Guide des 20 portraits de métiers dans la mécanique

1 121 vues

Publié le

Publié dans : Carrière
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 121
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
111
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Guide des 20 portraits de métiers dans la mécanique

  1. 1. 20PORTRAITSdemétiersdansla
  2. 2. 20 portraits de métiers dans la mécanique | 3INDEXSecteurFonction• Agroéquipements ........................................... 10• Articles de cuisine ........................................... 8• Automobile .................................................... 26• Chaudronnerie ............................................... 19• Équipement énergétique ................................ 25• Forge et fonderie ........................................... 27• Maintenance de moteurs industriels ............... 16• Matériels de manutention ......................... 11-15• Mécanique industrielle .................................... 9• Mécatronique ................................................ 23• Pompes.......................................................... 13• Ressorts industriels ...................................... 22• Sous-traitance aéronautique ......................... 17• Systèmes de mesure ............................ 14-21-24• Technologies de production ........................... 18• Traitement de surfaces .................................. 12• Transformation des métaux ........................... 20• Apprenti technicien d’usinage................................. 9• Apprenti en « Industrialisationdes Produits Mécaniques »................................... 17• Apprentie en « Conception deProduits Industriels »........................................... 26• Chef de projet en maintenancede moteurs industriels.......................................... 16• Chef de projet RD................................................. 8• Etudiant en alternance en « Réalisationd’Ouvrages Chaudronnés ».................................... 19• Ingénieur Projets RD.......................................... 14• Manager Régional Support Client.......................... 10• Metteur au bain.................................................... 12• Rectifieur sur machine-outil.................................. 25• Responsable de bureau d’étude............................ 21• Responsable de l’ingénierie.................................. 13• Responsable de laboratoire................................... 18• Responsable de production................................... 20• Responsable du support technique Automation..... 23• Responsable Qualité Métrologie........................... 24• Technicien de fabrication...................................... 22• Technicien Garantie.............................................. 15• Technicien SAV itinérant....................................... 11Crédits photos : Manitou, Fanuc Robotics France, SEB, Arianespace, Viaduc de Millau - société EIFFEL - Lord Norman Fostel, AlstomDÉCOUVREZ LA MÉCANIQUE SUR INTERNET !La FIM lance le site dédié à ceux qui souhaitent découvrir lamécanique et/ou la promouvoir auprès des jeunes.Destiné en priorité aux jeunes, aux enseignants et aux industriels, le site estdivisé en deux parties principales : Découvrir et Promouvoir.L’entrée Découvrir permet aux internautes, etplus particulièrement aux jeunes, de découvrir lamécanique et ses métiers au travers d’informationssur les formations, les besoins de recrutement desentreprises du secteur…L’entrée Promouvoir propose aux industriels, auxenseignants, aux COP (Conseillers d’orientationpsychologues)… qui souhaitent présenter lamécanique et ses métiers dans les établissementsscolaires de télécharger les outils développéspar la FIM (powerpoint « Les défis de l’industriemécanique », quiz « La mécanique au cœur de lavie », vidéo « Au cœur de toutes les industries… Lamécanique »…).Le site donne une large place auxtémoignages de professionnels dela mécanique (articles, vidéos,chroniques radio…) dans larubrique Portraits.Les internautes peuvent découvrirles métiers de la mécaniqueau travers de l’expérience dejeunes, d’apprentis, de chefsd’entreprise, de salariés… etappréhender ainsi la diversité desmétiers, les environnements detravail qu’ils peuvent recouvrir,les secteurs d’activité…
  3. 3. Lamécanique:unsecteurquiemploie…Avecprèsde628000salariésen2012,lesindus-tries mécaniques restent le premier employeurindustriel de France (20 % de l’emploi indus-triel).C’estdireleurimportancedansl’économiefrançaise.Les entreprises de la mécanique continuentd’avoir des besoins élevés en recrutement. Ellesdevrontfairefaceaurenouvellementdesgénéra-tions mais aussi à une évolution technologiquede leurs métiers dans les années à venir. Ainsi,entre 40 et 50 000 postes seront à pourvoir paran d’ici 2020.Aéronautique et spatial, électronique, naval etferroviaire,équipementsmécaniques,énergie…,tous ces domaines d’activités, qui font appel à lamécanique recrutent.Si tous les métiers sont concernés par les be-soins de recrutement du secteur, ils devraientnéanmoins se concentrer principalement sur lesopérateurs qualifiés, les ingénieurs et les cadrestechniques (20 % d’ingénieurs et 50 % de tech-niciens et techniciens supérieurs).Lachaudronnerie,lesoudage,l’usinage,lamain-tenance…comptentparmilesspécialitéslesplusrecherchées par les entreprises qui ont du mal àrecruter du personnel qualifié.Cette tendance devrait se poursuivre dans lesannées qui viennent. Pourquoi ? Parce que faceà la concurrence de certains pays, l’innovationdevient le nerf de la guerre. Il faut concevoir desproduits de plus en plus sophistiqués et moder-nisersesoutilsdeproduction,cequinécessitedupersonnel qualifié.Une qualification, c’est d’abord la possibilitéd’exercerunmétierintéressant.C’estaussidavan-tagedechancedetrouverunemploistable:89 %des salariés de la métallurgie sont en contrat àdurée indéterminée, largement au-dessus de lamoyenne nationale (84 %).…dansdesdomainesetdesuniverstrèsvariés…Quelestlepointcommunentreunbâtonderougeà lèvres, un TGV, une éolienne, un tracteur,un cœur artificiel, un extincteur et la fuséeAriane ? La mécanique est au cœur de tousces projets. Du gigantesque à l’infinimentpetit, de l’objet le plus banal aux réalisationsPascal,Gauthier,Virginie,Julien,Danieletlesautrestravaillenttousdanslamécanique.Cesjeunesformentlagaleriedeportraitsquenousvousproposonsdansceguide.Atraverseux,vousdécouvrirezconcrètementcequ’estlamécanique,sadiversité,sonouverturesurlemondeetlesperspectivesdesesmétiers.Etsivoustentiez l’aventurede la mécanique ?LA MÉCANIQUE AURENDEZ-VOUS DE L’AVENTUREDES MÉTIERSLa Fédération des Industries Mécaniques (FIM) aparticipé au salon l’Aventure des métiers en 2012, encompagnie de 5 de ses syndicats affiliés, Artema (Associationdes roulements, des transmissions, de l’étancheité et de lamécatronique associée), le Cisma (Équipements pour construction,infrastructures, sidérurgie et manutention), FIM-Énergétique(Association syndicale des équipements énergétiques), le SNCT(Syndicat de la chaudronnerie, tuyauterie et maintenance industrielle),le Symop (Syndicat des entreprises de technologies de production), etle centre de formation SUPii Mécavenir. Avec une volonté :communiquer aux jeunes leur passion pour leurs métiers.Pour cela, démonstrations techniques, dialogues avec des industriels,des jeunes en activité ou des enseignants, conférences… ont montréaux jeunes le dynamisme et le potentiel de ces industries.À travers leurs représentations professionnelles, les industriesmécaniques entendent entamer un véritable dialogue avecles jeunes pour vaincre les a priori et les idées reçues quiécartent souvent les jeunes talents de ce secteurd’activité. Bref, il s’agit d’aller à leur rencontrepour parler métier. Sans tabou.4 | 20 portraits de métiers dans la mécanique 20 portraits de métiers dans la mécanique | 5
  4. 4. 6 | 20 portraits de métiers dans lamécanique 20 portraits de métiers dans la mécanique | 7L’informatisation des procédés de fabrication aréduit la pénibilité des tâches et supprimé lesplusingrates.Quantauxsalairesdanscesecteur,ils sont souvent supérieurs à ceux du tertiaire :3 075 € bruts par mois dans la métallurgie et2 725 € bruts par mois dans le tertiaire (servicesmarchands et non marchands) (INSEE 2009).…accessiblespardesvoiestrèsdifférentes.Il existe aujourd’hui trois filières pour accéderaux emplois de la mécanique : les formations àtempspleindel’Educationnationale,lescontratsde professionnalisation et les contrats d’appren-tissage.Chaque année, près de 36 000 jeunes de 16 à26 ans, garçons et filles, signent ces types decontratsenalternance.Lespremierspermettent,parlebiaisdeformationsprofessionalisantesde6 à 12 mois, de valider les compétences acquisespar une certification reconnue par la profession(par exemple : un CQPM, certificat de qualifica-tion professionelle). Les seconds préparent surun,deuxoutroisansàundiplômedel’Educationnationale ou un titre d’ingénieur.Ces formations par alternance permettent des’immerger rapidement dans le monde de l’en-treprise. Cette découverte de la réalité du métierpermetdeconfirmersonchoix,ouaucontrairederéfléchir à une nouvelle orientation, sans perdrede temps.Par ailleurs, l’alternance est un moyen d’appli-quer immédiatement ses connaissances théo-riques ce qui rend l’apprentissage plus concret.Elle est également une excellente porte d’entréedans l’entreprise, et débouche très souvent surune embauche.Enfin, si le rythme est plus soutenu que dansles formations traditionnelles, avec notammentmoins de vacances, l’alternance est le premierpasversl’indépendance,puisqueletempspasséen entreprise est rémunéré.Il associe mécanique, informatique et électro-niquesouslevocabledemécatronique,avecdesdomaines d’application qui vont de l’horlogerieau matériel médical en passant par l’optique.La plupart des entreprises de mécaniquesont ouvertes sur le monde et exportent,ouvrant la possibilité de voyager ou detravailler à l’étranger pour ceux qui lesouhaitent.…destalentstrèsdifférents…Fini le temps où la mécanique étaitle domaine réservé des technicienset ingénieurs, masculins de préfé-rence. Littéraires, scientifiques,techniques, tous les profils sontsusceptibles d’intéresser les en-treprises de la mécanique qui sou-haitent aussi recruter davantagede femmes. Ces dernières boudenttrop souvent les filières de forma-tion scientifiques, technologiqueset industrielles. L’industrie a pour-tant besoin de leurs compétences.Il faut dire que les images d’Epinalsur l’industrie ont la vie longue.Aujourd’hui, les environne-ments industriels sont pourla plupart aussi propres quel’univers des bureaux.Etsivoustentiez l’aventurede la mécanique ?les plus extraordinaires : la mécanique est danstoutettoutestdanslamécanique,commedisentles professionnels.Au cœur de l’innovation et de l’économie, la mé-caniqueparticipeauxévolutionsdelasociétéauquotidien : énergie, transport, santé, alimenta-tion, environnement...Les entreprises de mécanique interviennentdans trois grands secteurs : la transformationdes métaux en plaque, en tube, en feuille…et la plasturgie pour alimenter différentssecteurs industriels (automobile, aéronau-tique,ferroviaire,énergie…);laproductionde machines pour l’industrie ou l’agricul-ture (robots, machines-outils…) et la fabri-cation de matériels de précision.Cederniersecteurestpromisàunbelavenir.DES FORMATIONSADAPTÉES AUX BESOINS DESENTREPRISESFormation initiale, formation tout au longde la vie, cycles d’ingénieurs… Les formationsadaptées aux compétences recherchées par lesentreprises industrielles ne manquent pas. Et ce,dans des domaines aussi variés que la conception,la production et la maintenance, le management…50 centres de formation des apprentis del’industrie (CFAI), répartis sur l’ensemble duterritoire, forment chaque année par la voie del’apprentissage industriel plus de 26 000apprentis aux bacs professionnels, BTS etdiplômes d’ingénieur.CONTACTS :www.lesmetiersdelamecanique.netwww.lesindustries-technologiques.comDES OUTILS POURVALORISER SES MÉTIERSLa FIM et ses professions sont très actives dans lapromotion des métiers de la mécanique auprès du grandpublic et notamment des jeunes. Pour preuve : la réalisation dechroniques radio, d’une présentation powerpoint animée, d’unevidéo sur la mécanique et d’un quiz interactif et ludique.Ces outils sont disponibles sur le site : www.lesmetiersdelamecanique.net.• « Faites bouger le monde ! La minute info de la mécanique » : une série de16 chroniques qui font découvrir au grand public l’univers très riche de lamécanique, son ouverture au monde et ses métiers.• Une présentation de référence sur la mécanique : la FIM et le Cetim se sontassociés pour réaliser une présentation animée sur la mécanique, ses défis et sesmétiers au travers de nombreux exemples d’innovations mécaniciennes et detémoignages. Objectif : donner un support de communication complet auxindustriels qui vont présenter la mécanique dans les universités, les écoles...• La mécanique en images ! « Au cœur de toutes les industries… la mécanique »est une vidéo qui présente en 5 minutes la diversité des industries mécaniquesà partir de films tournés par des entreprises du secteur.• La FIM et le Cetim ont développé un quiz interactif intitulé« La mécanique au cœur de la vie » destiné à être présenté aux jeunescollégiens et lycéens. Le principe : l’intervenant clique sur uneillustration représentant une ville et toutes ses activités : lesimmeubles, les voitures, les personnages, les espaces verts,les rollers d’un jeune dans la rue qui renvoient tous àla mécanique et à une série de questionsfavorisant ainsi les échanges avec lesjeunes.
