Filière québécoise des granulés de
bois pour le chauffage et
perspectives d’approvisionnement
en biomasse
26 mars 2015
Par...
2
1. Description du granulé, usages et avantages
2. Procédé de fabrication
3. Matière première
4. État de l’industrie au Q...
3
1. Description du granulé, usages et avantages
 Qu’est-ce qu’un granulé de bois ?
 Inventé dans les années 1970
(États...
4
1. Description du granulé, usages et avantages
 2 type de granulés de bois : résidentiel VS industriel
Caractéristique ...
5
1. Description du granulé, usages et avantages
 Avantages du granulé de bois : attributs environnementaux
 Énergie ren...
6
1. Description du granulé, usages et avantages
 Avantages du granulé de bois : attributs économiques
 Favorise le main...
7
1. Description du granulé, usages et avantages
 Avantages du granulé de bois :
Coûts effectif au Québec
52,09
66,76
70,...
8
1. Description du granulé, usages et avantages
 Avantages du granulé de bois :
Coûts effectifs au Maine
83,13
98,98
111...
9
1. Description du granulé, usages et avantages
 Avantages du granulé de bois :
Coûts effectifs en Autriche
Granulés
liv...
10
2. Procédé de fabrication
 Schéma du procédé Source : adapté de http://www.bios-bioenergy.at/en/pellets/pellet-product...
11
2. Procédé de fabrication
 Étape de granulation : pressage de la fibre à travers la matrice
12
3. Matière première
 Principales sources :
 Sciures : granulométrie idéale,
uniformité, coût peu élevé
 Rabotures : ...
13
3. Matière première
 Autres sources potentielles:
 Copeaux : diminution constante de la
demande en papier journal → d...
14
3. Matière première
 Disponibilité annuelle de la biomasse forestière au Québec
Provenance Type de biomasse Disponibil...
15
3. Matière première
 Coût estimé de la biomasse forestière au Québec
Type de biomasse Coût estimé
Matière Transport To...
16
3. Matière première
 Compétiteurs
pour les
sciures et les
rabotures
– Panneaux
– Pâtes et
papiers
– Utilisation
intern...
17
3. Matière première
 Compétiteurs
pour les
copeaux
– Pâtes et
papiers
0
1 000 000
2 000 000
3 000 000
4 000 000
5 000 ...
18
3. Matière première
 Compétiteurs pour le bois ronds de faible
qualité et pour la biomasse forestière
résiduelle
 Pât...
19
 Usines avec permis
d’exploitation
– Usines avec permis : 10 usines de
granulés en exploitation en 2013,
fonctionnant ...
20
 Usines avec permis d’exploitation
– Consommation de 358 000 tma de fibre de
bois en 2013 (54 % sciures; 28 % raboture...
21
5. Industrie et marchés à l’international
 État de l’industrie en 2013 :
– Canada : production de 1,8 Mtm; exportation...
22
5. Industrie et marchés à l’international
 Évolution du prix des granulés
0
50
100
150
200
250
300
350
400
450
500
200...
23
5. Industrie et marchés à l’international
 Évolution du prix des granulés et des autres combustibles
0
20
40
60
80
100...
24
5. Industrie et marchés à l’international
 Évolution du prix des granulés et des autres combustibles
0
20
40
60
80
100...
25
5. Industrie et marchés à l’international
 Perspectives de marchés :
– Croissance de la demande globale :
23 Mtm en 20...
26
5. Industrie et marchés à l’international
 Potentiel d’exportation à partir
du Québec
 Proximité géographique de
l’Eu...
27
6. Recherche et développement
 Vapocraquage ou explosion
de vapeur :
 Prétraitement de la fibre
(180-240 ° C; 1-3,5 M...
28
6. Recherche et développement
 Granulés torréfiés :
 Traitement thermochimique de la fibre
entre 200 et 300 ° C en l’...
29
6. Recherche et développement
 Granulés torréfiés :
 Inconvénients:
– Coûts d’investissement plus élevés
(+ 25-30 % s...
