Réform Institut Et Territ Slides 160908

1 137 vues

Publié le

présentation par la CCI d'Arles d'une démarche de réforme territoriale avec les CCI

Publié dans : Business, Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 137
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
10
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Réform Institut Et Territ Slides 160908

  1. 1. Au service et à l’école des Entreprises – Redéploiement de compétences et de ressources à travers un Réseau des CCI réaffirmé Présentation synthétique à la suite des notes de 7p. (20 06 08) - envoyées à l’ACFCI, à la CRCI PACAC, à M. Jacques SIMONNET, Sous Préfet -, annotées (25 07 08), soumise à la lecture de différentes Personnalités dont M. Christian FREMONT, Directeur de Cabinet de Nicolas SARKOZY, Président de la République ARLES 16 09 08 Réformes Institutionnelles et Territoriales - Chambres de Commerce et d’Industrie – Proposition de la CCI PA
  2. 2. Quatre enseignements issus des Réformes et des Entreprises <ul><li>L’attention aux Réformes initiées par le Gouvernement et le respect des réalités quotidiennes des Entreprises remettent en perspective quatre valeurs sans cesse à renouveler dans les consciences et les pratiques : </li></ul><ul><li>Une institution est relative à son objet : visées, les Entreprises sont aussi enseignantes des CCI, </li></ul><ul><li>L’animation économique est désormais assurée par une pluralité d’acteurs : la cohérence partenariale est un moteur de l’économie, </li></ul><ul><li>La dimension Communautaire, dont les CCI ont à se faire le relais au sein des Entreprises et des Territoires, en s’inscrivant dans des Programmations, est condition de possibilité de l’international et du développement durable, </li></ul><ul><li>Le souci de la proximité et celui de la représentativité des métiers font des Elus consulaires les principales autorités des CCI. </li></ul>
  3. 3. Répondre aux attentes : - des Entreprises (services de proximité), - des Collectivités territoriales (assistance au développement économique), - de l’Etat (application des politiques nationales, réaliser entre 400 et 500 millions d’Euros d’économie) Objectifs
  4. 4. - Dysfonctionnement du Réseau 2/3 des ressources sont utilisés pour organiser les services délivrées aux Entreprises et 1/3 pour les rendre, d’où - Redondance de compétences Une pluralité d’acteurs (Services de CCI, de Chambre de métiers ou de Collectivités territoriales) produisent des résultats similaires à destination des Entreprises, sans concurrence constructive, complémentarité, ni mutualisation de connaissances. Effets : déperdition d’énergies (surcoût) éclatement de la responsabilité, paralysie de la décision (manque d’efficacité), déroute de l’administré (manque de confiance). Constats de l’existant
  5. 5. Trois niveaux – national, métropolitain, de proximité - , et leurs échanges, donnent à la mutualisation nécessaire, une définition pragmatique : Une ACFCI réaffirmée But du niveau national : au delà de la représentation nationale, et des relations qui en découlent, définir et signifier les méthodes et outils nécessaires à l’animation économique ; gérer un dispositif téléphonique et en ligne de réponses aux questions récurrentes. Des CCI « Métropolitaines » But : Organiser et piloter les ressources humaines, matérielles, documentaires et financières nécessaires aux chambres de proximités Echelle : Une administration par Métropole Des CCI de proximité But : Délivrer des services de proximité pour une économie du savoir et de la prise de risque à destination des entreprises et des collectivités territoriales Echelle : Une CCI par territoire, répartition actuelle (intercommunalité, Pays, département) Economie escomptée : Passage de 21 CRCI à 8 CCI « Métropolaines » Recentrage de chaque CCI sur son cœur de métier soit une baisse de environ 20% de la TATP. Stratégie d’organisation
  6. 6. - Définition des politiques économiques de la Métropole en accord avec les orientations de l’Etat - Conception de dispositifs pour la mise en œuvre et l’évaluation de ces politiques - Conception d’outils communs pour l’accompagnement des Entreprises (ex : méthode de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences) - Mutualisation des achats de biens et services (ex : installation de logiciels libres répondant aux besoins, création de centrale d’achat de copieurs, de logiciels, de fournitures de bureau…) - Mutualisation des forces et des outils de vente (ex : catalogue unique de formation continue, spécialisation des services logistiques sur le RHONE) - Mutualisation des compétences pour répondre aux appels d’offre CCI Métropolitaines : missions
