LE
     PAM        : 40  ANS
                  DE LUTTE
     C O N T R E L A FA I M
C O U V E RT U R E :
M A L AW I , AO Û T 2002

Un jeune bénéficiaire de l'assistance
du PAM au Centre de traitement
et de ...
"Lorsque, couvert de poussière, un camion a lentement descendu
  la colline pour arriver jusqu'au village, les enfants, cr...
PAG E   PRÉCÉDENTE:   O U G A N DA ,   DÉCEMBRE   1995

Un convoi de camions du PAM chargés de vivres
destinés aux réfugié...
LE PAM: 40   ANS DE LUTTE CONTRE LA FAIM




INTRODUCTION



Le         Programme alimentaire mondial de l'Organisation de...
LA         FA I M D ' A G I R




                     L’    inaction est, pour une large part, la cause profonde de la fa...
LE PAM: 40   ANS DE LUTTE CONTRE LA FAIM




                                                                             ...
a mené des opérations d'urgence dans 50 pays. Les 2,7 millions de tonnes de produits
alimentaires utilisés pour sauver et ...
UNE                      PROMESSE TENUE




                              D            epuis qu'il est intervenu pour la p...
LE PAM: 40   ANS DE LUTTE CONTRE LA FAIM




                                                                             ...
Tout en espérant que ces crises humanitaires se raréfieront au cours des années à venir
                        grâce aux ...
FA I R E   P A RV E N I R D E S A L I M E N T S À C E U X
QU I EN ONT LE PLUS BESOIN



           En        2001, environ...
LE PAM: 40   ANS DE LUTTE CONTRE LA FAIM




aliments produits localement, tandis que d'autres
ont concentré leurs investi...
UNE              DIFFÉRENCE VISIBLE




                       Si       les avantages apportés par une réorientation des p...
LE PAM: 40   ANS DE LUTTE CONTRE LA FAIM




I L N E S ' A G I T PA S S E U L E M E N T
D ' A L I M E N TAT I O N – I L S ...
par de graves carences en vitamines et en minéraux pendant la grossesse. Des mères et des
                      nouveau-né...
LE PAM: 40   ANS DE LUTTE CONTRE LA FAIM




préscolaire qui vivent dans les régions du pays
menacées par l'insécurité ali...
le Pakistan et le Yémen pour encourager les filles à fréquenter l'école. L'appui aux
                   programmes scolair...
P É RO U ,   AV R I L   1999

Au Pérou, une boulangerie financée
par le PAM offre aux habitantes de
la localité un moyen d...
LE PAM: 40   ANS DE LUTTE CONTRE LA FAIM




LE  M O M E N T N ' E S T PA S
À L ' AU T O S AT I S F A C T I O N




 P   e...
seulement le taux d'augmentation des rendements des cultures est-il en baisse dans
                                la plup...
LE PAM: 40   ANS DE LUTTE CONTRE LA FAIM




                                                                             ...
L E PA M : “ U N                                            PU ISSANT CONTREPOIDS À LA
MISÈRE DONT SE NOURRIT LA TYRANNIE”...
LE PAM: 40   ANS DE LUTTE CONTRE LA FAIM




ZAMBIE,   SEPTEMBRE   2002

Le Directeur exécutif du PAM, James T. Morris,
av...
Bibliographie

CAC/SCN (Comité administratif de
     coordination/Sous-Comité de la
     nutrition): 2000. Troisième rappo...
Imprimé en janvier 2003




       SERVICE DES AFFAIRES PUBLIQUES
Via Cesare Giulio Viola, 68/70 - 00148 Rome (Italie)
Tél...
PAM 64f - Le PAM: 40 ans de lutte contre la faim
PAM 64f - Le PAM: 40 ans de lutte contre la faim
PAM 64f - Le PAM: 40 ans de lutte contre la faim
PAM 64f - Le PAM: 40 ans de lutte contre la faim
PAM 64f - Le PAM: 40 ans de lutte contre la faim
PAM 64f - Le PAM: 40 ans de lutte contre la faim
PAM 64f - Le PAM: 40 ans de lutte contre la faim
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

PAM 64f - Le PAM: 40 ans de lutte contre la faim

1 491 vues

Publié le

Le PAM - 40 ans de Lutte contre la faim


Introduction générale à la mission du PAM, un Objectifs ses, défis et réalisations, de la création de l'agence en 1963 à nos jours.

Avec l'aimable autorisation du Plan Alimentaire Mondial (World Food Programme) La plus grande agence humanitaire au monde.
Document Source: http://fr.wfp.org/
© Droits d'auteur réservés et limites strictement. - Tous droits de traduction, reproducteur et d'adaptation réservés pour tous pays.
© Tous droits réservés et strictement limités. - Tous droits de traduction, de reproduction et d'adaptation réservés pour tous pays.
© Copyright reservados limitados y Estrictamente. - Todos los derechos de traducción, adaptación reproducción y reservado para todos los países.

