BOURBON PLONGEE
Le Port – darse de plaisance
Ile de la REUNION
Tel : 0692 66 31 72
www.bourbonplongee.re
Courriel :bourbon...
Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1
SOMMAIRE
REGLEMENTATION
Les niveaux Page 4
Les espaces d’évolution Page 4
Les assurances P...
Les Niveaux :
Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1
3
Les Espaces :
F Espace proche ( 0 à 6 m)
F Espace médian (6 à 20 m)
F Espace lointain (20 à 40 m)
Prérogatives niveau 1
Ar...
Le Certificat médical :
Il est obligatoire, pour se former ou plonger, valable 1 an, il peut-être
délivré par n’importe qu...
Les contre-indications médicales :
Cette liste est indicative et non limitative. Les problèmes doivent être abordés au cas...
En plongée, nous subissons différentes pressions :
è La pression atmosphérique est égale au niveau de la mer à 1
bar. C’es...
è La pression absolue est la pression que subit un plongeur en
immersion, elle est égale à la pression atmosphérique + la
...
Les effets de la pression :
C’est dans cette zone qu’il faut le plus
pression, de 1 bar en surface on passe à 2
L’augmenta...
A la remontée c’est l’inverse, la pression diminue et les volumes
augmentent, c’est pourquoi il ne faut jamais bloquer sa ...
La FLOTTABILITE
Grâce au principe d’Archimède, vous allez pouvoir découvrir les joies
de l’apesanteur et du déplacement da...
Les accidents dus à la pression :
En plongée du fait de l’augmentation de pression (loi de Mariotte),
les cavités remplies...
L’ADD
Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1
13
En plongée, du fait de l’augmentation de pression, l’azote se
dissout dans l’organisme.
Plus on plonge profond, plus on re...
Le matériel
Le matériel mis à votre disposition par le club est sous votre
responsabilité.
Toute perte ou détérioration en...
Ça va (OK) Ça va pas
Réserve (50 bar) 100 bar
Essoufflement Panne d’air
J’ai froid Détresse en surface
Fabrice MALLET THEO...
Consignes en cas de perte de la palanquée
Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1
17
CONSIGNES DE SECURITE
& règles de savoir vivre en usage au club
CONSIGNES DE SECURITE
¤ Ne jamais se mettre à l’eau avant ...
PROGRAMME NIVEAU 1
Date : Moniteur:
 Administratif : Certificat médical, Autorisation parentale _ _ _ _ _ _ _ _ _
 Palma...
LISTE DE MEDECINS AGREES PLONGEE
DOREMIEUX Marc 3 res. Amarylis, Bd Verdun 0262 42 01 79 Le Port
HOARAU Patrick 18 Bd de S...
PLONGEE ENFANT de 8 à 14 ans
PLONGEE ENFANT
Pièces à fournir :
Certificat médical délivré par un médecin agrée, médecin
t...
 NOTES
22
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Niveau1cours

525 vues

Publié le

Cours théorique plongée niveau 1. Pour plongeur en formation au club Bourbon Plongée à la Réunion. Fabrice MALLET.

