Le hip hop s’expose page 4   Rue Faubry: la municipalité rencontre   De nouveaux conseillers au CME page 16   Bernard Casi...
4 Vie de la cité10 Dossier13 Vie municipale18 Magazine19 Sport24Pratique                                             Somma...
4                                                                  Vie de la cité                 oël oblige, l’actualité ...
Vie de la cité                                                                                         5Les scènes de vies...
6                                                                             Vie de la cité       å                      ...
Vie de la cité                                                                                         7                  ...
Vie de la cité                                                                                        9 Le Duplex se met à...
10                                                                            Dossier       Quelles énergies pour         ...
Dossier                                                                                                 11    une meilleur...
12                                                                                Dossier                                 ...
Vie municipale                                                                                     13              Électio...
14                                                                       Vie municipale                                   ...
Vie municipale                                                                                        15  21e Semaine d’In...
16                                                                      Vie municipale          Le Conseil Municipal des E...
Vie municipale                                                                                                            ...
18                                                                                         Magazine               La déput...
Journal de bussy numéro 119
Journal de bussy numéro 119
Journal de bussy numéro 119
Journal de bussy numéro 119
Journal de bussy numéro 119
Journal de bussy numéro 119
Journal de bussy numéro 119
Journal de bussy numéro 119
Journal de bussy numéro 119
Journal de bussy numéro 119
Journal de bussy numéro 119
Journal de bussy numéro 119
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Journal de bussy numéro 119

889 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
889
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journal de bussy numéro 119

  1. 1. Le hip hop s’expose page 4 Rue Faubry: la municipalité rencontre De nouveaux conseillers au CME page 16 Bernard Casier court pour l’ARSEP page 20 Bernard Casier court pour l’ARSEP page 20 les riverains page 14 Bussy LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS - FÉVRIER 2010 E MAGAZINE MUNICIPAL D INFORMATIONS ÉVRIER n°119 Saint-Georges Quelles énergies pour l’écoquartier?
  2. 2. 4 Vie de la cité10 Dossier13 Vie municipale18 Magazine19 Sport24Pratique Sommaire - Edito 3 Douleurs. L e vendredi 12 février au matin en emmenant mon fils à l’école, j’ai glissé 4. Une expo des plus hip hop ! 5. Trois rendez-vous culturels de qualité sur une plaque de verglas. Le résultat 6. Un philosophe pas comme les autres… est catastrophique. Je me suis retrouvé avec 7. Jonathan Coe remporte le Prix de l’Europe tibia et péroné fracturés. Plus de quatre heures 9. Soirée country au Duplex, la galette avf, d’intervention au bloc opératoire à l’hôpital de Voyage à Rome. Lagny-sur-Marne et des semaines d’immo- bilisation. Sans parler d’une immense souffrance physique que la morphine n’a pas tou- jours réussi à dissiper. Cet épisode malheureux m’in- cite cependant à avoir de la mansuétude pour les services techniques de la ville de Bussy 10 à 12. Quelles énergies pour le Sycomore? qui, pendant toute la période de fort froid, n’ont cessé de se dépenser avec courage et dévouement pour essayer de rendre praticables nos voies et nos avenues. C’est aussi l’occasion de rappeler l’efficacité des services des Sapeurs Pompiers de Ferrières. Qu’ils soient remerciés pour tout ce qu’ils font pour les Buxangeorgiens. Je ne voudrais pas oublier non plus la grande gentillesse et le profession- 13. Elections régionales, mode d’emploi nalisme du personnel de l’hôpital de Lagny. Je me réjouissais déjà de les 14. L’imbroglio de la rue Faubry savoir plus près lorsque leur déménagement fut acquis sur la plaine de 15. Santé mentale: un débat à Bussy le 18 mars Jossigny. Je les tiens de manière sûre aujourd’hui pour des hommes et 16. Le CME fête ses 10 ans femmes de bonne volonté, totalement dévoués aux malades. Ayant passé 17. Séjours de printemps: cap sur l’Angleterre et le Jura quand même quelque temps – peut-être trop important à mes yeux – dans le service d’orthopédie, j’ai pour eux un remerciement en tant qu’homme mais aussi en tant qu’élu. Je sais combien leurs missions sont difficiles et que les moyens qui leur sont alloués, surtout en cette période de crise, sont parfois parcimonieux. J’ose espérer que ma douleur sera aussi contenue sur un plan physique puisque l’année 2010 se présente malheureusement sous des auspices difficiles, de nature à nous perturber les uns et les autres émotionnelle- ment. La crise économique ne s’est pas estompée. De surcroît, nous 18. Violence faite aux femmes: envisageons notre budget avec la plus grande des appréhensions puisque le cri d’alarme d’une députée nous perdons par la réforme de la taxe professionnelle et l’arrêt brutal des opérations de bureaux, de manière mathématique, une part non négligeable de nos recettes. Et surtout, et je l’ai écrit ici à maintes reprises, nous passons d’un régime de ressources propres à celui des dotations. Des recettes votées directement par les collectivités à une situation de dépendance inquiétante vis-à-vis du Ministère des Finances alors que la 19. La galette des clubs fait toujours recette! France connaît son plus fort déficit public depuis 1945. L’une des solu- 20. Bernard Casier, un marathonien très solidaire tions non avouée par le pouvoir ne serait-t-elle pas de réduire les moyens 21. Zoom sur la gymnastique artistique masculine alloués aux communes ? 22. La grande fête du Zanshin Karaté Do Entre ce désengagement des pouvoirs publics et le montant des services 23. Relève assurée au BSGA attendus, le budget 2 010 ne verra le jour que dans la douleur. n Hugues RONDEAU Votre Maire 24. Courrier des lecteurs 25. Tribunes Ecrire au Maire : mairie@bussy-saint-georges.fr 26. Nouvelles installations Consulter le site de la ville: www.ville-bussy-saint-georges.fr 27. Professions médicales Bussy Saint-Georges N° 119 - Février 2010
