Problématique :    En quoi le théâtre peut-il être source      d’échanges et de conversations?28/01/2013   Blandine Canaux...
Introduction           Le théâtre n’est pas conçu pour être lu mais pour être     vu. Bien sûr, on peut prendre plaisir à ...
Plan I – Les moyens de communication entre les   acteurs et les spectateurs. a) Les langages sonores b) Les messages visue...
I – LES MOYENS DE        COMMUNICATION ENTRE LES        ACTEURS ET LES SPECTATEURS28/01/2013   Blandine Canaux de Bonfils ...
I) a) Les langages sonores La déclamation:         Il s’agit là de la coloration subjective donnée au texte par la   maniè...
I) b) Les messages visuels  L’éclairage:           Il attire l’attention du public sur tel ou tel endroit de la scène, su...
I) b) Les messages visuels • Les costumes:          Ils sont d’abord pour le public un indicateur historique (les jabots  ...
I) b) Les messages visuels • Les expressions faciales:            Elles comprennent à la fois les mimiques et le maquillag...
II – LE BUT DES ECHANGES AU                   THEATRE28/01/2013    Blandine Canaux de Bonfils   9
II) a) La dénonciation par la moquerie          Le genre théâtral est un genre littéraire qui date de l’antiquité, et a to...
Le bourgeois gentilhomme de Molière28/01/2013      Blandine Canaux de Bonfils         11
II) b) Provoquer et ressentir desémotions           Tout comme nous entendons les comédiens, eux nous entendent     aussi....
Conclusion          On le voit, le langage théâtral forme un tout et est     essentiel. Au cœur de ce dispositif, le texte...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le Théâtre

866 vues

Publié le

1 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
866
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
1
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le Théâtre

