Soutenance de
Mémoire
2012/2013
La gestion de crise diffère-t-
elle selon les cultures ?
Bruno HEDAN
5 IMCO1
Le choix du thème
 Des interrogations personnelles sur la gestion de crise
 Des cours notamment dans le cadre de partena...
Le choix des entreprises
 Avoir des exemples d’entreprise ayant des facettes culturelles différentes
permettant de mettre...
Le fondement de
la problématique
 Rappel de la problématique : « La gestion de crise diffère-t-elle selon
les cultures ? ...
Les recherches effectuées
 Les crises choisies sont récentes et d’actualité : sources
d’informations faciles à trouver
 ...
Le cheminement du plan
 Différences entre le plan de départ et le plan final
 Le choix d’une comparaison des cas
 Trouv...
 INSERER LES 2 PLans
Mai 2013 Aout 2013
Les limites de la rédaction
 Pas assez de détails sur les différents acteurs, moyens et supports
permettant d’anticiper l...
Les difficultés rencontrées en
général
 Des informations nouvelles qui s’intègrent à la réflexion exigeant de
devoir rema...
Ce que ce Mémoire nous a
apporté…
 Une expérience supplémentaire dans le travail en équipe
 Partir à l'inconnu et raison...
Conclusion du Mémoire
 Caractéristiques communes avec des conséquences sur :
 Pouvoir public
 Conséquences à l’internat...
Recommandations
 La formation des employés est primordial pour anticiper une crise
 Même les évènements les plus improba...
D’autres pistes de réflexion…
 Une entreprise dont les salariés sont issus de différentes cultures,
est-elle mieux armée ...
 Merci de votre attention
Bruno HEDAN
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La place de la culture dans une stratégie de communication de crise

472 vues

Publié le

Le but de ce mémoire a été de savoir si les différences dans les stratégies de communication de crise des entreprises peuvent s'expliquer par la différence de leur culture.

Publié dans : Direction et management
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
472
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
52
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Spanghero s’en est sorti au final
    4 cas où l’issue de la crise est différente
    2 entreprises issues de la même crise
  • Remercier par rapport aux textes donnés qui ont été pertinents
  • 3 parties => 2 parties
    Changement de titre
    Comparaison par critères
  • Nuance avec TEPCO
  • La place de la culture dans une stratégie de communication de crise

    1. 1. Soutenance de Mémoire 2012/2013 La gestion de crise diffère-t- elle selon les cultures ? Bruno HEDAN 5 IMCO1
    2. 2. Le choix du thème  Des interrogations personnelles sur la gestion de crise  Des cours notamment dans le cadre de partenariats internationaux avec l’ESGCI  La crise est une problématique globale et très souvent internationale et semble omniprésente dans l’environnement des entreprises  Envisager la confrontation à une crise au sein de nos métiers futurs  La possibilité de pouvoir analyser de façon plus transverse une crise autrement que par les yeux des médias
    3. 3. Le choix des entreprises  Avoir des exemples d’entreprise ayant des facettes culturelles différentes permettant de mettre en exergue notre problématique  Les deux entreprises principales, Spanghero et TEPCO, restent des sujets d’actualité encore aujourd’hui  Les deux entreprises secondaires, Findus et BP, permettent d’évaluer et nuancer les conclusions apportées par l’analyse des 2 premières entreprises  La possibilité d’avoir une analyse plus poussée sur l’origine des crises
    4. 4. Le fondement de la problématique  Rappel de la problématique : « La gestion de crise diffère-t-elle selon les cultures ? »  Partir à l’inconnu d’une problématique dont on ne connaissait pas l’aboutissement  Constat de départ, nous serons amenés à travailler avec des personnes de différentes cultures : mieux accepter les différences et ne pas avoir des aprioris  Les réactions spontanées de chaque partie sont expliquées la plupart du temps par la culture
    5. 5. Les recherches effectuées  Les crises choisies sont récentes et d’actualité : sources d’informations faciles à trouver  Faire le tri des informations et des sources qui sont nombreuses puis les synthétiser  Pertinence des informations par rapport au sujet
    6. 6. Le cheminement du plan  Différences entre le plan de départ et le plan final  Le choix d’une comparaison des cas  Trouver des points d’accroche et de similitude pour les crises qui nous paraissent essentiels  Focus sur les cultures de chaque partie prenante  Les enjeux d’une gestion de crise défaillante
    7. 7.  INSERER LES 2 PLans Mai 2013 Aout 2013
    8. 8. Les limites de la rédaction  Pas assez de détails sur les différents acteurs, moyens et supports permettant d’anticiper la crise  Chiffres économiques avant et après la crise ne sont pas précisés  Pas de possibilité de communiquer avec les responsables des entités
    9. 9. Les difficultés rencontrées en général  Des informations nouvelles qui s’intègrent à la réflexion exigeant de devoir remanier la rédaction  La synthétisation de la rédaction qui oblige à devoir écarter plusieurs éléments
    10. 10. Ce que ce Mémoire nous a apporté…  Une expérience supplémentaire dans le travail en équipe  Partir à l'inconnu et raisonner par l’absurde  Découverte et compréhension de l’environnement d’une entreprise dans le cadre d’une crise
    11. 11. Conclusion du Mémoire  Caractéristiques communes avec des conséquences sur :  Pouvoir public  Conséquences à l’internationales  Conséquences sur les acteurs du secteur d’activité  Conséquences sur les salariés  Exposition médiatique  La culture entache la gestion de crise des entreprises et la réaction des différents acteurs de la crise
    12. 12. Recommandations  La formation des employés est primordial pour anticiper une crise  Même les évènements les plus improbables doivent être pris en compte  Faire preuve de rigueur dans l’analyse produit  Devancer le problème  Prendre en compte le facteur temps dans une gestion de crise
    13. 13. D’autres pistes de réflexion…  Une entreprise dont les salariés sont issus de différentes cultures, est-elle mieux armée lors dune situation de crise?  Devons-nous pénaliser les entreprises qui ne mettent rien en place pour anticiper les crises ?  Existe-t-il des cultures où les crises sont plus fréquentes que dans d'autres cultures ?
    14. 14.  Merci de votre attention Bruno HEDAN

    ×