  5. 5. 8 | 20 portraits de métiers dans la mécanique 20 portraits de métiers dans la mécanique | 9FORMATIONS : CAP, BEP,BAC Pro, BTS ou un DUTCONTACT: Amics-EPI(Machines spéciales,procédés industriels, usinage)Christian Guérin01 47 17 64 31LIEN UTILE : www.onisep.fr(fiche métier « ajusteur/monteur »)apprécieparticulièrementsesprofesseursquisont«commedescollèguesdetravail».Quandiln’estpasenclasse,PascaltravaillechezSiraGroupecommeapprentitechniciend’usinage.Sonmétierc’estdefabriquerdespiècesquicomposentnotammentlesmoteursd’avionsoulesturbinesd’hélicoptères.Tournage,fraisage,ajustage(finitiondepièces),rectification,chaudronnerie…Pascaltoucheàtoutescesopérationsquinécessitentbeaucoupdeprécision.Lesjournéesdansuneusine,Pascalavouequ’ellespeuventêtredifficiles.«C’estdurcommemétier.Pourtenir,ilfautenvouloiretsurtoutaimercequ’onfait. »Pascaladoresonmétierencoreplusparcequ’ilpeutl’appliqueràsapassion:lamoto.Plusjeune,ilavaitl’habitudedeseplongersouslecapotdelavoiturefamilialeoudebricolersamotoavecsonpère.Aujourd’hui,c’estMECANIQUEINDUSTRIELLE 2métiern°L’alliageréussid’unmétieretd’unepassion PascalBernard,17ans,Apprentitechnicien d’usinagechezSiraGroupe(Ile-de-France)«Quandjevoisunavionvoler,jefrimedevantmescopainsparcequejepeuxdirequej’aiparticipéàlefabriquer.»PascalBernard,17ans,aunrêvedepuisqu’ilesttoutpetit:l’aéronautique.Alafindesa3ème,ilannonceàsesparentsqu’iln’apasenviedefairedelonguesétudes.Cequ’ilveutc’esttoucher,construire,démonter…Bref,Pascalveutdu«concret».SamèreestavocateetsonpèretravailleauMinistèredel’Intérieur.Malgréleursétudespoussées,ilscomprennentlechoixdeleurfilsetl’encouragentdanslavoiedel’apprentissage.PascalcommenceparunBEPMPMI(MétiersdelaProductionMécaniqueInformatisée).Deuxansaprès,ils’inscritdansunBacProfessionnelenalternancedansuneécoleduVald’Oise.Lejeunehommeavecsoncollègued’atelierqu’ildémontelesroulementsdesamoto.Grâceàsonmétier,ilmaîtrisemieuxlatechnique.«Jeconnaistouteslespièces,lesliensentreelles.»AprèssonBAC,Pascals’inscriraenBTS.L’avenir,ill’envisagesereinement.«Grâceàmesexpériencesenalternance,jesaisquejetrouveraifacilementdutravail».Ilveutdevenirchefd’atelier.Atoutjuste17ans,Pascalalespiedssurterreetlatête…dansleciel.«Mesparentssontmédecins.Masœuraînéeafaitmédecine.Jenemevoyaispassuivrelamêmevoie. »ClotildeBaldeck,28ans,apréféréfaireselonsesenvies.AprèsunBACS,lajeunefemmerejointl’ECAM,uneécoled’ingénieurlyonnaise.Lesdeuxpremièresannéesde“prépa”plutôtthéoriquesneluidonnentpasencoreuneidéeprécisedumétierqu’ellepourraitexercer.En3èmeannée,Clotildeétudielessciencesappliquéescommelamécaniquedesfluides,lesmatériaux,laproductique.Sapréférencevaclairementauxmatériaux.Endernièreannée,elleeffectueunstagechezTefal,fabricantd’articlesdecuisineantiadhésifsetl’undesleadersdansledomainedesappareilsélectriquesménagers.Sonchallenge :prouverl’efficacitéd’unconstituantquicomposelerevêtementutilisépourlespoêlesetlescasseroles,etainsipermettrededéposerunbrevetets’assurerquelesconcurrentsn’utilisentpasceconstituant.«Nousavonstrouvéunmoyendemesurechimiquepourdétectercefameuxcomposant.»LestageaététellementconcluantqueClotildeestembauchéechezTefalentantqu’IngénieurenRD.L’unedesespremièresmissionsaétédeconduireunprojetpouruneusineTefalauBrésil. Clotildeabeaucoupapprisdecetteexpériencequiluiapermisdetravailleravecdeséquipesinternationales,mettreenplacedenouveauxprocédés,gérerl’approvisionnementdetoutunpaysétrangerdepuislaFrance…Elleestsurtouttrèsfièredeparticiperàcréerunproduitquifaitl’objetd’unetrèsfortecompétitiondanslemonde.«Lapoêleoulacasserolesontdesproduitscommunsmaisquicachentdesinnovationstechnologiquesdontpersonnenesedoute.»C’estundéfidanslequelClotildes’investitpleinementd’autantplusque«lesmoyensmisànotredispositionnouspermettent d’allertrèsloindanslarecherche».LegroupeSEB,auquelappartientTefal,lancechaqueannée200nouveauxproduits.D’iciquelquesmoisouquelquesannées,Clotildeaimeraittravailleraudépartementindustrialisation«pourvoirl’étapesuivantcelledelaconception.»ElletenteraitbienaussiuneexpérienceenAmériqueduNordouenAllemagnepourenrichirunpeuplussonexpérience.ARTICLES DE CUISINE1métiern°CHEF DE PROJET RD - ARTICLES DE CUISINELes fabricants de biens de consommation courants, appartenant auxsecteurs de la cuisine, de la table, du ménage ainsi que du chauffage sontréputés pour leur savoir-faire et leurs capacités de création et d’innovation.Qualités requises : créativité, attrait pour letravail d’équipe, curiosité, dynamisme, mobilité.Profils les plus recherchés : du technicien àl’ingénieur.FORMATIONS : du CAP à l’Ecole d’ingénieurCONTACT : UNITAM - Uniondes industries d’articlespour la table, le ménage etactivités connexes.01 47 17 64 60unitam@fimeca.orgLIEN UTILE : www.unitam.frUnefonctionaucœurdel’innovationClotildeBaldeck, 28ans,ChefdeprojetRDchezTefal(Rhône-Alpes)USINEUR EN MECANIQUE INDUSTRIELLESur des machines à commande numérique, l’usineurréalise des opérations de tournage, fraisage,taraudage ou autre forage, par exemple sur desaciers spéciaux de pièces automobile, ou encore, surles matériaux composites d’un rotor d’hélicoptère.Il pourra devenir technicien d’atelier ou évoluer versun poste d’encadrement.Qualités requises : goût marqué pour l’action,adresse et volontarisme, esprit d’équipe…Profils les plus recherchés : du technicien d’atelier aucadre.10 000postes àpourvoirpar an
  6. 6. 20 portraits de métiers dans la mécanique | 11TECHNICIEN D’INTERVENTIONLe Technicien est chargé de réaliser des diagnostics avec desmoyens d’investigation et d’information modernes. Il assurela remise en état et/ou les réglages nécessaires à lamaintenance, ainsi que la liaison et la coordination entre leclient, l’entreprise et le constructeur.Qualités requises : observation, esprit d’analyse et desynthèse, rigueur, méthode, pédagogie, disponibilité,autonomie, organisation, mobilité.MATERIELSDE MANUTENTION 4métiern°Delaréparationd’unchariotàlagestiond’unparcde82machinesJulienBrochart, 24ans,TechnicienSAVitinérantchezFenwick-Linde(Ile-de-France)FORMATIONS : BAC Pro +expérience, CQP, BTS.BESOINS EN RECRUTEMENT :500 postes à pourvoir par anNIVEAUX DE SALAIRES :15 000 euros (par an) pourun Agent/Mécanicien demaintenance à 42 000 euros(par an) pour un DirecteurtechniqueCONTACT : CISMA -Equipements pour laconstruction, lesinfrastructures, la sidérurgie etla manutention – 01 47 17 63 14sylvie.ursulet@cisma.frLIEN UTILE :www.maintenancedesmateriels.com«Simeschariotssontenpanne,lesopérateurssontobligésdechargeroudéchargerunsemi-remorqueàlaseuleforcedeleursbras!L’activitédenotreclientralentitous’arrêteetilperddel’argent.»ImpensablepourJulienBrochartqui,à24ans,mesuretoutel’importancedesamission.Embauchédepuis3anschezFenwick-Linde(spécialistemondialdeschariotsdemanutention),ilgèreaujourd’huiunparcde82machines(gerbeurs,transpalettes,chariotsthermiques…)utiliséespar150caristes.«Jesuisenrelationdirecteavecleclient,quecesoitletechnicienouledirecteurgénéral»,expliqueJulien.Sonrôleconsisteàs’assurerquetouteslesmachinessontenexcellentétatdemarche:expertisetechnique,élaborationdediagnostics,explorationdesdifférentespossibilitésd’intervention,conseilsàl’utilisateur…Beaucoupderesponsabilitépourlejeunehommequi«décompresseenpratiquantl’escrimejaponaise,lekendoouencorelemodélisme».Julienatoujourssucequ’ilvoulaitfairedepuisqu’ilestadolescent.AprèsunBACPro,ilserenseigneauprèsdeschambresdesmétierspourconnaîtrelessecteursquiembauchent.IloptealorspourunCQP(CertificatdeQualificationProfessionnelle).Ildécrocheuncontratdeprofessionnalisationavecsonemployeuractuel.Pendant2ans,aurythmede2semainesenentrepriseet1àl’école,ilsefamiliariseavectoutelagammedechariotsFenwick.Dansun1ertemps,iltoucheàtout-tôlerie,carrosserie,reconditionnement-avantd’intégrerleservicedédiéauprototypageetàlaréalisationducahierdescharges.«Nousdevionspersonnaliserleschariotsselonlademandeduclient:augmenterleséquipementsdesécurité,ajouterdesfonctionnalités…Nousavonsmêmecrééunchariotquin’existaitpasdansnotregamme!».Alafindesaformation,Julienapréparésonexamenavecsontuteurquil’aexercéautraversdemisesensituation.Ilaobtenusondiplômeen2006.Aujourd’hui,sonéquipepeutréparerjusqu’à11machinesparjour.Autreavantagequandonfaitcegenredemétier:«Alamaison,jenefaisjamaisappelauplombier,augaragisteouàl’électricien.Jeréparetoutmoi-même…».Salaires :de 15 000à 42 000 e/an10 | 20 portraits de métiers dans la mécaniqueToutpetit,GauthierpassaitdesheuresdanslacampagnedesonPas-de-Calaisnatalàregarderlestracteurs.