Numérique. 
Brest, candidate 
au label Métropole 
French Tech 
Dossier de presse 
Pour suivre la candidature Brest Tech 
L...
sommaire 
1. Brest Tech, rejoignez le mouvement ! 
2. Un écosystème numérique favorable 
3. Le lancement officiel de Brest...
rejoignez le 
mouvement ! 
La métropole brestoise bouillonne de créativité, 
d’envie et de talents. ­Aujourd’hui, 
les act...
2. Un écosystème numérique 
Les 
chiffres 
cLés 
3. Le lancement officiel 
de Brest Tech le 28 mai 2014 
La candidature de...
Mathias HERBERTS 
Cofondateur de Cityzen Data 
(startup spécialisée dans la 
gestion de données issues de 
capteurs) 
Math...
La recherche est à proximité immédiate de son champ 
d’étude, la mer. 
Avec la présence d’une grande route maritime mondia...
Un territoire, 1 000 talents 
Brest, là où tout commence… 
Un réseau d’acteurs participe déjà à Brest Tech : Le technopôle...
5. Brest, territoire connecté 
L’équipement numérique 
sur l’agglomération 
En matière de numérique, la métropole brestois...
B-ware 
novembre 
B-ware, c’est une semaine d’événements autour du nu-mérique 
à Brest. Depuis son lancement en 2011, cett...
Contact presse 
Marion Daouben 
Relations presse Ville de Brest / Brest métropole océane 
02 98 00 82 28 / 06 07 82 68 02 ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dossier de presse candidature BrestTech à la labellisation French Tech

1 795 vues

Publié le

Dossier de presse de la candidature BrestTech à la labellisation métropole French Tech. Plus d'infos sur www.bresttech.com. Des questions ? Envoyez un mail à bresttech@gmail.com

Publié dans : Internet
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 795
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 153
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier de presse candidature BrestTech à la labellisation French Tech

  1. 1. Numérique. Brest, candidate au label Métropole French Tech Dossier de presse Pour suivre la candidature Brest Tech Le site web dédié www.bresttech.com Le compte twitter @BrestTech Le hashtag #BrestTech
  2. 2. sommaire 1. Brest Tech, rejoignez le mouvement ! 2. Un écosystème numérique favorable 3. Le lancement officiel de Brest Tech 4. Les atouts du territoire P.4 P.6 P.7 P.9 P.9 P.12 P.13 Des filières d’excellence reconnues à l’international Un territoire, 1 000 talents Des dispositifs d’accompagnement adaptés 5. Brest, territoire connecté P.14 6. Les escales numériques à venir P.15 La French Tech désigne tous les talents qui font le numérique en France : entrepreneurs, investis-seurs, ingénieurs, designers, marketeurs, chercheurs, étudiants, associations, blogueurs, opérateurs publics… Elle s’inscrit dans la feuille de route sur le numérique du gouvernement : « La French Tech est un grand mouvement de mobilisation col-lective des écosystèmes territo-riaux les plus dynamiques de France La French Tech, c’est quoi ? pour la croissance de leurs startups et entreprises numériques. Les acteurs privés (entrepreneurs, entreprises, investis-seurs) en capacité d’investir du temps, de l’énergie et de l’argent dans la croissance de leurs écosystèmes et dans l’accélération des entreprises numériques en sont le ­moteur. » L’ambition de la « French Tech » est de donner une visi-bilité globale aux investisseurs et entrepreneurs innovants en construisant une « dream team » française représentant l’Hexagone à l’international. Les actions de la French Tech Mobilisation des écosystèmes dans les territoires : ­labellisation de quelques métropoles porteuses d’un ­écosystème numérique de niveau international et d’un projet ambitieux et fédérateur de croissance. Programmes d’accélération de start-up, programme doté de 200 M€ Promotion internationale de la French Tech : doté de 15 M€ http://www.lafrenchtech.com 2 BREST TECH - DOSSIER DE PRESSE - 2014 3 BREST TECH - DOSSIER DE PRESSE - 2014
  3. 3. rejoignez le mouvement ! La métropole brestoise bouillonne de créativité, d’envie et de talents. ­Aujourd’hui, les acteurs du numérique se mobilisent avec Brest métropole océane pour candidater au label French Tech, lancé fin 2013 par le gouvernement. Ce programme, derrière lequel se retrouveront les talents du numérique, favorisera la croissance des entreprises du numérique. Pour porter cette candidature et fédérer les acteurs du territoire, un site web est lancé : www.bresttech.com où les acteurs de l’écosys-tème numérique (public et privé, indépendants et en-treprises) peuvent déposer en ligne leur logo en signe d’adhésion au projet. L’Ouest breton dispose de nombreux atouts pour pré-senter sa candidature : d’un écosystème favorable avec une palette d’activités qui vont de l’enseignement et de la formation, aux entre-prises, grands groupes et PME, en passant par la recherche et les équipements mutualisés, jusqu’aux espaces événementiels dédiés ; D’une solide culture du « faire en-semble » ; De filières d’excellences reconnues à l’international : l’expertise maritime, l’e-santé, le secteur bancaire, la Dé-fense, les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Ces secteurs, très actifs en matière d’innovations, sont essentiels pour la mobilisation collective « French Tech » ; Des lieux d’innovations : le tech-nopôle Brest-Iroise, les Capucins, un « Le dynamisme de notre aggloméra-tion, nous le devons très largement à cet état d’es-prit des habitants, à cette envie et ce besoin de faire des choses ensemble comme en témoignent les projets des acteurs du territoire