Journal de bussy numéro 121

1 124 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 124
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journal de bussy numéro 121

  1. 1. BUSSYMAG 121_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 21/04/10 09:28 Page1 Un carnaval fantastique Une semaine très durable Un nouveau centre administratif à partir De nouveaux gradés au Judo Club De nouveaux gradés au Judo Club page 4 page 7 du 3 mai - page 12 page 22 page 22 Bussy Le magazine municipaL d’informations - avriL 2010 e magazine municipaL d informations vriL n°121 Saint-Georges BUDGET 2010 : que lEtat rende largent!
  2. 2. BUSSYMAG 121_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 21/04/10 09:28 Page2
  3. 3. 4 Vie de la cité 9Dossier 12 Vie municipale 18 Magazine 20 Sport 25PratiqueBUSSYMAG 121_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 21/04/10 09:28 Page3 Sommaire - Edito 3 Que lEtat paye ce quil doit C 4. Un carnaval fantastique ela fait des mois déjà que nous annonçons les 5. Le Lion’s Club aux couleurs du Brésil difficultés qui ne manquent pas de se poser à 6. Printemps des Poètes: la liste des gagnants la commune dans le cadre de l’élaboration de 7. Une semaine très durable son budget primitif. Nous sommes en effet à la 8. « Bouge ta ville » avec les Scouts fois victimes de la crise économique, avec un arrêt presque brutal des implanta- tions d’entreprises et un recul certain des revenus des ménages, mais en même temps, nous constatons un désengagement toujours plus fort de l’Etat. Je m’étais élevé contre la suppression en 2007 de la subvention d’équilibre, qui nous avait été pourtant promise comme pérenne au moment de notre établissement en tant que support unique d’agglomération nouvelle en 9 à 11. Un budget de crise 1985. Ce n’était rien encore par rapport aux coupes sombres que nous subis- sons en 2010. Ainsi que le démontre le dossier de ce journal, notre dotation globale par habitant a régressé. Et il nous faut subir la disparition pure et simple du Fond de Solidarité de la région Ile-de-France et de la Dotation de Solidarité Urbaine. Il n’y a donc plus d’équilibre. Nos dépenses ne cessent d’augmenter, notam- ment parce que nous assumons notre identité d’Opération d’Intérêt Natio- 12. Un nouveau centre administratif municipal nal (OIN), nous contraignant à une croissance forte pour satisfaire la 13. Une BD au profit d’A.I.M.E. 77 demande de logements nouveaux en Ile-de-France. En même temps, piégé 14 & 15. Mieux penser les déplacements à Bussy par le déficit abyssal que connaît la France, l’Etat se met aux abonnés absents. 16 & 17. Séjours d’été: destination loisirs! Quelle serait la solution? Supprimer une partie des services qui sont les nôtres, comme l’indique l’opposition? Je ne peux pas m’y résoudre car cela voudrait dire pénaliser deux fois les foyers buxangeorgiens: tant par une augmentation des impôts afin de maintenir à flot le budget communal et en même temps les priver de ce pourquoi ils sont venus à Bussy Saint- Georges: la proximité d’écoles, de crèches, une police municipale efficace visant à la sécurité des biens et des personnes, des centres de loisirs nombreux, des séjours de vacances, une animation pour ne pas nous enfermer dans la logique de ville dortoir… La majorité municipale a pris la décision, tout sim- 18. Mavoiturepropre. fr plement, comme nombre de collectivités territoriales cette année, de voter un budget en déséquilibre et de réclamer les sommes qui nous sont dues. 19. Antoinette Montaigne soutient l’insertion professionnelle des jeunes Si Bussy assume les missions qui lui ont été confiées par l’Etat, nous sommes en droit de réclamer que toutes les promesses qui nous ont été faites depuis plus de vingt ans et, en particulier toutes celles que j’ai entendues en douze ans de conduite de cette municipalité, soient tenues. Notre petite ville de Seine-et-Marne ne se laissera pas mener à l’abattoir fiscal en se refusant à un dernier sursaut de courage et de volonté. J’ai asséné mon hostilité à la notion même de ville nouvelle, à ce piège à la fois administra- 20 & 21. Le printemps donne des ailes à Bussy tif, juridique, politique et économique qu’il constitue, nous condamnant Gyms irrémédiablement à la faillite. Oui, nous ne voulons plus être ville nouvelle, 22. De nouveaux gradés au Judo Club et nous souhaitons que justice nous soit rendue et que nous percevions, à 23. Bussy Basket Club: des stats d’enfer! notre tour, les dividendes de ces terrains expropriés dès 1985 et pour lesquels, bien souvent, nous n’avons rien touché. Ce budget sera voté en déséquilibre tel un signal d’alarme, un cri de désespoir mais aussi de détermination. n Hugues RONDEAU Votre Maire 25. Tribunes Ecrire au Maire : mairie@bussy-saint-georges.fr 26. Nouvelles installations 27. Professions médicales Consulter le site de la ville: www.ville-bussy-saint-georges.fr Bussy Saint-Georges N° 121 - Avril 2010
  4. 4. BUSSYMAG 121_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 21/04/10 09:28 Page4 4 Vie de la cité Un carnaval fantastique! ç å amedi 13 mars, les rues de Bussy ont été costumes qui n’auraient pas dépareillé dans la saga S envahies par de drôles d’énergumènes. Il faut dire que le thème du carnaval choisi cette année, l’espace fantastique, laissait beaucoup de George Lucas, Star Wars! Dès la fin de la mati- née, les enfants sont venus en nombre sur la Grand-Place pour profiter du stand de de place à l’imagination. Et on a pu constater que maquillage. Pour patienter jusqu’au départ du les jeunes Buxangeorgiens, bien aidés par les ani- défilé, on pouvait écouter les joyeux airs de mateurs des centres de loisirs, n’en manquaient musique des groupes Galaxy Band et Showcorps pas. On a ainsi repéré dans le défilé quelques jolis EDS, mais aussi admirer les déambulations des échassiers futuristes et d’étranges personnages ê lovés dans des bulles. Les tambours de Ka Frater- nité étaient également de la partie, tout comme les monocycles de l’association MonoBussy du champion du monde de la spécialité, Pierre-Yves Billette. Sous des pluies de confettis, cette joyeuse sarabande a ensuite convergé vers la Place de Verdun, où elle était attendue de pied ferme par le Club des Aînés, dont le stand de crêpes et autres confiseries a comme on s’en doute fort bien marché. Après le goûter, il était temps d’assister au dernier temps fort de ce carnaval 2010 : le traditionnel embrasement du Bonhomme Carnaval, confectionné comme il se doit par les centres de loisirs. Tout ce petit monde pouvait alors repartir, des étoiles et des confettis pleins les yeux! n ë å Les animateurs des centres de loisirs se sont mis au diapason du thème 2010… ç Connaissez-vous l’expression « être dans sa bulle »? En voici l’illustration parfaite! é Les échassiers de la compagnie des Nomades ont fait le spectacle dans les rues de Bussy. è Des confettis en veux-tu en voilà grâce aux célèbres gendarmes de St-Tropez. ê Une jolie princesse nous a fait l’honneur de sa é è présence! ë Pas de doute: la Force est avec lui! Bussy Saint-Georges N° 121 - Avril 2010