«Leurpuissance»l’impressionnait.Aujourd’hui,GauthierRyckelyncka27ansetiltravaillechezJohnDeere,l’undesplusgrandsconstructeursmondiauxdematérielagricole.Aprèslecollège,ilsouhaitesedirigerversune2ndesection“agronomie”.Sesparentsl’encouragentplutôtàsuivreunevoiegénéralistepensantquel’enviedeleurfilsest«passagère».IlsuitalorsuncursusscientifiqueetdécrochesonBACS.«Cam’abienplumaisilmemanquaitlecôtétechnique».Gauthiers’inscritenBTS“GéniedesÉquipementsAgricoles”.16semainesdestage,dont4enAngleterre,luipermettentderencontrerdesconcessionnaires,desexploitants,desfournisseursd’agroéquipements…AprèssonBTS,ilsuituneformationd’ingénieurparapprentissage.Enparallèledesescours,Gauthierfaitdelaconceptiondematérielsurordinateurchezunfabriquantderemorquesagricoles.Unefoisdiplôméenoctobre2006,l’entreprisel’embauchecommedessinateurindustriel.Pourcomplétercetteexpérienceenbureaud’études,Gauthierveutallersurleterrainetêtreainsiplusprochedesutilisateurs.IldémissionnequelquesmoisplustardetproposesacandidaturepourêtreInspecteurSAVchezJohnDeere.Gauthierestembauchéetaprès8moisdeformation,ilsevoitattribuersonterritoired’intervention:Midi-Pyrénées-LanguedocRoussillon.A26ans,ilestnomméManagerRégionalSupportClient.Ses3missionsprincipales:informerlepersonneltechniquedesconcessionssurlesévolutionsdesproduitsdelamarqueetlesaideràtrouverdessolutionsencasdeproblème;gérerletraitementetl’applicationdelagarantie;participeràlagestionetaudéveloppementdu“département”piècesetservicesdelaconcession(organisationdel’atelieretdumagasin,ressourceshumaines…).Gauthierpasseaujourd’hui4jourssurleterrainet1jourdanssonbureaupourgérerlesaspectsadministratifsdesafonction.Ilaprislesoindechoisirceluiquidonnesurlepotageretlejardinpournepassesentirtrop«enfermé».Dansquelquesannées,ilsouhaiteévoluerdanssonmétieretprofiterdesopportunitésquiseprésenteront.«Jesuisouvertetmobile».AGROEQUIPEMENTS3métiern°INSPECTEUR TECHNIQUEL’inspecteur technique assure la liaison entre leconstructeur et les services techniques desconcessionnaires de la marque. Il est chargé ducontrôle de la garantie et de la formation du personnelde la concession. Il doit aussi être à l’écoute desbesoins de la clientèle et en apprécier la satisfaction.La pratique d’une langue étrangère est obligatoire.Qualités requises : esprit d’ouverture et dedialogue, mobilité, capacité d’analyse.Profils les plus recherchés : technicien avec uneapproche commerciale.Fandetracteurs,ilestdevenumanagerchezungrandconstructeurGauthierRyckelynck, 27ans,ManagerRégionalSupportClientchezJohnDeere(Midi-Pyrénées)FORMATIONS : BTS, Licenceprofessionnelle, Ecole d’IngénieurCONTACT : contact@aprodema.org01 42 12 73 64LIEN UTILE : www.aprodema.org50postes àpourvoirpar an
  7. 7. 12 | 20 portraits de métiers dans la mécanique 20 portraits de métiers dans la mécanique | 13INGENIEUR EN MECANIQUE DES FLUIDES /HYDRAULIQUELes fabricants d’équipements de transfert desfluides (pompes, compresseurs, robinets, etc.)travaillent pour de nombreux marchés :assainissement, agro-alimentaire, chimie,bâtiment, nucléaire… L’éco-conception et leséconomies d’énergie sont des thématiquesessentielles de ce secteur.Qualités requises : excellente culture technique,anglais courant, aptitudes à la conduite de projet…POMPES 6métiern°Unesoifdeconnaissancesassouvieparderichesexpériences PatrickUrfin, 32ans,Responsabledel’ingénieriedespompesmulticellulaireschezSalmson(Pays-de-la-Loire)Commentdel’eausetrouvantdanslesous-solpeutarriverjusqu’àdesrobinetssituésau30èmeétaged’unimmeuble?Réponseendeuxmots:pompemulticellulaire.PatrickUrfinestresponsabledubureaud’étudedespompesditesde«surpression»chezSalmson(concepteuretfabricantdepompesetsystèmesdepompage)depuis1anetdemi.Samissionconsisteàconcevoir,développer,testeretvaliderdessystèmesdepompageavantdeleslivrerauclient.«L’intérêtdemonposteestqu’ilpermetdesuivreleproduitdesaconceptionàsacommercialisation»,expliquePatrick.7technicienssontsoussaresponsabilité.Le«management»estl’autreaspectdutravailqu’ilapprécieparticulièrement.Leprojetdumoment:renouveleruneanciennegammedepompespourenaméliorerlesperformances,laduréedevie,lafacilitéd’installationetdemaintenance,ainsiqueledesign.Avantd’arriverchezSalmson,PatrickétaitIngénieurproduitdansunefonderiebaséeenrégionparisienne.Pourserapprocherdesarégionnatale(laBasse-Normandie),ildémissionne4ansplustardpourdirigerlebureaud’étuded’unefilialed’ungroupefrançaisspécialiséedanslessystèmesdecomptaged’hydrocarbure(pompesàessence,distributeursdecarburantspourl’industrie,avitailleur…).Ilypasse3ans.Quelquesannéesplustôt,sonparcoursd’étudiantaétéluiaussitrèsriche.AprèsunBACSetunDUTGénieMécaniqueetProductique,Patrickdécrocheleconcoursdel’Écoled’IngénieursdeBesançon.Pendantsascolarité,ileffectuedifférentsstages:enconceptionchezunfabricantenpetitélectroménager,enméthodeschezunéquipementierautomobile,enRDdansungroupeinternationald’informatiquesurdesproblématiquesacoustiqueetthermique.Patricka«soifdeconnaissances».Ilmultipliedonclesexpériencestantcemétierquilepassionneoffredenombreusesfacettes.«Lamécaniqueestpartout.C’estunsecteurquiadel’avenir»,confiePatrick.Al’imaged’unarchitecte(sonrêved’enfant),ilconstruitsonavenirpierreaprèspierre…Avec,peut-êtreàlongterme,l’éventualitédecréersonproprecabinetdeconceptionauservicedesentreprises.FORMATIONS : CAP/BEP mécanique, BEPTraitement des eaux, BACPro Traitement de surfacesNIVEAUX DE SALAIRES :De 18 200 euros par anpour un techniciend’atelier débutant à27 300 euros par an pourun technicien ayant 2 ansd’expérienceCONTACT : UITSUnion des industries detraitements de surfaces01 47 17 64 33dthery@uits-france.comLIEN UTILE :www.uits-france.comD’unefourchetteàunevisdemoteurd’avion,d’unebagueàunepiècedetraind’atterrissage…Lesobjetsordinairescommelesplusstratégiquessonttoussoumisàuntraitementdeleursurface.Cetteopérationconsisteàmodifierl’aspectoulafonctionnalitédesmatériauxdebaseenydéposantparexempledesmétaux(cuivre,chrome,zinc...)ouenyappliquantdespeintures.Ilexistetoutefoisuntrèsgrandnombredetraitementsdesurfaces.Nicolas,lui,adécouvertsonmétierentraitantdespalesd’hélicoptèreschezEurocopter.«Mamissionétaitderemplacerunbaindedécapagecontenantduchrome-banniaujourd’hui-parunbaincontenantunélémenttopsecret»,expliquelejeunehommediplôméd’unBTSenTraitementdesurfaceaulycéedeMontreuil.Depuis2ans,NicolastravaillecommemetteuraubainchezGalion,unesociétéspécialiséedansletraitementdesurfacesurtoutpourlesecteurdel’aéronautique.Equipéd’unecombinaison,delunettesetdegants,ilmanipulelecyanure,lenickel,l’or,l’argent…pourtraiterlespièces.Nicolasutilised’abordunbaindedégraissagechimiqueouélectrolytique.«C’estcommeunelessive».Lapièceestensuiteplongéedansunbaindedécapageàl’acide.Quandlapièceestpropre,elleestprêteàrecevoirunautremétal.«C’estunmétiertrèstechnique»,expliqueNicolasquiapprécielavariétédesmissions.Selonlademandeduclient,letraitementdelapièceestdifférent.Nicolasredouteparticulièrementletitanequiestdélicatàtraitercaril«accrochedifficilement».Lestaillesdescuveschangentselonlanaturedelapièceetlemétalàtraiter.«Pourtraiterunepaled’hélicoptère,lacuvemesureplusieursmètres!».Plusjeune,Nicolasvoulaitdevenirpompieroufootballer.Loindescasernesetdesterrains,Nicolasaimesonmétier,l’ambiancedel’atelier,lasolidaritéentrecollègues.«C’estpeut-êtremonpèremécaniciendansl’aéronautiquequim’atransmislegoûtdumétier».Seformerpourapprendredavantage,évolueretacquérirencoreplusderesponsabilités…sontlesprojetsdeNicolasquiestàpeineâgéde23ans.TRAITEMENTDE SURFACES5métiern°Nicolasoul’artdemanierlesacides,l’or,lecuivre,l’argent,lenickel…NicolasCoiffé, 23ans,MetteuraubainchezGalion(Ile-de-France)TECHNICIEN EN TRAITEMENTDE SURFACESLe traitement des matériaux comprend unensemble d’opérations nécessaires pourdonner aux pièces leurs propriétésfinales. Il concerne tous les secteursindustriels.Qualités requises : précision, rigueur,observation, goût pour le travail enéquipe.Profils les plus recherchés : techniciend’atelier. Evolutions possibles versd’autres métiers : chef d’atelier,responsable production…Besoins en recrutement : 1000 postespar an.Salaires :de 18 200à 27 300 e/anFORMATIONS : Parmiles écoles reconnues etspécialisées sur nosmétiers : ENSAM Paris(Ingénierie des fluideset des machinestournantes) ;ENSEEIHT Toulouse(Mécanique desfluides) ; ENSE3Grenoble (Mécaniqueet Energétique),ENSMM Besançon(Mécanique etMicrotechniques)CONTACT : PROFLUIDAssociation françaisedes pompes etagitateurs, descompresseurs et de larobinetterie.01 47 17 62 98profluid@profluid.orgLIEN UTILE :www.profluid.orgSalaires :de 30à 33 000 e/an (débutant)