ayant ­intégré le numérique dans leurs activités ». espace hors-norme en coeur de ville qui abritera la Cantine numérique afin de favoriser les croisements entre les mondes écono-miques, technologiques, artistiques et culturels, et pour valoriser les initiatives comme les talents du territoire issus du monde numérique, une grande médiathèque à rayon-nement régional qui fera la part belle au numérique et à ses usages ; Des infrastructures adaptées : Première plate-forme d'expérimentation de services 4G, l’agglomération brestoise bénéficie d’infrastructures numériques de premier plan : desserte haut débit ADSL et à très haut débit VTHD, desserte Wifi et accès publics, réseaux nationaux pour la recherche et l'enseignement supérieur. D’une politique volontariste : la collectivité met déjà les innovations au service de ses habitants, au travers de sa politique d’accès public à internet, de son soutien au dé-veloppement des usages, ainsi que par sa volonté de dé-velopper l’e-administration et les services en ligne. François Cuillandre, ­Président de Brest­­métropole océane. Repère Le dossier de candidature est porté par Brest métropole océane et sera déposé à l’été 2014. 4 BREST TECH - DOSSIER DE PRESSE - 2014 5 BREST TECH - DOSSIER DE PRESSE - 2014
  4. 4. 2. Un écosystème numérique Les chiffres cLés 3. Le lancement officiel de Brest Tech le 28 mai 2014 La candidature de Brest au Label French Tech Le Programme Intervention de François CUILANDRE, Président de Brest métropole océane Table ronde 1 Fertilisation de l’économie par le numérique Comment le numérique transforme les secteurs « tradition-nels » de l’économie brestoise, comment le numérique peut donner une valeur ajoutée à ses domaines d’excellence : la mer, l’agroalimentaire, la banque,…et leur permettre d’imaginer et de développer des services et des produits innovants, qui fondent leur compétitivité au plan mondial. Nicolas COLIN – Co-fondateur et partenaire - The Family (incubateur) Nicolas COLIN, formé à Télécom Bretagne, à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et l’ENA, est inspecteur des finances et entrepreneur, observateur avisé des questions de politiques publiques liées au numérique. En 2012, il a écrit avec Henri Verdier « L’Age de la multitude », une ana-lyse des évolutions induites par la révolution numérique. Il a réalisé avec Pierre Collin début 2013 un rapport sur la fiscalité numérique. Il est co-fondateur et partenaire de The Family, un accélérateur d’un nouveau genre destiné aux entreprises du numérique en forte croissance. Frédéric LAURENT – Directeur général adjoint à l’innovation groupe Crédit Mutuel ARKEA Frédéric Laurent est directeur général adjoint en charge du pôle innovation et opérations du Crédit Mutuel Arkea depuis juin 2012. Il est ainsi en charge du nouvel ensemble regroupant à la fois les directions des études informatiques, de l'offre des produits bancaires et de l'offre des moyens de paiements. Aymeric POULAIN-MAUBANT Président de La Cantine numérique brestoise Diplômé de Télécom Bretagne, Aymeric POULAIN-MAU-BANT est fondateur de Nereÿs. Consultant, formateur et conférencier dans le secteur du numérique, il est depuis juillet 2013 le premier Président de la Cantine numérique brestoise, à la fois tiers-lieu, espace de coworking, espace d’animations, et lieu d’innovation en résidence. Hervé MOULINIER – Vice-président du Pôle Mer Bretagne Atlantique Hervé MOULINIER a été Président du Pôle Mer Bretagne Atlantique de sa création en 2005 jusqu’en avril 2013. Il en est depuis le vice-président et est également depuis dé-cembre 2012 président de l’Ecole Nationale Supérieure Maritime. Michel GOURTAY - Vice-président à l’économie de Brest métropole océane Avant d’être élu vice-président de Brest mé-tropole océane en charge de l’économie, Mi-chel GOURTAY était Directeur général de la Chambre de commerce et d'industrie de Brest. Il est également administrateur du groupe Crédit Mutuel Arkéa. Michel BRIAND – directeur adjoint à la formation de Télécom Bretagne En tant que directeur adjoint à la formation et responsable de l’innovation pédagogique et des TICE (Technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement) de Télécom Bretagne, Michel BRIAND a contribué à la mise en place d’une plateforme de cours en ligne : une première pour une école d’ingénieurs en France. Il soutient également le développement des Fablabs et des MOC au sein de l’Institut-Mines Télécom. En janvier 2013, il a été nommé membre du Conseil national du Numérique mis en place par Fleur Pellerin alors Ministre Déléguée à l’économie numérique. Table ronde 2 Histoires de startups À Brest, les projets innovants relevant du domaine du numé-rique trouvent un terreau qui leur permet d’émerger et de se développer, pour la startup comme l’entreprise en cours de développement. Les ingrédients sont là : incubateurs, hébergements, conseils, fonds d’investissements… mais peuvent encore être optimisés. favorable FILIÈRE NUMÉRIQUE 9 000 emplois dans 450 entreprises DONT DES LEADERS NATIONAUX ET INTERNATIONAUX 24 000 étudiants REPRÉSENTANT 113 NATIONALITÉS 10 000 inscrits au MOOC PROPOSÉ PAR TELECOM BRETAGNE REPRÉSENTANT 113 NATIONALITÉS 1 Institut de Recherche B-COM, INNOVATION DANS LE DOMAINE ET DES CONTENUS HYPERMÉDIAS 4 distinctions 1 PRIX MARCONI, 1 MEMBRE TITULAIRE DE L’ACADÉMIE DES SCIENCES, 1 PRÉSIDENT D’IEEE OES 1 PRIX TERRITOIRE INNOVANT EN 2013 + de 200 événements 108 points d’accès publics à internet (PAPI) EN ACCÈS GRATUIT ET ACCOMPAGNÉ PAR AN 2 pôles de compétivité à vocation mondiale • IMAGES ET RÉSEAUX • PÔLE MER BRETAGNE ATLANTIQUE 1 campus numérique QUI CONNECTE EN HAUTE TECHNOLOGIE LES ÉTABLISSEMENTS DE L’UNIVERSITÉ EUROPÉENNE DE BRETAGNE 1 Cantine numérique, 3 Fablabs 6 BREST TECH - DOSSIER DE PRESSE - 2014 7 BREST TECH - DOSSIER DE PRESSE - 2014 LES CHIFFRES CLÉS 40% de la recherche française liée aux STIC BASÉE EN BRETAGNE (BREST, LANNION, RENNES)