  5. 5. BUSSYMAG 121_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 21/04/10 09:28 Page5 Vie de la cité 5 å ç Le Lions Club de Lagny/Val-de-Bussy a fait son carnaval au nom de sa devise: « Nous Servons » å Hugues Rondeau, paré d’une écharpe amedi 27 mars, la Ferme de la Jonchère, habillée de sident, qui a énuméré les belles actions nationales et locales du S aux couleurs du vert et de jaune, a accueilli de nombreux amis, clubs club de Lagny/Val de Bussy. La générosité des membres du Brésil, n’a pas man- Lions ou invités pour fêter la 1re soirée brésilienne et des Lions n’est ainsi plus à prouver, puisque le club soutient depuis qué cette soirée du Iles. Sous la houlette du Président, Gérard Chauvin, costumé de nombreuses années des causes particulièrement sensibles. Lions Club pour la circonstance avec Maggie son épouse et quelques Cette soirée brésilienne fut particulièrement réussie grâce à la ç Les danseurs de la membres, cette manifestation était organisée pour servir tous démonstration talentueuse de nos cinq danseurs de l’école de troupe Let’s Dance ceux qui en ont besoin. Danse « Let’s Dance » de Saint-Thibault-des-Vignes, dont l’ex- de Saint-Thibault ont Plus que jamais, le Lions Club de Lagny/Val-de-Bussy prouve cellence est à la hauteur de la réputation! Sous les belles plumes fait la démonstration de notre jolie Brésilienne, le final fut ainsi digne d’un carna- de leur talent. son partenariat avec la cité en s’engageant dans des actions sociales, culturelles, environnementales, mais aussi soutien de val de Rio et a enflammé la salle. n la jeunesse, dans le cadre des scolaires, et des personnes âgées. Pour mieux nous connaître, un contact : 06 86 42 13 68 (Sylvie) Telle a été l’orientation donnée dans son discours par le Pré- et un site internet : www.lions-lagny-val-de-bussy.org Le Festival des ‘Très Courts’ s’invite à Bussy En mai, fais ce qu’il te plaît ! Suivant ce vieil adage populaire, le Service culturel a concocté pour ce joli mois de mai quelques rendez-vous à ne surtout pas manquer… ela commence dès le 7 mai avec le Festival des Très Tel-Aviv, Ramallah, Rio de Janeiro ou Singapour… C Courts. Le Très Court est au cinéma ce que le haïku est à la poésie, a-t-on coutume de dire. Plus de 70 films de moins de 3 minutes en compétition, pendant 3 jours, Tous les spectateurs, où qu’ils soient sur la planète, sont invi- tés à voter pour décerner ensemble un Prix du Public sans fron- tière ! Cette année, Bussy s’immisce dans ce festival en dans près de 100 villes du monde entier: c’est ce que pro- projetant la sélection 2010 et en invitant ses habitants à voter pose la 12e édition du Festival International des Très Courts, pour ce Prix du public! Cette année, l’actualité a semble-t-il ouverte à tous, du 7 au 9 mai, simultanément en France et dopé les réalisateurs, qui ont tous fait preuve de dérision, d’hu- dans le reste du monde. mour et de décalage dans leurs productions: un programme En plus de 10 ans d’existence, le Festival International des alléchant, tout comme celui de la Compagnie Les Batteurs de Très Courts a su accueillir dans son jury des grands noms pavés, qui revisitera le célèbre Cyrano d’Edmond Rostand le du cinéma : après, entre autres, Claude Chabrol, Yves dimanche 30 mai à 18h dans les rues de Bussy. Là aussi, la Boisset, Jean-Loup Hubert, Pierre Richard, Charlélie Cou- dérision sera à l’honneur grâce aux comédiens de cette troupe ture, c’est au tour de Philippe Muyl d’assurer la présidence farfelue, qui proposent une version légèrement décalée de ce de la 12e édition. Les films seront diffusés au sein de centres classique de la littérature française. n culturels ou dAlliances françaises, notamment à Londres, Amsterdam, Belgrade, Casablanca, Bamako, Conakry, Plus d’infos auprès du Service culturel au 01 64 66 24 24 Bussy Saint-Georges N° 121 - Avril 2010
  6. 6. BUSSYMAG 121_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 21/04/10 09:28 Page6 6 Vie de la cité L’actualité de la médiathèque Un Printemps des Poètes « Couleur femme » our la deuxième année, la Médiathèque P de l’Europe a participé au Printemps des poètes en proposant durant tout le mois de mars un voyage initiatique à travers la poésie Malgré sa jambe dans le plâtre, Hugues Rondeau est venu admirer les calligraphies de Pierre Chang, et la calligraphie chinoises. Pierre Chang, calli- en compagnie de Michel Lu, du Bureau de Représentation de Taipei. graphe, professeur et doyen des étudiants du lycée chinois au Laos, a présenté aux Buxangeorgiens des prix du concours de poésie aux gagnants, en plus de cent poèmes calligraphiés. Cette exposi- présence de Claude Louis, Maire-Adjoint aux tion a permis de réunir la calligraphie, l’un des Affaires Culturelles. Les candidats avaient com- fondements de l’art chinois avec la poésie, qui a posé durant tout le mois de février sur le thème toujours occupé le premier rang parmi les modes de la Femme (femme, mère, amie, sœur…). Les d’expression de l’Empire du Milieu. Le public a membres du jury ont eu la lourde tâche de choi- ainsi pu admirer la beauté des sinogrammes réa- sir les gagnants parmi les nombreux poèmes lisés par M. Chang, maître-calligraphe. déposés à la médiathèque. Roland et Richard Pour sublimer cet art, il est nécessaire d’allier une ont lu aux nombreux auditeurs présents les technique artistique (utilisation du pinceau, du poèmes des lauréats des différentes catégories. papier de riz, de la pierre à encrer, de l’encre) avec Thomas Jaillon, Thomas Da Costa et Solène Bonnet Claude Louis les a ensuite conviés à le rejoindre forment le podium du concours dans la catégorie sur le devant de la scène pour leur remettre leurs le geste du calligraphe qui donne vie et puissance des 6-10 ans. aux idéogrammes. Toutes ces qualités sont pré- récompenses. sentes dans les œuvres de M. Chang. En outre, la médiathèque pour venir lire des poèmes sur le Nos deux orateurs ont conclu ce bel après-midi calligraphie est plus qu’un art graphique, elle thème de la femme, qu’ils connaissent bien. Ils en faisant le lien avec la poésie chinoise, propo- permet de cultiver la sérénité de l’âme, de l’esprit nous ont offerts une promenade poétique riche sant des lectures en français et ensuite en langue et du corps; la poésie, quant à elle, la sublime. de sens et de sentiments qui a été très appréciée originale (lues par des élèves de M. Chang), qui Lors du vernissage de l’exposition qui s’est déroulé par le public. nous ont permis de voyager aux origines de la le samedi 13 mars, Hugues Rondeau et Michel Après cet intermède poétique, place à la remise littérature chinoise. n Ching-Iong LU, du Bureau de Représentation de Taipei en France, ont insisté sur ce voyage lit- Voici la liste des gagnants du concours de poésie téraire, artistique et linguistique qui permet l’ou- verture sur les différentes cultures et leur CATÉGORIE 16 ANS ET PLUS: CATÉGORIE 6-10 ANS: compréhension au travers de cette magnifique 1er Prix : Christian BLED ex-aequo avec 1er Prix: Thomas JAILLON exposition. Les Jardins de Bussy 2e Prix: Thomas DA COSTA C’est le samedi 13 mars que s’est également 2e Prix: Isabelle DECHAMPS 3e Prix: Solène BONNET déroulé le temps fort de ce Printemps des Poètes 3e Prix: Isabelle SAPE 2010. CATÉGORIE COLLÈGE : des élèves du Cet après-midi poétique a débuté par une lec- CATÉGORIE 11-15 ANS: collège Cousteau ture de poèmes sur le thème retenu au niveau 1er Prix: Mayssa BENDIAB CATÉGORIE ÉCOLE : Classe de CE1 de national, Couleur Femme. Le poète Roland 2e Prix: Soa RANDRIANALIJAFY Mme Sape (Ecole Antoine-Giroust) Lagoutte et le metteur en scène Richard Guillo, 3e Prix: Ginny UNG de la Compagnie Flac Floc, ont été invités par la Bussy Saint-Georges N° 121 - Avril 2010
