Les moteurs de la croissance économique

6 648 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 648
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 546
Actions
Partages
0
Téléchargements
66
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les moteurs de la croissance économique

  1. 1. Les trois moteurs de la croissance économique
  2. 2. La croissance économique désigne l'évolution d'un indicateur de production sur un territoire et pour une période donnée. En général, on mesure l'évolution en % du Produit Intérieur Brut (PIB) au cours d'un trimestre, d'une ou plusieurs années. PIB en France 2012 Évolution en % d'une année sur l'autre 0% Le PIB est la somme de toute la production d'un territoire, à savoir la valeur ajoutée des organisations productives (entreprises et administrations). En 2012, le montant du PIB était de 2032 milliards d'euros.
  3. 3. Moteur n° 1 : la consommation des ménages Les « dépenses de consommation finale des ménages » désignent l'achat et l'usage de biens et de services privés et collectifs : c'est la « demande intérieure ». Les consommations privées sont payées directement par les ménages, les consommations collectives sont acquittées indirectement par l'impôt. Exemples : alimentation, transport, automobiles, loisirs, éducation etc. Consommation des ménages en France 2012 Évolution en % d'une année sur l'autre -0,4% En 2012, la consommation finale des ménages a représenté 1130 milliards d'euros.
  4. 4. Moteur n°2 : l'investissement L'investissement désigne toute dépense visant à élever le niveau de capital d'un agent économique. Les entreprises, les administrations publiques et les ménages « investissent ». L'investissement des entreprises est destiné à augmenter leur capital productif matériel (locaux, machines, outils...) et immatériels (brevets, innovations, savoir-faire, réputation, image de marque...). Les administrations publiques investissent majoritairement dans des infratructures : écoles, hôpitaux, ponts, routes, médiathèques etc. L'investissement des ménages prend une seule forme : les achats immobiliers. Investissement en France 2012 Évolution en % d'une année sur l'autre -1,2% En 2012, l'investissement a été de 402 milliards d'euros, dont 52% par les entreprises et 27% par les ménages.
  5. 5. Moteur n°3 : le commerce extérieur Les exportations désignent la vente à un agent économique résident à l'étranger, d'un produit ou d'un service fabriqué en France (que l'entreprise soit française ou non). Elles constituent la « demande extérieure ». Exemples : ● ● l'entreprise japonais Toyota fabrique des voitures en France, vendues en Belgique => exportation française. L'entreprise française Dacia/Renault fabrique des voitures au Maroc, vendues en Espagne => exportation marocaine. Exportations françaises Évolution en % d'une année sur l'autre 2012 +2,5% En 2012, les exportations française ont représenté 558 milliards d'euros.
  6. 6. Moteur n°3 : le commerce extérieur (suite) Les importations désignent l'achat à un agent économique résident à l'étranger, d'un produit ou d'un service. Elle correspond à un produit consommé (ex : un téléphone mobile coréen) ou investi (ex : une marchine-outil allemande). Importations françaises Évolution en % d'une année sur l'autre 2012 -0,9% En 2012, les exportations française ont représenté 603 milliards d'euros.
  7. 7. Moteur n°3 : le commerce extérieur (suite et fin) Le commerce extérieur de la France est un moteur si les exportations augmentent plus vite que les importations, ou bien si les exportations sont supérieures aux importations. 2012 Exportations 558 milliards +2,5% Importations 603 milliards -0,9% Solde du commerce extérieur -45 milliards
  8. 8. Vue d'ensemble pour 2012 Consommation 1130 milliards -0,4% On n'a pas tenu compte de la consommation des administrations en biens et services utiles à leur production, soient 546 milliards d'euros (énergie, papiers etc), qui correspondent en fait à des dépenses que les administrations cherchent à comprimer. Commerce extérieur Solde déficitaire, mais +2,5% pour les exportations, -0,9% pour les importations PIB 2032 milliards +0% Investissement 402 milliards -1,2%
  9. 9. Interdépendances des moteurs et de la croissance économique Augmente la confiance des ménages Réduit le chômage, offre plus de travail Croissance du PIB Consommation Remplit le « carnet de commandes » des entreprises Augmente le niveau de confiance des entreprises Augmente le niveau de confiance des entreprises Augmente le niveau de confiance des entreprises Investissement Offre des débouchés et des perspectives de développement aux entreprises Augmente la compétitivité des entreprises (prix, qualité, innovation) Commerce extérieur
  10. 10. Outre l'épargne, deux des trois moteurs sont alimentés par le crédit bancaire et les marchés financiers Les Banques font des crédits en créant de la monnaie, contre l'obligation de rembourser et de verser des intérêts. Les marchés financiers confient des capitaux (« actions ») ou prêtent des capitaux (« obligations »). 60% du financement des entreprises Consommation Investissement

×