  5. 5. Mathias HERBERTS Cofondateur de Cityzen Data (startup spécialisée dans la gestion de données issues de capteurs) Mathias HERBERTS est cofondateur et Chief Technology Officer de Cityzen Data, startup spécialisée dans la ges-tion de données issues de capteurs. Après avoir travaillé en 2008 sur le système Big Table de Google, Mathias Herberts a mis en place la démarche Big Data du groupe Crédit Mutuel Arkéa. Ses efforts ont été salués par deux trophées, celui du manager IT de l'année 2012 catégorie innovation ainsi que par le trophée 2013 de l'innovation Big Data. Il est considéré comme un des pionniers du Big Data en France. Éric VANDENBROUCKE Directeur du Technopôle Brest Iroise Éric VANDENBROUCKE a travaillé pour l’Institut Français du Pétrole avant de rejoindre le Technopôle Brest Iroise. Le Technopôle fédère un réseau de 200 structures [Entre-prises, centres de recherche, grandes écoles, organismes professionnels] et oeuvre au développement économique du territoire par l’innovation. Sébastien LE CORFEC – Charles CABILIC Cofondateurs de West Web Valley Entrepreneur Web, dirigeant de BiouAib (agence brestoise de communication digitale, spécialisée aussi dans la création de sites de mise en relation entre Bretons), Sébastien LE CORFEC a initié le «West Web Valley», incubateur privé pour start-up web, avec Charles Cabillic ( dirigeant du groupe aC3 qui développe des solutions 100% internet dans le domaine immobilier) et Ronan Le Moal (Directeur Général du Crédit Mutuel Arkea). Anne CALVEZ– Porteuse du projet EQwall, lauréate du Startup Weekend Brest 2014 Diplômée de l’IAE/IGR de Rennes en innovation et intelli-gence économique, Anne a travaillé 11 ans dans le domaine bancaire, en management de projets et pilotage de centre de profit. Depuis quatre mois, elle se consacre à 100 % au développement de la startup EQwall, projet vainqueur du Startup Weekend Brest en janvier 2014. EQwall est la solution conversationnelle en temps réel dédiée aux professionnels de l’événementiel, de la formation et de l’animation de réseaux intra- et interentreprises pour sim-plifier les échanges et les mises en relation avant, pendant et après l’événement. Léna URVOY Centre des Jeunes Dirigeants d’entreprise (CJD) Dirigeante de la société APIX 3D (stu-dio de création digitale) Léna URVOY est également une des responsables du Centre des Jeunes Dirigeants d’en-treprises de Brest qui rassemble des chefs d’entreprise et cadres dirigeants. Ronan PICHON – Vice-président en charge du Numérique de Brest métropole océane Ingénieur en informatique, Ronan PICHON est vice-président de Brest métropole océane en charge du numérique, de l’économie sociale et solidaire et du développement durable. Table ronde 3 De Brest à l’international Élément fondamental de la labellisation Métropole French Tech, le volet international est une des caractéristiques de l’écosystème brestois, présent dans les différents compar-timents de l’écosystème : présence importante d’étudiants étrangers dans les écoles d’ingénieurs et l’université, re-connaissance de l’excellence de la recherche, entreprises du secteur numérique présentes sur des marchés à l’in-ternational… La composante internationale dans le projet d’entreprise doit aussi être intégrée dès la conception de cette dernière. Jean CHAOUI Ingénieur de recherche à Télécom Bretagne Titulaire d’une thèse de doctorat en chirurgie assistée par ordinateur à Télécom Bretagne, Jean CHAOUI a reçu le Premier prix de thèse en Innovation de la société Française de génie biologique et médical. Il est Président et directeur R&D chez IMASCAP SAS spécialisée en chirurgie assistée par ordinateur. Jean Chaoui a créé un logiciel pour aider les chirurgiens à opérer des épaules sans erreur. Pour cela, il est récompensé en avril 2014 par le MIT Technology Review. Erwan L’HER - Directeur du centre de simula-tion en santé (Cesim) de l’Université de Bretagne Occidentale Erwan L’Her est directeur des opérations du Cesim Santé et responsable du service des urgences au CHRU de Brest. Le Centre de Simulation est une structure innovante d’ensei-gnement et de recherche, pour l’amélioration de la qualité des soins née de la collaboration étroite entre le Centre Hospitalier Régional Universitaire (CHRU) et l’Université de Bretagne Occidentale (UBO) : cette structure travaille en partenariat avec Québec. Arthur WOLF Créateur de Robotseed Brestois depuis trois ans, ce passionné de numérique appartient à une commu-nauté mondiale. Un Bac S en poche, une forte envie de bidouiller et une grande pra-tique de l’opensource, il a créé la société Robotseed début 2014. En parallèle, il a développé la Smoothieboard, carte programmée pilotant toutes les machines à commande numérique (imprimante 3D…). Financée par crowdfunding (financement participatif), la carte, « plus puissante et in-tuitive que les autres modèles du marché », a suscité un intérêt mondial, lui permettant de récolter 100 000 dollars. Celui qui fréquente les Fablabs de l’agglomération brestoise affirme que, en matière de numérique « la dynamique bres-toise a quelque chose d’assez rare en France. » Damien MUTAMBAYI Directeur commercial BookBéo Diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Grenoble, Damien ­MUTAMBAYI a rejoint BookBéo en tant que directeur commercial en 2011. Start-up finistérienne spécia-lisée dans le développement d’appli-cations mobiles de « réalité augmentée » (système qui rend possible en temps réel de superposer un modèle virtuel 3D ou 2D à la perception que nous avons naturellement de la réalité), BookBeo entend poursuivre son développement en France mais aussi à l’international. Déjà régulièrement présente au Japon, BookBeo a en effet intégré en septembre dernier le Hub Mines-Télécom Silicon valley. 