  7. 7. BUSSYMAG 121_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 21/04/10 09:28 Page7 Vie de la cité 7 å ç Une semaine très durable à Bussy! our la deuxième année consécutive, P Bussy Saint-Georges a participé à la Semaine du Développement durable. Troc de plantes avec l’association Bussy Durable, nettoyage de printemps (pour lequel nous remercions les conseils municipaux des enfants et des jeunes, les scouts, l’association bouddhiste Tzu Chi et tous les Buxangeorgiens è pour leur participation), projection du film "Home" de Yann Arthus-Bertrand et confé- rence centrée en majeure partie sur l’écoquar- tier du Sycomore, se sont enchaînés, le samedi 3 avril. Une conférence qui aura permis de rap- peler aux Buxangeorgiens les bénéfices du développement durable pour la ville et les actions déjà menées dans cette voie. Elle a aussi été l’occasion de présenter, en collaboration ê avec l’EPAMARNE, la méthodologie mise en place pour faire de l’écoquartier un projet å Kim Ngouansavanh, Adjointe au Maire chargée du ambitieux, impliquant tous les acteurs du ter- Développement durable, a mis la main à la pâte lors de ritoire. Autre temps fort de cette semaine le cet atelier de jardinage raisonné. mercredi 7 avril avec un atelier de jardinage rai- çLe jardinage, une activité qui semble intéresser toutes é les générations de Buxangeorgiens! sonné animé par la paysagiste Carola Cardon, auquel ont participé petits et grands, venus é Claude Louis et Kim Ngouansavanh, Adjoints au Maire, étaient bien équipés pour affronter cette météo plus automnale que printanière. découvrir de nouvelles méthodes de jardinage. Alors que les beaux jours sont devant nous, cela è Malgré une météo peu clémente, ils ont été nombreux à arpenter les rues de Bussy pour embellir notre belle ville. peut toujours servir… Le succès de cet atelier ê A l’issue du nettoyage, tous les participants se sont retrouvés à l’espace Charles-de-Gaulle. Ici, les prouve en tout cas que les Buxangeorgiens ont membres du CME et les scouts, qui y ont pris une part active, posent pour la photo souvenir, en compa- la main verte ! n gnie, notamment, du maire de Bussy. Le concours « Je suis Eco-Buxangeorgien » est lancé our rester dans cette dynamique Les photos et les témoignages seront ensuite publiés dans la nouvelle P durable, le service Développement durable de la municipalité organise un concours « éco-citoyen ». Jusqu’au au 30 juin, rubrique Développement Durable du site internet de la ville. Par ailleurs, cinq lauréats seront récompensés. réalisez des clichés de vos gestes écolos ou Envoyez vos témoignages et photos numériques par courriel à apportez le témoignage de votre empreinte sur chrystelle.joseph@bussy-saint-georges.fr, et ce jusqu’au 30 juin. La remise des la planète à Bussy. prix aura lieu à la rentrée de septembre. n Bussy Saint-Georges N° 121 - Avril 2010
  8. 8. BUSSYMAG 121_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 21/04/10 09:28 Page8 8 Vie de la cité « Bouge ta ville ! », un week-end festif au cœur de Bussy avec les Scouts et Guides de France es 29 et 30 mai prochains, les mique, ludique et ouvert à tous. Lors du dixième anniver- saire des Scouts et Guides de Bussy, un PH avait été installé sur le L Scouts et Guides de France organi- sent un multi-événement autour de l’étang de l’Ile-Mystérieuse. En colla- De nombreuses associations ont choisi de s’associer à cette grande manifestation, comme Le Rotary, la Croix-Rouge Fran- rond-point Louis-Guibert. boration avec la Mairie de Bussy Saint- çaise, le CCFD, les associations Amal- Georges, les journées « BOUGE TA gamme, Ka Fraternité… VILLE! » visent à promouvoir la Ce week-end sera placé sous le fraternité et la diversité auprès signe de l’écologie, du partage du grand public et des et de la distraction. Seront jeunes Buxangeorgiens, en notamment proposés des leur faisant vivre diverses stands d’animation, un expériences de fraternité repas géant, un rallye éco- dans une même journée. citoyen, un grand jeu de Chaque année, le groupe piste à la découverte des parcs Louis-Guibert a l’habitude d’orga- de la commune, la construction niser une « fête de groupe » rassemblant d’une scène par les jeunes, un concert… tous les membres de l’association locale Les journées « BOUGE TA VILLE! » de Bussy. Ce groupe, qui s’inscrit dans la sont à la fois une fête populaire, un ras- vie associative de la commune depuis semblement fédérateur et un évène- plus de 10 ans, présente donc cette année ment symbolique réunissant les acteurs « BOUGE TA VILLE! » dans un projet associatifs de la commune pour fêter le de développement à long terme. Tous les vivre-ensemble. n membres du groupe veulent ainsi faire partager ce moment, en organisant un INFORMATIONS PRATIQUES : événement de plus grande ampleur, à Samedi 29 de 14h à 18h et dimanche l’échelle de la ville. L’objectif de cet évé- 30 mai de 10h à 17h Lieu : Bussy Saint-Georges/Parc de l’Île- nement sera de rassembler les jeunes Mystérieuse autour de deux journées festives afin Site internet: d’apporter un regard neuf sur le scou- www.scoutsetguidesdebussy.com tisme comme acteur associatif dyna- Courriel : bougetaville@gmail.com SCOUTS ET GUIDES DE FRANCE 14, Promenade Léo-Ferré Tél. 01.64.66.91.09 Association loi 1901 reconnue d’utilité publique, habilitée à recevoir dons et legs Portes ouvertes de l’établissement Maurice-Rondeau ensemble scolaire Maurice-Rondeau a organisé sa journée portes L’ ouvertes le samedi 27 mars. Inscrit dans le réseau d’Enseignement Catholique de Seine-et-Marne, cet établissement assure sa mission éducative depuis 1990. Collège, lycée, centre de formation UFA: les forma- tions qui y sont dispensées sont très larges, comme ont pu le constater les nom- breux visiteurs venus découvrir l’établissement et choisir la meilleure orientation. L’ensemble scolaire Maurice-Rondeau compte également une section sportive judo, des ateliers théâtre et plusieurs associations sportives, ainsi que des ani- mations culturelles et artistiques. A travers ses différentes unités pédagogiques, l’établissement vise à développer les talents et les richesses de chacun et à offrir un enseignement et une éducation de qualité, permettant à chaque élève Enseignants et acteurs éducatifs étaient présents pour répondre aux questions et et apprenti de s’épanouir dans ses études. n demandes diverses des visiteurs. Bussy Saint-Georges N° 121 - Avril 2010