Publié dans : Formation, Spirituel
1 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Avec l’aimable autorisation du Plan Alimentaire Mondial (World Food Programme) La plus grande Agence humanitaire au monde.
    Document Source : http://fr.wfp.org/
    © Droits d’auteur réservés et strictement limités. - Tous droits de traduction, reproducteur et adaptation réservés pour tous pays.
    © Copyright reserved and strictly limited. - All translation rights, reproductive and adaptation reserved for all countries.
    © Copyright reservados y estrictamente limitados. - Todos los derechos de traducción, reproducción y adaptación reservado para todos los países.
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 491
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
1
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

PAM 64f - Le PAM: 40 ans de lutte contre la faim

  1. 1. LE PAM : 40 ANS DE LUTTE C O N T R E L A FA I M
  2. 2. C O U V E RT U R E : M A L AW I , AO Û T 2002 Un jeune bénéficiaire de l'assistance du PAM au Centre de traitement et de nutrition d'Alinafe, au Malawi. PAM/Olav Saltbones
  3. 3. "Lorsque, couvert de poussière, un camion a lentement descendu la colline pour arriver jusqu'au village, les enfants, craignant tout d'abord qu'il transporte des hommes armés venus causer encore plus de destruction, ont commencé à hurler de peur. Mais leurs hurlements se sont transformés en cris d'allégresse dès que l'on a pu discerner l'emblème peint sur la porte du camion, une poignée de céréales et le sigle 'PAM'. Enfin, nous allions manger. Enfin, je pourrais regarder ma fille dans les yeux, pleins de crainte et d'incompréhension. Toute la journée, elle m'avait demandé quand nous aurions à nouveau un peu à manger. Jusqu'à ce moment-là, je ne pouvais rien lui répondre." Senait Kebede Éthiopie, 1988
  4. 4. PAG E PRÉCÉDENTE: O U G A N DA , DÉCEMBRE 1995 Un convoi de camions du PAM chargés de vivres destinés aux réfugiés rwandais sur la route de 650 km qui mène de Kampala (Ouganda) à Goma (Zaïre). PAM/Crispin Hughes
  5. 5. LE PAM: 40 ANS DE LUTTE CONTRE LA FAIM INTRODUCTION Le Programme alimentaire mondial de l'Organisation des Nations Unies a été créé pour combattre la faim. C'est une institution qui, depuis 40 ans, personnifie le principe selon lequel les populations qui ont faim, où qu'elles se trouvent – et pas seulement dans le contexte de catastrophes mais aussi partout où la misère et la maladie entravent le développement socio-économique – doivent avoir accès à l'alimentation. Des millions d'êtres humains n'auraient pas grandi et élevé eux-mêmes des enfants sains s'ils n'avaient pas reçu une assistance du PAM à des moments critiques de leur vie. Regrettablement, ceux qui vont au travail ou à l'école l'estomac vide se comptent encore par millions. La faim est une tragédie qui tue non seulement ceux qui en souffrent le plus mais aussi la créativité, la productivité et l'espoir de ceux qui survivent. Ainsi, l'engagement de combattre la faim doit être réaffirmé aujourd'hui encore, non seulement en paroles mais aussi en actes. RDP DE CORÉE, AV R I L 1998 Une jeune bénéficiaire de l'aide du PAM dans une école maternelle de Le PAM n'est certes pas la seule institution gouvernementale ou non Corée du Nord. gouvernementale vouée à cet idéal, mais elle est sans doute la plus grande PAM/Tom Haskell et celle qui mène l'action de plus vaste envergure. À l'occasion du quarantième anniversaire du PAM, il est bon de passer en revue l'oeuvre qu'il a accomplie, non pas pour lui rendre hommage pour ses efforts passés, mais pour réaffirmer son engagement de relever les défis de l'avenir. C'est un anniversaire qui commémore toutes les vies qui ont pu être sauvées mais qui nous rappelle également combien d'êtres humains restent encore à secourir.
  6. 6. LA FA I M D ' A G I R L’ inaction est, pour une large part, la cause profonde de la faim dans le monde contemporain. Lorsqu'il n'est pas suffisamment investi dans les régions rurales pauvres, la baisse de la productivité agricole, les taux élevés de mortalité maternelle et le déclin de l'activité économique sont presque inévitables. Dans un passé pas trop lointain, la volonté politique de vaincre la faim faisait souvent défaut. Aujourd'hui, toutefois, les décideurs commencent à reconnaître qu'il est plus rentable d'investir dans l'avenir des populations lorsque les temps sont propices que de devoir intervenir lorsqu'il survient une crise. La faim se différencie de la pauvreté en ce sens que, dans ce dernier cas, des gains futurs peuvent compenser l'absence actuelle de revenus. Des vivres qui arrivent le mois prochain, cependant, n'apaiseront aucunement S O U DA N , 1991 la faim aujourd'hui pas plus qu'ils Le PAM a organisé au ne répareront complètement les dommages causés à un organisme Soudan l'une de ses plus vastes opérations de largage de secours. Il a utilisé des et à un esprit en pleine croissance. La faim ne peut pas