4. Les atouts du territoire Des talents, des filières et des infrastructures d’excellence à la croisée du numérique Dans un monde numérique en constante trans-formation, le territoire de Brest se distingue par son écosystème, fertilisé à la fois par une politique de développement des usages reconnue au niveau national et une innovation très dynamique. Cantine numérique, startups, incubateurs, fablabs, filières d’excellence dans les domaines de la mer, de l’e-santé, la Défense, la banque… Des filières d’excellence reconnues à l’international L’ouest breton : au coeur de l’expertise maritime Depuis toujours, Brest s’est souciée de la mer : l’explorer, développer sa connaissance, la rendre plus sûre à la na-vigation, en exploiter durablement les richesses, préserver sa diversité. Brest est l’un des pôles majeurs des sciences et techniques de la mer dans le monde, concentrant plus de 60 % de la recherche publique française au travers de ses grandes écoles, tels que l’UBO (Université de Bretagne Occidentale), l’IUEM (Institut Universitaire européen de la mer), Ifremer (Institut français de recherche pour l’exploi-tation de la mer) ou encore IPEV (Institut polaire Paul Émile Victor) avec un acteur majeur : Le Pôle Mer Bretagne Atlantique. De nombreuses entreprises développent ma-tériaux de pointe et technologies avancées pour et avec les navigants scientifiques, sportifs, civils et militaires. Paul FRIEDEL - Directeur de Télécom Bretagne Polytechnicien, Paul Friedel est nommé le 1er septembre 2010 à la tête de Télécom Bretagne. Télécom Bretagne est un acteur important de la valorisation de la Recherche à travers ses multiples partenariats et réseaux (vice-prési-dence de l’Université européenne de Bretagne, des pôles de compétitivité Images & réseaux et Mer). Télécom Bretagne a créé plusieurs laboratoires mixtes avec le CNRS, l’Inserm ou l’université et collabore de près avec les industriels au travers de son Pôle de recherche avancée en communica-tions (Pracom). Pierre KARLESKIND - Vice-président à l’Enseignement supérieur et recherche de Brest métropole océane Polytechnicien, Pierre KARLESKIND est également diplômé en océanographie à l’ENSTA et l’IUEM. Il est vice-président en charge de l’Enseignement supérieur et recherche de Brest métropole océane et Président du Technopole Brest Iroise Quelques spécialistes : Thales, Ixblue, Actimar, Cervval, CLS, Eca Robotics, Quiet Oceans, Extens 3C, Imagir. La plus grande communauté scientifique européenne de chercheurs et les plus grands équipements de recherche dédiés à l’étude des océans se trouvent à la pointe de la Bretagne : 650 chercheurs et enseignants-chercheurs, la flotte scientifique française (TGRI « Flotte »), le pôle de calcul intensif de la mer, les bassins d’essais et équipements de test des matériaux, le centre de documentation sur la mer (biblio-thèque La Pérouse), le Pôle Spectro-métrie Océan, le CERSAT, Vigisat, la plateforme génomique de Roscoff, le nouveau Centre de Ressources en Echantillons et Archives Marine, CORIOLIS,… « Cette masse de données numériques sur les océans présente uniquement sur notre ­territoire est une ressource naturelle essentielle pour la French Tech » Depuis des décennies, des mesures dans les domaines de la physique, de la chimie et de la biologie des océans sont réalisées, fournissant des séries temporelles, qui ont contribué à la création d’une expertise dans l’observation environnementale unique en Europe. Pierre Karleskind, Président du Technopôle Brest Iroise. 8 BREST TECH - DOSSIER DE PRESSE - 2014 9 BREST TECH - DOSSIER DE PRESSE - 2014
  6. 6. La recherche est à proximité immédiate de son champ d’étude, la mer. Avec la présence d’une grande route maritime mondiale au large de sa pointe occidentale, la Bretagne est aux premières loges des enjeux de la croissance du trafic maritime. Que ce soit en termes d’opportunités, avec le développement des ports de Brest (plaisance, commerce, industriel, mili-taire…), ou en termes de menaces, avec les risques associés, le transport maritime représente pour la pointe de la Bre-tagne un champ de développement commercial (cabotage et lien à l’hinterland breton), industriel (la construction et la réparation navale, les énergies marines renouvelables), scientifique et technique concret (lutte contre les pollutions marines, surveillance du trafic). L’interdisciplinarité comme signe caractéristique Avec la Mer comme point focal de plusieurs disciplines, de nombreuses innovations sont nées à l’interface entre disciplines. C’est la spécificité de la pointe de la Bretagne que d’avoir su faire le lien entre celles-ci, TIC et Mer : les télécommunications, la