  9. 9. BUSSYMAG 121_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 21/04/10 09:28 Page9 Dossier 9 Budget 2010 Face au désengagement de l’Etat, un budget difficile à bâtir eudi 8 avril, le Département de Seine-Saint-Denis a voté un budget Aujourd’hui, les collectivités locales doivent J déficitaire, ce qui est strictement interdit par la loi. Pour son président, le socialiste Claude Bartolone, il s’agit d’un « budget de révolte »: il estime que l’État lui doit 640 millions d’euros depuis 2004 au titre des transferts de charges non compensés. Et pour 2010, il a inscrit d’office, ce faire face à des dépenses de plus en plus nom- qui explique le déficit, la somme de 75millions d’euros que l’État devrait verser à son Département. Quelques jours plus tard, c’est au tour du Conseil géné- breuses sans avoir, en contrepartie, une aug- ral de l’Essonne de présenter également un budget déficitaire. À Bussy Saint-Georges, cela fait maintenant plusieurs années que le Maire, mentation équivalente de leurs recettes. Faute Hugues Rondeau, dénonce le non-respect par l’État de ses obligations. Car, en partie à la crise économique, bien sûr, qui comme dans de nombreuses autres collectivités locales, la ville, alourdie en plus par son statut de Ville nouvelle et Opération d’Intérêt National, voit ralentit les rentrées fiscales. Mais faute surtout fondre les aides de l’État et augmenter ses dépenses obligatoires au point de à l’État, qui se désengage de plus en plus, ne devoir présenter, elle aussi, malgré des augmentations d’impôts, un budget déficitaire. Hugues Rondeau, explique: « Notre ville ne se laissera pas mener à remplissant plus ses obligations. Ce qui l’abattoir fiscal en se refusant par dignité à un dernier sursaut de courage et de volonté. J’ai asséné tout au long des jours mon hostilité à la notion même de ville contraint, mécaniquement, la plupart des col- nouvelle; à ce piège à la fois administratif, juridique, politique et économique qu’il lectivités locales à augmenter les impôts locaux. constitue, nous grevant sans cesse sans solution pérenne. Oui, nous ne voulons plus être une ville nouvelle, et nous souhaitons que justice nous soit rendue et que, par La Ville de Bussy Saint-Georges, dotée d’un équité, nous percevions, à notre tour, les dividendes de ces terrains expropriés dès 1985 et pour lesquels, bien souvent, la commune a été flouée. Ce budget sera voté en désé- statut spécifique particulièrement lourd, ne quilibre tel un signal d’alarme, un cri de désespoir mais aussi de détermination. pouvait échapper à cette spirale… Un appel pour donner sens et espoir à notre ville ». Suite en p.10 Ë Bussy Saint-Georges N° 121 - Avril 2010
  10. 10. BUSSYMAG 121_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 21/04/10 09:28 Page10 10 Dossier Un désengagement flagrant Qu’on en juge! Depuis 2007, Bussy a ainsi dû subir entre autres: la sup- pression de la dotation spécifique et de la subvention d’équilibre (1200000 euros en 2007 plus jamais versés depuis), la suppression du fond de solidarité de la Région Ile-de-France, les transferts de charges incessants, la disparition de la Dotation de Solidarité Urbaine sous prétexte de réforme (manque à gagner: 295629 euros). Entre 2008 et 2010, la dotation globale de fonctionnement est passée de 4169938 euros à 3806313 euros, soit un manque à gagner de 363625 euros pour Bussy, alors que dans le même temps, la population augmentait et les emprises foncières à la charge de la commune également. Résultat, cette DGF par habitants est passée de 241,30 euros en 2008 à 187 euros en 2010! Mieux encore, ou plutôt pire (!): les nouveaux modes de calculs de population pratiqués par l’INSEE font que la base pratiquée pour les calculs de la DGF correspond « à l’année du milieu des 5 années écoulées, et ce pour la période 2005/2010 ». En somme, la En matière d’accueil de la petite enfance, la Ville de Bussy mène depuis de nom- dotation est calculée à partir des 19458 habitants de 2008, quand la ville breuses années une politique volontariste, qui a un coût. en compte actuellement beaucoup plus. La conséquence: la DGF/habitant est en vérité rabaissée à 152 euros. Saint-Georges y est toujours parvenu, assurant le règlement normal de sa dette dans les conditions légales de l’équilibre budgétaire. Hugues Rondeau Comment avec cela prétendre au moindre équilibre? « Justement, il n’y a le précise: « Quelle serait la solution? Supprimer une partie des services à la plus d’équilibre » clame Hugues Rondeau. « Nos dépenses ne cessent d’aug- population, comme l’indiquent certains? Je ne peux pas m’y résoudre car cela menter, notamment parce que nous avons toujours et encore des missions nou- voudrait dire pénaliser deux fois les foyers buxangeorgiens: tant par une aug- velles qui nous sont confiées par les pouvoirs publics et car nous assumons notre mentation d’impôts afin de maintenir à flot le budget communal et en même identité d’Opération d’Intérêt Général (OIN), qui nous contraint à une crois- temps, les priver de ce qu’ils recherchent à Bussy Saint-Georges, la proximité sance sans précédent pour satisfaire la demande de logements nouveaux en Ile- d’écoles, de crèches, une police municipale efficace visant à la sécurité des biens de-France. Dans le même temps, piégé par le déficit abyssal que connaît la et des personnes, des centres de loisirs nombreux, des séjours en vacances, une France, l’Etat est aux abonnés absents: un comble! ». animation anti-ville dortoir… C’est pourquoi la majorité municipale a pris la lourde décision, comme nombre de collectivités territoriales cette année, de voter un budget en déséquilibre et de réclamer les sommes qui nous sont dues ». La réforme de la Taxe Professionnelle À ces baisses et ce désengagement flagrant, s’ajoutent les craintes suscitées par la réforme de la Taxe Professionnelle. En effet, si l’État s’est engagé, La difficulté d’emprunter cette année, à compenser le non-perçu, il le fera sur la base des montants Car, cette année, la situation se trouve plus tendue. En effet, avec la crise ban- perçus en 2009. Or, chaque année, les revenus de la Taxe Professionnelle caire, il est devenu très difficile d’emprunter pour son développement. À tel augmentent à Bussy de 7 à 9 %. Et en 2011, comme cette augmentation point que les services préfectoraux, plutôt que d’aider la Ville à trouver un n’est pas prise en compte, la Ville ne pourra que constater un manque à prêteur dans la logique de son statut de ville nouvelle, l’ont contrainte de pré- gagner s’élevant à plus d’1 million d’euros, du fait de la substitution de la