  3. 3. 4 Vie de la cité oël oblige, l’actualité du N mois de décembre était des plus chargées et nous a empêchés de relater la superbe expo- sition « Jeux urbains ». Réalisée Exposition Jeux urbains conjointement par le service culturel et l’Espace jeunes, cette exposition retraçait l’histoire du hip hop de A à Z! On y retrouvait les objets phares de ce mouvement, comme le premier Le hip hop de A à Z ! disque d’Afrika Bambaataa, groupe culte à l’origine du mouvement artis- tique hip hop, des chaussures custo- misées, une série de photographies avec Ben Orph sur des années de tra- vail avec l’Espace jeunes… « Les jeunes de la ville se sont véritablement investis dans ce projet, en réalisant notamment un tag géant dessiné par Romain å ç Gomez de Souza », appréciait Claude Louis, Adjoint au Maire délégué aux Affaires culturelles, lors du vernissage de cette exposition, le vendredi 4 décembre. Autre moment fort de ce rendez-vous, l’exposition des clichés du groupe de danseurs buxangeor- giens C Lect, qui a été photographié il y a quelque temps par Raphaël Soret dans la ville et lors de ses entraîne- é è ments à l’Espace Jeunes. Présent au grand complet, le groupe s’est d’ailleurs produit sous l’accueil cha- å Le public a pu découvrir les travaux de différents ç Les membres de l’Espace Jeunes avaient confectionné leureux du jeune public lors de ce ver- artistes, comme ce dessin illustrant le podium du un PC des plus hip hop! 200 m des Jeux Olympiques de Mexico en 1968, nissage, réalisant même quelques é è Conseil d’ami : ne vous essayez pas à ces figures entré dans la postérité suite à l’action de Tommie figures assez impressionnantes pour Smith et John Carlos contre les discriminations extrêmes sans connaître l’adresse d’un bon le commun des mortels! n dont étaient victimes les noirs aux Etats-Unis. ostéopathe ! Bussy Saint-Georges N° 119 - Février 2010
  4. 4. Vie de la cité 5Les scènes de vies humanistes de Patrick Chevalier Le photographe Patrick Chevalier, devant quelques-unes de ses œuvres. Un ballet classique qui fait moucheL a modestie et la simplicité de sont Robert Doisneau et Willy Ronis. Comme le disait si bien Doisneau, on Patrick Chevalier n’ont d’égal que son talent à montrer l’huma- ne va pas vers la photo, cest elle qui auprès du public de Bussy vient à nous. » râce et charme figu- du « Sacre de Printemps » de Stra- Gnité de chacun d’entre nous: touristes,forains, groupes d’enfants, personnes Aimant plus que tout le contact avec les raient au menu de la vinski ou encore le « Candide » deen détresse, badauds… Né dans le gens, Patrick Chevalier n’a pas choisi soirée du 16 janvier à la Leonard Bernstein. On retiendra13e arrondissement de Paris le 17 sep- ce thème des vies humanistes par salle Maurice-Koehl, qui a également quelques duos magis-tembre 1949, Patrick Chevalier est pho- hasard A chacune de ses photos cor- accueilli un ballet classique de fort traux, comme le célèbre pas detographe amateur. Il a commencé la respond ainsi une histoire pleine démo- belle tenue, chorégraphié par la deux de Marius Petipa. A l’issue dephoto il y a 7 ans, après avoir décou- tion ou insolite, mais aussi dombres et talentueuse Patricia Massoubre. cette représentation, le public,vert les univers de Robert Doisneau et de de lumière. Photographe officiel de la Au programme de cette soirée, des venu en nombre, ne s’y estWilly Ronis. « Depuis longtemps déjà, MJC de Noisiel depuis 2007, Patrick extraits des plus beaux ballets clas- d’ailleurs pas trompé en réservantje suis passionné par la photo, affirme- Chevalier nous a donc fait l’honneur siques qui soient, comme la Scène une belle ovation aux danseurs ett-il. Il ma fallu attendre lannée 2002 d’exposer quelques-uns de ses plus d’Odette du « Lac des Cygnes », le danseuses, parmi lesquels onpour commencer à vivre pleinement ma beaux clichés, constitués majoritairement plus célèbre ballet de Tchaïkovski, comptait notamment quelquespassion. Jai alors puisé mon inspiration de scènes de rue ordinaires qu’il sait si une Variation de « Symphonie artistes de l’Ecole nationale dedans ces deux grands de la photo que bien mettre en valeur. n Inachevée » de Schubert, un extrait l’Opéra de Paris. n Conférence-concert sur le célèbre jazzman français Un bel hommage à Michel Petrucciani éjà 11 ans que MichelD Petrucciani nous a quit- tés. Atteint d’une maladieosseuse extrêmement lourde à à la Médiathèque de l’Europe. Degérer, Michel Petrucciani connaî- son enfance à Montélimar dans satra une carrière beaucoup trop famille de musiciens à sa consécra-brève, mais d’une incroyable tion chez les labels Blue Note etintensité. Né à Orange en 1962 au Dreyfus Jazz, en passant par sa ren-sein d’une famille de musiciens de contre avec Charles Lloyd, saxo-jazz, le jeune garçon pratique le phoniste, toutes les étapes de sa viepiano dès le plus jeune âge. En ont été abordées. Le récit était1980, il enregistre à Paris. Deux entrecoupé de quelques morceauxans plus tard, il s’installe à Los phares de Michel PetruccianiAngeles, puis à New York et séduit (« On top of the roof », « Caravan »)les plus grands (Lee Konitz, Jim Simon Bernier, Simon Désert et Xavier Thollard ont joué quelques par le trio, avec Simon Désert à la morceaux phares du musicien français, célèbre dans le monde entier.Hall, Wayne Shorter…) par la vir- contrebasse, Simon Bernier à latuosité, l’énergie, mais aussi la sant un héritage discographique qu’a retracée le trio composé de batterie et Xavier Thollard aufinesse de son jeu. Rongé par la énorme, émaillé de lumineuses Simon Désert, Simon Bernier et piano. Enchanté, le public espèremaladie, Michel Petrucciani compositions. C’est la brillante Xavier Thollard lors d’une soirée déjà le retour du trio pour d’autress’éteint à New York en 1999, lais- carrière de ce musicien de génie hommage, le vendredi 22 janvier « apéros-concerts-conférences » ! n Bussy Saint-Georges N° 119 - Février 2010
  5. 5. 6 Vie de la cité å Sherlock Holmes en visite à Bussy å La philo expliquée aux enfants ! a philo expliquée aux enfants: L c’était en quelque sorte le pro- gramme proposé par le sémillant Daniel Gostain, un profes- ç A lors que le film inspiré des célèbres aventures de Sir Arthur Conan Doyle est sorti il y a quelques semaines sur les écrans français, le Service cultu- rel avait pris un coup d’avance en programmant dès le mois de décembre seur des écoles pas comme les autres, un polar de Noël adapté des aventures de Sherlock Holmes et de son fidèle assis- qui manie la philosophie comme tant, Watson. Cette lecture théâtralisée de « La Bande Mouchetée », interprétée par d’autres usent de la prose, sans avoir les comédiens de la compagnie Solentiname, a attiré petits et grands, avides de suivre en ce dimanche d’hiver, autour d’un thé, l’enquête de Sherlock Holmes. Le remar- l’air d’y toucher! L’atelier de philoso- quable travail des acteurs, leur proximité avec le public ont permis de désacraliser phie auquel ont participé une quin- zaine d’enfants, le mercredi 27janvier, å Qui a dit que la philosophie quelque peu la forme théâtrale et de briser la barrière scénique. Ici justement, pas de était rasoir ? Les enfants ayant scène, mais des personnages crapahutant auprès du public, qui s’est retrouvé plongé est là pour le prouver. Enfilant leurs participé à cet atelier pourront dans une intrigue policière fort bien menée. La salle Maurice-Koehl était ainsi trans- nez rouges, l’accessoire