Bilan de la délinquance  et de la sécurité routière  2011   Département  de la Côte-d’Or
La délinquance générale (DG) <ul><li>La délinquance générale augmente de  + 2.82 %   . </li></ul><ul><li>Au plan national...
La délinquance de proximité (DP) La délinquance de proximité est stable (- 0.02 %)    après une diminution en 2010 (- 3,1...
Les atteintes aux biens (AAB) <ul><li>Les atteintes aux biens augmentent de + 2.27 %     (14608 en 2011 / 14284 en 2010) ...
Les cambriolages <ul><li>Situation dégradée au plan départemental  </li></ul><ul><li>+ 26.24 %    (2691 faits en 2011 / 2...
Mobilisation face aux cambriolages <ul><ul><ul><ul><li>Face à la recrudescence des cambriolages, une campagne de communica...
Les atteintes volontaires à l'intégrité physique (AVIP) <ul><li>Une baisse des faits constatés : - 1.44 %     </li></ul><...
Escroqueries et infractions  économiques et financières (EIEF) <ul><li>Les escroqueries et infractions économiques et fina...
Les infractions à la législation  sur les stupéfiants (ILS) <ul><li>Les ILS ont augmenté de + 24 %      </li></ul><ul><li...
La délinquance des mineurs <ul><li>Le nombre de faits commis par des mineurs est en baisse : - 13.61 %   </li></ul>En 201...
Les indicateurs d'activité <ul><li>Une forte mobilisation des services </li></ul><ul><li>Les IRAS (infractions révélées pa...
Accidentalité routière En 2011 : 34 accidents mortels   Moins d’accidents, moins de blessés mais : + 2 accidents mortels, ...
Contrôle - sanction 19 radars vitesse –  6 mis en service en 2011 204 328 infractions  (+ 0,03 % par rapport à 2010) 10 75...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Bilan de la délinquance et de la sécurité routière 2011 Département de la Côte-d’Or

1 128 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 128
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
524
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Elle augmente plus fortement en zone de gendarmerie avec + 4,36 % (357 faits de plus qu&apos;en 2010) En zone de police, l&apos;augmentation est de + 1,87 % (248 faits de plus qu&apos;en 2010) Après deux années consécutives de diminution, la DG repart à la hausse alors qu&apos;au plan national elle se stabilise. Cette hausse est essentiellement due aux cambriolages. A noter que la délinquance générale n&apos;est plus répertoriée depuis 2010, en tant que critère global, et a été remplacée par des indicateurs permanents (AAB, AVIP, EIEF, IRAS) et des indicateurs ciblés.
  • Elle recouvre les coups, agressions et vols sous diverses formes, incendies volontaires et dégradations. Compte tenu de la disparité des formes de délinquances qu‘elle recouvre, la DP reste stable. A noter que ce n&apos;est plus un indicateur retenu par l&apos;observatoire national de la délinquance.
  • La hausse des AAB maintient la Côte-d&apos;Or dans une position défavorable pour ce type d&apos;infractions : 37 ° sur 96 (38 ° en 2010) le taux pour 1000 habitants reste néanmoins inférieur à la moyenne nationale : 28 pour la Côte-d&apos;Or contre 34,07 pour le taux national la hausse globale des AAB est impactée par la hausse importante des cambriolages dans les résidences principales (Cf diapo suivante)
  • La hausse des cambriolages relève de plusieurs facteurs : - La crise économique accroît la paupérisation de la population (chômage, pauvreté, addictions…) et contribue à l&apos;augmentation des délits d&apos;appropriation (augmentation des petits larcins de proximité : vols cabanons, alimentaires , etc…) - La lutte engagée contre la recrudescence des vols de métaux a rendu plus complexe les règles de revente des métaux (paiement par chèque) et s&apos;est accompagnée d&apos;une baisse du cours des métaux ; ces phénomènes ont engendré un « transfert d&apos;activité » des délinquants sur les vols par effraction -&gt; du cours de l&apos;or avec des facilités de revente avec pour corollaire une augmentation des vols de bijoux dans les habitations principales - Présence d&apos;une délinquance itinérante forte sur la région Bourgogne - Quartiers pavillonnaires souvent désertés en journée - Facilité de commettre des VPE (vols par effraction) avec une prise de risque moindre - La saturation des établissements pénitentiaires limite l&apos;exécution des peines d&apos;emprisonnement