  8. 8. 20 portraits de métiers dans la mécanique | 15MATERIELSDE MANUTENTION 8métiern°Diagnostiquer,réparer,assister,étudier,former…toutunmétier!GildasdeLaBouillerie, 28ans,TechnicienGarantiechezCFMToyota(Pays-de-la-Loire)AGENT/MÉCANICENDE MAINTENANCEL’intervenant d’atelier(ou itinérant) estchargé de réaliserl’entretien périodiquedes matériels,l’échangedecomposants,le reconditionnement etla mise au pointd’ensembles simples.Qualités requises :organisation, autonomie,observation.FORMATIONS : CAP, CQPBESOINS EN RECRUTEMENT :300 postes à pourvoir par anNIVEAUX DE SALAIRES :15 000 euros (par an) pour unAgent/Mécanicien de maintenanceà 42 000 euros (par an) pour unDirecteur techniqueCONTACT : CISMA - Equipementspour la construction, lesinfrastructures, la sidérurgie etla manutention – 01 47 17 63 14sylvie.ursulet@cisma.frLIEN UTILE :www.maintenancedesmateriels.comGildasestentréchezCFMToyota,unefilialedeManitoudistributricedechariotsdemanutentiondelamarqueToyota,en2004.D’abordcommeétudiantenalternancedanslecadred’unCertificatdequalificationprofessionnelle(CQP)“Manitou-Toyota”.Pendant2ans,ilestforméàlamécanique,l’hydraulique,l’électricité,lamotorisation…sansoublierlesmatièresgénérales(français,maths,anglais,gestion,communication…),pourdevenirtechniciendemaintenancesurleschariotsindustriels.Puisen2006,ilestembauchéàceposteparl’entreprise.SilepèredeGildas,ancienprofesseurenmécanique,luiatransmislegoûtdumétier,ill’encourageàsuivreunevoie«classique».Maisilnes’épanouitpasen2ndegénérale.«Pasassezconcrète»àsongoût.IldécidealorsdesedirigerverslafilièretechniqueavecunBACSTIGénieélectronique.Attiréparlesnouvellestechnologies,Gildassaitqu’ilatrouvésavoie.IlobtientsonBACets’inscritenBTS“Maintenanceetaprès-ventedesenginsdeTPetdemanutention”.«Ces2formationssesontbiencomplétées.L’électroniqueetlamécaniquevontbiensouventdepaire»,expliqueGildas.BTSenpoche,ilrejointsonentrepriseactuellegrâceauCQPquiluipermetd’apprendresonmétier.Pourdépannerunchariot,«ilfautêtrerigoureux»:écouterleclientsurlapannesignalée;constaterledysfonctionnement;diagnostiquerlapanne;dépanner.«Nosmains,notrejugementsontimportantsmaislesnouvellestechnologiessontunsoutienindispensable».En2007,ilchangedepostepourceluideTechnicienGarantie.Quandlesconcessionsdéclarentunepannesurunemachineeteffectuentunedemandedegarantieviaunportailweb,Gildaslesréceptionneetlestraiteavantdelestransmettre,enanglais,àToyota.Ilestégalementchargéd’étudierlesdemandesdesconcessionsquandcelles-cinesontpastoujoursjustifiées.«Entantquetechniciendemaintenance,jeconnaislesdifférentespannespossiblesetjesuisdoncàmêmedejuger».Aujourd’hui,Gildass’estvuproposerunpostedeformateurtechniquepourinitierlestechniciens,lesmécaniciens,àlagammedechariotsToyota.UnnouveauchallengepourGildasquinecomptepass’arrêterlà.Danssalignedemire:acquérirdenouvellesresponsabilitésdanssonentreprise.Salaires :de 15 000à 42 000 e/an14 | 20 portraits de métiers dans la mécaniqueINGENIEUR MECANIQUEECO-CONCEPTIONL’aspect éco-conceptionnécessite d’intégrer lesaspects environnementauxdans la conception et ledéveloppement desproduits afin de réduireles impactsenvironnementaux toutau long de la vie duproduit. Une empreinteenvironnementale estcalculée depuisl’obtention de la matièrepremière, la fabricationdu produit, son transport,son utilisation et sa finde vie (recyclage).Qualités requises :maîtrise de l’anglais,gestion de projet,capacités d’analyse, desynthèse, de prise dedécisions, animationd’une équipe.SYSTEMESDE MESURE7métiern°Environnementetmécanique:unejeuneingénieurrécompenséeMaïtéChevallier, 28ans,IngénieurProjetsRDmécaniquesspécialiséeenéco-conceptionchezSappel(Alsace)Samission:réaliseruneanalysedecycledeviecomparativeentre2versionsd’uncompteurd’eaupourélaborerlediagnosticenvironnementalinitialetvaliderleschoixdeconception.Alafindesonstage,l’entreprise,toujoursplussoucieusedesquestionsdedéveloppementdurable,décidedel’embauchercommeIngénieurProjetsRDMécaniquesspécialiséeenéco-conception.«Jesuisparticulièrementfièrecarj’aiparticipéàlamiseenplacedecettedémarchechezSappel».Uneinitiativepayantepourl’entreprisesituéedansleHaut-Rhin.En2008,leMinistèredel’Ecologieluidécernele“PrixEntrepriseetEnvironnement”pouruncompteurd’eauéco-conçuaveclacollaborationdeMaïté.Cetravaild’équipeapermisd’améliorerlesperformancestechniquesafindemieuxdétecterlespetitesfuitesetréduirel’impactenvironnementalduproduit.Legaspillaged’eauestainsilimité.Sonavenir,ellel’envisagepourlemomentchezSappeloùelleCréerdesesmainstoutenrespectantlanature.Telestl’objectifqueMaïtéChevallierveutatteindredanssavieprofessionnelle.Aufildesesannéesd’école,elledécouvredenouvellesmatièresetsonprojetprofessionnelprendforme.AprèsunBACscientifiqueavecuneoptionenphysique-chimie,ellechoisitunIUTMatériaux.Mécaniquestatique,résistancedesmatériaux,physique,chimie,mécaniquedesfluides,polymères,composites,métauxetalliages...sontautantdematièresqu’elleappréciedanssonprogrammedeformation.Maïtédécidealorsd’intégreruneécoled’ingénieuroùellesespécialisedanslesmatériaux.Unefoisdiplômée,ellecomplètesoncursusparunMasteràl’ENSAMdeChambéryen“Eco-conceptionetManagementenvironnemental”.Elleestimpatiented’exercersonmétieretc’estl’entrepriseSappel,spécialiséedanslaconceptionetfabricationdecompteursd’eauetdesystèmesdetélérelevé,quiluioffresonstagedefind’année.travailledéjàdepuis3ans.Lespossibilitésd’évolutiondansl’entreprisesontnombreuses.«Deschangementsdepostesontenvisageableseninternedansdesservicescomme“Industrialisation”ou“Process”,expliqueMaïté,ouencoredansl’unedesimplantationsinternationalesdugroupe».FORMATIONS : Ecole d’ingénieur (connaissances nécessairesen conception mécanique, matériaux, simulation, mécaniquedes fluides et matériaux composites)CONTACT : Syndicat de la Mesure -01 43 34 76 81mesure@syndicat-mesure.frLIEN UTILE : www.syndicat-mesure.frSalaires :33 000 e/an(débutant)
  9. 9. 16 | 20 portraits de métiers dans la mécanique 20 portraits de métiers dans la mécanique | 17Lerabâchageetlebourragedecrâne,trèspeupourDaniel.Cetadeptedesartsmartiauxetdepaintballveutsurtoutqu’onluiapprenneàréfléchirparlui-même.IloptepourunBEPenMaintenanceindustrielle.C’est«concret,technique».Ilintègreensuiteune1èred’adaptationenSTI(SciencesetTechnologiesIndustrielles)optionsystèmesmotorisésafindepouvoirpasserunBACtechnologiquedanslemêmedomaine.Unefoisdiplômé,ilquittelaLorrainepourRouenpours’inscriredansunBTSMCI(MoteurCombustionInterne)enalternance.Parallèlement,Danieltravailledansunlaboratoirederecherchesurlathermodynamique.UnefoisleBTSenpoche,Danielécartequelquespropositionsdepostesquinecorrespondentpasàsarecherche.C’estfinalementl’offred’uncabinetderecrutementqu’ilaccepte:techniciend’interventionextérieursurdesmoteursindustrielschezWartsilä(spécialistedesgénérateursélectriquesetdesmoteursdebateaux).Ils’agitd’intervenirsurlesgroupesélectrogènesdesnavires,destrains,descentralesélectriques.Unpostequivaluipermettreen2ansetdemidefaireletourdumonde.DeretourenFranceaprèscetteexpérienceexceptionnellepourunjeunede22ans,sonentrepriseluiproposedetravaillerdansdescentralesnucléairesenFrance.Malgréuneappréhensionsurlescontraintesdesécurité,ilaccepte.Aprèslesvoyages,lesresponsabilités.Eneffet,trèsvite,sonnouveauresponsableluiproposed’intégreruneéquipedechefsdeprojetsdanslamaintenancedegroupesélectrogènesdescentralesnucléaires.Depuis2008,Danielmanagedestechnicienssurles chantiers,gèrelesplannings,lebudget…Unboulotencorenouveaupourluiquiluidonneenvied’acquérirunmaximumd’expériencedanslemanagement.A25ans,Danieln’apasencorefaitletourdesonmétier.Ilal’avenirdevantluipourendécouvrirtouteslesrichesses.MAINTENANCE DEMOTEURS INDUSTRIELS9métiern°TECHNICIEN DE MAINTENANCE DEMOTEURSDans des domaines variés (industrie,production d’énergie électrique, propulsionde moyen de transport - navire, avions, etc.),le technicien de maintenance Moteurs estchargé de réaliser la surveillance, l’entretien,les diagnostics et de la réparation desmoteurs et auxiliaires, en coordination avec leclient, l’entreprise et le constructeur.Qualités requises : rigueur, autonomie, sensdu contact, aisance rédactionnelle, mobilité(y compris à l’international), anglaistechnique.Profils les plus recherchés : BAC Pro, BTS« Moteurs en combustion interne », Ecoled’ingénieur (spécialisation « Moteurs »).Letourdumondeà22ans! DanielFroeliger, 22ans,Chefdeprojetenmaintenancedemoteursindustriels(Alsace)FORMATIONS : du BAC à l’Ecole d’ingénieurCONTACT :FIM-ENERGETIQUE (Association syndicale deséquipements énergétiques)01 47 17 62 81claudine.forhan@fim-energetique.frTurbinesHydrauliquesEnergétiqueFIMTurbinesgaz ou vapeurEnergétiqueFIMEnergétiqueFIM100postes àpourvoirpar anSUPII MÉCAVENIR PRÉPARE AUX :• BTS Industriels : Assistance Technique d’Ingénieur ;Conception de Produits Industriels ; Réalisationd’Ouvrages Chaudronnés• Licences Professionnelles : Génie Industriel, spécialité :Innovation et Développement Industriel ; GénieIndustriel, spécialité : Chargé d’Affaires International ;Groupe Motopropulseur et son Environnement• Diplômes d’Ingénieur : Génie Mécanique de l’EcolePolytechnique UPMC Paris VI (Innovation etDéveloppement Industriel) ; Génie Industriel del’Ecole Supérieure de Mécanique de Paris(Mécatronique - Système de production) ; Mécaniqueet Production de l’Université du Havre (Chargéd’Affaires ; Etude Industrialisation ; Gestion de laMaintenance ; Logistique).puissanceetdesconvertisseursélectroniquesdepuissanceetdesystèmesélectriquespourlesavions.