30
7. Obstacles au développement de la filière au Québec
 Développement limité au Québec
en raison du faible coût de
l’én...
31
7. Obstacles au développement de la filière au Québec
 Anticipation de la clientèle
résidentielle pour la saison de
ch...
32
7. Obstacles au développement de la filière au Québec
 Anticipation de la clientèle
résidentielle pour la saison de
ch...
33
8. Conclusion
 Granulés : avantages économiques pour certaines régions; avantages
environnementaux (émissions, GES).
...
34
8. Conclusion
Questions ?
Jean-Pierre Bourque :
Jean-Pierre.Bourque@mffp.gouv.qc.ca
François Baril :
Francois.Baril@mff...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Filière québécoise des granulés de bois pour le chauffage et perspectives d’approvisionnement en biomasse

2 767 vues

Publié le

Jean-Pierre Bourque et François Baril ing.f., conseillers en développement de l’industrie des produits du bois au ministère des Forêts de la Faune et des Parcs.

Les experts du MFFP dresseront un portrait d’ensemble de l’industrie des granules au Québec et en région (technologie, capacité de production, marchés locaux et internationaux) et présenteront un état de l’utilisation et de la disponibilité de la biomasse forestière à cette fin.

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 767
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 104
Actions
Partages
0
Téléchargements
22
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Données des registres forestiers.
    Ventes d’électricité calculées à partir des énergies contractuelles et des tarifs payés par Hydro-Québec.
    Données sur l’énergie thermique incomplètes dans les registres (valeur demandée depuis 2012).
  • Définitions : SO2 : dioxyde de souffreNOx : oxydes d’azoteCOV : Composés organiques volatilsHAP : Hydrocarbures aromatiques polycycliquesCO : monoxyde de carboneCO2 : dioxyde de carbone
  • Bois de chauffage : 100 $/cordon, bouleau jaune, appareil performant (ηth = 75 %)
  • 1Excluant les quantités déjà attribuées et celles réservées pour le BMMB, DGSL, Estimation des quantités de biomasse disponible pour la période 2015-2018 pour des droits forestiers, MFFP, 2015-02-23.
    2DGSL, Disponibilité des volumes en feuillus pour la période 2015-2018 - Données au 23 mars 2015, MFFP, 2015-03-23.
    3Potentiel technique estimé en 2015, Groupe DDM / ÉcoRessources, Inventaire régionalisé des biomasses exploitables pour la production de bioénergies au Québec, MRN, 2012-12.
    4DAEF, Possibilité de récolte forestière sur terres privées 2014, MFFP, 2014-10-23.
    5Données de 2013, DDIPB, Registre forestier, MFFP, 2015-03-12.
    6Potentiel technique estimé en 2015, Groupe DDM / ÉcoRessources, Inventaire régionalisé des biomasses exploitables pour la production de bioénergies au Québec, MRN, 2012-12.
  • Données des registres forestiers.
    Ventes d’électricité calculées à partir des énergies contractuelles et des tarifs payés par Hydro-Québec.
    Données sur l’énergie thermique incomplètes dans les registres (valeur demandée depuis 2012).
  • Données des registres forestiers.
    Ventes d’électricité calculées à partir des énergies contractuelles et des tarifs payés par Hydro-Québec.
    Données sur l’énergie thermique incomplètes dans les registres (valeur demandée depuis 2012).
  • Données des registres forestiers.
    Prix de vente des granulés FOB usine.
  • Données des registres forestiers.
    Exportations : 20 M$ (99 000 tm) en 2012 sur un total de ventes de 45 M$.
  • Filière québécoise des granulés de bois pour le chauffage et perspectives d’approvisionnement en biomasse

    1. 1. Filière québécoise des granulés de bois pour le chauffage et perspectives d’approvisionnement en biomasse 26 mars 2015 Par: Jean-Pierre Bourque, ing., M.Sc. François Baril, ing. f.