indispensable sans conteste démentir cette assertion ! formée occasionnellement en un sombre et étrange manoir anglais. Heureusement, du clown philosophe, les enfants- ç Accessoire la déduction de notre détective a dénoué les fils de cette mystérieuse enquête. clowns ont gestualisé des concepts indispensable de Daniel Gostain : le nez rouge du « Elémentaire, mon cher Watson! » n aussi pointus que la liberté, la mort, la clown philosophe… colère, le bonheur, avant de les expri- mer oralement! Des « champions du ainsi été lancées lors de cet atelier par å Déambulant parmi le public, les monde » nous ont même proposé des ces philosophes en herbe qui pensent comédiens font leur entrée dans la salle Maurice-Koehl. solutions pour le bonheur, à coup parfois beaucoup plus que nous ne l’imaginons… Aristote, Rousseau et ç Malgré le chapeau melon, nous d’arbres plantés, de médicaments n’étions pas dans un épisode d’une pour sauver des maladies! autres Voltaire n’ont qu’à bien se tenir: célèbre série anglaise, mais bien Quelques perles philosophiques ont la relève est d’ores et déjà assurée! n dans l’univers de Sherlock Holmes. Cinquième Forum des métiers à Maurice-Rondeau S amedi 30 janvier, les élèves du col- lège-lycée Maurice-Rondeau sont å venus en nombre au cinquième Forum des métiers organisé au sein de l’établisse- ment. Comme les années précédentes, les pro- fessionnels et écoles avaient répondu présent, apportant aux visiteurs une information com- plète leur permettant de choisir la meilleure orientation en fonction de leurs envies et de leurs potentialités. Informatique, presse, tou- risme, sécurité, robotique, comptabilité, mar- keting, services, et bien d’autres secteurs d’activités étaient représentés sur les différents stands. Les lycéens sont donc repartis avec quantité de documents qui leur serviront, à n’en pas douter, au moment de choisir la meilleure voie pour leur avenir professionnel . n ç Le collège-lycée Maurice-Rondeau organisera une journée portes ouvertes le samedi 27 mars de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 15h afin de faire découvrir å Les métiers de l’artisanat étaient également ç Entre les professionnels et les écoles présents, les différentes filières qu’il propose. représentés, avec ici un artisan bijoutier-joaillier. les élèves avaient l’embarras du choix! Bussy Saint-Georges N° 119 - Février 2010
  6. 6. Vie de la cité 7 L’actualité de la médiathèque Le mois de janvier fut marqué par l’attribution du premier Prix de l’Europe, le fruit d’une réflexion mûrie par les membres du jury depuis le lancement de la sélection en septembre 2009. Place, maintenant, au Printemps des Poètes, dont nous vous dévoilons le programme. « La Pluie avant qu’elle tombe » adoubé par le jury Jonathan Coe, premier Prix de l’Europe près quatre mois de lecture très assidue, les Deux réunions ont été organisées et ont permis aux lecteurs deA membres du jury du Prix de l’Europe se sont réunis à la Médiathèque, en présencede Claude Louis, Maire-Adjoint à la Culture, et de s’imprégner un peu plus de la vie des auteurs sélectionnés, et ainsi de cerner la culture européenne au travers de la littérature. Ces rencontres ont abouti à de fructueux et enrichissantsMarina Cavaillès, directrice du Service Culturel, échanges entre les membres du jury et les bibliothécaires.pour élire leur roman préféré. Rappelons que l’aven- Samedi 16 janvier, tous s’étaient donc donné rendez-ture du Prix de l’Europe a débuté en septembre 2009. vous à 16h pour une ultime discussion et un vote à bul-Les bibliothécaires du secteur adultes ont pris l’initia- letin secret. Le premier prix de l’Europe a finalement ététive d’organiser un Prix littéraire pour faire découvrir attribué dès le premier tour à Jonathan Coe pour sonet promouvoir la littérature contemporaine euro- roman La pluie avant qu’elle tombe. Publiée chez Gal-péenne. Cette action culturelle répond à plusieurs limard, cette saga décrit, de la Seconde Guerre Mon-objectifs: permettre la création de nouveaux liens entre diale à aujourd’hui, trois générations de femmes…le public et les collections, faire découvrir des ouvrages, maltraitées par leur mère. Ivy préfère son canichedes styles d’écriture peu connus du grand public, parta- Bonaparte à sa fille Beatrix, laquelle verra dans Theager des impressions de lecture, et au final développer la la source de tous ses errements, laquelle seranotion de plaisir dans la lecture. Les lecteurs de la média- contrainte d’abandonner sa petite Imogen, aveugle,thèque qui désiraient devenir membres du jury se sont à une famille d’adoption. Des mères égarées, des filles perdues, desengagés à lire la sélection de 6 romans effectuée par les femmes au-delà de toute consolation : Jonathan Coe n’a pas son pareilbibliothécaires, entre le 1er septembre 2009 et le 16 janvier 2010. pour décrire avec brio les destins de ces femmes tourmentées. Un roman que l’on ne saurait que conseiller aux usagers de la Média-Quelques citations des membres du jury: thèque de l’Europe… n Rendez-vous mardi 30août 2010 pour découvrir la sélection du 2e Prix de lEurope!« Une histoire bouleversante et magnifique […] »« C’est une histoire qui fait réfléchir, on s’y retrouve, […] il y a à la finun message d’espoir pour se reconstruire » Printemps des Poètes« […] problèmes de désamour entre toutes ces femmes qui vont serépercuter de génération en génération jusquà la révélation finale » Demandez le programme! C« La lecture des chapitres s’apparente à une enquête policière; le puzz- ette année, le Printemps des Poètes ale de l’histoire se reconstituait au fur et à mesure de la lecture du livre » pour thème « Couleur femme » et à cette occasion, la Médiathèque de« C’est un très beau roman sentimental » l’Europe vous propose quelques animations. DU 2 AU 28 MARS 2010   Exposition de poèmes calligraphiés de M. Pierre Chang LE SAMEDI 13 MARS À PARTIR DE 16H30 Le jury a décerné ce   Le poète Roland Lagoutte et Richard Guillo de la Compagnie Flac Floc feront premier Prix de une lecture de leurs poèmes sur les femmes. Une remise des prix et une lecture l’Europe à la des poèmes des gagnants du concours poursuivront cet après-midi poétique. quasi-unani- Venez nombreux pour ce voyage poétique (entrée libre et gratuite). n mité au roman- cier anglais Renseignements au 01 64 66 30 85 ou www.mediathequebussy.net Jonathan Coe. Bussy Saint-Georges N° 119 - Février 2010