lever sur les dépenses de la commune la somme de 4,7 M pour financer l’in- contribution sur la valeur ajoutée à la taxe professionnelle. Quant au méca- vestissement. « Or, toutes les villes nouvelles ont financé jusqu’à aujourd’hui leur nisme de compensation prévu par l’État, il pénalise également Bussy. La développement par l’emprunt, rappelle Jean-Claude Lamagnère, Premier- base de cette compensation s’appuie en effet sur le produit de TP de 2009 Adjoint au Maire. On peut même dire que toutes les villes « normales » le font ou le produit des bases de TP de 2010 par les taux votés en 2009, dans la régulièrement: comprenne qui pourra! » limite des taux de 2008 majorés de 1 %. Résultat des courses: Bussy Saint- Moins de Taxe Professionnelle, à cause de la réforme, des dotations de l’État Georges perd donc le bénéfice de 9 % d’augmentation prévus cette année. en baisse, un autofinancement des investissements à 100 %: en découle un Ce retrait financier des pouvoirs publics oblige chaque année, lors de l’éta- résultat arithmétique générant un trou dans le budget de fonctionnement. blissement du budget, à mobiliser toutes les ressources possibles et à faire Pour faire face à ce besoin d’emprunt destiné à financer les nouveaux inves- preuve d’imagination dans les montages financiers. Jusqu’à présent, Bussy tissements, Hugues Rondeau a néanmoins entamé des négociations afin de contracter, au bénéfice de la commune, un emprunt de 22 millions d’euros à un taux de 5,7 % sur 15 ans. Sans être mirobolant, ce taux se situe dans la moyenne des taux d’emprunts contractés par des collectivités locales depuis 3 ans (source DEXIA). Cet emprunt se composerait d’une enveloppe globale disponible au cours du prochain exercice budgétaire. Mais qu’en est-il de l’em- prunt actuel ? Plusieurs médias ont annoncé un endettement actuel de 100 millions d’euros. Il n’en est rien, la Ville est endettée à 75 millions d’eu- ros (soit 25 % de moins). Ce montant reste bien sûr important, mais demeure dans la norme de villes comparables ayant besoin de financer leur développe- ment (voir encadré). Avec son statut inédit de support unique d’aggloméra- tion nouvelle au sein du secteur III de Marne-la-Vallée, et ne s’appuyant donc EVOLUTION DE LA TAXE PROFESSIONNELLE sur aucune intercommunalité permettant une mutualisation des dettes, Bussy Bussy Saint-Georges N° 121 - Avril 2010
  11. 11. BUSSYMAG 121_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 21/04/10 09:28 Page11 Dossier 11 Quelques chiffres pour bien comparer L’endettement de certaines villes de la région parisienne en montant global : U Bussy Saint-Georges : 75 millions d’euros U Pantin : 136 millions d’euros U Clichy/Seine : 133 millions d’euros U Châtenay-Malabry (UMP) : 186 millions d’euros U Asnières-sur-Seine (PS) : 192 millions d’euros. Augmentation des taux de fiscalité de 17 %. Malgré les difficultés financières, la sécurité des biens et des personnes demeure l’une des priorités de la municipalité. USaint-Maur-des-Fossés (UMP) : 250 millions d’euros (soit l’équivalent de 202 % des produits de fonctionnement annuel). Les intérêts annuels   le taux dimposition des régions a augmenté, de manière modérée payés par la commune seront de 12,2 millions d’euros en 2010. (0,7 %) l’an dernier notamment en raison de la proximité des élections U Levallois-Perret (UMP) : 497 millions d’euros. Seules les villes de Paris régionales de mars 2010, mais la moyenne du mandat 2004-2010 est et de Marseille ont une dette plus importante. La dette a notamment aug- tout de même de 45 %. Comme 63 % des villes, Bussy Saint-Georges va donc relever les taux concer- menté de 73 % en 2008. nant la taxe d’habitation et la taxe foncière, d’un montant de 10 %, soit un taux proche de la moyenne nationale et des communes de même strate. Parmi les plus fortes hausses de la taxe d’habitation, on retrouve Nice (+17,7 %), Argenteuil (+12,3 %), Grenoble (+11,9 %) et Paris (+11,7 %). Paris arrive en tête des hausses du foncier bâti avec une hausse de 47 %, loin devant Nice (16,5 %) et Nantes (+14,3 %). En Seine-et-Marne, notons les cas de Melun (+10 %), Fontainebleau (+ 10 % en 2009, + 8 % annoncés en 2010), Chelles (+ 7 %), Bailly-Romainvilliers (+ 25 % en 2010) ou la hausse de 17 % consta- tée en 2009 du côté du département. Tout ceci, à un moment où les com- munes doivent financer une part toujours plus importante pour la solidarité, l’investissement économique et l’aménagement urbain structurant. COMPARATIF ENDETTEMENTS Saint-Georges doit supporter à elle seule le coût de son urbanisation croissante et de son développement économique exceptionnel. Rappelons qu’il s’agit d’une volonté de l’État, qui oblige la Ville à financer, par avance, des équipe- ments publics pour des entreprises et des habitants qui ne sont pas encore sur le territoire, et donc ne paient pas encore d’impôts. UNE DOTATION GLOBALE DE FONCTIONNEMENT EN CHUTE LIBRE Une fiscalité en augmentation Des choix difficiles dans la plupart des communes Plus largement, la crise financière que nous connaissons depuis plusieurs Mais même si la Ville réussit à contracter cet emprunt, et limiter ainsi son mois a révélé les défauts de notre système économique. Les collectivités besoin d’autofinancement, le budget ne pourra, cette année, être bouclé locales, particulièrement les communes comme Bussy Saint-Georges, sup- sans passer par une augmentation des impôts. L’évocation de la dette a, en port de ville nouvelle, se trouvent désormais dans une situation devenue effet, comme corollaire immédiat, la fiscalité et son augmentation générale intenable. Aujourd’hui, à Bussy, plus qu’ailleurs encore, les élus locaux se par des collectivités qui, toutes couleurs politiques confondues, se retrou- trouvent confrontés à des choix difficiles: augmenter la fiscalité pour main- vent dans une situation financière exsangue face à un État aux abonnés tenir les niveaux de services au moment où les Buxangeorgiennes et les absents. En effet, les collectivités territoriales, après avoir diminué leurs Buxangeorgiens en ont le plus besoin, ou renoncer à investir et soutenir dépenses dinvestissement, ont pris le parti daugmenter le taux des impôts le quotidien des administrés. Face à ce choix cornélien, mais avec la volonté locaux. Une étude du Forum pour la gestion des villes et des collectivités de toujours défendre les intérêts des Buxangeorgiens à travers une poli- territoriales relève ainsi pour 2009 que: tique de rigueur en ce qui concerne les dépenses de fonctionnement et   deux tiers des communes ont augmenté leurs taux de taxe foncière une priorité à l’investissement pour continuer d’améliorer le cadre de vie et de taxe dhabitation; des habitants et permettre aux entreprises de continuer à investir dans la   les départements ont, en moyenne, accru leurs taux de 6,4 % en commune, créer de l’emploi et du développement partagé, c’est la pre- métropole et de 9,1 % outre-mer; mière solution qui a été retenue pour bâtir le budget 2010. n Bussy Saint-Georges N° 121 - Avril 2010