  7. 7. - Un accroissement de la lisibilité des CCI - Une plus grande proximité avec l’Etat - Une déclinaison des politiques de l’Etat au niveau des CCI de proximité - Une baisse des coûts de personnel - Une baisse des coûts d’achat de biens et de services - Une augmentation des recettes et des marges des services marchands - Augmentation des possibilités de réponses à des appels d’offre - Conquêtes de nouveaux marchés, y compris à l’international CCI Métropolitaines  : Bénéfices escomptés
  8. 8. -         Accompagnement de porteurs de projet -         Aide à la création d’Entreprises - Formalités -         Suivi à la pérennisation d’activités et au développement de nouveaux marchés, y compris à l’international -         Assistance technique (transfert de technologie, R&D) -         Aide au montage de partenariat et aux échanges de savoirs inter entreprises -         Animation de structures de formations, d’écoles, de ports et de palais des congrès CCI de proximité : missions
  9. 9. - Un recentrage sur leur cœur de métier (proximité avec les Entreprises et les Collectivités) - Baisse des coûts de personnel dus à la mutualisation des compétences (Ex : pour la CCI PA estimation de 500 000 euros d’économie) - Baisse des coûts d’achat suite à mutualisation des besoins au niveau métropolitain - Augmentation de l’activité marchande suite à une rationalisation des produits et une démultiplication des forces de vente. (ex : deux stagiaires de plus par module implique une augmentation de la marge de l’IRA de l’ordre de 450 000 euros) - Réponse conjointe à des appels d’offre nationaux et internationaux, impliquant une meilleure présence des CCI en France et à l’étranger NB : Il est évident que pour chaque Chambre le résultat attendu par le Gouvernement peut être obtenu soit sur les économies liées à la mutualisation, soit par des augmentations de recettes et de marges des services marchands, soit des deux à la fois. CCI de proximité  Bénéfices escomptés
  10. 10. Déroulé d’étapes - Communiquer une stratégie - Négocier une charte de redéploiement - Lister les compétences requises aux CCI Nationale, Métropolitaines  et de proximité pour chaque domaine d’activité - Définir des emplois types - Recueillir les témoignages d’aspirations, de compétences et d’expériences des agents - Restituer les cartographies de compétences -Visualiser les proximités entre les profils individuels et les emplois types - Constituer les équipes Méthodologie
  11. 11. <ul><li>Une meilleure lisibilité de l’ensemble des actions des CCI sur chaque territoire - Une proximité accrue entre CCI, Entreprises et Collectivités (recentrage sur leur cœur de métier) - Un outil performant permettant l’application des politiques gouvernementales en FRANCE (ex : pôle de compétitivité) et à l’étranger (ex : transfert de technologie, formation et assistance technique dans les pays du sud ) </li></ul>Conclusion
  12. 12. Les économies de TATP de l’ordre de 400 à 500 millions peuvent être réalisées sans pour autant rechercher ailleurs (CMA, que l’on pourra rejoindre ultérieurement) grâce à : - Une réduction des effectifs liés à une mutualisation des moyens et des compétences (ex : DAF, DRH, informatique, communication) - Une centralisation des achats (matériels, logiciels, fournitures…) - Une gestion centralisée des patrimoines - Une conquête de nouveaux marchés (augmentation des recettes et de la rentabilité des services marchands), y compris à l’international Conclusion
  13. 13. Pour poursuivre… <ul><li>Face aux changements attendus par le Gouvernement et en lien avec les réalités quotidiennes des Entreprises : </li></ul><ul><li>Les CCI ont à être parmi les premières à réagir et ce de la manière la plus opportune, </li></ul><ul><li>Il ne s’agit alors ni de modifications insuffisantes, ni de révolutions déstructurantes, mais bien d’une véritable réforme à mettre en œuvre : se souvenir des enseignements que nous ont laissé nos Anciens pour laisser place à de réels courages et aux nécessaires imaginations. </li></ul>

×