  7. 7. Vie de la cité 9 Le Duplex se met à la country! haude soirée le 16 janvier dernier au restaurant le Duplex, où l’on avait invité les dan-C seurs de l’association Magny Country Show pour une petite démonstration de danse country. Chapeaux de cow-boy et autres bottes étaient donc de sortie pour cette soiréeoù le Grand Ouest américain était à l’honneur. Les clients n’ont pas manqué d’apprécier cetteambiance, et ils se sont d’ailleurs essayé à quelques petits pas de danse en compagnie desmembres du Magny Country Show. On a même vu le patron du Duplex, Habib Amami, sejoindre à eux, prouvant ainsi qu’il ne manquait pas de rythme! n La galette d’AVF/Pays de Lagny près avoir dignement célébré ses 20 A ans en novembre 2009, l’association AVF/Pays de Lagny a attaqué 2 010 de manière tout aussi festive par la traditionnelle å ç galette. Ils étaient une nouvelle fois nombreux à avoir répondu présent pour cette dégustation dans la salle Maurice-Koehl. Rappelons qu’AVF/ Pays å Affublés de leur costume traditionnel, les membres du Magny Country Show ont de Lagny est une association d’accueil présidée régalé les clients du Duplex. par Marie-Dominique Gougeon, qui propose des ç Habib Amami, le patron du Duplex, a le activités en journée et offre aux nouveaux habi- rythme dans la peau ! tants de Bussy la possibilité de s’intégrer, tout en é Une fois leur repas terminé, les convives tissant des liens amicaux. n é s’essaient à quelques pas de danse. Contact : Isabelle Santinho, responsable de l’an- tenne de Bussy au 06 64 86 9 109Week-end à Rome avec le Comité de jumelage e Comité de Jumelage Bussy-San Giuliano Milanese n PRIX PAR PERSONNE : 480 € TTCL organise un week-end à Rome du 15 au 17 octobre 2010. « La Ville éternelle ne se résume pas à son histoire :Rome est une cité bien vivante, où lart et lart de vivre ne font Base 20 participants en chambre double ˛ Le vol aller retour Paris/Rome sur Air France ˛ Accueil aéroport par hôtesse et transfertquun, rappelle Anne-Marie Trinh, la présidente du Comité. ˛ Les taxes aériennes à ce jour ˛ Les transferts aéroport/hôtel/aéroportQui sait si, au détour dune ruelle, à lentrée dune voie souter- ˛ 2 nuits en hôtel 3*** en centre villeraine, vous ne découvrirez pas, tout comme dans Fellini Roma, ˛ 2 petit-déjeunersune fresque étrusque, ou un fragment de statue byzantine : mirage ˛ 2 dîners (hors boissons)ou vestige dune histoire pouvant remonter jusquà 2 500 ans. Car ˛ visite guidée de Rome Baroque (3 h) ou de Rome romantiqueRome est un perpétuel champ de fouilles sur plusieurs niveaux dont Pour tout renseignement,les monuments ne sont quune partie visible. » n vous pouvez contacter le 01 64 66 96 27 ou par courriel à : italia.bussy@free.fr Bussy Saint-Georges N° 119 - Février 2010
  8. 8. 10 Dossier Quelles énergies pour l’écoquartier? Augmentation des prix, impacts environnementaux et sanitaires, baisse des ressources dispo- nibles à moyen terme… L’énergie devient un véritable enjeu du développement de demain. Avec l’aménagement de la future ZAC du Sycomore, Bussy Saint-Georges se trouve ainsi face à la formidable opportunité d’une réflexion collective sur la mise en? uvre de solutions innovantes et de lieux d’expériences sur l’énergie de demain. a réflexion sur l’énergie s’inscrit dans le cadre d’une démarche L ambitieuse de la part de la Ville, avec la volonté d’explorer tous les possibles dans le domaine des énergies renouvelables, d’aller au-delà des obligations réglementaires, d’utiliser de nouvelles pro- cédures incitatives… Il s’agit de profiter de toutes les opportunités pour revoir les pratiques à travers ce nouveau regard porté sur l’énergie. Car Bussy Saint-Georges veut tirer parti de ses atouts pour devenir un laboratoire d’expériences, en particulier dans le domaine de la biomasse, et ce grâce aux forêts qui l’environnent et aux activités agricoles et indus- trielles produisant des déchets recyclables. De nouveaux choix énergétiques à faire, une conviction pour la Ville! La consommation d’énergie fossile a aujourd’hui un impact environne- mental, sanitaire et économique peu satisfaisant. Chacun est conscient qu’il faut diminuer nos consommations énergétiques et choisir les solu- tions les moins polluantes. Une nouvelle attitude, visant à mieux consom- mer au lieu de consommer plus, est à adopter, incluant: Les Buxangeorgiens ont déjà pris de bonnes habitudes. Ce sont ainsi   des comportements plus sobres, qui entraînent moins de consom- de fervents utilisateurs des liaisons douces. Il faut dire que la ville n’en mation, comme prendre le vélo au lieu de la voiture, supprimer manque pas… les gaspillages et les besoins superflus, Bussy Saint-Georges N° 119 - Février 2010
  9. 9. Dossier 11   une meilleure efficacité des objets consommant de l’énergie: depuis les appareils électroménagers de classe A jusqu’aux bâtiments «basse consom- mation », en réduisant les consommations pour un besoin donné,   l’utilisation de ressources énergétiques renouvelables et peu émettrices de gaz à effet de serre, comme l’énergie solaire, en répondant à nos besoins énergétiques avec un faible impact sur notre environnement et une gestion décentralisée.Le Sycomore: un lieu d’innovationet d’expérience pour l’énergiePlusieurs objectifs sont désormais intégrés dans le lancement de nou-veaux projets de développement urbain:   produire des formes urbaines à faible consommation énergétique   utiliser autant que possible les énergies renouvelables   optimiser les consommations énergétiques dans l’ensemble du quartier Extrait de carte issue de thermographie aérienne – les zones rouges sont celles où les pertes thermiques sont les plus importantes Source: ITCAvec l’opportunité de l’aménagement de la future ZAC du Sycomore,la ville de Bussy, déjà très sensibilisée par les problèmes de l’environne-ment, change aussi son regard sur l’utilisation des énergies pour ce projet Comment obtenir de tels résultats ? En réduisant les besoins de chaleur,d’écoquartier, mais aussi pour l’ensemble de la ville. Des actions sont dès de froid, d’électricité et en parvenant à subvenir aux besoins restantsà présent engagées pour que ces changements s’opèrent. Par exemple, par des énergies renouvelables (biomasse, panneaux solaires, panneauxtoute construction de logements dans l’écoquartier devra aller au-delà photovoltaïques, micro-éoliennes, guides de lumière, matériaux à chan-des obligations réglementaires en termes de performance environne- gement de phase qui savent stocker et restituer la chaleur…). Aujour-mentale en répondant au label « Effinergie »: bâtiments basse consom- d’hui, il est encore difficile d’imposer ce niveau de performance car ilmation » pour le chauffage, la climatisation, l’éclairage, la production induit un réel surcoût, même s’il tend à se réduire rapidement, et parced’eau chaude, la ventilation, l’isolation… Les bâtiments seront ainsi qu’il n’y a pas de label ou de norme qui fasse consensus sur ce type deconstruits de manière à profiter des apports solaires naturels, en étant bâtiment. Au cours de cet atelier, il a été proposé de prendre une défi-très bien isolés et en utilisant les énergies renouvelables. Pour que leurs nition plutôt ambitieuse en terme de réduction de CO2 pour anticiperprojets soient retenus, les promoteurs devront présenter des solutions sur les exigences du Grenelle de l’Environnement à l’échéancesuffisamment performantes. 