être mise en attente. bases aériennes de deux pays pour distribuer des vivres Or, une intervention opportune – non seulement au moyen de secours dans plus de 100 localités de la partie méridionale d'urgence efficaces mais aussi par le biais d'investissements appropriés du pays. PAM/Tom Haskell tendant à promouvoir la croissance et le développement à long terme – peut faire une différence. Le Programme alimentaire est conscient de cette réalité depuis sa création. Devant commencer à opérer en 1963 sur une base expérimentale, pour une période de trois ans, avec un budget de moins de 100 millions de dollars (aux prix d'aujourd'hui), les événements mondiaux ont forcé l'institution à intervenir sans attendre: le tremblement de terre qui a secoué l'Iran en septembre 1962 et, le mois suivant, le cyclone qui
  7. 7. LE PAM: 40 ANS DE LUTTE CONTRE LA FAIM RWA N DA , N OV E M B R E 1996 Des réfugiés de retour du Zaïre reçoivent des rations alimentaires d'urgence du PAM dans un site de distribution improvisé le long de la route du Rwanda. PAM/Tom Haskell a dévasté la Thaïlande. En outre, en novembre, l'Algérie, qui venait d'accéder à l'indépendance, a demandé une assistance pour réinstaller 5 millions de réfugiés. Une aide alimentaire était requise d'urgence dans ces trois pays si l'on ne voulait pas exposer les populations à des souffrances encore plus grandes, voire les condamnant. Le PAM a immédiatement mobilisé une aide alimentaire. Le Programme, sans rodage, a commencé à fonctionner à plein régime, et son rythme ne s'est pas ralenti depuis lors. Aujourd'hui, le PAM intervient rapidement et efficacement pour sauver des vies et protéger les moyens de subsistance de certaines des populations les plus démunies qui soient au monde. Seules des livraisons rapides de produits alimentaires peuvent empêcher la famine, ce qui est un noble objectif en soi et dont le PAM est fier. En 2001, le PAM
  8. 8. a mené des opérations d'urgence dans 50 pays. Les 2,7 millions de tonnes de produits alimentaires utilisés pour sauver et nourrir 43 millions de victimes de situations d'urgence ont représenté 65 pour cent du total de l'aide alimentaire livrée par le PAM pendant l'année. Cependant, la distribution de secours alimentaires d'urgence dans des conditions souvent difficiles et dangereuses a représenté 87 pour cent du total du budget opérationnel, c'est-à-dire de l'argent qui aurait pu être dépensé pour reconstruire des vies et constituer des avoirs si le nécessaire avait été fait pour empêcher, dans plusieurs cas, que la crise échappe à tout contrôle. Certaines crises ont été déclenchées par des catastrophes naturelles, comme la sécheresse dans le centre de l'Arménie et en Indonésie, les inondations au Bangladesh ou le cyclone à Belize. D'autres ont été le résultat de conflits armés et de troubles civils, par exemple en Angola, au Sierra Leone, au Soudan et en Afghanistan. Le PAM non seulement est fier de son pouvoir d'intervenir face à une situation d'urgence, mais encore s'est fixé pour objectif plus général d'éliminer les causes profondes de la faim. Une fois que les problèmes immédiats posés par la faim ont été résolus, le PAM s'attache à aider, à construire ou, fréquemment, à reconstruire des vies et des communautés tout entières. La faim chronique persiste souvent longtemps après que la crise a pris fin et peut même être à l'origine de situations d'urgence plus dures. Les activités de relèvement et de développement sont par conséquent conçues pour aider les bénéficiaires à édifier un avenir meilleur. Constituer des avoirs, faciliter l'éducation des filles et des garçons, dispenser une formation professionnelle et éliminer les effets de la malnutrition sont autant d'investissements de nature à prévenir le retour de la faim. Sauver des vies n'est que le premier élément d'une approche qui en comporte beaucoup d'autres. Aider les bénéficiaires de l'action du PAM à mener une vie productive et sûre est en soi une tâche urgente. K E N YA , 1 9 9 1 Au Kenya, dans un camp de réfugiés, de jeunes Somalis font la queue en attendant de recevoir les rations distribuées par le PAM. PAM/Fiona McDougall
  9. 9. UNE PROMESSE TENUE D epuis qu'il est intervenu pour la première fois à la suite du tremblement de terre en Iran, il y a 40 ans, la portée et l'échelle des activités du PAM ont considérablement augmenté. Entre 1962 et 2001, le PAM a engagé plus de 30 milliards de dollars dans des activités de secours et d'aide au développement, soit en moyenne 750 millions de dollars par an. Pendant la même période, l'Organisation a distribué plus de 60 millions de tonnes de produits alimentaires à 100 pays. Depuis la fin des années 80, le PAM a été responsable d'un quart à un tiers des courants mondiaux d'aide alimentaire. L'aide du PAM représente une proportion encore plus élevée de l'aide alimentaire ciblée, c'est-à-dire de 40 à 50 pour cent du total, selon l'année. En fait, la plupart du temps, le PAM est à l'origine