  • Ce bon résultat situe la Côte-d&apos;Or en 61° position pour les AVIP (61° sur 96 contre 57 ° en 2010), avec un taux pour 1000 habitants de 4,47 contre 7,43 pour le taux national
  • Les EIEF augmentent mais maintiennent la Côte-d&apos;Or dans une position stabilisée pour ce type de délinquance : 68° sur 96 en 2011 contre 69° en 2010 Une situation inégale  : les EIEF diminuent en zone GN avec 47 faits de moins (- 4,13 %) Mais augmentent en zone PN (+ 9,68 %) : se caractérisent par une hausse des escroqueries avec les moyens de paiement classiques : + 15 % d&apos;usage de chèques volés et + 63 % d&apos;usage de cartes bancaires volées
  • Les faits élucidés suivent également une tendance à la hausse avec + 23,42%. Le total des personnes mises en cause augmente également, + 19,44%
  • En zone police : Très forte baisse des mineurs mis en cause : - 20,62 % en 2011 (soit 716 mineurs mis en cause en 2011 contre 902 en 2010) : =&gt; Cette baisse est essentiellement due aux mis en cause mineurs impliqués dans des vols à l’étalage : - 51 % (153 en 2011 contre 298 en 2010) Le nombre de mineurs mis en cause, après 3 années de forte hausse, se rapproche du niveau de 2007 En zone gendarmerie : La baisse des mineurs mis en cause diminue de 1,96 %
  • Une évolution nationale favorable - Baisse de tous les indicateurs accidents, tués, blessés - Nombre de tués sous le seuil des 4000 pour la 2è année consécutive Des résultats côte d&apos;oriens 2011 très positifs - Évolution très favorable sur les 10 dernières années (1425 accidents et 111 tués en 2000) - Nombre de tués : 2ème meilleur résultat jamais enregistré Mais attention en 2011, un calcul de variation en % pour la police n’est pas possible compte tenu du changement de méthode de recensement des accidents entre gendarmerie et police. Une implication importante des jeunes et des usagers vulnérables dans les accidents mortels. Le comportement et l&apos;alcoolémie : causes principales d&apos;accidents mortels
  • Contrôle automatisé - Diminution du nombre moyen d&apos;infractions relevées par les radars de contrôle de vitesse. - Diminution du nombre d&apos;infractions relevées par le radar de BESSEY EN CHAUME - 91 % des excès inférieurs à 20 km/h Contrôles réalisés par les forces de l&apos;ordre - augmentation considérable du nombre de dépistages Alcoolémie et stupéfiants - évolution favorable des contrôles positifs alcoolémie et stupéfiants Conclusion - des règles de plus en plus respectées - des comportements inadaptés, de type « délinquance routière », de plus en plus apparents
  • Bilan de la délinquance et de la sécurité routière 2011 Département de la Côte-d’Or

    1. 1. Bilan de la délinquance et de la sécurité routière 2011 Département de la Côte-d’Or
    2. 2. La délinquance générale (DG) <ul><li>La délinquance générale augmente de + 2.82 %  . </li></ul><ul><li>Au plan national, elle baisse de – 0.34 %  </li></ul><ul><li>Hausse de + 4.36 % en zone gendarmerie </li></ul><ul><li>Hausse de + 1.87 % , en zone police </li></ul>
    3. 3. La délinquance de proximité (DP) La délinquance de proximité est stable (- 0.02 %)  après une diminution en 2010 (- 3,1 %). Au plan national : baisse de – 4.15 % 
    4. 4. Les atteintes aux biens (AAB) <ul><li>Les atteintes aux biens augmentent de + 2.27 %  (14608 en 2011 / 14284 en 2010) </li></ul><ul><li>Au niveau national elles diminuent de – 1,74 %  </li></ul><ul><li>Vols simples au préjudice de particuliers : 3959 faits contre 3662 (+ 8.11 %)  </li></ul><ul><li>Vols simples (à l'étalage, chantiers…) : 1726 faits contre 1699 (+ 1.59 %)  </li></ul><ul><li>Vols liés à l'automobile et aux deux-roues à moteur : 3182 faits contre 3456 ( - 7.93 %)  </li></ul><ul><li>Vols à main armée (armes à feu) : 30 faits contre 12 ( + 150 %)  </li></ul><ul><li>Destructions et dégradations de biens : 2638 faits contre 2913 ( - 9.44 %)  </li></ul><ul><li>Vols avec violences sans arme à feu : 382 faits contre 412 ( - 7.28 %)  </li></ul><ul><li>Les actions mises en place : </li></ul><ul><li> Sensibilisation des professionnels du cuivre et mise en œuvre d’un groupe d’enquête. Création d’une structure d’enquête ad hoc au niveau régional (groupe métaux) et d’un groupe d’enquête engagé dans la lutte contre les cambriolages. </li></ul><ul><li> Intensification des patrouilles et contrôles </li></ul><ul><li> Sensibilisation des élus, des commerçants et des habitants </li></ul><ul><li> Sensibilisation de la population par le relais de la presse (opération « faux plombiers, faux policiers ») </li></ul>
    5. 5. Les cambriolages <ul><li>Situation dégradée au plan départemental </li></ul><ul><li>+ 26.24 %  (2691 faits en 2011 / 2130 en 2010) </li></ul><ul><li>Au niveau national, augmentation de + 5.3 %  </li></ul><ul><li> - Résidences principales : 1478 faits contre 810 en 2010 (+ 82.47 %)  </li></ul><ul><li> - Résidences secondaires : 73 faits contre 82 en 2010 (-10,98 %)  </li></ul><ul><li> - Locaux industriels, commerciaux et financiers : 583 faits contre 695 en 2010 </li></ul><ul><li>(-16,12 %)  </li></ul><ul><li> - Autres lieux : 478 faits contre 482 en 2010 (-0,83 %)  </li></ul><ul><li>Les actions mises en place : </li></ul><ul><li>Intensification des opérations conjointes police-gendarmerie </li></ul><ul><li>Recours aux réservistes de la gendarmerie </li></ul><ul><li>Sensibilisation de la population (via les maires) et des entreprises et commerces (rôle du référent sûreté de la police nationale et de la gendarmerie nationale) </li></ul><ul><li>Sensibilisation par le relais de la presse locale (relations presse et achats d’encarts publicitaires) </li></ul><ul><li>Opération tranquillité vacances (congés scolaires) et opération tranquillité seniors </li></ul><ul><li>Création de structures d’enquêtes adaptées (Groupe d’Enquête de Lutte Anti-Cambriolage) </li></ul>
    6. 6. Mobilisation face aux cambriolages <ul><ul><ul><ul><li>Face à la recrudescence des cambriolages, une campagne de communication sera menée début 2012 en Côte-d’Or pour porter un message de prévention avec des conseils très pratiques (fermer les volets, laisser une lumière) ciblant : </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>- les zones pavillonnaires situées entre 20 et 25 km autour de l’agglomération dijonnaise ; </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>les personnes qui partent de leur domicile entre 17H et 19H pour une courte absence (achat de dernière minute, tabac…) ; </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>L’appui des commerces types tabacs, boulangeries, petites et moyennes surfaces, sera requis pour une diffusion maximum du message </li></ul></ul></ul></ul>
    7. 7. Les atteintes volontaires à l'intégrité physique (AVIP) <ul><li>Une baisse des faits constatés : - 1.44 %  </li></ul><ul><li>La tendance à la baisse se maintient </li></ul><ul><li>(2330 en 2011 / 2364 en 2010) </li></ul><ul><li>Au plan national les AVIP augmentent très faiblement de + 0.1 %  </li></ul><ul><li>Tous les indicateurs de ce type suivent la même tendance à l’exception des violences sexuelles : </li></ul><ul><li>Violences physiques crapuleuses : 413 faits contre 424 (- 2.59 %)  </li></ul><ul><li>Violences physiques non-crapuleuses : 1241 faits contre 1281 (- 3.12 %)  </li></ul><ul><li>Menaces de violences : 502 faits contre 506 (- 0.79 %)  </li></ul><ul><li>Violences sexuelles : 174 faits contre 153 (+ 13.73 %)  </li></ul><ul><li> Rôle important, en zone gendarmerie, joué par la brigade de protection des familles, composée des référents violences intra-familiales qui travaillent en liaison avec l’intervenant social et les partenaires institutionnels. </li></ul>