2 018 – 2 020. Une étude d’un cabinet spécialisé est en cours pour déterminer quelles éner- gies renouvelables sont les plus pertinentes pour le Sycomore. Elle doit déter-En concertation avec les miner les solutions techniquement les plus performantes et aussi celles qui sontpartenaires du territoire rentables en fonction des contraintes particulières liées à la situation de la ville.Les élus et les partenaires du territoire se sont réunis pour un atelier deconcertation qui ne manque pas d’ambitions. Pour les nouvelles construc-tions, l’objectif défini est de construire, à terme, des bâtiments à énergie La biomasse,positive, c’est-à-dire qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en consom- une piste prometteusement. Alors que les bâtiments sont les premiers consommateurs d’éner- La biomasse est, à cet égard, une piste particulièrement importante et inté-gie, et représentent 22 % des émissions de gaz à effet de serre en France, ressante. Cette source d’énergie a le mérite d’avoir un bilan carbone neutre,c’est une véritable révolution technologique! puisqu’elle est produite par les plantes, qui absorbent le carbone dans l’at- L’équipe des élus pour le Sycomore élus suivent activement le projet d’écoquartier. Ils partici- 3 pent à l’ensemble de la concertation : aux ateliers avec les acteurs du territoire, aux tables rondes et aux présenta- tions publiques. Ils peuvent ainsi défendre, auprès des acteurs, des autres élus et de la population, un projet innovant d’un point de vue environnemental et social. Ils sont là pour veiller à ce que l’éco- quartier ne se réduise pas à une juxtaposition de bâtiments aux bonnes performances énergétiques. Le projet est une nouvelle façon d’envisager l’aménagement de la ville, les déplacements, les aspects sociaux, la gestion des ressources, etc., de manière à agir sur les comportements et de permettre le confort de chacun, qu’il Claude Louis, Kim Ngouansavanh et Franck Panigada sont les trois élus soit habitant ou voisin. n chargés de piloter, aux côtés du maire de Bussy, le projet d’écoquartier. Bussy Saint-Georges N° 119 - Février 2010
  10. 10. 12 Dossier La biomasse équipements publics, financées pour tout ou partie par les économies d’énergie réalisées, promouvant les énergies renouvelables et réduisant les émissions de gaz à effet de serre. Une étude est en cours pour la mise en place de cette nouvelle procédure à Bussy, le recours à la biomasse pouvant La proximité d’espaces forestiers, comme la forêt de Ferrières, est une chance pour la Ville dans sa volonté de développer la biomasse. être là encore une piste incontournable. mosphère par photosynthèse et que ce carbone est réémis lors de la com- Une autre piste: le solaire bustion nécessaire à la production d’énergie. De plus, Bussy Saint-Georges Une autre étude est actuellement menée présente l’avantage de se trouver à proximité de forêts, telle la forêt de Fer- pour la production d’électricité grâce à rières, et d’avoir des activités agricoles et industrielles produisant des l’énergie solaire par l’implantation de déchets, qui sont autant de ressources à valoriser. Par exemple, le bois appa- panneaux photovoltaïques sur les toits raît comme une énergie renouvelable utilisable pour chauffer le quartier des bâtiments publics, sur ceux des bâti- du Sycomore. Bien sûr, cela ne peut se faire que sous réserve de la mise en ments privés, tels les hangars installés place d’une filière locale structurée: forêts bien entretenues, avec une pla- dans nos zones d’activité, mais aussi par nification des plantations, un traitement du bois lui permettant d’être brûlé la création d’une centrale solaire dans (sous la forme de copeaux, de granulés…), des lieux de stockage et des un champ. Cette production d’énergie transports fréquents pour l’approvisionnement, car la consommation est serait assurée dans le cadre d’une société importante… « Nous voulons faire du Sycomore un quartier novateur et un d’économie mixte (SEM) entre la Ville véritable test pour ce qui concerne la biomasse », n’hésite pas à affirmer Hugues et des partenaires privés, permettant un Rondeau. Mais quitte à avoir une politique volontariste en matière de déve- projet écologique et rentable. loppement durable, il ne faudra pas non plus hésiter à s’attaquer à l’une Enfin, concernant les pistes pour optimiser les consommations énergé- des sources importantes de consommation énergétique et d’émission de tiques dans l’ensemble du quartier, des travaux bien avancés sur l’éclai- CO2 à laquelle il faut trouver des alternatives: la voiture. Un atelier et un rage public permettent déjà un gain énergétique important grâce à des prochain article évoqueront cette question, sachant la priorité déjà donnée lampes plus performantes, qui offrent aussi un meilleur confort visuel. aux liaisons douces et à leur développement sur notre commune… En plus des efforts faits sur les équipements publics, la municipalité Des ambitions d’innovation énergétique souhaite également que chacun puisse être accompagné dans sa volonté Deux projets sur les énergies renouvelables devraient donc bientôt voir le d’améliorer la performance énergétique de son patrimoine et d’ainsi jour dans la ville: la biomasse et le solaire. Le contrat d’exploitation des ins- diminuer ses factures énergétiques, par la mise en place prochaine d’in- tallations de chauffage et de production d’eau chaude des équipements formations précises sur le site internet de la mairie et, dès que possible, publics arrivant à échéance prochainement, c’est l’opportunité d’envisager un accueil du public. Une thermographie aérienne sera lancée cet hiver. de nouvelles relations conventionnelles, prenant en compte les économies Un survol de la ville permettra de déterminer le niveau de perte de cha- d’énergie et l’utilisation des énergies renouvelables. Ainsi, la loi de Pro- leur de chaque bâtiment. Chacun pourra alors consulter, via le site grammation et d’Orientation de la Politique Energétique de la France fixe internet de la ville, le niveau de perte de son logement pour pouvoir pour notre pays des objectifs en matière d’économies d’énergie et de déve- prendre des mesures adéquates. loppement des énergies renouvelables. Elle incite notamment le secteur public à être exemplaire, grâce à la mise en place d’un contrat de perfor- Avec tous ces projets et ces outils sur l’ensemble de son territoire, mance énergétique (CPE), qui poursuit la mise enœuvre de solutions d’ef- aujourd’hui et demain, Bussy Saint-Georges se veut créative, inven- ficacité énergétique lors de la rénovation ou de la modernisation des tive, et vraiment pleine… d’énergie ! n Bussy Saint-Georges N° 119 - Février 2010