    2. 2. 2 1. Description du granulé, usages et avantages 2. Procédé de fabrication 3. Matière première 4. État de l’industrie au Québec 5. Industrie et marchés à l’international 6. Recherche et développement 7. Obstacles au développement de la filière au Québec 8. Conclusion Plan de la présentation
    3. 3. 3 1. Description du granulé, usages et avantages  Qu’est-ce qu’un granulé de bois ?  Inventé dans les années 1970 (États-Unis)  Petit cylindre (5 mm < ϕ 10 mm; 10 mm < L < 50 mm)  Fabriqué avec des résidus de bois compressés  Granulométrie régulière  Faible teneur en humidité : 8-10 %  Valeur énergétique : PCI = 19,1 GJ/tma ou 17 GJ/tm
    4. 4. 4 1. Description du granulé, usages et avantages  2 type de granulés de bois : résidentiel VS industriel Caractéristique Marché résidentiel Marché industriel/institut. Utilisation Chauffage domestique - Chauffage de bâtiments - Centrales thermiques pour la production d’électricité Normes Plus exigeantes Moins exigeantes Livraison Principalement en sacs En vrac Distribution Intermédiaires entre le vendeur et l’acheteur (commerce de détail) Lien plus direct entre le vendeur et l’acheteur Prix de vente Plus élevé Moins élevé Croissance du marché moyenne forte Caractéristiques des marchés résidentiel et industriel/institutionnel
    5. 5. 5 1. Description du granulé, usages et avantages  Avantages du granulé de bois : attributs environnementaux  Énergie renouvelable,  Faibles émissions de particules (poêle certifié EPA = 16 x moins),  Faibles émissions de gaz à effet de serre( cycle de vie : émissions de CO2 → 0). Type de système et de combustible η_th(%) Émissions (mg/MJ) Particules SO2 NOx COV/HAP CO CO2 Chaudière au mazout 75 5 220 55 10 50 78 000 Chaudière au gaz naturel 75 0,8 0,25 40 5 50 51 000 Chaudière au charbon - 60 340 70 10 4 500 104 000 Chaudière à copeaux ou à granules 75 4 10 45 2 16 0Chaudière moderne à bûches ou poêle certifié EPA 75 32 10 70 700 366 Poêle non certifié EPA 40 520 10 70 2 100 6 000 Source: CRIQ, Profil des produits forestiers - Technologies de bioénergies à base de biomasse forestière, MRNF, 2011. Émissions typiques de différents systèmes de combustion
    6. 6. 6 1. Description du granulé, usages et avantages  Avantages du granulé de bois : attributs économiques  Favorise le maintien et la création d’emplois locaux  Valorisation des produits conjoints de la transformation du bois  Coût effectif compétitif pour le chauffage : ƒ(région, ηth)
    7. 7. 7 1. Description du granulé, usages et avantages  Avantages du granulé de bois : Coûts effectif au Québec 52,09 66,76 70,60 72,80 120,96 123,07 0,00 25,00 50,00 75,00 100,00 125,00 150,00 Coûteffectif($CA/MWh_th) Combustible Coût effectif des combustibles pour le chauffage - Québec, mars 2015 Bois de chauffage - bouleau jaune @ 100 $/cordon de 4 pi x 8 pi x 16 po Gaz naturel - résidentiel, Gaz Métro Électricitié - secteur résidentiel, prix de vente moyen Granulés - grade résidentiel, détaillants (sac de 40 lbs @ 4,99 $, non livré) Mazout #2 - prix de vente au détail, Montréal Propane - prix de vente au détail, Montréal Granulés @ 4,99 $/sac Bois de chauffage @ 100 $/cordon