de plus A F G H A N I S TA N , AV R I L 2001 de 95 pour cent du total des expéditions Dans le camp de d'aide multilatérale ciblée dans le monde entier. Shamshatu, les réfugiés afghans ayant fui la guerre et la sécheresse reçoivent des produits alimentaires et de l'huile distribués Au cours des 40 dernières années, les activités du PAM ont beaucoup par le PAM. PAM/Clive Shirley changé. Les activités d'aide au développement, comme les activités vivres- contre-travail et l'appui aux programmes d'alimentation supplémentaire des enfants, des femmes enceintes et des mères allaitantes, qui représentaient 88 pour cent du portefeuille de projets du PAM en 1975, n'absorbent aujourd'hui que 14 pour cent des ressources du Programme. Pour une large part, cet infléchissement reflète l'augmentation du nombre de personnes affectées par des catastrophes naturelles dans les différentes
  10. 10. LE PAM: 40 ANS DE LUTTE CONTRE LA FAIM E L S A LVA D O R , 2 0 0 1 Les victimes du tremblement de terre qui a dévasté El Salvador en 2001 reçoivent une assistance du PAM. PAM/Alejandro Chicheri régions du monde. Pendant les années 90, il y a eu trois fois plus de crises causées par des conditions météorologiques extrêmes que pendant les années 60. À la fin des années 80 et pendant les années 90, le nombre de réfugiés et de personnes déplacées par des conflits armés ou l'instabilité politique s'est beaucoup accru aussi. Les crises qui ont donné lieu aux plus fortes demandes de secours alimentaires se sont produites en 1990, avec la guerre en Éthiopie et en Érythrée, en 1994, lors du génocide dans la région des Grands Lacs, et en 1997, par suite du conflit dans les Balkans et de la famine en République démocratique populaire de Corée et au Soudan. De ce fait, le PAM a, au cours des dix dernières années, consacré près de 12 milliards de dollars à l'assistance aux victimes des crises humanitaires provoquées par des catastrophes naturelles ou des hostilités.
  11. 11. Tout en espérant que ces crises humanitaires se raréfieront au cours des années à venir grâce aux investissements accrus effectués dans les systèmes d'alerte avancée et dans la diplomatie préventive, le PAM a poursuivi ses propres investissements, d'une importance tout aussi cruciale, dans le développement. Bien que la part des produits alimentaires allouée aux activités de développement se soit contractée pendant les années 90, cet investissement contre la faim n'a rien perdu de son importance. La rapidité des interventions en cas d'urgence et l'efficacité du ciblage sont bien meilleures lorsque des activités de développement viables font partie d'un programme de pays convenu avec les organismes nationaux de contrepartie et les autres partenaires. Pour mettre en oeuvre un programme de repas dans les écoles ou un filet de sécurité fondé RDP DE C O R É E , 1998 sur l'emploi, il faut que des mécanismes Dans le cadre d'un projet de distribution, des institutions administratives et un circuit vivres-contre-travail, en Corée du Nord, des ouvriers qui aident à reconstruire de distribution des produits alimentaires soient déjà en place. De même, les berges d'un cours d'eau reçoivent des rations appuyer la construction de systèmes d'irrigation ou une meilleure gestion alimentaires du PAM. PAM/Tom Haskell des sols et des ressources hydrauliques fait partie intégrante des activités tendant à atténuer les effets des catastrophes. Approximativement 80 pour cent des activités de développement appuyées par le PAM qui ont été approuvées en 2000 tendaient à aider les populations vulnérables de localités vulnérables à résister à la prochaine crise. K E N YA , FÉVRIER 2002 Les projets d'alimentation scolaire du PAM, comme celui-ci au Kenya, améliorent l'assiduité et les résultats scolaires. PAM/Paola Barbaglia
  12. 12. FA I R E P A RV E N I R D E S A L I M E N T S À C E U X QU I EN ONT LE PLUS BESOIN En 2001, environ 93 pour cent de l'assistance du PAM a été fournie aux pays les plus nécessiteux, c'est-à-dire aux pays confrontés à des pénuries vivrières chroniques et n'ayant pas assez de devises pour acheter des produits alimentaires (appelés pays en développement à faible revenu et à déficit vivrier ou PFRDV), contre 81 pour cent à la fin des années 80. En revanche, ces mêmes pays n'ont reçu que 60 à 70 pour cent de l'aide alimentaire mondiale, toutes sources confondues. Comme les ressources du PAM sont fournies sous forme de dons plutôt que de prêts, elles représentent des transferts réels qui n'alourdissent pas la dette extérieure, ce qui revêt une importance capitale pour les plus pauvres des pays à déficit vivrier qui ploient sous le fardeau de la dette extérieure. Bien que ce soit la région de l'Asie et du Pacifique qui ait reçu la majorité de l'aide alimentaire du PAM pendant les années 60 et au début des années 70, la situation s'est nettement infléchie en faveur de l'Afrique au milieu des années 70. Ainsi, en 2001, à peu près 50 pour cent de