  11. 11. Vie municipale 13 Élections régionales : mode demploiLes dimanches 14 et 21 mars auront lieu les élections régionales. Avant de voter, voici toutce qu’il faut savoir sur leurs enjeux.Qui sont les conseillers régionaux BUREAU N° 1 : Salle du Conseil municipalet comment sont-ils élus? BUREAU N° 2 : GroupeLes élections régionales permettent délire, pour un mandat de six ans, les scolaire le Clos-Saint-conseillers régionaux. Les citoyens élisent les conseillers régionaux au scru- Georgestin de liste, selon un système mixte combinant les règles des scrutins majo- BUREAU N° 3 : Grouperitaire et proportionnel, en 1 ou 2 tours, sans panachage ou vote scolaire Jean-de-la-Fontainepréférentiel. Si aucune liste n’obtient la majorité absolue des suffrages BUREAU N° 4 : Groupeexprimés au 1er tour, il est procédé à un 2e tour de scrutin. Les listes ayant scolaire Charles-Perraultobtenu au moins 10 % des suffrages exprimés au 1er tour peuvent se BUREAU N° 5 ET 6 :maintenir, et éventuellement fusionner avec les listes ayant obtenu au Groupe scolaire Louis-Braillemoins 5 % des suffrages. BUREAU N° 7: Groupe scolaire Louis-Guibert BUREAU N° 8, 9 ET 10: Groupe scolaire Jules-VerneY a-t-il des changements dans la liste BUREAU N° 11: Groupe scolaire Antoine-Giroustdes bureaux de vote à Bussy? Quelles sont les compétencesPar rapport aux élections européennes de juin 2009, aucun changement n’està noter. Un rappel toutefois: le bureau numéro 11, précédemment à l’école des conseils régionaux?Jean-de-la-Fontaine, a été transféré, depuis ces élections européennes, au Les principaux domaines d’intervention des régions sont le développe-groupe scolaire Antoine-Giroust. Voici la liste des 11 bureaux de vote, qui ment économique, les lycées, la formation professionnelle et l’enseigne-seront ouverts de 8h à 18h. ment supérieur, l’aménagement du territoire et les transports. n Bussy Saint-Georges N° 119 - Février 2010
  12. 12. 14 Vie municipale Rue Faubry Dégradations inqualifiables sur un site classé ercredi 26 janvier, les riverains de et octobre 2007) pour de nombreuses infractions mètre Régional d’Intervention Foncière (PRIF) M la rue Faubry étaient réunis à la mairie pour faire le point avec les services municipaux sur une affaire qui fait couler beaucoup d’encre dans le village de Bussy Saint-Georges. Un conflit au code de l’urbanisme et aux règlements com- munaux en matière d’urbanisme (Plan d’Occu- pation des Sols et Plan Local d’Urbanisme), notamment pour: d’un certain nombre de parcelles en frange du village a été lancée en 2008, dont celle de M. Mayer. Ce niveau de classement régional a pour objectif de lancer une politique de protec- tion et de mise en valeur des espaces paysagers   Coupe et abattage d’arbre en zone naturelle oppose en effet depuis quelques années ces rive- remarquables. Ce périmètre existe déjà sur la (Espace Boisé Classé). rains au propriétaire d’une parcelle de la rue commune, il s’agit ici de l’étendre. Le projet de   Terrassement de terrain. Faubry, M. Pierre Mayer. Alors que cette parcelle délibération validant l’extension de ce PRIF sera   Dégradation du domaine public (enlè- est pourtant classée en zone naturelle ND du présenté lors d’un prochain Conseil Municipal. vement de bordure de trottoir). Plan Local d’Urbanisme et en Espace Boisé   Installation de plusieurs « caravanes » A la suite, il sera procédé à un classement dépar- Classé, son propriétaire a multiplié depuis le (selon les périodes, il pouvait y en avoir temental par la création d’un Espace Naturel et mois de mai 2004 les infractions en vue de l’ins- jusqu’à 8 sur la parcelle de M. Mayer). Sensible qui reprend les mêmes objectifs que le tallation sur son terrain de gens du voyage.   Construction de trois chalets en bois. PRIF. Cela permettra à la Région Ile-de-France La commune n’a eu de cesse, depuis cette date, de pouvoir préempter les terrains en vente qui Pierre Mayer a aussi fait l’objet de divers recours d’user de tous les recours juridiques possibles sont dans le périmètre du PRIF et d’y mener sa juridiques de la commune, qui ont finalement pour que cessent ces infractions répétées, de politique de préservation et de mise en valeur trouvé leur écho auprès du Tribunal Correction- nature à défigurer l’espace boisé par les divers tra- paysagère. A noter que la commune ne peut pré- nel de Meaux. Par une décision rendue le 23 juin vaux de viabilisation de son terrain, dans l’op- empter ces terrains, car situés en zone Naturelle 2009, le Tribunal a condamné M. Mayer à une tique d’y installer des caravanes (depuis (elle peut seulement préempter les terrains en amende forfaitaire de 1 500 €, à la remise en septembre 2007). Travaux et cohabitation qui zone urbanisable). L’hypothèse d’une expropria- l’état immédiate du terrain dans les 6 mois sui- constituaient également un trouble évident à la tion de M. Mayer de son terrain par le biais de vant la décision de justice et une astreinte de tranquillité publique. S’inquiétant des agisse- l’action de l’Agence des Espaces Verts de la 20 € par jour de retard. ments de M. Mayer, les riverains avaient déjà été Région Ile-de-France est ainsi envisagée par la reçus le 6 mars 2008 lors d’une réunion Le parquet a fait appel de cette décision auprès commune et son conseil. Une question qui sera publique, au cours de laquelle Hugues Rondeau, de la cour d’appel de Paris. A ce jour, aucune date à creuser avec les différents intervenants (Com- le maire de Bussy, avait souligné la volonté de la n’a encore été fixée afin de conforter la décision mune, Département et Région). commune d’endiguer de tels agissements et de en première instance ou de l’aggraver, selon Lors de la réunion du 26 janvier, Hugues Ron- remettre en l’état les parcelles. maître Agostini (Conseil de la Commune). Nous deau a également annoncé que la municipalité ne manquerons pas de vous tenir informés des L’action communale s’est traduite par 10 procès- travaillait à une idée globale de mise en valeur suites de ce jugement en appel. verbaux dressés par la Police Municipale entre des parcelles situées dans le périmètre PRIF. Le mai 2004 et avril 2009, ainsi que 3 arrêtés inter- En attendant, les actions de la commune se pour- choix de ces aménagements sera communiqué ruptif de travaux (juillet 2004, septembre 2004 suivent. Une procédure de classement en Péri- ultérieurement aux habitants. n Bussy Saint-Georges N° 119 - Février 2010
  13. 13. Vie municipale 15 21e Semaine d’Information sur la Santé MentaleChanger le regard de la société sur les personnes atteintes de maladies psychiques chizophrénie, troubles cet objectif, l’association agit auS bipolaires, dépression sont des mots et des maladies quifont peur. A plus forte raison si les moyen de groupes de paroles, de groupes d’entraides, de formations, de permanences physiques et télé- La Semaine d’Information sur la Santé Mentaleprincipales occasions de les voir phoniques mais aussi au travers de fait étape à Bussymentionnés dans l’opinion nombreuses représentations et col- a Semaine d’Information pour lapublique font suite à des faitsdivers dramatiques. Trop souvent,la peur de ces maladies rejaillit sur laborations/partenariats avec des services psychiatriques, des institu- tions sociales ou associations du L Santé Mentale (SISM) aura lieu du 15 au 21 mars 2010. Chaque année, les professionnels, lesles personnes qui en sont atteintes, domaine médico-social. « Au patients, leurs proches et tous leurs par-renforçant ainsi leur exclusion ou leur rejet alors final, notre objectif est de changer le regard de la tenaires organisent des manifestationsqu’au contraire, elles ont besoin, comme nous société et de nos concitoyens sur les maladies psy- d’information et de réflexion. Cette 21etous, de soins, de compréhension, de respect et de chiques et les