    8. 8. 8 1. Description du granulé, usages et avantages  Avantages du granulé de bois : Coûts effectifs au Maine 83,13 98,98 111,16 121,44 181,29 183,11 0,00 25,00 50,00 75,00 100,00 125,00 150,00 175,00 200,00 Coûteffectif($CA/MWh_th) Combustible Coût effectif des combustibles pour le chauffage – États-Unis, Maine, mars 2015 Gaz naturel - résidentiel, prix de vente au détail Granulés - grade résidentiel, détaillants (pallettes de 50x40 lbs @ 269 $US, non livré) Mazout #2 - résidentiel, livré Granulés - grade résidentiel, Nord- Est (livré en vrac) Électricitié - secteur résidentiel, prix de vente moyen Propane - résidentiel, livré Granulés @ 5,38 $US/sac Granulés livrés en vrac @ 367 $US/tm
    9. 9. 9 1. Description du granulé, usages et avantages  Avantages du granulé de bois : Coûts effectifs en Autriche Granulés livrés en vrac @ 353,11 $/tm
    10. 10. 10 2. Procédé de fabrication  Schéma du procédé Source : adapté de http://www.bios-bioenergy.at/en/pellets/pellet-production-plants.html Déchiquetage Copeaux Bois ronds de faible qualité ou biomasse forestière résiduelle Sciures Rabotures Silo pour sciures Broyage grossier Séchage Écorces Chaudière Broyage fin Silo pour rabotures Granulation Conditionnement à la vapeur Refroidissement Silo pour granules Ensachage : 23 $/tm Total : 154 $/tm Revenus : 180 $/tm FOB usine Marge brute : 27 $/tm ou 15 % Approvisionnement (70 % sciures; 30 % rabotures) : 68 $/tm Transformation : 63 $/tm Prix de vente détaillants : 275 $/tm
    11. 11. 11 2. Procédé de fabrication  Étape de granulation : pressage de la fibre à travers la matrice
    12. 12. 12 3. Matière première  Principales sources :  Sciures : granulométrie idéale, uniformité, coût peu élevé  Rabotures : très faible teneur en humidité (15 % pour les résineux, 8 % pour les feuillus), coût peu élevé
    13. 13. 13 3. Matière première  Autres sources potentielles:  Copeaux : diminution constante de la demande en papier journal → disponibilité des copeaux et diminution des coûts  Bois ronds et biomasse forestière résiduelle : coût de récolte relativement élevés, coût de transformation supplémentaires  Écorces : combustible pour le séchage, peuvent être utilisées pour la fabrication de granulés industriels (jusqu’à 25 %)  Résidus de bois et bois CRD faiblement contaminé
    14. 14. 14 3. Matière première  Disponibilité annuelle de la biomasse forestière au Québec Provenance Type de biomasse Disponibilité Québec Disponibilité Abitibi-Témis. (milliers tma/an) (milliers tma/an) Forêt publique Biomasse forestière résiduelle1 1 753 81 Bois de faible qualité (pâte)2 874 140 Sous-total, Forêt publique 3 122 392 Forêt privée Biomasse forestière résiduelle3 163 5 Bois de faible qualité4 2 973 89 Sous-total, Forêt privée 3 136 94 Usines de transformation du bois5 Écorces fraîches 170 1 Copeaux 0 132 Sciures 0 34 Rabotures 98 0 Résidus de bois 0 0 Sous-total, Usines de transformation 269 167 Centres de tri Bois CRD6 108 2 Total 6 636 654
    15. 15. 15 3. Matière première  Coût estimé de la biomasse forestière au Québec Type de biomasse Coût estimé Matière Transport Total ($/tma) ($/tma) ($/tma) Biomasse forestière résiduelle - bois court 76,36 20,78 97,14 Biomasse forestière résiduelle - arbres entiers 46,58 20,78 67,36 Bois de faible qualité (pâte) - peupliers 70,20 23,41 93,61 Bois de faible qualité (pâte) - feuillus dur 79,07 30,06 109,13 Écorces fraîches 6,00 28,01 34,01 Copeaux 102,00 28,01 130,01 Sciures 46,00 25,26 71,26 Rabotures 50,00 30,76 80,76 Résidus de bois (n.d.) (n.d.) (n.d.) Bois CRD 0 ↑ (n.d.) (n.d.) Bois issus de cultures énergétiques (n.d.) (n.d.) (n.d.)