robotique, les systèmes embarqués, les capteurs, le traitement des données, la modélisation numérique au service de la sécurité maritime et portuaire, la connaissance et de la protection de l’environnement ainsi que de la surveillance des activités maritimes. Les Sciences Humaines et Sociales et les Sciences de l’Environnement : l’étude de la gestion du littoral et des risques, des impacts socio-économiques du développe-ment maritime, des services écosystémiques et du droit international maritime. Mer et Santé : le développement des biotechnologies issues des produits de la mer et leurs applications dans le domaine de la santé et des produits de soins. La filière Images et réseaux, ancrée en Bretagne depuis des décennies : des avancées détermi-nantes dans l’invention de standards mondiaux Les Sciences et Technologies de l’Information et de la Com-munication appartiennent depuis longtemps au secteur d’excellence de la Bretagne et de Brest en particulier. Le territoire est riche d’avancées déterminantes dans l’invention ou la mise au point de standards mondiaux : ATM, MP3, JPEG, OFDM, Turbo codes, MPEG… La télévision numérique terrestre, la TV HD, cinéma numérique, réalité virtuelle et augmentée, imagerie médicale on fait la réputation du territoire. Composante majeure du pôle de compétitivité breton Images et Réseaux, l’offre de l’agglomération brestoise en matière de Technologies de l’information et de la communication (TIC) se positionne fortement sur les télécommunications optiques, les communications mobiles, l’image et traite-ment de l’information et du signal, la réalité virtuelle et augmentée, les ITS (systèmes de transports intelligents). Images et Réseaux, ce pôle de compétitivité à vocation mondiale réunit les acteurs des technologies de l’informa-tion, des télécoms et de l’audiovisuel en Bretagne et Pays de la Loire : Telecom Bretagne, Alcatel, Thales… Il accompagne les porteurs d’innovation dans leurs projets. Avec son réseau de partenaires spécialisés dans les TIC, Images & Réseaux active la rencontre des innovateurs, des industriels et des financeurs pour porter collectivement des technologies, des usages, des marchés. Deuxième territoire d’emplois TIC en France avec une im-portante concentration à Rennes, Nantes, Brest et Lannion, la région ouest est forte de la présence d’industriels et de PME ayant implanté leur principaux centres de R&D d’envergure mondiale sur le territoire ainsi que d’orga-nismes de recherche, d’universités et de grandes écoles d’ingénieurs. Ces acteurs de renom international sont à l’origine d’innovations majeures. Institut de Recherche Technologique (IRT) B<>Com L’antenne brestoise de l’Institut de Recherche Technolo-gique (IRT) B<>Com a été officiellement lancée en février dernier. L’IRT doit permettre à la France d’innover au plus haut niveau dans les domaines de l’ultra haut débit, de la e-santé, de la 3D… Huit IRT existent en France. Le site de Brest compte six salariés et 22 personnes mises à disposi-tion par ses différents membres, constitués de partenaires publics et privés. Quelques spécialistes : Satimo, Autocruise, 3D Stereoprod, Air Media 29, Web media, Apix 3D, Bookbeo, Cervval, Digi-pictoris, E-Mage-in-3D, Factio, Le groupe Ouest, Multitude 3D, Move’N See, Virtualys… En Bretagne, le numérique représente près de 40 000 emplois. L’e-santé : la recherche médicale à la pointe La métropole brestoise a toujours su être à la pointe de la recherche médicale. Ainsi au confluent des technologies de l’information et de la communication sont nées des entreprises de haute valeur scientifique. Quelques spécialistes : Alliadis, Anaximandre, Coaching Sport Santé, Fitnext, Imascap, Intuiskin, Medecom, Or-thoptica, Ostesys… IMASCAP à Brest a mis au point un système automati-sé pour la chirurgie de l’épaule. Un travail récemment couronné par la prestigieuse Technology Review du MIT avec le prix «TR35 du MIT» décerné au jeune PDG d’IMAS-CAP, Jean Chaoui. MEDECOM à Plougastel-Daoulas conçoit des solutions logicielles pour l’imagerie médicale, compatibles avec tous les équipements existants ou futurs. L’entreprise est aujourd’hui reconnue dans la transmission et la pro-tection des données médicales numériques. SEPEMED est le premier laboratoire commun de Bretagne à être sélectionné et labellisé par l’Agence nationale de la recherche. Ce LabCom associe TELECOM BRETAGNE et l’entreprise MEDECOM au sein du Laboratoire de traite-ment de l’information médicale (LaTIMInserm) de l’UBO à Brest. OSTESYS à Brest a développé une solution de chirurgie assistée pour l’opération du genou, qui a pour but d’ai-der les chirurgiens lors de cas d’ostéotomie, une inter-vention qui vise à soigner l’arthrose du genou et à re-tarder la pose d’une prothèse. CESIM SANTE, le Centre de Simulation en santé de la faculté de Médecine et des Sciences de la santé de Brest, associée au CHU de la Cavale Blanche. ET AUSI... Le secteur de la banque et des assurances tient une place majeure dans le développement des emplois tertiaires et des fonctions métropolitaines supérieures dans le Pays de Brest aujourd’hui. La présence du siège social du groupe Crédit Mutuel Arkéa et de ses nombreuses filiales (Sura-venir, Fortunéo, Fédéral Finance…) y contribue fortement. Avec environ 2 500 salariés à Brest sur les 9 000 emplois du groupe en France, l’établissement mutualiste est le 2e employeur privé de l’agglomération brestoise derrière DCNS. C’est aussi un gros donneur