personnes qui en sont atteintes. Pour édition sera l’occasion de débattre decompassion. C’est pour œuvrer dans ce sens que cela, nous voulons présenter une image souvent la question de la stigmatisation dans lel’UNAFAM existe. Parce que les maladies psy- méconnue du malade psychique, et notamment domaine de la santé mentale. Depuischiques, c’est d’abord la souffrance des malades montrer qu’il partage avec les personnes non quelques années, notre regard changeet par voie de conséquence celle de leur entou- atteintes de troubles psychiques des passions, des peu à peu, grâce notamment auxrage, parce que les personnes atteintes sont plus réalisations, des rêves identiques », conclut Serge médias (télévision, radio, presse), quid’un million en France, l’UNAFAM est une asso- Le Gall, l’un des membres de l’UNAFAM. n évoquent régulièrement certainsciation solidaire, utile et nécessaire dans la troubles psychiques et leur traitement,société. Présente dans 95 départements français, UNION NATIONALE DES AMIS ET FAMILLES DE MALADES comme la dépression, les troublesl’UNAFAM compte 13 000 familles adhérentes, PSYCHIQUES anxieux et les troubles alimentaires. Délégation de Seine-et-Marne, 8 rue Duguesclin Pourtant, les préjugés négatifs ont la viedont 230 environ en Seine-et-Marne et se 77000 Melun.consacre à l’entraide et à la défense des intérêts dure. Ils génèrent une forte stigmatisa- Tél./fax: 0164393592, Service écoute (7/7):des malades psychiques et de leurs proches. Dans 0164394775 tion des patients, de leur entourage et du système de soins. C’est un obstacle important aux actions de prévention et à l’accès aux soins. Ces préjugés se trouvent régulièrement renforcés par la dramatisation média- tique des questions liées aux troubles psychiques. Comment en parler sans que cela désigne ou exclue les per- sonnes concernées ? Comment en parler tôt pour en parler à temps ? Comment travailler avec les médias, sans dramatiser ? Comment en parler sans stigmatiser ? Voilà quelques exemples de questions qui seront abor- dées lors de cette Semaine, qui fera étape à Bussy le jeudi 18 mars. L’UNAFAM organise en effet à la salle Maurice-Koehl un débat sur ces diffé- rentes questions, en présence notam- ment d’Agnès Auschitzka journaliste à « La Croix » et des représentants de GEM (Groupes d’Entraide Mutuelle) du Nord Seine-et-Marne. nConcert donné lan dernier au profit de lUNAFAM 77 avec lorchestre de violoncelles de la Schola Cantorum, DÉBAT le jeudi 18 mars à 14h à la salledirigé par Erwan Fauré et un musicien atteint de maladie psychique. Maurice-Koehl Bussy Saint-Georges N° 119 - Février 2010
  14. 14. 16 Vie municipale Le Conseil Municipal des Enfants fête ses 10 ans et célèbre ses nouveaux élus ! amedi 30 janvier, en salle du thème de l’environnement avec des S Conseil de la Mairie, s’est tenu la première séance plé- nière du Conseil Municipal des propositions de ramassage des déchets dans la ville, de mise en place de tri sélectif ou de panneaux Enfants récemment élu. L’occasion solaires dans les écoles. Des projets de rappeler aux enfants, tous âgés solidaires sont également envisagés, entre 9 et 11 ans, qu’être élu, c’est à comme par exemple l’aménage- la fois avoir l’occasion d’agir pour la ment d’espaces urbains aux per- collectivité et représenter l’ensemble sonnes handicapées physiques. des enfants de la ville. Hugues Ron- Sport et culture ne sont pas oubliés deau leur a rappelé les valeurs démo- par les jeunes élus, avec l’organisa- cratiques et l’engagement citoyen du tion de rencontres. Leur mandat de Conseil Municipal des Enfants. Pen- deux ans ne sera pas de trop pour dant leurs deux années de mandat, écoles, ont permis aux jeunes élec- Le CME a deux ans concrétiser toutes ces idées. Des les enfants devront proposer et éla- teurs des classes de CE2, CM1 et réunions mensuelles sont d’ores et borer des projets pour améliorer, CM2 de prendre connaissance des pour passer à l’action déjà programmées. Animées par dans l’intérêt général, leur territoire projets des candidats et de les déci- Lors de leur première séance plé- Maud Viallet, coordinatrice du de vie dans les domaines suivants: der dans leur choix. Comme les nière, les enfants se sont vu remettre CME/CDJ et suivies par Julien loisirs, formation, transports, grands, les enfants ont donc joué le le « kit » du parfait élu: ruban trico- Gaillard, conseiller municipal au emploi, culture, insertion, logement, jeu démocratique des élections. Ils lore, carte d’élu, petit livret sur l’his- CME/CDJ, elles aboutiront à la sport, santé… se sont portés volontaires pour toire de la ville fut pour eux la définition précise de projets, que les constituer un bureau de vote. Munis première découverte du fonction- enfants exposeront au Conseil Retour sur les élections de leur carte d’électeur, ils ont voté, nement institutionnel d’une ville. Municipal. Ces projets seront au Les élections se sont déroulées le dans les isoloirs, pour le candidat de Cette séance s’est ensuite poursui- préalable votés par l’ensemble des jeudi 17 décembre 2009, dans leur choix. Assistés de leurs profes- vie par la répartition, par tirage au élus du Conseil Municipal des chaque école de la ville avec la colla- seurs, ils ont ensuite participé au sort, des élus dans chaque commis- Enfants, en séances plénières, orga- boration et la bienveillance des dépouillement. Les élections ayant sion : Environnement et sécurité, nisées une fois par trimestre. Nous équipes pédagogiques. Elles ont été retenu 4 élus par école, le Conseil Culture et social, Sports et loisirs, souhaitons donc la bienvenue aux précédées d’une campagne électo- Municipal des Enfants est ainsi Humanitaire et communication. 36 nouveaux jeunes élus et souhai- rale animée : affiches, mais aussi composé de 17 filles et 19 garçons, Parmi les projets proposés par les tons un mandant enrichissant et débats organisés dans la plupart des soit 36 élus au total. jeunes élus, nous pouvons retenir le dynamique! n Pour tout savoir sur le bilan et la rénovation énergétiques ndré Gilly est bien connu est de proposer aux clients une A à Bussy de par son club d’arts martiaux. Non content de présider un club dyna- offre groupée par des profession- nels formés et qualifiés répondant à une charte de qualité. Des ani- mique et ambitieux, il fait également mations y sont régulièrement pro- partie du programme BATIRECO®, posées. La prochaine se déroulera que la Fédération du BTP 77 a mis le samedi 13 mars à 15h sur le au point pour répondre, à travers la thème « Pour tout savoir sur le bilan rénovation et la construction et la rénovation énergétiques » à durables, au défi des économies l’Espace BATIRECO ® Cesson, d’énergie et de la lutte contre les Centre Maisonément. n émissions de gaz à effet de serre. Le Plus d’informations sur le site internet programme BATIRECO® s’articule www.batireco.fr autour de 2 chantiers pilotes, dont Contacts : Espace BATIRECO Cesson : l’Espace BATIRECO® Cesson, lieu 01 64 37 92 73 dédié aux particuliers souhaitant Programme BATIRECO/Fédération diminuer leurs dépenses d’énergie BTP 77 André Gilly, Chargé de mission BATIRECO par la rénovation ou la construc- 06 38 81 60 68 tion durables. L’intérêt de l’Espace Courriel : gillya@btp77services. Bussy Saint-Georges N° 119 - Février 2010
