ensemble cohérent, j’ai jonglé entre les deux projets en m’investissant plus profondément sur celui de la petite, ayant plus de responsabilités sur ce dernier. Apres avoir réfléchi suffisamment sur les deux projets, j’ai entamé un dossier de présentation en mettant au propre toute les phases entreprises auparavant. Façades de l’avant projet Après un rendez-vous avec la mairie, Alain m’a informé qu’il était nécessaire de conserver toutes les toitures existantes. Tous les documents ont dû être modifiés pour répondre aux exigences de la mairie. Pour compléter le dossier et me permettre de dessiner le projet avec les toitures existantes, Alain m’a proposé de dessiner l’ensemble de l’avant-projet à partir de plans et de photos. Avec des rapports d’échelles, j’ai pu déterminer les mesures suffisantes pour les dessins. Cette étape a, selon moi, été faite trop tard et aurait pu m’apporter beaucoup dans l’étape de conception du projet.
  41. 41. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 41 Le dernier jour de stage, mais pas le moindre, Alain nous a appris son départ le soir même pour le Pyla. Son départ impliquait la transmission du dossier complet des deux projets pour qu’il puisse le présenter à la mairie. Pendant plusieurs heures intensives, nous avons modifié les plans concernés et produit ceux manquants. Une fois tous les documents réunis, nous avons entrepris de les regrouper dans un dossier en trois exemplaire (un pour Alain, un pour la mairie et un pour que je puisse conserver une trace signifiante de mon stage). La rigueur dans l’organisation des documents, leur ordre, leur place, était indispensable pour le dossier. Cette étape est comparable à celle d’une mise en page pour un étudiant. Chaque détail est important pour avoir la meilleure capacité à communiquer le projet. Un dossier est composé de : l’ensemble du projet sur claques (pour permettre la comparaison avec l’existant) et sur papier, le dossier d’avant-projet, un plan masse, quelques croquis exprimant le développement futur du projet et plusieurs feuilles de calque et blanches pour pouvoir griffonner lors de l’explication du projet. Les deux dossiers sur le bureau de l’agence, Alain a vérifié leur complétude, pris le temps de me mettre en situation la présentation du projet auquel j’ai participé. Je me suis rendu compte de l’importance de cette dernière étape qui donne accès à tout le travail réalisé dans les phases précédentes. En effet, si cette étape n’est pas correctement réalisée, le projet est mal communiqué et le travail fourni n’est pas mis en valeur. L’implication dans ce projet du Pyla a été pour moi une expérience très enrichissante. J’ai pris conscience une fois de plus de l’importance des différentes étapes de l’avancement d’un projet mais surtout de l’importance de suivre ces étapes dans le bon ordre. L’impossibilité de me rendre sur le site m’a permis de comprendre un lieu à partir de quelques documents peu recherchés, et m’a permis de me rendre compte de ma capacité à visualiser les volumes à partir d’un plan et de photos. La confiance accordée par Alain m’a rassuré dans l’avancement et m’a donné envie de faire correctement ce qui m’était demandé.