l'assistance a été dirigée vers l'Afrique subsaharienne, ce qui est une manifestation des efforts que déploie le Programme depuis longtemps pour aider cette sous-région. En fait, en 2001, le PAM a dépensé 864 millions de dollars et a ainsi été l'organisme des Nations Unies qui a fourni la plus large assistance sous forme de dons aux pays de cette région si durement touchée. La liste des pays ayant besoin d'une assistance du PAM s'est transformée au cours des 40 dernières années. Les principaux bénéficiaires de l'aide du PAM étaient initialement le Chili, le Costa Rica, le Liban, la République de Corée et la Turquie, qui manquaient alors d'aliments. Une aide alimentaire ciblée a beaucoup contribué à leur développement à une étape critique mais ces pays ont depuis lors progressé, et ils n'en ont plus besoin. Certains d'entre eux ont mis en place leurs propres filets de sécurité sociale et leurs propres transferts ciblés aux pauvres au moyen des
  13. 13. LE PAM: 40 ANS DE LUTTE CONTRE LA FAIM aliments produits localement, tandis que d'autres ont concentré leurs investissements dans le secteur de la santé sur l'amélioration de la situation alimentaire et nutritionnelle de leurs populations, dans les deux cas avec des résultats notables. Parfois, des pays qui bénéficiaient jadis de l'aide alimentaire du PAM, comme le Chili, la Grèce et la République de Corée, sont eux-mêmes devenus donateurs. Ces dernières années, l'Inde, la Pologne et la Slovaquie sont venues grossir les rangs des pays qui distribuent des aliments à ceux qui ont faim en dehors de leurs propres frontières. En revanche, quelques autres pays, dont la Chine et la Tanzanie, reçoivent une assistance depuis la création du PAM, K O S OVO , AV R I L 1999 il y a 40 ans. Cela, en soi, n'est pas un signe d'échec. Les résultats Un jeune bénéficiaire du PAM de retour d'une boulangerie parrainée par bénéfiques qu'ont donnés avec le temps les interventions du PAM l'Organisation au Kosovo. ont contribué à améliorer la productivité agricole, la santé et la nutrition, PAM/Tom Haskell éléments qui jouent chacun un rôle important dans la croissance du revenu national. À elle seule, toutefois, la croissance n'élimine pas totalement l'insécurité alimentaire. Lorsqu'il est invité à poursuivre son appui, le PAM peut jouer un rôle clé en aidant les pays dans leur transition vers l'autonomie. En écartant le spectre de la faim, les résultats attendus des autres investissements dans le développement peuvent porter leurs fruits plus rapidement et de manière plus durable. PAG E S S U I VA N T E S : SIERRA LEONE, FÉVRIER 1996 Réfugiés libériens en Sierra Leone. PAM/Tom Haskell
  14. 14. UNE DIFFÉRENCE VISIBLE Si les avantages apportés par une réorientation des politiques économiques ou des investissements dans la recherche agricole ne sont pas aisément discernables, ceux qui résultent de transferts d'aliments sont facilement visibles. Les familles pauvres doivent souvent consacrer jusqu'aux trois quarts de leurs revenus à la nourriture. La distribution de rations permet à ces familles de dépenser moins en aliments et relativement plus en soins de santé et en éducation, qui sont les bases de moyens de subsistance plus durables. Des rations alimentaires contenant tous les éléments nutritifs requis permettent aux enfants de grandir et de s'épanouir, les femmes et les mères allaitantes peuvent surmonter leurs principales carences nutritionnelles et, d'une façon générale, les adultes peuvent accomplir un travail plus productif. COLOMBIE, AV R I L 2002 À Medellin, en Colombie, les programmes d'alimentation scolaire Les femmes sont des alliées importantes dans la lutte que mène le PAM supplémentaire du PAM garantissent aux jeunes élèves un repas nutritif. contre la faim et la pauvreté. L'expérience a démontré en effet que les PAM/Clive Shirley femmes sont au centre de l'équation de la sécurité alimentaire. Non seulement souffrent-elles plus que les autres lorsque la faim est endémique, mais encore les femmes sont celles qui, au foyer, s'occupent de nourrir la famille. En veillant à ce que l'aide alimentaire soit remise directement aux femmes, le PAM s'efforce de faire en sorte que ses ressources aient l'impact maximum en allant jusqu'à la bouche des enfants qui ont faim.