«Dansl’entreprise,lemaîtred’apprentissagenenouslaissepasdansnotrecoin.Ceprofessionnelnoussuitdurantnotreformationetnousdonnetouteslesficellespourapprendrelemétier.Côtéenseignement,lesprofesseursnousconsidèrentcommedesadultes»,expliqueEvaninsistantsurlamotivationetl’implicationdontilfautfaireSOUS-TRAITANCEAERONAUTIQUE 10métiern°preuve.C’estdu“donnant-donnant”.Lesamisd’Evannesaventpasvraimentenquoiconsistesonmétier.«Quandjeleuraiditquej’allaistravaillerdanslamécanique,ilsn’ontpascompris».Loindel’atelier,maispastropparcequ’il“aime”latechnique,Evantravailleaubureaudesméthodes.Quandunclientcommandeunepièceouunensemble,samissionestd’analyserlafaisabilité,lesprocédésdefabrication…avantd’effectuerlespremiersessais.Contrairementàsesdébuts,Evansaitcequ’ilveutfaire.IlpensedéjààlaLicenceprofessionnelleenmécanique,auxfuturesresponsabilitésqu’ilaimeraitendosser.Sanscomplexe.Jesuisconfiantpourl’avenircarjesaisqu’ilyadutravail».Etpourcause,presque100 %desapprentisdelapromotionprécédenteonttrouvéunemploi3moisseulementaprèsl’obtentiondeleurdiplôme.Delamécaniqueparhasardàlamécaniqueparplaisir EvanLubussière, 22ans,ApprentienBTS«IndustrialisationdesProduitsMécaniques»chezHispanoSuiza(Ile-de-France)«A15-16ans,jenesavaispasversquelmétiermediriger.»AprèsunBEPenventequinem’apasconvaincu,j’aisuivimoncopainenBEP«MétiersdelaProductionMécaniqueInformatisée»pournepasmeretrouverseul.»EvanLabussièreestarrivédanslamécaniqueparhasardetapoursuiviparplaisir.BACPro«Techniciend’usinage»enpoche,cejeunenormandde22ansaquittésarégionnatalepoursuivreunBTS“IndustrialisationdesProduitsMécaniques”.IlpartagedésormaissontempsentreleCFAI(CentredeFormationd’Apprentisdel’Industrie)MécavenirdePuteauxetl’entrepriseHispanoSuiza.CettefilialedugroupeSafranélaboredestransmissionsdeLIEN UTILE : www.supii.frA LIRE ÉGALEMENT :présentation de l’école etconditions d’admission enpage 26
  10. 10. 20 portraits de métiers dans la mécanique | 19CHAUDRONNIER-TUYAUTEUR-SOUDEURLe chaudronnier fabrique deséquipements pour l’industrie nucléaire,pétrolière, chimique, pharmaceutique ouaéronautique, tels que des échangeursthermiques, des colonnes de distillation,des plates-formes de forage… Le tuyauteurréalise les réseaux de tuyauterie desgrands sites industriels. Le soudeureffectue des travaux d’assemblage,d’installation, de modification et demaintenance des réseaux de tuyauteriesou grands ensembles chaudronnés.Qualités requises : habileté gestuelle,sens du concret, de la rigueur, desresponsabilités et du travaild’équipe.Profils les plus recherchés :Opérateurs d’atelier et dechantier, chefs d’équipe.CHAUDRONNERIE 12métiern°L’hommedufer JulienPillet, 19ans,EtudiantenalternancechezCMI(Pays-de-la-Loire)FORMATIONS : CAP, BEP, BAC PRO,BTS et école d’ingénieur.NIVEAUX DE SALAIRES :Débutant : 1 400 - 2 000 euros/moisChef d’équipe : 1 500 - 2 400 euros/moisCONTACT : SNCT (Syndicatde la Chaudronnerie,Tuyauterie et MaintenanceIndustrielle)01 47 17 62 61mwacapou@snct.orgLIENS UTILES :www.metiers-avenir.comwww.le-nucleaire-recrute.comSonpèreestmenuisieretil«bricole»beaucoupaveclui;ilaimeletravailmanuel:décidemment,JulienPilletavaittoutpourmarchersurlestracesdesonpère.Maisvoilà,«lesdifférentsstagesquej’aifaitsm’ontdavantagetournéversleferqueverslebois».Etpuislefer,encasd’erreur,«onpeutleretravailler,lerecouperetleressouder,tandisquelebois…».A19ans,Julienesten1èreannéedeBACProROC(Réalisationd’OuvragesChaudronnés)enalternance:deuxsemainesàl’école,suiviesdedeuxsemainesàlaCMI,uneentrepriseangevinede120personnesspécialiséeenchaudronnerie,tuyauterieetprocesspourlessecteursdupétrole,dugazetdelachimie.«J’aicommencéparunBEP,puisj’aifaitdesstagesdanslesdomainesdesstructuresmétalliquespuisdelaserrurerie,explique-t-il.Icijefaisunpeudetout,notammentjepréparedesskids.Cesontdegrandesarmaturesdanslesquellesoninstalledelatuyauterie,desballons,delarobinetterie…».Labasedumétier,c’estlasoudure.«Chaqueprocédéasaforme,saligne.Cen’estjamaislamêmechose,sibienqueletravailesttrèsvarié.»MaispourJulien,cegoûtpourlasoudurenes’exprimepas,«c’estenvoyantlemétierqu’onpeutcomprendre».Biensûr,toutn’estpasrose:quandlespiècesprésententundéfaut,ilfautpasserdutempsdevantlameuleuse.«Celafaitpartiedumétier»,estime-t-il,faisantpreuvedematurité.PassionnédeVTTetdepétanqueàsesheuresperdues,Juliens’estparfaitementintégrédansl’atelierd’unesoixantainedepersonnesdanslequel«chacunvientvousaiderquandvousavezunproblème.».S’ilambitionnededevenirchefd’équipe,ilveutcontinueràtravaillerenatelierdontilappréciel’ambiance.Pourautant,Julienn’apasl’intentiondeposersesbagages.«Ilfautsavoirchangerd’entreprisepourapprendredifférentesfaçonsdetravailler»,lance-t-il.Unjeunehommecurieuxdetout.5 000postes àpourvoir/an18 | 20 portraits de métiers dans la mécaniqueFORMATIONS : du CAP à l’Ecole d’ingénieurNIVEAUX DE SALAIRES : variables selon lesresponsabilités (souvent supérieurs au smicmême avec un niveau inférieur au BAC).Avantages en nature possibles.LIEN UTILE :www.tech2prod.comTECHNOLOGIESDE PRODUCTION11métiern°METIERS DES TECHNOLOGIES DEPRODUCTIONLes technologies de production sontdes machines et des équipements grâceauxquels on crée les produits qui nousentourent, du téléphone portable à lanavette spatiale en passant par lesflacons de parfum !Qualités requises : curiosité, précision,indépendance, esprit d’équipe, goûtpour la technique et le high tech.Profils les plus recherchés : technico-commercial, monteur-metteur au point,technicien SAV...CAPenpoche,ildevientresponsabled’unlaboratoire JulienRebours, 25ans,ResponsabledulaboratoireAssemblageComposantschezTPLVision(Pays-de-la-Loire)asuleformer,ilestmontéencompétenceaufildesannées.Quandunecommandearrive,ilgèretoutleprojetdeAàZ«sauflapartieadministrative»,explique-t-il.Celademanded’êtreorganisé,desavoirprendredesinitiativesmaisaussid’avoirunboncontacthumain.Juliengèretoutelaproductiondecircuitsimprimés:commandesdefournitures,gestiondesstocks,suividesétapesdelaproductionjusqu’aucontrôlequalitéetausuiviaprès-vente.«Pasunproduitnesortdel’entreprisesansêtrepasséentremesmains!».L’entrepriseréaliseparexempledescaissonsdeJulienRebourstravaillechezTPLVision,unconcepteuretfabricantdesystèmesd’éclairageàLedsou“diodesélectroluminescentes”.«L’entreprisecherchaitquelqu’undeminutieuxquisachemanipulerunferàsouder.J’aipostulé,j’aiétépris».Julienaprofitédel’évolutiondecettejeuneentreprisecrééeen2005.Aujourd’hui,ilestresponsabledesonproprelaboratoire.«Jenepensaispaspouvoirévoluersirapidementavecleniveaud’étudesquej’ai».JulienaunBEP-CAPÉlectrotechniquecomplétéparunapprentissageenCAPI2E«InstallateurenEquipementElectrique».Grâceausoutiendesonentreprisequisurveillancepourlesautoroutesetlesparkingsdanslesquelssontintégrésdescamérasetdesleds.«C’estunproduitquejesuisdudébutàlafin:montagemécanique,montagedescartesélectroniques,programmationdespuces,réglages,tests,conditionnement…».D’unemanièregénérale,Juliensevoitconfiertouteslesmissionsquinécessitentdelaminutie.Unequalitéqui«n’arienàvoiraveclediplôme,c’estpresqueuntalentensoi».IlluiarriveparexempledefairedeladécoupeprécisedefiltresUVpourprotégerlesproduits.«Uncarréde5cmpar5cmcoûteenviron70euros.Jenepeuxpasmepermettrededéraper…».LesamisdeJuliensontadmiratifsdumétierqu’ilexerce.Ilaimeparexempleleurmontrerlestoutnouveauxpharesàledsd’unecélèbrevoitureallemande.«C’esttoutdesuiteplusparlantetl’effetestgaranti!».D’iciquelquesannées,Julienaimerait«pourquoipas»reprendrelaresponsabilitédel’ensembledeslaboratoiresdeproductionchezTPLVisionetpasserunevalidationd’acquispourconfirmerl’expérienceaccumuléeaufildutemps.
