FINANCEMENT DE L’INNOVATION <br />EN TUNISIE<br />QUELQUES CONSTATS  ET  PROPOSITIONS<br />
PME et InnovationLien très fort entre PME et Innovation<br /><ul><li>Les innovations de rupture sont en général le fait de...
Le financement  de l‘innovation dans les PME est au cœur des politiques  économiques
La création et le développement d‘entreprises innovantes permet de renouveler le tissu entrepreneurial et de bousculer les...
Incubateurs
Technopôles
Structures de financement publiques et privées</li></ul>Mais<br /><ul><li>Absence de structure de coordination entre ces d...
Absence de réseaux entre les différents intervenants , qui faciliteraient la circulation d’information  notamment sur les ...
Plus de 11 000 chercheurs dans les filières scientifiques
Peu de brevets déposés annuellement à l’international  (nombre comparable pour les autres pays du Maghreb) malgré la quali...
250 brevets déposés auprès de  l’INNORPI mais un nombre limité  de brevets déposés  provenant  des laboratoires de recherc...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Presentation Seminaire Femip3

810 vues

Publié le

Publié dans : Business, Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
810
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Presentation Seminaire Femip3

  1. 1. FINANCEMENT DE L’INNOVATION <br />EN TUNISIE<br />QUELQUES CONSTATS ET PROPOSITIONS<br />
  2. 2. PME et InnovationLien très fort entre PME et Innovation<br /><ul><li>Les innovations de rupture sont en général le fait des PME
  3. 3. Le financement de l‘innovation dans les PME est au cœur des politiques économiques
  4. 4. La création et le développement d‘entreprises innovantes permet de renouveler le tissu entrepreneurial et de bousculer les grandes entreprises vieillissantes</li></li></ul><li>Structures de Soutien<br />Différents acteurs de soutien à l’innovation existent:<br /><ul><li>Laboratoires de recherche
  5. 5. Incubateurs
  6. 6. Technopôles
  7. 7. Structures de financement publiques et privées</li></ul>Mais<br /><ul><li>Absence de structure de coordination entre ces différents acteurs
  8. 8. Absence de réseaux entre les différents intervenants , qui faciliteraient la circulation d’information notamment sur les résultats de recherche</li></li></ul><li>Valorisation des Résultats de Recherche<br /><ul><li>Peu de brevets enregistrés malgré le nombre important de laboratoires de recherche et de chercheurs
  9. 9. Plus de 11 000 chercheurs dans les filières scientifiques
  10. 10. Peu de brevets déposés annuellement à l’international (nombre comparable pour les autres pays du Maghreb) malgré la qualité de l’expertise des chercheurs notamment dans les mathématiques et la chimie
  11. 11. 250 brevets déposés auprès de l’INNORPI mais un nombre limité de brevets déposés provenant des laboratoires de recherche</li></ul>Peu de création d’entreprises issues des résultats des laboratoires de recherche<br />Peu d’utilisation des résultats des laboratoires de recherche par des entreprises existantes<br />
  12. 12. Recherche Scientifique et Activité Economique<br /><ul><li>L’articulation entre recherche scientifique et activité économique n’est pas naturelle :
  13. 13. Le passage d’un résultat de laboratoire à un produit marchand nécessite un processus de validation technique et économique qui n’est pas totalement pris en charge par les dispositifs financiers actuels
  14. 14. Le transfert d’une technologie du laboratoire vers l’entreprise peut s’avérer couteux: acquisition du brevet ….</li></li></ul><li>Dispositifs de Financement<br /><ul><li>En terme d’outils de financement de la PME, la Tunisie se positionne parmi les pays du sud de la méditerranée où les dispositifs de financement sont les plus nombreux et les plus diversifiés
  15. 15. Des outils de financement publics sont disponibles en amont au niveau des laboratoires de recherche, ainsi que pour les entreprises ayant des programmes de R&D
  16. 16. Des dispositifs de financement pour la création d’entreprise et son développement existent
  17. 17. Une quasi absence de fenêtres de financement pour le processus de validation technique et économique des innovations</li></ul>Très peu de financement privé de l’innovation<br />
  18. 18. Financements Existants de la Chaîne de Valeur de l’innovation<br />FONDS<br />SICAR<br />FOPRODI<br />RITI <br />PIRD<br />PIRD<br />VRR<br />Finalisation du processus de recherche et Modélisation<br />Réalisation du prototype <br />Tests de validation<br />Validation économique <br />Etude de marché<br /> Industrialisation<br />Etude de validation technique <br />
  19. 19. <ul><li>La mise en place de réseaux associatifs groupant différents intervenants dans la chaine de valeur de l’innovation afin de permettre une plus grande interaction entre eux
  20. 20. Un plus grand soutien juridique et financier pour le brevetage des résultats issus des laboratoires de recherche</li></ul> PropositionsRéseaux Associatifs<br />
  21. 21. Propositions Incitations Fiscales<br />Instauration d’un crédit impôt recherche afin d’encourager les entreprises privées à investir dans l’innovation au sein de leur entreprise ou en partenariat avec des laboratoires de recherche<br /> Création d’un statut « jeune entreprise innovante » avec des avantages spécifiques en terme d’impôts sur les sociétés et de charges sociales pour un certain nombre d’années<br /> Incitations fiscales pour les personnes physiques investissant dans ces « jeunes entreprises innovantes »<br />
  22. 22. Propositions Fonds de Maturation<br />Création d’un fonds de maturation permettant le financement de la phase de validation technique et économique des résultats de recherches<br /> Ce fonds permettra de transformer des concepts mis au point par des laboratoires de recherches en projets viables qui pourront être portés par des entrepreneurs, étant précisé qu’une technologie validée et mature n’a qu’une chance sur 10 d’aboutir à une création d’entreprise<br /> Ce fonds pourrait être constitué par des capitaux publics et privés avec des avantages et des mécanismes de protection particuliers pour ces derniers, vu le niveau de risque élevé liée à cette phase de financement<br /> Cet effet de levier des fonds publics pourrait également être mis en place pour les fonds d’amorçage dont l’intervention se situe immédiatement après la phase de maturation<br />
  23. 23. Propositions Autres encouragements<br />Réserver un pourcentage des marchés lancés par des entreprises publiques à des entreprises ayant le statut de « jeune entreprise innovante » à l’instar de ce qui a été mis en place pour les entreprises bénéficiant des fonds d’essaimage <br />Augmenter le niveau de couverture de la SOTUGAR pour les projets innovants <br />Céder la propriété intellectuelle liée aux brevets résultant des recherches des laboratoires publics à des entreprises en phase d’amorçage sous forme d’apport en nature ou de crédits à moyen terme ; le règlement en numéraire de l’acquisition de ces brevets par ces jeunes entreprises pouvant s’avérer onéreux.<br />

×