d’ordres, par exemple dans le domaine des services informatiques, et qui joue un rôle important dans l’innovation. Quelques spécialistes : Arkea, Dièse Finance, ­Fortuneo, Media Courtage… La situation de Brest à la pointe de l’Europe a induit un développement économique qui repose plus sur des spécialités de petites séries à forte valeur ajoutée que sur des productions de grande masse, à l’exception de l’agro-alimentaire. On peut citer à ce sujet des grands groupes agissant à l’échelle nationale et internationale : radars aéronautiques et automobiles (Autocruise), so-nars (Thales), centraux téléphoniques (Alcatel), groupes électrogènes (SDMO), réparation navale civile (DAMEN SHIPREPAIR BREST), activités bancaires, financières et d’as-surance (groupe Arkea : CMB, Féderal finance, Suravenir, Fortunéo), réseaux commerciaux pilotés à partir de Brest (SOFIBRA, transports Salaun…), mais aussi des PME : en-ceintes acoustiques (Cabasse), antennes planaires, images satellites, turbocodes, matériels agricoles. Quelques spécialistes : Thales, DCNS, Dassault Systèmes, Ellidiss, Deev Interaction, Diateam, Déti, Elliptika, Ixblue, Nexeya, Actris ImaginLab ImaginLab expérimente « l’internet du futur ». Il est basé à Brest, Lannion et Rennes. La réalisation de la plateforme a été menée sous forme d’un projet labellisé Images et Réseaux. Ce projet est porté par le Pôle lui-même avec le concours de l’Université Européenne de Bretagne (UEB). À l’origine de la première plateforme d’expérimentation de services 4G, ImaginLab développe aujourd’hui, toujours autour de la téléphonie mobile, les technologies hertziennes à haut débit LTE/4G (Long Term Evolution). Un Campus numérique dès 2015 L’Université européenne de Bretagne (UEB) a créé L’UEB c@mpus dans le but d’interconnecter les différents éta-blissements Bretons par le biais d’équipements de très haute technologie. Ce campus, unifié par le pouvoir des technologies numériques, sera une première en Europe. Sur Brest, deux nouveaux bâtiments sont prévus pour juin 2016. Au final, les 80 000 étudiants bretons et 6 000 enseignants chercheurs, ingénieurs et administratifs seront concernés. 10 BREST TECH - DOSSIER DE PRESSE - 2014 11 BREST TECH - DOSSIER DE PRESSE - 2014
  7. 7. Un territoire, 1 000 talents Brest, là où tout commence… Un réseau d’acteurs participe déjà à Brest Tech : Le technopôle Brest Iroise, Investir en Finistère, Télécom Bretagne, l’Université de Bretagne Occidentale, France Business School, Chambre de commerce et d’industrie de Brest, l’Agence de Développement de l’Urbanisme du Pays de Brest, la West Web Valley, la cantine numérique brestoise, les startups EQwall et B4 Wedding, Nereys… Éric Vandenbroucke, directeur du Technopôle Brest Iroise « Ici, des entrepreneurs conçoivent des rouages de l’économie de ­demain. Notre ­ambition : permettre à des pépites de naître et de se développer sur notre territoire » Ronan Pichon, Vice-président de Brest métropole océane chargé du numérique. « Nous continuerons à ­accompagner les inno-vations, le partage et l’ap-propriation des usages par cha-cun- e. Ce sont les ­conditions pour qu’émergent, parmi nous, les jeunes pousses qui seront les moteurs du ­développement de demain ». « Il y a une aven-ture à écrire ici, et tout pour la réaliser : un écosystème, des com-pétences en nombre… Oui, on peut créer de l’emploi à Brest dans le numérique, en évitant la fuite des cerveaux, en fédérant les startups ! » Aymeric Poulaint Maubant, président de la cantine numérique « ­50 ou 100 startups qui naissent chaque année à Brest, c’est possible. Nous sommes des explorateurs de l’ère numérique. » Sébastien Le Corfec, Charles Cabillic, et ­Ronan Le Moal, co-fondateurs, en 2012, de la West Web ­Valley, accélérateur privé de startups Thomas Folegot de Quiet Oceans, qui propose des solutions de prévision, de monitoring et de réduction des incidences sonores en mer. « C’est depuis Brest que Quiet Oceans peut conquérir les marchés européens », Anne Calvez, gagnante du Startupweekend et porteuse du projet EQwall « Startupweekend m’a permis de rencontrer des développeurs talen-tueux et de rencontrer des mentors pour que notre idée ait une valeur sur le marché » Des dispositifs d’accompagnement adaptés Les incubateurs, la force d’un territoire Technopôle Brest-Iroise, le peps de l’innovation Interface clé dans le système d’innovation, le Technopôle Brest-Iroise accompagne les créateurs, de l’idée à l’internationalisation. Emergys est l’incubateur d’entreprises de Bretagne labellisé par le Ministère de la Recherche en 1999. Ce dispositif est animé par les 7 technopôles de Bretagne. Emergys a accompagné 32 projets depuis sa création. L'incubateur d'entreprises de Télécom Bretagne Enensys Technologies, Innes, Medria, EyesTriple Shut,... depuis 1998, c’est plus de 140 entreprises qui ont été ac-compagnées par Télécom Bretagne dans le cadre de son programme d'incubation, dont 92 hébergées sur site, re-présentant 570 emplois nets (durée moyenne d’incubation : 18 mois, taux de survie à 5 ans de 85 %) L’incubateur de Télécom Bretagne propose aux projets innovants : Un accompagnement complet et personnalisé depuis l'idée jusqu'aux premières phases de croissance (levées de fonds, recrutements, programmes de R&D...) Un lieu unique de rencontres et d'échanges entre entre-prises, entrepreneurs, élèves, chercheurs, praticiens de l’entrepreneuriat, Des infrastructures dédiées à proximité de l'École (Rennes et