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
525
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Niveau1cours

  1. 1. BOURBON PLONGEE Le Port – darse de plaisance Ile de la REUNION Tel : 0692 66 31 72 www.bourbonplongee.re Courriel :bourbonplongee974@gmail.com
  2. 2. Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1 SOMMAIRE REGLEMENTATION Les niveaux Page 4 Les espaces d’évolution Page 4 Les assurances Page 5 La licence Page 5 Le certificat médical Page 6 Les contre-indications médicales Page 7 THEORIE Les pressions Page 8 Mariotte Page 10 La consommation Page 11 La flottabilité Page 12 LES ACCIDENTS Les accidents barotraumatiques Page 13 L’essoufflement Page 13 Les accidents de décompression Page 14 LA COURBE DE SECURITE Page 15 LE MATERIEL Page 16 LES SIGNES Page 17 CONSIGNES DE SECURITE Perte de la palanquée Page 18 Consignes générales Page 19 PROGRAMME PRATIQUE Page 20 ANNEXE Liste des médecins Page 21 Plongée enfant Page 22 Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1 2
  3. 3. Les Niveaux : Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1 3
  4. 4. Les Espaces : F Espace proche ( 0 à 6 m) F Espace médian (6 à 20 m) F Espace lointain (20 à 40 m) Prérogatives niveau 1 Arrêté du 22 juin 1998 Espace proche : de 0 à 6 m Espace médian : de 6 à 20 m 1 à 4 niveaux 1 Accompagnés par Niveau 4 Guide de palanquée En tant que débutant vous pouvez plonger, dans l’espace proche, sous la supervision d’un niveau 4 en exploration ou sous le contrôle d’un encadrant de niveau 1 (niveau 2 initiateur) en école. L’effectif de la palanquée sera de 4 débutants maximum par encadrant. En fin de formation, dans l’espace médian toujours par 4 maximums, vous pourrez être encadré par un niveau 4, en exploration et par un encadrant de niveau 2 (niveau 4 initiateur), en formation. Les Assurances : Vous devez posséder une assurance en Responsabilité Civile, lorsque vous plongez (la licence vous couvre en R.C.). Cette assurance en R.C. obligatoire, vous couvre pour tous les dommages que vous pourriez causer à une tierce personne. La Licence vous couvre uniquement en R.C., vous ne serez pas couvert si vous vous blessez tout seul, aussi il est vivement conseillé de souscrire une assurance complémentaire, par le biais de la licence. La licence atteste aussi de votre appartenance à la Fédération, elle est nécessaire pour obtenir une certification Fédérale/CMAS. Elle vaut permis de pêche sous-marine si vous avez plus de 16 ans. Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1 4
  5. 5. Le Certificat médical : Il est obligatoire, pour se former ou plonger, valable 1 an, il peut-être délivré par n’importe quel médecin. Toutefois nous vous conseillons d’aller voir un spécialiste (voir page 21), surtout si vous voulez continuer sur le niveau 2. Le certificat médical doit être renouvelé tous les ans. Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1 5
  6. 6. Les contre-indications médicales : Cette liste est indicative et non limitative. Les problèmes doivent être abordés au cas par cas, éventuellement avec un bilan auprès d'un spécialiste, la décision tenant compte du niveau technique (débutant, confirmé ou encadrant). En cas de litige, la décision finale doit être soumise à la Commission Médicale Régionale, puis en appel, à la Commission Médicale Nationale. C.I. Définitives: C.I. Temporaires: Cardio. Cardiopathie congénitale Insuffisance cardiaque symptomatique Cardiomyopathie obstructive Pathologie avec risque de syncope Tachycardie paroxystique BAV II ou complet non appareillés Shunt D-G découvert après accident de décompression à symptomatologie cérébrale Hypertension artérielle non contrôlée Infarctus récent et angor Péricardite Traitement par anti arythmique ou b-bloquant ORL Cophose unilatérale Evidement pétromastoïdien Ossiculoplastie Trachéostomie Laryngocèle Déficit audio bilatéral à évaluer par audiométrie