  42. 42. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 42 Le carnet de bord ………………………………………………………………………1ère semaine Lundi 29/06 : - Découverte des locaux et du personnel - Présentation du projet du Pub Moris - Apprentissage de la police de l’agence Mardi 30/06 : - Réalisation d’un collage photo (Pub Moris + contexte) - Amorce du projet du Pub Moris Mercredi 1/07 : - Visite de chantier à Val d’Isère avec Dominique aux Sorbiers - Arpentage du site du Pub Moris Jeudi 2/07 : - Visite de chantier à Megève avec Dominique à L’Aigle Blanc Vendredi (Matin) 3/07 : - Conception Pub Moris – Répartition des appartements ……………………………………………………………………...2ème semaine Lundi 6/07 : - Conception Pub Moris – Aménagements (parties communes plan RDC) Mardi 7/07 : - Conception Pub Moris – Aménagement (R+1 – R+2) Mercredi 8/07 : - Visite d’un bardage de terrain avec Alain - Conception Pub Moris – Aménagement (R+ 3 – R+4) Jeudi 9/07 : - Réunion Savoie Expo avec Alain - Conception Pub Moris - Façades Est et Ouest Montage d’un dossier de présentation Vendredi (Matin) 10/07 : - Compréhension du projet de Saint Domingue - Réalisation d’une coupe/élévation pour le projet de Saint Domingue
  43. 43. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 43 ……………………………………………………………………...3ème semaine Mercredi 15/07 : - Terminer Façade Saint Domingue - Réalisation Façade Aigle Blanc - références peintures Jeudi 16/07 : - Compréhension du projet des deux maisons au Pyla - Recherche sur l’architecture du Cap Ferret - Réalisation d’une planche d’ambiance Vendredi (Matin) 17/07 : - Conception des Pyla - Esquisse du projet des deux maisons …………………………………………………………………….4ème semaine Lundi 20/07 : - Conception des Pyla – Façades petite maison Mardi 21/07 : - Conception des Pyla - Reprise du projet à partir de croquis faits par Alain Plans et Façades Envoi par mail des dessins à Alain Mercredi 22/07 : - Visite de chantier à Val d’Isère avec Cyril – Pose des luminaires Jeudi 23/07 : - Conception des Pyla – Plan grande maison (RDC – R+1 – Toiture) Plan petite maison (RDC – R+1) Vendredi (Matin) 24/07 : - Conception des Pyla – Plan petite maison (toiture) et façades. ……………………………………………………………………...5ème semaine Lundi 27/07 : - Conception des Pyla – Retour aux toitures d’origines Mise en place d’un dossier de présentation Mardi 28/07 : - Conception des Pyla – Finition des documents Réalisation de l’avant-projet Mercredi 29/07 : - Visite de chantier à Val d’Isère en hélicoptère avec Alain et Dominique aux Sorbiers - Pose du luminaire dans l’escalier du duplex au rez de chaussée. - Prise des côtes du Pub Moris avec Dominique Jeudi 30/07 : - Réalisation des dossiers de permis de construire des Pyla avec Manu
  44. 44. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 44 Conclusion Actuellement en deuxième année d'architecture à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Lille, je ne connais que la partie conception d'un projet, or ce stage en agence m'a permis de m'immerger dans le monde professionnel, d’être confronté à la réalité du métier d’architecte, de prendre conscience de l’organisation du travail en agence et de participer à l’évolution d’un projet. Les connaissances acquises lors de mes études, en cours théoriques ou en atelier, ont pu être mises en pratique au cours de ce stage. En effet, jusqu'à ce stage, j'avais développé une culture dans beaucoup de domaines (architecture, sciences humaines et sociales, artistique..) mais ne cela ne m’avait pas fait prendre pleinement conscience du métier que j'exercerai d’ici quelques années. Cette expérience m’a confronté à l’autonomie et la rigueur, indispensables dans les tâches que j’ai entreprises lors de ce stage en agence. Le travail en équipe auquel nous sommes imposés dès les premiers semestres est un point essentiel dans le métier d’architecte pour mener à bien un projet. Lors de mon stage, l’équipe a su m’impliquer pleinement dans les tâches qui m'ont été léguées. J’ai fait face à une certaine curiosité dans l’apprentissage du déroulement des projets et dans leur mise en forme. Malgré l’application de mes connaissances déjà acquises lors de mes études, une grandes partie du stage est resté une découverte et je me suis rendu compte du contraste entre la partie théorique du métier et celui de la réalité. Je me suis aperçu de l’importance du