Brest), Des outils de financement en amorçage (prêt d’honneur « grandes écoles » ; 3TCapital), L'accès privilégié aux réseaux de l'Institut Mines Telecom, ses entrepreneurs, experts, investisseurs spécialisés dans l’innovation, grands comptes et académiques interna-tionaux. France Business School France Business School dispose de trois incubateurs opé-rationnels (Brest, Tours, Clermont Ferrand) à ce jour dont le pionnier est l’incubateur Brestois puisqu’il a été créé en 2006. L’entrepreneuriat et l’incubation ont vocation à être totale-ment intégrés au coeur du processus pédagogique et font partie intégrante de l’ADN du nouveau modèle d’école. Ces incubateurs ont déjà permis à plusieurs dizaines d’étudiants de réaliser leurs projets. La création du nouveau Master « Entreprendre » confortera cette démarche dès 2014. L'accélérateur West Web Valley West Web Valley fournit un capital d'amorçage, un bureau, du coaching, le savoir-faire des collaborateurs du groupe (stratégie, webdesigner, webdeveloppeur, référenceur, we-bmarketeur, etc...) et la mise à disposition de son carnet d'adresses. Le porteur de projet, avec le soutien apporté par West Web Valley, crée son site web ou son application mobile et doit parvenir ainsi à obtenir ses premiers clients sous 6 mois. Une fois l'incubation terminée, une réflexion quant à une possible implantation internationale est mise en place auprès des partenaires sur place afin de déterminer la poursuite du projet. En échange de cet accompagnement, West Web Valley prend une partie des capitaux de la start-up et accompagne le projet dans la durée. La cantine numérique brestoise, l’innovation en résidence La Cantine brestoise a débuté ses activités en février 2013, portée par le Technopôle Brest-Iroise. L'association loi 1901 An Daol Vras, créée en 2013, gère aujourd'hui le lieu, ses événements, et imagine les dispositifs à venir qui complé-teront son action. C’est un lieu accessible et attractif en prise avec la vie sociale et économique, disposant d’équipements de communication haut-débit. C’est un lieu-fenêtre : connecté à d’autres lieux similaires. C’est également un lieu-vitrine : pour montrer les « technologies inventées ou assemblées ici. » C’est enfin un lieu-arrêt : dans un lieu de passage, un rôle de fabrication, de détection et de stimulation de projets. Le Technopôle a accompagné la création de 263 entreprises depuis 1988. 90 % de ces ­entreprises sont toujours en activité, elles emploient 882 salariés. 12 BREST TECH - DOSSIER DE PRESSE - 2014 13 BREST TECH - DOSSIER DE PRESSE - 2014
  8. 8. 5. Brest, territoire connecté L’équipement numérique sur l’agglomération En matière de numérique, la métropole brestoise fait figure de référence au niveau national. La première plate-forme d'expérimentation de services 4G a vu le jour à Brest en 2011 avec ImaginLab et un partenariat entre le pôle de compétitivité Images et Réseaux et l'Université Européenne de Bretagne (UEB). La 4G est désormais disponible sur tout le territoire, et le réseau de fibre optique, qui permet l’échange d’informations à la vitesse de la lumière, s'étoffe rapidement. Toutes les zones d’activités et centres tertiaires de l’agglomération ont accès à la fibre par le biais des 160 kilomètres de réseau tirés par les services de la collectivité. L’agglomération se distingue par une politique volontariste pour le développement des usages et la lutte contre la fracture numérique. 108 points d’accès public à internet PAPI ont été créés en 1997 pour garantir à tous l’accès à Internet. Des salles de visioconférence sont ouvertes à tous et gratuites à raison d’une par quartier, dont deux en centre-ville et par commune de Brest métropole océane soit 15 salles au total. Le projet Internet en Habitat Social a démarré à Brest en 2009. Aujourd’hui et dans une logique de continuité, le déploiement se poursuit et de nouveaux quartiers se voient proposer ce service ainsi que l’accompagnement. Ce projet repose sur un principe de connexion à Internet pour 1 € par mois et par logement. La nouvelle grande médiathèque de Brest, en cours de construction aux Capucins en a fait a fait du numérique un axe majeur et central de son projet. Initié par la ville de Brest, Wiki-Brest est un espace d'écriture collaborative qui se construit progressivement. Il valorise le patrimoine culturel et le vivre ensemble dans une écriture ouverte qui cherche à impliquer les habitants et les acteurs sur Brest et le pays de Brest. Brest métropole océane, résolument engagée dans le numérique 1996 1re politique publique du numérique de la ­collectivité 2005 Labellisation du Pôle Images et Réseaux 2009 Lancement du projet Internet pour tous en habi-tat social. 2012 Création de l’Institut de Recherche Technologique B<>Com (8 IRT seulement en France) 2012 Naissance des premiers Fablabs 2013 Naissance des Fabriques du Ponant, 800m² ­d’ateliers 2013 Création de la Cantine numérique brestoise 2013 Brest labellisée Territoire innovant 2014 Lancement de l’antenne brestoise B<>Com En 2020, l’agglomération devrait être couverte à 100 % par la fibre optique 160 kilomètres de réseau fibre optique tirés par les services de la collectivité pour la ­desserte des THD des ­entreprises et des institutions. 