    8. 8. Escroqueries et infractions économiques et financières (EIEF) <ul><li>Les escroqueries et infractions économiques et financières ont augmenté de + 2.74 %  </li></ul><ul><li>(2325 faits en 2011 contre 2263 en 2010) </li></ul><ul><li>Au plan national les EIEF diminuent de – 4,3 %  </li></ul><ul><li>Point positifs : </li></ul><ul><li>Un taux d’élucidation local de + 8.87 % et de faits élucidés de + 19.5% </li></ul><ul><li> La tendance à la baisse amorcée en 2010 est inversée mais la Côte-d’Or se maintient dans une position favorable pour ce type de délinquance (68ème sur 96 contre 69ème en 2010) </li></ul><ul><li> Sensibilisation des établissements bancaires et du grand public (presse et plaquettes d’information) </li></ul><ul><li> Responsabilisation des établissements bancaires en matière de remboursement des préjudices liés aux escroqueries par carte bancaire </li></ul><ul><li> Développement de la vidéo-protection aux abords des distributeurs automatiques de billets </li></ul>
    9. 9. Les infractions à la législation sur les stupéfiants (ILS) <ul><li>Les ILS ont augmenté de + 24 %  </li></ul><ul><li>Les affaires traitées et les volumes saisis ont été plus importants. </li></ul><ul><li>Au plan national les ILS augmentent + 6,9 %  </li></ul><ul><li>Point positifs : </li></ul><ul><li> Les affaires traitées et les volumes saisis ont été plus importants </li></ul><ul><li> Une enquête judiciaire a permis de démanteler un trafic important de stupéfiants sur la zone urbaine sensible de Quetigny avec des saisies importantes de produits (4 kg héroïne, 9 kg de cannabis) ainsi que la confiscation d’avoirs criminels (100 000 €, appartement, véhicules…) </li></ul><ul><li> saisies de stupéfiants en 2011 : </li></ul><ul><li>  43.50 kg de cannabis (et dérivés), </li></ul><ul><li>  16,6 kg d'héroïne (et dérivés), </li></ul><ul><li>  5.60 kg de cocaïne (et dérivés), </li></ul>
    10. 10. La délinquance des mineurs <ul><li>Le nombre de faits commis par des mineurs est en baisse : - 13.61 %  </li></ul>En 2011, la part des mineurs dans les personnes mises en cause est de 17.60 %  en zone police (- 4.31 % / 2010) et 16.32 % en zone gendarmerie  (-1.49 % / 2010)
    11. 11. Les indicateurs d'activité <ul><li>Une forte mobilisation des services </li></ul><ul><li>Les IRAS (infractions révélées par l’action des services) sont en augmentation </li></ul><ul><li> Augmentation de + 8.66 % des infractions constatées (2158 en 2011 contre 1986 en 2010), dont + 24.00 % pour les infractions à la législation sur les stupéfiants </li></ul><ul><li>Taux national des IRAS est de + 6.6%, dont + 6.9 % pour les infractions à la législation sur les stupéfiants </li></ul><ul><li>Augmentation des taux d’élucidation supérieur à la moyenne nationale </li></ul><ul><li> Un taux d’élucidation pour la délinquance générale à un niveau élevé : 42.30 % en zone gendarmerie et 35.81 % en zone police </li></ul><ul><li>Taux national d’élucidation 38.62 % (+1.17 %) </li></ul>
    12. 12. Accidentalité routière En 2011 : 34 accidents mortels Moins d’accidents, moins de blessés mais : + 2 accidents mortels, + 4 tués 38 tués 256 accidents corporels 355 blessés 15 accidents mortels avec 1 véhicule seul 14 accidents mortels avec alcoolémie positive 21 tués sur 38 ont moins de 28 ans inclus 12 tués sont des usagers vulnérables Mois de novembre meurtrier (8 tués dont 4 à Auxey-Duresses) Par rapport à 2010 ( 1) un calcul de variation en % pour la zone police n’est pas adapté compte tenu du changement de méthode en 2011 (pour une harmonisation de recensement de l’accidentalité entre gendarmerie et police). Évolution accidents et blessés en zone gendarmerie entre 2008 et 2011 (1)
    13. 13. Contrôle - sanction 19 radars vitesse – 6 mis en service en 2011 204 328 infractions (+ 0,03 % par rapport à 2010) 10 754 infractions/radar (- 31 %) 9 radars feux – 7 mis en service en 2011 17 549 infractions Une évolution en % n’est pertinente que sur les deux radars installés avant 2011 : 10712 infractions en 2011 contre 12993 en 2010 (- 17,55 %) Alcoolémie : 136 000 dépistages (+ 30 %) - 2140 positifs (+ 0,02 %) Stupéfiants : 911 dépistages (+ 70 %) - 274 positifs (- 30 %) Vitesse : 14 511 infractions (+ 1 %) Contrôle banalisé : 977 opérations (+ 49 %) Téléphone, feux rouges, ceinture, casque : 8893 infractions (+ 0,04 %) Retraits de permis (suspension, solde nul) : 1742 (+0,06 %)

    ×