  12. 12. BUSSYMAG 121_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 21/04/10 09:28 Page12 12 Vie municipale Un nouveau centre administratif pour un meilleur accueil du public a ville de Bussy n’en finit pas de grandir. La croissance exponentielle C’est dans des locaux flambants neufs et plus adaptés à l’accueil du public que L de sa population amène chaque année de nouveaux besoins en terme de services publics. Rénovée et agrandie en 1996, la mairie est aujour- d’hui devenue bien trop exigüe pour répondre aux besoins des Buxangeor- se sont installés il y a quelques jours cinq services municipaux et le personnel dAvenance. giens. C’est pourquoi la construction d’un nouveau centre administratif s’est révélée indispensable au bon fonctionnement du service public. Afin d’offrir de meilleures conditions d’accueil aux Buxangeorgiens, plusieurs services municipaux ont donc intégré pendant les vacances de printemps des locaux flambants neufs situés à deux pas de la gare RER, au 3, passage Carter. Un déménagement qui permet également de rapprocher les services publics de la majorité de la population. Dans ces nouveaux locaux situés en plein centre-ville, vous trouverez ainsi cinq services municipaux recevant chaque jour un nombreux public (le Culturel, la Jeunesse, les Sports, le Sco- laire et la Petite Enfance), ainsi que le personnel de la société Avenance. A la fois plus accessibles et plus confortables, que ce soit pour le public ou pour le personnel, ces locaux seront beaucoup plus adaptés à notre ville en constant développement. NOUVEAU CENTRE ADMINISTRATIF DE LA MAIRIE Dès le 3 mai, il sera donc inutile de vous déplacer dans le village pour vos 3, passage Carter (face au parking de la Place Champollion) démarches administratives concernant le Scolaire, la Petite Enfance, la Jeu- Tél. : 01 64 66 24 24 nesse, les Sports ou le Culturel: ayez le bon réflexe du 3, passage Carter! n Horaires d’ouverture : de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h Passeports biométriques pensez-y dès maintenant pour cet été! ès le mois de mai 2009, la Ville de Bussy a été lune semaines. Pour les vacances d’été, il est donc nécessaire de D des 28 communes de Seine-et-Marne à instruire les demandes de passeports biométriques, mais avec une spécificité que Bussy partage avec la ville de Claye- bien anticiper sa demande en se rendant dès à présent au service état civil de la mairie. Depuis quelques semaines, l’accueil de la mairie distribue des tickets une demi-heure Souilly: l’absence de rendez-vous pour délivrer ces passe- avant l’ouverture du service état civil, afin de réguler l’attente ports. Ce qui a un avantage: la délivrance du précieux du public. Et pour faciliter vos démarches, une nouveauté sera document sous 10 à 15 jours actuellement, alors que les mise en place dès le mois de mai: la possibilité de prendre autres communes donnent des rendez-vous pouvant aller de rendez-vous. Désormais, chaque après-midi, le service état 1 à 3 mois. Inconvénient: une forte affluence et des files d’at- civil ne traitera plus en effet les demandes de passeport que tente certains jours, car de nombreux habitants d’autres com- sur rendez-vous, de 14h à 16h30. munes préfèrent faire le déplacement à Bussy pour bénéficier Vous serez prévenu lorsque votre passeport sera mis à votre de ces délais raccourcis. Toutefois, compte tenu à la fois du disposition en mairie. Vous devrez alors vous présenter per- nombre croissant de demandes (deux fois plus quen 2009 sonnellement pour le retirer. n à la même époque) et des impératifs de traitement des dos- siers en sous-préfecture, les délais de délivrance des passe- Rappel : le service état civil est fermé au public le lundi matin ports risquent quelque peu de s’allonger ces prochaines et le jeudi matin. - Renseignements au 01 64 66 24 24 Pont de l’Ascension La mairie et les écoles fermées le vendredi 14 mai à Bussy Suite à la demande de lEducation Nationale, les écoles maternelles et élémentaires de Bussy Saint-Georges feront le pont pour lAscension. Les écoles seront ainsi fermées les jeudi 13 et vendredi 14 mai, et il y aura permutation des cours du vendredi sur le mercredi 12 mai. Mercredi 12 mai: Vendredi 14 mai:   les écoles seront ouvertes de 8h30 à 16h30.   Fonctionnement de laccueil de loisirs de 7h à 19h, avec cantine.   Létude fonctionnera de 16h30 à 18h. Aucune salle scolaire ne pourra être utilisée ce jour-là par les associations.   Laccueil de loisirs fonctionnera le matin (7h-8h30) et le soir (16h30-19h).   La cantine fonctionnera normalement sur toutes les écoles. Samedi 15 et dimanche 16 mai:   Les élèves nauront aucune activité sportive dans le cadre scolaire, compte   Occupation habituelle des locaux par les associations. tenu de loccupation des gymnases par les associations ce jour-là. Par ailleurs, la mairie fermera également exceptionnellement ses portes   Pas dassociations dans les locaux scolaires avant 18h. les vendredi 14 et samedi 15 mai. Bussy Saint-Georges N° 121 - Avril 2010
  13. 13. BUSSYMAG 121_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 21/04/10 09:28 Page13 Vie municipale 13 Jeu Collectif-Scènes de la vie handiquotidienne Une BD au profit d’A.I.M.E. 77 lors que sa structure d’ac- seigne du groupe Conforama jusqu’à la fin du mois de A cueil pour enfants autistes, qui a ouvert ses février. Le montant total des ventes, près de 15000 €, sera reversé très prochainement au profit de l’association buxangeorgienne AIME 77, présidée par Brigitte Aber- portes en gel. Devant cette belle œuvre, la muni- octobre 2009, a cipalité a d’ailleurs décidé d’apporter prouvé, dès ses son écot en commandant un millier débuts, son efficacité en d’exemplaires, qui seront mis à dispo- obtenant des résultats très pro- sition des Buxangeorgiens dans tous metteurs, l’association AIME 77 a reçu un renfort de poids. Suite les bâtiments communaux. « Nous remercions vive- aux démarches d’Yvette Richard, Trésorière de l’association, le ment la municipalité, ainsi que la « librairie la Plume et groupe Conforama lui a en effet apporté son soutien par le biais l’Ecran » et la « Pharmacie de la Gare » d’avoir accepté de conti- de sa Mission Handicap, qui, depuis 2004, s’engage au quotidien pour la nuer la promotion de cette BD au profit de l’Association, qui reste également dis- reconnaissance des compétences et le respect de la diversité en favorisant ponible auprès de nous », indique Brigitte Abergel. l’emploi des personnes handicapées. Cette Mission Handicap a édité en Rappelons que l’association AIME77 (Autisme Intégration par Méthodes novembre 2009 une bande dessinée fort bien conçue par le duo Simon Éducatives) est née d’une collaboration étroite entre parents, grands-parents, Léturgie (illustrations) et Philippe Périé-Mikaïa (scénario). Sous le titre de familles et amis d’enfants autistes de Seine-et-Marne. Elle