Otospongiose opérée Episode infectieux Polypose nasosinusienne Obstruction tubaire Syndrome vertigineux Perforation tympanique Pneumo. Insuffisance respiratoire Pneumopathie fibrosante Vascularite pulmonaire Asthme actif Pneumothorax spontané ou maladie bulleuse, même opérés Chirurgie pulmonaire Pathologie infectieuse Pleurésie Traumatisme thoracique Ophtalmo. Patho. Vasculaire de la rétine, choroïde, papille Kératocône Prothèse ou implant creux Chirurgie du globe oculaire sur 6 mois, y compris laser Décollement rétinien Neuro. Epilepsie Syndrome déficitaire sévère Pertes de connaissance itératives Effraction méningée neurochirurgicale, ORL ou traumatique Traumatisme crânien grave à évaluer Psych. Affection psychiatrique sévère Infirmité motrice cérébrale Ethylisme chronique Tt antidépresseur, anxiolytique, neuroleptique, hypnogène Alcoolisation aiguë Hémato. Pathologies graves de la crase sanguine à évaluer Gynéco Grossesse Dentaire Caries non traitées Métabol. Diabète tt par insuline, sulfamides, acarbose ou non équilibré Tétanie / Spasmophilie Troubles métaboliques ou endocriniens sévères Dermato Différentes affections peuvent entraîner des contre-indications temporaires ou définitives selon leur intensité ou leur retentissement pulmonaire, neurologique ou vasculaire Gastro- Entéro Manchon anti-reflux Hernie hiatale ou reflux gastro-œsophagien à évaluer Toute prise de médicament ou de substance susceptible de modifier le comportement peut être une cause de contre-indication. La survenue d'une maladie de cette liste nécessite un nouvel examen La reprise de la plongée après un accident de décompression, une surpression pulmonaire, un passage en caisson hyperbare ou autre accident sévère, nécessitera l'avis d'un Médecin Fédéral ou Diplômé de Médecine Subaquatique ; ce certificat médical devra être visé par le Président de la Commission Médicale Régionale. Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1 6
  7. 7. En plongée, nous subissons différentes pressions : è La pression atmosphérique est égale au niveau de la mer à 1 bar. C’est le poids de l’air, cette pression atmosphérique diminue en altitude. è La pression relative ou hydrostatique est égale au poids de l’eau. Cette pression augmente de 1 bar tous les 10 m d’eau. Une colonne d’eau de 10 m de haut sur 1cm² exerce donc une pression de 1 bar. Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1 7
  8. 8. è La pression absolue est la pression que subit un plongeur en immersion, elle est égale à la pression atmosphérique + la pression relative. La pression s’exerce uniformément sur tous les points d’un corps. Applications à la plongée : Prévention des accidents barotraumatiques (dus à la pression, voir chapitre sur les accidents). Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1 8
  9. 9. Les effets de la pression : C’est dans cette zone qu’il faut le plus pression, de 1 bar en surface on passe à 2 L’augmentation de la pression lors de la descente provoque une diminution proportionnelle du volume, ce qui peut poser des problèmes au niveau des espaces remplis d’air (masque, oreille, sinus, etc.). C’est la loi de Mariotte (P  V = P ’  V’ = Cste, Constante). Cette variation de pression est plus importante entre 0 et 10 m. faire attention (on double la bar à 10 m). Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1 9
  10. 10. A la remontée c’est l’inverse, la pression diminue et les volumes augmentent, c’est pourquoi il ne faut jamais bloquer sa respiration, sinon on risque de faire une surpression pulmonaire (l’air augmente dans les poumons et peut provoquer des lésions très graves). Consommation d’air La loi de Mariotte va également influencer votre consommation, plus vous allez plonger profond et plus vous allez consommer, votre temps de plongée sera plus court et vous devrez faire attention à contrôler plus souvent votre manomètre. Consommation d’air Surface, 1 bar 10 m, 2 bars 30 minutes 20 l 60 minutes 20 l 40 l x 2 / 2 Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1 10