  11. 11. 20 | 20 portraits de métiers dans la mécanique 20 portraits de métiers dans la mécanique | 21Responsabled’unsited’exploitationaprès4ansd’anciennetéThierryFacq, 29ans,ResponsabledeProductiondusecteurdécoupage-emboutissagechezAIMM(Pays-de-la-Loire)QuandilestembauchécommesuperviseurdelaproductionchezAIMM,filialeduGroupeAIM(AllianceIndustrielleMétallurgique)spécialisédanslatransformationetl’assemblagedemétauxplats,Thierrysouhaited’abordallersurleterrain.«Jevoulaisconnaîtrelemétierautourduquelj’allaistravailler».Cemétierc’estledécoupageetl’emboutissage.Apartird’unefeuilledemétalredresséepuisdéforméeparl’outillaged’unepresse,onfabriqueunepiècedonnée.Danslecasd’AIMM(AllianceIndustrielleMétallurgiquedelaMayenne),ils’agitprincipalementdepiècesdestinées,aprèsassemblageetsoudage,ausecteurautomobile.Diplôméd’uneEcoled’ingénieuraprèsunBACSetuneclasseprépa,Thierrycommencel’apprentissagedesonmétieren«programmantdesmachinesautomatiques»toutengérantuneéquipede5personnes.Unanplustard,ilintègreégalementlesecteurdespressesdereprises(alimentéesmanuellementparunopérateur,contrairementauxpressesautomatisées)ets’occuped’unnouveaumarchédeplusieursmilliersd’euros.«Onm’atrèsviteconfiédesresponsabilités»,seréjouitThierryquiintègreensuiteAIMS,filialed’AIMMspécialiséedanslafabricationdeproduitsenfindevieouenpetitesérie.Après1anetdemiàceposte,ilestnomméResponsabled’exploitationdecettefiliale,soit4ansseulementaprèssonarrivéedanslegroupe.«Cesontlesopportunitésquisesontprésentéesetquej’aisaisies».Par-dessustout,Thierrysouhaiteapprendretouteslesfacettesdesonmétier.Aujourd’hui,ilestResponsabledeproductiondel’ensembledusecteurdécoupage/emboutissageauseind’AIMM.Quandunecommandeparvient,ilplanifielaproduction(stockdematériels,demachines…)etmettoutenplacepourqu’ellesepassedanslesmeilleuresconditions.L’avenir,Thierrylevoitauseindeladirection.Créersapropreentreprisenel’intéressepasvraiment.Ilaimes’investirdanscegroupe.Allertoujoursplusloin,telestleleitmotivdecepassionnédevoyagesqui,touslesjours,aimeregarderlespiècesquisortentdespresses.«C’estunplaisirdetoucheretdevoirlefruitdemontravail».TRANSFORMATIONDES METAUX13métiern°OUTILLEUR EN DECOUPAGE/EMBOUTISSAGELe technicien fabrique des outillages destinés à réaliser des éléments decarrosserie automobile, de matériels de laboratoire, decomposants pour l’électronique, de mobiliers urbains oumeubles de bureau… Les fabrications s’opèrent sur despresses, sur lesquelles sont montés ces outillages, et à partirde bandes ou de flans de tôle.Qualités requises : sens du travail en équipe, bonne visionspatiale, bonne connaissance de la technologie métier…Profils les plus recherchés : outilleurs.FORMATIONS : CAP Outilleur, titre FPAd’Outilleurs, BEP Production Mécanique, BACPro Technicien Outilleur, BTS Etudes etRéalisation des Outillages, Licence Profession-nelle, Ecole d’ingénieur.CONTACT : GIMEF -Groupement Français desIndustries Transformatricesdes Métaux en Feuilles01 47 17 64 12clarroque@gimef-france.comLIEN UTILE : www.gimef-france.comSalaires :de 1 500 à3 000 e/mois (selonexpérience)lematérielleplusappropriépourrépondreàlademande,réaliserl’offretechniqueetdonneraucommercialresponsablelesprixderevientetlesheuresd’études.«C’estunmétieràlapointedelatechnologie»,insisteBruno.Sonchallenge:créerlesappareilslesplusperformantspossibles.Menusintuitifssimplesetcomplets,affichagelisible,grandeautonomie,rechargerapidedelabatterie,robustesseàl’épreuveduterrain…OriginairedeBelgique,ilaeffectuédesétudespourdeveniringénieurspécialiséenmécaniquedesfluides.«Jetrouvaiscettedisciplineréellement«amusante».RESPONSABLE DE PROJETSD’INDUSTRIALISATIONLe métier consiste àanalyser le besoin duclient, à trouver le matérielle plus approprié pourrépondre à la demande, àréaliser l’offre technique età donner au commercialresponsable les prix derevient et les heuresd’études. Lorsque le clientpasse commande, il fautmettre en place leséléments nécessaires à laproduction pour lalivraison du matériel auclient (planning,procédure, budget…).Qualités requises :observation, espritd’analyse et de synthèse,rigueur, méthode,pédagogie, disponibilité, autonomie,organisation, mobilité.SYSTEMESDE MESURE 14métiern°Dessine-moiundébitmètre… BrunoMartin, 35ans,Responsabledebureaud’étudechezUltraflux(Ile-de-France)BrunoMartintravailledepuis2anschezUltraflux,unesociétéquiconçoit,fabriqueetcommercialisedesdébitmètres.Cesappareilsserventàmesurerledébitdesfluides(gaz,eau…)quipassentdansuntuyau.Exempleconcret:ledébitmètreinstallédansunevoituresertàindiquerlevolumed’air«aspiré»parlemoteur.Ileffectueleboncalculd’injectiondecarburantpourobtenirlemeilleurrendementdumoteurpossible.Ledébitmètreestunepièceindispensablepourlebonfonctionnementdumoteur.EntantqueResponsabledubureaud’étude,Brunogèreledéveloppementdecesappareils:analyserlebesoinduclient,trouverJevoulaiscomprendrecommentcelamarchaitetjesavaisquelesdébouchésétaientnombreux».La“débitmètrie”estunmétierphareparcequ’ilcorrespondauxpréoccupationsénergétiquesactuellescommelaréductiondesconsommations.Dansquelquesannées,Brunosouhaitecontinuerà«bricoler,créerets’amuser»danssonmétier.Ilpenseaussiàsesdeuxenfants.«J’aimeraisqu’ilssuiventlamêmevoiequemoi.Qu’ilsfassentdesétudesàhautevaleurajoutée».Brunoaunevisionpragmatiquedesétudes.Enfant,ilrêvaitdebandedessinée.S’ilavaiteuleniveau,ilseseraitlancédansunefilièreartistique.Aujourd’hui,ilréalisesapassionàsamanièreautraversdesonmétier.«L’ingénieurimagine,créé,innove.Iln’estpasnécessairedefairedesétudesd’artouautrepours’épanouir…».Lesfilièrestechniqueslepermettentaussi.Salaires :40 000 e/an(débutant)FORMATIONS :Ecole d’ingénieurCONTACT :Syndicat de la Mesure01 43 34 76 81mesure@syndicat-mesure.frLIEN UTILE :www.syndicat-mesure.fr
  12. 12. 22 | 20 portraits de métiers dans la mécanique 20 portraits de métiers dans la mécanique | 23MÉCATRONICIENLa mécatronique n’impose aucune limite à la créativité etpermet sécurité et économies d’énergie. On la retrouve dansle ferroviaire, l’automobile, l’aéronautique, la défense,l’agroalimentaire et bien d’autres secteurs. Les entreprisesd’Artema ont toutes besoin de mécatroniciens. Qu’ellesfabriquent des roulements, des guidages linéaires, destransmissions hydrauliques, pneumatiques, mécaniques ou del’étanchéité.Qualités requises : bon relationnel, capacité à intégrer lesdiverses technologies, travail en réseau, dynamisme, mobilité.stageauxEtats-Unisdansungrandgroupeaéronautique.«J’étaischargédetesterlapuissancedupiloteautomatiquenotammentsurlafonctiondecontrôledesaileronsdel’avion».Decombienl’ailerondoit-ilbougeretqueléquipementmettreenplacepourlefairevalider?Pourrépondreàcetteproblématique,Anthonyadéveloppéunprogrammeinformatique,conçuunecarteélectroniqueetadimensionnélapompehydrauliquedestinéeàfairefonctionnerlesystème.MECATRONIQUE 16métiern°Lamécatroniqueconsisteàapporterdessolutionsparuneapprocheglobalepourquelesystèmeautomatisésoitperformantàdescoûtsminimisés.Diplômed’Ingénieurenpoche,AnthonyestembauchéchezBosch-Rexroth,n°1mondialsurlesmarchésdel’automatisationindustrielleetdesapplicationsmobiles.Quelquesmoisaprèssonarrivée,l’entrepriselanceunnouveauprojetderobotscartésiensétudiésàlademandeduclient.Anthonyestchargéd’organisertoutelaprocéduredeconception,demontageetdelivraisonauclient«dansuneapprochemécatronique».Parexemple,unclientsouhaiteproduireunepiècedansuntempsdonné.Anthonyétudieleprojetavantdeproposerauclientdessolutionstechniques(mécanique,pneumatique,électronique…)pourproduirelapiècedanslesmeilleuresconditionsetdélais.Depuisqueleprojetestlancéilya1anetdemi,Anthonyetsonéquipeontétudiéunecentainedeprojets.