    16. 16. 16 3. Matière première  Compétiteurs pour les sciures et les rabotures – Panneaux – Pâtes et papiers – Utilisation interne 0 500 000 1 000 000 1 500 000 2 000 000 2 500 000 3 000 000 3 500 000 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Quantité (tma) Année Production et consommation de sciures et rabotures au Québec Exportation (1ère, 2e et 3e transformations) Enfouissement (1ère, 2e et 3e transformations) Consommation - utilisation interne pour fins énergétiques Consommation - utilisation agricole Consommation - copeaux énergétiques ou métallurgiques Consommation - granulés et bûches de bois densifié Consommation - cogénération Consommation - panneaux Consommation - pâtes et papiers Production et importation
    17. 17. 17 3. Matière première  Compétiteurs pour les copeaux – Pâtes et papiers 0 1 000 000 2 000 000 3 000 000 4 000 000 5 000 000 6 000 000 7 000 000 8 000 000 9 000 000 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Quantité (tma) Année Production et consommation de copeaux au Québec Exportation (1ère, 2e et 3e transformations) Enfouissement (1ère, 2e et 3e transformations) Consommation - utilisation interne pour fins énergétiques Consommation - utilisation agricole Consommation - copeaux énergétiques ou métallurgiques Consommation - granulés et bûches de bois densifié Consommation - cogénération Consommation - panneaux Consommation - pâtes et papiers Production et importation
    18. 18. 18 3. Matière première  Compétiteurs pour le bois ronds de faible qualité et pour la biomasse forestière résiduelle  Pâtes et papiers (bois ronds de faible qualité)  Chauffage institutionnel (biomasse forestière résiduelle) → Élaboration d’un répertoire des chaufferies à la biomasse au Québec : • 77 chaufferies répertoriées (75 kW – 3 MW) • 17 chaufferies au Bas-Saint-Laurent; 9 en Abitibi-Témiscamingue • Consommation approx : 64 000 tmv ou 831 tmv/chaufferie • Production approx. : 231 000 MWh
    19. 19. 19  Usines avec permis d’exploitation – Usines avec permis : 10 usines de granulés en exploitation en 2013, fonctionnant à 50 % de leur capacité – 193 emplois directs à la production en 2013 – Production de granulés de bois : 304 000 tm en 2013 ou 52,3 M$ (172 $/tm) 4. État de l’industrie au Québec
    20. 20. 20  Usines avec permis d’exploitation – Consommation de 358 000 tma de fibre de bois en 2013 (54 % sciures; 28 % rabotures)  Usines sans permis d’exploitation : – 6 petits producteurs répertoriés  Marchés des producteurs québécois – Principalement le marché résidentiel du nord-est des États-Unis et domestique – Quelques producteurs exportent de petites quantités vers l’Europe – Certains marchés de niche sont en développement (acériculteurs) 4. État de l’industrie au Québec
    21. 21. 21 5. Industrie et marchés à l’international  État de l’industrie en 2013 : – Canada : production de 1,8 Mtm; exportations de 1,6 Mtm (CB au 1er rang des provinces). – États-Unis : production de 5,7 Mtm (région du SE principalement); exportations de 2,9 Mtm (1er rang mondial). – Europe : consommation de 17,5 Mtm (1er rang mondial). Source: Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, 2013. Pays Production Importations Exportations Consommation (Mtm) (Mtm) (M$US) (Mtm) (M$US) (Mtm) Amérique du Nord 7,5 0,2 36,9 4,5 623,5 3,2 États-Unis 5,7 0,2 31,4 2,9 371,0 3,0 Canada 1,8 0,02 5,5 1,6 252,5 0,2 Europe 13,8 11,4 2 287,8 7,7 1 640,4 17,5 Allemagne 2,2 0,5 119,3 0,7 205,4 2,0 Royaume-Uni 0,3 3,4 638,7 0,1 8,1 3,6 Italie 0,3 1,7 451,1 0,01 3,2 2,0 Suède 1,3 0,7 116,7 0,2 33,4 1,9 Belgique 0,4 0,9 169,1 0,4 60,7 0,9