  15. 15. LE PAM: 40 ANS DE LUTTE CONTRE LA FAIM I L N E S ' A G I T PA S S E U L E M E N T D ' A L I M E N TAT I O N – I L S ' A G I T D E L ' AV E N I R Q ue les aliments soient transportés par camion, parachutés d'un avion ou transportés à dos de chameau, les opérations du PAM ont pour caractéristique commune une approche axée sur l'être humain. Ceux qui reçoivent une assistance constituent la principale cause du succès de tout projet. L'impact bénéfique sur le développement de l'aide alimentaire du PAM a toujours dépassé de beaucoup la simple consommation. Au cours de ses premières années d'existence, le PAM a expérimenté et appuyé des programmes industriels et miniers, des activités de développement de l'élevage et la création de stocks alimentaires d'urgence et de fonds de stabilisation des prix. Ces dernières années, cependant, le Programme a rétréci la portée de ses activités en centrant ses efforts sur un petit nombre d'activités ayant fait leurs preuves et répondant le mieux aux besoins des plus nécessiteux. Le PAM, au cours de ses 40 années d'existence, a accumulé une vaste expérience dans trois domaines d'intervention clés: • Satisfaction des besoins nutritionnels spéciaux des jeunes enfants, des femmes enceintes et des mères allaitantes • Programmes d'alimentation scolaire • Programmes vivres-contre-travail. Les femmes enceintes, les mères allaitantes et les jeunes enfants ont des besoins nutritionnels particuliers. En bref, il leur faut non seulement des aliments en quantités suffisantes mais aussi des aliments de qualité appropriée contenant les éléments nutritifs nécessaires à la croissance et au développement. L'impact de la faim pendant la période prénatale et après la naissance peut se faire sentir toute une vie. Souvent, aucun remède ne permet de surmonter les dommages causés au développement mental et physique
  16. 16. par de graves carences en vitamines et en minéraux pendant la grossesse. Des mères et des nouveau-nés plus sains constituent un investissement clé dans l'avenir de tout pays. Au cours des 40 dernières années, approximativement 15 pour cent des investissements du PAM dans des activités de développement, représentant une valeur de plus de 1,5 milliard de dollars, ont tendu à satisfaire les besoins particuliers, en matière de nutrition et de santé, des nouveau-nés, des femmes enceintes et des mères allaitantes. Les femmes qui ont faim et qui autrement ne pourraient pas fréquenter le dispensaire ou suivre un cours d'alphabétisation peuvent le faire, la ration distribuée par le PAM compensant le coût du temps BOLIVIE, FÉVRIER 1996 Les rations distribuées par précieux consacré à apprendre à lire et à écrire. L'on peut ainsi s'attaquer le PAM encouragent les femmes à consulter le directement à cette faim "cachée" chez la mère et l'enfant et encourager dispensaire, comme cette clinique bolivienne de soins prénatals et de suivi après un infléchissement durable des comportements. l'accouchement. PAM/Franz Lemmens Par le passé, c'est l'Asie qui a reçu le plus d'investissements dans ce secteur. Un exemple très connu est celui, en Inde, des Services intégrés de développement des enfants, qui opèrent depuis 1976 et qui fournissent une alimentation supplémentaire, des services de vaccination, une formation à la nutrition et à l'hygiène, un service d'orientation médicale et une éducation non formelle à près de 20 millions de femmes et d'enfants d'âge
  17. 17. LE PAM: 40 ANS DE LUTTE CONTRE LA FAIM préscolaire qui vivent dans les régions du pays menacées par l'insécurité alimentaire. Le PAM participe à ce programme en fournissant des aliments d'origine locale enrichis en micronutriments ainsi qu'un appui dans les domaines de l'éducation et de la logistique. Les programmes d'alimentation scolaire constituent, par ordre d'importance, le deuxième domaine d'intervention du PAM. Comme un enfant bien nourri a plus de chances d'être attentif et productif à l'école, le PAM fournit des repas nutritifs dans les écoles des communautés pauvres et sous-alimentées pour accroître la fréquentation et l'assiduité scolaires. L'éducation, comme une bonne santé, est en effet la clé du développement à long terme. Pour contribuer à réduire l'écart entre CAMBODGE, N OV E M B R E 1998 garçons et filles dans les cultures traditionnelles où ces dernières restent En moyenne, nourrir un enfant à l'école ne coûte au souvent à la maison, le PAM distribue des rations à emporter à la maison PAM que 0,19 dollar par jour ou 34 dollars par an. aux familles dont les filles fréquentent l'école. Cette ration mensuelle aide PAM/Jim Holmes à compenser le travail ménager sur lequel la famille aurait autrement pu compter. Les statistiques montrent que les filles instruites ont tendance à se marier plus tard, avoir moins d'enfants et des enfants plus sains et à trouver un travail plus rémunérateur dans la vie. Dans le cadre de ses Engagements en faveur des femmes, le PAM cible 50 pour cent de ses ressources sur l'éducation dans des pays comme le Niger,