travail de Nadine dans l’entreprise qui s’occupe de toute la partie administrative de la Compagnie des Sorbiers. La licence d’architecture nous permet de développer notre culture générale et nous enseigne la conception et la représentation du projet architectural, mais ne nous confronte pas aux lourdes tâches administratives capitales au déroulement d’une agence d’architecture. Même s’il existe ce paradoxe entre études et réalité, les phases de réflexion, de conception, de production et de rendu au sein de différents projets restent en quelque sorte les mêmes, le rendu étant mis sous forme de permis de construire présenté non pas devant un jury, mais devant la mairie. Cependant dans la vie active, nous sommes tout de même plus contraints et il est important d’apporter une extrême rigueur
  45. 45. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 45 dans la relation entre maitre d’œuvre et maitre d’ouvrage. Etre architecte, ce n’est pas seulement dessiner des projets et les suivre sur les chantiers, c’est aussi une démarche de communication et de contacts et donc de l' « image » renvoyée par l'agence. Celle-ci se reflète à travers la qualité des réalisations de projets, chaque détail est donc traité avec précision pour satisfaire la demande. C’est ce travail minutieux qui va développer la réputation de l’agence au sein d’une même clientèle. Non seulement la communication de l’agence est déterminante, mais la communication du projet l’est aussi. Souvent confronté à des maitres d’ouvrage n’ayant pas la connaissance du vocabulaire architecturale, il faut savoir communiquer le projet au travers des plans, des coupes et élévations. Cela mérite donc une réflexion dans la représentation des éléments, notamment à la Compagnie des Sorbiers où les plans sont chargés par l’aménagement intérieur. Tous les domaines, les corps de métiers et tâches auxquels j’ai été confronté m’ont permis de comprendre le bon fonctionnement d'une agence, se traduisant par un travail d’équipe dynamique et soudé ayant des connaissances dans une multitude de matières. Je me suis rendu compte qu'être bon dans un domaine ne suffît pas à ce métier si varié, c'est une profession pluridisciplinaire. « L'Architecture est une science qui doit être accompagnée d'une grande diversité d'études et de connaissances par le moyen desquelles elle juge de tous les ouvrages des autres arts qui lui appartiennent. » Extrait de l’introduction du chapitre I du livre I, De architectura, Auguste Vitruve. L’architecte se doit de posséder une large gamme de connaissances qu’il développe en se cultivant au travers d’une éducation mais aussi au travers le monde qui l’entoure. Au cours de ce mois de stage, par mon travail soumis a la grande confiance d’Alain, j’ai participé au développement de l’agence dans l’avancement des projets. J'ai ainsi eu le sentiment d’avoir été un membre d’une équipe soudée. L’importance accordée au dessin manuel est un critère que j’ai beaucoup apprécié. J’ai découvert le dessin lors de ma première année de licence en architecture et j’ai compris l’importance qu’il pouvait avoir dans la communication des projets. Selon moi, l’univers de l’architecture se perd de plus en plus dans des logiciels incapables d’exprimer certaines caractéristiques d’un projet. De plus, la Compagnie des Sorbiers réalise l’ensemble de ses documents manuellement, et je me suis aperçu que la méthode
  46. 46. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 46 n’est pas beaucoup plus longue si on choisit correctement les modes de représentation qui, par implication, sont moins nombreux. Je retiens de ce stage une expérience inoubliable alimentée par les multiples critiques originales d’Alain au sujet de mon travail : « c’est quoi cette porte de Twingo sur cette Mercedes ?!» ; « c’est pas si con ce qu’il fait le petit ! »… mais surtout indispensable avant de nous lancer dans l’univers professionnel. Ayant comme objectif de suivre une formation à l’habilitation à la maitrise d’œuvre en mon nom propre, je sais pertinemment que ce stage va avoir un impact sur le regard que je vais avoir de mes études. De plus il m’a permis de faire la relation entre ce que j’apprends et mon futur métier, et d’approfondir mon intérêt pour le domaine de l’architecture.
  47. 47. Rapport de stage Benjamin Lagarde L2-2015 47 Annexes

×