  11. 11. La FLOTTABILITE Grâce au principe d’Archimède, vous allez pouvoir découvrir les joies de l’apesanteur et du déplacement dans les 3 dimensions en jouant avec votre flottabilité. La flottabilité Neutre Remontée à l’aide des gilets Négative Positive N’oubliez pas, de ne jamais bloquer votre La flottabilité neutre, l’état d’équilibre est celle que vous devrez essayer d’avoir lors de vos déplacements en plongée. Pour y arriver vous utiliserez l’air de vos poumons, en expirant vous descendrez, en inspirant vous remonterez, c’est le poumon ballast. respiration. La flottabilité négative, nécessaire pour vous immerger, vous utiliserez des plombs, purgerez votre gilet et expirerez pour vous aidez à descendre. La flottabilité positive, pour la surface, vous gonflerez votre gilet, pour la remontée vous utiliserez vos poumons en faisant attention à la surpression pulmonaire. Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1 11
  12. 12. Les accidents dus à la pression : En plongée du fait de l’augmentation de pression (loi de Mariotte), les cavités remplies d’air peuvent nous poser des problèmes : Organes í ë Prévention Oreilles oui oui Equilibrer durant la descente, en faisant la manœuvre de Valsalva. Ne jamais forcer. Masque oui non Souffler par le nez dans le masque. Sinus oui oui Ne pas plonger enrhumé, ne pas forcer. Dents oui oui Aller voir votre dentiste régulièrement. Poumons non oui Ne jamais bloquer sa respiration lors de la remontée, remonter lentement. A la remontée (ë) pour les problèmes d’oreilles, de sinus ou de dents, redescendre jusqu’à la disparition de la douleur et remonter le plus lentement possible. Ne jamais faire de Valsalva lors de la remontée. Les accidents dus aux gaz (Loi de Dalton) En plongée le fait de respirer des gaz à des pressions élevées, peut causer des problèmes d’essoufflement, dus au CO² (dioxyde de carbone). Si au cours d’une plongée vous avez des difficultés à respirer, arrêtez tout mouvement, expirez bien à fond et faites le signe, essoufflement à votre moniteur. Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1 12
  13. 13. L’ADD Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1 13
  14. 14. En plongée, du fait de l’augmentation de pression, l’azote se dissout dans l’organisme. Plus on plonge profond, plus on reste longtemps et plus l’organisme absorbe de l’azote. A la remontée il faut laisser le temps à l’azote de ressortir, en remontant lentement à environ 15m/mn et en faisant des paliers (palier : arrêt à 3 m imposé par les tables ) En plongée loisir il faut essayer de plonger dans la courbe de sécurité, c’est à dire connaître le temps maximum que l’on peut rester à une profondeur donnée, sans avoir de paliers à faire. Courbe de sécurité : Ne faites jamais d’effort après une plongée, ne montez pas en altitude ni en avion avant 12h après la plongée. Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1 14 Plongées sans palier Courbe de sécurité 0 5 10 20 30 40 60min 1h1550 10m 15m 20m 25m 30m 35m 40m (5h30) Zone de plongée sans paliers (Tables MN90-FFESSM)
  15. 15. Le matériel Le matériel mis à votre disposition par le club est sous votre responsabilité. Toute perte ou détérioration entraînera son remboursement à vos frais. Utilisez le sac pour ranger tout votre équipement à l’intérieur, de manière à ce que rien ne traîne sur le pont du bateau. Nous vous rappelons que vous ne devez pas vous oublier dans les combinaisons du club, toute odeur suspecte d’urine entraînera des sanctions. Les bouteilles ne doivent jamais être laissées debout sans surveillance, tenez les ou fixez les dans le rack ou couchez les, afin d’éviter un accident. Lors du rinçage de l’équipement, n’oubliez pas de remettre le bouchon sur le détendeur, et suspendez votre combinaison à l’endroit sur son cintre. Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1 15 Le matériel Premier étage : de la haute pression (HP) à la pression intermédiaire Direct System vers inflateur du gilet Deuxième étage : de la pression intermédiaire à la pression ambiante variable suivant la profondeur (2 bars à 10 m, 3 bars à 20 m, etc...) Pression intermédiaire 8 à 10 bars au dessus de la pression ambianteHaute pression (HP) 200 bars 230 bars