  18. 18. le Pakistan et le Yémen pour encourager les filles à fréquenter l'école. L'appui aux programmes scolaires et aux autres programmes d'alphabétisation et de formation a absorbé depuis 1962 près de 25 pour cent du total des ressources que le PAM a consacrées aux activités de développement. En outre, le PAM distribue des aliments en contrepartie du travail effectué pour consolider les avoirs communautaires et améliorer l'infrastructure rurale. Dans les pays où les marchés sont peu développés, où les prix des produits alimentaires sont extrêmement variables et où la majeure partie du revenu familial doit être consacrée à l'alimentation, des aliments constituent souvent une forme de rémunération du travail manuel plus attrayante qu'un H A Ï T I , 1983 En Haïti, les rations paiement en espèces. Or, aider les pauvres à constituer et à préserver des distribuées par le PAM encouragent les avoirs productifs contribue beaucoup à diversifier les moyens adolescentes à s'instruire dans un centre d'alphabétisation de subsistance et à renforcer l'autonomie des communautés. En offrant et de formation artisanale. un emploi saisonnier ou périodique à ceux qui ont besoin d'aide tout PAM/J. Van Acker en construisant l'infrastructure nécessaire aux communautés locales – par exemple routes rurales, barrages et petits ponts – ou en protégeant l'environnement en aménageant des terrasses qui freinent l'érosion, le PAM aide les familles et les communautés à édifier leur propre avenir. Entre 1962 et 2001, le PAM a alloué près de 60 pour cent des ressources disponibles pour l'appui au développement à des activités tendant à constituer des avoirs et à améliorer la gestion des ressources naturelles. Toutes ces interventions ont des objectifs multiples, A F G H A N I S TA N , 2 0 0 2 En Afghanistan, le programme vivres-contre-travail du PAM aide à améliorer les routes, partout dans le pays, après des années de conflits. PAM/Alejandro Chicheri
  19. 19. P É RO U , AV R I L 1999 Au Pérou, une boulangerie financée par le PAM offre aux habitantes de la localité un moyen de gagner leur vie. PAM/Clive Shirley y compris accroître la consommation alimentaire et faciliter l'accès aux avoirs physiques et humains, ainsi que promouvoir un développement reposant sur une large assise communautaire. En fait, les interventions les plus réussies sont toujours celles qui sont fondées sur des partenariats solides, l'intention étant de faire en sorte que les activités apparaissent comme utiles et soient par conséquent durables. Une aide alimentaire peut renforcer l'implication des communautés locales et déboucher sur des coalitions tendant à s'attaquer aux causes profondes de l'insécurité alimentaire. Toutefois, pour que ses efforts soient couronnés de succès, le PAM a besoin du concours des organisations communautaires, des institutions locales et des communautés. Le PAM collabore actuellement avec plus de 870 ONG nationales et locales et 250 ONG internationales. Cette large collaboration suscite un appui et un sentiment d'implication dans l'action collective.
  20. 20. LE PAM: 40 ANS DE LUTTE CONTRE LA FAIM LE M O M E N T N ' E S T PA S À L ' AU T O S AT I S F A C T I O N P endant les années 60, dans les pays en développement, près du tiers des enfants mouraient avant d'atteindre l'âge de 5 ans. Quarante ans plus tard, l'amélioration des disponibilités alimentaires et des soins de santé et les interventions ciblées tendant à réduire la pauvreté et à combattre la faim ont réussi à ramener ce taux à 10 pour cent. L'on peut également citer d'autres réalisations majeures. Ainsi, le nombre d'adultes souffrant de sous-alimentation chronique est tombé de plus de 950 millions en 1970 à 815 millions en 2000. Le nombre d'enfants dont le rapport poids/taille est insuffisant est tombé de 221 millions en 1980 à 160 millions aujourd'hui et ne devrait plus être que de 120 millions environ en 2020, ce qui est assez remarquable si l'on considère que la population mondiale a presque doublé pendant cette période. V I E T NA M , O C TO B R E 1979 Près de Nam Thach Han, des ouvriers aménagent un canal de maîtrise des Ces résultats, obtenus auprès d'efforts considérables, sont loin d'être crues et d'irrigation en échange des aliments négligeables, mais nous ne pouvons pas relâcher notre vigilance. Même distribués par le PAM. PAM/Franco Mattioli malgré l'amélioration de la situation nutritionnelle moyenne attendue au cours des quelques décennies à venir, des centaines de millions d'êtres humains continueront d'être exposés à la faim et à l'insécurité alimentaire à longue échéance. Les 40 dernières années ont été une période d'augmentation spectaculaire de la production céréalière mondiale, de sorte que l'apport calorique disponible de toutes sources dans le monde entier est passé de 2 255 kcal par personne et par jour en 1961 à environ 2 800 kcal en 1998. Ce chiffre devrait atteindre 3 015 kcal par personne et par jour d'ici à 2020 en dépit de l'accroissement démographique. Cependant, non