    22. 22. 22 5. Industrie et marchés à l’international  Évolution du prix des granulés 0 50 100 150 200 250 300 350 400 450 500 2009-07 2009-10 2010-01 2010-04 2010-07 2010-10 2011-01 2011-04 2011-07 2011-10 2012-01 2012-04 2012-07 2012-10 2013-01 2013-04 2013-07 2013-10 2014-01 2014-04 2014-07 2014-10 2015-01 2015-04 2015-07 2015-10 2016-01 Prix($CA/tm) Mois Prix des granulés - Europeet Amérique du Nord Granulés - grade industriel, Endex Europe Granulés - grade industriel, CIF ARA Granulés - grade industriel, PIX Pellet Nordic Index CIF Baltic Sea or North Sea Granulés - grade résidentiel, PIX Pellet Continental Index, Germany/Austria Granulés - grade résidentiel Allemagne Granulés - grade résidentiel Autriche Granulés - grade résidentiel NE USA Février 2015 : Granulés résidentiel USA : 460 $/tm (livré en vrac); 375 $/tm (détaillants) Granulés résidentiel Europe : 350 $/tm (livré en vrac) Granulés industriels Europe : 200 $/tm (port)
    23. 23. 23 5. Industrie et marchés à l’international  Évolution du prix des granulés et des autres combustibles 0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 Prix($CA/MWh) Mois Prix des combustibles - Amérique du Nord ($CA/MWh) Granulés - grade résidentiel NE USA Charbon - Central Apalachia Pétrole brut - West Texas Intermediate Mazout #2 - États-Unis, vrac (FOB, non-livré) Mazout #2 - États-Unis, résidentiel (livré, sans taxes) Propane - États-Unis, vrac (FOB, non-livré) Propane - États-Unis, résidentiel (livré, sans taxes) Gaz naturel - Henry Hub (NYMEX)
    24. 24. 24 5. Industrie et marchés à l’international  Évolution du prix des granulés et des autres combustibles 0 20 40 60 80 100 120 140 2014-10 2014-11 2014-12 2015-01 2015-02 2015-03 Prix($CA/MWh) Mois Prix des combustibles - Amérique du Nord - ZOOM ($CA/MWh) Granulés - grade résidentiel NE USA Charbon - Central Apalachia Pétrole brut - West Texas Intermediate Mazout #2 - États-Unis, vrac (FOB, non-livré) Mazout #2 - États-Unis, résidentiel (livré, sans taxes) Propane - États-Unis, vrac (FOB, non-livré) Propane - États-Unis, résidentiel (livré, sans taxes) ↓ prix des produits pétroliers + ↑ prix des granulés = baisse de compétitivité temporaire dans certaines régions des États-Unis (granulés VS mazout #2)
    25. 25. 25 5. Industrie et marchés à l’international  Perspectives de marchés : – Croissance de la demande globale : 23 Mtm en 2014 à plus de 50 Mtm en 2024 (taux de croissance annuel moyen de 8,2 %). – Croissance importante du marché industriel européen stimulé par les subventions accordées pour la production d’énergie renouvelable (cibles «20-20-20») – Croissance anticipée du marché industriel asiatique (Corée du Sud, Chine, Japon) – Croissance modérée du marché résidentiel européen Source: Walker, S. et al., Global Pellet Demand Outlook – Special Market Analysis Study, RISI, 2014.
    26. 26. 26 5. Industrie et marchés à l’international  Potentiel d’exportation à partir du Québec  Proximité géographique de l’Europe  Présence d’infrastructures de transport développées (chemins de fer, ports en eau profonde)  Présence d’infrastructures dédiées à l’exportation de granulés (Arrimage Québec)  Importance de l’industrie forestière
    27. 27. 27 6. Recherche et développement  Vapocraquage ou explosion de vapeur :  Prétraitement de la fibre (180-240 ° C; 1-3,5 MPa) permettant de briser sa structure  Avantages : – ↑ PCI à 19,5 GJ/tm – ↑ hydrophobicité, – amélioration de la liaison Source : Steam explosion for biomass pre-treatment, Danish Technological Institue.
