Oracle Cluster Rac

1 871 vues

Publié le

Présentation sur les clusters d'oracle

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 871
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
22
Actions
Partages
0
Téléchargements
171
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Dans une architecture Oracle Fail Safe, la base de données ne fonctionne que sur un seul serveur à un instant donné.
    Si une défaillance se produit, la base de données est automatiquement relancée sur l’autre serveur, qui était inactif jusque-là(l’un actif et l’autre en sauvegarde).
    L’outil d’administration graphique Oracle Enterprise Manager permet d’administrer les clusters Fail Safe.
  • Arrêt programme , pannes
  • ■ You must have three network addresses for each node:
    – A public internet protocol (IP) address
    – A virtual IP (VIP) address, which is used by applications for failover in the
    event of node failure
    – A private IP address, which is used by Oracle Clusterware and Oracle RAC for
    internode communication
    ■ The virtual IP address has the following requirements:
    – The IP address and host name are currently unused (it can be registered in a
    DNS, but should not be accessible by a ping command)
    – The virtual IP address is on the same subnet as your public interface
    ■ The private IP address has the following requirements:
    – It should be on a subnet reserved for private networks, such as 10.0.0.0 or
    192.168.0.0
    – It should use dedicated switches or a physically separate, private network,
    reachable only by the cluster member nodes, preferably using high-speed
    NICs
    – It must use the same private interfaces for both Oracle Clusterware and Oracle
    RAC private IP addresses
  • ASM is a volume manager and a file system for Oracle database files that supports single-instance Oracle Database and Oracle Real Application Clusters (Oracle RAC) configurations. ASM is Oracle's recommended storage management solution that provides an alternative to conventional volume managers, file systems, and raw devices.
    ASM uses disk groups to store datafiles; an ASM disk group is a collection of disks that ASM manages as a unit. Within a disk group, ASM exposes a file system interface for Oracle database files. The content of files that are stored in a disk group are evenly distributed, or striped, to eliminate hot spots and to provide uniform performance across the disks. The performance is comparable to the performance of raw devices.
  • Oracle Cluster Rac