  16. 16. Ça va (OK) Ça va pas Réserve (50 bar) 100 bar Essoufflement Panne d’air J’ai froid Détresse en surface Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1 16
  17. 17. Consignes en cas de perte de la palanquée Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1 17
  18. 18. CONSIGNES DE SECURITE & règles de savoir vivre en usage au club CONSIGNES DE SECURITE ¤ Ne jamais se mettre à l’eau avant le moniteur. ¤ En surface toujours avoir son gilet gonflé. ¤ Ne jamais être plus bas que son moniteur durant la descente. ¤ Au fond rester groupé et ne jamais être plus profond que le moniteur. ¤ Si le moniteur remonte pour quelques raisons que ce soient, le suivre. ¤ Si l’on se retrouve seul, attendre 1’ au fond sans bouger et si au bout d’1’ le moniteur n’est pas revenu, remonter en surface lentement puis attendre en surface gilet gonflé. ¤ Toujours expirer en remontant et ne jamais bloquer sa respiration en plongée. ¤ Contrôler régulièrement son manomètre et faire les signes en conséquence au moniteur (100 b & 50 b). ¤ Ne rien toucher au fond (sauf votre moniteur). ¤ Ne rien remonter (coraux, coquillages, langoustes, etc.) . ¤ Lors de la remontée ne jamais remonter plus vite que le moniteur et que les petites bulles d’air (15 m/mn). ¤ Faire toujours un palier de sécurité (minimum 3’ à 4m). ¤ Lors de la remontée à l’échelle ne jamais rester dessous lorsqu’un plongeur remonte. ¤ Sur le bateau ranger tout votre équipement dans votre sac. ¤ Au club, rincer son équipement en vérifiant que le détendeur ait son bouchon et remettre la combinaison à l’endroit sur son cintre. ¤ Ne jamais faire d’effort après une plongée (le déchargement du bateau ainsi que le port de votre bouteille et du matériel du quai au club ne sont pas considérés comme des efforts), ni monter en altitude ou en avion et ne pas faire d’apnée après une plongée. ¤ Connaître les contre indications liées à la plongée et prévenir le responsable si vous êtes en traitement (celles-ci se trouvent au dos de la fiche d’inscription). ¤ Faire noter sa plongée dans son carnet, la faire valider et demander un débriefing de votre séance pour les stagiaires. ¤ Ne pas faire pipi dans les combinaisons du club. ¤ Ne pas abuser de l’apéro, que vous aurez la gentillesse d’amener. Toute personne ne connaissant ou ne respectant pas une de ces consignes, paiera l’apéro. Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1 18
  19. 19. PROGRAMME NIVEAU 1 Date : Moniteur:  Administratif : Certificat médical, Autorisation parentale _ _ _ _ _ _ _ _ _  Palmages (ventral, dorsal, de sustentation) _ _ _ _ _ _ _ _ _  Dissociation nasale/buccale en surface _ _ _ _ _ _ _ _ _  Techniques d’immersion _ _ _ _ _ _ _ _ _  Déplacement en apnée _ _ _ _ _ _ _ _ _  Mise à l'eau par saut droit _ _ _ _ _ _ _ _ _  Capelage de la bouteille en surface _ _ _ _ _ _ _ _ _  Utilisation du gilet en surface (gonflage, purges) _ _ _ _ _ _ _ _ _  Contrôle lestage avec poumons ballast _ _ _ _ _ _ _ _ _  Vidage masque partiel (surface & à 1m en fin de plongée) _ _ _ _ _ _ _ _ _  Lâcher et reprise embout (2 méthodes) _ _ _ _ _ _ _ _ _  Remontée contrôlée sur expiration (3 à 5m) _ _ _ _ _ _ _ _ _  Mise à l’eau par bascule arrière _ _ _ _ _ _ _ _ _  Flottabilité poumon ballast (au fond sur 6m) _ _ _ _ _ _ _ _ _  Gonflage et dégonflage du gilet (statique et déplacement) _ _ _ _ _ _ _ _ _  Gonflage gilet, remontée (3m), purges _ _ _ _ _ _ _ _ _  Vidage du masque complet