6. Les escales numériques à venir Forum des usages coopératifs du 1er au 4 juillet Sur le thème « Territoires et dynamiques contributives, la coopération en action », cette 6e édition du forum des usages coopératifs invite les professionnels, collectivités, élus, étudiants, associations, animateurs… à s’interroger sur les nouveaux modes de gouvernance, l’ouverture des espaces publics aux créatifs, le pouvoir d’agir avec le nu-mérique, l’open data… Télécom Bretagne, 655 avenue du Technopôle, Plouzané forum-usages-cooperatifs.net Open de l’international 7 juillet Le rendez-vous pour se déployer à l’international Du financement au marketing en passant par les RH, toutes les facettes de l’international seront abordées avec comme nouveauté cette année des focus par pays. Le Quartz, 60 rue du château Brest 9h-19h Organisation : Bretagne commerce international. opendelinternational.fr L'économie numérique au Festival des Vieilles Charrues 2014 // West Web festival 17 et 18 juillet Musique et numérique ne feront qu'un sur le site des "Vieilles Charrues" à Carhaix. L’événement mêlera networking, confé-rences web, expérimentations, startups contest et une vingtaine de concerts… Du côté intervenants du numérique on retrouvera notamment Marion Moreau (rédacteur en chef de French Web) qui animera l’événement mais aussi Olivier Mathiot (PDG Price Minister), Frédéric Mazella (CEO BlaBlacar), Cyril Zimmermann (PDG Hi-Media et President de l’Acsel), Kwame Yamgnane (DGA 42), Alice Zagury (The Family) et Evergig (Rachel Moreau). www.west-web-valley.fr/west-web-festival/17-18-juillet Innovation Week du 2 au 12 octobre Cantine numérique brestoise Innovation Week fédère des évènements, rencontres et conférences sur toute la France afin de connecter ceux qui font l’innovation et leurs futurs utilisateurs. 8e école thématique MOC et EIAH du 6 au 11 juillet 2014 Cette huitième école aborde un sujet qui relève des priorités de la recherche internationale, à savoir les nouvelles dyna-miques dans le e-learning créées par les MOC (Massive Open Online Course, ou Cours en ligne, ouverts, sans limite d’inscriptions). conferences.telecom-bretagne.eu/mooc-eiah14 Sea tech week du 13 au 17 octobre Brest métropole océane organise la 9e édition de la Sea Tech Week, semaine internationale des sciences et technologies de la mer qui réunit tous les deux ans les plus grands spécialistes des disciplines marines. À cette occasion, La 2e édition du Hackaton Archipèle molène se déroulera en live sur le croisement de données sur l’archipèle de Molène. #archipelmolene est le nom de code d'un chantier important lancé fin 2013. Sur l’impulsion de la Cantine, le SHOM, la fondation Open Data Météo (lauréat du concours national Dataconnexion), CLS, Météo France, OpenStreetMap, et d'autres acteurs mettront des jeux de données à disposition à plusieurs occasions (hackathon…). L'idée est de faire émerger de nouvelles applications, voire des entreprises, tirant partie du croisement de ces données. www.seatechweek.com Plus de 200 évènements rythment l’année brestoise. 14 BREST TECH - DOSSIER DE PRESSE - 2014 15 BREST TECH - DOSSIER DE PRESSE - 2014
  9. 9. B-ware novembre B-ware, c’est une semaine d’événements autour du nu-mérique à Brest. Depuis son lancement en 2011, cette manifestation explore un sujet, fournit une veille pouvant concerner les acteurs économiques : l’internet des objets en 2011, l’enjeu des données en 2013. La quatrième édition se tiendra en novembre 2014 et portera sur « Vivant et Numérique ». www.b-ware.fr Agile Tour Brest 13 novembre Première escale brestoise pour l’Agile Tour, journée de conférences et d’ateliers sur les méthodes agiles. Université de Bretagne Occidentale (UFR Sciences). Green Code Lab Challenge du 26 au 28 novembre 200 étudiants et professionnels se mobilisent, pendant 48H non stop et en simultané, pour optimiser la consommation en ressources et en énergie d’une application open source multitechnologie (Java et web). www.greencodelab-challenge.org/GCL2014 Attractive Brest métropole océane est un bas-sin de vie et d'emploi de 400 000 ha-bitants où se côtoient entreprises et laboratoires de recherche, université et grandes écoles. Elle attire aussi les leaders des nouvelles technologies, de l'agroalimentaire et de la finance. Internationale Second pôle urbain de Bretagne, capi-tale europénne des sciences et tech-nologies de la mer. Stratégiquement positionnée entre Manche et Atlantique, Brest est ouverte sur le monde et son niveau d’excellence rayonne au niveau national et international. Startup Week end Brest, 2e édition Janvier 2015 Étudiants, porteurs de projets, développeurs, designers, ingénieurs, commerciaux, gestionnaires, entrepreneurs… se retrouvent dans un lieu unique avec un seul objectif : créer des startups viables en 54h. brest.startupweekend.org Technologique Entreprises, pôles de compétitivité et grandes écoles s’associent pour ima-giner les technologies et les réseaux de demain. Système de transport intelligents, réalité virtuelle, images 3D, biodiversité figurent parmi les chantiers qui font émerger les startups de demain. Savante Deuxième pôle universitaire de Bre-tagne, Brest accueille chaque année 24 000 étudiants. Université pluridiscipli-naire, CHRU, grandes écoles d’ingé-nieurs, de management et d’art. Autant de conditions propices au développe-ment des startups du futur. Serious Games Décembre 2014 16 BREST TECH - DOSSIER DE PRESSE - 2014 17 BREST TECH - DOSSIER DE PRESSE - 2014
  10. 10. Contact presse Marion Daouben Relations presse Ville de Brest / Brest métropole océane 02 98 00 82 28 / 06 07 82 68 02 marion.daouben@brest-metropole-oceane.fr octobre 2014

×