  21. 21. seulement le taux d'augmentation des rendements des cultures est-il en baisse dans la plupart des régions du monde, mais encore la dégradation de l'environnement liée aux progrès rapides accomplis ces dernières années commence déjà à limiter la productivité des régions qui ont le plus avancé dernièrement. Ainsi, accroître de façon durable les disponibilités alimentaires au cours des décennies à venir ne sera pas plus facile que par le passé et peut-être moins encore. L'innovation technologique dans l'agriculture demeure par conséquent aussi nécessaire que jamais. De plus, la malnutrition contribue encore, dans les pays en développement, à plus de la moitié des décès des près de 12 millions S O U DA N , N OV E M B R E 1998 d'enfants qui meurent avant l'âge Au Soudan, les de 5 ans. Souvent, le régime alimentaire familial est essentiellement bénéficiaires rentrent chez eux après avoir reçu les rations de céréales et d'huile à base de féculents, ce qui crée le risque de carence en vitamines comestible larguées par l'avion du PAM. ou en nutriments, particulièrement graves lorsqu'il s'agit de fer, PAM/Tom Haskell d'iode, de vitamine A, de zinc et de calcium. Dans d'autres cas, la disponibilité d'aliments varie selon les saisons, problème particulièrement dangereux pour les enfants en pleine période de croissance. Un régime alimentaire inadéquat, joint à la médiocrité des soins de santé et de l'assainissement, accroît la vulnérabilité à la maladie, empêche les enfants de suivre à l'école, crée des problèmes de coordination et de mobilité, réduit la taille qu'aura l'enfant à l'âge adulte et affecte le développement de maladies chroniques comme le diabète, les maladies cardiovasculaires
  22. 22. LE PAM: 40 ANS DE LUTTE CONTRE LA FAIM PA K I S TA N , 1 9 9 8 Grâce aux rations équilibrées en nutriments distribuées par le PAM au Pakistan, les nouveau-nés, enfants d'âge préscolaire, femmes enceintes et mères allaitantes, peuvent remédier aux carences en principaux nutriments. PAM/Susan Manuel et parfois l'obésité causée par la pauvreté. Ces problèmes de santé limitent beaucoup la productivité du travail dans l'agriculture, ralentissent l'assimilation des innovations technologiques, sapent la capacité des familles pauvres de résister à des facteurs extérieurs comme sécheresses, inondations ou épidémies et se traduisent ainsi par une insécurité alimentaire accrue. Il n'y a donc pas de temps à perdre. L'avenir est toujours incertain mais, pour des millions de familles qui ont faim, il n'est que trop clair: angoisse, frustration, capacités réduites et décès prématurés. C'est un avenir que le PAM est résolu à transformer grâce à la campagne sans relâche qu'il mène contre la faim.
  23. 23. L E PA M : “ U N PU ISSANT CONTREPOIDS À LA MISÈRE DONT SE NOURRIT LA TYRANNIE” [George McGovern, 1962] À la fin de sa "période d'essai" de trois ans, chacun s'accordait à louer les succès remportés par le PAM, et il a été recommandé que cette organisation créée à titre expérimental soit maintenue "aussi longtemps qu'une aide alimentaire multilatérale sera jugée nécessaire" (PAM, 1965). Cette aide est encore indispensable. Après un départ modeste – le Programme a aidé quelque 10 000 personnes dans trois pays en 1962 – le PAM a pris une grande envergure et, en 2001, a secouru 77 millions de bénéficiaires dans 82 pays. Si le PAM n'existait pas aujourd'hui, il faudrait l'inventer. L'aide alimentaire multilatérale continuera de jouer un rôle vital dans la lutte contre la faim. Grâce à ses 40 ans d'expérience, le PAM pourra être appelé à jouer demain un rôle encore plus actif que par N I C A R AG UA , N OV E M B R E 1 996 le passé. L'inaction n'est pas une option. Au Nicaragua, les enfants Il faut agir. La promesse de l'alimentation doit être tenue. Des mots d'âge préscolaire reçoivent grâce à l'aide du PAM une collation matinale sont un piètre réconfort pour l'enfant qui a faim. Seule l'action peut et un déjeuner nutritif. combattre avec succès la tyrannie persistante de la faim. PAM/Lou Dematteis PAM/Sherri Dougherty
  24. 24. LE PAM: 40 ANS DE LUTTE CONTRE LA FAIM ZAMBIE, SEPTEMBRE 2002 Le Directeur exécutif du PAM, James T. Morris, avec l'un des 180 enfants misérables dont s'occupent l'hospice et la garderie de Chilanga, où le Programme fournit une aide alimentaire. PAM/Brenda Barton
  25. 25. Bibliographie CAC/SCN (Comité administratif de coordination/Sous-Comité de la nutrition): 2000. Troisième rapport sur la situation de la nutrition dans le monde, Genève (Suisse): CAC/SCN. McGovern, G. 2001. The Third Freedom: Ending Hunger in Our Time. New York, NY: Simon & Schuster. 1961. Déclaration faite par George S. McGovern, représentant des États-Unis d'Amérique auprès de la FAO, devant le Comité consultatif intergouvernemental, Rome, 10 avril 1961. Reproduit dans FAO, 1961. Development Through Food. Rome. PAM (Programme alimentaire mondial). 1965. Recommandations formulées par le Comité intergouvernemental au Conseil économique et social de l'Organisation des Nations Unies et au Conseil de la FAO sur l'avenir du Programme alimentaire mondial. MO/IGC: 7/19, 30 avril. Shaw, D.J. 2001. The UN World Food Programme and the Development of Food Aid. New York, NY: Palgrave. Singer, H., J. Wood et T. Jennings. 1987. Food Aid: The Challenge and the Opportunity. Oxford: Oxford University Press.
  26. 26. Imprimé en janvier 2003 SERVICE DES AFFAIRES PUBLIQUES Via Cesare Giulio Viola, 68/70 - 00148 Rome (Italie) Tél.: +39-066513-2628 - Télécopie: +39-066513-2840 www.wfp.org

×