«Lamécatroniquen’enestqu’àsesdébutsetlesperspectivessontnombreuses».Anthonyadéjàsapetiteidéepourl’avenir:mettreàprofitsescompétencesetsonexpérienceenmécatroniquedanssapropreentreprise.Lemécatronicien,chefd’orchestredeplusieurstechnologies AnthonyBeneteau, 27ans,ResponsabledusupporttechniqueAutomationchezBosch-Rexroth(Ile-de-France)Mécanique+électronique+informatique=mécatronique.AnthonyBeneteau,27ans,travailledepuis2006chezBosch-Rexrothpourdéveloppercettetechnologied’aujourd’huietdedemain.Cesontlesinterventionsdeprofessionnelsdanssoncollègequil’ontconvaincudechoisircemétier.AprèsunBACSTI«SciencesetTechnologiesIndustrielles»enélectronique,ils’inscritenécoled’ingénieuràBrest.5annéesdurantlesquellesilapprofonditl’électroniqueetseformeàlamécaniqueavantde«toucheràlamécatronique».Anthonyladéfinitcomme«l’utilisationjudicieusedeplusieurstechnologiespourconcevoirunproduitouunsystèmedeproductionplusperformant».Pendantsaformation,ilpart6moisenFierdetransmettresonsavoirà24ansJean-PhilippeHourlier, 24ans,TechniciendefabricationchezRessortsMasselin(Haute-Normandie)Jean-PhilippeHourliern’estpasdugenreàroulerdesmécaniquesmaisà«roulerdesbarres».IlarrêtesesétudesaprèssonBACProMSMA(MaintenancedesSystèmesMécanisésAutomatisés).Depuis5ans,iltravaillechezRessortsMasselin,uneentreprisespécialiséedanslafabricationderessortsetdepiècesélastiquespourdifférentssecteurs:énergie,agricole,ferroviaire,médical…Laplupartdesesamissuiventdesfilièresgénéralistes.Leurexpliquersonmétierrelèveunpeudu«casse-tête».Jean-Philipperouledes«carrés»,c’est-à-diredesbarresdemétal,pourleurdonneruneformederessortparticulière.Polyvalent,ileffectueaussibiendesopérationsderoulageàchaudouàfroid,(roulerdesbarrescylindriquespourleurdonneruneformehélicoïdale),quedemeulage(aplatirlesextrémitéspourqueleressorttiennedroit),ouencorederectification(réduirelediamètred’unebarrecylindriqueàl’aided’unemachine)etdetraitementthermique(modifierlescaractéristiquesdel’acierutilisé).«Cen’estpasdutravailàlachaîne»,expliqueJean-Philippe.Chaquemodèleestréaliséàlademandeduclientselonl’utilisationqu’ilveutenfaire.«Celanécessitedereprogrammerlesmachinesnumériques,derepensersontravail»àchaquenouveaucontrat.Heureusement,lesjeunesdel’atelierpeuventcomptersurlesplusexpérimentés.«Ilsnoustransmettentleursavoir-faire».Cettecomplicitéetcetespritd’équipe,Jean-Philippeestconvaincuqu’ilsluipermettentdeprogressertechniquementpourqueson«entrepriseresteparmilesmeilleuresdanssondomaine».Unchallengeparticulièrementmotivantpourlejeunehommequis’estvuconfierdepuisquelquesmoislaformationdesjeunesrecruesdel’entreprise.«C’estunefiertépourmoietunemarquedereconnaissancedel’entreprise».Pourleurfairecomprendretoutel’importancedeleurmétier,Jean-Philippeaimeexpliquerquelesressortsqu’ilsvontfabriquerseretrouverontdansletraind’atterrissaged’unavion,surdestéléskisoudestrainsàgrandevitesse.Aprèsunejournéeenatelier,Jean-Philippe«relâchelapression»enlisantdesmangasouenbricolantsavoiture.L’attentionpermanente,laprécisiondesgesteslaissentplacentàl’évasiondel’esprit…RESSORTSINDUSTRIELS15métiern°OUTILLAGE POUR LA FABRICATIONDES RESSORTS INDUSTRIELSLes outillages concernés sont destinés à réaliser desressorts ou des éléments en fils formés. Cesfabrications s’opèrent sur des machines spécialesintégrées dans des lignes de production, et surlesquelles sont montés ces outillages. Les produitsfinis sont obtenus à partir de fils de section circulaireou rectangulaire ou des bandes de métal en aciersspéciaux à hautes caractéristiques mécaniques.Qualités requises : précision, autonomie, maîtrisetechnique des procédés de fabrication…Profils les plus recherchés : BAC ProMPMI, Micromécanique, ROCSM,Serrurerie, Technicien d’usinage.FORMATIONS : formation en entreprise, formations mises enplace par l’AFPIDEM (pour le compte de FIM Ressorts), BTSEtudes et Réalisation des Outillages, Licence Professionnellespécifique, Ecole d’Ingénieur.NIVEAUX DES SALAIRES : de 20 000 à 25 000 euros pour unouvrier, de 27 000 à 32 000 euros pour un technicien et àpartir de 40 000 euros pour un ingénieur.CONTACT : FIM Ressorts - SyndicatNational des Fabricants de Ressorts01 47 17 64 12clarroque@fimressorts.frLIEN UTILE : www.fimressorts.frFORMATIONS : Licencescientifique ou professionnelle enmécatronique idéalement suivied’un master, Ecole d’Ingénieurs enmécatronique ou mécanique.CONTACT :Artema -Associationdesroulements,des transmissions, de l’étanchéité etde la mécatronique associée01 47 17 63 69info@artema-france.orgLIEN UTILE :www.artema-france.orgSalaires :de 20 000à 40 000 e/an
  13. 13. 24 | 20 portraits de métiers dans la mécanique 20 portraits de métiers dans la mécanique | 25RECTIFIEUR SUR MACHINE-OUTILComme de très nombreux procédés d’usinage, larectification est utilisée dans tous les secteurs de lamécanique. Le rectifieur intervient dans la phase finalede fabrication. Il améliore la précision de la pièce etson état de surface, travaillant sur des machines deplus en plus évoluées (notamment machines àcommande numérique - « robots »). Il monte et règleseul sa machine suivant la fiche d’instructions.Qualités requises : précision, rigueur.Profils les plus recherchés : BAC Pro « Productique-Mécanique », plus généralement les CAP, BEP et BACPro des métiers de la mécanique.EQUIPEMENTENERGETIQUE 18métiern°L’artdefabriquerdesproduitsdehautetechnicité AnthonyMachado, 24ans,Rectifieursurmachine-outilchezGEEnergy(Franche-Comté)Depuis2ans,AnthonytravaillechezGEEnergy,leseulproducteurdeturbinesàgazdemoyenneetgrandepuissanceenFrance.Lerotor,undescomposantsmajeursdecetteturbinequisertàproduiredel’électricité,estconstituédeplusieursroues“aubées”.Anthonyestenchargedel’usinagedecesaubesparuneopérationde“rectification”.Ceprocédéd’usinageconsisteàenleverdelamatièresuruneaubegrâceàunoutiltournantappelémeule.LejeunehommedécrochesonpremiercontratchezGEEnergy3moisseulementaprèsl’obtentiondesonBACPro“ProductiqueMécanique”.D’abordintérimaire,ilestembauchéquelquesmoisplustard.«Jemesuistoutdesuitesentiàl’aisedanscetteentrepriseetbiendansmonposte»,expliqueAnthony.Sonmétierconsisteàpiloterunemachineàcommandenumériqueservantàl’usinagedesaubesdesturbines.Aprèsavoirterminél’opérationd’usinage,Anthonydoitréaliserlecontrôledesapiècegrâceàunrobotdemesure.Travailleràcepostenécessiteexpertiseetrigueur.«Ilestpréférabledeprendreletempsdebienfairelapièce,plutôtqued’allerviteetdel’endommager.Lesconséquencesseraienttropimportantes»,explique-t-il.«Amonarrivée,jepassais2heuressurunepièce.Aujourd’hui,unquartd’heuresuffit».Lejeunehommeaapprisprogressivementavecl’aidedesescollègues.«Magrandefierté,c’estdeparticiperàlafabricationdeproduitsdetrèshautetechnicité.»Plustard,Anthony souhaiteévoluerauseindesonentreprise.«J’aimeraisrejoindreleservicedestravauxextérieurspourparticiperaumontagedescentralesélectriquessursite».Enclair,quandunclientachèteuneturbine,GEEnergymissionnesescollaborateurspourmontercettemachinesurlesiteduclientquisetrouvepourplusde90 %àl’étranger.Anthonysedonnelesmoyensderéussir.Depuisquelquesmois,sonentrepriseluipermetdesuivreuneformationenanglais.Mêmependantsontempslibre,Anthonyn’estpastrèsloindutravail.Amateurdefootballetdehandball,cesportifaguerriparticipeauxtournoisinter-ateliersorganisésparl’entreprise.CONTACT :FIM-ENERGETIQUE :01 47 17 62 81claudine.forhan@fim-energetique.frLegarantduproduit«parfait»OlivierLaurens, 32ans,ResponsableQualitéMétrologiechezAlma(Aquitaine)SYSTEMESDE MESURE17métiern°RESPONSABLE QUALITÉ/MÉTROLOGIEIl est chargé de l’organisation Qualité requise pouratteindre les objectifs de la direction et obtenir lescertifications, agréments ou accréditations nécessairespour le développement de l’entreprise. Premier relais dela direction pour promouvoir la Qualité et l’améliorationcontinue, il a un rôle d’animation, de coordination et decontrôle qui nécessite une étroite collaboration avecl’ensemble des fonctions de l’entreprise.Qualités requises : rigueur, goût pour le travail enéquipe, facilité de communication,esprit d’innovation.Profils les plus recherchés :ingénieur généraliste ou équivalentavec des compétences techniqueset réglementaires en métrologie(une spécialité en Qualité est unplus).