    28. 28. 28 6. Recherche et développement  Granulés torréfiés :  Traitement thermochimique de la fibre entre 200 et 300 ° C en l’absence d’O2  Avantages : – ↑ PCI à 22 GJ/tm – Caractéristiques similaires au charbon (facilement pulvérisable) – ↓ coûts de transport – Hydrophobe (facilite l’entreposage) – Peu de pertes dues à la décomposition
    29. 29. 29 6. Recherche et développement  Granulés torréfiés :  Inconvénients: – Coûts d’investissement plus élevés (+ 25-30 % selon Poyry) – Énergie requise pour la torréfaction – Additifs requis dans certains cas (liaison) – Utilisation/élimination des gaz de procédés – Respect des exigences en matière de bilan carbone – Rentabilité non démontrée – Peu d’usines à l’échelle commerciale : Solvay/New Biomasse, Quitman, Mississippi (capacité visée de 250 000 tm/an), projet à Millinocket, Maine
    30. 30. 30 7. Obstacles au développement de la filière au Québec  Développement limité au Québec en raison du faible coût de l’énergie  Baisse du prix du pétrole  Compétition pour la fibre  Coûts relativement élevés du bois ronds de faible qualité et de la biomasse forestière résiduelle  Distances de transport souvent importantes entre les usines de transformation et la clientèle/ports 52,09 66,76 70,60 72,80 120,96 123,07 0,00 25,00 50,00 75,00 100,00 125,00 150,00 Coûteffectif($CA/MWh_th) Combustible Coût effectif des combustibles pour le chauffage - Québec, mars 2015 Bois de chauffage - bouleau jaune @ 100 $/cordon de 4 pi x 8 pi x 16 po Gaz naturel - résidentiel, Gaz Métro Électricitié - secteur résidentiel, prix de vente moyen Granulés - grade résidentiel, détaillants (sac de 40 lbs @ 4,99 $, non livré) Mazout #2 - prix de vente au détail, Montréal Propane - prix de vente au détail, Montréal Granulés @ 4,99 $/sac Bois de chauffage @ 100 $/cordon  Équipements peu adaptés pour offrir une grande capacité de production (marché industriel)
    31. 31. 31 7. Obstacles au développement de la filière au Québec  Anticipation de la clientèle résidentielle pour la saison de chauffe :  Diminution des inventaires de granulés chez les détaillants du Québec  Conséquences sur la crédibilité de la filière et sur la perception des consommateurs  Report possible d’achat d’équipements de chauffage aux granulés
    32. 32. 32 7. Obstacles au développement de la filière au Québec  Anticipation de la clientèle résidentielle pour la saison de chauffe : → Comment réconcilier la capacité de l’industrie et les habitudes des consommateurs pour éviter ?
    33. 33. 33 8. Conclusion  Granulés : avantages économiques pour certaines régions; avantages environnementaux (émissions, GES).  2 marchés cibles : résidentiel (chauffage) et industriel (chauffage et électricité).  Au Québec, l’essentiel des producteurs s’approvisionnent en sciures et en rabotures (marché à l’équilibre).  La biomasse forestière résiduelle et le bois de faible qualité sont des alternatives plus coûteuses.  La demande internationale est en forte croissance.  Le Québec présente un bon potentiel pour l’exportation.  L’industrie québécoise doit faire face à certains obstacles pour assurer sa viabilité.
    34. 34. 34 8. Conclusion Questions ? Jean-Pierre Bourque : Jean-Pierre.Bourque@mffp.gouv.qc.ca François Baril : Francois.Baril@mffp.gouv.qc.ca

    ×