donne à des Jeu Collectif, Scènes de la vie handiquotidienne, on assiste à quelques scènes enfants atteints d’autisme et d’autres troubles envahissants du développe- de la vie quotidienne auxquelles sont confrontées les personnes handica- ment un enseignement complémentaire personnalisé, utilisant des pées. Jeu Collectif trouve ainsi le ton juste pour nous faire sourire, à travers méthodes éducatives très innovantes et favorisant une plus grande autono- les difficultés rencontrées jour après jour par les personnes handicapées dans mie et l’espoir d’une meilleure intégration scolaire et sociale de ces enfants. n le monde du travail et le regard que leur portent les personnes ordinaires. Cette bande dessinée a été vendue au prix de 2 € dans les magasins de l’en- Contact : 06 20 45 01 30 ou aime77@wanadoo.fr Des vacances sur mesure pour les 16-23 ans avec « Sac Ados » ous êtes âgés de 16 à 23 ans et vous avez un projet de V vacances autonomes pour la première fois (cest à dire sans encadrement et présence familiale ou professionnelle) en France ou en Europe, entre amis? Dans le cadre de leur politique jeunesse, le Conseil Général de Seine-et-Marne, la Caisse dAllocations Familiales de Seine-et-Marne, la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports 77, le Centre Information Jeunesse 77 et Vacances Ouvertes vous propo- sent lopération "Sac Ados", à laquelle participe la Ville de Bussy. Le service Jeunesse de la Ville vous aide ainsi à monter votre projet de vacances en autonomie. Impératif : votre séjour doit se dérouler entre le 3 juillet et le 30 septembre 2010 pour une durée minimale de 4 jours et 3 nuits. Après sélection des projets en juin, les bénéficiaires seront conviés à une remise officielle des packs Sac Ados les 1er et 2 juillet 2010. n Le contenu du pack individuel Sac Ados proposé aux jeunes Seine-et-Marnais :   Un sac de grande contenance (60 litres)   Une carte assistance rapatriement internationale et nominative   Une trousse de premier secours   Une carte dassurance responsabilité civile nominative   100 € en chèques vacances (valable en France)   Un kit prévention santé   30€en chèques services "alimentation-restauration (valable en France)   Une documentation droit des jeunes - sécurité routière   Un ticket téléphone France-Europe (dune valeur de 5€)   Un mode demploi des composantes du pack Sac Ados Bussy Saint-Georges N° 121 - Avril 2010
  14. 14. BUSSYMAG 121_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 21/04/10 09:28 Page14 14 Le Sycomore Le Sycomore et les déplacements Vers des déplacements efficaces et à faible impact Notre société est basée sur les échanges Les déplacements, un sujet qui implique des biens et des personnes. L’accessibi- bien au-delà des limites de la commune n France, le secteur des transports est aujourdhui le premier consommateur de pro- lité au travail, aux services et aux loi- sirs est un facteur fondamental de E duits pétroliers. Sa consommation énergétique a pratiquement doublé en volume entre1973 et2006, cette progression étant de loin la plus forte par rapport aux autres secteurs. Le transport routier (incluant voyageurs et marchandises) représente 80 % de la consommation dénergie de lensemble des transports en France. Pour Bussy Saint-Georges, développement social et économique et le bilan carbone du territoire stipule que le secteur des transports représente environ 40 % doit donc être possible pour tous. Or, de nos émissions de CO2 (pour quelques pourcents de plus pour les bâtiments). L’enjeu est donc de taille: se mobiliser autour de l’efficacité de nos déplacements, c’est favoriser une baisse elle est le plus souvent liée à la possibi- de l’impact environnemental, mais aussi faire des économies pour le portefeuille de chacun. Cependant, les politiques de déplacements sont un sujet complexe. En particulier, les lité de se déplacer. Cependant, ce investissements dans les infrastructures ou les services sont souvent élevés et surtout ils ne sont pas directement le fait de la commune. Son pouvoir se limite dans un certain nombre besoin et ce droit pèsent lourd sur l’en- de cas à la négociation avec les acteurs, point sur lequel elle est très active. C’est d’ailleurs ce qui a été mis en avant à l’occasion de l’atelier de concertation avec la quinzaine d’acteurs vironnement et les finances. Ce constat du territoire présents. Les problématiques de déplacements dépassent largement le terri- doit être pris en compte dans l’aména- toire de la commune et pour des raisons de cohérence et de coûts, ils doivent être plani- fiés à une échelle intercommunale et même régionale. gement de l’écoquartier dès à présent, comme il l’est déjà pour l’ensemble de Comment réduire l’impact des transports la ville. Nous avons pour l’écoquartier dans le projet du Sycomore? La ville possède déjà des atouts en terme de circulation (transports en communs, voies la chance de pouvoir nous poser les douces…) qui doivent être exploités et renforcés pour répondre aux nouveaux besoins dus à l’aménagement du quartier du Sycomore. L’augmentation de la population buxan- bonnes questions en amont. georgienne peut être une chance de développer les transports en commun ou d’autres Bussy Saint-Georges N° 121 - Avril 2010
  15. 15. BUSSYMAG 121_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 21/04/10 09:29 Page15 Le Sycomore 15 services performants, en augmentant l’usage et donc la rentabilité de certains projets qui ont du mal à se développer comme par exemple le bus. Un projet ambitieux pour le Sycomore est un levier d’action fort pour développer des déplacements performants pour tous les habitants. « Bien sûr, le développement des modes les moins polluants, tels les transports en commun, est une priorité. Nous y travaillons très sérieusement avec le Syndicat de transports local et en collaboration avec le STIF, assure ainsi Claude Louis, Adjoint au Maire. Nous savons aujourd’hui que pour que ces modes soient mis en place de façon pérenne et efficace, il faut que suffisamment de personnes se ren- dent dans un quartier, parce qu’elles y travaillent, y habitent ou y accèdent à des services. On voit ici que la possibilité de mettre en place un mode alternatif à la voiture est très liée aux questions de densité et des activités présentes. Le programme et la forme urbaine du Sycomore influenceront et seront influencés par les ambi- tions politiques en termes de déplacements. » Si choisir des modes les plus respectueux est essentiel, maîtriser les besoins en déplacements l’est tout autant. Ainsi, par exemple, favoriser le rapprochement entre emplois, loisirs et logements permet de réduire l’impact des transports et de privilégier les modes doux comme la marche et le vélo. Cette mixité des fonc- tions du quartier du Sycomore fait actuellement l’objet d’une réflexion poussée. Le rôle déterminant des comportements En ville, un trajet en voiture sur deux est réalisé sur une distance inférieure à 3 km. Le