àClermont-Ferrand)«sansvraimentseposerdequestions».Danssonmétier,il«aimesurtoutmélangerl’aspectscientifiquedelamesure(améliorerlesméthodesdemesures)etl’organisation(coordonnertouslesintervenants)».Olivieraunegrosseresponsabilitésurlesépaules.Ildoitgarantirlerespectdesnormesetdesprocéduresàtouteslesétapes,delaconceptionàl’industrialisation.Alasortie,leproduitdoitêtrefiableetlesinstallationsefficaces.L’imagedel’entrepriseetlasatisfactionduclientsontenjeu.Dernière«victoire»endatepourOlivieretsonéquipe:«Nousavonsobtenul’accréditationCofracpourlaquellenoustravaillonsdepuisdenombreusesannées».Cetteaccréditationestunereconnaissancedel’activitédel’entrepriseetungagedeconfiancepoursesclients,enFranceetàl’étranger.Grâceàsafonction,Olivierestamenéàtravaillerétroitementavecl’ensembledesservicesdel’entreprise(production,approvisionnement,études,commercial,maintenance),dutechnicienaudirecteurgénéral.«Notredomaineoffredenombreusesperspectivesdecarrières.Changerdefonctionpourvoird’autresaspectsdumétiermeplairaitbiendansquelquetemps.»Olivierestuncompétiteurdansl’âme.Fandetennis,desquashetdeski,ilaeulachancedetoujoursfairecequ’ilvoulait.«Travaillerdurvouspermetensuited’avoirlechoix».C’estcemessagequ’Oliviersouhaiteaujourd’huitransmettreàsesjeunesenfants.OlivieraunrôlecléchezAlmaServices.Ildoits’assurerquelesinstallationsetlesprestationsdemaintenanceréaliséesparsonentreprisesoientlesplusparfaitespossibles.AlmaServicesfabrique,installe,contrôleetentretientdesinstallationsdecomptaged’hydrocarbures:pompesdesstationsservice,camionsdistributeursd’hydrocarbures,compteursindustrielssurlesoléoducs…Quandunclientpasseunecommande,Olivierdoit«trouverlesbonsoutilspourquelesgenstravaillentdemanièreefficace».Commesonpère,ilachoisidedeveniringénieuraprèsdesétudesscientifiquesettechniques(BACS,classepréparatoireetEcoled’IngénieurFORMATIONS :Ecoled’ingénieurCONTACT :Syndicat de laMesure - 01 43 34 76 81mesure@syndicat-mesure.frLIEN UTILE :www.syndicat-mesure.frSalaires :32 000 e/an(en début decarrière)Plusieursmilliers depostes àpourvoirpar anTurbinesHydrauliquesEnergétiqueFIMMoteursà CombustionEnergétiqueFIMEnergétiqueFIMEnergiesRenouvelablesEnergétiqueFIMPlateformpétrolièreTurbinesgaz ou vapeurEnergétiqueFIMRéacteurNucléaireEnergétiqueFIMEnergétiqueFIMStockageet capturedu carboneEnergétiqueFIM
  14. 14. 20 portraits de métiers dans la mécanique | 27CommentréconcilierlesjeunesaveclesmétiersdelaForgeetdelaFonderie…outoutsimplementlesleurfaireconnaitre?L’AssociationFrançaisedeForgeetl’organisationprofessionnelledesFondeursdeFranceontlancéuneopérationséductionquitienten2mots:OrbitalHybrid.Ce“conceptcar”,véritableconcentrédetechnologieetdecréativité,dévoilelesmultiplesfacettesdespossibilitéstechniquesdelaforgeetdelafonderiedanstoutesleursapplications.Ilrassemblelesavoir-fairedecesmétiersenmatièredeconceptionetdefabricationdepiècesmoteur,transmission,freinage,liaisonausol…quineconstituentqu’unepartiedesapplicationsenforgeetenfonderie.Pourréaliserceprojetambitieuxetoriginal,les2associationsontapportéleurcollaborationaucélèbredesigneritalien,FrancoSbarro,trèsconnudanslemondedel’automobile.Mi-voiture,mi-moto,OrbitalHybridestunvéhiculeaulookfuturistedotédequatrerouessansmoyeuetd’unpotd’échappementdigned’uneFormule1!Letrainarrièrecacheunebi-motorisation(thermiqueetélectrique)écologiqueetperformante.Lesinnovationstechnologiquesnes’arrêtentpaslà.Equipéd’unécrantactileintelligent,OrbitalHybridintègreégalementunnouveauconceptde“visiontêtehaute”quipermetdeliredesinformationsprojetéessurlepare-brisesansquitterlaroutedesyeux.Cevéhiculeestceluidel’avenir.Ilpourraitbientôttrouverdesapplicationssurroutes.OrbitalHybridseraprésentéauxlycéensetàleurfamillelorsdemanifestationsorganiséesdansleslycéesprofessionnelsenliaisonavecl’EducationNationale.Ilseraégalementexposélorsdessalonsdédiésàl’orientationpourillustrerlesmétiersdel’industrieetdelamétallurgie.L’occasionpourlesprofessionnelsetlesjeunesd’échangersurcesmétiersmodernes,passionnantsetquioffrentdenombreusesopportunités.OrbitalHybrid:opérationséductionverslesjeunesFORMATIONS : CQPM,BTS et Ecole d’IngénieurBESOINS EN RECRUTEMENT : 30 par anCONTACT : Association Française de Forge -01 47 17 64 17forgesnef@wanadoo.frLIEN UTILE : BTS Forge du LycéeMarie Curie de Nogent-sur-Oise(btsforge.free.fr)et Ecole Supérieure de Fonderie et de Forgede Sèvres (www.esff.fr)FORGE ET FONDERIEFORGERONLe forgeron est unconcepteur-réalisateur decomposants mécaniques derésistance en fatigue accrueou de sécurité grâce à uneparfaite maîtrise de leurmétallurgie.Qualités requises :créativité, sens de larecherche, goût du concret,du défi et de l’engagementpersonnel, de l’optimisationde la matière et de latechnique, écoute,animation d’équipe.26 | 20 portraits de métiers dans la mécaniqueAUTOMOBILE19métiern°SUPII MÉCAVENIRL’Institut Supérieur d’Enseignement Industriel parApprentissage SUPii Mécavenir regroupe deux Centres deFormation d’Apprentis : le CFAI Mécavenir (BTS Industriels etDiplômes Ingénieurs) et le CFA SUPii (Licencesprofessionnelles). SUPii Mécavenir forme les futurs cadres del’industrie participant à la vie d’un produit industriel depuissa conception, jusqu’à sa commercialisation et son recyclage.Filières métiers proposées :RD, Bureau d’étude ouIndustrialisation,Mécatronique, Fiabilité moteur,Systèmes de production,Logistique, Maintenance,Chaudronnerie, Achat, Vente àl’international.UnejeunefillequialamécaniquedanslapeauVirginieDidelot, 20ans,ApprentieenBTS«ConceptiondeProduitsIndustriels»chezRenault(Ile-de-France)CONDITIONS D’ADMISSION (JEUNESMOINS DE 26 ANS TITULAIRES) :BAC S, BAC STI ou BAC Prode la spécialité pour les BTSindustriels ; BAC+2 pourles Licencesprofessionnelles etformations IngénieursLIEN UTILE :www.supii.frA LIRE ÉGALEMENT :les diplômes proposésen page 17Options«technologie»enseconde,1èreetTerminaleSTI(SciencesetTechniquesdel’Ingénieur)optionGéniemécanique…,soncursusrépondentoutpointsàsesattentes.Lamécanique,laconstruction,lescalculsplaisentàVirginiequiestsouventlaseulefilledanssaclasseetaussi…lameilleureélève.AprèssonBAC,elles’orienteversl’apprentissagesurlesconseilsdesesprofesseurs.Auprogramme:15joursauCFAIet15joursenentreprise.C’estchezRenaultqueVirginieappliquecequ’elleapprendencours.Samission:concevoirVirginieDidelotestunejeunefemmede20ansbiendanssesbaskets:ellepratiqueleroller,lefitness,lekartingetlamotodontellealepermis.CetteétudianteenBTSCPI(ConceptiondeProduitsIndustriels)adécouvertlamécaniqueàlafinducollègeàl’occasiondeportesouvertes.«Lirelesprogrammesdeformation,poserdesquestionsauxprofs,écouterlestémoignagesdeslycéens…c’estlemeilleurmoyendenepassetromperd’orientation»,conseilleVirginiequiatoujoursétéintéresséeparla«technique».despiècesen3Ddestinéesauxmoteursetauxboîtesdevitesse,avantd’enréaliserdesprototypes,d’effectuerdesessais…Considéréecommeunmembredel’équipeàpartentière,elleestsuivieparsonmaîtred’apprentissagepleinementinvestidesamissionpourluifairedécouvrirlesrouagesdumétier.Laformationenapprentissageprendainsitoutsonsens:l’alternanceentrel’enseignementthéoriqueetlaprofessionnalisationenentreprise.Sontuteurpédagogique,quantàlui,serendrégulièrementchezRenaultetmaintientainsilelienentrel’apprentie,l’écoleetl’entreprise.Uneapprentiemotivée,untuteurpédagogiqueattentifetunmaîtred’apprentissageimpliqué…telleestlaclédelaréussite.AprèssonBTS,Virginies’inscrirasansdouteenLicenceafind’obtenirunniveauBAC+3européenetsespécialiser.Alaquestiondesavoircequ’elleauraitfaitsiellen’avaitpassuivicettevoie,Virginierépondspontanément:«Riend’autrenemeplait.Jesaisquejesuisfaitepourcemétier.»
  15. 15. LES BESOINS ENRECRUTEMENTLes industries mécaniques recrutent enmoyenne entre 40 et 50 000 salariés par and’ici 2020LES FORMATIONS RECHERCHÉESDu CAP en alternance au BAC+5 Ingénieuret plus…50 Centres de formation des apprentis de lindustrie(CFAI) partout en FranceLES PROFILS LES PLUS RECHERCHÉS20 % d’ingénieurs et 50 % de technicienset techniciens supérieurs[Source : UIMM]Industries Mécaniques:«faitesbougerlemonde!»LES INDUSTRIESMÉCANIQUES, CE SONT :Le 1eremployeur industrielde France30 500 entreprisesde plus de 1 salarié20 % de l’emploi industriel[Source : FIM]Retrouvez les vidéos métierset les contacts utiles surwww.lesmetiersdelamecanique.netPromécaCommunication-Mars201310-31-1240

×