sans l'ôter _ _ _ _ _ _ _ _ _  Retirer l'embout, expiration, remise en purgeant _ _ _ _ _ _ _ _ _  Panne d'air de l'élève (signe) + prise octopus _ _ _ _ _ _ _ _ _  Evolution avec poumons ballast _ _ _ _ _ _ _ _ _  Palier à 3 mètres _ _ _ _ _ _ _ _ _  Déséquipement dans l'eau _ _ _ _ _ _ _ _ _  Vidage du masque en l'ôtant _ _ _ _ _ _ _ _ _  Signe panne d'air de l'élève en statique (5 échanges) _ _ _ _ _ _ _ _ _  Récupération du détendeur _ _ _ _ _ _ _ _ _  Signe 100 bar _ _ _ _ _ _ _ _ _  Signe réserve (50 bar) _ _ _ _ _ _ _ _ _  Nage capelée (100 mètres) _ _ _ _ _ _ _ _ _  Contrôle des consignes de sécurité _ _ _ _ _ _ _ _ _  Gréement, dégréement, rangement, rinçage équipement _ _ _ _ _ _ _ _ _  Vidage du masque en l'ôtant durant 5 cycles respiratoires _ _ _ _ _ _ _ _ _  Panne d'air moniteur (utilisation octopus) _ _ _ _ _ _ _ _ _  Contrôle des signes (panne d’air, essoufflement, froid) _ _ _ _ _ _ _ _ _  Remontée à vitesse contrôlée _ _ _ _ _ _ _ _ _  Placement & gestion air _ _ _ _ _ _ _ _ _  Contrôle du carnet de plongée _ _ _ _ _ _ _ _ _  Test Niveau 1 (Q.C.M. 20 questions) _ _ _ _ _ _ _ _ _ Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1 19
  20. 20. LISTE DE MEDECINS AGREES PLONGEE DOREMIEUX Marc 3 res. Amarylis, Bd Verdun 0262 42 01 79 Le Port HOARAU Patrick 18 Bd de Strasbourg 0262 43 77 37 Le Port PEYRONNET Véronique CM J. D’arc, rue Alsace Lorraine 0262 43 78 60 Le Port VANGREVELYNGHE Gery 1 Av. Rico Carpaye 0262 42 22 40 Le Port MATHIEU Yannick 62 bis rue R. Mondon 0262 22 01 01 Possession POTIER Gilbert 46 rue S. Garriga 0262 22 20 06 Possession DUPORT Alain 414 rue St Louis 0262 45 37 87 St Paul GAILLARD Patrick 2 rue M&A Leblond, Bois d’olives 0262 45 21 46 St Paul LAUVERGNIER Christian 414 rue St Louis 0262 45 37 87 St Paul OUDARD de RIBAS Sophie 43 Av P.J. Benard 0262 22 83 65 Plateau Caillou CARRE Jean Loup 87 rue Louise & Jouan CD 7 0262 32 50 08 Le Guillaume PASQUET Gilles 18 rue de la Poste 0262 24 48 17 St Gilles COCHET Véronique 86 CD 6 0262 22 89 89 St Gilles les hts OOSTERLINK Joël 8 rue nehoua 0262 33 03 03 Saline les hts AH SING Jean Pierre 14 rue Mgr Mondon 0262 30 49 82 St Denis BRUGUIERE Jean Marc 22 rue Ste Marie 0262 21 60 40 St Denis D’ABBADIE Philippe 78 rue R Garros 0262 21 30 15 St Denis DE CHAZOURNES Ph. 6 rue St J Ouvrier, cité des lauriers 0262 30 33 70 St Denis LE ROY Arnaud 42 rue de Paris 0262 21 63 49 St Denis CHANE TUNE Joseph 4 rue Lory les Hts 0262 97 90 90 Ste Clotilde FONTAINE Jean Pierre 12 rue R. Payet, Chaudron 0262 73 15 07 Ste Clotilde MOSELLO Michel 158 rue G. Mace 0262 52 51 84 Ste Clotilde HAMON Bernard 131 rue R Payet, riviere des pluies 0262 53 54 58 Ste Marie DREVON Thierry 1 rue Azema, Riviere du mat les hts 0262 46 54 29 Bras Panon AUBERT Georges 447 RN 2 0262 47 20 59 Ste Rose GIN Hervé 166 RN 1 0262 34 81 07 St Leu LANDRON Fanch 0693 33 97 97 St Leu BARANOFF Gilles Angle CD 11 & CD 25 0262 34 18 12 Piton St Leu BARBERA Corinne 39 rue A. Lagourgue 0262 34 30 00 Piton St Leu DEFAY Bruno 2 allée des bois noirs 0262 49 49 00 Ravine des cabris DANDREA Cyril CH Alfred Isautier 0262 35 90 00 St Pierre Liste non exhaustive. Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1 20
  21. 21. PLONGEE ENFANT de 8 à 14 ans PLONGEE ENFANT Pièces à fournir : Certificat médical délivré par un médecin agrée, médecin titulaire d’un CES médecine du sport ou hyperbare ou FFESSM (liste page 20), selon le modèle défini par la FFESSM. Autorisation parentale. Licence enfant Carnet de plongée Le passage du Niveau 1 entre 12 & 14 ans est assujetti aux formalités suivantes (FFESSM) : - Motivation de l’enfant. - Autorisation du Président du club. - Autorisation d’un moniteur du club. - Certificat médical spécial enfant délivré par un médecin fédéral, mentionnant que l’enfant peut passer son niveau 1. - Autorisation parentale. Fabrice MALLET THEORIE NIVEAU 1 21
  22. 22.  NOTES 22

×