comportement et les choix que chacun fait sont évidemment déter- minants. La commune souhaite faciliter l’utilisation des modes doux comme elle le fait depuis déjà plusieurs années. Ainsi, le réseau des voies douces réser- vées aux piétons et cyclistes va être complété et mieux équipé grâce à des tra- vaux lancés dès 2011. Le développement de ces transports alternatifs à la voiture peut aussi avoir d’autres impacts positifs, comme par exemple sur le stationnement en centre-ville, sujet crucial faisant d’ailleurs l’objet d’une étude en cours. Un autre exemple de moyen alternatif est le « pédibus » : il s’agit d’appliquer le principe d’un trajet de bus, cest-à-dire des horaires et des arrêts fixes, à un cheminement piéton aux approches des écoles. Un par- ront aussi encourager ces comportements, conclut Claude Louis. On peut par cours sécurisé avec un accompagnement d’adultes permet aux enfants de se exemple imaginer des îlots sans voitures comme on en voit dans d’autres écoquar- rendre seuls et à pied à l’école. Ceci peut être envisagé avec la collaboration tiers. Nous ne doutons pas que petit à petit, de nouvelles pratiques, encore inenvi- des associations de parents d’élèves. « Les aménagements de l’écoquartier pour- sagées il y a quelques années, verront progressivement le jour dans notre ville. » n La marche et le vélo plus rapides ! aire 500 mètres à pieds prend 8 minutes, évite la recherche de places de stationnement et les problèmes de surconsommation et de pol- F lution liés au démarrage (la voiture consomme et pollue énormément au cours des premiers kilomètres, quand le moteur est froid). C’est en plus un bon exercice ! Pour parcourir jusquà 5 km en ville, le vélo est le mode de transport le plus rapide. De nombreux Buxangeor- giens l’ont compris car les cyclistes sont déjà bien représentés dans notre commune. Quant à la marche et à la course à la pied, ces deux acti- vités ont également de nombreux adeptes à Bussy. Il faut dire que la ville ne manque pas despaces pour pratiquer toutes ces activités... n Bussy Saint-Georges N° 121 - Avril 2010
  16. 16. BUSSYMAG 121_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 21/04/10 09:29 Page16 16 Vie municipale Séjours d’été L’été s’annonce bien chargé pour les jeunes Buxangeorgiens ! A la plage ou à la ferme, à cheval ou en moto, de la Côte d’Azur au Maroc : les destinations et les activités proposées par le Service Jeunesse Animations Vacances & Loisirs pour les mois de juillet et août en feront rêver plus d’un. Revue de détail… P O U R L E S VA C A N C E S D E J U I L L E T … . PLATEAU DE LA BRIE - LA HAUTE MAISON (77) FERME DE FAVARD EN DORDOGNE (24) “LES PETITS FERMIERS” - DU 11 AU 17 JUILLET “LA DORDOGNE AU GALOP” - DU 06 AU 19 JUILLET ÂGE: 4-7 ans ÂGE: 6-12 ans ACTIVITÉS : Découverte et ACTIVITÉS: 10 séances de 2 à soins aux animaux – 3 heures d’équitation avec Approche du poney : cours apprentissage, hippologie, balades théoriques et hippologiques avec à travers les bois et les rivières. En fin un petit tour de manège – de séjour, randonnée équestre en Fabrication et dégustation de forêt avec bivouacsous tente et feu pain, de pizza, de cookies – de camp – canoë ou kayak – Découverte des alentours sous Accro-branche – visites culturelles forme de jeux, activités (châteaux, gouffres). manuelles, jeux collectifs – PLACES DISPONIBLES: 20 Veillées: contes, petits jeux… TRANSPORT : Car grand PLACES DISPONIBLES: 15 Tourisme TRANSPORT: Car grand tou- LOGEMENT: Centre de risme et train vacances*** avec piscine privée en LOGEMENT: La ferme de la gestion hôtelière traditionnelle. Petite Loge Le centre équestre se situe sur un domaine de 40 hectares d’herbages BALSIÈGES EN LOZÈRE (48) MARRAKECH - OUARZAZATE - DÉSERT DE MHAMID AU MAROC “MULTI SPORTS MOTO” - DU 04 AU 17 JUILLET “A LA DÉCOUVERTE DU MAROC” – DU 9 AU 22 JUILLET ÂGE: 8-13 ans ACTIVITÉS:Découvrir et pra- tiquer lactivité moto, en initia- ÂGE: 13 à 17 ans ACTIVITÉS: Visite de Marrakech: tion ou en perfectionnement place Jamaâ el Fna, jardin Majorelle, (Moto de 80 à 125 cm3), avec tombeaux des sadiens, palais de la Bahia, léquipe de lassociation “As de la palmeraie… Excursion dans la vallée Trèfle”. Apprentissage des dra- de lOurika: randonnée aux cascades, peaux, de la mécanique, du démar- baignades. Transfert de Marrakech à rage d’une moto, du passage de Zagora. Excursions désert, prome- vitesses et des sauts de bosses. Une nades en dromadaires et en 4x4, la séance de Canoë-Kayak dans les dune de Chigaga. Visite de Ouarzazate gorges du Tarn: descente des gorges au départ de Montbrun jusquà Castelbouc. et du vieux ksar de Aït Benheddou. Transfert de Ouarzazate à Essouira. Soirée prévue dans le village de Sainte-Enimie (visite du village classé “plus beau Visite et plages à Essaouira, randonnée en quad dans les dunes… village de France”, achat de souvenirs et dîner au restaurant). Une séance de spé- PLACES DISPONIBLES: 30 léologie… TRANSPORT: Avion et Car grand Tourisme PLACES DISPONIBLES: 25 LOGEMENT: Hôtel à Marrakech, Essaouira, puis en auberge à Zagora, TRANSPORT: Car grand Tourisme Aït Ben-Haddou et enfin sous tentes berbères dans le desert de M’Hamid LOGEMENT: Centre du Moulin de la Farelle Bussy Saint-Georges N° 121 - Avril 2010
  17. 17. BUSSYMAG 121_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 21/04/10 09:29 Page17 Vie municipale 17 P O U R L E S VA C A N C E S D ’ A O Û T … . CENTRE CJH À CASTELNAU-LE-LEZ (34) CÔTE D’AZUR à 2KM de MONACO “LES PLAGES DE PALAVAS” – DU 3 AU 16 AOÛT “SÉJOUR CAP D’AIL” - DU 08 AU 21 AOÛT ÂGE: 6-12 ans ÂGE: 13-17 ans ACTIVITÉS : kayak de mer, un ACTIVITÉS: Une journée au célébre baptême de plongée sous-marine Marineland dAntibes - Une journée à (lactivité est encadrée par des profes- lAquasplash - Baignade à volonté à la sionnels de la plongée), équitation. plage de MALA - bouée tractée - Flyer Une grande journée deau festive au Fish - diverses randonnées pédestres - parc aquatique. Visites de la région visite de cap dAil (découverte du parc “pic Saint-Loup”, Sète et ses canaux, Sacha-Guitry, villa des frères Lumière, rési- mont Saint-Clair. Baignades à la mer dence Eden, théâtre Cocteau, Tour Génoise et plage. Jeux de plein air, activités "Tour dAbeille") - visite de Monaco artistiques et grand spectacle de fin (jardin exotique, le musée océanogra- de séjour. Veillées incontournables: phique, relève de la Garde) - Grands jeux, Rallye chocolat, Casino… veillées… PLACES DISPONIBLES: 25 PLACES DISPONIBLES: 30 TRANSPORT: Car grand Tourisme TRANSPORT: Car grand Tourisme LOGEMENT: Centre de vacances LOGEMENT: Villa et son annexe Les inscriptions auront lieu au nouveau centre administratif municipal, 3 Passage Carter, du 19 au 28 mai pour les séjours de juillet, et du 26 mai au 4 juin pour les séjours d’août. En fonction des places disponibles Les mercredis 19 et 26 mai, le service Jeunesse sera ouvert exceptionnellement de 8h00 à 18h00. Bussy Saint-Georges N° 121 - Avril 2010

×