  1. 1. Problématique : En quoi le théâtre peut-il être source d’échanges et de conversations?28/01/2013 Blandine Canaux de Bonfils 1
  2. 2. Introduction Le théâtre n’est pas conçu pour être lu mais pour être vu. Bien sûr, on peut prendre plaisir à lire une pièce de théâtre, mais cela suppose que nous fassions jouer les personnages dans la scène imaginaire qu’il y a dans notre tête. Il y a même des auteurs, comme Alfred de Musset (1810-1857) qui ont écrit certains textes destinés en principe à la seule lecture. Mais le théâtre n’est pleinement conforme à sa vocation que lorsqu’il devient SPECTACLE. Le texte est au spectacle ce qu’une partition est à un concert : tous deux doivent être interprétés. Il y a ainsi dans le langage théâtral d’autres langages que le texte dicté par l’auteur : les langages sonores et les langages visuels.28/01/2013 Blandine Canaux de Bonfils 2
  3. 3. Plan I – Les moyens de communication entre les acteurs et les spectateurs. a) Les langages sonores b) Les messages visuels II – Le but des échanges au théâtre. a) La dénonciation par la moquerie b) Provoquer et ressentir des émotions28/01/2013 Blandine Canaux de Bonfils 3
  4. 4. I – LES MOYENS DE COMMUNICATION ENTRE LES ACTEURS ET LES SPECTATEURS28/01/2013 Blandine Canaux de Bonfils 4
  5. 5. I) a) Les langages sonores La déclamation: Il s’agit là de la coloration subjective donnée au texte par la manière dont il est prononcé. Il y a, par exemple, plusieurs façons de dire le mot “bonjour” (triste, gaie, effrayante…). Les acteurs peuvent parfois aboutir par leur déclamation à des résultats très éloignés des intentions de l’auteur. C’est pourquoi ceux-ci donnent assez souvent des indications sur le ton qu’on doit employer.  Le langage non-verbal: C’est-à-dire les cris, les soupirs, les rires, les gémissements, les chants. Ces signes communiquent non pas des idées, encore moins des raisonnements, mais des ÉMOTIONS.28/01/2013 Blandine Canaux de Bonfils 5
  6. 6. I) b) Les messages visuels  L’éclairage: Il attire l’attention du public sur tel ou tel endroit de la scène, sur tel ou tel personnage, et peut laisser dans l’ombre tout le reste. Il participe au rythme de la pièce ainsi qu’à son climat (mystère, angoisse, intimité…).  Le décor: Il n’est ni réaliste, ni « décoratif » et rappelle ainsi que le théâtre est un monde factice, un lieu d’illusions. Dès lors, tout meuble, objet placé sur la scène peut avoir une fonction symbolique (un arbre peut représenter une forêt ; un tabouret, un trône).28/01/2013 Blandine Canaux de Bonfils 6
  7. 7. I) b) Les messages visuels • Les costumes: Ils sont d’abord pour le public un indicateur historique (les jabots et les perruques indiquent par exemple le XVIIe siècle). Ils donnent ensuite une certaine identité à chacun des personnages: au théâtre, «l’habit fait le moine». • Gestes et expressions corporelles : Le théâtre utilise beaucoup le code symbolique des gestes (on parle d’ailleurs de « geste théâtral » : la main sur le cœur pour la sincérité; la tête entre les mains pour la souffrance, etc.). Ils peuvent eux aussi donner au texte un sens que l’auteur n’a pas voulu.28/01/2013 Blandine Canaux de Bonfils 7
  8. 8. I) b) Les messages visuels • Les expressions faciales: Elles comprennent à la fois les mimiques et le maquillage qui, tous deux, peuvent être très expressifs. Les acteurs de l’antiquité utilisaient des masques qui exprimaient l’identité de personnages stéréotypés.28/01/2013 Blandine Canaux de Bonfils 8
  9. 9. II – LE BUT DES ECHANGES AU THEATRE28/01/2013 Blandine Canaux de Bonfils 9
  10. 10. II) a) La dénonciation par la moquerie Le genre théâtral est un genre littéraire qui date de l’antiquité, et a toujours donné à réfléchir. Les auteurs de pièces de théâtre cherchent ainsi à créer un miroir social, un reflet plus ou moins caricatural de la société, qui permet de mieux la comprendre, et de mieux dénoncer ses failles. Le théâtre est utilisé pour dénoncer les travers de certains individus. La comédie était, pour Molière, un moyen d’expression, de véhiculer des idées dans le but de dénoncer, par des procédés comme la caricature, les défauts de la société ou de certains type d’individu. Dans Le Bourgeois gentilhomme, Molière se moque dun riche bourgeois qui veut imiter le comportement et le mode de vie de la noblesse. Dans cette pièce, Monsieur Jourdain, personnage naïf va être tourné en ridicule. Il permet à Molière de dénoncer le comportement qu’ont certains bourgeois de son époque.28/01/2013 Blandine Canaux de Bonfils 10
  11. 11. Le bourgeois gentilhomme de Molière28/01/2013 Blandine Canaux de Bonfils 11
  12. 12. II) b) Provoquer et ressentir desémotions Tout comme nous entendons les comédiens, eux nous entendent aussi. Les acteurs se rendent compte lorsqu’une salle est attentive, mais presque tous le diront : c’est une salle réactive qui les électrise et les porte encore plus haut. Car là s’installe l’échange. Le spectateur n’a donc pas un rôle passif, tout au contraire. Non seulement il est unique et une même représentation pourra être perçue de façon différente par chaque membre du public, mais ses réactions peuvent influencer l’expérience des comédiens.28/01/2013 Blandine Canaux de Bonfils 12
  13. 13. Conclusion On le voit, le langage théâtral forme un tout et est essentiel. Au cœur de ce dispositif, le texte doit bien sûr garder une place centrale. Avec trop d’accent sur les gestes et les mimiques faciales, on sort du théâtre pour entrer dans le mime. De même, trop de musique et de chants rendent plus un effet d’opéra. Enfin, toutes ces expressions permettent aux acteurs de partager des moments d’émotions avec le public, d’échanger en dénonçant les mœurs de la société tout en riant.28/01/2013 Blandine Canaux de Bonfils 13

×