  15. 15. Vie municipale 17 Séjours de printemps Cap sur l’Angleterre et le JuraLes vacances de printemps seront l’occasion pour les jeunes âgés de 13 à 17 ans de pratiquer la languede Shakespeare au cours d’un séjour linguistique qui se déroulera en deux temps : découverte de l’îlede Wight, puis visite de Londres. Quant à leurs cadets de 6 à 14 ans, ils prendront la direction d’unestation du Sud Jura, où une multitude d’activités sportives les attend. Revue de détails… ÎLE DE WIGHT ET LONDRES STATION LES PLANS D’HOTONNES (JURA DU SUD) SÉJOUR LINGUISTIQUE DU 18 AVRIL AU 1ER MAI SÉJOUR MULTISPORTS DU 24 AVRIL AU 1ER MAI ÂGE: 13 à 17 ans ÂGE: 6 à 14 ans ACTIVITÉS : 1re partie : Ile de Wight : 15 h de ACTIVITÉS:2 séances de VTT, 3 séances cours d’anglais par groupes de même niveau. d’escalade, randonnées, tennis, 2 séances de Au programme : badminton, ping-pong, tennis, tir à l’arc, cirque, course d’orientation, fabri- piscine, football, karting, mur d’escalade, chasse au cation de beurre et de fromage… 3 séances trésor + une excursion d’une demi-journée. de moto cross à sensation. 2e partie : Londres : 15 h de cours d’anglais, activi- ORGANISME: Langues Sports Loisirs tés quotidiennes orientées sur la découverte des PLACES DISPONIBLES: 20 principaux monuments londoniens. ORGANISME: CCL TRANSPORT: Car et train PLACES DISPONIBLES: 25 TRANSPORT: Car et Eurostar TA R I F I C AT I O N PA R T R A N C H E ( E N E U R O S ) TARIFICAT ION PAR TRAN CHE ( EN EUROS) 1 ENFANT 2 ENFANTS 3 ENFANTS 4 ENFANTS 5 ENFANTS 1 ENFANT 2 ENFANTS 3 ENFANTS 4 ENFANTS 5 ENFANTS A 558 530 504 478 454 A 238 226 215 204 194 B 628 596 567 538 511 B 268 254 242 230 218 C 698 663 629 598 568 C 298 283 268 255 242 D 767 729 692 658 625 D 327 311 295 281 267 E 837 795 755 718 682 E 357 339 322 306 291 F 907 861 818 777 739 F 387 367 349 332 315 G 977 928 881 837 795 G 417 396 376 357 339 H 1046 994 944 897 852 H 446 424 403 383 363 Hors Bussy 1395 1325 1259 1196 1136 Hors Bussy 595 565 537 510 485 INSCRIPTIONS DU 17 AU 31 MARS 2010 EN FONCTION DES PLACES DISPONIBLES LE MERCREDI 17 MARS, LE SERVICE JEUNESSE SERA OUVERT EXCEPTIONNELLEMENT DE 8H00 À 18H00.LES MODALITÉS D’INSCRIPTIONLa présence de l’un des responsables légaux de l’enfant est obligatoire pour procéder à l’inscription.Un dossier d’inscription pour le séjour concerné sera transmis à la famille en fonction du nombre d’enfants qu’elle souhaite inscrire. Un acompte de 30% du prix du séjour sera demandé afin de réserver la place de votre enfant.L’inscription sera effective si et seulement si le dossier complet est retourné au service Jeunesse Animations Vacances & Loisirs.Dans le cas contraire, aucun départ ne sera autorisé. Bussy Saint-Georges N° 119 - Février 2010
  16. 16. 18 Magazine La députée publie un livre sur les violences faites aux femmes Le cri d’alarme de Chantal Brunel « Pour en finir avec les violences faites aux femmes »:le titre du livre que Chantal Brunel vient de publier annonce la couleur. Sans hostilité ni complaisance, la députée y passe en revue les différentes formes de violences en vue de dire une chose: il ny a pas de compromis ni de justification possibles. Il faut prendre les violences pour ce quelles sont, au vu des souffrances effroyables quelles génèrent. Elle y révèle ainsi linconnu et propose une série de solutions pour remédier à des situations inacceptables. « La situation des ainsi briser la loi du silence et donner, à travers ce livre, femmes régresse », une voix à celles qui n’en ont pas, à celles qui sont constate Chantal contraintes d’accepter, malgré elles, l’inacceptable. Elle Brunel. Actes de torture veut également provoquer une réflexion sur les méca- et barbarie filmés et mis nismes à mettre en place et sur les moyens à mobili- en libre accès sur Inter- ser afin que l’Etat puisse déceler ces violences. « La net, prostituées violentées difficulté ne vient pas tant d’une absence de réponses légales loin du coeur des villes, que de l’application insatisfaisante de ces réponses, sou- souffrances infligées au ligne Chantal Brunel. Il s’agit donc, prioritairement, de nom dune culture, faire appliquer le dispositif législatif en place et de lui drames conjugaux dans donner tout son sens. Trop de dossiers sont aujourd’hui les beaux quartiers, obs- encore classés sans suite. Et d’un parquet à l’autre, les tacles dans les carrières et réponses pénales varient considérablement au détriment les fonctions: la violence faite aux femmes se cache désor- des victimes qui ne peuvent pas se fier à une réponse juri- mais là où on ne lattend pas. Pendant des années, ce phé- dique unique. » Pour tous les types de violences, la nomène de lombre est resté une préoccupation marginale, députée énonce une série de propositions, dont cer- laissant se creuser un apartheid sexuel aux conséquences taines feront l’objet d’une proposition de loi défen- pernicieuses. Pourquoi na-t-on jusquici rien fait? Doù due à l’Assemblée nationale au cours de l’année 2010, viennent les difficultés? Quelles solutions existent pour y année durant laquelle la lutte contre les violences faites répondre?»Forte de son expérience sur le terrain et de aux femmes a été décrétée « Grande cause nationale » ses rencontres, Chantal Brunel aborde toutes ces ques- par le Premier Ministre, François Fillon. n tions de front, évitant le politiquement correct et la Pour en finir avec les violences faites aux femmes, démagogie habituelle, livrant une réflexion pertinente Ed. Le Cherche-Midi, Collection « Documents », Chantal Brunel, Députée de la huitième sur un sujet de société longtemps tabou. Elle entend 264 pages - 17 € circonscription de Seine-et-Marne Le Cnam de Marne-la-Vallée, la formation proche de vous ous souhaitez acquérir de nouvelles connaissances, reprendre une activité, changer de vie professionnelle? Le Cnam V de Marne-la-Vallée est heureux de vous proposer une nouvelle rentrée pour des cours qui débutent le 8 mars. Il est encore temps de s’inscrire pour suivre à votre rythme une formation correspondant à votre projet. Subventionné par le Conseil Régional d’Ile-de-France, le Cnam de Marne-la-Vallée propose des formations du niveau bac à bac + 5 en cours du soir et le samedi matin en Economie-Gestion, Ressources humaines, Informatique, Environnement. Vous pouvez également développer vos connaissances en:   Anglais professionnel – Bureautique – Marketing – Communication   Economie – Comptabilité, gestion et finances – Droit social – Management   Gestion des Ressources Humaines – Maintenance informatique – Réseaux   Droit privé – Environnement – Montage VIDEO Inscriptions/orientation tous les jours de 14 h à 19 h, le samedi de 10 h à 12 h CNAM DE MARNE-LA-VALLÉE Bâtiment IFI 2 allée du promontoire 93166 NOISY-LE-GRAND Tél.: 0149329025-26 Site web: www.cnam-mlv.fr - Courriel: cnam@univ-mlv.fr Bussy Saint-Georges N° 119 - Février 2010

×