    1. 1. LES CLUSTERS DEMANDÉ PAR : MAROUANE TOUZANI BRAHIM BELGHMI MR. ELKALAY 2013/2014 1 REALISÉ PAR :
    2. 2. PLAN Principes Les Clusters offrent Types de Cluster Contraintes d’utilisation Manipulation 2 Conclusion
    3. 3. PRINCIPE Un cluster est une architecture matérielle où plusieurs serveurs indépendants sont reliés afin de fonctionner comme s’ils constituaient un seul serveur. Chaque serveur participant à un cluster est appelé nœud. 3 Dans des conditions normales, chaque nœud agit de manière indépendante et gère son propre travail.
    4. 4. 4 PRINCIPE
    5. 5. LES CLUSTERS OFFRENT La performance . La fiabilité et la disponibilité . L’évolutivité facile par ajout de nœuds . 5 L’administration de plusieurs machines vues comme une seule.
    6. 6. TYPES DE CLUSTERS Oracle propose deux types de clusters : • Oracle Fail Safe • Oracle Real Application Clusters (RAC) Chacun d’eux répond à des objectifs précis. Ils imposent aussi des contraintes bien différentes. Le domaine d’Oracle Real Application Server combine à la fois performance et haute disponibilité, alors qu’Oracle Fail Safe se concentre surtout sur la disponibilité. 6 le terme cluster est implicitement associé à Oracle Real Application Clusters
    7. 7. 7 TYPES DE CLUSTERS
    8. 8. 8 ORACLE FAIL SAFE
    9. 9. REAL APPLICATION CLUSTER (RAC) Dans une architecture RAC, la base de données fonctionne simultanément sur l’ensemble des serveurs, on peut rencontrer des clusters à deux, trois, quatre nœuds. Si une défaillance se produit, les autres nœuds assurent une continuité de service. 9 La configuration permet d’avoir une grande puissance, car tous les nœuds travaillent simultanément, alors que dans Fail Safe, un seul est actif.
    10. 10. 10 REAL APPLICATION CLUSTER(RAC)
    11. 11. CAS D’UTILISATION DU RAC Son intérêt est évident lorsque les contraintes et les performances de disponibilité sont plus fortes que celles qui sont possibles avec Oracle Fail Safe. On rencontre deux types d’utilisation : 11 • un seul serveur est incapable de supporter la charge des utilisateurs ou programmes connectés. • Le système a besoin d’une haute disponibilité, proche de zéro temps d’arrêt toléré.
    12. 12. 12 FONCTIONNEMENT DU RAC
    13. 13. FONCTIONNEMENT DU RAC Chaque nœud d’un cluster accède à des ressources communes: les fichiers de données. Pour que différents nœuds accèdent en même temps à un fichier, il faut que ce fichier soit du type Raw Devices. Le Raw Devices est plus un type de partition disque (comme FAT, NTFS, etc4) qu’un fichier. La manipulation des raw-devices est complexe -> leurs 13 manipulation ne ce fait comme un simple fichier.
    14. 14. CONTRAINTES D’UTILISATION Ressources et connaissances techniques des clusters importantes . Coût important de la configuration (option Oracle facturée). Augmentation de la puissance totale du cluster par ajout de processeurs ou de nœuds. Les applications doivent obligatoirement être écrites pour tirer profit du cluster. 14 nécessite plus de compétences et des développements spéciaux pour en tirer le meilleur parti.
    15. 15. INSTALLATION RAC Vérification des exigences du système. Test de connectivité du réseau. Configuration des Utilisateurs. Création des disques partagés. Installation d’Oracle Clusterware Software. 15 Installation de la base de données.
    16. 16. VÉRIFICATION DES EXIGENCES DU SYSTÈME. Mémoire (Min = 1 Go, recommandée = 2Go) Minimum de carte réseaux = 2. Espace disque 10Go (4,3,3) pour le software. 16 Disques partageables
    17. 17. CONFIGURATION RÉSEAUX Chaque nœud doit contenir : Une adresse public Une adresse privée Une adresse virtuelle (optionnelle) Configurer un nom de domaine DNS 17 Vérification de la connectivité entre les nœuds et les clients.
    18. 18. STOCKAGE DISQUES ASM Chaque nœud a la possibilité d’accéder aux support de stockage(partagés), qui contient les différents fichiers constituant la base de données(Fichiers de données, Fichiers de contrôle…) Les types de partitions supportés par Oracle sont : FAT, 18 NTFS, raw-device.
    19. 19. RÉCAPITULATIF DES PRÉREQUIS Chaque nœud doit contenir : Une adresse public 19 Une
    20. 20. 20 INSTALLATION CLUSTER
    21. 21. 21 INSTALLATION CLUSTER
    22. 22. 22 INSTALLATION CLUSTER
    23. 23. 23 INSTALLATION CLUSTER
    24. 24. 24 INSTALLATION CLUSTER
    25. 25. 25 INSTALLATION CLUSTER
    26. 26. 26 INSTALLATION LOGICIEL BD
    27. 27. 27 INSTALLATION LOGICIEL BD
    28. 28. 28 INSTALLATION LOGICIEL BD
    29. 29. 29 INSTALLATION LOGICIEL BD
    30. 30. 30 INSTALLATION BD
    31. 31. 31 INSTALLATION BD
    32. 32. VÉRIFIER L’INSTALLATION SQL> SELECT * FROM v $ active_instances; INST_NAME de INST_NUMBER ------ -------------------------------------------------- --------------1 RAC1: rac1 32 2 RAC2: RAC2
    33. 33. 33 VÉRIFIER L’INSTALLATION
    34. 34. 34 CONCLUSION

    ×